i'm on fire, literally (simone)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 113
›› Pseudo : sophie, ou la concubine de loki as you want
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Lun 10 Sep 2018 - 14:16 )


Simone & Peter

i'm on fire, literally


C'est probablement l'incendie le plus impressionnant qu'il n'ait jamais vu. Loin des maisons avec un simple problème de gaz, des ruches dans les toits ou des cuisinières carbonisées. Là, c'est un véritable enfer qui se déchaîne devant Peter. Des flammes qui montent si haut qu'elles touchent le plafond de chaque pièce, qui réduisent les meubles en cendre et qui fragilisent petit à petit la structure du bâtiment. L'incendie s'est déclaré au troisième étage d'un immeuble à Haywood Hill Residence et, lorsqu'ils sont arrivés, les flammes avaient déjà atteint le quatrième. Tout les habitants de l'appartement sont dehors, évacués par le reste de l'équipie, et il ne devrait donc y avoir rien de plus que quelques blessés qui devront respirer de l'oxygène dans les ambulances pour se nettoyer les poumons. Totalement en sueur, le coeur battant à vive allure, Peter tourne le dos au quatrième étage et s'apprête à descendre par l'escalier de secours comme l'ont fait les autres avec les habitants. Le feu est à présent moins intense et des lances à l'extérieur se chargent des dernières flammes qui persistent dans des coins difficilement atteignables pour eux, pompiers. Mais alors qu'il est sur le point de s'en aller, Peter entend un cri. Il se tourne vers ce qui était auparavant une salle à manger mais qui ressemble à présent plus à un amas de poutre en bois carbonisées. Il est certain d'avoir entendu quelqu'un appeler à l'aide malgré le cri de la sirène de leur camion qui résonne à ses oreilles depuis déjà plusieurs heures. « Il y a encore quelqu'un ! » crie-t-il au reste de l'équipe. Sauf que tout le monde est descendu déjà, personne ne l'a entendu. Tant pis, il ira seul. Peter s'avance dans la pièce sur le point de s'écrouler et se fraie un chemin à travers les meubles brûlés et les bouts de plafond qui sont tombés. Il finit par la voir, une petite femme d'une cinquantaine d'années coincée sous une des poutres. Elle tousse, s'époumone, des larmes ruisselant sur ses joues. « Ça va aller, je vais vous dégager de là. » Il relève sa visière pour mieux la voir et sent la suie venir brûler la rétine de ses yeux. Peter se met à genoux devant la poutre qui bloque la femme et commence à tirer dessus de toutes ses forces. Bloquée. Bordel. Il regarde autour de lui à la recherche de quelque chose pour s'aider et inspire un peu trop fort un imposant nuage de fumée qui le fait tousser. Si il met trop longtemps, ils vont finir par y passer tous les deux. Il finit par repérer un pied de biche qui traîne plus loin dans la pièce et s'en empare avant de le caler sous la poutre. Celle-ci se soulève faiblement. Il place son genoux en-dessous, à coté du pied de biche, et se sert du poids de son corps pour la soulever le plus haut possible. La femme arrive à s'extirper malgré un bras cassé. « Suivez la sortie de secours ! » crie Peter entre deux quinte de toux. Alors que la femme s'éloigne en tenant son bras, continuant de pleurer, il sent la poutre retomber lourdement sur sa jambe. Maintenant, c'est lui qui est coincé. Il ne saurait plus la relever, il va mourir durant sa première vraie intervention. Il essaie de faire des signes par la fenêtre mais réalise que personne ne peut le voir d'ici. Qu'il va y passer.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 196
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Lun 10 Sep 2018 - 16:20 )

i'm on fire, literally
Peter & Simone
« C’est bon capitaine. On a sorti toutes les victimes. Tout le monde sort maintenant. » fis-je au capitaine, il me regarde et hoche la tête avant de se mettre à observer l’incendie. Je secoue la tête et soupire, c’est moche ce qui arrive. Les gens perdent leur maison, leurs biens et je n’aimerai vraiment pas vivre ça. Il n’y a pas souvent d’incendies dans la ville de Cap Harbor et c’est tant mieux. J’ai pu ramener quelques blessés avec mes collègues et normalement tout est vide, on a veillé, on a fouillé et on est revenu. Je regarde mes collègues revenir, je les compte et fronce les sourcils. « Y a un truc qui cloche là… » Le capitaine semble être d’accord avec moi (!!!) on a un peu un mauvais pressentiment, comme s’il se passait quelque chose. Je me rapproche vers mes collègues qui semblent chercher quelqu’un. Je fronce les sourcils, assez contrarié. « Il manque quelqu’un. Qui est ce qui manque à l’appel ? » Le nom me vient très vite après avoir énuméré ceux de mes collègues, surtout que l’un d’entre eux me dit que Peter le con, est resté derrière et ils l’ont perdu. Mon coeur n’en fit qu’un tour. Je prends la radio et parle. « Shacklebolt ! Qu’est-ce que tu fiches ?! Sors de là ! C’est trop tard, ça va s’écrouler ! » Seulement, à peine que j’ai dit ça, une femme sort, se tenant le bras, tout en pleurant. Je me fige un moment et cherche justement ce Peter, espérant qu’il sorte derrière. « Peter ?! » fis-je en parlant à la radio. Je ne l’entends pas. Il ne répond pas. « Madame ?! Où est-ce que vous l’avez vu la dernière fois ?! » « Au au au… Là… » fit-elle encore sous le choc, entre les toux, elle essaye de me désigner le deuxième étage… Je n’ai pas le temps de demander des détails. Je regarde le chef, il me regarde et comprit ce que je compte faire. « Esposito ! Je vous ordonne de… » Je ne l’écoute plus, je mets mon casque et ordonne aux autres de rester. Je mets mon masque et fonce dans les flammes sous les hurlements de tout le monde qui sont très vite remplacés par les flammes. La dernière fois qu’ils l’avaient vu m’avaient-ils dit assez rapidement, c’était au deuxième étage. Putain. Je ne sais pas comment je vais faire pour descendre si jamais… L’incendie est trop avancé, les flammes sont sur les plafonds. Ça craint. « Peter ?! » Je monte vite les escaliers qui presque intacts, mais c’est limite. « T’as pas intérêt à être blessé ducon ! » Il fait chier en vie commune, mais alors là, qu’il me fasse chier en bossant, je m’y attendais pas ! J’ai réussi à aller à l’étage et je vais à la partie de cet appartement que la dame m’a désigné. « Peter ! Si tu m’entends, fais un bruit ! » Il fait très chaud, il fait trop chaud même et c’est de pire en pire, ça devient pire qu’une fournaise et on va être des poulets rôtis. J’entends du bruit et me dirige vite en sa direction. Un bruit métallique répétitif. Je le retrouve, coincé. « Je l’ai trouvé ! » dis-je dans la radio. « Chef, sa jambe est coincée dans une poutre ! » réalisai-je avant de faire une tape sur l’épaule du con. « Tu sens ton pied ?! » demandai-je, essayant de voir s’il est toujours conscient et tout. Je soupire et analyse la poutre. J’essaye de la soulever du mieux que je peux, mais j’y réussis à peine. « Arf !! » relâchai-je à bout de souffle.  « Comment… Comment t’as réussi à te coincer là-dedans?! Ça t’es tombé dessus ou quoi ?! » Je secoue la tête et le regarde encore. « Tu peux soulever ?! » Déjà, enlever la poutre, ensuite on verra comment s’en sortir. Faut toujours garder espoir et la tête froide.
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 113
›› Pseudo : sophie, ou la concubine de loki as you want
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Jeu 27 Sep 2018 - 17:54 )


Simone & Peter

i'm on fire, literally


Il sait que tous les autres sont dehors à cet instant, que personne ne pourrait l'entendre même si il se mettait à hurler de toutes ses forces à cause du bruit engendré par l'incendie. Plus le temps passe et plus Peter se met à tousser, la suie se frayant un chemin jusqu'à ses poumons. Il a l'impression de suffoquer et sent sa jambe lui lancer à cause de l'imposante poutre qui s'est écroulée par dessus. Au moins, si il meurt, on pourra dire qu'il sera mort en héros. Un héros stupide certes, mais il pense à Joan disant à leur fils que son papa a décidé de sauver une femme plutôt que de la laisser perdre la vie sous les débris de sa cuisine. Alors qu'il tente une nouvelle fois de se sortir de son piège, sa radio s'allume et il reconnaît la voix étouffée de Simone. Lui, vraiment ? Peter sait qu'Esposito ne le supporte pas et, au fond, c'est réciproque. Ils sont trop semblables que pour s'apprécier, trop têtus que pour baisser sa garde devant l'autre. Mais alors, pourquoi est-ce sa voix qui s'élève à peine dans l'appartement et non celle de n'importe quel autre de ses coéquipiers ? Peter tente de tendre la main vers sa radio mais, comme sa jambe, elle est à moitié écrasée sous des débris. Monte, monte bordel. Est-ce qu'ils vont prendre le risque, ou bien vont-ils le laisser là en se disant que les risques sont trop gros, qu'une perte vaut mieux que plusieurs ? Il aurait pu être un si bon père, ce pauvre Peter. Apprendre à son fils à jouer au foot comme le font tous les bons papas. T'as jamais été aussi défaitiste même après un mois dans le coma, qu'est-ce qui t'arrive Shacklebolt ? Et alors qu'il commence à voir des étoiles dans l'épaisse fumée, une voix parvient jusqu'à ses oreilles. Il croît d'abord rêver mais, lorsque cette voix l'appelle, un élan d'adrénaline court dans ses veines et lui permet de se relever d'un coup. « Dans la cuisine ! » arrive-t-il à dire entre deux quintes de toux. Simone finit par apparaître, casque vissé sur la tête, visiblement mécontent de se retrouver là vu l'intonation de sa voix. Peter le comprend, lui aussi ça l'aurait fait chier de devoir faire demi-tour pour une recrue incompétente qui n'a pas été capable de se sauver elle-même d'une foutue poutre. « Je crois pas être blessé, juste coincé. » Sa voix est rauque, il a du mal à parler malgré son casque censé le protéger de toutes les émanations. Est-ce qu'il la entendu ? Peter le voit, enfin il croit distinguer une silhouette humaine qui remue la carcasse de l'appartement. Il réalise qu'il n'a pas seulement eu que du mal à parler, il a en réalité à peine été capable de murmurer ses mots. Impossible de communiquer par la voix. Sans réfléchir, il tend la main et saisit le premier objet que ses doigts serrent. Une pierre. Il en jette une, puis une deuxième, continue jusqu'à attirer l'attention d'Esposito. Enfin, ce dernier se dirige vers lui et Peter le voit parler dans la radio sans réussir à entendre ce qu'il dit. Quand il lui demande s'il sent son pied par contre, il arrive à le lire sur ses lèvres. En guise de réponse, Peter hoche la tête parce qu'il a peur d'avaler plus de fumer si il ouvre la bouche encore une fois. La voix de Simone se fait plus tranchante, à la limite du reproche même si l'adrénaline doit parler pour lui. « Nan je me suis glissé là par plaisir pour être à l'aise, » lâche-t-il sarcastiquement avant de se mettre à tousser si fort qu'une goûte de sang finit par s'échapper d'entre ses lèvres pour glisser le long de son menton. S'il peut soulever ? À deux, ça devrait déjà être plus simple que tout seul. Peter y met toutes ses forces, il soulèves la poutre à l'aide de ses bras et de son genoux qui se trouve en-dessous. Il finit par arriver à sortir sa jambe et roule sur le coté avant que le gros morceau de bois ne s'écrase lourdement au sol. Il lève les yeux vers Simone, le remercie à l'aide d'un simple hochement de tête. Mais lorsqu'il essaie de se lever, Peter réalise que son corps est petit à petit en train de le lâcher. Il trébuche, s'écroule, sert les dents à cause de son genoux broyé. « Je vais te ralentir, pars devant, » dit-il en lui faisant signe de s'en aller. Simone l'a déjà sauvé une fois, il a du mal à s'imaginer lui être redevable une deuxième.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 196
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Lun 1 Oct 2018 - 12:05 )

i'm on fire, literally
Peter & Simone
Je suis assez énervé que ça arrive et je crois que je serai vite énervé même si ce serait quelqu’un d’autre que Peter, mais je suis tombé sur Peter quand même. On ne s’entend pas bien alors qu’on se ressemble tellement, mais le courant ne passe pas. Ce gars a sauvé une personne, en détriment de sa vie, enfin, je ne devrais pas parler trop vite. Je vais le sortir de là, on s’en sortir même si je sais que dans le fond, y aura pas d’issue de secours. Du moins pas celle que je viens d’emprunter. Je ne sais pas comment on va s’en sortir, mais franchement ? Je m’en fous un peu. Déjà, je ne laisse pas mes hommes mourir, même s’il y en a qui sont très cons ou ceux que je ne supporte pas. Ils restent mes collègues et des gens qui risquent la vie tout comme moi. J’espère surtout qu’il n’est pas blessé, mais je sais que dans le fond, c’est le cas. S’il n’a pas réussi à sortir de là, ce n’est pas à cause du feu, c’est au fait qu’il est soit coincé ou soit blessé. Je crains le pire, parce que je ne l’entends pas. J’ai beau gueuler dans mon casque, je me fais moi-même mal aux oreilles. Je lui demande de me guider au bruit et j’ai eu une réponse quelques secondes plus tard.

Putain !

J’ai réussi à le retrouver, j’ai signalé à la radio, j’ai fait l’état de la situation en quelques phrases. Je n’entends pas de réponses, mais tant pis. Je devrais déjà sortir Peter de là. Puis qu’on traine nos culs de ces appartements-là. Qu’on soit surtout vivant et sain et sauf. Bon… Ce dernier point risque d’être foutu quand même. Peter m’a répondu, mais il a toussé jusqu’à en cracher du sang. Fallait vraiment pas perdre du temps, il faut le dégager de cette poutre là ! Je lui ai montré que j’allais l’aider à s’en sortir de là. À deux, on y met de toute les forces, on réussit et Peter réussit à s’en dégager. Je lâche un grognement d’après-effort et regarde autour de moi pour chercher une issue de secours, mais c’est tellement instable que tout va s’écrouler un moment donné à l’autre. Je regarde Peter à nouveau, j’hoche la tête en retour pour son remerciement. « Faut se bouger. » hurlai-je de façon à ce qu’il puisse m’entendre. Mais Peter ne semble pas y arriver. La poutre sous sa jambe lui a été fatal, le sang n’a pas circulé depuis trop longtemps et l’os devrait être fracturé au moins. Elle était lourde en plus cette poutre…! Il me dit de partir devant et je fronce les sourcils. « Tu délires mon malade ! » réagissai-je alors que j’enlève mon casque pour pouvoir enlever mon masque et le lui mettre après avoir remarqué que le sien était cassé. Il en a surtout le plus besoin et je mets mon avant-bras devant ma bouche et le nez. Je me suis baissé au sol, surtout à son niveau après avoir remis mon casque. Je tapote sans rien lui dire son épaule et lui tend le bras auquel il devait prendre et je l’aide à se redresser. Je n’arrive pas à voir grand chose sous cette fumée et j’ai envie de tousser encore plus. « Putain, c’est… »

Je n’ai pas pu finir la phrase que le sol s’est écroulé de nos pieds, n’ayant pas pu supporter notre poids.

Le sol d’un étage ou deux, plus bas nous a réceptionné et j’ai pu sentir une douleur atroce. Une douleur qui m’empêchait de bouger de suite et qui fait que je ne me sens pas bien sur le coup. J’étais allongé sur le dos, le bras coincé sous le poids de… « Peter ? » demandai-je avant de grimacer de douleur quand je voulais bouger la main. Je le tapote de ma main libre pour qu’il reprenne vite conscience. « Faut se bouger !! » Le feu était presque autour de nous, il était le seul à pouvoir voir quelque chose alors que je me mets à tousser à mon tour.
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 113
›› Pseudo : sophie, ou la concubine de loki as you want
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Sam 13 Oct 2018 - 16:06 )


Simone & Peter

i'm on fire, literally


C'est dingue à quel point il peut être têtu Peter. Il aurait pu se dire que c'était trop tard, trop dangereux, qu'une vie unique ne valait pas la peine de risquer la sienne. Et pourtant il avait agi de la même manière qu'il fait à chaque fois qu'il doit prendre une décision rapidement : sans réfléchir, tête baissée. Maintenant qu'il est coincé, il se sent con face à Simone venu risquer sa peau juste pour pouvoir lui sauver les miches. Bon sang, il pourra bien lui payer au moins une bouteille entière de sa boisson préférée si ils arrivent à sortir de là. Par il ne sait quel miracle, Peter arrive à sortir sa jambe mais réalise bien rapidement qu'il n'est pas en état d'avancer tout seul. Du sang coule le long de sa jambe, il sent le liquide humide à travers le tissu épais de son uniforme. Sa respiration est anormalement rapide à cause de toute la fumée qu'il a inhalée et si Simone n'était pas venu, il aurait très certainement succombé là, entre les flammes. Faut se bouger qu'il dit, Peter n'aurait pas dit mieux. Le problème est qu'il n'y arrive pas, qu'il crache du sang et que ses poumons refusent de se gonfler pour lui éviter une morte certaine par étouffement. Puis il a mal aussi, il a l'impression que sa jambe est coupée en deux et n'ose pas baisser les yeux pour vérifier qu'il a toujours ses deux pieds. Enfin, si il est debout, c'est que ça devrait aller. À coté de lui, Peter voit Simone retirer son casque et le regarde avec des yeux ronds, l'air de dire "mais t'es cinglé", ou quelque chose dans le genre. Il lui offre ensuite son masque et à cet instant précis, le brun se demande ce qui l'a poussé à ne pas supporter Esposito jusqu'à présent. « Merci, vraiment. » Sa voix est étouffée, il espère que Simone ait réussi à l'entendre malgré le bruit qui leur vrille les oreilles. « On va trouver une sortie ! » Il aimerait se trouver quelque chose pour s'appuyer afin de soulager sa jambe, mais tout autour d'eux est déjà réduit en cendres. Il veut faire un pas mais, à peine a-t-il posé un pied sur le sol que celui-ci s'écroule sur le bois. Peter n'a pas le temps de réagir. Il se sent tomber avant que son dos n'écrase violemment l'étage du dessous. Pendant un moment, l'obscurité totale emporte son corps. Il ne bouge plus, a l'impression qu'il est en train de sombrer vers un sommeil sans rêve où il ne voit autour de lui qu'un noir bien plus épais que celui de la nuit. Si seulement il pouvait respirer une derrière fois l'air extérieur, ça l'aiderait probablement à supporter la chaleur qui lui donne l'impression de brûler vivant. Mais alors qu'il sombre un peu plus profondément, une voix le sort de sa léthargie et la réalité le tire à nouveau à elle. « Rien de cassé ? » Il réalise que Simone est en-dessous de lui, occupé à lui servir de matelas. Peter réunit toute sa force vers ses épaules et, après avoir pris son élan, roule sur le sol afin de dégager son coéquipier de son emprise. Il se soulève à l'aide de ses avant-bras, se met debout avec difficultés malgré ses quintes de toux qui persistent avant de pousser un gémissement à cause de son genoux sur lequel il s'appuie. « Respire plus, je vais... » Nouvelle toux, nouvelle tâche de sang sur le plat de sa main. « Je vais nous sortir de là ! » De son autre main, il attrape celle de Simone et l'aide à se relever. Il crève de mal à un tel point qu'il finit par ne même plus y prêter attention, l'adrénaline ayant pris le dessus sur la peur maintenant qu'ils ne sont qu'à quelques mètres de la sortie. Peter soulève Simone, le soutient du mieux qu'il le peut en dépit de ses blessures, puis lui désigne la porte d'entrée grande ouverte qui n'attend qu'eux. Plus que quelques mètres et ils seront libres, un dernier effort.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 196
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Mer 17 Oct 2018 - 18:51 )

i'm on fire, literally
Peter & Simone
J'avais cherché comment m'en sortir de là et à peine que j’avais prononcé quelques mots, la solution s’est retrouvée sous nos pieds: le sol qui s’écroule et nous qui tombions sur le peu de feu qu’il y avait, étouffé par le plafond, mais aussi des meubles qui étaient en dessous. J’avais pris énormément de temps pour reprendre conscience, faisant presque des allers-retour entre l’inconscience et la conscience. Je n’arrivais quand même pas à bouger, surtout que la douleur m’irradiait sur tout le corps. J’avais essayé de bouger Peter de ma main libre, de le secouer comme je le pouvais, tandis que j’avais la sensation que j’en étais incapable. Je n’en pouvais plus de cette chaleur, de cette fumée qui envahissait mes poumons. Après quelques tentatives pour réveiller Peter, ce dernier réagi enfin en me demandant comment j’allais. « Peux plus bouger… » marmonnai-je assez difficilement. Je ferme juste les yeux quelques secondes, mais je n’ai pas réalisé à quel point c’était devenu difficile de les ouvrir à nouveau. Je me mets à tousser, comme libéré pour respirer après que Peter se soit dégagé. J’ai essayé de me redresser, mais la douleur rendait la tâche totalement impossible. Je me suis cassé le bras, je ne le sens plus, c’est que je me suis cassé le bras. C’est tout, c’est rien que ça, c’est rien du tout même. Allez, c’est pas si mauvais que ça. C’est… Je tousse encore alors que Peter me parle, je ne l’entends pas bien, mais il parlait de sortir. Je vois également une main et je m’en foutais que ce soit de l’hallucination ou si je suis vraiment en train de cramer pour de vrai, je prends cette main et essaye de me redresser sous un grognement de douleur. Je n’arrive pas à me tenir sur les jambes, comme si la chute m’aura été presque fatale. Je pose presque tout mon poids sur Peter qui me soutient, mais j’essaye de faire au mieux de ne pas lui faire trop mal, parce que je suis sûr que la chute ne l’a pas épargné non plus. On n’a pas été épargné, mais est-ce qu’on est toujours vivant ? Est-ce que le fait que je ne sente pas totalement la douleur prouve que je suis près de la mort ? Est-ce que nous sommes sorti ? Non, du moment qu’on respire de la fumée, c’est qu’on n’est pas sorti de l’auberge… « Vite… » marmonnai-je encore alors que je sentais depuis tout à l’heure qu’il y aurait cette explosion de feu dû à l’électricité.

Et ce fut le cas.

À peine qu’on fut sorti, à peine que je respirais de l’air plus frais, à peine que je sentais la fraicheur. On a été soufflé vers l’avant et c’est ainsi que je vois définitivement du noir sous l’autre choc.

Totalement noir, je n’ai pas réussi à me réveiller au plus vite, mais je luttais justement pour. J’ai encore une conscience j’ai l’impression, je rêve encore un peu, mais est-ce que c’est ça la mort ? Rêver sans fin ? Dans le noir ? C’est nul en fait… J’aimerai bien retrouver mon chien, Ray. Il est seul dans l’appartement. J’aimerai bien retrouver mes frères, pour qu’on continue à déconner encore. J’aimerai bien retrouver la cuisine de mama. J’aimerai bien retrouver le bar que je tente de gérer. J’aimerai bien que je me réveille. J’ai quand même l’impression que j’arrive à me réveiller, parce que petit à petit, je sens la douleur être de retour, je n’arrive pas à la situer, mais je sens ces douleurs.

J’ai mis énormément de temps à ouvrir les yeux, mais alors là, énormément de temps, je ne sais pas exactement combien: peut-être des jours ou tout simplement des heures. Pas la moindre fichue idée. Mais ce qu’il fallait retenir, c’est que j’ai réussi à ouvrir les yeux, petit à petit, le temps de m’habituer à cette fichue lumière trop pénétrante. Ils pensent bien à nous sauver la vie, mais ils ne pensent pas à sauver la vue des patients quand ils se réveillent. Je fais vite l’état général de mon corps, je sens mes pieds, c’est parfait, quoique l’autre pied est légèrement immobilisé, tout comme mon bras que je me rappelle être cassé. Mes côtes morflent légèrement et j’ai l’impression qu’il me manque un truc aussi. C’est très étrange. Le médecin est venu, les infirmières aussi et très rapidement, ils ont regardé l’état général de ma santé, c’est même à ce moment-là que j’apprends des trucs. On a failli me retirer tout le poumon entier, ayant respiré trop de fumée. J’ai eu un moment de panique, à l’idée que si on me retirait tout le poumon droit, je ne pourrai plus être pompier. Mais non, ils ont réussi à retirer une partie qui faisait que l’hémorragie était importante. Le bla bla médical. Avant-bras cassé, double fracture à la cheville. Possibilité de douleurs cervicales… Je vais m’en remettre, mais seulement, ça prendra beaucoup de temps. J’aurai été inconscient pendant deux semaines. J’ai dû faire flipper pas mal de monde sur le coup…!

Quand j’entends quelqu’un entrer dans ma chambre, je souris légèrement, bien content que j’entende quelque chose d’autre que le feu, de sentir la braise, de respirer de l’air frais. « Suis ‘veillé. » marmonnai-je après avoir pris quelques minutes pour déglutir. Tout en levant la main pour montrer le pouce, en mode warrior. Sans avoir une idée à qui je parle en vrai. C’est juste après avoir parlé que je réalise que je fais face à Peter. « … » Je reste silencieux pendant quelques secondes avant de faire un sourire vraiment con. « J’crois que c’est la première fois que je suis content que tu sois aussi vivant. » Ah bah putain, tout ce mal que j’ai là, pour sauver les fesses de ce mec. S’il ne s’en était pas sorti, j’aurai été très vénère.
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 113
›› Pseudo : sophie, ou la concubine de loki as you want
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Mer 31 Oct 2018 - 17:58 )


Simone & Peter

i'm on fire, literally


On dit que l'adrénaline dans un corps peut faire des miracles, pousser la personne à adopter les bons réflexes de survie même si elle est déjà sur le chemin de la mort. C'est probablement ça qui l'a sauvé Peter, son adrénaline. Tout est allé si vite et si lentement en même temps, ça dépend sur quel point de vue on se base. Ça a filé dans sa tête, trop rapidement que pour qu'il puisse penser raisonnablement au lieu d'agir impulsivement. Mais pour son corps, le moment aura duré une éternité. Il traîne sa jambe derrière lui comme si elle était alourdie par un poids, son bras soutenant Simone après cette chute vertigineuse qu'ils viennent de faire. Il voit la sortie, un halo de lumière qui pourrait presque ressembler à la fameuse lumière au bout du tunnel. Non ils ne peuvent pas mourir, pas maintenant. Il aurait la mort de Simone sur la conscience et Peter et certain que, même décédé, ce poids serait trop lourd pour lui. Dehors, il inspire un grand coup. Il vascille en avant mais arrive à tenir debout, bien que pas longtemps. La maison explose derrière eux et il sent ses deux pieds quitter le sol avant que sa tête ne vienne cogner directement contre le sol. Puis plus rien. Un silence assourdissant, des images floues qui défilent devant ses yeux. Où est Esposito ? Est-ce qu'il va bien ? Peter n'en sait rien, et il se sent partir avant de pouvoir obtenir la réponse. Il flotte, se sent envahir par une sensation de froid qui engourdit ses membres, son visage, son corps tout entier. Il essaie de dormir mais une voix ne cesse de le réveiller pour lui demander de rester avec lui. On lui a mis quelque chose sur le visage et Peter se sent respirer avec plus de facilité. Il n'a plus le poids de son uniforme que l'attire vers le bas aussi, mais il ne se souvient pas qu'on le lui ait retiré. Il s'enfonce à nouveau, sombre dans cette obscurité froide qui lui tend les bras.

Le verdict tombe quelques jours plus tard. Un genou broyé qui le force à porter un épais bandage, quelques cotes froissées mais surtout, une énorme quantité de fumée dans les poumons qu'il a fallu lui retirer. En dehors de ça, Peter va bien. Il va vivre. La première chose qu'il a demandé à son réveil a été en rapport à Simone, histoire de s'assurer qu'il était toujours vivant. Il ne s'était pas encore réveillé mais, selon les docteurs, ce n'était rien de grave. Ils l'ont quand même gardé en observation histoire de vérifier que tout va bien, que rien dans son corps n'est trop endommagé au point qu'il ne soit nécessaire d'opérer. Sauf que Peter ne tient pas en place. Il déambule dans l'hôpital avec ses béquilles, s'assied dans les canapés à l'entrée et regarde les visiteurs défiler. Et quand on lui annonce que Simone est enfin réveillé, il se déplace à la vitesse d'un petit vieux jusqu'à la chambre de celui qui lui a sauvé la vie. Il est là, couché, dans un sale état mais vivant. Peter esquisse un sourire à la remarque de son coéquipier. « Je crois que c'est la première fois que je suis content de te voir tout court. » Il rit légèrement et s'approche pour aller s'asseoir sur une chaise à coté du lit, déposant ses béquilles à coté. « Je pense que je te serai jamais assez reconnaissant pour ce que t'as fait, merci Simone. » Ça doit bien être une des premières fois qu'ils se parlent sans animosité dans la voix, sans se jeter des regards sombres. Ça a changé toute la vision qu'il avait de Simone cet incident, transformant son aversion pour l'homme en quelque chose de totalement différent, de positif. « Je nous aurai vraiment bien foutu dans la merde tous les deux, » soupire-t-il en regardant le bras de Simone, cassé.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 196
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( Jeu 1 Nov 2018 - 10:45 )

i'm on fire, literally
Peter & Simone
Je lâche un léger rictus à la réponse de Peter et secoue légèrement la tête, les yeux vers les lumières ce qui était une très mauvaise idée. Qu’est-ce que ça m’a fait mal aux yeux putain. Je les ferme vite et soupire. « Soyons pas trop contents non plus, c’est pas dans nos habitudes ça… Ça va choquer le monde. » C’est même très bizarre. Être content, c’est une chose qui nous arrive pas du tout, surtout quand on est parti sur les mauvaises bases et que rien ne s’est arrangé. On a toujours continué à se prendre la tête, à se lancer des mauvais mots et à être aussi animal l’un et l’autre. On ne pouvait pas se supporter et là ? On devient limite content d’être tous les deux là dans la même pièce. On n’a pas envie de se balancer des mots vaches sur le coup, on n’en a pas l’énergie je pense. « T’inquiète. Peut-être qu’on s’entend pas tant que ça, c’est pas une raison de te laisser cramer. » fis-je en levant le pouce de ma main qui était méga lourde, je ne me ferais jamais au fait que je me suis cassé le bras. Je soupire et laisse tomber l’idée de bouger mon bras sur le coup. « J’vais m’en remettre. Je serai en arrêt pour quelques temps, t’as pas encore vu ma cheville qui a vachement morflé durant cette chute. On est tombé de combien d’étage ? En plus tu m’es tombé dessus, t’étais carrément lourd mec. » fis-je avec un léger rire et je soupire encore, ma bouche est un peu pâteuse, j’ai faim surtout. Mais j’ai faim purée. « Mais dis-toi un truc Peter… T’as sauvé une femme qui aurait pu mourir si tu ne l’avais pas entendue. C’est notre boulot. » Une pause. « Mais steuplé, ne refais pas ça à nouveau. Enfin si, mais pas tout seul quoi. Tu vois où ça mène: on perd du temps précieux et si le sol ne s’était pas effondré sous nos pieds, on ne s’en serait probablement pas sorti. D’ailleurs, comment va ton gen… » Je regarde son genou et grimace légèrement. Ok, ça n’a pas l’air d’être si bon que ça. « Bon, du moment que tu puisses remarcher et être de retour dans l’équipe dans pas longtemps…? » Une autre pause. « J’ai faim. Je voudrais bien d’un burger… T’as pas un téléphone ? On pourrait appeler un de nos coéquipiers de nous apporter de quoi à manger, parce que la nourriture de l’hôpital… » Je connais que trop bien la nourriture de l’hôpital et ce n’est pas toujours si glorieux que ça…
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: i'm on fire, literally (simone) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

i'm on fire, literally (simone)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération