Can we focus on the love ? ✻ ADRIAN

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 246
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Can we focus on the love ? ✻ ADRIAN ✻ ( Dim 2 Sep - 18:15 )



Can we focus on the love ?
with, ADRIAN & LOU.

Bronzée comme jamais, Lou dépose ses valises dans le minuscule appartement qu'elle partage de base avec son frère. Elle ramasse les courriers en nombre qui jonchent le sol et les tri sur la table de cuisine. Puis, elle envoie un SMS à son père pour lui dire qu'elle est bien rentrée et qu'elle le remercie pour ce mois passé loin de Cap Harbor. Elle n'avait encore jamais mis les pieds au Vietnam et elle avait adoré. Déjà, parce qu'elle y avait été avec Emma. Deuxièmement parce qu'elle savait que son frère ne se trouvait pas dans un bar à boire sans s'arrêter jusqu'à son retour. D'ailleurs, elle devrait aller rendre visite à Adrian. Elle jette un coup d'œil rapide à sa montre. Elle a encore le temps. La brune se change rapidement. Elle opte pour un short et un t-shirt blanc qui met, clairement son bronzage en valeur. Puis, elle commande un Uber. En l'attendant, elle rempli un sac avec les cadeaux qu'elle avait pris pour Adrian et se met enfin en route. Tre t'es minutes plus tar, elle arrive en face de l'établissement. Ce dernier lui donne la chair de poule. Elle s'en veux un peu d'avoir obligé son frère à venir ici. On dirait un hôpital psychiatrique. Elle entre, se présente, patiente encore jusqu'à ce qu'on l'appelle et qu'elle voit, enfin dans une pièce stérile, son frère. « Ah que coucou ! » Ele lui offre son plus beau sourire avant de se jeter dans les bras. « T'es tout blanc. Faut que n'oblige papa à te payer un voyage. » Parce qu'il le mérite avec tous les efforts qu'il fait. « Tu vas bien ? C'est pas trop long ? T'arrive sa t'en sortir ? » Beaucup de questions, c'est certain. Mais Lou doit rattraper le temps perdu. « J'ai été sage comme une image. » Plus ou moins. Elle sent son regard peser sur elle et ça la met un peu mal à l'aise. « Presque sage comme une image. Mais tu vas pas m'engueuler parce que j'ai mis un crabe dans le lit de papa. Il avait mérité d'être pincer au cul ... » Au moins, cette histoire devrait le faire rire. Pour une fois qu'elle se rebelle face à son père de cette façon. « Bon, alors, t'en es où dans ta bataille ? »


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 248
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : tom austen
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)

Re: Can we focus on the love ? ✻ ADRIAN ✻ ( Lun 24 Sep - 23:13 )



Can we focus on the love ?
with, ADRIAN & LOU.
Il tourne en rond comme un lion en cage. Il ne supporte pas cet endroit et il a l'impression qu'il n'y arrivera pas. Les tremblements de ses mains montrent qu'il n'est pas encore en possession de ses moyens et le mal de tête qui lui prend la tête c'est le cas de le direlui donne des envies de meurtre. Si bien qu'il a envoyé balader l'infirmière qui était venue voir comment il allait. Non il ne va pas bien. Il a envie de boire. Il a besoin de boire. « Monsieur Dawkins, vos cachets. » Adrian fusille la blonde qui vient d'entrer dans sa chambre et il attrape les cachets qu'il avale avec un grand verre d'eau. Les mains toujours tremblantes. Il déteste ses tremblements. Il déteste être aussi faible. « Votre sœur vient vous voir aujourd'hui. » Génial. Le soleil brille, les oiseaux chantent et il est dans ce centre depuis un mois. Et elle va venir le voir alors que ça fait un mois qu'elle n'est pas venue. Evidemment. Après s'être pavané en vacances. Adrian aimerait bien sortir, mais il en a encore pour un mois ici. Peut-être qu'il pourrait avoir une permission dans la semaine. Du moins, il va essayer. Parce qu'il a besoin de sortir. Il connaît ce foutu parc par cœur et ses recoins. Et il en a marre. Quand l'infirmière claque la porte, il sort de sa chambre et s'allume une cigarette en sortant du bâtiment, se posant sur le banc, il regarde sa montre et se pince les lèvres, elle arrive dans dix minutes, il n'aura même pas le temps de faire une sieste. Fais chier. Il rentre alors dans le bâtiment et enfile un marcel propre, une chemise et un jean, il se change plutôt que de garder sa tenue de combat, à savoir un jogging et un marcel. Il n'a envie de rien quand il est ici. Et puis il se dirige jusqu'à la pièce qu'il lui est assigné, il a l'impression d'être en prison.   « Ah que coucou ! » Il lève la tête et voit sa sœur et malgré l'envie de ne rien faire, il sourit et tente de calmer le tremblement de sa jambe. « Salut beauté. » répond t-il avec un grand sourire  en la réceptionnant avec tendresse. Il a l'impression de la serrer fort mais pourtant, il ne fait  rien de bien impressionnant. « T'es tout blanc. Faut que n'oblige papa à te payer un voyage. » Adrian la fixe avec un regard étonné. Et il se met à rire un instant « Tu diras surtout à ton père qu'il aille se faire foutre. » Oui, suite au sevrage de l'alcool, il devieent un peu plus violent dans ses paroles. Et elle n'est pas la seule a prendre dans ce cas là. « Tu vas bien ? C'est pas trop long ? T'arrive sa t'en sortir ? » Elle ne peut pas fermer sa gueule cinq minutes ? Elle parle trop. « Ca va. » Il a juste envie de buter tout le monde en ce moment, mais il paraît que c'est normal. Il paraît que c'est tout à fait normal d'être violent pendant un sevrage, il faut juste qu'il fasse du sport pour combler et canaliser sa violence. Il doit aller en faire après, il doit aller courir. Lui qui ne courrait jamais. « J'ai été sage comme une image. » Bien sûr. Il la regardait et elle comprenait. « Presque sage comme une image. Mais tu vas pas m'engueuler parce que j'ai mis un crabe dans le lit de papa. Il avait mérité d'être pincer au cul ... » Qu'est-ce qu'il avait encore fait ? Adrian la fixait et serrait les dents « Qu'est-ce qu'il avait fait ce connard ? » lui demandait-il, il voulait savoir s'il avait besoin de défendre sa sœur ou non. « Bon, alors, t'en es où dans ta bataille ? » Il hausse les épaules nonchalamment. Il a besoin d'une cigarette, encore, mais il faut qu'il limite la casse. Il a envie d'une bière aussi. Mais ça, ce n'est plus possible. Il a besoin de voir Sofia. « J'ai pas bu depuis un mois. Je vais devenir taré. » Parce qu'il en a marre d'être ici. « Mais pourquoi t'as payé pour deux mois toi ? Tu pensais que je n'y arriverais pas en un mois ? » C'est le moment des reproches. « T'en profite pour te pavaner avec ta meuf ? » Il a un peu suivi sur les réseaux sociaux et dans ses messages. « J'espère que t'as pas niqué dans mon lit, parce que je te jure que j'te défonce si c'est le cas. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 246
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: Can we focus on the love ? ✻ ADRIAN ✻ ( Mer 31 Oct - 9:42 )



Can we focus on the love ?
with, ADRIAN & LOU.

« Salut beauté. » Son frère lui manquait. Beaucoup. Elle était habitué à l'avoir toujours auprès d'elle, et surtout à rentrer à l'appartement et à le trouver soit dans la cuisine, soit dans le salon avec sa bouteille à porter de main. Le savoir en centre de désintoxication lui foutait les boules. Elle avait peur pour lui mais elle savait que c'était le seul et unique moyen qu'il retrouve une vie saine et rangée. Il en avait besoin. « Tu diras surtout à ton père qu'il aille se faire foutre. » Oh. D'accord. Donc sa haine pour lui n'a pas changé. Lou lui offre un petit sourire. « Comme si j'avais pas déjà fait passer le message. » Elle le connait, son frère. Suffisamment pour savoir qu'il n'acceptera jamais un seul présent de la part de son père à elle. Lou, elle s'en fiche. Elle profite de l'argent. Elle se fait plaisir, l’utilisant à son propre bénéfice. « Ca va. » Petite moue dubitative sur le visage. Elle a un doute qui s'installe mais elle tente de ne pas le laisser paraître. « D'accord. » La Perkins préfère ne pas poser de question. Si Adrian veut parler, il n'aura qu'à le faire de lui-même. Mais sa curiosité risque de prendre le dessus à un moment ou un autre. « Qu'est-ce qu'il avait fait ce connard ? » Elle rigole, pose sa main sur celle de son frère. « Calme-toi. » Elle n'a pourtant pas l'impression d'avoir annoncer cela comme si quelque chose d'important s'était produit. « Il voulait juste pas que je prenne un des jetskis. » Alors elle s'est vengé à son niveau. Mais si Lou est venu ici, ce n'est pas pour parler de ses vacances et foutre le cafard à Adrian. Non. Elle aimerait savoir comment se passe sa cure et s'il arrive à tenir le coup. « J'ai pas bu depuis un mois. Je vais devenir taré. » Oh ... Donc il est toujours en manque. C'est bien ce qu'il tente de lui dire, non ? « Sois fort, Adrian. C'est pour ton bien que tu as accepté de venir ici. » Mise à part des mots d'encouragements, elle ne peux pas faire grand chose d'autres. Elle est prête à tout pour qu'il s'en sorte. Tout et n'importe quoi. Et s'il lui demande de venir ici et de prendre aussi une chambre parce qu'il a besoin de sa présence, elle le fera. « Mais pourquoi t'as payé pour deux mois toi ? Tu pensais que je n'y arriverais pas en un mois ? » Elle se recule, choquée, presque effrayée de l'entendre hausser la voix ainsi. « Mais ... » Lou, elle arrive même pas à articuler une phrase. « T'en profite pour te pavaner avec ta meuf ? » Alors, ça, c'est vexant. « J'espère que t'as pas niqué dans mon lit, parce que je te jure que j'te défonce si c'est le cas. » Et maintenant, blessant. « Je t'interdis de me parler comme ça ! » La brune reprends de l'aplomb et se met debout. Puis, sa main vient gifler la joue de son frère. Elle s'en veux automatiquement de son geste. Elle ne devrait pas. Mais c'était plus fort qu'elle. « T'as pas à t’énerver contre moi. T'as accepté de venir ici de ton propre gré. » S'il doit faire des reproches à quelqu'un, c'est à lui-même. « Ca fait un mois que tu es ici et, regarde-toi Adrian, t'es toujours aussi accro à l'alcool qu'avant. Si tu veux pas faire cette cure, grand bien te fasse, tu prends tes affaires et tu te casses. Mais ne t'avises plus jamais de me parler. Tu m'as fait une promesse, je te déconseille de l'oublier.  » Un Lou qui n'obtient pas ce qu'elle veux, ça devient une vraie pétasse.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 248
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : tom austen
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)

Re: Can we focus on the love ? ✻ ADRIAN ✻ ( Dim 4 Nov - 14:38 )



Can we focus on the love ?
with, ADRIAN & LOU.
« Comme si j'avais pas déjà fait passer le message. » Adrian répond au sourire de sa sœur, il était vrai que malgré le fait qu'il passe des longs moments dans ce centre, et bien voir sa sœur si rayonnante, ça lui fait du bien. Ca lui donne même l'envie de continuer à être sobre pour pouvoir rentrer et l'embêter encore le matin quand il part travailler et qu'elle, et bien, elle dort encore. « T'es géniale. Bon, je suppose que tu ne lui a pas fait le doigt d'honneur qui allait avec, mais c'est pas grave. » Et il sourit une nouvelle fois, avant de s'arrêter et d'arborer une tête  neutre quand elle lui demande si ça va. Il ne veut pas lui mentir mais il ne veut pas l'inquiéter non plus. Alors deux petits mots ça fera l'affaire. « D'accord. » Il sait qu'elle s'inquiète, il sait qu'elle voudrait en savoir plus, elle et sa curiosité maladive, mais il n'a pas envie de lui en dire plus parce qu'il en voit de toutes les couleurs ici, il a besoin de boire, il en a envie parfois et ses accès de violence ne sont en rien aidantes au fait qu'il se sente bien. Il sait que c'est le contrecoup du sevrage, il sait aussi que les tremblements et les nausées sont un symptôme de réussite mais il aimerait bien que ça passe et il aimerait surtout rentrer chez lui. « Calme-toi. » Il se calmera que si ce n'est pas grave. Le père de la brune il ne peut vraiment pas l'encadrer et ça ne sera pas demain la veille que ça changera, les blessures sont bien trop encrées dans le cœur pour que ça change. « Il voulait juste pas que je prenne un des jetskis. » Mais ? Adrian ne peut s'empêcher d'exploser de rire avant d'offrir une accolade à sa sœur. Elle est vraiment impossible cette demoiselle. Et ça ne l'étonne pas finalement, que ce soit pour une raison si futile. « Sois fort, Adrian. C'est pour ton bien que tu as accepté de venir ici. » C'est surtout pour lui faire plaisir qu'il a accepté de venir ici, c'est surtout parce qu'il pensait à sa mère là-haut, qui ne doit pas être bien fière de lui. Sa mère, son ange dont il n'a jamais vraiment fait le deuil finalement. Lui qui n'a jamais été capable d'accepter qu'elle n'était plus là, lui qui lui apportait des fleurs chaque semaine depuis sa mort. Qui est-ce qui lui apporte des fleurs maintenant ? Les fleurs sont fanées et le cœur est morcelé depuis trop longtemps. « Mais ... » Mais quoi ? Qu'est-ce qu'elle a la fille à Papa ? Adrian ne sait pas pourquoi il est énervé comme ça, mais pourtant, ça grouille à l'intérieur de lui. Il souffle pour se calmer, il sait qu'elle ne mérite pas ses mots, il sait qu'elle ne veut que son bien. « Je t'interdis de me parler comme ça ! » Wow, alors s'ils s'attendaient à recevoir une gifle, il se serait reculé. Il sent sa joue qui le pique et il se contente de contracter la mâchoire pour ne pas s'énerver plus. « T'as pas à t’énerver contre moi. T'as accepté de venir ici de ton propre gré. » Un sourire narquois en coin né sur ses lèvres et il ricane un peu. « Ca fait un mois que tu es ici et, regarde-toi Adrian, t'es toujours aussi accro à l'alcool qu'avant. Si tu veux pas faire cette cure, grand bien te fasse, tu prends tes affaires et tu te casses. Mais ne t'avises plus jamais de me parler. Tu m'as fait une promesse, je te déconseille de l'oublier.  » Mademoiselle et ses menaces. Adrian lève les yeux au ciel et il se lève pour aller se positionner à la vitre. Il aurait bien envie de fumer une clope. Mais ça ne sert à rien d'éviter la dispute qui ne fait que grossir au fur et à mesure que les secondes assassines défilent. « Eh voilà, Mademoiselle Je veux tout dans toute sa splendeur obligée de proférer des menaces pour obtenir ce qu'elle veut. » Il applaudit même, mauvais. « Ben tu sais quoi ? Au lieu de venir te pavaner ici, casse toi. Retourne voir ta meuf, retourne voir ton connard de père et ne vient plus me faire chier. Puis il attrape un cadeau dans le sac qu'elle avait ramené pour l'envoyer balader « Puis reprend tes merdes avec toi, j'ai pas besoin de ta pitié. » Et il serre la mâchoire avant de la voir qui part. Putain le con. Il soupire et passe une main dans ses cheveux avant de la rattraper en quelques enjambées, il attrape alorsson bras et l'attire contre lui, il la maintient alors et la serre avec tendresse « Je suis désolée Lou. Ca me rend exécrable mais il paraît que c'est le contre-coup du sevrage et c'est que ça marche. » Il soupire en la tenant contre lui en fermant les yeux « Merci de m'avoir forcé à venir ici. Maman serait fière de toi tu sais. » Ca lui fait toujours aussi mal de parler de sa mère, mais il sait que Lou, elle en a besoin, Lou elle a besoin qu'on parle d'elle, parce qu'au fond, ça veut dire qu'ils ne l'oublient pas. Et le blond il peut pas l'oublier. Elle est encrée en lui. Pour toujours.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Can we focus on the love ? ✻ ADRIAN ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Can we focus on the love ? ✻ ADRIAN

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération