I can't resist when you're up against my skin. (Nicholas)

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 254
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Crystal Reed
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ※ Asher James (Taron Egerton) ※ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ※ James Campbell (Chris Hemsworth)

I can't resist when you're up against my skin. (Nicholas) ✻ ( Mar 11 Sep - 19:20 )


I can't resist when you're up against my skin.
Calie avait oublié à quel point elle pouvait détester la rentrée. Elle la déteste presque autant que ses élèves. Ils ont eu deux mois complets pour recharger les batteries et oublier toutes les bases que Calie leur a apprises en allemand. Alors maintenant, ils sont en forme pour lui casser les pieds et jouer les ignorants. La brunette tente de relativiser, en se disant que la rentrée lui a donné une excuse valable de claquer une somme d’argent conséquente dans les produits cosmétiques et nouveaux vêtements. Elle était également heureuse de pouvoir se maquiller de nouveau. Accessoirement, elle aime beaucoup enseigner l’allemand, même si c’est à une bande d’adolescents en pleine rébellion. Ça lui donne l’impression d’avoir un but dans la vie, autre que celui de regarder la totalité des films proposés par Netflix. Calie se sent utile. Mais elle déteste quand même ses élèves. Elle leur pose des questions simples, qui ne nécessitent aucun effort de compréhension particulier. Elle leur demande comment ils vont, et ce qu’ils ont fait cet été. Elle essaye de reformuler ses questions de plusieurs façons différentes, et les encourage à parler même si le vocabulaire leur manque. Elle va même jusqu’à les autoriser à parler en anglais dans un premier temps, et propose son aide pour traduire en allemand ensuite. Rien ne fonctionne. Ils la regardent avec des yeux de merlan frit, sans essayer de cacher le fait qu’ils n’en ont strictement rien à faire. Ce qui la rassure, c’est qu’elle n’est pas la seule à souffrir. Ses collègues semblent eux aussi avoir du mal à tirer les élèves vers le haut. Après avoir échangé quelques mots avec Paul, celui-ci lui a avoué qu’il avait été à deux doigts de les faire courir autour du stade en utilisant une canne à pêche à laquelle un bout de chocolat serait pendu. Ça l’a pas mal rassurée, de savoir ça. Néanmoins, après une matinée complète à tenter d’arracher un mot d’allemand à ses élèves, Calie se sent en grande détresse. Elle a besoin de réconfort et de nourriture.

Calie profite de sa pause déjeuner pour se réfugier au McDonald’s le plus proche, où elle commande suffisamment de nourriture pour deux. Dans le même temps, elle envoie rapidement un message à Nick, l’informant de son arrivée imminente. Qu’on se le dise : la jeune femme n’a toujours pas tiré sa situation amoureuse au clair. Elle a globalement passé son été à coucher avec Nick, tout en préparant son mariage avec Warren. Si tant est que l’on puisse parler de préparatifs. Calie n’est pas du tout emballée par son propre mariage et ça se sent. Elle fait semblant, mais elle sait que tôt ou tard, ses bêtises à répétition finiront par lui exploser au visage. Calie s’est fait la promesse de s’assagir une fois la rentrée passée. Elle ne compte pas finir nue chez Nick, aujourd’hui. Elle souhaite uniquement manger avec lui. En agissant ainsi, elle se dit que leur relation a une chance sur deux de revenir sur le droit chemin. C’est ce qu’elle espère, en tout cas. Que les choses finiront par rentrer dans l’ordre d’elles-mêmes, sans qu’elle n’ait besoin de prendre la moindre décision. Calie attrape les deux sacs de nourriture, et elle prend la route en direction de chez Nick. Au passage, elle vérifie s’il a répondu à son message. Ce n’est pas le cas, comme elle s’en doutait. Il répond rarement à ses messages. Ça ne l’a jamais empêché de débarquer chez lui à l’improviste pour autant. Comme à son habitude lorsqu’elle vient chez lui, elle gare sa voiture sur le trottoir, devant la maison du brun. Elle attrape les hamburgers avant de descendre de sa voiture et remonte l’allée jusqu’à la porte d’entrée. Elle veut entrer sans prendre la peine de sonner, mais comme la porte est malheureusement verrouillée, elle opte pour quelques coups de sonnette. En réalité, la jeune femme agresse littéralement le bouton, jusqu’à ce qu’on vienne lui ouvrir.

« Désolée d’insister mais j’ai que deux heures pour manger et j’en ai pratiquement bousillé une à... » Elle se stoppe net lorsqu’elle se rend compte que ce n’est pas Nick, derrière la porte. Ou alors Nick a changé de sexe. Calie fronce les sourcils, en se demandant si elle ne se serait pas trompée de maison. « Bonjour ! » Dit la femme en question, le sourire aux lèvres. « Je peux faire quelque chose pour vous ? » Calie n’était pas prête à retrouver une autre femme qu’elle chez Nicholas. Ça l’énerve, parce qu’en plus, elle ne semble pas disposée à la laisser entrer sans une explication claire sur sa venue ici. « Nick est là ? » Qu’elle demande avec froideur. « Oui, il est aux toilettes. » Ah. Il est aux toilettes. Calie se racle la gorge, agacée. « J’peux peut-être entrer, non ? C’est lui que je suis venue voir, pas vous. » Les hostilités sont lancées. Elle voit le regard de son interlocutrice se durcir, et voilà qu’elle protège davantage l’entrée de la porte. « NICHOLAS O’BRIAN, TU PEUX DIRE À TON CHIEN DE GARDE DE ME LAISSER ENTRER ? » Hurle-t-elle sans aucune vergogne. Calie ne connait pas cette femme. Elle n’a, logiquement, aucune raison d’être méchante. Sauf qu’elle n’est pas bête, la brune. Cette femme ne se trouve pas là par hasard. Calie aurait préféré, d’ailleurs. Alors elle ne sait pas qui elle est, mais elle sent au plus profond d’elle-même qu’elle ne peut que la détester.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 22
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Dan awesome Jeannotte
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodriguez (Charlie Cox).

Re: I can't resist when you're up against my skin. (Nicholas) ✻ ( Mer 12 Sep - 10:50 )


Calie et Nicholas

knowing is better than wondering, waking is better than sleeping, and even the biggest failure, even the worst, beats the hell out of never trying.



Nicholas était très doué pour les mauvaises décisions et parfois il se demandait un peu s’il était un génie ou s’il était carrément le roi des crétins. Cette question, il se la posait maintenant en boucle depuis qu’il avait proposé à Wendy, totalement alcoolisé, de l’épouser. On aurait pu croire qu’avec toute cette quantité d’alcool ingurgitée, ils auraient oublié leur pacte débile, mais apparemment, l’esprit pouvait nous jouer des tours. Et visiblement, son esprit à lui avait décidé qu’il devait se souvenir de ça, très précisément. Ils en avaient reparlé tous les deux et ils semblaient aussi mal à l’aise l’un que l’autre à cause de cette histoire. Wendy lui avait même dit qu’il pouvait totalement retiré sa proposition s’il le voulait. Mais le jeune homme avait tout bonnement refusé. Parce qu’il était loyal d’une part et que ce n’était pas dans ses habitudes de ne pas honorer une promesse. D’autre part, il continuait à penser que c’était la meilleure solution possible. Et puis, franchement, ce n’était pas comme s’il risquait de faire un mariage d’amour bientôt. Les chances pour qu’il trouve une femme qu’il aimait vraiment et qu’il désire épouser dans les prochains temps. Alors s’il pouvait utiliser la noble institution du mariage pour éviter à sa meilleure amie de se retrouver expulsée du territoire, il se disait que ce n’était pas une si mauvaise idée. Bien entendu, de nombreux membres de sa famille n’allaient pas comprendre, à commencer par son père. D’accord, il s’était marié deux fois et cela contrastait avec ses convictions catholiques, mais c’était deux mariages d’amour qu’il avait vécu. Jamais il ne pourrait supporter l’idée que l’un de ses fils ne se marie avec une femme juste pour lui permettre de rester dans le pays. Mais en même temps, il ne tolérerait sans doute pas non plus que son fils couche avec la fiancée de son frère jumeau, alors il n’était plus à une bêtise prêt.

Comme souvent, Wendy était chez lui. A vrai dire, la veille, ils avaient un peu trop bu, comme bien souvent et Nick avait été trop fatigué pour la raccompagner chez elle, donc il lui avait proposé de dormir dans la chambre d’amis. De toute façon, cette femme faisait comme chez elle, ici. Au petit matin, malgré son état de fatigue avancé, il était parti travailler et il était revenu peu avant l’heure du déjeuner, sa magnifique chemise blanche couverte d’une affreuse tâche de café, provoquée par la nouvelle femme de chambre qui était aussi mignonne qu’elle n’était maladroite. Wendy était rentré avec lui et elle avait commencé à préparer à manger, pendant qu’il était parti sous la douche. Le temps de se laver vite fait et voilà qu’il entendait déjà la sonnette de l’entrée retenir à de nombreuses reprises. Qu’est-ce que … ? Il n’attendait personne. Non seulement il n’attendait personne, mais en plus, il avait l’impression que la personne à l’extérieur était littéralement en train de défoncer sa sonnette. L’idée lui traversa vaguement l’esprit que peut-être, son frère avait apprit et qu’il avait décidé de lui péter la gueule. Mais il se contenta d’enfiler un caleçon et un pantalon propre et sortit dans le couloir juste à temps pour entendre l’agressivité monter entre les deux femmes. Wendy se sentait visiblement suffisamment chez elle pour ouvrir la porte à sa place et Calie n’avait pas l’intention de se laisser éconduire et lui demander de retenir son chien de garde. Nick ne put s’empêcher de se dire, l’espace d’un instant, qu’il aurait pu les laisser se battre en bikini avec de la boue. « Wendy, c’est bon, je gère », fit-il à l’attention de l’une des deux brunes en arrivant à leur niveau. La jeune femme le dévisagea, leva les yeux au ciel, exaspérée. « Tu gères rien du tout ouais », fit-elle, se reculant cependant pour le laisser atteindre la porte.

En voyant Calie, toute fraîche, toute pimpante, toute bien maquillée, il ne put s’empêcher de sourire. Son regard détaillé sa silhouette, suffisamment longtemps en tout cas pour oublier qu’elle était en colère. Il s’efforça de retrouver son sérieux, peu désireux de se prendre une baffe avant de devoir retourner au travail. « Bonjour à toi rayon de soleil », fit-il, un brin moqueur. Peut-être que la provoquer n’était pas la chose la plus intelligente qu’il puisse faire, là, tout de suite. Mais franchement, il la trouvait adorable avec ses sourcils froncés. D’ailleurs, s’ils avaient été tous les deux seuls et pas sur le pas de sa porte, il en aurait sans doute profité pour l’embrasser. « Que me vaux l’honneur de ta visite ? », demanda-t-il, parce qu’au passage, il ne s’attendait pas à ce qu’elle ne débarque chez lui comme ça. Enfin, ce n’était pas la première fois. Mais comme ils n’avaient pas encore clairement défini ce qu’il y avait entre eux, il était un peu perturbé. C’est un homme, il ne lui en faut pas beaucoup. « Je te prie d’excuser ce moment un peu … gênant », fit-il en se tournant vers Wendy pour la foudroyer du regard, alors qu’elle restait légèrement à l’écart pour les foudroyer du regard. « Mais entre je t’en prie. Je te présente Wendy. Une collègue de travaille et une très très bonne amie », expliqua-t-il en désignant la brune slash chien de garde qui continuait à les regarder d’un air mauvais. Contre toute attente, Wendy se redressa de toute sa taille et leur adressa un grand sourire. « Et sa fiancée », corrigea-t-elle. Ah. Alors celle là, franchement, il ne l’avait pas vu venir. Et ça se voyait à sa tête.  
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 254
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Crystal Reed
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ※ Asher James (Taron Egerton) ※ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ※ James Campbell (Chris Hemsworth)

Re: I can't resist when you're up against my skin. (Nicholas) ✻ ( Dim 16 Sep - 15:04 )


I can't resist when you're up against my skin.
Nick sort de son coin, expliquant à la brune agressive que la situation est sous contrôle. Calie apprend alors que la jeune femme s’appelle Wendy et elle se retient de dire tout ce qu’elle pense de ce prénom. Elle ne l’aime pas, et elle le trouve moche. Pour le coup, on ne sait pas si ce ressenti concerne uniquement le prénom, ou la personne qui le porte. L’animosité qui existe entre les deux femmes est palpable. Calie ne peut que se sentir responsable de cette sale ambiance, puisque c’est elle qui a sorti les griffes avant même que Wendy ne lui dise quoi que ce soit. Le fait de voir cette jeune femme chez Nicholas la dérange bien plus qu’elle ne le voudrait. Bien qu’elle ne connaisse pas cette personne et qu’elle ne sache pas pourquoi elle est chez Nick, elle s’imagine des centaines de scénarios possibles. Et tous ces scénarios ont une chose en commun : Nick et Wendy couchent ensemble. Dans les faits, Calie n’est pas en bonne posture pour manifester la moindre once de jalousie. Nick ne lui appartient pas. Il n’est pas son petit-ami, et à aucun moment leur relation n’a été déterminée avec exactitude. Et puis dans tout ce joyeux bordel, il y a aussi Warren. Son fiancé, celui qu’elle doit épouser dans les prochains mois. De quel droit se permet-elle d’être jalouse et en colère ? Calie se déteste pour agir ainsi. De manière aussi stupide et puérile. Malheureusement, elle est incapable de réprimer ce qu’elle ressent réellement. Elle est jalouse et elle déteste Wendy. Elle déteste encore plus Nick, pour se comporter comme le parfait idiot. « Le rayon de soleil, il vient de se prendre une pluie torrentielle sur le coin de la gueule. » Autrement dit, ce n’est pas l’heure de faire de l’humour. Son regard noir est tellement menaçant qu’il pourrait castrer Nick sur place.

Calie ne prend pas la peine de répondre à sa question. Ce qu’elle est venue faire chez lui n’a pas la moindre importance. Elle veut surtout savoir ce que cette Wendy fait chez lui. La brune ne dit rien, mais soutient son regard avec force. Il s’excuse pour le moment gênant, puis autorise finalement Calie à entrer. C’est à ce moment-là qu’il fait les présentations. Wendy est donc une collègue ainsi qu’une très bonne amie. Elle sent qu’il se moque d’elle. Ça la démange de ne pas l’étouffer avec un Big Mac. Il n’aura fallu que deux secondes pour que Wendy lâche une bombe monumentale. « PARDON ? » Qu’elle hurle, bouche-bée. Calie vient de se prendre une véritable décharge électrique de dix mille volts. « Fiancée ? » Répète-t-elle en regardant Nick. « C’est une blague ? T’es en train de me troller, c’est ça ? » La voix de Calie est chargée en colère et en déception. Étrangement, elle se sent blessée. Elle a le cœur qui bat à cent à l’heure et les mains qui tremblent. D’un côté, la jeune femme a envie de pleurer. De l’autre, elle ne pense qu’à prendre Wendy pour taper sur Nick. Elle ne peut pas croire que cette Wendy soit la fiancée de Nick. Ça n’a aucun sens à ses yeux. Parce qu’il n’a jamais parlé d’elle à personne. Calie fait presque partie de la famille O’Brian, elle participe à la quasi-totalité des repas de famille. Une telle nouvelle l’aurait interpellée. Warren, qui partage absolument tout avec son jumeau et avec Calie, n’a jamais parlé des fiançailles de son frère. Alors Calie, elle ne comprend pas d’où sort cette histoire tordue. Et Wendy, elle s’en amuse. Elle lui adresse un sourire provocateur avant de s’accrocher à Nick. « Eh bah. Comme une moule à son rocher. » Souffle-elle avec aigreur. Le ton de sa voix est néanmoins teinté d’une petite tristesse. Nick, il est l’une des rares personnes à ne jamais l’avoir blessé. Aujourd’hui, il a su atteindre des sommets.

Le choc est tellement dur à encaisser que Calie n’a même pas la force de se battre avec Wendy. C’est étonnant, venant d’elle. Mais encore une fois, il lui suffit de repenser à Warren et à ses propres fiançailles pour calmer ses ardeurs. Elle n’a pas le droit d’être jalouse. D’autant plus que Wendy va probablement faire partie de la famille, donc dans la tête de Calie, elle ne doit surtout pas savoir ce qu’il se passe entre son fiancé et sa future belle-sœur. Même si sa réaction initiale l'a déjà trahie. Ça lui donnerait presque mal à la tête, tout ça. Calie se force à reprendre contenance, à ne pas exploser de rage. « Pardon de vous avoir dérangés et félicitations. J’avais pensé à ce qu’on mange ensemble mais vous savez quoi, je vous offre le déjeuner. Régalez-vous ! » Ce n’est pas le moment de s’énerver. Ce n’est pas le moment de s’énerver. Elle lance à Nick ce regard qui veut tout dire. Ce n’est pas fini, et Nick va en entendre parler, de cette histoire. Ça risque de lui souffler dans les oreilles. Après lui avoir lancé un regard des plus meurtriers, elle dépose la nourriture sur le pas de la porte et leur tourne le dos. Calie peut se féliciter de ne pas avoir commis un meurtre. À vrai dire, elle est totalement perdue. Il n’y a rien qui ait du sens, dans sa tête.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 22
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Dan awesome Jeannotte
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodriguez (Charlie Cox).

Re: I can't resist when you're up against my skin. (Nicholas) ✻ ( Mer 19 Sep - 16:06 )


Calie et Nicholas

knowing is better than wondering, waking is better than sleeping, and even the biggest failure, even the worst, beats the hell out of never trying.



Bon. Cette histoire ne tournait pas du tout comme il l’avait espéré. Nicholas sentait bien que la situation lui échappait et de manière un peu trop rapide à son goût. S’il avait voulu annoncer tranquillement la nouvelle à sa famille, de façon douce, voilà que Calie débarquait chez lui et qu’elle apprenait la nouvelle, d’une autre bouche que la sienne. Nicholas se sentait pris au piège. Mais il avait parfaitement conscience que c’était de sa faute. Enfin de sa faute … Tout était relatif quand même, parce qu’aux dernières nouvelles, il y avait bien une personne fiancée dans cette pièce et ce n’était pas lui. Enfin si. Enfin bon. Cette histoire devenait un peu trop compliquée si vous voulez mon avis. Face à l’annonce de la nouvelle de Wendy, Nicholas soupira. « Alors franchement ça, c’était pas sympa », râla-t-il. Maintenant, il n’avait aucune idée de la façon dont il allait arranger les choses, ni même comment il allait les expliquer à Calie. Une chose était certaine en revanche, ça allait mal finir. Mais ça ne semblait pas gêner Wendy le moins du monde. « Il fallait bien que quelqu’un lui dise et tu n’allais clairement pas le faire », fit-elle en haussant les sourcils. Elle n’avait pas tort. Et il ne pouvait même pas lui en vouloir. La seule raison pour laquelle elle avait fait ça, c’est parce qu’elle était persuadée que Calie allait finir par le faire souffrir et qu’elle souhaitait le protéger. N’empêche qu’elle avait transformé Calie en une véritable tornade et que ça ne présageait franchement pas grand-chose de bon. Mains levées en signe de reddition. Il ne voulait pas se battre avec elle. « Calme toi, on va parler. Tu ne veux pas plutôt t’asseoir ? », demanda-t-il. Il n’aimait pas franchement l’idée d’avoir cette discussion planté au milieu de son couloir.

Mais apparemment non, elle ne voulait pas s’installer. Génial, voilà qui ne l’arrangeait pas vraiment. Déjà, parce qu’il aurait aimé pouvoir mettre les deux femmes chacune dans un coin pour être certain qu’elles n’allaient pas s’entre-tuer. Calie n’était pas contente et elle le faisait savoir, le volume sonore grimpant dans l’appartement qu’il occupait. « Écoute, c’est pas une blague, mais je ne me moque pas de toi. J’allais t’en parler. C’est très récent. Et d’ailleurs ce n’est absolument pas ce que tu crois », tenta-t-il d’expliquer. Mais il avait conscience que les explications étaient inutiles. La bombe avait déjà été lâchée. Nick se chargerait d’engueuler Wendy plus tard. Pour l’instant, il essayait juste de désamorcer une bombe sur le point d’exploser. Mais s’il y avait bien une personne qui ne semblait pas avoir peur de mourir, c’était Wendy. Elle se jouait même de la situation, attrapant son bras. Nick se détacha d’elle, lui lançant un regard destiné à la réprimander. Mais elle se contenta de lui faire un clin d’œil. Clairement, il aurait une discussion avec elle plus tard. Pour l’instant, il se contentait de dévisager Calie, qu’il n’avait jamais vu aussi rouge de colère. « Si tu veux bien te calmer, on va parler », fit-il. Et il allait lui expliquer. Il ne savait pas encore comment il allait lui expliquer, mais il allait le faire. De toute façon, sa vie toute entière était un bordel sans nom. Alors il n’était plus à une chose prête à éclaircir. Sauf que Calie en avait visiblement décidé autrement. Si elle partait, c’était mort. Elle allait le répéter à Warren et toute sa famille allait le savoir. Et ça, Nick ne le voulait pas. « Calie, ne pars pas s’il te plaît », protesta-t-il en lui attrapant le bras. Bordel, mais elle était têtue cette gonzesse aussi. Pourquoi Nick se mettait-il toujours dans de telles situation ? Sans doute parce qu’il choisissait toujours des femmes de caractère. Ou parce qu’il choisissait des situations merdiques, au choix.

La tension dans la pièce était à son comble. Nick ne savait plus ou se mettre. Et visiblement même Wendy avait compris qu’elle était de trop. « Ok ça va j’ai compris je vais faire un tour », râla-t-elle en levant les yeux au ciel. Puisqu’elle avait toujours ses chaussures, elle se contenta juste de passer devant Calie et de lui jeter un regard de travers avant de disparaître par la porte d’entrée. Nick se décida donc à relâcher le bras de Calie et ramassa ses sachets de McDonald. « C’est gentil de passer pour le déjeuner. Ne te sauve pas s’il te plaît, laisse moi t’expliquer », fit-il à son attention. Il avait un peu l’impression de parler à un enfant qu’il essayait d’apaiser. En tout cas, c’est comme ça qu’il parlait à ses petites sœurs quand elles étaient plus jeunes. « Écoute, je t’assure que je ne t’ai pas mentis. Les circonstances sont particulières et compliquées et deux minutes ne sont pas suffisantes pour pouvoir te les expliquer mais je ne t’ai pas mentis. Wendy est vraiment une collègue de travail et une bonne amie », ajouta-t-il. Ses sourcils se froncèrent. Maintenant que la deuxième tornade brune avait disparu, il prenait conscience de la scène qui se déroulait dans son entrée. C’était un peu surréaliste. Et pour le coup, ça l’agaçait. « Bien que je ne vois pas en quoi cette situation puisse être un problème pour toi, je suis tout disposé à t’expliquer », poursuivit-il. C’était une petite pique au passage, pour lui rappeler qu’aux dernières nouvelles, ce n’était pas lui qui était fiancé. Mais bien elle. Elle allait peut-être lui en coller une, mais il estimait qu’elle était un peu mal avisée de l’engueuler comme ça. « Allez s’il te plaît, viens dans la cuisine, on pourra manger et je pourrais t’expliquer », acheva-t-il. Si elle disait non maintenant, il ne saurait plus quoi faire pour la convaincre, puisque c’était une tête de mule.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: I can't resist when you're up against my skin. (Nicholas) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I can't resist when you're up against my skin. (Nicholas)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération