※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi)

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1855
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson-oakley ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi) ✻ ( Jeu 6 Sep - 18:24 )



whisky is the answer ...
i don't remember the question.
jaymi payne & ophelia rhodes ※ jaymi & ophelia

“ There is no bad whiskey. There are only some whiskeys that aren’t as good as others. ” ― unknow

En prenant son service au Silverlake ce soir, Ophelia est un peu contrarié même beaucoup. Si la jeune femme n'a jamais besoin de beaucoup de sommeil, la nuit dernière a été trop courte à son goût. Elliott s'est réveiller à de nombreuses reprises en pleurs. Ophelia peut le comprendre c'est un bébé, mais ça lui rappelle une fois encore qu'elle n'est pas prête à devenir mère. Elle se demande même comment Katherina fait pour tenir le coup. En effet, sa cousine est venue il y a quelques jours frapper à sa porte pour qu'elle l'héberge le temps que ça aille mieux avec son petit-ami. Donc en attendant, Ophelia partage sa chambre avec sœur et la sienne c'est Katherina qui en hérite. En soit ça ne la dérange pas, c'est juste qu'aujourd'hui ça n'est pas sa journée. Rajoutez que Grace a oubliée de faire les courses la veille donc forcément Ophelia qui se faisait une joie de manger des fruits au petit-déjeuner à du oublier cette envie. Puis en toute logique, elle aurait du être ce soir avec Shane. Mais non monsieur-j'ai-un-costume-à-trois-mille-dollars n'a pas trouvé mieux que d'annuler leur rendez-vous à la dernière minute, pour du travail. Fabuleux. Et pour finir, le pompon ! L'une des barmaids est malade et que fait-elle ? Elle prévient à la dernière minute. Parfait ! Sachant que ce soir, il allait y avoir du monde, Ophelia va donner de sa personne. Son service n'était pas prévu mais qu'importe, elle avait besoin de s'occuper ce soir et rentrer chez elle n'était pas une option envisageable pour l'instant. Alors ce soir, la brune est remontée. Il est possible que si on la titille trop, on risque de la trouver ce soir. C'est les clients qui vont être ravis. Pourtant à sa grande surprise, les clients avaient été très agréable. Comme à son habitude, elle avait apprit des millions de choses sur la vie des habitants de Cap Harbor. Alors qu'elle était en train de nettoyer le comptoir devant elle, l'un de ses clients les plus réguliers vient prendre place face à elle. Un sourire se dessine immédiatement sur ses lèvres. Il n'a même pas le temps de passer commande que Ophelia sort déjà un verra qu'elle remplit de whisky. « Celui là, il est offert par la maison. » Les autres par contre, ça ne sera pas la même histoire. « Tu vas bien depuis ... avant-hier ? » Elle n'était pas sûre de ses calculs, mais elle était presque certaine qu'elle avait vu Jaymi il y a deux soirs en arrière. La veille, elle n'avait pas travaillée. « Qu'est qui t'amène cette fois, Jaymi ? » Ophelia sait d'avance qu'elle va le garder longtemps celui-là donc autant faire la conversation pour occuper le temps.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 406
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: ※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi) ✻ ( Jeu 6 Sep - 22:38 )

whisky is the answer ... i don't remember the question.
Ophelia & Jaymi
Voilà. 
J’entre.
Je suis entré et l’odeur de l’alcool m’accueille comme si je venais d’arriver à la maison. Qu’est-ce que ça fait du bien de se sentir chez soi. Ce fameux bar, le Silverlake, comme le film Under the Silverlake. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ce bar tout en buvant la vodka quand j’étais au cinéma. Le film toutefois était assez chelou, mais au moins, il m’a permis de me changer les idées. En même temps je ne pouvais pas faire autrement, la bande son m’intéressait et au final, c’était que dalle. À chaque fois, j’ai des grandes attentes pour le film et ça va jamais au delà de mes espérances. C’est chiant.

Enfin bref, ce n’est pas là le sujet. Je ne vais pas débattre à quel point le film est juste génial ou pas (la joueuse a adoré ce film creepy ceci dit, vive le mouvement du fétichisme du cinéma). Je suis là pour un verre de whisky, ça fait longtemps que je n’en ai pas goûté là. Deux jours pratiquement ? Sinon j’aurai dit un jour, mais j’ai fait une nuit blanche, presque une nuit blanche, ça ne compte pas vraiment. Enfin bref, j’ai recroisé Alma. Je veux déjà me reprendre en main, je veux faire plus que boire trois verres par jour (la technique qui ne marche pas du tout), mais c’est mort de base. Dès que je tombe dans un verre, je tombe pour le reste de la soirée. Que j’ai de l’argent ou pas, je finis toujours par avoir du crédit ou quoi. Dès que j’arrête littéralement d’en boire, je ressens un gros manque et c’est très difficile de gérer ça. Je soupire et secoue la tête avant d’aller trouver ma place habituelle. Plus personne ne l’occupe le soir, parce que c’est devenu mon tabouret attitré maintenant, en même temps, y’a aussi ce traumatisme où j’ai frappé les gens parce qu’ils se sont installé sur MON tabouret. Fallait que j’écrive mon nom dessus et je l’ai fait. Dans le dos d’Ophie, bien sûr. Si elle savait ça, elle m’aurait… Ah ben. Elle m’offre un verre. Offert par la maison. Ça commence fort. Elle passe une bonne soirée elle là. J’ai haussé les sourcils de surprise et ne retiens pas mon sourire. « Merci. Que me vaut ce plaisir ? » Des fois, il y a des raisons, des fois y en a pas. Probablement qu’elle est juste contente de me voir. Tout simplement. Je fronce les sourcils quand elle parle d’avant-hier, je ne me rappelle pas grand chose si … Ouh là. Je ne sais plus si c’était avant-hier ou quoi. Pas trois jours ? Je me mets à réfléchir que je mets la main devant la bouche, pour me gratter la joue, la barbe et tout ça. Tout un processus de réflexion. « Chéplus si je suis venu avant-hier ou pas… » Allez, calcul mental ? Ah non, j’aime pas les calculs là. On va éviter. Ça me fait plus mal à la tête que l’alcool en soi. « Eh beeen… » fis-je dans un petit soupir alors qu’elle me demande ce qui m’amène ici cette fois-ci. « Je sais plus quand, mais j’ai perdu mes clefs. J’ai perdu ma bouteille de vodka, ma carte bancaire et j’ai tout oublié à la maison. Sauf la bouteille bien sûr. Le téléphone, je sais plus ce que j’en ai fait. Mais me dit que je finirai par le trouver, si j’y pense. Parce que là, je viens tout juste de me souvenir de son existence… » Tout comme j’ai oublié l’existence de la voiture et je n’ai toujours pas la foutue idée d’où elle est et ça me fait grave chier. Sérieusement. Elle est où ma putain de voiture ?! Elle n’a pas pu se voltaliser comme ça. Enlevée par les extraterrestres ? Probable, puisqu’elle n’est pas à la fourrière, on me l’a pas volée ou quoi. « J’ai fait des retrouvailles très importantes, par dessus tout. Des retrouvailles qui me pousse à arrêter de boire de l’alcool. Mais… Je peux pas. Je peux pas arrêter du jour au lendemain. » soupirai-je déjà défaitiste. Je lève le verre à Ophelia en me pinçant les lèvres et je bois de grosses gorgées de la boisson. La brûlure dans la gorge ça me fait du bien. Je pose le verre presque vide et soupire. « Et toi ? On dirait que la bonne humeur règne ici. »
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1855
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson-oakley ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: ※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi) ✻ ( Mer 19 Sep - 19:36 )



whisky is the answer ...
i don't remember the question.
jaymi payne & ophelia rhodes ※ jaymi & ophelia

“ There is no bad whiskey. There are only some whiskeys that aren’t as good as others. ” ― unknow

Depuis qu'elle gère le SB, Ophelia ne cesse de voir des personnes de différents horizons. Chaque type de clients est différent. Il y a ceux qui viennent boire un verre après le boulot afin de s'aérer l'esprit. Ceux qui désirent fêter une occasion particulière. Puis il y a ceux qui ont un abonnement quotidien, comme Jaymi. Cet homme s'il pouvait planter une tente dans le bar, il l'aurait fait depuis longtemps sauf que Ophelia n'est pas vraiment pour cette idée. En réalité même s'il devait détenir le statut du client le plus fidèle, Ophelia trouve que c'est parfois un peu triste qu'il ne vive que par la bouteille. Alors oui, il renfloue les caisses du SB mais est-ce vraiment une bonne idée au final ? Dans tous les cas ce n'est pas son rôle de lui faire la morale, même si parfois elle ne peut pas s'en empêcher. « Merci. Que me vaut ce plaisir ? » Oh, Ophelia est généreuse ce soir. « Je sais qu'on va passer un loooong moment ensemble donc autant bien commencé. » Puis lui offrir un verre sachant qu'il allait presque se faire une bouteille, c'était correct. « Chéplus si je suis venu avant-hier ou pas … » Cet homme est pire que Dory dans Némo, la mémoire ce n'est pas son fort. « Moi je te le dis, je me souviens très bien de ta tête. » En même temps, comment elle pourrait l'oublier ? Si Jaymi tourne au whisky, Ophelia se sert un verre d'eau prête à écouter son histoire qui l'amène ici cette fois-ci. « Je sais plus quand, mais j’ai perdu mes clefs. J’ai perdu ma bouteille de vodka, ma carte bancaire et j’ai tout oublié à la maison. Sauf la bouteille bien sûr. Le téléphone, je sais plus ce que j’en ai fait. Mais me dit que je finirai par le trouver, si j’y pense. Parce que là, je viens tout juste de me souvenir de son existence … » Cet homme est vraiment unique. Ophelia ne cesse de sourire. « Tu es sûr de ne pas avoir perdu ta tête aussi au passage ? » Qui aime bien châtie bien. « Tu veux que je regarde dans la boite des objets trouvés ? Qui sait, tu l'as peut-être oublier ici avant-hier. » Même s'il ne se souvient plus avoir été là deux nuits en arrière. « J’ai fait des retrouvailles très importantes, par dessus tout. Des retrouvailles qui me pousse à arrêter de boire de l’alcool. Mais… Je peux pas. Je peux pas arrêter du jour au lendemain. » Pourtant ça serait une très bonne résolution. « Si tu veux je peux t'aider, je demande juste à Danny de ne plus te laisser entrer. » Le videur. C'était une bonne solution selon Ophelia. « Ou je placarde ta photo dans toute la ville, ça fonctionnera aussi. » Mais elle est quasi sûre que l'idée ne va pas plaire à Jaymi. Dommage. « Et toi ? On dirait que la bonne humeur règne ici. » C'était pourtant pas gagner au début. « Je pense que moi aussi j'aurais besoin d'un verre. » dit-elle amusé. « J'héberge en ce moment ma cousine et mon petit-cousin à la maison et même si je n'ai pas besoin de beaucoup d'heures de sommeil, se faire réveiller par des pleurs d'enfants je ne le souhaite à personne. » Non vraiment, Ophelia ne sait pas comment font les parents. « Je ne devais pas bosser ce soir mais l'une des filles et malade. Et mon homme m'a lâchement abandonner pour du boulot. » VDM bonjour. « Mais moi au moins je n'ai pas perdue mon téléphone. » La petite pique qui passe comme une lettre à la Poste, c'est cadeau ! « Mais tu touches ma curiosité qui est cette personne qui te pousse à arrêter de boire ? » Et Ophelia sent que l'histoire va durée toute la nuit.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 406
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: ※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi) ✻ ( Lun 1 Oct - 15:27 )

whisky is the answer ... i don't remember the question.
Ophelia & Jaymi
Je sais qu'on va passer un loooong moment ensemble donc autant bien commencé. Je conçois d’un signe de tête. Je lève le verre et bois à sa santé. Enfin, pas tout, faut bien profiter du goût quoi. Puis ça fait largement longtemps que je ne suis pas revenu ici. Je dis ça, mais en vrai, apparemment je suis pas revenu depuis avant-hier et je ne m’en rappelle mais alors là pas du touuuut. Mais bon, on sait tous que ma mémoire n’est pas mon fort quand il s’est passé des choses quand je suis bourré… « Si tu le dis! » fis-je alors qu’elle insiste vraiment que je suis venu à ce moment-là. Bon, ok. Je suis venu avant-hier alors. Enfin bref, cette période d’alcool a fait que j’ai tout perdu, jusqu’à mes clefs et mon téléphone dont je ne me rappelle absolument pas d’avoir placé quelque part. Qu’est-ce que j’en ai fait ? De toute manière, mon histoire amuse bien Ophelia, c’est déjà ça de bien dans cette soirée. Je souris à sa réaction et je pose ma main dans les cheveux, pour les remettre en arrière. « Non, elle me fait constamment mal cette tête. Je sais que je l’ai entre les épaules. » Ce qui est vrai, à force de boire et à vivre à un rythme plus ou moins décalé… J’ai constamment ce fichu mal de crâne jusqu’à une migraine fulgurante qui te cloue au lit. Je connais très bien tout ça et tout ce que j’ai envie de faire à ce moment là, c’est dormir et qu’on ne m’emmerde plus du tout. J’hausse les épaules. « Qui sait ? Tu as peut-être raison. Tu pourras regarder pour moi ? C’est un Sony Xperia, avec un autocollant de note de musique dessus. » fis-je en description, avec un petit espoir de le retrouver. Histoire que je n’ai pas à retourner toute la maison. Je prie intérieurement qu’il y soit là.

Enfin. Qu’est-ce qui m’amène ici ? Des retrouvailles assez importantes et qui ne m’ont pas laissées indifférent. Ces retrouvailles qui me poussent vraiment à arrêter de boire, mais ce n’est pas gagné pour l’instant vu que je me retrouve justement à boire un verre. Je ricane aux solutions d’Ophelia. « C’est très brutal. Ça pourrait marcher si mon addiction n’était pas aussi forte... Si je passe une journée sans boire au moins trois verres, j’ai des palpitations, tremblements, douleurs gastriques, migraines et je ne raisonnerai pas aussi bien que ça. » Une pause, je la regarde et j’hausse les épaules. « J’ai vraiment essayé. » Et il est plus facile d’abandonner au final qu’autre chose. Plus facile d’abandonner qu’essayer à nouveau, surtout quand on connait très bien la difficulté et que je n’en ai pas la force pour combattre contre ça. Même si inconsciemment, même si j’ai réalisé un peu trop tard, Alma m’en donne la force. Je n’y arriverai pas. Surtout comment on s’est méchamment pris la tête, même si on s’est plutôt bien retrouvé. Ça n’empêche pas que j’ai tout foutu en l’air. C’est ma vie, mon but: foutre tout en l’air. Je finirai seul, SDF, alcool, avec une cirrhose.

Assez parlé de moi, parlons d’Ophelia. Comment elle va ? Elle a l’air d’être de meilleure humeur que moi, que tout va bien pour elle… Et je me trompe lourdement, comme d’habitude. Je pose le coude sur le comptoir et l’écoute attentivement, j’hoche la tête au fur et à mesure qu’elle avance dans son histoire. Je souris un peu à l’idée qu’elle avait un petit cousin chez elle, et que les pleurs sont un cauchemar pour son sommeil. J’aurai aimé vivre ça… Et je pense que je vais devoir me faire à l’idée que je ne vivrai jamais ça et ça me déchire le coeur dans le fond. J’hausse les sourcils surpris à l’idée qu’elle n’était pas censée bosser le soir. Je soupire de dépit face au fait que son homme l’a abandonnée. Au final, c’était pas une bonne soirée pour elle. Je lui lance un regard blasé à la mention du téléphone portable. « Au moins, moi je ne suis pas accro au téléphone comme tout le monde ici. » fis-je avec un petit sourire à la fin.

Un sourire qui ne dure pas longtemps quand elle revient sur le sujet de cette personne qui me pousse à arrêter de boire. Je baisse mon regard sur le verre et joue avec. Je me pince légèrement les lèvres… Comment lui raconter cette histoire…? Je regarde des deux côtés, pour vérifier si elle n’a pas d’autres clients en attente. « Mh… Tu sais ? Quand j'ai fait la crise ? » Oui, cette fameuse crise Ethylique, je l’avais faite ici en plus. La pauvre, elle avait tellement eu peur pour moi et elle a été très rassurée quand je suis venu au bar juste pour la rassurer, que j’essaye d’arrêter de boire… Ce qui n’a pas marché. « Une infirmière m’a donné une carte pour aller au groupe de soutien. Je ne voulais vraiment pas y aller, mais je n’avais pas le choix. Je ne pouvais pas boire du tout et c’était terrible. J’en souffrais terriblement à un point que j’en frappais les murs pour avoir mal aux mains, histoire de sentir la douleur que le manque. Ça marchait plutôt bien. Enfin bref. C’était le désert pour moi. Jusqu’à ce que cette personne arrive dans ce groupe. J’ignorai à ce moment-là que c’était le début du changement. » J’allais continuer, mais il y avait un client qui appelait Ophélia pour un service. Puis d’autres.

Ah. Elle allait être occupée. Ce n’est pas grave, je vais l’attendre…
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1855
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson-oakley ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: ※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi) ✻ ( Dim 14 Oct - 11:26 )



whisky is the answer ...
i don't remember the question.
jaymi payne & ophelia rhodes ※ jaymi & ophelia

“ There is no bad whiskey. There are only some whiskeys that aren’t as good as others. ” ― unknow

Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas vu Jaymi, depuis deux longs jours. Cet homme devrait venir vivre ici vu le temps qu'il passe sur ce tabouret dans ce bar. Il n'est pas doué le garçon, il a la mémoire qui flanche. Il aurait pu même perdre sa tête. « Non, elle me fait constamment mal cette tête. Je sais que je l’ai entre les épaules. » Au moins une chose positive. « On va dire merci au mal de tête alors. » Bien qu'elle est certaine que le fait qu'il est autant mal à la tête et aussi souvent, ça ne soit pas une bonne chose. « Mais tu sais, elle est peut-être en train de te faire un passer un message du genre : on va s'calmer sur la bouteille. » Puis ça lui ferait du bien au garçon de stopper un peu la boisson. Parce que les black-out, il en est un peu trop souvent abonné. Son téléphone portable a même disparu d'après lui. « Qui sait ? Tu as peut-être raison. Tu pourras regarder pour moi ? C’est un Sony Xperia, avec un autocollant de note de musique dessus. » Peut-être. La brune s'excuse et revient une minute plus tard avec une boite remplit d'objet perdu qu'elle pose juste devant le nez de Jaymi. « Tu trouveras peut-être ton bonheur là-dedans. » Ou peut-être pas, mais au moins il sera s'il a perdu son téléphone ici ou ailleurs. Si c'est ailleurs, désolé mais Ophelia ne pourra être d'aucune aide. C'est ça de trop boire, on est pitoyable et on a une mémoire de poisson rouge. « C’est très brutal. Ça pourrait marcher si mon addiction n’était pas aussi forte ... Si je passe une journée sans boire au moins trois verres, j’ai des palpitations, tremblements, douleurs gastriques, migraines et je ne raisonnerai pas aussi bien que ça. » C'est ce qui s'appelle le manque. « Tu n'as pas essayer de trouver un palliatif ? » Quelque chose qu'il pourrait prendre à la place d'un verre. « J’ai vraiment essayé. » « Pas assez, il faut croire. » Ophelia se sent moralisatrice mais qu'importe, elle sait qu'elle a raison et qu'être bourré sept jours sur sept, ça n'est pas une vie. Si c'est le rôle du barman d'entendre les jérémiades des autres, Ophelia décide de s'y mettre également en racontant sa journée pas assez embellit à son goût. Mais au moins, elle, elle n'a pas perdue son téléphone. « Au moins, moi je ne suis pas accro au téléphone comme tout le monde ici. » Pas faux. De toute façon c'est la génération qui veut ça. « Personne n'est parfait. » Ni elle, ni lui. Enfin Ophelia se montre curieuse, elle veut savoir qui est la personne dont Jaymi parle. « Mh… Tu sais ? Quand j'ai fait la crise ? » Bien sûr, elle s'en souvient comme si c'était hier. Ce n'était pas beau à voir et Ophelia avait été un peu paniqué pour lui ... Elle aurait cru que ça aurait suffit à le faire arrêter de boire, mais non. La brune écoutait avec attention son histoire, mais les autres clients l'empêche de poursuivre celle-ci. Elle s'excuse auprès de Jaymi et part servir d'autres verres. Ce n'est qu'une bonne demi-heure voire une heure plus tard après avoir entre autre une trentaine de mojito que la brune revient vers Jaymi qui n'a pas changé de place depuis toute à l'heure. « Toujours là, fidèle au poste ? » La baman ça la fait doucement sourire. « Je te ressers quelque chose ? » Ophelia pousse à la consommation. « Bon, bon moi j'attend la suite de ton histoire. J'ai envie de savoir qui est cette personne qui t'a pousser à vouloir changer. » Mais qui de toute évidence a faillit à sa mission étant donner qu'il est encore là, à boire comme un trou.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 406
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: ※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi) ✻ ( Lun 15 Oct - 12:02 )

whisky is the answer ... i don't remember the question.
Ophelia & Jaymi
On va se calmer sur la bouteille, voilà ce que veut dire le mal de tête. Je bloque ma respiration sur l’instant avant de la relâcher tout d’un coup, à un point que mes épaules s’affaissèrent. Je passe la main dans mes cheveux, déjà pour remettre la mèche rebelle en place, mais aussi parce que je parle du mal de crâne que c’est revenu. J’ai perdu la mémoire d’il y a plus ou moins deux jours, je ne sais pas ce qui m’est vraiment arrivé. J’ai déjà perdu ma voiture qui est quelque part dans la ville, j’ai perdu mon téléphone, mes clefs, ça devrait peut-être aller non ? J’en ai marre de ça sérieusement, mais d’un autre côté, je me sens un peu plus défaitiste. Je devrais me calmer sur la bouteille, c’est que j’essaye de faire mais je ne m’aide pas en venant ici. Je passe la main sur mon cou et hoche silencieusement la tête quand Ophelia part chercher la caisse des objets perdus. Elle revient avec et tout de suite, je penche mon nez dans les objets perdus, je plante la main et cherche mon téléphone. « Ah ! » fis-je en trouvant le mien que je brandis devant Oph’ avec un sourire bien fier. Seulement ce sourire ne durera pas longtemps que je remarque que ce n’est pas mon téléphone. « Ah non merde. Pas le mien. » Il n’y a pas cet autocollant, quoique, ça a tendance à se décoller. Je cherche encore dans la boite en gardant ce téléphone qui pourrait être le mien. « Bon… C’est peut-être le mien, on sait jamais. Si ça se trouve, j’ai décollé l’autocollant… » fis-je en haussant les épaules, peu sûr de moi-même en fait. Je soupire et essaye d’allumer ce téléphone qui était de toute évidence pas en pénurie de batterie. Je remercie la barman de m’avoir apporté la caisse.

Tu n’as pas essayé de trouver un palliatif ? Je soupire et secoue la tête en lui disant que j’ai vraiment essayé, tout en haussant les épaules. Je ne peux pas m’empêcher de sourire quand elle me rétorque que je n’ai pas assez essayé. C’était loin un sourire amusé. « Je n’ai pas encore fini d’essayer d’arrêter. » Les palliatifs, j’ai vraiment essayé ces merdes et c’est difficile de remplacer l’alcool par une limonade, de devoir prendre des médicaments avec les effets secondaires dévastateurs. J’évite le sevrage parce que c’est trop brutal, trop difficile et c’était cinq jours d’enfer. Je ne voudrais pas la revivre d’ailleurs. C’en est hors de question, alors j’opterai sûrement la méthode la plus facile et la plus douce. Beaucoup de choses à faire contre cette addiction et une petite motivation, des soutiens et tout ce qui me reste, c’est de franchir le pas. Seulement, je ne me sens pas capable de quitter l’alcool comme ça. J’ai toujours envie de boire un verre, comme celui que je tiens en main. À chaque fois que je me dis qu’il faut que je fasse le premier pas, je vais toujours dans un bar ou une supérette pour boire de l’alcool pour la dernière fois. On n’est pas toujours parfait. D’ailleurs, cette phrase d’Ophelia m’aura tiré un petit sourire. Je la regarde et hausse les sourcils, sans dire un mot. De toute manière, elle sait très bien que je suis d’accord avec elle sur ce coup-là.

Cette jeune femme a le sens de l’écoute, elle aime écouter les histoires des gens, même si ça implique d’écouter les histoires des alcooliques. Je sais que quelque part, elle aurait préféré rester chez elle et ne pas avoir à travailler ce soir. Mais ça me surprend un peu qu’elle veuille savoir sur cette histoire de personne qui me pousserait plus ou moins à arrêter de boire. Peut-être voit-elle comme une belle opportunité pour me pousser dans cette direction aussi, vers cette personne qu’est Alma. J’avais commencé à lui raconter l’histoire, mais je m’étais fait interrompre par les autres clients qui réclamaient les boissons. Ils sont venus assez nombreux maintenant. Je profite pour regarder ce téléphone et le débloquer, je profite également pour prendre un autre verre, je profite aussi pour me perdre dans les pensées.

J’étais tellement perdu dans mes pensées, en regardant les messages du téléphone. Je ne capte pas tout de suite que ce n’était carrément pas le mien, parce que je n’arrivais pas à trouver le bon mot de passe. J’aurai mis une bonne demie-heure à analyser l’écran, les traces de doigts dessus m’aura carrément aidé à débloquer l’écran de verrouillage. Je ne sais pas ce qui m’a pris alors que je sais clairement que ce n’est pas mon téléphone. Mais pourtant… Peut-être la curiosité malsaine. « Ouep cheffe ! » répondis-je quand Ophelia arrive après avoir servi pendant je ne sais pas combien de temps. Je regarde mon verre que j’ai vidé et hoche la tête. « Oui, le whisky steuplé. » Je me surprends moi-même, je n’en étais qu’à mon deuxième verre et je commence à être sur le troisième. Je n’ai pas trop abusé sur la consommation parce que je m’étais clairement occupé avec ce téléphone, tout en me perdant dans les pensées. « Elle s’appelle Alma. Elle venait d’arriver dans ce groupe quand j’étais déjà là. On a vite accroché. On n’avait pas les mêmes troubles à proprement parler, mais on avait des problèmes et euh… Ouais. On était brisé dans le fond et sans se rendre compte on se reconstruisait tout simplement. On a commencé à se retrouver après les séances, on se posait sur un banc. Pas loin d’ici d’ailleurs. On regardait les gens passer et on s’imaginait des histoires sur eux, comme deux petits vieux qui critiquent la vie de nos jours. On passait à boire nos verres d’eau et… Il nous arrivait de ne rien dire du tout, pendant des heures parce qu’on était là l’un pour l’autre. On s’aidait à oublier nos problèmes en fait. On s’éloignait de nos problèmes, c’est elle qui me retenait d’entrer dans ce bar quand je ressentais le besoin de goûter à nouveau à un verre. » fis-je avec un petit sourire amusé, j’hausse une épaule alors que je bois une petite gorgée du whisky avant de reprendre. Je ne précise pas ce qui s’est passé au Nouvel An, encore moins à ce qui s’est passé durant nos retrouvailles. Mon sourire disparaît petit à petit « Mais forcément, je finis toujours par foutre tout en l’air. Mon ex-femme se mariait, j’ai voulu me venger de ce qu’elle m’a fait subir et ça s’est mal passé. Très mal passé. J’ai frappé son nouveau mari avec ma guitare. J’ai vraiment foutu le bordel que ce soit chez moi, mais aussi chez elle. Au moins, ça m’aura fait du bien, parce que c’était quelque chose que j’aurai dû faire depuis des années. » Je soupire et bois cul sec le verre avant de le reposer pour en demander un autre. « J’ai tenu Alma à l’écart, parce que je voulais affronter mes démons tout seul et vu comment ça s’est mal passé, je n’ai pas voulu la revoir. Pas dans cet état-là quoi. Pas possible… Alors, j’ai passé un an et huit mois, à ne pas la revoir. Jusqu’à très récemment, elle m’a retrouvé en train de dormir sur un banc.» J’avais posé la main contre mon front, je me mords les joues un moment avant de reprendre tout simplement. « Ça ne t’est jamais arrivé ce moment où tu as terriblement honte devant une personne et que le plus facile, c’est de l’éviter jusqu’à ce que tu n’ai plus honte ? Mais en fait, ça n’a fait qu’aggraver les choses: tu as encore plus honte qu’auparavant. »
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: ※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

※ whisky is the answer ... i don't remember the question. (jaymi)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération