I try to open up my heart [Maximilian]

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/08/2017
›› Commérages : 191
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Elodie Yung
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ☼ Sarah Miller (Meghann Fahy) ☼ Pio Esposito (Wilson Bethel) ☼ Martin Palmer (Ben Barnes) ☼ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ☼ Oscar Pierce (Matt McGorry)

I try to open up my heart [Maximilian] ✻ ( Lun 10 Sep - 13:25 )












Depuis qu'il était rentré d'Allemagne avec sa fille, Maximilian avait insister pour m'inviter à dîner. Même si j'avais voulu dire non – ce qui n'était absolument pas le cas – il ne m'aurait pas laissé le choix. Il était rare que je me laisse faire par un homme comme cela, mais avec lui c'était plus naturel. Toute la semaine, j'avais attendu son message, regardant mon téléphone personnel beaucoup trop souvent à mon goût et finalement hier il m'avait envoyé un message pour me demander si j'étais libre. En regardant mon agenda, non je ne l'étais pas et pourtant je n'avais pas hésité à annulé mon rendez-vous professionnel pour pouvoir passer la soirée avec lui. C'était sûrement la première fois que je faisais cela. D'ailleurs la personne avait qui je devais normalement dîner avait été très surpris de mon appel et du fait que je veuille reporter notre rendez-vous. Ce n'était pas dans mes habitudes. Sachant tout les efforts que je faisais habituellement il n'avait pas été chiant, au contraire il était même ravis de finalement pouvoir passer la soirée avec sa femme plutôt qu'à parler boulot. Si en plus cela arrangeait tout le monde, alors c'était parfait. Maintenant il fallait juste que je trouve ce que j'allais mettre et surtout j'avais besoin des conseils d'Eliza.

D'ailleurs quand j'avais parlé de cette soirée à Eliza, elle m'avait naturellement demandé si c'était un rencard, ou si c'était un truc tranquille entre adulte consentant et qui allait se terminer en sexe de folie. Sûrement pour la première fois de ma vie je n'avais rien su répondre à ma meilleure et ma perplexité l'avait fait rire. Après tout, Maximilian m'avait invité uniquement pour me remercier de ce qu'il croyait que j'avais fait pour lui et sa fille. Jamais il n'avait parlé de rencard, et en y repensant bien il n'avait pas émis des signes qui pourraient penser que la soirée pourrait se terminer de la plus agréable des soirées. Je ne savais pas ce que je devais en penser et je devais avouer que cela me rendait très nerveuse. D'ailleurs si je me souvenais bien, les rares fois où j'avais été nerveuse avec un homme, c'était quand je commençais à sortir avec Luke. Je me souvenais que c'était Luke qui avait fait le premier pas vers moi et qu'ensuite je l'avais fait galérer pendant un moment. Quand j'avais accepté son premier rendez-vous la nervosité avait fait son apparition. Comme aujourd'hui avec Maximilian.
Peut-être que je me posais beaucoup de question et que c'était vraiment juste un dîner pour me remercier. Oui, j'allais voir les choses de cette manière, comme ça je ne risquais pas d'espérer quoique ce soit. Puis de toute façon, il était beaucoup trop occupé avec sa fille et moi avec mon boulot pour envisager une véritable relation. Pourtant, même si j'arrivais à me convaincre que ce n'était rien, je faisais attention à ne pas mettre n'importe quoi et j'apportais un soin très particulier au choix de ma lingerie. Rien d'extravagant, mais des sous-vêtements en dentelle du plus bel effet sur moi. Avant de me retrouver devant mon dressing, j'avais quand même passé 2 heures à prendre soin de moi. Une chose qui n'était plus arrivé depuis longtemps. Je faisais toujours attention à moi, et à mon apparence, mais jamais pendant un si long moment et maintenant choisir la robe que j'allais mettre était la chose la plus compliqué.

Au bout de ce qui me paraissait une éternité, j'optais finalement pour une robe noire. J'entendais encore les conseils d'Eliza résonnait dans ma tête ''Met quelque chose de sexy, mais pas trop et surtout qui envoie du lourd '' . Selon moi cette robe noire qui épousait parfaitement les courbes de mon corps répondait exactement aux critères exigées. En regardant l'horloge de ma chambre, je pouvais même me rendre compte que j'avais encore 10 minutes avant que Maximilian ne sonne à ma porte. C'était le temps parfait pour ajouter une légère touche de maquillage et essayait de faire quelque chose de sympa avec mes cheveux. D'ailleurs j'étais en train de placer la dernière épingle pour que le tout tienne quand j'entendais la sonnerie retentir à l'intérieur de cette grande maison. Il avait juste ce qu'il fallait de retard et je me dépêchais d'aller lui ouvrir, sourire aux lèvres. « Bonsoir, je t'en prie entre. Je prends juste une petite veste et mon sac et je suis prête » Alors qu'il rentrant, j'en profitais également pour déposer un baiser sur sa joue. Cela allait presque devenir une habitude, j'allais devoir me méfier.
Je l'abandonnais 1 minute pour récupérer mes affaires, un dernier coup d'oeil dans le miroir et tout était parfait. En revenant vers lui, je pouvais cette fois remarquer qu'il avait lui aussi fait des efforts vestimentaires. « Tu es très élégant, j'aime beaucoup ce choix » Oui, je savais encore faire des compliments, je le suivais dehors et fermé rapidement ma porte d'entrée en espérant n'avoir oublié aucune fenêtre ouverte. « Alors, tu m'emmènes où ce soir ? » La pro du contrôle que j'étais, avait du mal à l'idée que ce soir je n'avais aucun regard sur le restaurant, sur ce qui allait se passer et tout cela et pourtant, cette petite part d'inconnu et le fait de passer la soirée avec Maximilian m'enchantait réellement. Pour une fois, j'étais prête à me laisser faire.





lumos maxima


† i'm his and he is mine
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 417
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : mats god husband hummels
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte).

Re: I try to open up my heart [Maximilian] ✻ ( Ven 14 Sep - 22:10 )


Helena & Maximilian

A worried man with a worried mind. No one in front of me and nothing behind. There's a woman on my lap and she's drinking champagne. Got white skin, got assassin's eyes. I'm looking up into the sapphire tinted skies. I'm well dressed, waiting on the last train. Standing on the gallows with my head in a noose. Any minute now I'm expecting all hell to break loose.



Ces dernières semaines avaient été plutôt mouvementées pour le jeune Adenauer. Depuis son retour d’Allemagne surtout, il n’avait pas vu le temps passer. Franchement, il n’aurait jamais pensé que c’était humainement possible de ressentir autour de bonheur et de joie. Il avait l’impression que son coeur allait exploser de bonheur. Il ne voyait même pas comment il tenait encore debout sur ses deux jambes. Greta était l’enfant le plus adorable de l’univers. Alors il avait été effectivement difficile de faire face au départ de Georgiana vers l’Allemagne, mais le jeune homme avait dû se débrouiller tout seul avec sa fille et il avait réussi progressivement à trouver ses marques. Ce n’était pas chose facile, surtout que la petite fille réclamait parfois certains amis, parfois sa mère, mais elle commençait à prendre conscience qu’il n’allait pas l’abandonner et cela emplissait son coeur de joie. Et finalement, contrairement à ce qu’il avait craint, elle n’était pas si perdue en Amérique. Probablement parce qu’elle avait pu faire sa rentrée scolaire avec tous ses petits camarades en septembre. Ça avait été un parcours du combattant de la faire entrer dans une école en si peu de temps, mais apparemment, avoir un nom célèbre et posséder un compte en banque bien garni pouvait aider. Greta s’était déjà fait de nombreux petits copains et petites copines et Max en était heureux. Certes, il n’était pas encore prêt à organiser un goûter avec une dizaine de monstres dans son jardin, mais il commençait à se faire à son rôle de père et sa fille et lui commençaient à avoir leur propre petite routine. Il accueillait la baby sitter le soir et partait travailler. Quand il revenait, il faisait un peu de sport pour rester éveillé et quand il était l’heure, il réveillait sa fille pour la mettre à l’école. Puis, il allait dormir et quand il se réveillait, c’était souvent pour aller la chercher à l’école et faire tout un tas d’activité avec elle.

Dans tout cela, Maximilian devait bien en oublier un peu le reste. Il avait eu un mail de sa mère auquel il n’avait toujours pas répondu. Le jeune homme était reconnaissant de ce qu’elle avait fait pour lui, c’était une certitude, mais il n’était pas certain que cela suffise à ce qu’il la pardonne. Pour l’heure, ce n’était de toute façon pas la question. Car au-delà de ça, il y avait autre chose que Maximilian avait oublié : son dîner avec Helena. Enfin, il ne l’avait pas oublié. C’était juste compliqué à caser. Mais finalement, le jeune homme lui avait envoyé un message, sans trop savoir si elle pourrait se libérer avec son emploi du temps de ministre. Il avait un jour de repos et la baby sitter avait accepté de Greta quand même. Alors c’était parfait pour lui. Il avait toutefois été un peu surprit de voir qu’elle était disponible. Il aurait pensé qu’ils auraient besoin d’encore plus de temps pour réussir à s’accorder sur une date. Mais il était ravi. Le jour de cette sortie, il était un peu nerveux, il devait bien l’avouer. Il ne savait pas trop comment interpréter cette soirée. Pour être honnête, il aimait bien Helena et il aurait bien remis le couvert avec elle. Mais pour être sincère, il n’était pas certain d’avoir le temps pour une relation. Et il n’était pas non plus certain qu’Helena en ait envie. S’efforçant de ne pas penser à cela, le jeune homme s’était préparé, optant pour un t-shirt blanc unis sur un pantalon chino noir, surmonté d’une veste de costard noir. Simple et élégant. Le genre de tenue dans laquelle il se sentait à l’aise.

Il avait cependant eu un mal fou à quitter Greta et quand il était arrivé devant chez Helena, il avait quelques minutes de retard. Rien de trop répréhensible, heureusement. Il inspira profondément et frappa à la porte. La jeune femme lui ouvrit rapidement et devait bien avouer que la silhouette qui apparu devant ses yeux lui plaisait beaucoup. « Bonsoir, désolé pour le retard », fit-il en entrant. Elle ne lui avait pas vraiment laissé le temps d’en placer une que déjà elle disparaissait pour chercher ses affaires. C’était une bonne chose dans le fond, puisqu’il avait besoin de se remettre les idées en place. La vue de ses longues jambes dénudées l’avait légèrement perturbé. Hashtag homme faible. Lorsqu’elle revint, il lui adressa un grand sourire. « Merci. Et toi tu es vraiment sublime dans cette robe », répliqua-t-il en faisant courir son regard sur sa silhouette. Un peu trop longtemps peut-être. Il espérait que ce n’était pas trop gênant. Il était loin le Maximilian qui lui avait fait du rentre dedans lors de leur première soirée. Peut-être qu’il aurait dû boire un verre avant de se rendre à cette soirée, ça l’aurait détendu. « Tu verras bien une fois qu’on y sera », répondit-il, énigmatique. Il n’allait pas dévoiler toutes ses cartes maintenant. Le jeune homme quitta l’appartement et l’attendit, tandis qu’elle verrouillait la porte. D’une main au creux de ses reins, il l’accompagna jusqu’à la voiture et lui ouvrit la porte. « Madame », fit-il avant de faire une petite courbette. Oui, bon, il se moquait un peu d’elle. Mais c’était de bonne guerre, promis. Après avoir fermé la porte, il s’assit côté conducteur et démarra son bolide. « J’espère que tu as faim. Et que tu aimes manger italien », déclara-t-il. Parce que sinon, ils étaient dans la merde. Il avait réservé dans un restaurant italien un peu chic. Assez pour ne pas en faire trop, sans risquer de ne pas en faire assez. Bref, il trouvait que c’était un bon compromis. « Alors, comment s’est passé ta semaine ? », demanda-t-il en lui jetant un petit coup d’œil en coin.



NEVER LET YOU DOWN
I hate to turn up out of the blue uninvited but I couldn't stay away, I couldn't fight it. I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Never mind, I'll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don't forget me, I beg I'll remember you said, "sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/08/2017
›› Commérages : 191
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Elodie Yung
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ☼ Sarah Miller (Meghann Fahy) ☼ Pio Esposito (Wilson Bethel) ☼ Martin Palmer (Ben Barnes) ☼ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ☼ Oscar Pierce (Matt McGorry)

Re: I try to open up my heart [Maximilian] ✻ ( Mer 19 Sep - 16:17 )












Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de me préparer de la sorte pour un rendez-vous, même si je ne savais pas si c'était un véritable rendez-vous où juste deux personnes consentantes qui allait manger ensemble. Pour autant, je n'étais pas dupe, je voulais que cette soirée se termine de la meilleure des façons. Maximilian et moi dans le même lit, ou n'importe quel endroit. Alors oui j'avais fait plus d'effort qu'en tant normal. Retrouver ces petits rituels, prendre soin de moi, au final tout cela me faisait beaucoup de bien. Eliza non plus n'était pas dupe et c'était bien pour cette raison qu'elle m'avait conseillé de sortir la petite robe noire qui pouvait faire toute la différence. Je savais que cette situation l'a faisait rire, et oui effectivement il y avait de quoi. Parce que la relation avec Maximilian était particulière. C'était un peu le jeu du chat et de la souris entre nous et il était vrai que l'arrivée de sa fille dans sa vie et accessoirement dans la mienne avait un peu changer la donne. Alors oui ce soir pouvoir se retrouver en tête à tête me faisait plaisir. Le reste on allait voir au moment venu.
Je n'étais pas le genre de personne à me poser 50 questions à la seconde, j'étais une personne d'action alors ce soir je n'allais pas changer de tactique. En fonction de comment se passerait la soirée, j'agirais en conséquence.

Alors que je mettais la dernière touche à mon maquillage, à ma tenue et même à ma coiffure, j'entendais la sonnette. Sans prendre mon temps, mais sans me précipiter non plus j'allais lui ouvrir. Le timing était presque parfait. En lui ouvrant je déposais un baiser sur sa joue. « Bonsoir, désolé pour le retard » Il pouvait se rassurer, je ne lui en voulait pas du tout. Et avant même de pouvoir lui répondre, je lui indiquais que j'allais chercher ma veste et mon sac. De retour à ses côtés, je pouvais me poser 2 secondes et surtout prendre le temps de lui répondre et aussi de le détailler de haut en bas. « Ne t'inquiète pas pour le retard, je dirais même que cela m'a arrangé » Sinon il aurait du attendre dans le salon que je finisse de me préparer et cela n'aurait pas été drôle pour lui. En tout cas je notais qu'il était encore plus élégant que d'habitude et honnêtement j'appréciais l'effort. Peut-être que lui aussi s’attendait à ce que la soirée se termine d'une manière bien particulière. « Merci. Et toi tu es vraiment sublime dans cette robe » Je lui souriais en retour, contente de lui faire un minimum d'effet. Au moins je n'avais pas perdu du temps à me faire belle pour rien. « Merci beaucoup » En toute modestie, il était vrai que j'avais mis le paquet et que j'étais canon.

Canon ou pas, j'étais quand même très curieuse de savoir où il comptait m'emmener. D'habitude c'était moi qui gérait les choses, là non. Cela ne m'angoissait pas, il ne fallait pas exagérer mais c'était tout de même très étrange. « Tu verras bien une fois qu’on y sera » En plus maintenant Monsieur jouait les mystérieux, pas de soucis. « Tu es un homme plein de mystère Maximilian » Et je devais avouer que cela me plaisait beaucoup. Même en ayant éplucher toute son histoire, en ayant fait des recherches sur lui, je ne savais pas vraiment tout de lui et on apprenait à se découvrir tout doucement. Après avoir fermé la maison à clé, je le laissais me guider jusqu'à la voiture sa main au creux de mes reins. Voilà une soirée qui s'annonçait vraiment bien. Surtout s'il m'ouvrait la portière. « Madame » Je souriais en prenant place dans la voiture et attendait qu'il soit lui aussi installé pour lui parler. « Tu m'avais caché être un parfait gentleman » Quoique la première fois qu'on s'était rencontré, il avait volé à mon secours pensant que j'étais une demoiselle en détresse. « J’espère que tu as faim. Et que tu aimes manger italien » Italien, c'était un excellent choix. J'étais déjà en train de me demander si j'allais prendre des pâtes ou une pizza ou autre chose. « Oui très faim même. J'ai pas eu le temps de déjeuner ce midi » Enfin c'était surtout que je n'avais pas pris le temps. J'avais juste grignoter quelques trucs dans l'après midi. « Et l'italien c'est parfait » Qu'il puisse se rassurer de son choix. « Alors, comment s’est passé ta semaine ? » Huum, c'était difficile à dire. D'un côté tout c'était bien passé, d'un autre j'avais encore fait pleurer quelqu'un et cela en devenait lassant. « J'ai encore remporter une petite bataille contre nos concurrents et je vais sûrement devoir partir quelque jours en Allemagne pour parler avec notre laboratoire » C'était la partie la plus sympa de mon boulot, quoique de mon point de vue il n'y avait que des bonnes choses dans ce que je faisais. « J'ai encore fait pleurer quelqu'un et pourtant je n'ai absolument rien dit. La personne s'est rendu compte qu'elle s'était trompé dans plusieurs dossier et avait envoyé le mauvais à mon client. » Avant même que je puisse dire quelque chose, la réprimander, elle était partie en courant pour pleurer dans les toilettes. « Et toi alors ? Comment ça se passe avec Greta ? » J'espérais qu'elle arrivait à se faire à sa nouvelle vie.





lumos maxima


† i'm his and he is mine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: I try to open up my heart [Maximilian] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I try to open up my heart [Maximilian]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération