Put a little love in your heart (Caitlin)

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/07/2017
›› Commérages : 1316
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Italia Ricci
›› Schizophrénie : Asher James ✩ Eliza Nelson-Riley ✩ James Campbell ✩ Calie Washington ✩ Rose Milligan ✩ Kate Rhodes

Put a little love in your heart (Caitlin) ✻ ( Mer 19 Sep - 19:53 )


Put a little love in your heart
« Olala mais nooooon ! » Les deux mains plaquées sur les joues, Joan observe son fils gigoter joyeusement sur la table à langer. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » Evan apparaît dans l’encadrement de la porte, et elle lui montre ce qui ne va pas. William a encore gagné en poids et en taille, si bien qu’il ne rentre plus dans son body. « J’ai plus aucun body à sa taille. » Que Joan le veuille ou non, son petit garçon grandit beaucoup trop vite. La jeune femme ne sait pas si elle doit se sentir émue de voir son bébé changer de jour ou en jour, ou si elle doit être triste parce que bientôt, il aura 14 ans et il sera en pleine crise d’adolescence. Bon, elle se projette probablement un peu trop vite dans le futur. Avant qu’il ne la dépasse, William a encore du chemin à faire. Toujours est-il que la jeune femme doit tirer les bodies au maximum afin de pouvoir fermer les boutons pression. Et sur la totalité des vêtements qu’on lui a offerts, il ne reste plus que deux pantalons et un polo qui soient encore à sa taille. Joan a déjà pris le soin d’emballer tout le reste dans des cartons. En bref, c’est la crise. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que William ne doive passer ses journées en couche. Si ça ne tenait qu’à elle, Joan se précipiterait immédiatement au centre commercial de Cap Harbor pour refaire l’intégralité de la garde-robe de son fils. C’est d’ailleurs ce que suggère Evan. Mais il y a un élément primordial à prendre en compte : la pauvreté de son compte en banque. Ce n’est un secret pour personne. Joan n’a jamais eu beaucoup de ressource financière. Ce qui est d’autant plus vrai maintenant, alors qu’elle n’a décroché aucun gros contrat depuis celui que Paul lui a obtenu avec le lycée. Joan est pauvre, c’est un fait.

Evan est têtu. Il tient à ce que son neveu soit bien habillé, et il ne veut pas que sa sœur fasse de stupides économies pour pouvoir participer aux courses ou au règlement des factures. Il lui a quasiment mis un couteau sous la gorge, l’obligeant à sortir de chez lui pour une séance de shopping dédiée à William. Après quasiment une heure de discussion, il parvient à convaincre Joan d’utiliser le peu d’argent dont elle dispose sur son compte pour le bien-être de son fils. À la fin de la journée, elle risque d’être officiellement ruinée. Elle veut protester, mais Evan ne lui en donne pas l’occasion. Il n’imagine probablement pas à quel point ça la met mal-à-l’aise. Pour cette raison, elle s’autorise à le détester deux secondes. Juste deux secondes. Parce que ce grand dadais reste son frère, et il l’héberge gratuitement depuis bientôt un an. Avant de partir pour Middlenton Commercial, elle se permet tout de même de lui dire, qu’elle le déteste. Lui, il réplique que c’est faux. Il sait qu’elle l’aime. Un point pour le mammouth. Toute cette histoire lui donne envie d’acheter un cadeau à Evan. Ça serait la moindre des choses, et quitte à finir sur la paille, autant que ce soit en faisant plaisir à son entourage. Alors contre sa volonté, elle se retrouve lâchée dans la nature. Ça faisait des semaines qu’elle n’avait pas foulé le sol de cet immense centre commercial. Joan prend le temps de découvrir certains magasins et d’en redécouvrir d’autres. La dernière fois qu’elle est entrée dans un magasin pour enfants, elle se préparait à recevoir une petite fille. Aujourd’hui, elle se dirige plutôt vers les rayons réservés aux garçons. Cette anecdote la fera toujours sourire.

Pour quelqu’un qui ne voulait surtout pas dépenser d’argent aujourd’hui, Joan se rattrape plutôt bien. Chaque nouvel achat la fait culpabiliser un peu plus, d’ailleurs. Elle essaye au maximum de repérer les articles les moins onéreux, craquant malgré tout lorsqu’elle tombe sur un vêtement vraiment beau selon ses goûts. Le point positif à toute cette histoire, c’est que son fils aura enfin de jolis habits neufs et à sa taille. Rien à voir avec les bodies extensibles, donc. Joan est sur le point de faire un dernier magasin lorsqu’une chevelure blonde attire son attention. Dans un premier temps, elle se contente de plisser les yeux et elle se dit que son imagination lui joue probablement des jours. Puis elle se rend compte que cette femme lui est bel et bien familière. Sans hésiter, elle pousse la poussette en sa direction, le sourire jusqu’aux oreilles. « Hey ! Caitlin ! » Oui, quand Joan croise des gens qu’elle connait et qu’elle apprécie, elle leur saute dessus. Sans se poser de question. « Pardon de t’agresser comme ça ! » S’excuse-t-elle, à moitié désolée. « Je t’ai vue au loin et comme ça faisait un moment que je ne t’avais pas vue... Enfin bref, coucou. » Elle lui adresse un petit signe de la main, puis se penche vers William. « Regarde mon bébé, c’est tata Cait. » En étant la meilleure amie d’Evan, Cailtin a quasiment été une grande sœur pour Joan. Tout comme elle faisait quasiment partie de la famille Pryce. Aux yeux de Joan, c’est toujours le cas aujourd’hui. Alors oui, Cailtin mérite son grade de tante.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    poor (adjective) when you have too much month at the end of your money.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 17/03/2018
›› Commérages : 97
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : la belle johanna braddy
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell)

Re: Put a little love in your heart (Caitlin) ✻ ( Jeu 11 Oct - 17:16 )

joan&caitlin ⊹ « Répète-moi pourquoi je ne peux pas aller au centre commercial avec toi déjà ? » Demande Erin les deux mains sur ses hanches. « Parce que je ne vais pas faire du shopping Erin, j’y vais pour travailler » Cela pourrait en étonner plus d’un mais c’est pourtant la vérité. La blonde avait prévu de se rendre au centre commercial pour flâner dans les boutiques de déco à la recherche de l’inspiration. On lui avait demandé de redécorer tout le hall d’entrée du Nora’s Café et elle devait bien avouer qu’elle était un peu en panne d’inspiration mais un petit tour dehors lui fera le plus grand bien sans aucun doute. « Bien sur pour travailler c’est ça, prends moi pour une quiche » « Je t’en prendrais une au passage oui si tu veux » Sa sœur la regarde les sourcils froncés « Une quiche ! » Qu’elle répète avant de rire tandis qu’Erin lève les yeux au ciel. Personne n’a jamais dit que la jeune femme était humoriste dans une autre vie hein. Elle embrasse sa sœur attrape son sac, son bloc note et prend la voiture direction le centre commercial. La blonde se perd dans les boutiques les unes après les autres griffonnant sur sa feuille tout un tas de notes qu’elle seule sera capable de relire plus tard. Ou peut-être même pas d’ailleurs. Elle se prend à laisser son esprit divaguer, la voila planté au milieu d’une allée, le hall du nora’s se dessinant devant ses yeux, elle y ajoute un à un chacun des éléments qu’elle vient de trouver. Elle bouge, échange, empile dans son esprit quand quelqu’un coupe court à son illusion « Hey ! Caitlin ! » En entendant son prénom la blonde se tourne alors à la recherche de son émetteur. Elle plisse les yeux, tourne sur elle-même tel un tourniquet avant de finalement tomber presque nez à nez avec Joan. Oui Joan Pryce. La sœur d’Evan Pryce. Autrement dit la sœur de son ancien meilleur ami dont elle a été amoureuse pendant des années sans jamais le lui dire avant de fuir à l’autre bout du continent parce qu’elle refusait de le voir épouser une autre femme. Cette Joan là. Mais au-delà d’être seulement la sœur d’Evan Joan est aussi une femme que Cait à toujours apprécié. A l’époque ou Evan et elle passait leur temps ensemble elle voyait souvent la jeune femme et s’entendait plutôt bien avec celle-ci. En fait elles ont même gardés contact pendant toutes ses années. Si Caitlin avait à l’époque décidé de rompre tout contact avec son meilleur ami elle n’en avait pas fait autant pour sa sœur. Bien sur elles ne s’envoyaient pas de messages tous les jours mais elles avaient réussi à prendre des nouvelles assez souvent pour savoir ce qu’il se passait dans la vie de l’une et l’autre. « Hey salut » Finit-elle par répondre une fois passé la surprise de la voir ici une poussette devant elle. « Pardon de t’agresser comme ça ! » La décoratrice sourit mais n’a pas le temps de répondre que déjà la brune enchaine. « Je t’ai vue au loin et comme ça faisait un moment que je ne t’avais pas vue... Enfin bref, coucou. » Cette explication qui n’en ai pas une la faire rire et elle finit par aller embrasser Joan sur chaque joue parce qu’elle est heureuse de la voir après tout ce temps. Est-ce que Evan lui a parlé de leur retrouvaille chaotique ? Est-ce qu’il lui dit qu’elle avait été amoureuse de lui tout ce temps ? Même si Cait est à peu près sur que Joan était au courant. Après tout presque tout le monde autour d’elle l’avait deviné, peu importe les efforts qu’elle mettaient pour essayer de le dissimuler. « Comment tu vas ? » Cait en aurait presque oublié la poussette l’espace de quelques instants avant de finalement se pencher vers celle-ci pour y découvrir le merveilleux bambin qui y séjournait. « Regarde mon bébé, c’est tata Cait. » La blonde sourit et tend sa main vers le petit garçon qui lui attrape rapidement le doigt. « Mon dieu qu’il est beau Joan. Félicitations » Bien sur grâce aux réseaux sociaux la blonde avait appris pour la grossesse de Joan et n’avait pu que s’en réjouir, elle lui avait d’ailleurs envoyé un message en disant qu’elle espérait faire la rencontre de ce petit être au plus vite et voila qui était chose faite. « Tata Cait en revanche c’est peut-être un peu trop d’honneur pour une fille qui ne t’a pas donné de nouvelles pendant des mois non ? » Caitlin continue à regarder le petit garçon avec fascination, des étoiles pleins les yeux comme chaque fois qu’elle voit un enfant. « Il a combien de mois maintenant ? Et il s’appelle comment déjà ? » Vive l’amie qui manque à tous ses devoirs. « Le rôle de maman te va si bien Joan, tu vas être fantastique dans ce nouveau rôle j’en suis sur » Après tout elle avait toujours été comme une seconde maman pour ses frères. Elle n’avait jamais su s’en empêcher et en même temps il faut dire qu’ils en avaient besoin car elle était de toute évidence la plus sage des trois. « Dis tu dois rentrer ? » Demande t-elle tout en regardant sa montre. « Si t’as un moment ce serais sympa qu’on aille se boire un café tu dois avoir un milliards de chose à me raconter » Décidemment Caitlin était clairement plus heureuse de revoir Joan qu’elle ne l’avait été de revoir son ancien coup de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/07/2017
›› Commérages : 1316
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Italia Ricci
›› Schizophrénie : Asher James ✩ Eliza Nelson-Riley ✩ James Campbell ✩ Calie Washington ✩ Rose Milligan ✩ Kate Rhodes

Re: Put a little love in your heart (Caitlin) ✻ ( Jeu 1 Nov - 16:01 )


Put a little love in your heart
Caitlin, elle fait partie intégrante de la famille Pryce. À ses yeux, elle n’est pas uniquement la meilleure amie d’Evan. Elle représente bien plus que ça, car d’aussi loin qu’elle se souvienne, la blondinette a toujours été dans les parages. Jusqu’à ce qu’elle décide de partir en Californie, à l’autre bout du pays. Mais Joan ne lui en a jamais voulu de prendre son envol. De manière générale, la jeune femme ne sait pas être rancunière ou amère envers ceux qu’elle aime sincèrement. Et puis dans le cas de Caitlin, l’envol était nécessaire. Bien qu’elle s’applique en permanence à ne pas se mêler des histoires de cœur des trois garçons Pryce, il y a certaines choses qui lui sautent aux yeux malgré elle. En l’occurrence, elle savait que Caitlin éprouvait des sentiments pour son frère. Tout comme elle savait que le voir heureux avec une autre femme lui brisait le cœur. À l’époque, Joan était heureuse de voir sa meilleure amie et son frère ensemble. Ophelia et Evan formaient un parfait petit couple à ses yeux, et l’idée d’avoir la jeune Rhodes comme belle-sœur la séduisait. Paradoxalement, elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir triste pour Caitlin. Caitlin qui attendait patiemment son tour, qui restait dans l’ombre pour ne pas nuire au bonheur d’Evan. Même si les deux femmes sont restées en contact, ne plus voir la blonde lui manquait. Ayant grandi avec trois frères, Joan a appris à apprécier la moindre présence féminine qu’on lui offrait. En partant vivre sur la côte ouest, Caitlin a laissé un grand vide derrière elle. Joan savait que la jeune femme était revenue sur Cap Harbor, et elles se sont d’ailleurs vues peu de temps après son retour. Malheureusement, c’était différent. Il y avait quelque chose de différent. Le fait qu’elle et Evan se soient perdus de vue a joué un rôle important dans cette histoire, Joan le sait. Il n’empêche que Caitlin restera ce qui se rapproche le plus d’une grande sœur pour elle.

En l’apercevant dans cet immense centre commercial, Joan s’élance vers elle sans réfléchir une seule seconde. Elle l’aborde comme si la dernière fois qu’elles s’étaient vues remontait à la veille. Pour la brune, ça n’a pas la moindre importance. Les excuses sont néanmoins de rigueur étant donné la façon un tantinet agressive dont Joan l’a interpellée. Pour sa défense, elle l’adore trop pour l’ignorer. « Je vais bien, merci ! Et toi ? Tu as l’air radieuse ! » Bon, Joan ne sera jamais objective sur la question. À ses yeux, Caitlin rayonne en permanence. La brunette est tellement heureuse de voir l’ancienne meilleure amie de son frère qu’elle ne tarde pas à lui présenter William, non sans une pointe de fierté dans son regard. Même si ce petit garçon est le fruit d’une relation passée, elle ne remerciera jamais assez Peter de lui avoir offert un bébé aussi beau et adorable. Même Caitlin est d’accord ! Un peu plus et Joan, elle bomberait le torse. Puisque la demoiselle Pierce fait partie de la famille, elle l’introduit comme étant la tante de son fils. Joan balaye la remarque de la blonde d’un simple signe de la main, lui montrant que ça n’a aucune espèce d’importance pour elle. « On a tous une vie, c’est normal. » Dit-elle en haussant les épaules, à la fois compréhensive et sincère. « Ça ne m’empêchera jamais de lui dire que tu es sa tante. » C’est qu’elle peut être têtue, cette Joan. Quand on en vient à parler de son fils, la jeune maman sent ses yeux se remplir d’étoiles et de cœurs. William, c’est son centre du monde. « Il va sur ses cinq mois. » Répond-t-elle avec le sourire. « Il est né le 27 mai et il s’appelle William. Ça devait être une fille normalement, alors j’étais un peu surprise quand on m’a dit que c’était un garçon. Mais c’est pas grave parce que c’est le plus beau. » Caitlin la complimente un peu au passage, faisant légèrement rougir la jeune femme. « Merci ! » Joan, elle a parfois l’impression que c’est compliqué d’être une maman. Heureusement qu’elle n’est pas toute seule. Tout son entourage s’implique dans la vie de William et mine de rien, il s’agit d’un soutien très précieux pour Joan.

Et maintenant, elles font quoi ? Joan, elle n’a pas envie de partir maintenant. D’autant plus que les deux femmes n’ont parlé que de sa nouvelle vie de maman et de William. Elle aimerait beaucoup savoir ce qui a changé du côté de Caitlin – si tant est qu’il ait eu des changements. Par chance, la blonde lui propose un café, et Joan répond par un grand sourire. « Oh je ne suis pas la seule, je suis sûre que tu en as autant à me raconter ! » La brunette regarde brièvement autour d’elle et repère un endroit où elles pourraient se poser. « Ça m’évitera de dépenser encore plus d’argent, en plus. » Elle dit ça en riant, avant de désigner le café derrière elles. « On va là-bas ? » Caitlin approuve la proposition, et les voilà qui se dirigent vers le comptoir du café. Elles commandent leur boisson, dont un thé glacé pour Joan, et s’installent à une table. « Alors ? Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière fois ? » La brunette n’attend pas plus longtemps avant de faire sa curieuse. Ça va sans dire qu’elle veut absolument tout savoir.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    poor (adjective) when you have too much month at the end of your money.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 17/03/2018
›› Commérages : 97
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : la belle johanna braddy
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell)

Re: Put a little love in your heart (Caitlin) ✻ ( Dim 25 Nov - 19:26 )

joan&caitlin ⊹ Si Caitlin avait toujours essayait de cacher ses sentiments envers Evan à tout le monde elle sait bien qu’elle est loin d’être aussi comédienne que sa sœur et finalement dans l’histoire il n’y avait que le Pryce en question qui n’y avait vu que du feu. Ophélia l’avait certainement deviné à la seconde même ou elle avait rencontré le Pryce, quant à Joan, elle les as vus grandir tous les deux, tout le temps fourrés ensemble et Cait ne saurait pas vraiment dire quand elle s’en ai rendu compte mais peut-être bien même avant qu’elle-même ne s’avoue qu’elle était tombé amoureuse de son meilleur ami. Parce que Caitlin elle avait refusé toutes ces émotions pendant longtemps, elle s’était refusé à croire qu’elle était amoureuse d’Evan. Cet attachement, ces sensations, cette excitation, cela ne pouvait être que les résultats d’une amitié sincère et passionnée. Jusqu’à ce qu’elle ne se rende à l’évidence. Caitlin à toujours été reconnaissante envers Joan de n’avoir jamais rien dit à Evan, peut-être est-ce pour cela qu’elle a continué à garder contact avec la jeune femme durant toutes ces années alors qu’elle avait définitivement coupé les ponts avec celui qu’elle considérait à l’époque comme étant son pilier, son mur porteur. Finalement même sans son mur elle ne s’était pas écroulé la blonde, pas totalement. Surement que Evan ferait une crise s’il savait que Joan et Cait ont continué à se voir pendant tout ce temps ou tout du moins à se donner des nouvelles. Peu importe. La décoratrice est réellement heureuse de voir la jeune femme aujourd’hui. « Je vais bien, merci ! Et toi ? Tu as l’air radieuse ! » Surement étais-ce ce petit week end entre Pierce qui lui avait fait le plus grand bien « Je vais bien aussi merci et pour l’air radieux il faut dire merci aux différents soins que j’ai fait il y a quelques semaines » Soins, massages, bains. En effet sa peau n’avait jamais était aussi belle quand à la jeune femme elle en était revenu revigoré et pleine d’énergie. Et puis sa petite semaine de vacances avec Aurora à LA approchait également à grand pas et ceci réussissait à lui mettre le sourire aux lèvres. « On a tous une vie, c’est normal. » Caitlin la remercie d’être aussi conciliante avec elle. Les frères Pryce ne s’en rendent peut-être pas compte mais ils ont de la chance d’avoir une Joan dans leur vie. « Ça ne m’empêchera jamais de lui dire que tu es sa tante. » Elle sourit la blonde et se penche à nouveau vers le bambin en lui disant « Alors voila enchanté bébé, je suis tata Caitlin, ravie de te rencontrer » Mais d’ailleurs, Caitlin se rend compte qu’elle ne sait rien de cet enfant et c’est inadmissible puisqu’elle vient d’être proclamé tantine. « Il va sur ses cinq mois. Il est né le 27 mai et il s’appelle William. Ça devait être une fille normalement, alors j’étais un peu surprise quand on m’a dit que c’était un garçon. Mais c’est pas grave parce que c’est le plus beau. » Cait écoute la Pryce avec attention, souriant à la petite anecdote se disant qu’en effet pour une surprise c’est une surprise. « Et du coup t’as du chercher un prénom de garçon au dernier moment ? » Ca aurait été beaucoup trop de stresse pour la blonde qui ne s’imaginait pas être dans une telle situation « En tout cas avec un prénom pareil il est voué à devenir un futur prince » Cait se réjouit d’avoir rencontré Joan aujourd’hui dans ce centre commercial et parce qu’elle n’a pas envie que leur rencontre se termine aussi rapidement elle lui propose alors d’aller boire un verre quelque part. Si toutefois elle en a le temps. « Oh je ne suis pas la seule, je suis sûre que tu en as autant à me raconter ! Ça m’évitera de dépenser encore plus d’argent, en plus. On va là-bas ? » Caitlin sourit et suit Joan jusqu’au café qu’elle lui indique à quelques mètres de la. « Alors ? Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière fois ? » Bien sur la brune ne tarde pas à la questionner. « Oh et bien pas grand-chose en réalité. Avant que tu ne demandes il n’y a toujours aucun homme dans ma vie » Parce qu’elle savait que Joan finirait par lui poser la question alors autant y répondre directement « Mon père est… Je t’avais parlé de son état de santé, et bien disons qu’il pourrait ne plus être avec nous pour Noël » Cait décida de ne pas s’attarder sur le sujet parce qu’elle ne voulait pas être triste, elle ne voulait pas penser à ça maintenant alors elle enchaina en disant « Et niveau travail et bien écoute mon entreprise marche plutôt bien je suis contente. D’ailleurs je dois redécorer le bureau de ton frère en ce moment mais il te l’a peut-être déjà dit » Lui avait-il dit également qu’elle lui avait avoué ses sentiments, qu’elle lui avait dit pourquoi elle avait fuit à LA sans plus jamais donner de nouvelles il y a des années de ça. « Et toi alors ? Tu as du reprendre le travail il n’y a pas longtemps avec William non ? Tu es toujours à ton compte ? » Les femmes Pryce et Pierce sont des femmes indépendante tout le monde le sait ! « Et puis moi aussi je veux savoir qui est l’homme dans ta vie actuellement, le père de ce magnifique bébé » Qu’elle finit par dire en prenant une voix enfantine tout en se penchant vers William alors que les deux jeunes femmes se sont attablés à ce café.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/07/2017
›› Commérages : 1316
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Italia Ricci
›› Schizophrénie : Asher James ✩ Eliza Nelson-Riley ✩ James Campbell ✩ Calie Washington ✩ Rose Milligan ✩ Kate Rhodes

Re: Put a little love in your heart (Caitlin) ✻ ( Dim 9 Déc - 17:02 )


Put a little love in your heart
Evan était tellement proche de Caitlin que Joan pensait qu'elle deviendrait un jour sa belle-sœur. C'était presque une évidence à ses yeux, une suite logique à leur amitié de longue date. Ça ne s'est malheureusement jamais produit, les sentiments de Cailtin n'ayant jamais été réciproques du côté de son frère. À chaque fois qu'il présentait une jeune fille aux Pryce, autre que Caitlin, elle ressentait toujours une pointe de déception. Elle a continué à y croire, à se dire que tôt ou tard son frère allait se réveiller, jusqu'à ce que Ophelia gagne son cœur. La meilleure amie de Joan rejoignait la famille Pryce, tandis que Caitlin la quittait. Cette situation l'a évidemment attristée, mais en même temps, elle était heureuse de voir sa meilleure amie accrochée au bras de son frère. Elle aurait pu en vouloir à Caitlin de prendre la fuite, mais elle savait au plus profond d'elle-même que ce déménagement était nécessaire. Joan comprenait chacune des raisons qui l'ont poussée à partir vivre sur la côte ouest. Donc elle a préféré la soutenir, tout en gardant contact avec elle. Dernièrement, les deux femmes se sont pourtant légèrement perdues de vue. Joan suppose qu'il n'y a rien de dramatique là-dedans, consciente que la vie de Caitlin ne doit pas toujours être de tout repos. Passer son chemin sans même venir lui adresser un mot ne lui a pas effleuré l'esprit car à ses yeux, la blonde fera toujours partie de la famille Pryce. C'est pour ça qu'elle lui colle le rôle de tante sans aucune once d'hésitation. Après tout, si un jour Joan devait lui confier son bébé, elle le ferait sans se poser de question. « Oui ! J'ai mis neuf mois à me décider pour un prénom féminin, et il a fallu qu'en dix minutes, j'en trouve un masculin. » Bon, elle n'a pas été cherché bien loin. Joan a simplement repris le prénom de son père, cet homme qu'elle aime à la folie des grandeurs. Elle a vite été séduite par l'idée de nommer son premier enfant après son propre père. « Evan était d'ailleurs avec moi le jour de l'accouchement. C'est lui qui m'a aidé, pour le prénom. » La brune lâche l'information en essayant de capter le regard de Caitlin. Elle ne comptait pas parler d'Evan aussi rapidement, elle doit bien l'admettre. Une petite partie d'elle-même redoute la réaction de Caitlin. Pour ce qu'elle en sait, elle pourrait être en train de faire remonter des souvenirs qu'elle essaye d'enfouir. À défaut de discuter au beau milieu de la foule, les deux femmes décident de se retrouver autour d'une boisson chaude. Joan ne peut décemment pas refuser l'offre, entraînant alors l'ancienne meilleure amie de son frère vers le premier café qu'elle repère. C'est l'occasion parfaite pour que chacune rattrape les événements loupés dans la vie de l'autre. La curiosité légendaire de Joan la pousse à ouvrir le bal. Elle feint une petite moue triste lorsqu'elle apprend qu'il n'y a aucun homme dans la vie de Caitlin, pour finalement vraiment l'être quand elle évoque le santé de son père. « Oh... Je suis désolée. Ça doit vraiment être dur pour vous tous. » Joan sent que Cailtin préfère ne pas s'étendre sur le sujet, ce qu'elle respecte complètement. Donc elle ne pose pas plus de questions pour ne pas la forcer à parler d'un sujet qu'elle souhaite éviter. « J'avoue, Evan m'a tout dit. Il m'a envoyé un message le jour où vous vous êtes revus, et c'est possible que j'ai joué les innocentes. J'ai fait semblant de ne rien savoir. » Dit-elle avec un sourire en coin. « Je sais que ça ne me regarde pas vraiment tout ça, mais sache qu'il s'en veut vraiment de t'avoir fait souffrir. Je comprends toujours pas comment il n'a pu se rendre compte de rien. À croire qu'avec Evan, il faudrait avoir un panneau lumineux au-dessus de la tête en permanence pour être sûr qu'il comprenne. » On ne va pas se mentir, il est parfois désespérant. Malgré sa grande intelligence, il n'a jamais su lire entre les lignes. À partir du moment où on ne lui dit pas clairement les choses, Evan ne comprend absolument rien. Quand on ne veut pas qu'il comprenne, c'est plutôt pratique. Dans certains cas, c'est pénible. C'est pour ça qu'avec lui, Joan ne prend jamais de pincettes. « Si tu savais tout ce que tu as loupé ! » Commence-t-elle en riant. « Je suis toujours à mon compte oui, mais ça ne marche plus très bien. Entre ma grossesse et l'arrivée de William, j'ai dû ralentir le rythme et ça m'a fait perdre énormément d'opportunités. Maintenant, j'essaye de garder la tête hors de l'eau mais c'est assez compliqué. Je pense sérieusement à tout arrêter pour trouver un emploi plus stable. En attendant, j'ai déménagé, et je vis avec Evan. » Bien qu'il l'ait accueillie sans y réfléchir à deux fois, elle sait que c'est un gros changement pour son frère qui aime énormément sa solitude. « Quant au père du bébé, ça aussi c'est compliqué. Tu te souviens de Peter ? C'est lui le père de William. On s'est séparé au début de ma grossesse parce qu'il ne se sentait pas prêt, et on ne s'est plus vraiment parlé pendant neuf mois. Il a quand même fini par accepter William, donc j'essaye de lui laisser dès qu'il le demande pour qu'ils passent du temps ensemble. Et je ne sais pas si tu te souviens aussi de Paul ? C'est lui mon petit-ami. On est pas ensemble depuis longtemps mais pour l'instant, ça se passe vraiment bien. » Joan, elle a l'impression d'avoir beaucoup parlé. Et encore, elle n'est pas rentrée dans les détails. « Juste comme ça, Paul est mon meilleur ami depuis que je suis haute comme trois pommes. » Un sourire innocent s'inscrit sur son visage, tandis qu'elle boit une gorgée de son thé glacé. Evan est célibataire et Caitlin aussi. Dans la tête de la brune, ça fait déjà des plans sur la comète.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    poor (adjective) when you have too much month at the end of your money.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Put a little love in your heart (Caitlin) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Put a little love in your heart (Caitlin)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération