Mathematics are my enemies

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 178
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Mathematics are my enemies ✻ ( Lun 3 Sep - 12:48 )

Mathematics are my enemies
Pio & Simone
 « PUTAIN SA RACE ! » m’énervai-je en italien
Je cogne les poings contre la table, Ray sursaute et court un peu dans tous les sens avant de se calmer et réclamer une gratouille sur la tête. Je soupire et le caresse en m’excusant après ce chien qui supporte vraiment mes mauvaises humeurs depuis ces derniers jours… « Ils font chier les calculs à la merde là ! » soupirai-je encore une fois comme si m’expliquer à Ray allait me faire pardonner. Je fais un geste vers les feuilles de comptes qui sont absolument incompréhensibles et je n’ai jamais le résultat que je veux. C’est super chiant. Je devrais demander conseil à Eliza, elle saurait quoi faire là-dessus, mais c’est également une femme assez occupée et je vais pas l’emmerder avec ça… Surtout que c’est quand même la base. Je n’ai juste jamais été trop bon aux études et ça me faisait déjà chier. Alors bon, elle risque d’être plus agacée qu’autre chose pour ces trucs futiles quoi. Putain, mais Mike, réveille-toi de ton coma là. J’en peux plus. Je comprends rien à ta gestion de ton entreprise. Je n’étais pas prêt bordel. Je n’ai pas envie qu’il se réveille et découvre que son bar est fermé à cause de faillite parce que je n’ai pas été capable de gérer les simples calculs de comptes. Sa fille va me tuer surtout, je lui ai pourtant promis sur le lit de son père que je m’occuperai de son bar et que je ferai tout pour qu’il soit pareil jusqu’à son retour. « Oh putain, mais pourquoi j’ai fait une promesse hein..? » me demandai-je, parce que oui, j’ai beau parler à Ray, mais il ne va pas me répondre, il ne va pas m’aider pour les maths… Je reprends mon crayon. Je commence un nouveau brouillon et au final, je n’arrive pas à écrire. « Oh mais… » commençai-je à jurer. Il ne manquait plus que ça ! C’est pas vrai ! J’ai abîmé mon crayon. Je soupire exaspéré et me lève pour aller chercher d’autres, mais en vrai… Je viens d’abîmer mon onzième crayon et je suis déjà en pénurie. Je passe la main dans les cheveux et lâche un gros soupir. Je ne pensais, mais alors là, pas du tout passer mes deux jours de congés devant les calculs incompréhensibles. Je me gratte la joue mal rasée et fronce les sourcils alors qu’une idée de génie me vient en tête. Je cherche mon téléphone pour le retrouver sur le canapé et je compose le numéro de mon sauveur. Je tombe sur le répondeur. « Ah. Pio ! C’est Simone. Je suis tombé sur ton répondeur ! Je sais que tu vas décrocher quand tu auras fini de passer aux toilettes… ou quand tu auras les mains libres. Enfin bref, je t’invite à déjeuner, ça te dit des pâtes Milanaises ? Ah oui, s’il te plait, si tu viens, confirme par SMS. Histoire que je sache si je dois mettre pour 2 ou 3, parce que je mange pour deux moi… Et si tu as des stylos en rab… Ce serait pas de refus, j’en ai plus. Ils sont tous mort et ça, j’en ai archi besoin steuplé. » fis-je toute d’une traite en Italien qui montre un peu le côté énervé que j’ai, pourtant je me suis contrôlé comme j’ai pu et je pense que la cuisine va me calmer… Carrément me calmer même. Les pâtes milanaises, il va pas refuser, mais alors là pas du tout. Enfin, s’il refuse, c’est qu’il me fait encore la gueule… Même si on a tout fait de sorte que cette histoire de cette fille soit réglé. Je reçois un message qui me sauve la vie. Je mets les pâtes pour trois au final, et je commence à cuisiner tranquillement en attendant l’arrivé de mon frère. Je laisse la porte ouverte pour qu’il puisse entrer assez facilement, parce que je me connais, j’écoute de la musique un peu trop forte quand je me mets à cuisiner. Pio connait déjà le code de l’entrée. Les minutes sont passées, je n’ai pas eu le temps de ranger la table qui est envahie de papiers de gestion de l’entreprise. Alors je pense qu’on va manger sur la table du salon, au risque de se faire embêter par Ray. Parlant de Ray, je l’entends aboyer et courir vers la porte d’entrée. « Salut Pio ! » fis-je depuis la cuisine, les mains prises par le plat et la cuillère en bois. La musique est un peu trop forte aussi, ça n’aide pas en même temps.
electric bird.



Always smile

Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
avatar
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 154
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Mille (Meghann Fahy) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ✦ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: Mathematics are my enemies ✻ ( Dim 9 Sep - 22:40 )












Je venais à peine de commencer le boulot au cimetière, qu'on me donnait déjà un jour de repos. C'était dingue ça quand même. Du coup je me sentais fort dépourvu – et heureusement la bise n'était pas venu – à rester chez moi sans rien faire. A Philadelphie, je n'avais pas l'habitude de ça, Monsieur Ahern-Fields avait toujours besoin de quelque chose, ou de toute façon me trouvait toujours un truc à faire. Dimanche y compris. Alors en plein semaine être assis dans mon canapé je n'aimais pas ça. On aurait pu pensé que j'aurai pu en profiter pour en apprendre un peu plus sur Jocelyn, mais à quoi cela servirait-il ? Aujourd'hui elle bossait toute la journée – comme à peu près tous les jours de la semaine – et son assistant, n'était pas le genre de personne que je pouvais approcher facilement. Je ne savais pas encore s'ils les deux s'entendaient bien. Si c'était le cas, je ne pouvais pas prendre le risque de venir lui demander des informations pour que dans la seconde il aille tout répéter à Jocelyn. Je serais grillé en 2 secondes et c'était tout ce qu'on voulait éviter le père de Jocelyn et moi. Il ne me restait plus que l'option télé, mais même cela ne me faisait pas vraiment envie. Aller voir ma mère ? Huum cela pourrait être une bonne idée, mais j'étais pas certain. Si j'y allais j'étais bon pour passer la journée entière avec elle. J'adorais ma même, je l'aimais même plus que tout au monde, mais je n'étais pas sûr d'être prêt à ça. Giovanni travaillé donc je ne pouvais pas aller l'embêter et Simone, bah Simone je ne savais pas ce qu'il faisait, mais j'imaginais qu'il travaillait aussi.

Par dépit j'avais décidé de faire du ménage. Pas que mon appartement ressemblait à Bagdad, mais il n'était pas non plus hyper bien ranger. J'avais encore quelques cartons qui traînaient depuis mon emménagement, des boîtes de pizza par-ci, par-là, et puis surtout un nombre incalculable de vêtement se baladant sur le sol. Pourtant ce n'était pas faute d'avoir essayer de leur apprendre à se déplacer tout seul jusqu'au panier à linge, mais jusqu'à présent cela n'avait jamais fonctionner, mais je ne désespérais pas, avec le temps je savais que j'allais réussir. En attendant je n'avais pas d'autre choix que de les mettre dans le panier moi-même et surtout de passer l'aspirateur. C'était d'ailleurs à cause de l'aspirateur que je n'entendais pas mon téléphone sonner. Ce n'était qu'à la fin de mon ménage que je me rendais compte que j'avais un message de mon frère. « Ah. Pio ! C’est Simone. Je suis tombé sur ton répondeur ! Je sais que tu vas décrocher quand tu auras fini de passer aux toilettes… ou quand tu auras les mains libres. Enfin bref, je t’invite à déjeuner, ça te dit des pâtes Milanaises ? Ah oui, s’il te plait, si tu viens, confirme par SMS. Histoire que je sache si je dois mettre pour 2 ou 3, parce que je mange pour deux moi… Et si tu as des stylos en rab… Ce serait pas de refus, j’en ai plus. Ils sont tous mort et ça, j’en ai archi besoin steuplé. » Je rigolais en écoutant son message. Effectivement j'aurais pu me trouver aux toilettes, mais dommage pour lui ce n'était pas le cas. Par contre je me dépêchais de lui répondre. « J'ai retenu l'histoire des stylos, mais surtout des pâtes, j'arrive dans 10 minutes » Une chance pour Simone que j'avais fait le ménage juste avant. J'attrapais rapidement une veste, je mettais autant de stylos qe je le pouvais dans mes poches et surtout je pensais à ces délicieuses pâtes que j'allais bientôt pouvoir manger.

En arrivant chez Pio, j'entrais rapidement le code de son immeuble avant d'arriver devant sa porte. Ce qui en ressortait, c'était la musique et aussi l'odeur de cuisine, comme la porte était ouverte, j'en déduisais que je pouvais faire comme chez moi et j'entrais sans m'annoncer. Heureusement je pouvais compter sur Ray pour venir me dire bonjour. Je le caressais 2 secondes, avant de rapidement suivre cette merveilleuse odeur qui me menait tout droit dans la cuisine. « Salut Pio ! » Je m'appuyais sur la porte tout en lui faisant un signe de la main, il avait l'air trop occupé pour que j'approche plus. « Tu sais que t'es canon dans ton petit tablier » D'ailleurs je devrais peut-être prendre exemple sur lui. Quand je cuisinais je n'en mettais jamais et je finissais toujours pas avoir des tâches un peu partout. A croire que je faisais la cuisine avec beaucoup trop de passion. En tout cas ça sentait très bien et j'en avais déjà l'eau à la bouche.
Parce que par moment j'étais très con, je m'approchais de Simone, comme si j'avais un secret à lui dire ou si je voulais lui vendre quelque chose. « J'ai la came que tu m'a demandé. Tu peux être sûr que j'ai pris ce qu'il y a de meilleurs sur le marché » Bnjours, Pio dealeur de stylo et aucune crédibilité. En voyant le regard en coin de mon frère, je ne pouvais m'empêcher de rire et finalement je posais tous les stylos sur le table. « Qu'est ce que tu as fait pour avoir tué tous les stylos à disposition chez toi ? » Même si cela m'intriguait beaucoup, je n'étais pas sûr de vouloir tout savoir sur le pourquoi du comment. Surtout si Simone faisait des trucs bizarre avec les stylos.




lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 178
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: Mathematics are my enemies ✻ ( Lun 10 Sep - 11:26 )

Mathematics are my enemies
Pio & Simone
Tu sais que t’es canon dans ton petit tablier.
À cette remarque je souris et me retourne un peu vers lui, tenant la cuillère en bois et je me désigne, enfin je désigne surtout le tablier. « Tu as vu un peu hein ? Avec pleins de tâches. » Ah ben moi, cuisiner proprement, c’est juste pas possible. Je m’emporte un peu trop quand j’écoute de la musique et ça a tendance à virer en sang de tomate. En vrai, ça me ferait chier de devoir me changer parce que j’ai taché mon tee-shirt…! Je me remets à cuisiner, mélanger les pâtes… Pio est arrivé au bon moment, j’ai presque fini en plus ! Ceci dit, mon frère se rapproche de moi et je fronce les sourcils quand il parle de la came. Je le regarde du coin, un peu perplexe avant de réaliser qu’il parlait en fait des stylos. « Ah ! » Purée, je n’avais pas compris à un moment donné. En vrai, c’est vrai comme situation: J’ai incité Pio à un trafic de stylos, c’est ce qui se passe actuellement d’ailleurs. Trafic de stylos…! Moi je me voyais comme tueur de stylos et Pio, le sauveur des stylos. Sérieusement, il n’y a pas une situation où on est pas cons ? Ceci dit, mon frère me pose la question sur ce qui s’est passé avec les stylos, MES stylos d’ailleurs. « Les mathématiques. » répondis-je assez rapidement, sans détourner du regard de la cuisine, je désigne du pouce la table remplie de papiers. « Tu sais, depuis que Mike est dans le coma. Je me retrouve à gérer son entreprise et … Putain, qu’est-ce que j’en chie ! » soupirai-je avec fatalité. « Les mathématiques et moi, tu sais, je n’arrive pas à comprendre les chiffres, pourquoi j’ai tel nombre et tel nombre… » Je me retourne et aperçoit la tête de Pio, je pouffe de rire avant de me reprendre. « En fait, je te monterai le papier plus tard, mais je suis tellement nul en mathématiques que je ne comprends pas où sont passé les 6,395$ et à chaque fois, j’essaye de les chercher, de recalculer et je tombe sur des résultats différents. Je te jure, ça me rend chèvre ces trucs… » Pour ne pas dire que j’en ai clairement marre. « Donc voilà, quand je m’énerve… Comme quand j’étais petit, je casse les stylos… Même si là, c’est plutôt, avoir enfoncé les stylos contre la table. » Il pouvait voir les dégâts, il y a encore quelques stylos avec leurs becs complètement cassés, foutus même. De l’encre qui a fui. Le bazar quoi. Digne d’un Esposito assez en colère et qui se défoule sur les stylos, les pauvres stylos. « Sinon comment ça va toi aujourd’hui ? » Oui assez parlé de moi là, ça fait un petit moment que je n’ai pas vu Pio… Je dis ça, mais la dernière fois qu’on s’est vu, c’était dimanche à un repas de famille…. Donc trois jours avant. C’est quand même un petit moment, surtout que ce frère est parti de Cap pendant assez longtemps, c’est tout drôle de l’avoir en ville en ce moment.
electric bird.



Always smile

Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
avatar
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 154
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Mille (Meghann Fahy) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ✦ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: Mathematics are my enemies ✻ ( Lun 17 Sep - 22:24 )












On pouvait rentrer chez Simone comme dans un moulin. Est ce que cela m'inquiétait ? Huum pas vraiment, parce que je me doutais qu'il avait fait cela juste pour moi, parce que vu le niveau sonore de la musique, il ne m'aurait certainement pas entendu frapper à la porte. Même le chien ne m'aurait pas entendu, mais en arrivant dans la cuisine j'étais obligé de m'extasier devant Simone et son tablier. « Tu as vu un peu hein ? Avec pleins de tâches. »  Je pouvais voir ça oui !! Mon frère était beaucoup plus intelligent que moi. Quand je cuisinais je ne mettais pas de tablier, mais je faisais autant de tâche que lui. « T'as tué quelqu'un pour te retrouver dans cet état ? » Si c'était le cas, peut-être que je connaissais des gens qui pouvait nous arranger le coup, mais pour l'instant tout ce que j'avais à lui proposer c'était des stylos que j'essayais de faire passer pour de la drogue. Pio dealeur de stylo. C'était la classe non ? « Ah ! » Beh ? Encore une fois, mon frère n'arrivait pas à comprendre mon génie comique. J'avais l'habitude ceci dit. Cela ne m'empêchais pas de me montrer curieux sur la raison de sa demande. Ramener une tonne de stylo ce n'était pas courant. « Les mathématiques. » Oh, je comprenais mieux, et je m'approchais même de la scène de crime. « Tu sais, depuis que Mike est dans le coma. Je me retrouve à gérer son entreprise et … Putain, qu’est-ce que j’en chie ! »  Mais le Mike en question il avait pas un comptable pour gérer ce genre de chose ?   « Les mathématiques et moi, tu sais, je n’arrive pas à comprendre les chiffres, pourquoi j’ai tel nombre et tel nombre… » C'était surtout qu'il perdait patience beaucoup trop rapidement, alors que s'il prenait le temps de les comprendre, il n'aurait plus ce genre de problème. « Tu ne dis pas assez de mots doux à ces chiffres, c'est sûrement pour ça qu'il ne t'aime pas non plus » Enfin, c'était l'une des explications. La plus plausible restait quand même que Simone était nul en math. b> « En fait, je te monterai le papier plus tard, mais je suis tellement nul en mathématiques que je ne comprends pas où sont passé les 6,395$ et à chaque fois, j’essaye de les chercher, de recalculer et je tombe sur des résultats différents. Je te jure, ça me rend chèvre ces trucs… » Oui pas de doute, il y avait une sacré erreur de calcul. « Est ce que tu veux de l'aide ? Je faisais quelques fois les comptes de Monsieur Ahern-Fields » Evidemment je parlais des comptes officieux, les officiels étaient géré par un comptable. « Donc voilà, quand je m’énerve… Comme quand j’étais petit, je casse les stylos… Même si là, c’est plutôt, avoir enfoncé les stylos contre la table. » Cette table était un véritable cimetière d'éléphant de stylo. « Sinon comment ça va toi aujourd’hui ? » J'allais sûrement beaucoup mieux que lui. « Bah écoute j'ai pas à me plaindre » Même si j'avais croisé Jocelyn et que tout ne c'était pas merveilleusement bien passé. « Aujourd'hui j'ai enfin terminé de ranger mon appartement. Cette fois, j'ai vraiment l'impression d'être revenu pour de bon » Parce que bon vivre dans les cartons, ce n'était pas le top pour se sentir chez soi. « Sache aussi que j'ai très faim et que j'ai hâte de pouvoir goûter à nouveau à tes fameuses pâtes » Parce que oui, Simone était un incroyable cuisiner. Un don qu'il avait hérité de notre mère.




lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 178
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: Mathematics are my enemies ✻ ( Mar 18 Sep - 11:48 )

Mathematics are my enemies
Pio & Simone
T’as tué quelqu’un pour te retrouver dans cet état ?
Je le regarde innocemment et me désigne avec la cuillère en bois pour me demander si je suis vraiment capable de tuer quelqu’un ? Oui oui, je suis capable de tuer quelqu’un tout comme je suis bien parti pour faire couler une entreprise là. Enfin bref, je fais genre, je n’ai tué personne d’autre à par les stylos… Si on considérait que les stylos sont des personnes en fait. Enfin, mon petit frère ne perd pas l’habitude de faire des blagues, une blague que je n’ai pas comprise du tout. Je me sens des fois cons, mais des fois, c’étaient ses blagues qui étaient connes. En même temps, je peux très bien comprendre le jeu de Pio, j’ai fait une demande assez particulière par rapport aux stylos. Comme si j’étais en manque, comme être en manque de drogue… Enfin bref, je crois que je me suis compris à ma propre manière et qui est assez cheloue au passage. J’explique la situation à Pio, il comprend tout de suite si je dis le mot mathématique et voilà, je n’aurai pas eu besoin d’en rajouter. Pourtant, j’en ai rajouté, j’ai raconté ma passionnante vie sur l’instant: les maths, comment je pète les plombs et ce, tout en cuisinant. Enfin, j’achève surtout la cuisine. Je ricane un peu quand il me réplique que je n’ai pas été assez gentil avec les chiffres. Il est gentil ce Pio, il ne me dit pas directement que je suis nul en maths aujourd’hui, je n’ai vraiment pas besoin de ça déjà que je l’affirme moi-même… J’ai pas envie qu’on m’enfonce le couteau dans la plaie. Enfin bref, y a toujours cette drôle d’histoire de résultats différents dans les calculs et pourtant, je fais bien et bel attention, j’ai bien ma calculatrice avec moi en plus…! Quand Pio me propose son aide, je ne prends pas le temps de réfléchir que je réponds immédiatement. « Ouais ! Toi t’es meilleur en maths que moi. Tu me sauverais un temps infini. » fis-je en joignant les mains comme une prière avant que je me retourne vers mon plan de cuisine. Je suis en train de fignoler en même temps que je sors les assiettes, les couverts. Je lui demande comment il va sur le coup, ça m’aidera à me concentrer un peu mieux si j’arrêtais de parler. Faudrait que j’éteigne la musique aussi et Ray se retrouve un peu entre mes jambes: lui aussi a faim. Raaah. Trop de choses à faire en même temps ! « Ah ! » fis-je en réalisant qu’il a enfin fini de ranger son appartement. « Donc, plus de cartons maintenant ? » Je pousse un peu les affaires à l’autre bout de la table pour mettre les assiettes. Les couverts sur l’assiette que je laisse le soin à Pio de les mettre correctement. « Oui oui, je m’occuperai de toi Ray. » fis-je au chien qui glapissait tristement. Je prends la casserole avec un léger sourire. « Eh ben ça tombe bien fratello, c’est tout juste prêt ! » Je dépose la casserole sur le sous-plat entre nos deux assiettes. Je laisse tout sur la table et m’en vais dans le salon pour éteindre la musique et je reviens avec un paquet de croquettes pour le chien. Je prépare sur le plan de cuisine. « Tu faisais les comptes pour ton patron ? Il ne faisait pas confiance à qui ce que ce soit à part toi ? » Je verse les croquettes et sers Ray, en le caressant un peu avant de le laisser manger tranquillement. Je m’installe à table, rejoignant Pio. « Ça faisait longtemps que je n’ai pas fait de pâtes milanaises…! » réalisai-je avant de faire un geste de la main, un peu fier. « Mais je suis sûr que ce sera très bon. » Bien que ça ne dépassera pas celles de mama.
electric bird.



Always smile

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Mathematics are my enemies ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Mathematics are my enemies

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération