“Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 112
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson

“Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA ✻ ( Lun 3 Sep - 12:31 )



“ Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.”
Sasha & Erza
Assise dans un des fauteuils qui se trouvait devant le chalet, je laissais mon regard se promener sur l'étang. L'endroit était magnifique, et pour la première depuis bien longtemps, j'avais du temps pour moi. Remontant mes jambes le long de mon corps, j'avais replacé le plaid sur moi. J'avais emprunté des grosses chaussettes dans un des tiroirs de la chambre principale. Surement que ça appartenait à Sasha, et j'étais persuadée qu'il m'en voudrait pas de mettre servis. Après ce qui s'était passé ce soir là dans le parking, j'avais ressenti le besoin de m'éloigner de la ville. J'en avais parlé vaguement à Sasha, avant qu'il me propose d'aller passer quelques jours dans la maison qu'il avait à Wallade. C'était pas très loin de Cap Harbor, mais bien assez pour que je me coupe de ma vie. Passant une main dans mes cheveux, j'avais attrapé ma tasse avant d'avaler une gorgée de mon thé. Le médecin qui m'avait vu m'avait arrêté quelques jours, et j'en avais profité pour poser deux semaines de vacance, qui était bien mérités d'après moi. Pourtant, je n'étais pas du genre à aimer l'inactivité, et pourtant depuis que j'étais arrivée on ne pouvait pas dire que j'étais débordée. J'en profitais pour rattraper mon retard dans mes livres, ayant laissé mon pc portable chez moi. Bon, j'avais bien envoyé un message aux membres de ma famille pour les prévenir de mon absence, mais sans vraiment m'étaler sur les raisons de mon départ. Resserrant les pans de mon gilets sur moi, j'avais laissé un soupir franchir mes lèvres malgré moi. Je pensais sérieusement à quitter Cap Harbor. Repartir pour New York, ou alors Seattle, un ami d'enfance m'avait fait une proposition pour rejoindre son cabinet comme associée. Seulement, ça voulait dire tout laisser derrière moi, mon travail, mes amis, ma famille et Sasha...

J'avais froncé les sourcils, avant de tourner la tête vers le chemin qui menait à la maison. Une voiture s'y était engagé, un léger sourire s'était dessiné sur mes lèvres en reconnaissant la voiture de Sasha. Je m'étais levée après avoir retiré le plaid, avant de m'avancer pour aller à sa rencontre ne dépassant pas la terrasse en bois car j'étais toujours en chaussette. J'avais resserré les pans de mon gilets sur moi en croisant les bras. _ Salut toi. Je l'avais regardé s'approcher avant d'ouvrir mes bras pour un câlin improvisé. _ Tu vas bien ? J'avais déposé un baiser sur sa joue avant de finalement me décaler. Il ne fallait pas que j'oublie sa chienne, je l'avais caresser alors qu'un léger rire avait franchi mes lèvres. J'étais vraiment contente de le voir, en même temps, je lui devais ces derniers jours de tranquillité. Sasha aurait toujours une place particulière dans mon coeur, et visiblement, ça ne changerait jamais. Même si je ne pensais pas le revoir un jour, j'avais été agréablement surprise de voir qu'on était plus si éloigné finalement. _ Pas trop fatigué ? J'étais contente de savoir qu'il allait passer ce week end avec moi, mais j'espérais que ça ne changeait pas ses propres plans. J'avais repris place dans le fauteuil alors que je reposais mon regard sur Sasha. Un sourire au coin des lèvres, j'avais détourné mon regard en sentant le nez de Lenny venir lever mon bras pour quémander des câlins. _ Hey ma belle, toi aussi tu m'as manqué. J'avais caresser doucement sa tête avant de jeter un œil à Sasha, car implicitement je venais de lui avouer qu'il m'avait manqué, malgré le fait que je l'avais vu il y avait quelques jours pour qu'il m'explique comment me rendre dans cet endroit paradisiaque.
Codage par Emi Burton


♛ “ True love is felonious… You take someone's breath away… You rob them of the ability to utter a single word… You steal a heart.”
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1947
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam

Re: “Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA ✻ ( Lun 3 Sep - 18:53 )




Erza + Sasha  
« Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.»
Suite au trouble évènement qu'Erza m'a relaté tout récemment, elle a ressenti le besoin de mettre un peu de distance entre elle et Cap Harbor, et surtout a-t-elle eu besoin de souffler et se retrouver coupée de tout un tas de choses pour une petite période. Aussi, ma maison secondaire au bord de l'étang à une petite heure d'ici m'a semblé le lieu idéal pour elle et je lui ai proposé d'en profiter pour une semaine ou deux selon son désir.
Je profite ainsi du beau temps annoncé pour ce premier week-end de septembre, malgré les températures qui se rafraichissent pas mal, surtout en soirée, pour rejoindre la maison où Erza profite d'un peu de temps pour elle depuis déjà quelques jours. Lenny est avec moi et j'ai également attelé la moto sur la remorque histoire de me ou de nous faire une ou deux ballades dans des coins aux alentours que j'ai bien envie de lui faire découvrir si elle se sent d'attaque. Sinon je me la jouerais en solo, je ne compte pas me montrer envahissant si elle a envie de petits moments rien qu'à elle.

Je perçois au bruit du frottement sur le tissu, le frétillement de queue de Lenny qui sent qu'on approche de Wallace. Si elle manifeste pleinement sa joie, la mienne se manifeste par la façon dont je tapote le volant d'impatience à chaque carrefour une fois qu'on traverse le centre ville. Je tourne sur E cliff street puis dépasse quelques lots de maisons avant de passer devant l'église sur Teachey road. Je poursuis sur old teachey rd puis tourne à droite sur une route à défaut de goudron.
De vastes prairies s'étalent de part et d'autre puis bientôt il n'y a plus que de la forêt. Lenny redouble de frénésie et se redresse pour se poster sur son arrière train et tendre son bout de truffe à proximité de mon épaule, l'air de m'inciter à accélérer le mouvement.
Je ralentis au niveau du petit chemin à droite auquel on ne fait pas forcément gaffe si on ne connait pas. Quelques centaines de mètres plus loin, me voilà devant le portail ouvert et je m'engage alors sur le terrain pour me garer près de l'étang juste derrière la caravane.
La chienne sourit encore plus que moi à la voir ouvrir ainsi grand la gueule. Elle lâche un bref jappement d'impatience tandis qu'on te remarque sur la terrasse de la maison. Je me mordille la lèvre comme pour faire taire ce sourire niais collé sur mes ourlées.

- Tu ne me rejoueras pas le coup de bondir hors de la voiture à peine arrivée, pépète, la mis-je en garde en agitant le doigt de façon négative alors que je me remémore la fois où, arrivé chez mes parents pour une fête de famille, elle avait bondit par la fenêtre passager ouverte à peine le véhicule garé. Depuis, autant dire que je n'oublie plus de l'attacher.

Descendant et libérant la chienne, la première chose qu'elle fait est d'aller pisser. Il fait bien frais en ce vendredi soir. Je jette un coup d’œil à ma montre, il est quasi 18h. J'ai mis le turbo sur la route décidément. J'ai quitté le boulot à 5 heures, je suis repassé chez moi récupérer des affaires et je me suis mis en route.
Je viens à ta rencontre après avoir attrapé mon sac dans le coffre. Tu m'attends, resserrant les pans de ton gilet autour de toi.

_ Salut toi.

Tu m'ouvres grand les bras et je laisse tomber mon sac sur le devant de la terrasse pour répondre à ton étreinte.

- Hey grelette !

Petit surnom taquin alors que tu sembles limite grelotter sous la fraicheur du tout début de soirée.

_ Tu vas bien ? accompagnes-tu tes propos d'un baiser sur la joue.

- On ne peut mieux ! Et toi, comment ça se passe ici, tu t'y es plu ces quelques jours ?

Je caresse ta joue dans un geste tendre et m'accroupis un instant pour retirer son collier à la chienne. Ici elle n'en a pas besoin.

_ Pas trop fatigué ?

- La semaine a été dure mais je tiens la forme. T'as pu récupérer un peu de ton côté ? Les nuits ici ne plaisent pas à tout le monde, pour certains c'est si calme que c'en est angoissant, surtout ainsi perdu au milieu des bois. Tu ne t'es pas fait de frayeurs ?

Tu reprends place dans le fauteuil tandis que Lenny te donne des coups de truffe pour réclamer des caresses.

- Elle est toujours autant en amour avec toi, constatais-je faussement jaloux.

_ Hey ma belle, toi aussi tu m'as manqué.

Je t'adresse un regard mutin à l'écoute de ta réflexion tandis que tu la caresses.

- Tu sais ... très franchement autant te le dire tout de suite mais toi et moi ça ne marchera jamais. Il ne faut même pas songer à essayer, plaisantais-je vous désignant toi et Lenny chacune votre tour. Non mais sérieux, j'existe même plus quand t'es là. Aux oubliettes le Fitz ! C'est juste pas possible, je pourrais jamais supporter ça sur le long terme, ajoutais-je en faisant style avant d'ébouriffer tes cheveux en passant près de toi tandis que je m'apprête à poser mon sac à l'intérieur.

- Mais c'est quoi ce foutu bordel là-dedans ??!! fis-je mine d'élever la voix de façon suraigüe et faussement outré, tandis que je retire mes pompes, comme si tu avais semé un boxon monstre dans le salon. Je me dirige vers la cuisine et me prend une bière après t'avoir demandé si tu voulais un truc au passage. De retour à tes côtés, je me laisse tomber dans le fauteuil tout proche et tend ma bouteille pour trinquer avec toi. A ce week-end. J'avais hâte de partager un moment ici avec toi depuis le temps que je t'en parlais. Mais zéro inquiétude, je ne serais pas envahissant. Enfin j’essaierais ... me montrais-je taquin. Au fait, ajoutais-je en désignant le pick-up avec ma bouteille, j'ai embarqué la moto si ça te dis de m'accompagner en balade.

©️ 2981 12289 0


Want to do bad things with you.
You open your mouth again, I swear I'm gonna break it ! ©️ okinnel.


Dernière édition par Sasha Fitzsimmons le Lun 3 Sep - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 112
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson

Re: “Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA ✻ ( Lun 3 Sep - 20:03 )



“ Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.”
Sasha & Erza
Un sourire trônait sur mes lèvres, alors que mon regard suivait Sasha qui s'avançait vers moi. Ouvrant mes bras, j'avais improvisé un câlin, chose que je trouvais naturelle, après tout je le connaissais depuis des années à présent. Un sourire au coin des lèvres, apparemment il avait déjà repéré le fait que j'avais du mal à me réchauffer ce soir. J'avais hoché la tête en entendant sa question, faut dire qu'il faudrait être difficile pour ne pas apprécier l'endroit. Pourtant, moi qui ne quittait jamais mon portable ou mon pc, j'avais pu m'en passer pendant ces quelques jours. Je devais avouer que je n'en ressentais pas le manque, ça faisait du bien de se couper de tout. _ C'est parfait. J'avais penché légèrement la tête du côté où sa main était venue caresser ma joue avant d'aller prendre à nouveau place dans un des fauteuils. J'avais fait une légère moue, avant de reposer mon regard sur l'étang. _ J'avoue que j'angoisse un peu la nuit, mais ça n'a rien à voir avec la maison. J'avais relevé mon regard sur Sasha qui se redressait après avoir enlevé le collier de Lenny. _ Mais je suis contente que tu sois là. Un sourire s'était dessiné au coin de mes lèvres, alors que la chienne de Sasha demandait des caresses. Je passais doucement ma main dans le pelage de l'animal avant de laisser un léger rire franchir mes lèvres. _ Elle est adorable. Cependant, j'avais levé un sourcil, essayant de comprendre où Sasha voulait en venir, avant de laisser un nouveau rire franchir mes lèvres. _ La jalousie est un très vilain défaut Monsieur Fitzsimmons. Très sérieuse, juste un sourire amusé au coin de mes lèvres me trahissait. J'avais essayé de l'empêcher de m'ébouriffer mes cheveux, sans y parvenir, avant de lui dire que je prendrais comme lui. J'avais levé les yeux au ciel, alors que je constatais qu'en fait, il était très en forme, ça promettait. Bien évidemment, j'étais du genre à ne rien laisser traîner, et j'avais même fait en sorte que tout soit nickel avant son arrivée. J'avais fait une dernière caresse à Lenny avant de la voir partir, surement pour aller faire un petit tour. Un léger sourire sur les lèvres, j'avais relevé mon regard sur Sasha qui s'avançait pour aller prendre place dans le fauteuil à mes côtés. _ Merci. J'avais attrapé la bière qu'il me tendait avant de trinquer avec lui. _ Je ne suis pas inquiète, et tu es ici chez toi Sasha. Cela me paraissait normal qu'il fasse comme à l'habitude, c'était à moi de ne pas le déranger. Avalant une gorgée de ma bière, j'avais reposé mon regard sur le lac avant de froncer quelque peu les sourcils. Mon regard avait suivi la direction que Sasha me désigner avant de voir la moto. Un sourire avait éclairé mon visage avant d'hocher légèrement la tête. _ Oui, avec plaisir. Tu pourras me faire visiter le coin. J'avais remonté mes jambes contre mon corps avant de voir les fameuses chaussettes. _ J'espère que ça ne te dérange pas, je te les ais emprunté. J'avais levé un de mes pieds dans sa direction pour lui montrer. Faut dire que j'avais bien plus chaud avec ces grosses chaussettes, même si c'était loin d'être glamour d'après moi. _ Je ne pensais pas qu'il faisait si froid que ça le soir, j'ai l'impression que la température n'est pas la même ici qu'en ville. J'avais reposé mon regard sur le bord du fauteuil avant de boire une nouvelle gorgée de ma bière. Reposant mon regard sur l'étang, j'avais croisé mes bras, alors que je me mordillais légèrement la lèvre. M'échappant dans mes pensées, j'avais gardé le silence un moment avant de poser ma tête le long du dossier du fauteuil pour faire face à Sasha. _ J'espère que je ne foire pas tes plans pour ce week-end ? En même temps, il pouvait très bien avoir prévu tout autre chose, et faut dire que je n'avais pas vraiment pris le temps d'y penser quand il m'avait proposé de me prêter sa maison pour pouvoir m'éloigner de Cap Harbor.
Codage par Emi Burton


♛ “ True love is felonious… You take someone's breath away… You rob them of the ability to utter a single word… You steal a heart.”
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1947
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam

Re: “Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA ✻ ( Mar 4 Sep - 11:06 )




Erza + Sasha
« Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.»
Tandis qu'on trinque, je te promets de ne pas me montrer trop envahissant et tu rétorques que tu n'es pas inquiète à ce propos et qu'après tout, c'est chez moi.

- Ah ouais ? Tu devrais pourtant, va savoir si je ne vais pas me mettre à te coller au train à la manière d'un chien ? Reniflage de popotin et tout le reste ! fis-je mine en ponctuant d'un "Aouhhhhhh !!!!" tel un loup hurlant sous la pleine lune.

Je retrouve un instant mon sérieux et désigne la moto encore placée sur la partie remorque du pick-up en arguant que je pourrais t'embarquer en balade si ça te dit.

_ Oui, avec plaisir. Tu pourras me faire visiter le coin.

- Yep, il y a de fabuleux endroits que j'ai bien envie de te faire découvrir.

Mon regard s'attarde sur tes jambes que tu ramènes tout contre toi. Tiens je reconnais ces chaussettes.

_ J'espère que ça ne te dérange pas, je te les ais emprunté.

- C'est plutôt mignon sur toi, déclarais-je alors que je m'amuse à me pencher pour faire mine de te croquer les pieds tandis que tu agites l'un d'eux en le relevant dans ma direction.

_ Je ne pensais pas qu'il faisait si froid que ça le soir, j'ai l'impression que la température n'est pas la même ici qu'en ville.

- Ouais ça peut surprendre. C'est clair qu'il y a une différence. Je pensais pas que les températures chuteraient si vite, relevais-je alors que d'ordinaire, l’Été s'éternise longuement jusqu'à fin septembre.
Tu t'échappes un instant dans tes pensées tandis que je me cale un peu plus confortablement dans le fauteuil entre deux gorgées. Puis tu tournes à nouveau les yeux vers moi en appuyant ta tête contre le dossier.

_ J'espère que je ne foire pas tes plans pour ce week-end ?

- Quels plans ? C'est moi qui ai proposé de passer la fin de semaine ici. Tu crois que je me serais forcé pour venir te tenir compagnie ? Humpf ... bon ok j'avoue, ça me fait royalement chier. Putain je peux partir maintenant ? J'en ai déjà marre ... lâchais-je d'un air blasé. Quinze minutes c'est déjà trop avec toi. D'ailleurs tu sais quoi ? fis-je en me redressant, bière à la main, je vais récupérer mon sac et déguerpir illico. Je te laisse la chienne hein ! Je prends la direction du salon, récupère mon sac et monte alors à l'étage.
Je vais dans ma piaule et me stoppe un instant en remarquant le lit légèrement défait. Huhu il y en a une qui est venue squatter par ici. La preuve encore plus flagrante en est de ce sous-tif qui traine sur le sol. J’entends tes pas dans l'escalier et me retourne lorsque tu débarques dans la pièce, récupérant le sous-tif qui traine plus loin, je le fais tournoyer autour de mon index.

- C'est pour moi ça ? Délicate attention, fis-je en remuant les sourcils de haut en bas l'air d'apprécier.

Je dois être fin excité décidément car je m'amuse un instant à placer le soutien-gorge au niveau de ma poitrine et à me dandiner avec tel un paon, maintenant les deux sangles dans mon dos.

- Tu me trouves comment ?

J'aime te voir réagir quand je te taquine ou te provoque de la sorte, et j’en rajoute alors une petite couche en relevant que :

- Il n'empêche que tu n'as pas pu t'empêcher de venir te rouler dans mes draps
, déclarais-je très fier de moi.


©️ 2981 12289 0




Want to do bad things with you.
You open your mouth again, I swear I'm gonna break it ! ©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/03/2018
›› Commérages : 112
›› Pseudo : Jo'
›› Célébrité : Scarlett Johansson

Re: “Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA ✻ ( Mer 5 Sep - 16:26 )



“ Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.”
Sasha & Erza
Un rire avait franchi mes lèvres, alors que Sasha faisait le pitre, j'avais secoué la tête avant de faire une moue amusée. _ Du moment, que tu ne marques pas ton territoire, je pense que ça ne devrait pas poser trop de problèmes. Avalant une gorgée de ma bière, j'avais jeté un œil à sa moto, à vrai dire, j'aimais assez l'idée de visiter les environs en sa compagnie. J'avais remarqué son regard sur mes jambes, du coup, j'en avais profité pour lui dire que je lui avais emprunter des chaussettes. _ Merci. Mignon ? Bon je prenais le compliment, d'ailleurs, j'avais senti mes joues chauffer légèrement. _ Hey !!! Je m'étais reculé alors qu'il s'avançait pour faire mine de mordre mon pieds. _ Cannibale !! Un sourire amusé sur les lèvres, j'avais avalé une nouvelle gorgée de ma bière avant de lui demander implicitement, s'il n'avait pas changé ses plans pour venir me tenir compagnie ce week-end. J'avais froncé les sourcils, avant de laisser un nouveau rire franchir mes lèvres. _ T'es impossible, tu sais ça ? Et voilà, qu'il se levait pour attraper son sac, en me disant que Lenny pouvait bien rester avec moi. J'avais jeté un œil à la chienne, qui semblait même pas faire attention à ce que faisait son maître. Surement l'habitude... Je m'étais tournée légèrement pour voir ce qu'il faisait avant de le voir rentrer dans la maison. De nouveau un rire, avant de secouer la tête avec une moue amusée sur le visage. _ Ton maître est totalement cinglé, ma pauvre Lenny. Jouant doucement avec l'étiquette de ma bière, j'avais fait une moue en ne le voyant pas revenir. Peut être qu'il s'était écroulé sur son lit... Je m'étais levée, avant de rentrer dans la maison, à la recherche du propriétaire. Resserrant les pans de mon gilet, j'avais fait une moue avant de monter les marches qui me séparaient des chambres. C'est bien ça, il était parti se coucher.

Poussant la porte de la chambre d'amis, j'avais fait une moue en la voyant vide, du coup, j'avais été directement dans sa chambre. Mais là vision d'horreur, il tenait dans ses mains un de mes soutiens-gorge. J'avais croisé les bras pour me donner une constance avant de le voir s'amuser avec. _ Pas assez de poitrine, bien que tu n'en manques pas. J'avais pris un air plus que sérieux avant de laisser un nouveau rire franchir mes lèvres. Je m'étais avancée dans la chambre, histoire de récupérer mon bien, cependant, il avait autre chose en tête. Jetant un œil au lit, j'avais passé une main dans mes cheveux. Ok, qu'est-ce que je pouvais bien lui dire, à part la vérité qui me ferait passer à coup sûr pour une trouillarde. En réalité, les premières nuits, le vent faisait bouger les arbres non loin de ma fenêtre, et le craquement plus le bruit sur la toiture avait eu raison de ma bravoure. _ Est-ce que tu as déjà essayé le matelas dans la chambre d'amis ? Voilà, c'était une excuse comme une autre. _ Il est vraiment dur, du coup, je me suis permise de venir dormir ici. Mais ne t'inquiète pas, ce soir, je récupère le lit de l'autre chambre, et tu récupères celui-là Un sourire au coin des lèvres, je trouvais que je m'en étais plutôt bien sortie. _ Tu me le rends ou tu comptes le garder toute la soirée ? Je parlais, bien évidemment, de mon soutien-gorge. M'avançant vers lui, j'avais tendu la main alors que secouait doucement la tête avec un air amusé. _ Tu sais c'est surement un désir refoulé, car il ne me viendrait pas à l'esprit d'enfiler un de tes boxers. J'avais fini par abandonné, et par aller m'asseoir sur le bord de son lit. Prenant une gorgée de ma bière, j'avais jeté un œil à la chambre. _ Je dois avouer que j'aime assez la décoration de cette chambre, je ne saurais pas te dire pourquoi mais je m'y sens bien.
Codage par Emi Burton


♛ “ True love is felonious… You take someone's breath away… You rob them of the ability to utter a single word… You steal a heart.”
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1947
›› Pseudo : Dast
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam

Re: “Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA ✻ ( Jeu 6 Sep - 11:50 )





Erza + Sasha
« Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.»
Mmmhhh Erza Erza ... tu es mon rayon de soleil parmi ces dernières semaines bien ternes qui ont obscurci ce magnifique ciel d’Été. Avec la nouvelle explosive qui m'a fauché à propos de ma non-paternité concernant Mackenzie, j'ai eu la chance de pouvoir compter sur ton soutien. Et c'est ce même rire communicatif et ce doux sourire sur tes lèvres qui comme aujourd'hui, m'ont redonné un peu à chaque fois de cette force et de cette volonté de ne pas sombrer. J'aime la façon dont tu me fais tout oublier pour un instant et me fais tout naturellement me lâcher de la sorte.
Tandis que tu agites ton pied sous mon nez pour relever la "mignonance" de tes petons ainsi glissés dans le confort de mes chaussettes, je fais mine de te le croquer.

_ Hey !!! t'offusques-tu faussement face à mes intentions. _ Cannibale !!

Ton petit sourire mutin me fait toujours autant craquer. Et tandis qu'on continue à chahuter verbalement, tu déclares.

_ T'es impossible, tu sais ça ?

- Yes baby, et fier de l'être ! me pavanais-je en me redressant, faisant néanmoins mine d'être sérieux quand je dis que je me casse illico d'ici finalement.

Un instant plus tard, posant mon sac dans ma piaule, je constate quelques éléments de preuve tendant à prouver que tu as préféré occuper mon lit plutôt que celui de la chambre d'amis. D'ailleurs, alors que tu me rejoins, je prends un malin plaisir à m'amuser avec ton soutif, l'un des accablant éléments de preuve sur ton squattage dans ma piaule. J'en suis d'ailleurs flatté même si je te taquine à ce sujet.

_ Pas assez de poitrine, bien que tu n'en manques pas. me dis-tu quand je demande comment tu me trouves.
J'attire ton attention sur les draps que je soupçonne avoir été défaits.

- Il n'empêche que tu n'as pas pu t'empêcher de venir te rouler dans mes draps.

_ Est-ce que tu as déjà essayé le matelas dans la chambre d'amis ? Il est vraiment dur, du coup, je me suis permise de venir dormir ici. Mais ne t'inquiète pas, ce soir, je récupère le lit de l'autre chambre, et tu récupères celui-là.

- A d'autres ! avançais-je face à ton faux prétexte. Mais j'aime bien l'idée de te savoir dans mon lit ... dis-je en continuant à ma pavaner avec ton soutif à hauteur de la poitrine.

_ Tu me le rends ou tu comptes le garder toute la soirée ? dis-tu en t'avançant vers moi et en tendant la main paume ouverte vers le haut, en secouant légèrement la tête d'un air amusé.
Je tends alors les lèvres en avant dans une moue déçue.

- Même pas un petit compliment ?

_ Tu sais c'est surement un désir refoulé, car il ne me viendrait pas à l'esprit d'enfiler un de tes boxers.

- Mais attends, un boxer ça n'a rien de sex sur une femme. Alors que ta dentelle là ... huhu, ça me rend fou ! déconnais-je avant de placer un pan de ton soutif entre mes dents en te provoquant comme on chercherait à récupérer un os à un chien vorace. Mais trêve de plaisanterie, tu prends place sur le bord du lit et j'arrête mes conneries pour m'occuper de ranger mes affaires dans l'armoire derrière moi.

_ Je dois avouer que j'aime assez la décoration de cette chambre, je ne saurais pas te dire pourquoi mais je m'y sens bien.

- Je suis heureux que tu t'y sentes bien. D'ailleurs, à ce propos, si le matelas est si "dur" comme tu l'as mentionné, squatte ma piaule, je squatterais l'autre. C'est pas un problème, fis-je ainsi référence à la chambre d'amis.
Reposant mon sac vide à côté du petit sofa qui fait face au lit, je me redresse et vais m'appuyer contre la grande vitre qui donne sur l'extérieur à gauche de mon lit. La vue donne sur le côté est de l'étang. Je me remémore le nombre de fois où étant mômes, Jeff, Tommy et moi nous amusions à nous inventer des jeux tout droit sortis de notre imagination, explorateurs sur une Terre inconnue avec des créatures dissimulées dans les bois tout autour et sous l'eau. Je te narre d'ailleurs quelques-une de nos péripéties et quelques pétages de gueule mémorables.

- Tu te sens d'aller faire un tour ?


©️ 2981 12289 0



Want to do bad things with you.
You open your mouth again, I swear I'm gonna break it ! ©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: “Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

“Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan.” SASHA

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération