anipassion.com

Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter)

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/09/2018
›› Commérages : 150
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Mila Kunis
›› Schizophrénie : Joan Pryce ✻ Asher James ✻ Eliza Nelson-Riley ✻ James Campbell ✻ Calie Washington

Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Mer 3 Oct - 23:12 )


Don't lose touch with the seeds of our animal nature.
En ce jour pluvieux, Rose trouve une nouvelle activité pour chasser son ennui. Vêtue de son jogging le plus hideux, un paquet de cookies à ses côtés, elle surfe sur internet et s’amuse à regarder ce que l’on dit d’elle depuis son départ de Los Angeles. Bon, cette activité n’est pas nouvelle pour l’actrice. Surveiller les rumeurs à son sujet fait partie de son quotidien. Mais depuis son arrivée à Cap Harbor, elle avait presque oublié les réseaux sociaux et les tabloïds. Presque, seulement. On parle de Rose, elle ne pourra jamais totalement mettre sa communauté Instagram de côté, et elle ne pourra jamais vivre une journée sans poster un tweet. Seulement, en quittant Los Angeles, la brune s’est faite plus discrète qu’à l’ordinaire. Plus d’anecdotes drôles à partager avec ses fans, plus de photos marrantes à poster sur Instagram, plus de stories à mettre en ligne. Elle s’efface un peu de tout cet univers et c’est volontaire. Il n’empêche qu’elle se demande si son absence a un quelconque impact sur la sphère médiatique. Si un membre de l’équipe de production s’est prononcé à son sujet. À l’heure actuelle, elle ne sait pas où en est l'avenir de la série. Elle ignore les appels de son manager et refuse de parler à qui que ce soit du tournage. Pas même ses partenaires. Elle ne veut pas les entendre dire que tout est tombé à l’eau à cause d’elle, ni même qu’il la traite d’égoïste impulsive. Elle le sait déjà, elle n’a pas besoin qu’on le lui crache en pleine figure. Elle ignore donc si la série continuera, ou s’ils ont décidé de la supprimer du casting. Rose peine à comprendre comment ils pourraient faire une telle chose, mais soit. Elle s’attend à peu près à tout. Et c’est pleine de curiosité qu’elle s’aventure sur Google.

Il lui suffit de taper le nom de la série pour voir apparaître les dernières actualités de la série, en gros sur son écran. The Three Girls : tournage momentanément interrompu. Tous les articles portent sensiblement le même titre, à quelques différences près dans le choix des mots. Bon, que la série soit en pause, ce n’est pas une surprise. Elle l’avait compris en lisant quelques commentaires et surtout, en voyant les messages de son équipe. Ce qui l’intéresse, c’est la raison qu’ils donnent. Tous donnent la même information : deux actrices ont récemment pris congé pour des raisons personnelles. Ils sont restés vagues, c’est bien. Personne ne parle de Rose et de son acte irréfléchi. La brune se sent à la fois soulagée et rassurée. Elle creuse un peu plus ses recherches, puis tombent sur les articles de la presse people. Rose ne les aimerait pas autant s’ils n’étaient pas à l’origine des rumeurs les plus croustillantes. Certains disent que Rose serait malade, et qu’elle aurait besoin de repos. D’autres racontent qu’elle aurait rencontré l’homme de sa vie avec lequel elle serait sur le point de se marier. Et puis deux ou trois supposent que Rose serait enceinte. Elle ne sait pas si elle doit rire ou pleurer, en lisant tout ça. Tandis qu’elle s’enfile son paquet de cookies, Rose commence à s’intéresser aux commentaires. La plupart espère sincèrement que la brune se soit trouvé un homme avec qui passer le restant de ses jours. Logiquement, elle devrait se sentir touchée de voir toute l’attention qu’on lui porte, de constater à quel point ses fans peuvent être bienveillants en ne souhaitant que son bonheur. Pourtant, ça l’agace. Parce qu’on ramène toujours tout à sa vie amoureuse, et elle a le sentiment que le monde entier essaye de contrôler la seule chose qui ne doit être qu’à elle. Puis ça lui fait penser qu’elle est en manque de sexe, alors elle ferme son ordinateur de rage et attrape son portable pour checker Tinder.

Rose et Tinder, c’est une grande histoire d’amour. La seule qui ait duré plus de douze mois. Elle l’utilisait à Los Angeles, et continue de l’utiliser à Cap Harbor. Rose a récemment matché avec un dénommé Peter Shacklebolt. Mais pas de message. Absolument rien. Et ça l’intrigue, parce que normalement, elle reçoit toujours un message. Après avoir regardé ses photos, elle se lance. Salut. J’espère que tu vas bien. Ça fait deux jours qu’on a matché et toujours rien… C’est bizarre. Si tu fais rien ce soir, ça te dit d’aller prendre un verre ? Il s’agit du message le plus direct qu’elle ait jamais envoyé. Elle veut juste s’envoyer en l’air, et elle prie pour que le fameux Peter réponde positivement. Deux minutes plus tard, aucune réponse. Elle perd patience et oui, il lui en faut peu. Elle balance son portable à côté d’elle, sur le canapé, et lâche un énorme soupir d’agacement. Cette soirée l’agace et elle ne sait pas pourquoi. Elle entreprend de commander une pizza lorsque Tinder lui annonce une bonne nouvelle. Peter est partant pour un verre. Ni une, ni deux, elle saute de son canapé et part enfiler une tenue plus propice à un rendez-vous avec un homme qui, elle l’espère, finira par du sexe. Ils se mettent d’accord sur le Silverlake Lake, où Rose se trouve à peine trente minutes plus tard. C’est étonnant et ça montre à quel point elle est chaude. La brune s’installe au bar après avoir cherché du regard son Tinder Date, commandant l'un de leurs meilleurs cocktails.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    brain (noun) an organ that most people do not possess or use.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/09/2018
›› Commérages : 76
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : aaron taylor-johnson
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard) & alma worrell (halston sage)

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Sam 13 Oct - 16:57 )


Rose & Peter

don't let your emotions completely obscure
the barbaric roots of the sexual act


Si Peter avait réussi à ne pas laisser passer la moindre émotion face à Joan lorsqu'elle lui a annoncé qu'elle fréquentait Paul, ça n'a pas vraiment été la même chose quand il est allé directement confronté son ancien ami. Ça lui a d'ailleurs laissé un goût amer pendant plusieurs heures de l'avoir revu ce type-là, lui et son calme plus qu'agaçant qui avait fait naître chez Peter des pulsions presque meurtrières. Si il savait qu'il ne risquait pas de perdre définitivement son lien avec Joan et, par la même occasion, la garde de son fils, il n'aurait pas hésité à lui coller son poing en plein visage. Il sait qu'il devrait définitivement tourner la page, ne plus se mêler des histoires de Joan parce qu'après tout, elle lui a laissé plus d'une chance alors qu'il n'en méritait aucune. En réalité, c'est plus son égo qui a touché dernièrement. L'air suffisant de Paul son besoin de lui rappeler que la dernière fois qu'ils s'étaient vus, Peter trompait Joan. Sans blague, c'est pas comme si il n'était pas au courant. Après l'avoir vu, entendu, Peter a eu un grand besoin de boire. Il est sorti se bourrer la gueule jusqu'à ne plus être capable d'écrire correctement sur son téléphone qu'on lui a d'ailleurs confisqué pendant la plus grande partie de la soirée. Il ne se souvient de pas grand chose d'ailleurs, un gros trou noir parsemé de quelques flashbacks. Lui qui tombe d'une chaise, un gars de la caserne qui lui parle de cette appli, Tinder. Il se souvient vaguement d'un visage féminin qui était apparu sur son écran alors qu'il ne la connaissait absolument pas. Après ça, Peter s'était pratiquement endormi sur une banquette du bar et il n'a aucune idée de qui avait été désigné pour le ramener. Il se rappelle juste de s'être réveillé dans son canapé, un jouet de William dans le dos. Après ce jour, il n'a plus eu envie de penser à Joan. Elle a longuement hanté ses pensées, apparaissait sans prévenir dans sa tête alors qu'il était occupé. Il la voyait en William aussi, il avait l'impression qu'ils avaient la même façon de rire alors que bon, physiologiquement, ce n'était pas vraiment possible. Mais après cette altercation avec Paul, à cause de lui, il ne veut plus la voir. Il sait qu'il va devoir finir par passer une nouvelle fois par elle parce que William lui manque déjà beaucoup trop mais, pour le moment, c'est silence radio. Et au fond, Peter ne s'en porte pas plus mal. Il se sent libre, vidé de toute pensée intrusive, capable de tout.

Ce soir par contre, Peter pensait la faire calme. Avachi dans son canapé avec un bol de pâtes, il fait défiler les chaînes de la télévision et finit par tomber sur un reportage concernant les nouvelles technologies du Japon. Il ne s'y intéresse que d'un œil, est plus absorbé par ses pâtes que par les robots doté d'une intelligence humaine qui risqueraient de dominer le monde. Sur la table, son téléphone sonne pour lui annoncer l'arrivée d'un message. Peter ne doit voir personne et, sous le coup de la flemme, il décide de ne pas se lever. Le problème, c'est qu'il a toujours été trop curieux. Il termine son plat, fait mine de s'intéresser au reportage quelques minutes, puis se penche en avant pour attraper son portable. Tinder, what ? Ah, c'est vrai. On l'a inscrit là-dessus sans qu'il n'ait eu son mot à dire. Intrigué, il ouvre le message et lit ce que cette Rose vient de lui envoyer. Un verre, maintenant ? Il ouvre son profil, fait défiler ses photos et esquisse un sourire en découvrant le sien. Pourquoi pas, après tout il n'y a rien de mieux pour ne plus penser à son ex qu'une aventure plus simple à gérer que tout ce bordel dans lequel il se trouve actuellement. « Je suis justement libre ce soir, 20h au Silver Lake ? » Il garde son téléphone un instant, sourit comme un con. Après avoir éteint la télé et nettoyé sa vaisselle, il marche en boitant un peu en direction de sa chambre pour enfiler quelque chose de plus convenable que son t-shirt troué et son vieux short. Peter, depuis l'accident de la maison en feu, il boîte quand il n'a plus marché depuis un moment. Il n'a heureusement pas beaucoup de séquelle de l'incendie où il est resté coincé à part un genou salement endommagé et de la suie dans les poumons. Il n'a eu à rester que deux jours à l'hôpital mais ça, il a évité d'en parler à qui que ce soit. Surtout pas à Joan. Pour aller voir Rose, il opte pour une chemise blanche dont il retrousse les manches et enfile un pantalon plus élégant. Il se regarde dans la glace, remet ses cheveux en place, passe une main sur sa barbe de quelques jours. Ça va, il ne fait pas encore trop peur à voir au niveau du visage contrairement à son genoux presque entièrement bleu.

Arrivé au Silver Lake, Peter arrive à ne plus boiter. Il pousse la porte du bar et fouille les clients du regard à la recherche du visage qu'il a vu en photo. Nulle part. Peter décide donc d'aller s'installer au bar et visiblement, son date a eu la même idée que lui. Il la voit d'abord de dos mais se doute que ce doit être elle vu qu'elle est actuellement seule, bien habillée, occupée à regarder partout autour d'elle. Il prend place à coté d'elle et lui offre un sourire en coin. « Bonsoir, je vous offre un verre ? » demande-t-il en prenant une voix plus grave pour imiter ces lourds qui viennent trop souvent aborder les femmes dans les bar de manière trop intrusive. Son sourire se fait plus large, plus rieur. « J'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps, je t'avoue que je suis pas encore habitué à ce Tinder thing. Je n'y suis pas depuis longtemps. Deux jours. » Et ça fait deux jours qu'ils ont matché, quel hasard. Il plante son regard dans celui de Rose, ne peut s'empêcher de la trouver incroyablement plus belle encore que sur ses photos. Le barman s'approche d'eux, prêt à recevoir les commandes. « Alors, tu prendras quoi ? » demande Peter sans la quitter des yeux.


AVENGEDINCHAINS



i'll be good
I used to like liquor to get me inspired, but you look so beautiful, my new supplier. I used to like smoking to stop all the thinking, but I found a different buzz. The world is a curse, it'll kill if you let it, I know they got pills that can help you forget it. They bottle it, call it medicine, But I don't need drugs 'cause I'm already high enough.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/09/2018
›› Commérages : 150
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Mila Kunis
›› Schizophrénie : Joan Pryce ✻ Asher James ✻ Eliza Nelson-Riley ✻ James Campbell ✻ Calie Washington

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( Hier à 18:25 )


Don't lose touch with the seeds of our animal nature.
Les hommes, Rose les enchaîne sans le moindre complexe. Tinder ne lui sert qu’à ça, d’ailleurs. À lui trouver des hommes de passage, pour une nuit ou deux, mais jamais plus. Trouver l’amour n’a jamais été son objectif principal, et ça ne le sera sûrement jamais. La brune peine à comprendre tous les mécanismes d’une relation de couple normale, au point de croire que ce n’est pas fait pour elle. Les quelques relations sérieuses qu’elle a connues, elle y a mis fin rapidement. Parce qu’elle finit toujours par se lasser. Elle ne sait pas pourquoi, elle ne sait pas si le problème vient d’elle ou de ses ex. Et bien qu’elle traîne son célibat depuis plusieurs années, elle ne s’en plaint jamais. Vivre seule ne l’effraie pas le moins du monde. Au contraire : Rose a toujours été un électron libre. C’est pour ça qu’elle s’est inscrite sur Tinder. Pour profiter de sa liberté et en faire profiter les autres. Généralement, elle ne cherche pas à plaire. Elle ne cherche pas plus à ce qu’on lui plaise. Elle s’intéresse essentiellement au physique, parcourant les photos avec beaucoup d’attention. Le reste, elle s’en fiche. Ces détails auraient pu avoir leur importance si elle cherchait l’homme de sa vie. Sauf que, encore une fois, Rose est convaincue de n’avoir aucun homme en particulier qu’elle pourrait qualifier comme tel. Tout ce qu’elle veut, c’est du sexe. Elle utilise cette application lorsqu’elle ressent le besoin urgent de s’envoyer en l’air. Il y a malgré tout des périodes dans l’année où elle s’en passe. Ça dépend de son humeur, de la façon dont elle occupe ses jours. Étant à des kilomètres du tournage de la série, dans une ville perdue aux fins fonds de la Caroline du Nord, il était évident qu’elle ouvre Tinder un jour. Et ce soir, elle ne regrette pas de l’avoir fait.

Rose sursaute lorsqu’une voix grave la tire de ses pensées. Le temps de quelques secondes, elle imagine un vieux pervers l’accoster. « Non merci, espèce de gros… » Commence-t-elle en se tournant vers son interlocuteur. « Oh ! Pardon ! » Celui qu’elle prenait pour un pervers s’avère être le Peter Shacklebolt de Tinder. Et dès qu’elle découvre son visage, un grand sourire naît sur son visage. Si le jeune homme se concentre suffisamment, il devrait voir les petits éclats de joie briller dans les yeux de Rose. Elle est ravie de ce qu’elle a sous les yeux, ravie de constater que les photos étaient légèrement éloignées de la réalité. Peter, il a une apparence séduisante. En plus, il a un joli sourire. La brune bat déjà des cils devant lui. Si ça ne tenait qu’à elle, Rose lui sauterait dessus et l’emmènerait immédiatement dans les toilettes du bar. Contenir ses pulsions, ça lui demande une dose d’effort importante. Elle ne voudrait pas qu’il la prenne pour une folle. « Techniquement, non, tu ne m’as pas trop fait attendre. » Dit-elle en plongeant son regard dans le sien. « Mais un peu quand même. Si je t’avais pas envoyé de message, tu ne l’aurais jamais fait, je suppose ? » À ce moment précis, elle se félicite d’avoir pris l’initiative de le contacter. Habituellement, elle attend qu’on fasse le premier pas à sa place. Et elle n’a pas besoin d’attendre deux heures avant qu’on ne lui envoie un message. « Enfin, je suis flattée d’apprendre que je suis ton premier match. » Elle lui adresse un clin d’œil doublé d’un sourire, sous-entendant qu’il ne le regrettera pas. À moins que Peter n’ait déjà eu un (ou plusieurs) rendez-vous Tinder avant elle. Ce qu’elle n’espère pas. Rose, elle aime bien être exceptionnelle et unique. Même sur Tinder.

« Tu m’excuseras, j’ai déjà commencé à boire sans toi. » Dit-elle avec un petit sourire. « J’ai pris un mojito. Surtout pour dissuader les gros lourds de me payer un verre. » C’est une technique qui marche rarement, malheureusement. Rose se tourne un peu plus vers Peter, désireuse de se rapprocher de lui davantage. « Après, si tu tiens vraiment à m’offrir un autre verre, il n’y a aucun souci. Ne t’en prive surtout pas. Les verres ne se perdent jamais, avec moi. » Elle attrape d’ailleurs son verre pour en boire une longue gorgée. Boire un verre avec un Tinder date, c’est une formalité. Voire parfois une étape optionnelle. Si Rose voit que le feeling ne passe pas, elle fait tout pour passer la vitesse supérieure. Avec Peter, elle ne se sent pas aussi pressée. Évidemment, elle voudrait déjà qu’il lui fasse l’amour, étant donné son physique attirant. Mais elle veut aussi prendre le temps de discuter un peu avec lui, de faire grimper la température progressivement pour finir la soirée en beauté. Du moins, elle espère que la soirée se finira en beauté. Elle repense un instant au fait que Peter ne soit pas un habitué de Tinder et ça suffit à la refroidir. Est-ce qu’il cherche la femme de sa vie ? Sans s’en rendre compte, Rose fixe le jeune homme avec les sourcils froncés, le regard perdu dans le vide. Elle le fixe suffisamment longtemps pour avoir l’air bizarre. Rose se demande ce qu’elle doit faire. Faire l’effort de discuter avec lui, ou l’embrasser à pleine bouche pour qu’il comprenne ses intentions ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




    brain (noun) an organ that most people do not possess or use.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Don't let your emotions completely obscure the barbaric roots of the sexual act. (Peter)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération