anipassion.com

Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 579
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( Mer 3 Oct - 11:19 )



Bitch, tu t'assois
with, DEVON & RYAN.

Un croissant. Deux croissants. Trois croissants. Ryan penche la tête sur le côté alors qu'il observe la boulangère mettre un quatrième dans le sachet. « Refaites-en encore un de quatre. » Il a faim. Il tente de se persuader que le deuxième paquet sera pour son goûter mais il sait d'avance qu'il aura tout bouffé avant même de remettre un pied à la garçonnière. Pas grave. C'est pas comme s'il ne pouvait pas s'octroyer de petits plaisirs. Puis les croissants, c'est la vie ! Il ne pourrait pas vivre sans, donc voilà. Il a le droit d'en manger autant qu'il veux, quand il le veux. La boulangère le connait bien. Elle glousse, lui refait donc un deuxième paquet. « Je vais en prendre aussi deux à emporter comme ça, pour manger sur la route. » Aussi parce qu'il aime bien les comptes ronds. Dix, c'est un jolie nombre. Et puis, t'façon, emballé ou pas, les croissants seront bien vite dans son bide. « Allez, merci ! » Sa maman lui a toujours dit d'être poli avec les gens gentils alors il l'est. Même si parfois, il a envie de dire à la demoiselle de se bouger le cul et d'aller plus vite parce qu'il a les crocs. Ryan peut, parfois, se montrer patient. Aujourd'hui, il l'a été pour la simple et bonne raison qu'il y avait un petit panier de dégustation et qu'il pouvait prendre autant de truc qu'il voulait en attendant d'être servi. Il va finir par croire que la dame peut lire dans ses pensées. Bref. Comme il l'avait pressenti, quand il rentre chez lui, il n'y a plus que deux sacs vides et quelques miettes sur son t-shirt. Il fait un pas pour se déchausser mais calcul que quelque chose cloche. « Uhm ? » Un coup à droite, un coup à gauche; Pas de bruit et surtout, pas de Simba à l'horizon. « Bébé ? » D'habitude, il vient toujours se frotter à ses jambes et il réclame un petit gâteau ou tout autre chose pour lui aussi grignoter à son tour. Mais là, rien. Même pas un bruit. « Simba ? » Ok. C'est vraiment pas drôle. « On joue pas à cache-cache, c'pas drôle avec toi. Tu viens jamais me chercher quand c'est ton tour de compter ! » Il s'est fait avoir plusieurs fois et franchement, il a décidé de ne plus laisser la chance au chat. C'est un très mauvais joueur en plus d'être un feignant. Bon. Il veux pas venir; Très bien. Ryan accuse le coup d'être oublié et se dirige vers la cuisine mais se stoppe en voyant une forme blonde et étrange attendre juste devant l'entrée de cette dernière. « T'es qui toi ? » La forme lève ce qui ressemble à sa tête et aboie. « Woof ? C'est pas un nom, Woof, espèce de con ! » Il roule des yeux, passe à côté du chien et jette les deux paquets qu'il tenait à la main à la poubelle. Mais ... What ? Un chien ? Dans sa cuisine ? « Holaaaaaa, poto ! » Ryan lève un doigt en voyant l'animal juste à côté de lui. « Qu'est-ce que tu fous là ? » Ce dernier lui réponds à nouveau par un aboiement. « Mais putain tu sais pas dire autre chose que woof ou quoi ? » Ca commence à le gaver tout ça. « D'jà tu t'assois avant que je m’énerve et tu me montres ta bouche. Si t'as mangé mon chat, je te démonte la gueule, c'est clair ? » Ryan commence à se débattre pour ouvrir la gueule du chiot mais ce dernier prends la fuite vers le salon. « ESPÈCE DE PETIT CONNARD DE MERDE, JE VAIS TE TUER ! » Pour trois raisons. La première, c'est qu'il a pas voulu lui obéir. La deuxième, c'est qu'il a retrouvé une touffe de poil de son chat. La troisième, c'est parce qu'il y a un stupide et putain de chiot chez lui et il sait pas pourquoi. « BOUGE DE LA ! » qu'il dit à son cousin qui débarque comme si la troisième guerre mondiale venait d'être déclaré. « Bitch, tu t'assois et tu me laisses niquer ce petit merdeux. J'suis sûr il a bouffé mon chat ! » Il va passer un sale quart d'heure.



✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 50
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen ✻ adrian dawkins ✻ anya arsenault ✻ bird roth-spiegelman ✻ lola fitzsimmons ✻ alix westmore ✻ mina o'cearnaigh ✻ cassandra hamilton ✻ markus cubbins

Re: Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( Mer 3 Oct - 19:38 )



Bitch, tu t'assois
with, DEVON & RYAN.

Devon est heureux comme un prince lorsqu'il pousse la porte de la maison dans laquelle il y avait la portée de chiots sur laquelle il a craqué. Autant dire que depuis le temps qu'il voulait un chien, le voilà servi. Il a un joli petit toutou dans ses bras, et il sourit comme un débile heureux. Il est même tellement content qu'il fait déjà une entorse à la règle qu'il avait mentalement fait dans la voiture avant d'y arriver, c'est à dire, pas de chien sur le siège passager. C'est déjà loupé, Buzz le chien est à ses côtés, endormi pendant qu'il roule jusque l'animalerie. Il s'était presque levé aux aurores tant il était excité et Ryan dormait encore quand il est parti alors il n'avait même pas eu le temps de le prévenir qu'il y aurait un nouvel habitant dans la garçonnière pour remplacer Roy, le chien de Riley. Mais tant pis, il est heureux, c'est ce qui compte. Quand il pousse la porte de l'animalerie pour acheter le nécessaire pour la bête, il ne compte pas, il achète presque tout en double, deux paniers, un pour le salon et un pour dans sa chambre, deux laisses pour l'humeur, une verte et une bleue, un paquet de croquettes et bien trop  de jouets pour son nouveau bébé. Mais il s'en fout après tout. La petite bête attire tout les yeux féminins et ça le rend encore plus heureux. Quand il en a enfin fini avec les courses, il se remet en direction de la garçonnière et il monte les escaliers quatre à quatre, Buzz dans ses bras et les sacs pleines de nouvelles choses autour des poignets. Quand il pousse la porte, il brise le silence d'un magnifique « C'est moooooi. » Mais il est seulement accueilli par Simba le chat et autant dire que la rencontre ne se passe pas si bien que ça, Simba grogne, Buzz aboie, on adore. Devon regarde alors Simba et le fustige d'un « Calme toi le Roi Lion, il est aussi ici chez lui, et je te préviens, tu ne lui donne pas de coup de pattes sinon je te défonce, d'accord ? » Simba le regarde avec son air de débile heureux avant de partir. Devon laisse Buzz prendre ses quartiers avant de déposer toutes les choses un peu partout dans l'appartement et il lui met même un bol de croquettes dans le salon et un dans sa chambre, juste au cas où il se décide pour deux territoires. Puis, après une bonne heure de sport, il se décide à prendre sa douche, toujours accompagné de Buzz qui le suit partout, mais peut-être qu'il en a eu assez d'entendre le Oakley chantait parce qu'une fois sorti de la douche, plus de traces de labrador, juste une porte entrouverte. Il se rhabille alors et tout ce qu'il entend c'est Ryan qui ne semble pas vraiment content. Le Oakley lève alors les yeux au ciel avant de finir de boutonner sa chemise et il débarque dans la cuisine en soufflant.  « BOUGE DE LA ! » Mais ? Devon fusille Ryan du regard avant de le voir qui semble en avoir après Buzz. « Bitch, tu t'assois et tu me laisses niquer ce petit merdeux. J'suis sûr il a bouffé mon chat ! » Devon explose alors de rire avant d'attraper Buzz dans ses bras pour lui offrir une caresse pour qu'il arrête de stresser et il lui offre même un petit baiser sur le sommet de son front  cet homme est gaga « Déjà de une, il ne peut pas avoir bouffer Simba, il est trop gros ! » Il va se faire tuer mais tant  pis « Puis il est inoffensif. » La tête du petit chien se niche dans le creux du bras de Devon. « Alors tu vas te calmer et tu vas t'excuser auprès de Buzz tout de suite Oakley ! » Et il repose le labrador qui grimpe sur le canapé pour se coucher comme un roi « J'attend ! Tu t'excuses auprès de Buzz Ryan ! Et c'est mon chien, alors il va falloir que tu apprennes à vivre avec déjà ! » A croire que la guerre est déclarée.



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 579
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( Mer 3 Oct - 20:24 )



Bitch, tu t'assois
with, DEVON & RYAN.
Quelle chance avait-il de rentrer chez lui, après avoir disparu vingt minutes, pas plus, et de retrouver un chien ? Pas beaucoup. Pourtant, c'est exactement ce qu'il vient de lui arriver. Des woof en puissance et une gueule de merde, voilà ce qu'il a en face de lui plutôt que la plus belle chose au monde : SON SIMBA. S'il arrive a garder son calme au départ, Ryan, il déraille très vite. Il comprends pas le langage woof, il aime même pas ce mot : woof. Et puis, merde, pourquoi ce prénommé Woof a mangé son chat ? Son Simba n'avait rien fait. Il vivait au paradis, parmi les caleçons avengers et futuristes de son maître. Il avait une belle vie. Il méritait pas de mourir aussi bêtement. Son bébé. Dans le ventre d'un chien. C'est le pire scénario au monde. Et voilà maintenant que Monsieur Devon débarque et se poste devant lui. Mais merde ! Laissez-le tuer ce chien de brun qu'on en parle plus. « Déjà de une, il ne peut pas avoir bouffer Simba, il est trop gros ! » Pardon ? Ryan hausse un sourcil, surpris d'entendre dire que son bébé à lui est 'gros' « T'as vu ton cul ? Tu fais de la concurrence au Kardashian. Alors avant de dire qu'il est gros regarde toi d'abord ! » Il bouille intérieurement le plus jeune des Okaley. Pourtant, Devon le connait, il ne va pas pouvoir tenir de la sorte pendant des heures. Il va falloir qu'il arrête de dire des conneries pour que la tension artérielle du brun redescende. « Puis il est inoffensif. » Son cousin prends la boule de poil qui pue dans ses bras. Il se laisse même dévorer le visage par sa langue rugueuse. Ryan fait mine de vomir. « Pouilleux ! » Il ne sait pas d'où il tient ce mot de vocabulaire, mais si la situation le lui permettait, il serait extrêmement fière de l'avoir sorti. « Alors tu vas te calmer et tu vas t'excuser auprès de Buzz tout de suite Oakley ! » S'excuser ? Buzz ? Il éclate de rire, se tordant littéralement. « Buzz ! » Et voilà, c'est reparti. Il se laisse même tomber par terre pour rouler tout en riant. « J'ai jamais rien entendu d'aussi moche et d'aussi nul de ma vie ! » Il se moque, ouvertement. « Retourne sur ta planète Buzz, on veux pas de toi, chien de bâtard ! »v Ca se voit qu'il est pas net, t'façon. Il a des yeux trop gros pour son museau. C'est disproportionné. Burk.Oh, bah il va le surnommé comme ça, tiens : Burk. « J'attend ! Tu t'excuses auprès de Buzz Ryan ! Et c'est mon chien, alors il va falloir que tu apprennes à vivre avec déjà ! » Quoi ? Il se relève, se poste devant Devon le regard noir. « Moi, je dois m'excuser ? » Sa voix trahie la colère qui remonte à nouveau à la surface. Si Ryan était un volcan, il serait en fonctionnement tous les jours. Pauvres habitants du Mont Ryan. « Parce que t'as cru que 'allais dire un truc à ce fils de pute ? Il a bouffé mon chat, j'te dis ! » Et il rigole plus, là. L'heure est grave. Il va devoir préparer son deuil. Il va pleurer toutes les larmes de son corps. Se sera la troisième fois qu'il pleurera de sa vie. « J'ai pas signé pour un chien, alors tu prends tes clics et tes clacs et tu te casses d'ici avec lui. » Ouais, surtout le chien. « Burk ? Viens le chien ! » Ryan s'éloigne de son cousin et s'approche de la fenêtre tout en appelant le chiot. « Allez, dégage. J'veux pas de toi ! » Il ouvre la fenêtre et attends que le chiot se fasse la malle. Il souhaite pas sa mort, mais s'il pouvait faire sa vie ailleurs, ça l'arrangerait. Puis, bon, un chat retombe toujours sur ces pattes, ça doit être la même chose avec les autres animaux. Ça semble logique.



✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 50
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen ✻ adrian dawkins ✻ anya arsenault ✻ bird roth-spiegelman ✻ lola fitzsimmons ✻ alix westmore ✻ mina o'cearnaigh ✻ cassandra hamilton ✻ markus cubbins

Re: Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( Mar 23 Oct - 22:06 )



Bitch, tu t'assois
with, DEVON & RYAN.

Devon il ne comprend pas comment Ryan peut s'énerver de la sorte alors que Simba est sûrement caché sous le lit, ou même sous le canapé, s'il n'a pas piqué du poulet dans le frigo. Alors Devon il aimerait surtout que Ryan il arrête de gueuler sur SON chien, parce que sinon, le brun il va gueuler encore plus fort et ça va encore partir en cacahuètes.Et si ça part en cacahuètes, Riley ne sera pas là pour soigner les bobos de Devon ou même faire l'arbitre, alors ce n'est pas vraiment drôle. « T'as vu ton cul ? Tu fais de la concurrence au Kardashian. Alors avant de dire qu'il est gros regarde toi d'abord ! » Oh c'est pas très sympa ! « Mon cul est pas gros IL EST MUSCLÉ. Pas comme ton cerveau ! » Le clash est digne d'une cour de maternelle on dirait les gosses du centre. Et Devon il essaye de lui prouver qu'il est gentil et ses câlins font fondre le cœur du plus vieux des Oakley. Devon il est vraiment heureux comme un prince avec ce chien et il a hâte de le présenter à sa mère. « Pouilleux ! » Devon cache les oreilles du labrador avant de regarder son cousin, un air renfrogné sur le visage « Ta gueule ! » prononce t-il, mi-sérieux, mi pas-sérieux. Et il berce même le chien avant de le laisser vaquer à ses occupations. Pauvre bête qui ne doit pas bien comprendre ce qu'il se passe. « Buzz ! J'ai jamais rien entendu d'aussi moche et d'aussi nul de ma vie ! » Eh oh, Simba c'est moche aussi et il n'a jamais rien dit. Il trouvait que ça ne servait à rien de se moquer parce qu'il changerait pas le nom. Alors voilà. Devon fait un doigt d'honneur à son cousin en le regardant, très sérieux. « Retourne sur ta planète Buzz, on veux pas de toi, chien de bâtard ! » EH OH. Devon fronce les sourcils et contracte la mâchoire, il prenne ne rien dire et serre ses poings. S'il continue, Devon, il va vraiment s'énerver. « Moi, je dois m'excuser ? » « Exactement ! » Devon secoue la tête positivement pour montrer qu'il est très sérieux. Après tout, il a manqué de respect à Buzz et personne ne manque de respect à son chien. Au moins, ça attire les meufs sur Tinder. Alors, c'est bien, c'est un bon point.« Parce que t'as cru que 'allais dire un truc à ce fils de pute ? Il a bouffé mon chat, j'te dis ! » Devon lève les yeux au ciel et quand il voit le matou qui est à la porte, regardant sans vraiment comprendre ce qu'il se passe, il rit un peu en coin. Quand il va se rendre compte de sa connerie, il sera bien trop tard. Qu'est-ce qu'il aurait pu bouffer un chat plein de poil alors qu'il n'a même pas sa dentition d'adulte ? « J'ai pas signé pour un chien, alors tu prends tes clics et tes clacs et tu te casses d'ici avec lui. » Ah c'est comme ça ? « Déjà je te rappelle que je paye plus de loyer que toi, donc c'est toi qui doit te casser ! CQFD. Trou du cul. » l'insulte qui tue Et Devon est très sérieux, s'il n'accepte pas Buzz, il part. Et Devon il pourra même l'aider à balancer ses affaires dans l'escalier.« Burk ? Viens le chien ! » Devon ne comprend pas et il regarde le chien qui vient vers Ryan, la queue toute remuante et quand il ouvre la fenêtre, Devon il court pour récupèrer Buzz et le protège. « Allez, dégage. J'veux pas de toi ! » Il claque même la fenêtre pour faire comprendre qu'il est en colère. « Mais t'es complètement malade ?? Il aurait pu se tordre une patte ! Ou même mourir ! MOURIR. » Il secoue la tête de droite à gauche avant de froncer les sourcils et il montre le chat qui vient de rentrer comme un roi dans le salon, Devon pose alors Buzz sur le sol et les deux animaux se font des câlins comme s'ils se connaissent depuis toujours « VOILA ! T'as vu qu'il va pas le bouffer ! » Il secoue la tête, agacé « Alors maintenant, tu t'excuses. Vraiment. C'était pas une blague »



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 579
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( Dim 11 Nov - 17:17 )



Bitch, tu t'assois
with, DEVON & RYAN.


« Mon cul est pas gros IL EST MUSCLÉ. Pas comme ton cerveau ! » MEEEEH ! C'est vraiment pas gentil du tout ça. Surtout qu'il ne le fait pas exprès d'avoir un petit cerveau. Il est né ainsi. « Discri-mini-nation ! » Non, c'est pas ça. « Dicriminination. » Toujours pas ! « Bref, c'est de la di- quelque chose envers mon cerveau ! » Et ça, Ryan, il l'accepte pas. « Puis il est pas musclé, quand tu sautes, il bouges dans tous les sens. Les muscles, ça bouge pas. Regarde. » Et c'est reparti. Le Oakley ne sait jamais gardé très longtemps ses vêtements. Son haut se retrouve en boule sur le sol, et son pantalon, au bas de ses chevilles. Puis, il gonfle le torse, faisant ressortir ses pectoraux et abdominaux. « Tu vois ! » Lui, il est musclé. « T'es sur le déclin, assume-toi un petit peu Devon. » Heureusement que cette manière de fonctionner leur est propre. Ryan ne pourrait pas se montrer aussi virulent et taquin avec quelqu'un d'autres sans qu'il n'y est de répercussions. « Ta gueule ! » Tss. Il baisse le regard pour ne pas montrer qu'il pouffe de rire. « Oh bah j'ai mis mes chaussures à l'envers ! » C'est bête. Mais il a trop la flemme de bien les remettre. A la place, il remonte son pantalon pour éviter que Devon se moque un peu plus de son caleçon spider-cochon. « Déjà je te rappelle que je paye plus de loyer que toi, donc c'est toi qui doit te casser ! CQFD. Trou du cul. » CQ quoi ? « J'ai pas compris. » Et c'est vrai. Il a pas compris la fin. « Et je te ferais dire que t'es aussi un trou du cul, parce que tu fais toi aussi caca avec ton cul. » Tiens. Il tire même la longue pour ajouter un peu de profondeur et de sens à ces mots si puissants. Puis, il en a marre, et part ouvrir la fenêtre. Il a envie que Buzz parte parce qu'il a bouffé son chat. Il doit faire un vol plané, c'est le prix à payer. « Mais t'es complètement malade ?? Il aurait pu se tordre une patte ! Ou même mourir ! MOURIR. » Ouais, c'est bon. « PAS BESOIN D’HURLER. JE SUIS PAS SOURD MOI ! » Non mais oh. Du coup, Buzz se cache dans les jupes de son père et cette image me fait rire ! et Devon referme la fenêtre. Pff. Bande d'ingrats ! « De toute façon, s'il avait sauté, j'aurais fait la même et j'aurais activer mon pouvoir comme Superman ... » D'ailleurs, il met son poing vers le ciel et fait genre qu'il vole ! Un vrai super-héros qu'il tente de reproduire. « VOILA ! T'as vu qu'il va pas le bouffer ! » OHHHH. « Mon bébé ! » Ryan, il court après son chat jusqu'à ce qu'il l'attrape et lui fait un énorme câlin qui risque de le tuer sur place, tant il le sert. « Est-ce que le chien il t'as fait mal ? Montre-moi où t'as des bobos. » Simba ne semble pas vouloir répondre, mise à part miauler bien fort et tenter de mordre les mains de son maître. Bon. « Alors maintenant, tu t'excuses. Vraiment. C'était pas une blague » Hahahahahaha. Ryan repose son chat sur le sol et lance un regard noir à Buzz. « Non. » Sauf que Buzz, c'te babache, il lui saute dessus à pleine puissance, le fait tomber sur le sol et lui lèche le visage. Le tout, fait rire Ryan pendant quelques dizaines de secondes avant qu'il ne se rende compte de ce qu'il se passe. « Eh non ! » Il arrive à éloigner le labrador de lui et à s'essuyer le visage. « Je l'aime quand même pas ! » Même s'il est rigolo quand il lèche le visage des gens. « C'est pas moi qui le promène et qui ramasse son caca. Et hors de question qu'il finisse mon assiette. C'est le deal ! »



✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 50
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen ✻ adrian dawkins ✻ anya arsenault ✻ bird roth-spiegelman ✻ lola fitzsimmons ✻ alix westmore ✻ mina o'cearnaigh ✻ cassandra hamilton ✻ markus cubbins

Re: Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( Ven 4 Jan - 20:41 )



Bitch, tu t'assois
with, DEVON & RYAN.

« Discri-mini-nation ! » Mais encore ? Devon regarde Ryan, impressionné par tant de conneries. « Dicriminination. » Toujours pas, le barman a même un sourire moqueur qui nait sur ses lèvres alors qu’il voit son cousin qui galère a prononcer un mot, pourtant facilement prononcable. « Bref, c'est de la di- quelque chose envers mon cerveau ! » Devon finit par lever les yeux au ciel, exaspéré, il fallait vraiment qu’il lui achète un dictionnaire pour Noël. « On dit discrimination triple buse. Dis-cri-mi-na-tion. 5 syllabes. » il lui montre même sa main pour lui montrer le chiffre cinq sur ses doigts, histoire qu’il comprenne qu’il y a cinq syllabes dans le mot. L’intelligence qui se montre un peu dans le cerveau de Devon il faut en profiter c’est pas tout les jours « Puis il est pas musclé, quand tu sautes, il bouges dans tous les sens. Les muscles, ça bouge pas. Regarde. » Devon écarquille les yeux quand il voit son cousin qui lui fait une démonstration d’anatomie. Il le fatigue c’est indéniable mais qu’est-ce qu’il s’ennuierait si son cousin n’était pas là. Il aurait même certainement fait une dépression nerveuse avant d’avoir eu le temps de dire Quidditch #HPPower. « Tu vois ! T'es sur le déclin, assume-toi un petit peu Devon. » il lui offre un joli doigt d’honneur avant de l’affubler d’un « Je t’emmerde Oakley. » Oakley deuxième du nom qu’il rajouterait même, mais il évite parce que ça partirait certainement en troisième guerre mondiale et l’appartement en avait supporté des disputes, il valait mieux qu’ils se calment, sinon ils risqueraient de mettre ce fameux appartement à feu et à sang avant la nouvelle année. Et il valait mieux éviter, il n’avait plus personne chez qui squatter Devon et il ne pourrait pas squatter chez une nana chez qui il coucherait qu’une nuit, parce qu’il ne la supporterait pas et puis il voulait que Riley revienne alors ce n’était pas une bonne idée. « Oh bah j'ai mis mes chaussures à l'envers ! » Cette personne est exaspérante, Devon se demande si un jour il touchera le fond niveau connerie et il n’espère pas parce qu’on quand même sacrément bien parti sur l’échelle de la connerie. « T’es vraiment nul. » lui offre t-il en guise de réponse. Il dirait même que c’est un gros nul, mais on pourrait croire qu’il a cinq ans et Devon est très fier de son âge. « J'ai pas compris. » Evidemment. « Et je te ferais dire que t'es aussi un trou du cul, parce que tu fais toi aussi caca avec ton cul. » Toute cette histoire n’a ni queue ni tête, ils se prennent la tête pour un chien, maintenant, ils parlent de caca. On se demande où est parti la maturité. Enfin la maturité revient dans le corps de Devon quand Ryan veut que le chien saute par la fenêtre, n’importe quoi. Devon a le temps de l’intercepter parce qu’il ne veut pas que son chien meurt, il serait triste et il n’aurait personne avec qui dormir. « PAS BESOIN D’HURLER. JE SUIS PAS SOURD MOI ! » Il hurle s’il veut. « JE HURLE SI JE VEUX DEJÀ. » Oui voilà, Devon montre qu’il a une paire de cojones en criant plus fort que son cousin c’est déjà un bon poing. « De toute façon, s'il avait sauté, j'aurais fait la même et j'aurais activer mon pouvoir comme Superman ... »  Et il se serait écrasé comme une pauvre crêpe et Devon aurait eu Rachel sur le dos. Bien joué. On applaudit la connerie omniprésente de Ryan. Et le sujet de leur dispute arrive, DEvon est soulagé comme ça Ryan arrêtera d’être un peu con. C’est un bon point, et une bonne initiative sur le coup. « Mon bébé ! Est-ce que le chien il t'as fait mal ? Montre-moi où t'as des bobos. » Ah ben niveau connerie on est encore au summum. Est-ce qu’il pense vraiment que son chat va lui répondre ? Il faudrait qu’il arrête la drogue si c’est le cas.« Non. Eh non ! Je l'aime quand même pas ! » buzz ne demande que de l’amour. Devon offre une caresse à son chien et lui bouche même les oreilles pour qu’il n’entende pas. « C'est pas moi qui le promène et qui ramasse son caca. Et hors de question qu’il finisse mon assiette. C'est le deal ! » Quel deal déjà ? « T’es vraiment un couillon. Et je t’ai pas demandé de t’en occuper déjà, je suis quelqu’un de responsable moi. » il insiste même sur le moi en attrapant la gamelle vide de croquettes du chien pour la lui remplir. Et il pousse Simba qui voulait aller en manger « Psshhhttt sale bête. » Et Simba détale, laissant la place à Buzz « J’ai pas besoin de toi pour m’en occuper déjà. Puis au moins c’est pas un vieux chat de grand-mère. » Le clash gratuit et puéril. « Ca va je rigole, Simba est mignon et c’est pas un chat de grand-mère. Puis, t’es vraiment con, j’aurais deviné que Buzz allait faire du mal au chat, je l’aurais pas prit. Tu veux une bière de la paix ? » demande t-il en se dirigeant au frigo. Oui, Devon est sympa. Des fois.




--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 579
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)

Re: Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( Dim 13 Jan - 12:59 )



Bitch, tu t'assois
with, DEVON & RYAN.

Ryan, il fait souvent de son mieux pour utiliser des mots Très difficile à prononcer et à comprendre depuis que Rachel lui donne quelques leçons de vocabulaire. Le problème ? C’est qu’il a du mal à les utiliser a bonne escient mais aussi à les dire. « On dit discrimination triple buse. Dis-cri-mi-na-tion. 5 syllabes. » Eh. C’est vraiment pas gentil de le prendre pour un abruti extremement bien fini. « Mais je te prout dans la gueule ! » D’ailleurs, ça tombe bien, son côté degueulasse ressort. Il baisse son pantalon, monté son magnifique derrière à son cousin et sort le plus poétique et luxurieux pet de toute sa vie, « Dans ta trooooooooonche. » Popopopopo ! Et voilà un Ryan faire de lui. cet homme est perdu pour toujours .... désolé Rachel. « Je t’emmerde Oakley. » Genre. Il oserait pas. « Je t’emmerde encore plus, vieux Oakley ! » Et boom. Il a gagné cette partie de gros-mots. C’était tout de même hyper facile. Trop simple. Ryan est même un peu déçu que cette partie se soit terminée aussi vite. Peut-être devrait-il remettre le point en compétition pour s’mauser un peu plus ? Dommage que ce chien vienne les embêter. « JE HURLE SI JE VEUX DEJÀ. » NON. « MOI JE LE VEUX PAS. » Donc on respecte le plus jeune et on lui obéit. « T’es vraiment un couillon. Et je t’ai pas demandé de t’en occuper déjà, je suis quelqu’un de responsable moi. » Responsable ? Devon ? Non. Un Devon responsable, ça n’existe pas. « Tu fais mourir les plantes ... » Parce qu’il oublie de leur donner à boire, et pouf, la plante n’existe plus et rejoint le cimetiere des végétaux. « moi, Simba, il vit encore. » Il dit ca, il dit rien. « Psshhhttt sale bête. » Ryan ne dira rien à ce sujet. Il ne peut pas dire le contraire. Simba venait de faire une bêtise : celle de s’approcher du chiot ! « J’ai pas besoin de toi pour m’en occuper déjà. Puis au moins c’est pas un vieux chat de grand-mère. » Alors là. Ryan fait sa tête de choqué, puis de déçu, puis a nouveau de choqué et sa tête de boudeur. « Ca va je rigole, Simba est mignon et c’est pas un chat de grand-mère. Puis, t’es vraiment con, j’aurais deviné que Buzz allait faire du mal au chat, je l’aurais pas prit. Tu veux une bière de la paix ? » Moooow. Son cousin est le meilleur au monde. « DE LA VODKAAAAAA ! » Le brun se dépêche d’ouvrir un placard, sort deux verre et une bouteille et les sert. Puis, il en tend un à Devon. « On dirait de l’eau ... mais ce n’est pas de l’eau ! » Comme ça, personne ne pourra savoir qu’ils sont saoulés. « On peut jouer a touche kekette maintenant ? » Ryan est un gamin, il faut l’occuper.



✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Bitch, tu t'assois ✻ OAKLEY

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération