anipassion.com

Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter)

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/09/2018
›› Commérages : 284
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Mila Kunis
›› Schizophrénie : Joan Pryce ✻ Asher James ✻ Eliza Nelson-Riley ✻ James Campbell ✻ Calie Washington ✻ Kate Rhodes

Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Mer 3 Oct - 23:12 )


Don't lose touch with the seeds of our animal nature.
En ce jour pluvieux, Rose trouve une nouvelle activité pour chasser son ennui. Vêtue de son jogging le plus hideux, un paquet de cookies à ses côtés, elle surfe sur internet et s’amuse à regarder ce que l’on dit d’elle depuis son départ de Los Angeles. Bon, cette activité n’est pas nouvelle pour l’actrice. Surveiller les rumeurs à son sujet fait partie de son quotidien. Mais depuis son arrivée à Cap Harbor, elle avait presque oublié les réseaux sociaux et les tabloïds. Presque, seulement. On parle de Rose, elle ne pourra jamais totalement mettre sa communauté Instagram de côté, et elle ne pourra jamais vivre une journée sans poster un tweet. Seulement, en quittant Los Angeles, la brune s’est faite plus discrète qu’à l’ordinaire. Plus d’anecdotes drôles à partager avec ses fans, plus de photos marrantes à poster sur Instagram, plus de stories à mettre en ligne. Elle s’efface un peu de tout cet univers et c’est volontaire. Il n’empêche qu’elle se demande si son absence a un quelconque impact sur la sphère médiatique. Si un membre de l’équipe de production s’est prononcé à son sujet. À l’heure actuelle, elle ne sait pas où en est l'avenir de la série. Elle ignore les appels de son manager et refuse de parler à qui que ce soit du tournage. Pas même ses partenaires. Elle ne veut pas les entendre dire que tout est tombé à l’eau à cause d’elle, ni même qu’il la traite d’égoïste impulsive. Elle le sait déjà, elle n’a pas besoin qu’on le lui crache en pleine figure. Elle ignore donc si la série continuera, ou s’ils ont décidé de la supprimer du casting. Rose peine à comprendre comment ils pourraient faire une telle chose, mais soit. Elle s’attend à peu près à tout. Et c’est pleine de curiosité qu’elle s’aventure sur Google.

Il lui suffit de taper le nom de la série pour voir apparaître les dernières actualités de la série, en gros sur son écran. The Three Girls : tournage momentanément interrompu. Tous les articles portent sensiblement le même titre, à quelques différences près dans le choix des mots. Bon, que la série soit en pause, ce n’est pas une surprise. Elle l’avait compris en lisant quelques commentaires et surtout, en voyant les messages de son équipe. Ce qui l’intéresse, c’est la raison qu’ils donnent. Tous donnent la même information : deux actrices ont récemment pris congé pour des raisons personnelles. Ils sont restés vagues, c’est bien. Personne ne parle de Rose et de son acte irréfléchi. La brune se sent à la fois soulagée et rassurée. Elle creuse un peu plus ses recherches, puis tombent sur les articles de la presse people. Rose ne les aimerait pas autant s’ils n’étaient pas à l’origine des rumeurs les plus croustillantes. Certains disent que Rose serait malade, et qu’elle aurait besoin de repos. D’autres racontent qu’elle aurait rencontré l’homme de sa vie avec lequel elle serait sur le point de se marier. Et puis deux ou trois supposent que Rose serait enceinte. Elle ne sait pas si elle doit rire ou pleurer, en lisant tout ça. Tandis qu’elle s’enfile son paquet de cookies, Rose commence à s’intéresser aux commentaires. La plupart espère sincèrement que la brune se soit trouvé un homme avec qui passer le restant de ses jours. Logiquement, elle devrait se sentir touchée de voir toute l’attention qu’on lui porte, de constater à quel point ses fans peuvent être bienveillants en ne souhaitant que son bonheur. Pourtant, ça l’agace. Parce qu’on ramène toujours tout à sa vie amoureuse, et elle a le sentiment que le monde entier essaye de contrôler la seule chose qui ne doit être qu’à elle. Puis ça lui fait penser qu’elle est en manque de sexe, alors elle ferme son ordinateur de rage et attrape son portable pour checker Tinder.

Rose et Tinder, c’est une grande histoire d’amour. La seule qui ait duré plus de douze mois. Elle l’utilisait à Los Angeles, et continue de l’utiliser à Cap Harbor. Rose a récemment matché avec un dénommé Peter Shacklebolt. Mais pas de message. Absolument rien. Et ça l’intrigue, parce que normalement, elle reçoit toujours un message. Après avoir regardé ses photos, elle se lance. Salut. J’espère que tu vas bien. Ça fait deux jours qu’on a matché et toujours rien… C’est bizarre. Si tu fais rien ce soir, ça te dit d’aller prendre un verre ? Il s’agit du message le plus direct qu’elle ait jamais envoyé. Elle veut juste s’envoyer en l’air, et elle prie pour que le fameux Peter réponde positivement. Deux minutes plus tard, aucune réponse. Elle perd patience et oui, il lui en faut peu. Elle balance son portable à côté d’elle, sur le canapé, et lâche un énorme soupir d’agacement. Cette soirée l’agace et elle ne sait pas pourquoi. Elle entreprend de commander une pizza lorsque Tinder lui annonce une bonne nouvelle. Peter est partant pour un verre. Ni une, ni deux, elle saute de son canapé et part enfiler une tenue plus propice à un rendez-vous avec un homme qui, elle l’espère, finira par du sexe. Ils se mettent d’accord sur le Silverlake Lake, où Rose se trouve à peine trente minutes plus tard. C’est étonnant et ça montre à quel point elle est chaude. La brune s’installe au bar après avoir cherché du regard son Tinder Date, commandant l'un de leurs meilleurs cocktails.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    brain (noun) an organ that most people do not possess or use.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 162
›› Pseudo : sophie odinson, queen of asgard
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Sam 13 Oct - 16:57 )


Rose & Peter

don't let your emotions completely obscure
the barbaric roots of the sexual act


Si Peter avait réussi à ne pas laisser passer la moindre émotion face à Joan lorsqu'elle lui a annoncé qu'elle fréquentait Paul, ça n'a pas vraiment été la même chose quand il est allé directement confronté son ancien ami. Ça lui a d'ailleurs laissé un goût amer pendant plusieurs heures de l'avoir revu ce type-là, lui et son calme plus qu'agaçant qui avait fait naître chez Peter des pulsions presque meurtrières. Si il savait qu'il ne risquait pas de perdre définitivement son lien avec Joan et, par la même occasion, la garde de son fils, il n'aurait pas hésité à lui coller son poing en plein visage. Il sait qu'il devrait définitivement tourner la page, ne plus se mêler des histoires de Joan parce qu'après tout, elle lui a laissé plus d'une chance alors qu'il n'en méritait aucune. En réalité, c'est plus son égo qui a touché dernièrement. L'air suffisant de Paul son besoin de lui rappeler que la dernière fois qu'ils s'étaient vus, Peter trompait Joan. Sans blague, c'est pas comme si il n'était pas au courant. Après l'avoir vu, entendu, Peter a eu un grand besoin de boire. Il est sorti se bourrer la gueule jusqu'à ne plus être capable d'écrire correctement sur son téléphone qu'on lui a d'ailleurs confisqué pendant la plus grande partie de la soirée. Il ne se souvient de pas grand chose d'ailleurs, un gros trou noir parsemé de quelques flashbacks. Lui qui tombe d'une chaise, un gars de la caserne qui lui parle de cette appli, Tinder. Il se souvient vaguement d'un visage féminin qui était apparu sur son écran alors qu'il ne la connaissait absolument pas. Après ça, Peter s'était pratiquement endormi sur une banquette du bar et il n'a aucune idée de qui avait été désigné pour le ramener. Il se rappelle juste de s'être réveillé dans son canapé, un jouet de William dans le dos. Après ce jour, il n'a plus eu envie de penser à Joan. Elle a longuement hanté ses pensées, apparaissait sans prévenir dans sa tête alors qu'il était occupé. Il la voyait en William aussi, il avait l'impression qu'ils avaient la même façon de rire alors que bon, physiologiquement, ce n'était pas vraiment possible. Mais après cette altercation avec Paul, à cause de lui, il ne veut plus la voir. Il sait qu'il va devoir finir par passer une nouvelle fois par elle parce que William lui manque déjà beaucoup trop mais, pour le moment, c'est silence radio. Et au fond, Peter ne s'en porte pas plus mal. Il se sent libre, vidé de toute pensée intrusive, capable de tout.

Ce soir par contre, Peter pensait la faire calme. Avachi dans son canapé avec un bol de pâtes, il fait défiler les chaînes de la télévision et finit par tomber sur un reportage concernant les nouvelles technologies du Japon. Il ne s'y intéresse que d'un œil, est plus absorbé par ses pâtes que par les robots doté d'une intelligence humaine qui risqueraient de dominer le monde. Sur la table, son téléphone sonne pour lui annoncer l'arrivée d'un message. Peter ne doit voir personne et, sous le coup de la flemme, il décide de ne pas se lever. Le problème, c'est qu'il a toujours été trop curieux. Il termine son plat, fait mine de s'intéresser au reportage quelques minutes, puis se penche en avant pour attraper son portable. Tinder, what ? Ah, c'est vrai. On l'a inscrit là-dessus sans qu'il n'ait eu son mot à dire. Intrigué, il ouvre le message et lit ce que cette Rose vient de lui envoyer. Un verre, maintenant ? Il ouvre son profil, fait défiler ses photos et esquisse un sourire en découvrant le sien. Pourquoi pas, après tout il n'y a rien de mieux pour ne plus penser à son ex qu'une aventure plus simple à gérer que tout ce bordel dans lequel il se trouve actuellement. « Je suis justement libre ce soir, 20h au Silver Lake ? » Il garde son téléphone un instant, sourit comme un con. Après avoir éteint la télé et nettoyé sa vaisselle, il marche en boitant un peu en direction de sa chambre pour enfiler quelque chose de plus convenable que son t-shirt troué et son vieux short. Peter, depuis l'accident de la maison en feu, il boîte quand il n'a plus marché depuis un moment. Il n'a heureusement pas beaucoup de séquelle de l'incendie où il est resté coincé à part un genou salement endommagé et de la suie dans les poumons. Il n'a eu à rester que deux jours à l'hôpital mais ça, il a évité d'en parler à qui que ce soit. Surtout pas à Joan. Pour aller voir Rose, il opte pour une chemise blanche dont il retrousse les manches et enfile un pantalon plus élégant. Il se regarde dans la glace, remet ses cheveux en place, passe une main sur sa barbe de quelques jours. Ça va, il ne fait pas encore trop peur à voir au niveau du visage contrairement à son genoux presque entièrement bleu.

Arrivé au Silver Lake, Peter arrive à ne plus boiter. Il pousse la porte du bar et fouille les clients du regard à la recherche du visage qu'il a vu en photo. Nulle part. Peter décide donc d'aller s'installer au bar et visiblement, son date a eu la même idée que lui. Il la voit d'abord de dos mais se doute que ce doit être elle vu qu'elle est actuellement seule, bien habillée, occupée à regarder partout autour d'elle. Il prend place à coté d'elle et lui offre un sourire en coin. « Bonsoir, je vous offre un verre ? » demande-t-il en prenant une voix plus grave pour imiter ces lourds qui viennent trop souvent aborder les femmes dans les bar de manière trop intrusive. Son sourire se fait plus large, plus rieur. « J'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps, je t'avoue que je suis pas encore habitué à ce Tinder thing. Je n'y suis pas depuis longtemps. Deux jours. » Et ça fait deux jours qu'ils ont matché, quel hasard. Il plante son regard dans celui de Rose, ne peut s'empêcher de la trouver incroyablement plus belle encore que sur ses photos. Le barman s'approche d'eux, prêt à recevoir les commandes. « Alors, tu prendras quoi ? » demande Peter sans la quitter des yeux.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/09/2018
›› Commérages : 284
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Mila Kunis
›› Schizophrénie : Joan Pryce ✻ Asher James ✻ Eliza Nelson-Riley ✻ James Campbell ✻ Calie Washington ✻ Kate Rhodes

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Lun 22 Oct - 18:25 )


Don't lose touch with the seeds of our animal nature.
Les hommes, Rose les enchaîne sans le moindre complexe. Tinder ne lui sert qu’à ça, d’ailleurs. À lui trouver des hommes de passage, pour une nuit ou deux, mais jamais plus. Trouver l’amour n’a jamais été son objectif principal, et ça ne le sera sûrement jamais. La brune peine à comprendre tous les mécanismes d’une relation de couple normale, au point de croire que ce n’est pas fait pour elle. Les quelques relations sérieuses qu’elle a connues, elle y a mis fin rapidement. Parce qu’elle finit toujours par se lasser. Elle ne sait pas pourquoi, elle ne sait pas si le problème vient d’elle ou de ses ex. Et bien qu’elle traîne son célibat depuis plusieurs années, elle ne s’en plaint jamais. Vivre seule ne l’effraie pas le moins du monde. Au contraire : Rose a toujours été un électron libre. C’est pour ça qu’elle s’est inscrite sur Tinder. Pour profiter de sa liberté et en faire profiter les autres. Généralement, elle ne cherche pas à plaire. Elle ne cherche pas plus à ce qu’on lui plaise. Elle s’intéresse essentiellement au physique, parcourant les photos avec beaucoup d’attention. Le reste, elle s’en fiche. Ces détails auraient pu avoir leur importance si elle cherchait l’homme de sa vie. Sauf que, encore une fois, Rose est convaincue de n’avoir aucun homme en particulier qu’elle pourrait qualifier comme tel. Tout ce qu’elle veut, c’est du sexe. Elle utilise cette application lorsqu’elle ressent le besoin urgent de s’envoyer en l’air. Il y a malgré tout des périodes dans l’année où elle s’en passe. Ça dépend de son humeur, de la façon dont elle occupe ses jours. Étant à des kilomètres du tournage de la série, dans une ville perdue aux fins fonds de la Caroline du Nord, il était évident qu’elle ouvre Tinder un jour. Et ce soir, elle ne regrette pas de l’avoir fait.

Rose sursaute lorsqu’une voix grave la tire de ses pensées. Le temps de quelques secondes, elle imagine un vieux pervers l’accoster. « Non merci, espèce de gros… » Commence-t-elle en se tournant vers son interlocuteur. « Oh ! Pardon ! » Celui qu’elle prenait pour un pervers s’avère être le Peter Shacklebolt de Tinder. Et dès qu’elle découvre son visage, un grand sourire naît sur son visage. Si le jeune homme se concentre suffisamment, il devrait voir les petits éclats de joie briller dans les yeux de Rose. Elle est ravie de ce qu’elle a sous les yeux, ravie de constater que les photos étaient légèrement éloignées de la réalité. Peter, il a une apparence séduisante. En plus, il a un joli sourire. La brune bat déjà des cils devant lui. Si ça ne tenait qu’à elle, Rose lui sauterait dessus et l’emmènerait immédiatement dans les toilettes du bar. Contenir ses pulsions, ça lui demande une dose d’effort importante. Elle ne voudrait pas qu’il la prenne pour une folle. « Techniquement, non, tu ne m’as pas trop fait attendre. » Dit-elle en plongeant son regard dans le sien. « Mais un peu quand même. Si je t’avais pas envoyé de message, tu ne l’aurais jamais fait, je suppose ? » À ce moment précis, elle se félicite d’avoir pris l’initiative de le contacter. Habituellement, elle attend qu’on fasse le premier pas à sa place. Et elle n’a pas besoin d’attendre deux heures avant qu’on ne lui envoie un message. « Enfin, je suis flattée d’apprendre que je suis ton premier match. » Elle lui adresse un clin d’œil doublé d’un sourire, sous-entendant qu’il ne le regrettera pas. À moins que Peter n’ait déjà eu un (ou plusieurs) rendez-vous Tinder avant elle. Ce qu’elle n’espère pas. Rose, elle aime bien être exceptionnelle et unique. Même sur Tinder.

« Tu m’excuseras, j’ai déjà commencé à boire sans toi. » Dit-elle avec un petit sourire. « J’ai pris un mojito. Surtout pour dissuader les gros lourds de me payer un verre. » C’est une technique qui marche rarement, malheureusement. Rose se tourne un peu plus vers Peter, désireuse de se rapprocher de lui davantage. « Après, si tu tiens vraiment à m’offrir un autre verre, il n’y a aucun souci. Ne t’en prive surtout pas. Les verres ne se perdent jamais, avec moi. » Elle attrape d’ailleurs son verre pour en boire une longue gorgée. Boire un verre avec un Tinder date, c’est une formalité. Voire parfois une étape optionnelle. Si Rose voit que le feeling ne passe pas, elle fait tout pour passer la vitesse supérieure. Avec Peter, elle ne se sent pas aussi pressée. Évidemment, elle voudrait déjà qu’il lui fasse l’amour, étant donné son physique attirant. Mais elle veut aussi prendre le temps de discuter un peu avec lui, de faire grimper la température progressivement pour finir la soirée en beauté. Du moins, elle espère que la soirée se finira en beauté. Elle repense un instant au fait que Peter ne soit pas un habitué de Tinder et ça suffit à la refroidir. Est-ce qu’il cherche la femme de sa vie ? Sans s’en rendre compte, Rose fixe le jeune homme avec les sourcils froncés, le regard perdu dans le vide. Elle le fixe suffisamment longtemps pour avoir l’air bizarre. Rose se demande ce qu’elle doit faire. Faire l’effort de discuter avec lui, ou l’embrasser à pleine bouche pour qu’il comprenne ses intentions ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    brain (noun) an organ that most people do not possess or use.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 162
›› Pseudo : sophie odinson, queen of asgard
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Mer 7 Nov - 18:43 )


Rose & Peter

don't let your emotions completely obscure
the barbaric roots of the sexual act


Toute cette histoire de grand amour, Peter n'y croit pas. Ou du moins il n'y croit plus, il a déjà essayé et ça s'est trop mal terminé que pour avoir envie tout de suite de réessayer. Ça ne l'intéresse pas tellement au fond, il a fini par se faire à sa propre solitude et elle lui plaît, bien plus que de voir son espace personnel envahi par une fille qui lui prendrait la tête pour le moindre pas fait de travers. Parce que c'est son quotidien à Peter, faire des bourdes. Il ne les compte plus, ne s'en rend même pas compte avant qu'on la lui colle en pleine face. Si Peter décidait un jour de se remettre en couple, il sait qu'il devra supporter une copine sur les nerfs pour la plus grande partie du temps. Et ce n'est pas spécialement ça qui le dérange, il a toujours été assez doué pour prendre sur lui quoi qu'il pourrait très probablement finir se lasser. Mais c'est ça, le problème de Peter. Il se lasse, se braque quand il se sent enfermé dans une relation où il n'a plus nul part pour se cacher, pour être seul avec lui-même. Il fait mal au coeur du coup, il blesse la personne et il s'en veut parce qu'il déteste ça de voir les autres souffrir à cause de lui. Ce n'est pas lui-même qu'il protège, c'est les autres qu'il protège de sa propre personne. Tinder, ça aurait pu être une option à laquelle il aurait fini par penser de lui-même à force. Il la connait de nom cette appli, il sait qu'elle ne regorge pas spécialement de personnes cherchant à trouver le prince Charmant. Mais Rose, que veut-elle ? Les théories se forment dans sa tête à mesure qu'il avance vers elle, puis Peter en vient à la conclusion qu'une fille qui propose un rendez-vous soudain à un type à qui elle n'a jamais parlé ne cherche certainement pas à faire sa vie avec. Enfin il l'espère, car ce n'est pas avec lui qu'elle trouverait son bonheur sinon. Un sourire amusé étire les lèvres de Peter alors qu'elle s'excuse, l'ayant visiblement pris pour un gros lourd tentant de la ramener avec lui. C'est un peu ce qu'il souhaite au fond, mais il a heureusement plus de manières qu'un de ces types. « Pour être franc avec toi, je n'étais même pas au courant que j'avais cette appli sur mon téléphone, alors savoir comment m'en servir. » Il s'installe, son sourire en coin toujours accroché aux lèvres. « Mais je suis ravi que t'aies pris l'initative, et encore plus de pouvoir te voir ce soir. Tu as l'air plus captivante qu'un reportage d'une heure et demie sur chasse et pêche. » Ce n'est pas un grand dragueur Peter, c'est bien souvent son humour parfois léger qui fait naître quelques sourires. Il la détaille discrètement, ne peut s'empêcher de penser que Rose est bien plus belle que quelques photos sur une application. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il a envie de lui sauter dessus à l'instant, mais il ne dirait pas non à terminer sa soirée à ses cotés. « Du coup, est-ce que j'ai quand même le droit de dire que tu es mon meilleur match pour l'instant ? » Le meilleur et le seul, enfin pour le moment. Si ça lui permet de rencontrer des personnes avec qui passer un bon moment sans que ça ne finisse en couple à problèmes, Peter est prêt à signer. Elle a déjà commandé, il remarque d'ailleurs le martini en face d'elle surtout présent pour éloigner ceux qu'il se refuse de devenir un jour. « J'espère que je n'en fais pas partie, » glisse-t-il avec un demi-sourire avant d'ajouter « Mais si ce n'est qu'une histoire de le payer, j'en ai du gratuit chez moi. Mais je suppose qu'il est encore trop tôt pour proposer ça, non ? » C'est qu'il y a des étapes à respecter avant, parler et faire connaissances même si Rose ne se souviendra peut-être pas de la moitié de ce qu'il aurait pu dire la semaine suivante. Lui non plus d'ailleurs, ils se contenteront probablement d'hocher la tête en faisant semblant d'être captivé, à moins qu'elle ne lui annonce être une sorte d'agent secret en mission pour le gouvernement. Dans ce cas, l'esprit enfantin de Peter retiendrait probablement l'info en mémoire jusqu'à tomber sur une personne au métier encore plus extraordinaire. « Je vais me la jouer galant et t'offrir un deuxième dans ce cas. Mais ne te berce pas d'illusions Rose, je ne suis pas celui qui te rendra ivre gratuitement. » Il lui lance un regard en coin, à moitié tourné vers le barman alors que son sourire joueur réapparaît sur ses traits.  Il se prend un Old Fashioned ainsi qu'un second martini pour la demoiselle avant de déjà payer la note, se disant qu'ils ne s'éterniseront peut-être pas ici. Quoi que, on ne sait jamais. En reportant son attention sur Rose, Peter remarque ses sourcils froncés. « Pitié, ne me dis pas que tu es une psy occupée à m'analyser. Ce rendez-vous risquerait de devenir assez gênant si c'est le cas. » Il plaisante bien sûr, même si il aimerait si possible éviter de fréquenter une personne qui dresserait son portrait psychologique à chacun de ses mouvements. C'est qu'elle aurait du travail, il est bien complexe le cerveau du Shacklebolt.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/09/2018
›› Commérages : 284
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Mila Kunis
›› Schizophrénie : Joan Pryce ✻ Asher James ✻ Eliza Nelson-Riley ✻ James Campbell ✻ Calie Washington ✻ Kate Rhodes

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Mar 13 Nov - 23:09 )


Don't lose touch with the seeds of our animal nature.
Un homme qui ne sait pas utiliser Tinder ? Pour Rose, ça paraît improbable. Dans son monde, tout le monde connait cette application, tout le monde l’a sur son téléphone, tout le monde sait s’en servir. Le monde de Rose est parfois bien spécial et loin de la réalité, on ne va pas se mentir. Un jour, il faudrait qu'elle redescende sur Terre pour voir ce que c'est, la vraie vie. Mais d'ici à ce que ça arrive, la planète a le temps de disparaître. Tandis qu’il prend place à côté d’elle, la brune le dévisage avec intérêt. Il l’intrigue, ce Peter. Il l’intrigue énormément, et ça se voit sur son visage. Peter la compare à un reportage de chasse et pêche, et voilà qu’elle perd un peu de son rire, incapable de savoir si c’est un véritable compliment. Sans doute que pour le jeune homme, c’en est un. En ce qui concerne Rose, elle ne trouve pas ça très flatteur. « N’importe qui est plus captivant qu’un reportage de chasse et pêche. Même ma voisine de 90 ans est plus captivante qu’un reportage de chasse et pêche. » Lâche-t-elle, les yeux plissés. Peter, il ne marque aucun point avec cette réflexion. C’est que Rose, elle aime bien se sentir unique. Si on la complimente, il faut que ça soit de beaux compliments. Il faut qu’on la mette sur un piédestal, qu’on la fasse se sentir comme une reine. Oui, cette femme est exigeante. Elle est toujours exigeante et par extension, elle est chiante. Heureusement, elle possède quelques qualités qui font d’elle une personne mignonne et attachante. Parfois. Et puis même si Peter a raté son entrée en matière, il se rattrape en supposant que Rose est son meilleur match. Il n’en fallait pas plus pour lui redonner le sourire. « Tu as complètement le droit, oui. Je peux même t’assurer que je vais le rester. » Ce n’est pas de la prétention. C’est plutôt un défi, qu’elle se lance. Elle adore marquer les esprits, et ça lui plairait de marquer celui de Peter. De faire en sorte qu’à chacun de ses prochains rendez-vous Tinder, il se dise « waaah, cette fille est naze comparée à Rose ». Elle veut qu’il se souvienne de son caractère et de son joli sourire. Et, si possible, de la nuit torride qu’elle voudrait passer avec lui. Avant d’assouvir ses besoins sexuels, ils doivent néanmoins franchir la première étape de leur rendez-vous : boire un verre ensemble. Une étape souvent pénible, qu’elle aimerait zapper la plupart du temps. Étrangement, boire un verre avec Peter ne la dérange pas. Malgré son humour bancal, il a en lui quelque chose d’indéniablement attirant. Cela dit, elle ne l’a pas attendu pour commencer à boire la malpolie. C’est sa technique à elle d’empêcher les gros lourds de lui payer un verre. L’efficacité de cette technique laisse à désirer, mais bon. Elle n’a pas trouvé mieux. Rose sourit à la remarque du brun, puis il la surprend en parlant d’alcool gratuit chez lui. Déjà ? Elle qui pensait qu’elle avait parfois tendance à aller trop vite, elle vient de tomber sur un Speedy Gonzalez. « Trop tôt, je sais pas. Mais tu pourrais au moins attendre que je finisse le premier verre. » Qu’elle dit, en buvant d’ailleurs une gorgée de son mojito. La brune arque un sourcil lorsque son Tinder date choisit d’être soi-disant galant. « Ah ? Pourtant, c’est bien toi qui viens de me dire qu’il y avait de l’alcool gratuit chez toi, non ? » Demande-t-elle, le regard rieur. Pendant qu’il commande, Rose se laisse submerger par un million d’interrogations. Elle se demande ce qu’il veut, elle se demande ce qu’il attend d’elle. Il ne connaissait pas Tinder avant aujourd’hui. Pourquoi s’y est-il inscrit ? Qu’est-ce qu’il recherche ? Il l’a invité chez elle, mais s’il faut, ça ne voulait rien dire. Peut-être qu’il cherche une vraie relation, contrairement à elle qui ne veut que du sexe. Il est direct, c’est certain. Est-ce qu’elle peut être encore plus directe ? Rose le fixe, et elle ne se rend même pas compte de son manque de discrétion. Si certains se sentiraient gênés, ce n’est pas son cas. Elle continue de l’observer, faisant tout de même l’effort de sourire. Elle, une psychologue ? Doux Jésus. « Détends-toi, je ne suis pas une psy. J’étais pas en train de t’analyser. » Explique-t-elle le plus simplement du monde. Elle se tourne un peu plus vers lui, puis plonge son regard dans le sien. « Je suis pas une femme subtile. » Dit-elle alors. Ça lui paraît important de l’en informer, étant donné qu’elle ne sait jamais cacher ses intentions. Il faut toujours qu’elle soit franche, quelle que soit la situation. « Je m’en fiche pas mal, que tu sois galant ou non. Je t’ai envoyé un message parce que ta photo m’a tapé dans l’œil, et parce que je n’avais rien à faire ce soir. » Accessoirement, elle est en manque de sexe. A-t-elle besoin de le préciser ? Peter a l’air malin. Il devrait comprendre sans avoir besoin qu’elle lui fasse un dessin. « Si je dis oui pour qu’on aille boire un verre gratuit chez toi, est-ce qu’on va vraiment boire un verre ? » C’est sa manière à elle de vérifier qu’il n’est pas là pour trouver le grand amour. S’ils pouvaient être sur la même longueur d’onde, ça l’arrangerait.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    brain (noun) an organ that most people do not possess or use.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 162
›› Pseudo : sophie odinson, queen of asgard
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Jeu 22 Nov - 17:28 )


Rose & Peter

don't let your emotions completely obscure
the barbaric roots of the sexual act


Il le voit disparaître lentement, le sourire de Rose. Son habilité à draguer une fille est clairement rouillée mais au fond, est-ce vraiment important qu'il passe la soirée à la faire sourire ? Après tout, ce n'est pas comme si il comptait lui offrir le cinéma et le repas toutes les semaines. Mais bon, quand même, Peter se dit qu'il pourrait faire un minimum d'effort. Il se redresse sur sa chaise, hoche lentement la tête à sa réflexion et ancre dans sa tête qu'il n'a plus vraiment intérêt à mettre son humour sur l'avant-plan. C'est qu'il n'aime pas vraiment ça au fond, toute cette histoire de devoir se charmer pour paraître civilisé au lieu de se sauter dessus. Ce serait tellement plus simple si ils pouvaient passer cette première étape, Peter a toujours eu horreur de devoir faire connaissance avec quelqu'un. « Sache que venant de moi, c'était un compliment. » Il s'accoude sur la table, délaisse son sourire amusé pour des traits plus sérieux pendant que son regard se plante dans celui de Rose. Elle veut être mise sur un piédestal, et bien ainsi soit-il. Peter, il est prêt à lui donner ce qu'elle veut si ce n'est que pour ce soir. C'est qu'il peut être un gentleman quand il le veut. « Disons qu'il en faut beaucoup pour que je trouve un certain intérêt chez une personne, ce qui explique pourquoi Tinder et moi on est pas spécialement de grands copains. Mais toi, en un message, t'as déjà réussi à attiser ma curiosité. » Son sourire renaît pour cette fois ne venir étirer que le coin de ses lèvres. C'est un peu du baratin tout ça, mais il préfère pouvoir leur faire passer une bonne soirée à tous les deux plutôt que de perdre des heures à tourner en rond, sans savoir si ils doivent rester par politesse ou s'en aller. Puis au fond, Peter n'a pas entièrement menti. Rose, elle a réellement attisé sa curiosité en envoyant ce message et en lui donnant ce rendez-vous. Ça change de l'habituel rituel du type qui drague la fille et ça, c'est quelque chose qui plaît au jeune homme. Il a toujours été attiré par l'inhabituel, par ceux qui sortent des normes. « Ah mais ça, je n'en doute pas. T'as mis la barre haut, faudrait que je change ma bio après toi pour restreindre le choix. » Si il y retourne, un jour. Ça lui plaît bien qu'il n'ait pas eu à tourner autour du pot avec elle, à parler de milles sujets de conversations différents avant de finir par se rencontrer parce que ça l'aurait très probablement lassé.  Mais si Peter note clairement qu'il ne cherche rien de sérieux, est-ce que ça ne lui donnerait pas un peu un air de salaud qui a l'entre-jambe en feu ? Il préfère autant faire ça en soirée, là au moins il n'a pas trop l'air d'un désespéré. Non pas qu'il juge ceux usant l'appli, plutôt que ça ne colle pas avec son mode de pensées. « Hey, j'ai pas non plus insinué qu'on devait partir maintenant. Ils font les meilleurs Old Fashioned ici et en plus de pouvoir passer une soirée avec toi, voilà que j'ai une excuse pour m'en offrir un. Je compte pas la laisser passer aussi facilement, » ajoute-t-il d'un ton faussement sérieux. Le whisky est son alcool préféré, bien qu'il ait toujours préféré la bière aux alcools forts. Mais d'avoir un petit verre à peine rempli, ça en envoie quand même plus que de tenir une chope à coté d'une fille. Il veut lui montrer qu'il a minimum de classe, bien que ce ne soit pas constant chez lui. Bon, par contre, elle est maligne la Rose. Un nouveau rictus étire les lèvres de Peter. « Tu marques un point, j'aurais clairement pu être plus subtile sur le coup. » Mais qui dit deuxième verre dit qu'ils devront parler, se présenter, en dire plus sur eux-même sans trop non plus en dévoiler. Il y a les sujets que Peter préfère éviter, comme le fait qu'il a un gamin par exemple alors que c'est en général un point qu'il aime soulever tellement il l’idolâtre, son fils. Mais ça la ferait fuir Rose, il le sent bien parce qu'il commence un petit peu à la cerner même si il n'est là que depuis quelques minutes. Il la sent la regarder et il a l'impression qu'elle sait, qu'elle vient de lire dans ses pensées. Heureusement pour lui, Rose n'a rien d'une psy. « Subtile, hein ? » Ca veut dire quoi ça, une femme subtile ? « J'ai bien envie de voir ça. » Pour comprendre ce qu'elle veut dire par là, parce que pour le moment ça fait chou blanc chez Peter. « J'aime beaucoup ta franchise, en tout cas. » Il boit une gorgée de son verre et regarde une nouvelle fois Rose dans les yeux. Elle a quelque chose d’envoûtant, une lueur dans ses pupilles qui empêche Peter de dévier le regard. « Ça dépend, il y a un tas de choses qu'on pourrait faire, » dit-il en reposant son verre. « Mais comme tu as pris l'initiative d'envoyer le premier message, il me semble plus logique qu'on fasse ce que toi tu veux. Tout ce que tu veux. » Peter, chercher après le grand amour sur un application de rencontre ? Faudrait-il encore qu'il le cherche tout court.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/09/2018
›› Commérages : 284
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Mila Kunis
›› Schizophrénie : Joan Pryce ✻ Asher James ✻ Eliza Nelson-Riley ✻ James Campbell ✻ Calie Washington ✻ Kate Rhodes

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Lun 26 Nov - 22:05 )


Don't lose touch with the seeds of our animal nature.
Ce qui fait sourire Rose, ce n’est pas le compliment de Peter. La comparer à un reportage chasse et pêche c’est nul et elle mérite mieux que ça. Non, ce qui la fait sourire, c’est de voir qu’il a essayé. Elle ne peut pas lui reprocher d’avoir un humour authentique et original. Il a au moins le mérite de ne pas lui sortir une de ces vannes pourries que tous les hommes sortent lors du premier rendez-vous. À y réfléchir, elle préfère qu’on la compare à un reportage chasse et pêche. Même si ça manque de distinction, c’est toujours mieux. Rose, elle baigne dans cet univers perché qu’elle seule connait. Depuis toute petite, on l’a habituée aux jolis compliments et aux paillettes. Sa carrière d’actrice n’a fait que renforcer ce besoin d’être scintillante aux yeux des autres, cette envie d’être traitée comme une véritable reine. Tous ces traitements de faveurs injustifiés l’ont rendue exigeante et capricieuse. Elle n’est pas habituée aux compliments cachés derrière ce qui semble être une blague. Parce qu’avant Peter, elle n’a connu que des hommes directs et francs, pour qui faire des compliments était un talent. Alors bon, Rose se détend, et arrive même à apprécier la compagnie du brun. Ce n’était pas gagné, on ne va pas se mentir. Elle prend la mouche rapidement, l’actrice. Ça ne l’aurait pas empêché d’aller jusqu’au bout de cette soirée, parce qu’elle n’oublie pas ce pour quoi elle a contacté cet homme en premier lieu, mais elle serait vite devenue aigrie et désagréable. Et sa remarque semble faire réagir Peter, qui s’applique ensuite à la séduire. Peter, il lui dit exactement ce que la brune veut entendre. Rose n’est pas dupe, elle voit clair dans son jeu, mais ça n’est pas ce qui la retient de s’y prêter et de l’apprécier. Elle se prend littéralement pour la septième merveille du monde. Quand il lui dit qu’il envisage de changer la description de son profil, l’actrice rigole franchement. « Ah oui ? Et tu mettrais quoi, exactement ? » Elle sait qu’il ne le fera probablement jamais, mais ça l’intéresse de savoir ce qu’il pourrait écrire pour restreindre le choix, comme il le dit si bien. S’il a besoin de suggestions, Rose se portera évidemment volontaire. La brune a déjà quelques idées de ce qu’il pourrait mettre. Et chacune de ses idées flatte évidemment son égo surdimensionné. Il y a certains hommes avec lesquels Rose n’a absolument pas envie de discuter. Soit parce qu’ils ne sont pas intéressants, ou parce qu’elle sent qu’ils n’ont aucune chance de s’entendre. Parfois, il y a des hommes comme Peter. Elle ne qualifierait pas Peter de charmeur ou de séducteur, mais il a quelque chose qui l’attire. Ce quelque chose qui lui donne envie de discuter un minimum avec lui autour d’un verre avant de passer à l’acte. Peter prétend ne pas être pressé non plus, ravi de pouvoir déguster un bon verre de whisky à ses côtés et elle sourit. Ça lui plait bien, cette affaire. Jusqu’au moment où un million de questions l’assaillent, au point de changer son regard. Ses yeux pétillants trahissent son interrogation, et finalement, elle se sent obligée d’éclaircir un point. Ça lui semble important, étant donné que Peter est un novice de Tinder. Elle ne sait pas ce qu’il recherche à travers cette application, mais en ce qui la concerne, elle souhaite juste se faire plaisir. Rose pourrait ne pas s’en soucier. Après tout, à partir du moment où elle prend son pied, en quoi est-ce qu’elle devrait s’inquiéter pour son partenaire ? À vrai dire, elle s’inquiète surtout pour elle. Il lui est déjà arrivé d’être harcelée de messages par des hommes qui pensaient avoir trouvé en Rose la femme de leur vie. C’est pénible et Rose, elle n’a plus la patience avec ce genre de spécimen. Elle préfère coucher avec des hommes qui sont sur la même longueur d’onde. C’est bien plus simple. La brune rigole un peu face à la réaction de Peter, à présent rassurée. S’il voulait trouver sa future femme, elle l’aurait vu dans son regard. D’ailleurs, ce dernier la captive. Elle le fixe encore, amusée. Là, ça devient vraiment intéressant. Tellement intéressant qu’elle se sent presque obligée de se rapprocher physiquement du brun. « Tout ce que je veux ? » Répète-t-elle sur un ton un peu taquin. « Donc si je te propose un plan à trois, tu accepterais ? » Rose se doute de la réponse. Ça l’amuse quand même de poser la question, d’où son petit sourire en coin. « C’est dangereux de dire ça à une femme que tu connais à peine, Peter. Tu sais pas quels délires je pourrais avoir et peut-être que ça te brancherait pas du tout. » Et elle devrait peut-être arrêter de passer pour une femme aux désirs inhabituels. Elle risquerait de lui faire peur, et s’il prend la fuite avant de lui avoir fait l’amour, ça va le rendre atrocement aigrie. « Je t’ai dit que t’allais te souvenir de moi. » Reprend-t-elle sérieusement, sans le lâcher du regard une seule seconde. « Ce que je veux, c’est une bonne raison de me souvenir de toi. Peut-être que ça me donnera aussi envie de refaire ma bio pour restreindre le choix. » Voilà. C'est tout ce qu'elle veut, Rose. Comme quoi, elle ne demande pas toujours la lune. Quoique, elle reste sacrément exigeante cette femme. Et là, elle manie surtout les mots pour le chauffer un peu. Beaucoup.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    brain (noun) an organ that most people do not possess or use.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 162
›› Pseudo : sophie odinson, queen of asgard
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage) & misha castillo (ana de armas)

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Ven 14 Déc - 15:15 )


Rose & Peter

don't let your emotions completely obscure
the barbaric roots of the sexual act


Offrir les mots qui font plaisir, ça n'a jamais vraiment été son délire à Peter. Il est loin d'être un séducteur hors pair, ne connait pas tous les rudiments de la drague parce que clairement, à part avec Joan, il n'a jamais vraiment eu à faire d'effort pour avoir une fille dans son lit. Le même scénario se répétait toujours plus ou moins : il croise une fille en soirée, sympathise avec elle, ils boivent trop et elle lui donne l'impression qu'une nuit avec elle suffira à effacer tout le poids qui pèse sur ses épaules. L'alcool l'a toujours énormément aidé, on peut même dire qu'il est son plus fidèle allier. Faut dire qu'il n'a jamais eu l'occasion de parler filles avec son père, et que sa mère avait autre chose à faire que d'avoir la discussion avec son fils. Alors Peter s'est démerdé comme il a pu, en se basant sur ses expériences passées et sur ce qu'il a toujours connu. Il a testé les coups d'un soir, les relations sérieuses et clairement, il sait ce qui est le plus facile à avoir (et à garder). Rose a l'air plus difficile, cependant. Elle n'est pas une fille d'un soir trouvée dans un bar random, et il n'est pas aussi bourré qu'il a l'habitude d'être dans ce genre d’interactions. Elle représente un défi la demoiselle, défi que Peter se sent de plus en plus motivé à relever. Il a visiblement marqué un point en mentionnant le changement de biographie sur son profil et, très clairement, il en serait capable. Pas pour lui faire plaisir, mais parce qu'il trouverait ça drôle et qu'il ne prend de toute façon Tinder pas très au sérieux. Il commence à saisir le caractère de Rose, à discerner les mots à utiliser pour aller dans son sens. Alors qu'elle éclate de rire, lui esquisse un sourire ravi.  « Laisse-moi réfléchir, » dit-il en se calant dans le fond de sa chaise, les paupières plissées comme si il était en pleine réflexion.  « Ps ; si tu n'es ni brune, ni consommatrice de mojito et que ton prénom comporte plus de quatre lettres, pas besoin de swipe à gauche. Quoi que c'est peut-être encore trop subtile ? » qu'il demande en haussant un sourcil. Ça restreint quand même vachement les choix, Peter n'est plus certain de si son idée est bonne au final. Il peut trouver mieux mais, là tout de suite, il sèche.  « T'as mieux en tête ? Je t'offre déjà un droit de véto sur ma bio, on franchit une étape importante là Rose. » Son sourire amusé réapparaît parce que même si elle lui a au début donné du fil à retordre, il apprécie de discuter avec elle. Elle a du caractère en plus d'avoir un joli minois et ça, c'est quelque chose qui plaît à Peter. C'est même en partie pour ça qu'il boit tellement avant de coucher avec la première venue, parce qu'il sait que les conversations qui précèdent sont sans intérêt et qu'il n'a même envie de prendre la peine de s'en souvenir. Rose, il a comme l'impression qu'elle pourrait un peu plus le marquer. Elle a de beaux yeux aussi, d'un brun intense dans lesquels il en vient à se perdre pendant que ses sourires s'accordent aux siens. Contrairement à ce qu'on pourrait croire d'un homme qui a passé plusieurs années avec la même fille, Peter n'est en aucun cas branché relation sur le long terme. Il a seulement envie de profiter de l'instant présent en ce moment, de sentir la tension monter jusqu'à pouvoir subvenir à un besoin réciproque. Et lorsque Rose se montre plus proche de lui, il la sent se faire plus omniprésente cette fameuse tension. Elle a cette façon de prononcer ces quelques mots, sa voix devenue soudainement un peu plus suave qui fait naître un frisson tout le long de sa colonne vertébrale. Ça y est, ça a commencé. Le Peter commence tout doucement à être chauffé, mais il s'accroche à sa boisson pour réduire le feu qui est en train de naître en lui. Il hausse les sourcils quand elle mentionne le plan à trois, surpris. Enfin, agréablement surpris, on ne va pas se mentir. « Ça dépend avec qui, j'aurais un peu de mal à partager une fille qui me plaît avec un autre mec. » Comme ça ça fait macho, mais ça la met un peu en valeur par la même occasion. Autant être franc directement, Peter il serait partant pour coucher avec deux filles en même temps, mais pas avec un autre homme.  « Si les choses que tu aimes se rapprochent du plan à trois, je pense que je n'ai pas grand chose à craindre. » Il lui sourit une nouvelle fois sans lâcher son regard. C'est qu'il commence à être de plus en plus intrigué, elle a réussi à trouver les mots pour relancer le feu de ses pupilles.  « Mais je ne demande qu'à voir. Et je pense qu'on peut rendre ça réciproque. » C'est ce qu'elle semble vouloir, une bonne raison pour elle aussi pouvoir changer sa bio de son coté comme elle vient de dire. Alors que sa main entoure toujours son verre depuis tout-à-l'heure, Peter porte celui-ci jusqu'à ses lèvres et boit le fond d'une traite. Si elle avait été plus subtile, il aurait été capable de jouer au gentleman pendant plus longtemps.  « Permet d'essayer dans ce cas. Tu as raison, peut-être que c'est dangereux de proposer à une femme que je connais à peine de lui offrir ce qu'elle veut, alors laisse-moi apprendre à te connaître.. d'une autre manière. » Il recule sa chaise, retombe sur le sol, et offre une de ses mains à Rose pour qu'elle fasse de même.  « Je t'ai dit que j'avais à boire chez moi, comme ça je ne romps pas ma promesse du deuxième verre. » Est-ce qu'elle acceptera de le suivre, à présent ? Peter l'espère, il n'a pas envie de tourner autour du pot pendant trop longtemps.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération