Where's the sushi ? •• ASTRID

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mar 18 Sep - 10:53 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
« Owen, il vous faut manger. »
Je soupire et tente de mettre en pause l’émission de télé. Je n’ai pas envie de perdre une miette de ce qui se passe avec ce jeu à 10,000 euros. Seulement, Nao continue de me parler, me disant qu’il faudrait que j’aille manger. « Attends Nao, tu ne vois pas que je suis occupé là ? J’essaye de mettre en pause cette émission pour ne pas perdre une miette là. » La télé s’est mise en pause toute seule d’un coup, Nao y est pour quelque chose sur le coup. Je soupire et tourne mon regard vers le drône avec l’air de lui demander quoi ? « Il vous faut sortir Owen. Manger quelque chose au restaurant, peut-être au Jeff’s Burger, ça vous changera les idées de sortir, prendre le skate. » Je prends la télécommande et continue à regarder la télé au final. « Nah. » Je n’ai juste pas envie de sortir, je suis d’humeur à regarder la télé pendant toute la journée. « Je commande à manger ? » J’hausse les épaules un peu indifférent. « Allez, pourquoi pas. Tant qu’on y est, commande du japonais. Ça fait longtemps. » Et c’est ce que Nao fit. Ça fait quasiment trois semaines que je suis sorti de l’hôpital et que depuis, je ne me suis pas trop penché sur mes recherches, j’ai même arrêté pour prendre des vacances. J’ai totalement oublié la formule à laquelle je pensais quand j’étais délirant. Peut-être que ça ne marchait pas, peut-être que ça marchait. En vrai, je n’ai pas la moindre idée si c’était faisable ou quoi. J’aurai dû l’écrire sur le papier, mais Sam ne m’en a pas laissé une seule occasion et Nao était plutôt en mode: Il faut sauver Owen… En gros, savoir que j’ai été si proche de la formule parfaite et la perdre, ça me fout un gros coup au moral. J’ai beau chercher dans mes méninges, chercher à savoir, à faire le mélange… Il ne se passe rien et ça me déprime au plus haut point. Je descends tous les matins au laboratoire, mais je n’ai plus cette énergie comme avant. Je n’ai pas envie de tester Zika encore, parce que je ne suis pas totalement rétabli de cette seconde maladie qui était derrière Z. et que je me retrouve toujours avec ce pied engourdi. À cause de toutes ces conneries, j’ai un muscle qui fonctionne pas trop bien et heureusement que ça ne me gêne pas trop à la marche. Il faut que je prenne l’habitude de prendre une autre démarche en vrai. « Owen, j’ai invité Astrid. » Je mets pause à l’émission et regarde Nao. « Sérieux ? » « Ça vous ferait du bien de voir du monde, puis ça faisait longtemps que vous ne l’avez pas vue. » « Elle est plutôt occupée dans ses préparatifs de mariage non ? » « Non, j’ai vérifié son emploi du temps, elle est totalement disponible. » Ah. Est-ce que je vous ai déjà dit que Nao est très pénible par moment ? Bon, en même temps, il est programmé pour prendre soin de moi et c’est ce qu’il fait. J’hoche la tête après un petit moment. « Tu as raison. Cela faisait longtemps que je n’ai pas vu Astrid. » Et j’éteins la télé, comme quoi, l’émission n’avait plus son importance et surtout, Astrid vit juste à côté de chez moi, alors elle ne mettra pas trop longtemps à venir. De plus, tout est bien rangé au rez-de-chaussé, ça n’a rien à voir par rapport à l’autre fois. « La livraison arrivera dans 20 minutes Owen. » « Humpf. Ok. » fis-je en me levant en même temps. Je me dirige vers la porte tout en me massant le visage, boitillant légèrement. « Vous avez mal au pied ? » « Muscle engourdi Nao, tout va bien. » Faut dire que le robot est quand même au taquet au moindre truc maintenant. Cela sonne à la porte, j’aborde mon petit sourire et il m’a fallu quelques petites secondes avant que je n’ouvre. « Astriiiiiid ! » Je la prends dans mes bras pour un câlin, parce que oui, elle n’échappe jamais aux câlins de tonton Owen ! « Comment est-ce que ça va ? » lui demandai-je tout content de la voir, je m’écarte un peu pour la laisser respirer mais aussi pour rentrer chez moi. Au final, Nao a raison, ça me ferait du bien de voir du monde sur le coup.

electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mar 18 Sep - 12:41 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Astrid passe une main dans ses cheveux pour ajuster l'une de ses mèches et la remettre derrière son oreille, pour ne pas la gêner comme elle achève de se préparer en vu de son rendez-vous avec son oncle Owen. Si le trajet ne lui prendra guère de temps, ce dernier étant son voisin, la jeune femme a été prévenue un peu tard. Heureusement qu'elle a toujours son téléphone sur elle, à vrai dire, au cas où un client appellerait. Parfois les futurs mariés finissent leur boulot à des heures improbables. Si bien que la demoiselle se retrouve à travailler parfois à des heures relativement avancées de la soirée. Elle était affalée dans son canapé quand elle avait reçut la notification et s'était hâtée de prendre une douche record avant de se préparer. A vrai dire, elle le prenait à la cool pour ce soir, ne se maquillant même pas. Elle était à peu près certaine qu'oncle Owen ne lui en tiendrait pas rigueur. Et puis, elle était toujours absolument incroyable et jolie aux yeux de sa famille, non ?

Fin prête, la demoiselle éteint la radio qu'elle avait allumé plus tôt dans la soirée et elle quitte sa chambre pour rejoindre son hall d'entrée, enfilant ses chaussures avant de quitter les lieux. La nuit semble calme, dans les rues. La jeune femme lève la tête pour profiter de la douceur du soir, perdre son regard quelques minutes dans les étoiles. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Elle passe son sac par-dessus son épaule et remonte l'allée pour se rendre chez son oncle. Le trajet est plus long qu'il ne le devrait, alors que la jeune femme flâne quelques minutes dehors, encore, avant de se décider à rejoindre la porte d'entrée d'Owen.

La demoiselle toque et rapidement, la porte pivote pour laisser paraître un oncle Owen visiblement ravit, qui attrape sa nièce rapidement pour un câlin auquel elle avait droit à chacune de leurs rencontres. Il était le moins modéré de tout ses oncles, certainement. Si les autres étaient ravis de la voir, ils ne le montraient jamais de cette manière précipitée, presque enfantine.

«- Oncle Owen ! Je vais bien et toi ?» interroge la demoiselle en le jaugeant de haut en bas pour juger d'elle-même de son état. Elle sait, dans le fond, que l'homme va dire que tout va bien même si ce n'est pas vrai, simplement pour ne pas l'inquiéter et parce qu'il n'est pas du genre à vouloir aborder des sujets tristes ou préoccupant. «On m'a écrit sushis, ça va toujours bien quand il est question de sushis !» assure la demoiselle en battant des cils. C'était son plat préféré, personne ne l'ignorait.
electric bird.



U.C
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Lun 1 Oct - 20:34 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
En vrai, mine de rien, ça fait du bien de voir des gens. Je suis absolument incapable de passer une journée sans parler à qui ce que ce soit ou sinon je vais finir par monologuer tout seul comme un fou et si Sam passait par là, il finira par me dire que je suis complètement dingue et que je suis bon à aller à l’asile de fou. Enfin, je vais éviter cette case là et franchement ? Toute la famille est folle et je parle généralement bien sûr. Enfin bref, je suis assez content de voir Astrid que je n’ai pas hésité à la prendre dans mes bras. Elle a l’air d’être en meilleure forme que moi, soyons réaliste. Elle me retourne la question et j’hoche la tête en réponse. « Ça va plutôt bien ! Enfin, bien mieux. Mais ça va. La petite forme ! » fis-je plus ou moins vague, ne voulant pas m’avancer sur l’état dans lequel je me trouve après cette folle aventure. Je n’ai pas spécialement envie d’aborder ce sujet-là et cette jeune femme est justement en train de m’aider en parlant de sushis. Je referme la porte derrière avec un sourire un peu gamin. « En plus Nao a dû en réserver pas mal, déjà assez pour nous deux et sûrement quelques uns que tu pourras emporter chez toi. Connaissant ce drône, je ne serai pas surpris qu’il en ait… Un chouia trop commandé. » fis-je avec un geste à la main pour montrer la petite distance entre les doigts. Je tape dans les mains et l’invite à entrer dans le salon. « Tu veux boire quelque chose ? Je ne suis pas sûr que pour rester dans l’ambiance japonaise, Nao ait commandé du saké… » « Si Owen. Je vous ai commandé du saké. » Je me relève et regarde le robot avec un air impressionné. Bon j’avoue que des fois, il est vraiment parfait, mais ce n’est pas pour autant que je lui pardonne l’électrocution…! C’était très douloureux en plus et je m’en souviens encore de cette décharge. Du moins, mon bras s’en souvient très bien. « Alors ? Comment tes projets se passent ? Tu as un mariage à venir c’est ça ? » Enfin mariage à venir, c’est surtout son travail que je parle, pas de son mariage à elle. À moins que je ne sois pas au courant qu’elle a déjà quelqu’un dans sa vie. Astrid est assez discrète là-dessus j’avoue, mais en même temps je peux très bien comprendre… Je suis tellement occupé de mon côté que je n’ai pas eu le temps du tout de rencontrer une femme. Je crois que je suis destiné à rester le papa célibataire pour le reste de ma vie, même si maintenant ma fille Ayana est devenue une grande majeure.

electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mar 2 Oct - 1:08 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
 La jeune femme adresse un sourire à son oncle Owen comme ce dernier annonce qu'il se porte bien, non pas au mieux de sa forme, mais que ça va tout de même. Elle aimerait que l'homme le dise avec un peu plus de conviction, comme il semble en manquer un peu, mais soit. Astrid espère que tout rentrera rapidement dans l'ordre. Le point positif est que son oncle garde le sourire, c'est très important et c'est sa marque de fabrique, son sourire, sa bonne humeur, alors il vaux mieux que l'homme n'en manque pas. Il devrait d'ailleurs, justement grâce à cela, rapidement remonter la pente. On dit que le rire est le meilleur des médicaments et d'ordinaire son oncle ne manque pas de celui-ci.

Alors qu'elle entre dans la maison la demoiselle prend le parti de taquiner son oncle alors que ce dernier demande si elle va bien. Elle pourrait dire qu'elle est ravie de lui faire une petite visite. Mais elle préfère l'embêter sur le fait qu'elle est  venue pour les sushis, le lui laisser supposer. Naturellement c'est faux même s'il est vrai que la demoiselle aime bien ce genre de plats. Et son oncle plonge dans le sujet sans relever cette petite bassesse qu'elle lui fait, soulignant seulement le fait qu'il y aurait sûrement trop de sushis et qu'elle pourrait en ramener chez elle.

«- Oula ! Si j'étais toi je ne parierais pas trop sur la capacité de mon estomac et de ma gourmandise surtout à laisser des sushis ! Je ne suis pas sûre d'en laisser comme tu semble le penser !»

Pardon, mais c'est trop bon, dit-on. Elle va pour acquiescer quand l'homme propose à boire, en se désolant de ne pas avoir de saké mais Nao semble être on ne peut plus au point niveau dîner japonais comme il dit avoir pensé à acheter cet alcool de riz.

«- Parfait dans ce cas je crois que ce soir nous sommes définitivement à Tokyo, embarquement immédiat !» lance la demoiselle en riant.

Mais l'homme attaque le sujet du boulot, contrastant nettement avec celui du voyage. Astrid n'en prend pas ombrage, alors qu'elle adore son métier et apprécie l'intérêt que sa famille peut porter à celui-ci.

«- Comme toujours je te dirais que oui. J'en ai encore un peu mais c'est en train de diminuer, je vais avoir la période de calme, jusqu'à mai et ça va repartir comme une furie. Mais j'aime ça alors ça va ! Et toi alors ? Tu trouve de quoi t'occuper ?»
electric bird.



U.C


Dernière édition par Astrid Wilde le Mar 2 Oct - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mar 2 Oct - 11:41 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Je ricane quand Astrid me parle de sa capacité impressionnante de tout manger. C’est le glouton sur patte de la famille d’ailleurs. Elle mange tout mais elle a tout le temps faim et le pire ? Le PIRE ? Elle ne prend pas de poids ou quoi. Je me demande comment elle fait elle. Du sport ? Mais même quand elle ne fait pas du sport, elle ne grossit pas. Je ne peux pas dire que c’est la jeunesse qui fait ça, j’ai été jeune moi aussi et pourtant ça n’a pas empêché le fait que je prenais plus facilement les KG que mes frères et je trouvais ça tellement injuste en plus d’avoir cette fichue dyslexie. J’ai cru que niveau santé on s’acharnait sur moi. ENFIN BREF. « On parie ? Parce que je pense que Nao a réservé une bonne cinquantaine, de quoi en avoir la nausée et être dégoûté des sushis pour le mois à venir » fis-je avec un petit sourire mutin, ah bah là oui. On va sûrement partir sur le pari de celui qui va manger le plus de sushis. Au moins, je mangerai c’est ça qui est cool, jusqu’à que j’en retombe malade à nouveau ? Bah écoutez, je tombe tout le temps malade, c’est pas nouveau. Donc ça ne fera pas la différence avec les sushis.

Nao avait pensé à tout et c’était même parfait. En même temps, son prénom Nao fait un peu japonais non ? Je ne sais pas, faudrait que je demande à Seth sur le doute parce que tout d’un coup ça m’intrigue. « Faudrait vraiment qu’un jour, on prenne l’avion et qu’on aille à Tokyo dévaliser tous les restaurants. En plus là-bas c’est pas cher et c’est super bon ! Même si je ne parle pas la langue, j’ai un traducteur parfait pour ça. » Et ce traducteur parfait, c’est Poe, le petit drone qui dort dans un tiroir en ce moment à attendre d’être repris en service pour mes déplacements internationaux. Ah ouais, ce serait cool de passer un peu les vacances au Japon, ça pourrait être une idée…!

Je lui demande d’ailleurs comment ça allait à son travail sur le coup, histoire de voir indirectement ses disponibilités, si elle est occupée en ce moment-même ou pas. Parce que pour ma part, je ne le suis absolument pas et que je m’ennuie plutôt pas mal…! Je la regarde alors que je sors tout de même de l’eau en attendant le saké avec les sushis qui sont en route. Je lui désigne la bouteille d’eau pendant qu’elle parlait, voir si elle en voulait avant qu’elle ne me retourne la question. « Eh bieeen… On peut dire ça. J’ai le temps de faire ce que je n’ai pas pris le temps de faire: un peu de ménage dans mes recherches, je sors un peu pour voir du monde et je m’occupe plutôt bien en découvrant les films et les séries que j’ai raté cette année. J’aide un peu ton oncle, Seth dans ses recherches. Je compte sûrement faire un petit tour à Charleston. Peut-être Seattle… Peut-être au Japon, tu m’as vraiment donné l’idée. » Mais bon, pour piloter moi-même le jet, ce n’est pas encore ça avec ce pied et contrairement à la voiture, je ne voudrais pas prendre ce risque et je refuse de prendre l’avion avec les autres personnes, je n’ai pas un jet pour que je prenne un voyage public. Non oh nonononon… « Owen. Le livreur est arrivé. » « AH ! » Nao a ce don de détecter du mouvement avant que la personne ne sonne à la porte. Ce qui est plutôt parfait, il vient tout juste d’avoir cette nouvelle option et c’est franchement magnifique. « J’imagine que la boite est énorme sur le coup. Tu pourras m’aider à la porter en… La portant ? Je n’ai pas envie d’écraser les sushis avec ma maladresse légendaire. » Faut prendre les précautions oui, on n’a pas envie de manger les sushis complètement écrasé, on est bien d’accord sur le coup.
electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mar 2 Oct - 22:22 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
La demoiselle adresse un petit sourire à son oncle comme ce dernier souhaite parier quand à la capacité de la jeune femme à laisser, ou non, quelques sushis de côté pour le lendemain. La jolie Astrid n'est pas certaine de lui donner raison ce soir. Mais il semble sûr de lui pour sa part. Et l'homme fait savoir que Nao a réservé une bonne cinquantaine de sushis. Parfait. La jeune femme adresse un petit sourire innocent à son oncle tandis que ce dernier prétend qu'elle pourrait être dégoutté des sushis pour le mois à venir si elle mangeait tout ça. Pourtant, Astrid est déjà en train de faire les comptes dans son esprit, évaluant ses chances de mettre les propos de son oncle en échec. Un estomac sur pattes, voilà ce qu'elle était aux yeux de la famille. Et elle ne prenait pas un gramme, pourtant. Question de métabolisme. Elle est toujours en mouvements après tout, ce qui aide considérablement dans le maintient de sa ligne. Elle passe son temps à courir partout. Et l'hiver quand le rythme des mariages se ralentit, elle prend un peu plus de temps à la salle de sport pour compenser. Parce que les plats chauds, en sauce, bien gras, sont de sorties à cette période là.

«- Ok ! Si j'imagine que nous faisons cinquante-cinquante, vingt-cinq c'est tout à fait envisageable. Si tu en mange moins, disons une vingtaine, trente ça reste faisable. Sur la longueur.» elle a un petit rire. «Tout dépend un peu d'où Nao a commandé et de la taille des sushis livrés !» admet-elle. «Mais j'imagine que je dois pouvoir faire ça sur la longueur de la soirée.» elle rit.

Ses commandes en sushis pouvaient parfois être affolantes et offrir une facture à vous rendre parfois malade. Parce qu'elle ne regardait pas vraiment à la dépense dans ce genre de cas, appréciant bien trop les sushis pour vouloir faire attention. Le voyage gustatif à Tokyo n'a pas de prix. Et cette idée de voyage semble particulièrement séduire son oncle, comme ce dernier fait remarquer qu'ils devraient voyager, comme à Tokyo les sushis sont délicieux et pas cher. Astrid en a presque l'au à la bouche et elle songe qu'ils doivent vraiment accomplir cette idée. Un jour prochain.

«- Il faudra qu'on s'organise ça oui !» répond joyeusement Astrid, un air légèrement gourmand passant sur son visage.

Mais rapidement, en fait de vacances, les questions sur le boulot ne tardent pas à apparaître. Et pour Astrid les choses commencent à se calmer niveau travail. Cependant c'est à son oncle qu'elle préfère s'intéresser, pour savoir si ce dernier arrive à s'occuper ces derniers temps. Et le voilà qui parle de séries, de films, de voyages également. Il revient sur la question du japon. La demoiselle a un sourire alors qu'il dit qu'elle lui a donné l'idée pour de bon.

«- On fera ça alors dès que j'aurais vraiment vraiment finit le boulot, je vais être tranquille vers novembre je pense.»

Alors qu'ils discutent, Nao prévient de l'arrivée du livreur et comme oncle Owen lui demande un peu d'aide, Astrid s'empresse d'aller ouvrir. Elle remercie l'homme sur le pas de la porte, en récupérant le sac contenant les boites de sushis, puis le saké et elle revient vers son oncle pour poser le tout sur la table afin qu'ils puissent dîner. Et elle appelle à table, comme si son oncle ne s'en doutait pas. Mais c'est qu'elle a faim. Que sa gourmandise est attisée, surtout.

«- Décollage immédiat pour Tokyo oncle Owen !»
electric bird.



U.C
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mer 3 Oct - 13:07 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Ah bon sang. Je sens que ça va être une guerre de celui qui va manger le plus de sushis là. J’espère quand même qu’on aura le temps de déguster. Enfin, oui quand même… Je plisse les yeux quand elle fait ses mathématiques de sushis et je penche la tête sur le côté. « Mmmh… 25 sushis… Ça m’a pas l’air d’être énorme, mais ouais. Ça dépend d’où Nao l’a commandé et de la quantité. » Une pause avant que je fasse un léger geste du menton après qu’elle confirme vraiment être capable de pouvoir faire ça à la longueur de la soirée. « Tu as déjà essayé un concours de celui qui mange le plus de sushis ? Je ne serai même pas surpris que ça existe quelque part dans le pays. » Ricanai-je à l’idée de voir ma nièce faire ce concours. Vu les conneries que les Américaines sont capables de faire, ça ne m’étonnerait pas. Bien que le concours de sushis est moins débile que de vouloir se mettre la crème solaire dans les yeux juste pour se protéger du soleil ou quand on tire sur la tornade pour la repousser. Mais bon, hein, on est tous cons et la famille Wilde n’y échappe pas. On reste con dans le fond.

L’idée du voyage au Japon n’est pas si mauvaise que ça. Surtout que manger les sushis là-bas, c’est moins cher et c’est tellement banalisé. Reste juste la barrière culturelle où il faudrait que je me mette à la page, mais je n’irai pas jusqu’à m’enfiler un kimono. Mais en vrai, pour moi, c’est tout à fait possible de partir au Japon, je pourrai même le faire demain si ça me chante mais bon, y aller seul c’est pas drôle. Astrid est quand même pas mal occupée avec son travail en ce moment même si la saison de mariage tend enfin à décliner à cause de l’automne et bientôt l’hiver qui arrive. J’hoche la tête quand elle dit justement sa probable disponibilité en novembre. « Mh… Je crois que j’ai une conférence et un congrès en Australie à ce moment-là. Mais c’est tout de même possible, de plus je serai assez proche du Japon. Enfin, on verra tout ça plus tard, le moment venu quoi. » fis-je avec un vague geste de la main.

Quand le livreur est arrivé et que nous étions prévenus par Nao. Je demande, en étant un terrible maitre de la maison, si elle pouvait aller chercher la commande. Je débarrasse un peu la table en attendant qu’elle revienne et tout était prêt qu’elle dépose le tout dessus. Je souris à la vue de ce qui nous attend, je n’ai jamais autant faim depuis le début de cette semaine ! Je suis assez content que je m’installe déjà, apportant les verres. « Ita… Eeuh… 좋은 식욕 ! » fis-je en croisant les mains. « Owen, c’est du coréen. On dit plutôt 召し上がれ » Mes épaules s’éffondrent sur le coup et tourne lentement la tête vers Nao. « J’ai fait ce que je peux hein. Les langues asiatiques ne sont pas trop mon truc. » Enfin bref, je nous sers le saké, pendant qu’Astrid répartit les sushis et je remarque la quantité. « La vache. C’est pas une cinquantaine que tu as commandé Nao…! Tu en as commandé combien ? » « Très exactement 70. »
electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Jeu 4 Oct - 3:02 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Si vingt-cinq sushis chacun c'est faisable ? Astrid n'en doute pas une seconde, elle calcule le tout rapidement dans un coin de sa tête mais pour être exacte dans ses suppositions, tout dépend de l'endroit où le petit Nao a commandé et ça, c'est une donnée que la demoiselle n'a pas en sa position. Alors elle suppose, elle pense, elle extrapole, elle calcule au pro-rata. Elle imagine, quoi, mais ce n'est pas une science exacte. Peu importe car son oncle la lance sur le sujet de potentiels concours de bouffe de sushis.

«- J'imagine que ça doit exister quelque part dans le pays parce que nous sommes assez fou pour le faire mais en ce qui me concerne je n'aimerais pas participer à ça. Me goinfrer de la sorte comme un cochon qu'on engraisse, non, ça ne me fait pas rêver le moins du monde. Tu n'apprécie même pas la saveur des sushis dans un concours pareil, il faut faire ça soft dans un cadre convivial, sans manger comme un démunis, pour que ce soit un moment un minimum agréable. Tu imagine un peu les gros titres ? «Mort d'étouffement par un sushis, il ne l'a pas suffisamment trempé dans la sauce soja.» Merci mais non merci quoi.»

Elle rit, avec la bonne humeur qui la caractérise toujours. Et cette bonne humeur ne risque pas de la lâcher ce soir alors que tout est matière à avoir la pêche et la garder. Elle se sent bien tout simplement, vraiment bien et avec son oncle, de fait, ils font des projets, essayant de caler un voyage au Japon dans leurs emplois du temps respectifs. Tout ça pour des sushis, pour une blague au départ, comme avec les sushis et le saké, la jolie demoiselle a parlé de voyage.

«- Oui il faudra voir ça, tu ne va pas partir pendant tout ce temps quand-même, on devrait trouver un peu de temps je pense pour partir quelques jours. Enfin, on verra.»

Comme le livreur sonne, Astrid va ouvrir la porte, remercie l'homme en laissant pour ce dernier un petit pourboire, avant de revenir dans le salon. Elle commence la distribution des sushis comme son oncle s'occupe du saké, avant de s'inquiéter de mettre la sauce soja dans les petites barquettes prévues à cet effet. Et son oncle, alors qu'il vient de se faire reprendre par Nao sur sa prononciation, ne tarde pas à remarquer lui aussi la quantité de sushis. 70. Rien que ça.

«- Je me disais aussi qu'il y en avait bien plus que prévus et pour le coup il est possible que je n'en manque pas trente-cinq tout de suite effectivement !» elle rit. «Donc je vais attaquer avec cette assiette et quand j'ai terminé on voit où j'en suis. Pareil pour toi, on a qu'à faire un concours de qui en mange le plus, sans faire les gros morts de faim !»
electric bird.



U.C
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mar 16 Oct - 18:55 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Je ricane à la réponse d’Astrid, elle fait de bons titres et je pense que si elle n’avait pas été organisatrice de mariage, elle aurait fait un malheur dans le journalisme. Mais ceci dit elle a bien raison, les concours sont là juste pour la performance, pas pour la dégustation et j’imagine bien que les concurrents ne savent plus apprécier le goût du sushis. Même qu’ils devraient en avoir marre en fait. Mais tout de même, parti sur une histoire des sushis, ça nous a donné des envies de voyages… J’hausse les épaules avec un petit air indifférent. « Au moins ça me fera des vacances après la sacrée conférence et le congrès. Ils vont me mettre KO avec leur programme là-bas. Surtout que leur accent Australien est vraiment terrible là-bas. Impossible de comprendre un mot, faut vraiment s’accrocher. » fis-je en penchant la tête sur le côté. Oh oui, ça me ferait des vacances juste après l’Australie, ça me ferait un peu près trois semaines d’absence, ce n’est pas si mal que ça. Sauf si je me retrouve à faire des recherches médicales, ce qui ne risque pas d’arriver d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment la tête pour ça.

Soixante-dix sushis aka les sushis de la mort. Y a absolument pas moyen que je mange tout ça, je vais me tuer là et je vais exploser mon pauvre estomac et surtout, mon régime alimentaire. Ça fait des années que je suis au régime et ça n’a pas vraiment fonctionné, surtout que je ne mets quasiment jamais du mien. Attendez, comment voulez-vous que je sois au régime quand on me met un gâteau sous le nez ? La bonne viande rouge ? Les hamburgers ? Les… Sushis là ?! Même s’il y en a soixante-dix. Je passe la main devant la bouche, les yeux ronds de stupeur, parce que oui. Je vais me répéter, pas moyen que je vais manger trente-cinq là. C’est au delà de mes moyens et je ne suis même pas sûr que je sois capable de manger plus de quinze. « Ça marche, on va faire comme ça ! On n’est pas obligé de tout manger, on fait ce qu’on peut. Nao tu compteras le nombre de sushis qu’on mange pour éviter la triche ! » Surtout que je me connais, c’est même un trait caractéristique des Wilde: on triche. Suffit d’écouter l’histoire de Lucas quand on a fait le bowling, j’ai gagné la partie, mais personne ne veut me croire. « Que le meilleur gagne ! »

Et je me base seulement sur la quantité des sushis que je mange, pas sur la vitesse. Donc oui, c’est normal que je sois totalement à la traine et je fronce les sourcils à l’idée que si Astrid est une sushi-addict… « Tu saurais de quel restaurant viennent ces sushis ? » lui demandai-je assez curieux avant d’engloutir le premier sushi après avoir trempé dans la sauce soja. Après tout, je suis bien capable de déterminer d’où viennent les burgers pour ma part. « Et d’ailleurs, je me pose la question. Tu vas souvent au restaurant toute seule ou tu as juste un gars ou une amie avec qui y aller ? Parce que j’ai l’impression que je suis le seul à aller au restaurant tout seul dans la famille. Comme quoi, pour aller manger aux restaurants, faudrait être accompagné, même les tables suggèrent qu’il y ait deux personnes. Y a jamais une table pour une seule personne et c’est un peu chiant pour ainsi dire. Je ne m’ennuie pas quand je mange seul, au contraire, ça fait que je me fais plus ou moins embarquer dans une drôle d’histoire. Tu sais ? Je ne sais pas si je te l’ai racontée ? La fois où une femme s’est assise en face de moi et a fait mine de me connaître comme si j’étais son ami de longue date ? » fis-je en fronçant les sourcils avant de manger le second sushi tout en jouant avec les baguettes.
electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mer 17 Oct - 2:19 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Alors qu'ils parlent des concours de grosse bouffe, Astrid clashe sérieusement ce genre de débilités qui sont selon elle comme une insulte à la nourriture alors que dans ce genre de choses les concurrents sont là non pas pour la saveur ou pour déguster, mais pour la performance seulement. Cela ne l'intéresse pas le moins du monde. Non, elle préfère en manger beaucoup au cours d'une sympathique petite soirée en compagnie de sa famille, de ses amis, ou toute seule, que de s'en goinfrer dans ce genre de concours, jusqu'à en avoir mal au ventre et s'en dégoûter. La jeune femme n'apprécie, à vrai dire, pas vraiment ces compétitions dépourvues de tout intérêt à son goût mais dont elle sait, pourtant, que les Wilde pourraient y participer. Juste pour le délire, parce qu'ils sont comme ça, parfois, pour certains.

«- Oui et ça ne peut que faire du bien !» fait observer la jeune femme.

Après tout son oncle Owen a bien besoin de se changer les idées surtout après, comme il le souligne, cette conférence et ce congrès qui l'attendent, qui semblent être de grosses sources de stress pour lui. La demoiselle espère toutefois que ce ne sera pas si terrible que cela et que l'homme pourra se détendre malgré tout, alors qu'il a plus que tout besoin de repos en ce moment et de s'éloigner des sources de stress. Elle lui adresse d'ailleurs un regard légèrement réprobateur à l'annonce de ce congrès. Mais soit, d'un autre côté elle admet qu'il faut bien travailler et elle est la première à donner beaucoup pour le travail.

Alors que Nao a prit soixante-dix sushis, l'oncle et la nièce affichent clairement leur incapacité à manger tout ceci malheureusement, même si Astrid adorerait. Tant pis, ils ne seront pas perdus, ils seront toujours très bons un peu plus tard dans la soirée, quand elle aura de nouveau faim, sinon son oncle aura de quoi se restaurer le lendemain. Pour le moment, la jeune femme propose de voir lequel des deux en mange le plus sans se goinfrer et son oncle demande à Nao de les arbitrer, de compter les sushis mangés par chacun pour qu'il n'y ai pas de triche, avant de déclarer que le meilleur gagne. Jeu stupide. Et pourtant c'est celui auquel ils vont jouer. Mais contrairement à un concours de grosse bouffe, eux vont profiter de leur soirée dans un même temps et se délecter de toutes les saveurs de chaque bouchée.

«- J'te signale que je ne suis pas une tricheuse, moi.» souligne la demoiselle avec un petit rire, non sans avoir au préalable tiré la langue dans une moue enfantine. «Bonne chance à toi.» minaude la jeune femme.

Un premier sushis, rapidement, trouve le chemin de la sauce soja puis disparaît rapidement d'un coup de baguette expérimenté en direction des lèvres d'Astrid qui prend bien soin de ne pas s'étrangler au passage, alors que son oncle demande si elle saurait d'où viennent les sushis. Elle jette un regard aux sushis étalés devant elle, n'ayant pas pensé à regarder la boite, mais comme il y a des spring tataki saumon, ses préférés, au saumon snacké, chicoré rouge, mayonnaise à l'huile de sésame, elle se tourne finalement vers Nao.

«- Plaisirs d'Asie ?» questionne-t-elle suspicieuse, jusqu'à ce que Nao acquiesce en la félicitant au passage et elle adresse un petit regard victorieux à son oncle qui continu son interrogatoire. «Je vais finir par croire que c'est un complot avec Lucas pour découvrir si j'ai quelqu'un, à croire qu'on ne peut pas être une heureuse petite célibataire à vingt-six ans !» elle rit. «Je fais souvent livrer, parfois je trouve un adorable ou une adorable cousin ou cousine pour venir avec moi, ou parfois des relations de travail mais non je ne vais jamais toute seule au restaurant, ça me stresserait trop je crois que j'aurais l'impression que tout le monde me remarque et me regarde.» souligne la demoiselle en prenant un nouveau sushis. «Mais c'est vrai que les tables sont toujours prévus pour deux minimum.» reconnaît la demoiselle avant de faire dis paraître un troisième sushis. «Non ! Sérieusement ? Olala j'aurais été tellement gênée à ta place !»


(J'en ai mangé dimanche soir et putain je me suis trop donné envie là )
electric bird.



U.C


Dernière édition par Astrid Wilde le Jeu 18 Oct - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mer 17 Oct - 13:25 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Je fais les gros yeux quand elle dit ne pas être une grosse tricheuse, je penche la tête sur le côté et hausse légèrement les épaules avec un drôle d’air. « La tricherie sont dans les gênes Wilde. De plus, on a beau dire qu’on n’est pas des tricheurs, ça n’empêche pas d’avoir un petit moment fourbe, de tricherie. » fis-je avec un léger sourire avant de soupirer, tout en secouant la tête. Après tout, je sais bien qu’Alicia n’est pas le genre à aimer la tricherie, elle ne supportait pas perdre, surtout quand on trichait et ça l’agaçait. C’était plus que déloyal pour elle, pour moi, c’est ce qui se rapproche de la réalité de la société: on triche tous les jours, tout le temps pour arriver à ses fins. C'est la triste réalité de la société de nos jours. Quand j'imagine l'état de la planète que nous, notre génération, allons laisser aux plus jeunes. Ils vont être très ravis.

Je plisse les yeux alors que ma nièce semble cherche d’où viendraient ces sushis, elle observe la nourriture et sûrement le goût devait l’aider. J’esquisse un léger sourire quand elle donne la réponse et regarde Nao qui confirme la réponse avec joie. Il l'avait même félicitée. Je profite pour manger les sushis tout en me posant les questions sur comment on peut remarquer la différence, parce que c’est quand même plus subtil que les hamburgers là. Je ne cache plus mon sourire quand elle pense au complot à force de demander si elle a quelqu’un dans sa vie. Je lève les mains pour me désigner, tout en gardant les baguettes. « Tu parles à un éternel célibataire de 52 ans… Et même que Lucas me pose tout le temps la question si j’ai quelqu’un à lui présenter, si mon rendez-vous s’est bien passé et j’en passe… » Sacré Lucas, le gars qui s’intéresse à toutes les vies amoureuses des personnes, mais que lui, il n’a pas une personne dans sa vie. Enfin aux dernières nouvelles, parce que ça fait un petit moment que je ne l’ai pas vu depuis l’épisode de Bowling, Gâteau et même que je l’ai aperçu conduire dangereusement dans Cap.

Je mange le troisième sushis tranquillement et déguste tout en écoutant Astrid parler, j’aime bien quand elle est bavarde et que ce n’est pas que moi qui parle encore et encore. J’hoche la tête avec un léger sourire amusé. « Je n’ai jamais aimé l’aspect de commander un repas pour manger chez soi. Surtout quand je vis seul et que je deviens dingue à cause de Nao. Je vais naturellement dans un endroit plein de gens, ça ne m’a jamais dérangé de manger seul là-bas. Et honnêtement, que ce soit dans le restaurant ou même dans la rue, tu te fais remarquer et il y aura toujours au moins une personne qui te regarde. Toujours. »  Surtout quand on est un Wilde et dans cette ville, nous sommes particulièrement nombreux. On est plus ou moins un peu comme les célébrités locales, dont certains avec leurs conneries (comme moi), d’autres avec les délits (je ne préciserai pas l’identité), d’autres avec des inventions rocambolesques (on sait de qui je parle) et j’en passe. « Ah je ne l’étais pas. J’étais très surpris ! » fis-je en ricanant, amusé quand je repense à cette situation. Elle était vraiment très drôle. « Elle fuyait un rendez-vous complètement raté. Je n’avais pas capté au tout début mais j’ai quand même joué le jeu. Au final, on a passé la soirée ensemble à discuter des bêtises. Je trouve que ça a quand même des bénéfiques d’aller dans des endroits publics seul, surtout au restaurant. Faut vraiment aimer les imprévus. » Et je dis ça, parce que je vis carrément tous les jours des imprévus, que ce soit au travail ou même dans ma vie privée. Rien ne se passe comme je le prévois. Ça part toujours en vrille à chaque fois. Je mange mon autre sushis et fronce les sourcils au goût, c’est assez particulier ce truc là, c’est du chicoré ?
electric bird.




J'en mourrai d'envie hier soir et là, ça va
mais qu'est-ce que ça fait envie quand même





   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Jeu 18 Oct - 2:37 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Astrid baisse légèrement la tête lorsque son oncle Owen fait remarquer que tout les Wilde sont un peu tricheurs. La jeune femme ne triche pas, elle ne jure pas ou rarement, limite l'emploie de mots vulgaires. Elle n'aime pas les comics, ne court pas après les sensations fortes et contrairement à sa famille ne semble pas avoir le chic pour s'attirer des ennuis ou enchaîner les maladresses et les accidents. Elle fixe les sushis entre eux, alors que Nao est sensé les surveiller pour qu'ils ne trichent pas, une ombre passant sur son visage, avant de le redresser pour fixer son oncle.

«- Je vais finir par croire que je ne suis pas une Wilde.» fait-elle remarquer avec sérieux. «A chaque fois qu'on dit que les Wilde sont comme ci ou comme ça ce n'est jamais mon cas...» objecte la demoiselle, un rien peinée à l'évocation de ces constatations.

Sa mère avait voulu qu'elle porte le nom de famille des Wilde et non pas celui de son père. Mais elle avait bien l'impression, parfois, que cette dernière avait eut tord. Encore que, elle se serait peut-être sentie plus à l'écart encore, de ne pas être une Wilde sur les papiers d'identité. Situation délicate et compliquée, la demoiselle se sent un peu perdue, parfois, à la recherche de ce qui la rattache à la famille, de ce qui fait d'elle une semblable à ses cousins. Ce n'était pas évident. Ils ne lui reprochaient pas son attitude. Mais c'était quelque chose qu'elle avait en elle. Un certain mal être à se sentir en-dehors du moule familial.

Rapidement la conversation évolue et alors que la demoiselle arrive à trouver la boutique exacte qui a réalisé les sushis commandés par Nao, tout deux arrivent rapidement à discuter restaurant et petit ami potentiel, alors que la demoiselle cri au complot comme son cousin Lucas a déjà une certaine tendance à poser la question quand il la voit. Comme à peu près tout ses cousins et cousines. Peut-être à cause de son métier s'imaginaient ils qu'elle devait se précipiter vers l'autel, mais elle n'avait pas encore trouvé chaussure à son pied et préférait encore passer du bon temps sans trop se poser de questions, en toute discrétion alors que sa famille serait bien trop surprise de lui découvrir ce genre de comportement. Elle était, après tout, l'oie blanche, la fille responsable et bien sous tout rapport à leurs yeux.

«- Je remarque la délicatesse que tu as eut à ne pas soulever le fait que je n'ai plus vingt-six ans mais vingt-sept.» remarque la jeune femme en esquissant un sourire. «Et je pense que nous allons devoir trouver un moyen de calmer les élans de curiosité de cette énergumène.» fait-elle savoir comme son oncle confirme être lui-même victime des questionnements de Lucas au sujet des amours. «Qu'il s'occupe déjà de séduire Annabelle et il viendra nous questionner après celui-là !»

Quatrième sushis. La jeune femme écoute attentivement son oncle alors que ce dernier avoue n'avoir aucun problème à manger tout seul dans les restaurants et, si ça ne l'ennuie pas le moins du monde, Astrid a un pincement au cœur en l'imaginant. Pour elle-même il est inconcevable d'aller déjeuner de la sorte, elle se sentirait bien trop seule au milieu des couples, et à la merci de tout les regards. Non, elle ne se sentirait vraiment pas à l'aise et l'idée de cette solitude manifeste l'angoisse énormément. Elle éprouve de la peine à entendre son oncle s'exprimer ainsi, même si ça ne dérange pas ce dernier et elle ne sait pas comment il peut le supporter.

«- Mhhh appelle moi la prochaine fois veux-tu ? Je refuse rarement un déjeuner, surtout si le dit déjeuner implique de la sauce soja, du riz et du poisson.» observe la jeune femme alors que son oncle embraye déjà sur une rocambolesque rencontre avec une dame surgie de nulle part et qui s'était comportée comme si elle le connaissait pour fuir un rendez-vous pitoyable. Oh. «La pauvre ! On devrait toutes avoir des portes de secours dans ce genre de situation !»

Mais soudain le visage de son oncle se fait bizarre alors qu'il avale un spring tataki saumon et la demoiselle hausse les sourcils en apercevant cela, alors que c'est justement ses préférés. Elle prend un air faussement scandalisée.

«- Ne me dis pas que tu ne les trouve pas bons ! … Quoique, si c'est le cas, ça en fera plus pour moi !»



(Dimanche je recommande c'pas possible )
electric bird.



U.C
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mar 20 Nov - 15:41 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Je me pince les lèvres voyant à quel point j’ai été maladroit avec Astrid qui se plaint de ne pas être comme les Wilde. Je n’ai pas voulu lui faire cette peine. Je me penche un peu vers elle pour lui donner un léger coup de poing à son bras. « Hé Astrid. Tu es une Wilde rien qu’en portant le nom de famille si c’est à défaut de ne pas être comme les membres de la famille. » fis-je avec un petit sourire. Je me demande avec qui elle est forcément à l’aise et avec qui elle se sent plus Wilde, dans le sens où y a quelqu’un qui est un peu moins brutal que je l’ai été dans ma manière de définir les Wilde. Je suis assez embêté de voir qu’Astrid à ce genre de complexe qui n’est pas facile à porter, je connais un peu ce genre de ressenti quand j’ai cette impression de ne pas faire partie de la famille Wilde avec mes difficultés. Surtout cette fichue dyslexie.

La conversation change et on parle des sujets qui pourraient justement contenter la jeune femme. Je me mets à rire quand elle soulève mon effort de ne pas lui rappeler son âge. « Tu te le rappelle assez toute seule je trouve. Je n’allais pas en rajouter. » On parle de Lucas qui n’arrête pas de poser des questions d’amour à tout le monde, je suis soulagé que je ne suis pas la seule victime. « Oh je sais. Si tu connais quelqu’un qui pourrait séduire Lu…QWAH ?! » réagissais-je tout d’un coup quand j’entends le prénom d’Annabelle. « Il a une fille en vue ? Ce bougre ne m’a rien dit du tout ?! » Une petite pause avant de froncer les sourcils. « Annabelle… J’aime bien son prénom. Allez, je l’aime bien elle. Surtout si elle lui donne du fil à retordre. » fis-je tout souriant, bien amusé. Là, je devrais poser des questions à Lucas pour en savoir plus, parce que voilà, je ne suis pas content de ne pas être au courant !

On mange les sushis assez tranquillement quand on discute de comment je peux supporter de manger seul dans le restaurant. Je ne sais pas, j’ai toujours fait ça, j’ai pris l’habitude et je sais m’en détacher dans tous les cas. « Je ferais ça. Surtout quand c’est sushi en général. » Bien que je n’en mange pas tous les jours, ni toutes les semaines au risque de grossir un peu. Surtout quand je ne fais jamais de sport, voire quasiment pas, même si j’essaye un peu… Ce n’est jamais suffisant. « Oui, elle était à son premier rendez-vous, elle ne connaissait pas la technique d’un proche qui l’appelle pour une urgence alors qu’en réalité, y en a pas du tout, mais c’est un moyen de fuir si le date est juste désastreux. Je faisais ça des fois quand ta cousine Ayana me foutait dans les dates auxquels je ne voulais pas aller. » soupirai-je assez amusé quand je repense aux situations à lesquelles j’ai été confronté.

Je goûte un nouveau genre de sushi et j’étais en train de déguster, un peu bizarrement certes. « MHMMMHMHMHMH » fis-je en réaction à sa phrase tout en secouant les baguettes. « Mhnon !! » Je finis la bouchée, ce serait bien pour parler ensuite. Parce que là, je doute qu’Astrid parle la langue de la bouche pleine. « non non ! Je découvrais ce sushi là, je n’en avais jamais mangé auparavant. Non mais oh, en plus tu veux voler mes sushis. » fis-je faussement scandalisé à mon tour. Je reprends un autre sushi. « Sinon tu as vu les autres membres de la famille récemment à part Lucas à ce que j’ai cru comprendre. »
electric bird.



MDRR décidément, moi je viens de manger les sushis y a pas longtemps j'avais oublié que j'en pouvais tomber malade par la suite





   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mer 21 Nov - 0:30 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Alors que son oncle tente de la rassurer non sans lui donner au passage un  petit coup dans le bras comme si elle était un bonhomme, quand elle n'en est pas un. Mais cela la fait plutôt sourire, un tantinet, alors que les paroles de son oncle ne l'apaisent pas vraiment quand l'homme admet que si elle n'est pas une Wilde par l'attitude, elle l'est pas le nom. Certes. Mais de temps en temps elle aimerait être comme les autres Wilde et ne pas se poser de questions. Agir et réfléchir aux conséquences après seulement. Rire, s'amuser, profiter de la vie. Mais elle a ce blocage, ce devoir de rester dans le rang, d'écouter ses parents et de ne pas les décevoir, quand le reste des Wilde s'amuse bien davantage. Astrid se contente de gratifier son oncle d'un sourire en préférant ne pas trop s'attarder sur le sujet de son ressenti, ne voulant pas blesser son oncle par ses pensées.

La discussion se poursuivant, la jeune femme rit comme son oncle fait remarquer qu'elle se rappelle très bien de son âge toute seule. C'est bien vrai. Et même quand elle dit qu'elle a vingt-sept ans, elle sait que ce n'est pas bien vrai. Enfin si. Mais elle sait aussi qu'en réalité elle s'apprête à fêter ses vingt-huit ans à la fin de l'année, le dernier jour de l'an. Vingt-huit ans. L'approche de la trentaine. Des rêves pleins la tête et cette impression, déjà, que malheureusement il manque des choses dans cette existence, des choses qu'elle aurait aimé avoir accompli déjà. Sans succès.

«- Presque 28 même... comme quoi le temps passe vite, j'suis pas prête pour la trentaine !» annonce la demoiselle non sans une petite grimace adressée à son oncle.

Pourtant ce ne sont pas les états d'âme de la demoiselle qui comptent le plus alors qu'ils commencent à discuter de relations amoureuses et des questions un peu trop indiscrètes de son cousin Lucas. D'ailleurs, finalement, c'est sur lui que la conversation s'oriente alors que son oncle paraît satisfait de savoir que le jeune homme patine en amour avec la belle Annabelle. A vrai dire il ne s'en rend pas vraiment compte comme lui pense déjà au mariage avec elle. Toujours dans l'excès ces Wilde en fin de compte. Pour changer.

«- Ouai enfin lui a des cœurs dans les yeux et la certitude qu'il va bientôt l'épouser. Alors je ne suis pas certaine qu'il se sent vraiment ramer.»

Elle hausse les épaules, en portant un sushi à ses lèvres, s'étonnant et s'attristant dans un même temps d'entendre son oncle dire qu'il mange souvent seul au restaurant, une idée qui déplaît fortement à la demoiselle comme elle trouve cette information particulièrement triste, elle même ne parvenant pas à s'y résoudre, préférant à la limite se faire livrer quelque chose que de rester toute seule à une table de restaurant.

«- Cela ne m'étonne pas de ma cousine mais ce sont des techniques de diversion que nous devrions tous maîtriser. Le problème c'est que de fait nos «victimes» si je puis dire seraient au courant de ces techniques et pourraient éventuellement les retourner contre nous. Et je doute que ce soit très agréable de se prendre une remontrance ou de laisser éclater une dispute devant tout le monde. N'empêche que parfois ces méthodes sauvent la vie d'un mauvais rencart.»

Elle prend un nouveau sushis saumon, chicorée, mayonnaise, son préféré, en remarquant la grimace de son oncle comme il goûte cette même variété et elle le taquine sur le fait qu'elle pourrait en avoir plus pour elle s'il n'aime pas ça, mais l'homme proteste malheureusement pour elle.

«- Ben oui c'est mon préféré, je suis déjà A-DO-RA-BLE de te laisser y goûter !» fait remarquer la jeune femme en le gratifiant d'un battement de cils avant de rire. «Bah pas grand monde figure toi, je travaille beaucoup. Alors j'ai vu papa et maman en plus de vous mais guère plus ! Et toi tu as vu du monde un peu récemment ? J'espère qu'ils te font des visites, un peu !»
electric bird.



U.C
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
Wilde Gang


https://www.pinterest.fr/harmajabb/mark-ruffalo/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/06/2018
›› Commérages : 285
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle (oui encore môa)
›› Célébrité : Mark Ruffalo
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman)

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Mer 21 Nov - 12:10 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
« Et moi je suis toujours surpris d’être vivant avec 52 ans au compteur. Tu ne peux pas savoir les conneries que j’ai bien pu faire et qui font que j’ai manqué de peu d’en mourir. » fis-je avec un petit geste de doigts pour montrer la distance que j’avais par rapport à la mort. « Mais dis-toi que la trentaine, c’est cool. Même si en vrai… Quand j’avais ton âge, je disais la même chose: ch’uis pas prêt pour la trentaine. Puis quand la quarantaine pointait le bout du nez j’étais là, mais merde, pourquoi Seth ne travaille pas sur la possibilité qu’on puisse remonter le temps ?! » Et quand la cinquantaine est arrivée ? On va éviter la question et la réponse. J’en suis plein dedans en plus. J’ai un peu l’impression d’avoir rien foutu de ma vie en vrai alors que les autres pourraient carrément me contredire et me montrer les exploits que j’ai fait pour l’humanité. Je reste toujours l’éternel insatisfait. « Enfin, la trentaine, c’est cool. Tu verras. » fis-je avec un petit sourire amusé, j’ai hâte de voir comment Astrid va vivre tout cela.

La conversation dérive sur les sentiments amoureux et forcément, on parle de Lucas qui a tendance à vouloir mettre tout le monde avec tout le monde alors qu’il galère lui même en amour. C’est assez marrant, je voudrais trop voir ça. Je me demande si Astrid a rencontré Annabelle sur le coup. J’hausse les sourcils quand elle évoque le mariage. Ah oui, il y va fort en besogne. « Et c’est lui qui me donne des conseils sur l’amour… Il est pas mieux, direct il veut se marier avec elle en brûlant toutes les étapes nécessaires… » fis-je avant de boire un peu. « Mh ! » Je finis la gorgée avant de déposer le petit verre. « Au moins, ça fait qu’on va avoir un mariage à venir en 2019. Je suis content, ça me manquait ces fêtes-là. Surtout que t’es une pro pour organiser ça. » Et puis des mini-Wildes, j’ai hâte d’être le grand tonton moi. Gâter le petit mini-Lucas. Oh làlà, quand qu’est-ce qu’il va se marier ? Je crois qu’il a raison de brûler toutes les étapes au final. Et moi je me prends des dates organisées par Ayana, c’est un peu pénible mais d’un autre côté je comprends pourquoi elle fait ça. J’hoche la tête aux dires d’Astrid alors que j’avais la bouche pleine, en train de manger un sushi. « Ouais, t’as pas idée. » Ça sauve carrément la vie d’un mauvais rencart, mais surtout nos souvenirs parce que quand je pense à dates, je revois que les mauvais moments en premier avant de repenser aux bons. Je me demande si elle a été déjà à un date d’ailleurs ? A-t-elle était victime d’Ayana aussi ? Parce qu’elle a souvent tendance à faire ça pour les autres en vrai.

« Oh bah ! Je suis HO-NO-RÉ. Arigatô ! » fis-je en m’inclinant comme un japonais pour me moquer gentiment d’elle. Je reprends encore ce même sushi parce que j’aime bien et c’est pour l’embêter un peu alors que je lui demande si elle a vu des Wilde de son côté. « Mmmh… À part Ayana… Je vois de temps en temps Farell, ça a l’air d’aller en gros. J’ai vu… Leïla, ouais. Attends, donc Farell, Leïla, Samuel… Peut-être Mad’ ces derniers temps. Ils ont tous l’air d’aller ou sinon ils cachent très bien leurs problèmes en fait. » Une pause avant d’hausser les épaules. « Faudrait que je rende visite un peu à tout le monde en fait. Mais je suis également occupé avec mon boulot. Même si là, je suis en repos un peu forcé. Mais je ne suis pas un ermite et je vois régulièrement des gens quand même héhé. » Surtout avec Nao qui fait le planning et qui me dévoile ce que j’ai à faire dans la journée. Cela me prend toujours de court et ça a tendance à m’exaspérer en fait.
electric bird.






   
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/08/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : Elsy
›› Célébrité : Iga Wysocka
›› Schizophrénie : Aucune

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( Dim 25 Nov - 19:53 )

where's the sushi ?
Astrid & Owen
Elle a un demi sourire en écoutant son oncle plaisanter sur l'âge qu'il a déjà et qui ne semble pas le déranger, alors qu'il s'étonne même d'avoir vécut si vieux au vu de tout ce qu'il a connu, de tout ce qui lui est arrivé dans sa vie. Oui, comme un gâteau empoisonné, par exemple. La jeune femme l'écoute attentivement, cependant, comme il confesse avoir eut, à l'âge de la jeune femme, la même réaction que cette dernière, à songer ne pas être prêt pour la trentaine, mais personne ne semblait jamais vraiment prêt pour le changement de dizaine. Elle hoche la tête, ignorant à quel point elle peut être sur la même longueur d'onde que son oncle sur ce coup-ci. Elle repousse une mèche de cheveux derrière son oreille et cherche à se confier, alors.

«- C'est seulement... J'ai cette impression de n'avoir rien fait de ma vie encore. Et le temps passe. Pas de petit ami, pas de mariage en préparation, enfin pas pour moi-même, pas d'enfants...» elle soupire.

Dans la famille, personne n'ignorait son désir de mener une vie simple comme cela, de devenir mère, fonder une famille... Et elle n'y était toujours pas parvenue, à force de chercher un type plus adapté à ses parents qu'à elle-même, se mettant une pression de fou pour les satisfaire, en oubliant le principal, finalement, puisque son mari devrait lui plaire à elle, tout d'abord. Et que ce dont elle avait besoin ne ressemblait pas à ce que ses parents imaginaient pour elle.

«- Je veux dire... que la vie que j'ai à l'approche de la trentaine n'est pas vraiment celle que je m'imaginais avoir quand j'avais quinze ou seize ans.»

Et si ses amours à elle ne semblent pas au beau fixe, ceux de son cousin Lucas les occupent bientôt d'avantage alors que ce dernier pour sa part imagine déjà son mariage avec cette Annabelle. Astrid lèvre un sourcil en entendant la réflexion de son oncle. Il ne va tout de même pas soutenir ce mariage et l'attendre ? La jeune femme est secouée. Visiblement, les Wilde ignorent tout du temps de préparation nécessaire à un mariage. Et Lucas n'était pas très avancé dans son entreprise.

«- Tu sais, selon les désirs des époux et de la mariée surtout, organiser un mariage prend du temps, le mieux étant de s'y prendre une année à l'avance au moins. Et Lucas n'est même pas en couple avec cette fille, ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, cela devrait lui éviter quelques désillusions. On ne séduit pas une fille comme on achète un nouveau comics ! Encore moins pour en faire sa femme, de but en blanc.»

Comme son oncle reprend un de ses sushis préféré, Astrid vient l'attaquer à coups de baguettes en riant, assurant qu'elle lui interdit de lui en chiper encore, s'amusant d'un rien avant qu'ils ne discutent des Wilde comme elle l'interroge sur les visites éventuelles que le reste de la famille lui fait.

«- C'est difficile de voir tout le monde j'avoue, entre le boulot, la fatigue, parfois les sorties avec des amis ou... enfin voilà quoi, on manque de temps pour tout faire ! Lucas ne cesse de me gronder pour ça, mais il ne se rend pas compte du boulot monstre que j'ai !»
electric bird.



U.C
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Where's the sushi ? •• ASTRID ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Where's the sushi ? •• ASTRID

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération