Owen ⍙ Tastes like coconut... and metal

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/02/2018
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Laure
›› Célébrité : Robert freakin' sexy Downey Jr.

Owen ⍙ Tastes like coconut... and metal ✻ ( Mer 15 Aoû - 16:48 )




Tastes like coconut... and metal

Owen & Seth

Ce n’était pas la première fois qu’un secrétaire d’Etat faisait appel à Seth pour un contrat, mais ce fut bien la première fois qu’on lui demandait de collaborer avec son frère Owen pour une réclamation d’ordre militaire. L’inventeur avait presque cru à un canular au départ. Il lui avait fallu serrer la main de Rex Tillerson sous le toit de l’imposant Capitole pour réaliser pleinement la réalité de la situation. La demande était vague. On attendait de lui une arme innovante, une machine de guerre qu’on ne trouvait pas sur le marché, une sorte de tape-à-l’œil qui ferait parler de lui, qui rappellerait la puissance (pour ne pas dire la supériorité) des États-Unis sur tous les points. Apparemment, les bombes nucléaires ne suffisaient plus. Bien sûr, les Wilde n’étaient pas les seuls inventeurs engagés dans l’affaire. L’état avait recouru à d’autres compagnies spécialisées dans l’armement ou les nouvelles technologies, les meilleures. Il était question ici de concurrence, or un Wilde ne perdait jamais. Les deux frères avaient dûment réfléchi ensemble pour savoir quel genre d’arsenal serait de taille. Seth trouvait que ce qu’il pouvait y avoir de plus dangereux qu’une arme se contentant de détruire, c’était une arme dotée d’une intelligence. Le génie avait tout de suite pensé à un clone de guerre, différent de Lucy, pas humanoïde. Un terminator sous sa vraie apparence, avec une multitude de capacités et de compétences. Un couteau suisse de l’armement. Le genre de machine qui ferait qu’Andy se pisserait dessus dans la nuit s’il l’apprenait. C’est pour cela que Seth s’était d’ailleurs octroyé de nouveaux locaux au sein de Southport Road, notamment dans un immeuble de grand standing avec des appartements de pas moins de 200 m2. Il n’était pas question que son fils Andrés l’apprenne. Il serait capable de détruire tous ses efforts en le traitant d’irresponsable oeuvrant pour l’extinction humaine. Andrés croyait fermement à une possibilité de soulèvement des machines ; et vu le carnage qu’avait fait leur mixeur quand Seth avait tenté de cuisiner ce matin, disons que le gosse n’avait peut-être pas tout à fait tort de s’inquiéter.

Seth s’était occupé de créer la base du Terminator, la carcasse pour ainsi dire. Il lui avait donné la forme d’Iron Man telle qu’on la connaissait des Comics dont il était fan. Il fit appel à Owen dès que les capacités motrices du robot furent assez développées : qu’il était capable de marcher et de saisir des objets, en outre. C’était plus simple de construire un Iron Man qu’une Lucy. La difficulté de la fabrication de cette dernière avait permis un travail fluide à Seth quand celui-ci avait commencé son projet d’Iron Man, du moins en ce qui concernait les plans et la forme. Cependant, la suite allait se gâter, notamment l’aspect que Seth devait travailler avec Owen : comment faire de ce robot une arme de destruction massive. Owen était un scientifique génie des réactions chimiques, grâce à lui, leur robot pourrait avoir des fonctions explosives, et pourquoi pas un lance-flamme ! Seth avait crée des réacteur-propulseurs sur les paumes et les pieds du robot pour lui permettre de voler, il devrait voir avec son frère si leur puissance était suffisante. Peut-être qu’Owen trouverait une solution en cas de plantage. Le Terminator ne les avait pas encore utilisé. Seth lui demanderait de le faire lors des tests finaux. En attendant, il était temps de faire ses armes. Quand Owen sonna à la porte du local, c’est avec un air solennel que Seth lui ouvrit.

« Content de te voir frérot » dit-il en enroulant un bras autour de lui pour une ferme accolade de soldats. Même si les deux étaient en faveur de la paix, préparer une arme de destruction ne semblait pas vraiment les déranger plus que ça. Ils devaient songer que le but de leur projet n’était pas de servir à la guerre, mais de servir à la dissuasion. Pour sa part, Seth était tellement inconscient qu’il ne pensait pas qu’à un moment donné, l’arme qu’il créait pourrait tuer quelqu’un. D’un autre côté, quand le gouvernement ou les services secrets voulaient tuer quelqu’un, d’aucun n’avait besoin d’un clone pour ça. Le local de Seth était un appartement seul au dernier étage, mais qu’à cela ne tienne, il avait en réalité acheté l’immeuble entier. Seth traversa le hall vide dallé de blanc et noir. Il était aussi vaste qu’il était vide. Leurs pas résonnaient entre les murs. La pièce suivante dans laquelle ils entrèrent et qui aurait dû être un séjour avait été reconverti en laboratoire parsemé de nombreux écrans. S’il était aussi gigantesque, c’était aussi parce que Seth avait fait casser le mur de la cuisine et qu’elle participait donc au volume de l'endroit. Au centre du bazar électronique, le clone rouge et or se tenait sur un socle rond projetant une lumière bleue. Il était maintenu debout par des câbles. En raison de la surcharge de la pièce, celle-ci avait besoin d’être éclairée par plusieurs néons car la lumière du soleil y passait difficilement, malgré les grandes baies vitrées derrière donnant sur une immense terrasse. Ils pourraient y réaliser les tests de vol plus tard. « Ses propulseurs sont prêts. Ils sont placés sur les paumes et les plantes de pieds. J’espère qu’ils ne gêneront pas à l’implantation d’armes à ses mains. Je pense qu’un système rotatif contournerait le problème et lui permettrait d’inter-changer ses fonctions. C’est aussi là qu’on pourrait lui installer un lanceur d’explosif » acheva t-il en levant le bras à l'horizontal. Seth mima le geste à exécuter du clone, qui pointerait la paume vers sa cible. Il jeta ensuite un coup d’œil vers son frère, le sourcil levé d’inquisition. « Tu es un expert en ça, si je ne m’abuse... Et en poisons » ajouta t-il tout bas en ramenant sa paume contre sa bouche pour y étouffer une fausse quinte de toux. Il venait de lui rappeler sans réelle discrétion le fait qu’il avait failli tuer toute leur famille avec son gâteau lors de l’anniversaire d’Andrés. Toutefois, Seth était mal placé pour critiquer vu toutes les fois où il avait fichu le feu à son local. La vraie arme de destruction, c’était plutôt leur duo. Aucun d’eux ne s’en rendait compte, c’était sans doute le pire. Seth fit quelques pas autour du clone en caressant pensivement sa mâchoire mal rasée. « Il faudrait que l’explosion se produise au moment du premier choc. Il y en aurait deux types. Une très puissante mais à faible portée, c’est-à-dire pour une seule cible, et une autre avec une portée de plusieurs mètres… tu penses pouvoir faire ça ? » Les tests après allaient s'annoncer... détonnants.




Mais que faire de son regard ?
Regarder vers le ciel me rend nostalgique et fixer le sol m’attriste, regretter quelque chose et se souvenir qu’on ne l’a pas sont tous deux également accablants. Alors il faut bien regarder devant soi, à sa hauteur, quel que soit le niveau où le pied est provisoirement posé.
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 164
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Owen ⍙ Tastes like coconut... and metal ✻ ( Mer 15 Aoû - 22:09 )

Tastes like coconut... and metal
Seth & Owen
Faut que je vous l’avoue là.
Vraiment, c’est quelque chose qu’il faut qu’on se dise. Vous savez, quand on vieillit, la cinquantaine déjà dépassée, on se dit qu’on a déjà presque tout vu. Qu’il n’y aura plus rien qui puisse me surprendre de façon à ce que j’en reste muet de surprise. Que j’en reste sans réaction durant les premières secondes. Qu’il se passe quelque chose de grandiose. Eh ben… Je ne pensais pas que j’en arriverai là, mais il faut croire que la vie est pleine de surprises… Ce qui vient de m’arriver, ben là… Le gars de Burger King s’est trompé de sac. Du coup, oui, je viens avec un chouia trop de burgers dans le sac, j’en avais déjà acheté pour nous deux là, mais apparemment je crois que j’ai mal entendu le numéro d’appel et les autres ne se sont pas manifestés. À moins que la personne se soit trompé de sac là…? Enfin bref, je n’en sais rien ! Je n’ai rien compris et des fois, à ce que j’ai compris de mes années d’expérience: il faut prendre ce que la vie nous tend. Alors si ce sont les burgers, je ne vais pas refuser. Je ne sais pas quel serait le prix contre les burgers, mais je sens que je ne vais pas tarder à découvrir.

ENFIN BREF ! Ce n’est pas le sujet principal !

En effet, si je viens tranquillement en skate, le sac de Burger King à la main, l’autre main en poche avec le sac à dos (qui me casse le dos surtout) sur les épaules, l’air des plus décontractés. Intérieurement, je suis un bordel sans nom, je ne m’en remets pas à l’idée que je vais bosser avec mon frère Seth, on va jouer les savants tous les deux et je suis hyper excité à cette idée-là. Enfin, on a déjà bossé auparavant ensemble, mais c’était IL Y A TRÈS LONGTEMPS ! Et encore, ce sur quoi on va bosser: un robot type Lucy mais en mode inférieur et plus en arme de guerre… Bon, je n’aime pas créer les armes de guerre et j’ai pour principe de ne pas aider, mais les arguments de Seth ont fait que je suis convaincu. Pour faire la paix, il faut créer une arme de dissuasion et encore plus puissant qu’une bombe atomique. Autant faire un robot, une arme volante à la Iron man comme nous aimons voir dans les comics. Je me rappelle de ce moment où Seth et moi partions dans nos délires sur les découvertes scientifiques et technologiques qu’on pourrait faire… Et on est peut-être sur le point de réaliser un de nos rêves. Alors oui, c’est encore une autre raison qui fait que ça m’a poussé à faire ce projet top secret pour le gouvernement. Donc voilà, on a longuement réfléchi sur ce qu’on pourrait faire en fait, et on a fini par trouver et qu’on se répartisse nos tâches. Donc j’ai apporté le nécessaire pour ma part, surtout de quoi faire des réactions chimiques et franchement, ma crainte la plus importante, c’est pas qu’on meure d’indigestion ou le fait qu’on ai trop mangé de burgers, c’est qu’on risque de mourir sous un mélange chimique assez risqué qui foire. L’explosion pourrait nous venir en pleine face quoi…! Mais bon, je suis assez intelligent pour nous éviter ça. Seth aussi j’imagine. Enfin j’imagine pas, je le sais. On est intelligent chez les Wilde, c’est un fait connu. Juste que j’espère que Andrés ne soit pas trop intelligent parce que j’aimerai juste pas qu’il découvre ce que nous sommes en train de faire au risque qu’il fasse cramer les locaux et nos travaux avec comme il a cramé la voiture d’un mec.

Bon voilà, y a que Seth, moi et Nao et sûrement Ayana à cause de ce stupide Nao qui connaissons cette adresse top secrète. On allait être tranquille. Mais je reste quand même inaperçu même si ce n’est pas grandement gagné si jamais je me faisais suivre. J’entre quand même dans cet immeuble qui est totalement vide, ça ne m’aurait pas surpris que Seth l’ait acheté. Je redresse mon skate arrivé devant la porte et je sonne (tient je suis surpris qu’il y ait cette sonnerie, il a pensé à l’installer, c’est cool). Tututututututuuuuuh tutululululutututuuuuuh… Je me retourne et regarde autour de moi en attendant qu’il ouvre. Pompompompooom… Et hop, j’entends du bruit de l’autre côté de la porte. Je me retourne vers la porte et dépose tout par terre, parce que je sais ce qui va arriver et … Je me redresse à peine que la porte est ouverte. « Broooo ! » fis-je en le prenant dans mon bras pour une accolade digne des bro Wilde. On entre dans cet appartement, enfin, Seth y est déjà techniquement, c’est moi qui entre en fait. On marche, on traverse la grande pièce et je regarde autour de moi avec l’air admiratif alors qu’en réalité, j’analysais l’espace qu’on a et surtout le matériel dans ce labo. C’est juste impressionnant, mais ce qui est le pluuuuuus impressionnant, c’est le travail que Seth a déjà commencé ! Je m’approche du robot et j’eu un petit sourire amusé, on dirait carrément Iron man. Je ne sais pas à quel moment j’ai déposé mon skate, puisque je viens de réaliser que je porte ma main à mon menton comme guise de réflexion. Je réfléchis en fait. Pendant que Seth parle, je regarde les mains du robot, les propulseurs sont déjà là… Je fais une petite moue approbatrice comme quoi ça l’encourage à continuer. Je le regarde mimer le geste et penche la tête sur le côté avec un léger sourire avant de froncer les sourcils et soupirer. Je soulève le sac (enfin j’essaye, parce qu’en vrai j’ai failli le faire tomber de justesse) tout en marchant vers Seth quand il évoque ma spécialité au poison, je peux même entendre mes pas malgré ses toux forcés, c’est limite flippant. Je n’aime pas qu’on me rappelle cet échec-là et le fait que j’ai failli tuer involontairement ma famille… Mais je sais pas si c’est le fait que je sois hyper sérieux dans les propos à venir qui fait que c’est encore plus flippant. « J’ai acheté les burgers, comme ça tu peux avoir la confirmation que la nourriture n’est pas faite par moi, je n’ai rien injecté sur le chemin ou quoi. Et c’était un accident ça. Ce gâteau ne vous était même pas destiné en plus. » soupirai-je toujours désolé par ce qui est arrivé. Je dépose le sac sur la table à côté. « Non mais je te jure Seth, je ne sais pas ce qui m’a pris de faire les deux mêmes gâteaux, peut-être parce que j’avais la flemme et qu’au final, j’ai décidé de faire pareil et aussi, c’est plus facile quand on fait les deux mêmes choses en même temps. Et puis, il est forcément possible qu’en fait, j’ai versé le fameux poison dans les deux gâteaux. Cela ne me surprendrait pas parce que voilà, quand on est parti dans le principe qu’on fait les deux mêmes choses… On fait tout pareil… Enfin bref, c’était un accident. Je vous aime trop pour vouloir vous tuer. » soupirai-je assez ennuyé avant de le désigner du doigt pour qu’on revienne un peu à nos moutons, parce que oui, cet incident est clos et tout le monde a déjà eu envie de me tuer après ça et je suis définitivement interdit de gâteau pour le restant de mes jours. Enfin, pas interdit de gâteau dans le sens de les manger, mais de les faire… En même temps, ça a généré un gros traumatisme familial… « Sinon oui, je suis expert en ce qui est mélange chimique pouvant engendrer des explosions. Faudrait aussi voir si les propulseurs ne sont pas trop puissants pour notre robot tu sais. Le premier essai ne sera pas toujours réussi… Car s’il est trop puissant, les armes qu’il porte à l’intérieur risquent d’exploser, surtout s’il portait la mini-bombe.» le prévenais-je sans lui laisser l’occasion d’en placer une. Ah bah, c’est moi qui bavarde, bavarde, bavarde pour sept personnes assez facilement quoi. « Sinon le système rotatif, je trouve ça super cool ! » Mais je n’ai pas eu le temps d’ajouter que j’ai fait un truc de mon côté. Je laisse glisser mon sac de mon bras pour l’ouvrir ensuite pendant qu’il est dans son observation de son chef d’oeuvre. Je prends une petite boule qui ressemble trop à une balle rebondissante, alors qu’en vrai, ce n’est absolument pas du tout ça, c’est loin d’être ça même…! « Mmmh… Yep. Je pense pouvoir faire ça, c’est même facile en fait. » Et je suis un virologue qui dit ça. Je suis passé par la physique chimie générale comme tout le monde et j’ai fait des expérimentations qui m’intéressaient, notamment quand ça concerne les explosions parce que je trouve qu’au moment de faire les test, c’est hyper drôle et ça me soulage quand je suis un peu contrarié (pour pas dire un tout petit peu). « D’ailleurs. Attrape ça. » fis-je en voulant lui passer la mini boule rebondissante sans être une boule rebondissante, mais je rate le coup que je me retrouve à essayer d’attraper la boule. « Ah. » Un coup au coude, je fais un pas sur le côté pour essayer de l’attraper.  « Faut pas. » grognai-je alors que j’essaye tant de mal que de bien d’attraper cette fichue boule explosive. « Qu’elle tombe !!! » Sinon on va se faire exploser. Au final, elle finit par tomber …

Dans ma main.

Je soupire et brandis le poing de victoire avant de me diriger vers Seth pour le lui donner en main propre, sans le lancer ou quoi ce que ce soit parce que voilà. Ma maladresse, c’est juste… Pas possible. « Enfin, je me disais bien dans le fond avec nos conversations que t’allais t’inspirer des comics quelque part. Du coup, je me suis dit que ça pourrait justement être un début. Tu travaillais de ton côté, je travaillais du mien au lieu de me focaliser sur le virus Zika, mais tu sais, ce projet a toute mon attention que j’ai laissé tomber le virus quoi (puis y a d’autres personnes qui y bossent dessus alors voilà)… Enfin bref, cette boule que tu tiens là, c’est un explosif. Tu le fais tomber ou quoi… BOUM. Celle-là c’est à faible portée, juste pour une personne et c’est suffisamment petit pour l’intégrer dans notre robot. Par contre l’explosion à longue portée, je vais travailler là-dessus de suite, parce que mine de rien, je voulais pas risquer de bosser sur ça dans mon laboratoire contenant des virus assez dangereux… Enfin tu vois le topo. Celui que tu tiens en main, il était facile… Enfin je dis ça, mais je faisais déjà ça auparavant en physique… » fis-je avec un petit sourire amusé à Seth. Je suis tellement content de pouvoir travailler sur ce projet avec lui.

Et c’est sûr qu’on va être un duo de choc, qui va carrément détooooooner ! Et non je ne pense pas comme un gosse de huit ans.

electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/02/2018
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Laure
›› Célébrité : Robert freakin' sexy Downey Jr.

Re: Owen ⍙ Tastes like coconut... and metal ✻ ( Mer 12 Sep - 23:13 )




Tastes like coconut... and metal

Owen & Seth

Ils ne pourraient jamais manger tout ça... Quoiqu'il en soit, Owen ne fut pas ravi que Seth évoque, même dans sa barbe, sa gloire passée en solution empoisonnante. Le but n’était pas de le faire baliser, mais de glisser une petite plaisanterie un peu morbide incluant le meurtre raté de la famille. Le truc avec l’humour noir de Seth, c’est qu’il était le seul à s’en amuser. Mais n’était-ce pas l’essentiel après tout ? Il observa son frère se justifier avec une petite moue amusée et de légers mouvements négatifs de tête de temps à autre. « Je le sais bien Owen, et moi je t’aime trop pour t’en vouloir. C’était une plaisanterie, pas une critique. Je serais mal placé pour ça. J’ai moi-même déjà failli tuer mes enfants dans un incendie » rappela t-il sur le ton de la conversation. Il aurait fallu que ses enfants meurent vraiment pour que ce soit-disant génie réalise la gravité de ses propos. Cette famille était peuplée de presque-meurtriers. Après lui avoir brièvement expliqué quelques lignes de son cahier des charges, Seth toussota dans son poing au rappel d’Owen concernant la dangerosité pour l’Iron Man à avoir des bombes explosant au premier choc. « Je n’avais pas pensé aux risques… » Le problème avec Seth, c’est que malgré tout son génie, son bagage infini d’idées, et sa capacité à penser à cent trucs en même temps, il fallait bien souvent qu’il soit mis face à ses propres échec pour alimenter sa warning notice. Avec Owen, ils auraient sans doute un pourcentage d’accident moins élevé qu’à son habitude, songeait-il naïvement. Seth claqua des doigts et le pointa de l’index en mode “you’re the man”. Puis il se mit à faire les cent pas autour du robot. « Une stabilité parfaite, et une résistance à toute épreuve des conteneurs internes » donna t-il en guise de solution. Encore qu’il avait déjà prévu du solide pour les conteneurs. Alors que Seth parlait d’explosif, Owen réagit en conséquence en sortant une petite balle de son sac.

« Hmmm yep » « Heu… » commença Seth qui venait de remarquer que son frère faisait joujou avec ce qui ressemblait de près à un explosif sphérique, ou alors un conteneur sphérique d’acide. Un objet pas rassurant, pour résumer. L’inventeur s’était arrêté de marcher et le fixait d’un air un peu inquiet. « Je pense pouvoir faire ça, c’est même facile en fait. » « …. Owen… ?» « D’ailleurs. Attrape ça. » « Hmff !!! »Seth fléchit les genoux, près à se jeter sur le côté. Toutefois, l’objet ne lui échappa pas exactement des mains et Owen se mit à jongler avec, confirmant la nature dangereuse voire peut-être mortelle de la sphère. Pas mort d’homme, pas encore, Owen réussit à rattraper convenablement la balle. Il vint ensuite vers son frère. « Tu comptais me la lancer à la figure mais tu t’es rendu compte que ça impliquerait de jeter des hamburgers à la poubelle » fit mine d’interpréter Seth avant de lui prendre l’explosif des mains. « Tu penses à tout, frangin » ajouta t-il avec un petit sourire sarcastique. Seth se dirigea vers le chariot métallique contre le mur tout en l'écoutant pensivement. Sur un des plateaux exposés, il saisit un des protèges avant-bras… qui n’avait pas pour fonction de protéger les avant-bras, puisque la paume constituait l’intérêt de l’apparat par son orifice circulaire. Seth avait choisi celui dont la taille du trou correspondait au mieux à la balle que lui avait donnée Owen. « Ça fera l'affaire. Voici un de mes impulseurs » Seth plaça la balle dedans et enfila la création à son bras. La balle n’était pas parfaitement calée, indiquant que l’orifice était trop grand. En terme de stabilité, ce n’était donc pas encore trop ça. « Il faudra que les sphères y soient parfaitement adaptées. Celle-ci est un tantinet trop petite, mais cela n’empêche en rien les tests ! »  Seth braqua l’impulseur vers le mur opposé, à une quinzaine de mètres de lui. Un projecteur projetait sur la façade l’image d’une cible. De grands panneaux noirs longeant les deux coins du mur étaient des ravaleurs d’explosion, en plus d’être doté d’une fonction d’extincteur en cas d’incendie. Owen était déjà familier à ce genre de plateforme de travail. « Je ne connais pas vraiment la puissance de tir. J’imagine que cette distance fera l’affaire » songea t-il à voix haute en visant le centre de la cible de son bras. Seth enclencha l’impulseur et une petite détonation retentit, projetant son bras vers le haut comme on tire au fusil. Quant à la balle… la puissance fut telle qu’elle traversa le mur et explosa dans l’autre pièce. Seth resta figé un instant, éberlué. Il n’y avait pas de système incendie de l’autre côté ! Il attrapa un extincteur et s'y précipita pour asperger toute la pièce. Il ne voyait strictement rien des dégâts, mais les grands volumes et le plafond haut des lieux les avaient minimisés. Du moins le croyait-il. En retournant dans la salle de l’Iron Man, Seth entendit un grand fracas : une partie du sol derrière lui venait de s’effondrer jusqu’à l’étage inférieur. Seth se figea et jeta un coup d’œil par-dessus son épaule. Il y avait désormais un trou béant dans la pièce. « … Heureusement que j’ai acheté l’immeuble » commenta t-il. « Pas si courte portée que ça, cet explosif. Quelles sont ses dimensions exactes ? Sa taille est idéale, il faudrait que je réduise l’orifice de l'impulseur. »




Mais que faire de son regard ?
Regarder vers le ciel me rend nostalgique et fixer le sol m’attriste, regretter quelque chose et se souvenir qu’on ne l’a pas sont tous deux également accablants. Alors il faut bien regarder devant soi, à sa hauteur, quel que soit le niveau où le pied est provisoirement posé.
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Owen ⍙ Tastes like coconut... and metal ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Owen ⍙ Tastes like coconut... and metal

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération