DILEY ✻ The way I fixed your heart, Don't you miss me, babe?

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 33
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen ✻ adrian dawkins ✻ anya arsenault ✻ bird roth-spiegelman ✻ lola fitzsimmons ✻ alix westmore ✻ mina o'cearnaigh ✻ cassandra hamilton ✻ markus cubbins

DILEY ✻ The way I fixed your heart, Don't you miss me, babe? ✻ ( Dim 7 Oct - 22:57 )



The way I fixed your heart,
Don't you miss me, babe?

with, DILEY.


Devon est en train de balader Buzz, le sourire aux lèvres, son téléphone dans les mains, il communique avec une demoiselle qui selon ses dires n'a qu'une hâte, c'est de voir le chien sur la photo Oui, Devon drague avec son chien sans pression et il s'amuse à lui demander si voir le maître cela ne serait pas plus intéressant. Et une joute textuel se met en place alors que Devon continue à balader Buzz le long de la plage, et il attrape une balle dans le sac spécial chien avant de lui balancer, histoire que la petite bête s'amuse et se dépense un peu avant de rentrer à l'appartement. Et quand la petite boule de poil revient près du barman, Devon le prend dans ses bras et prend le chemin inverse vers la garçonnière. Et il continue à échanger avec la demoiselle alors qu'il se prépare et se fait beau, optant pour une veste de smoking, et un jean noir assez classe. Ce soir, Devon a décidé qu'il n'allait pas se la coller derrière l'oreille. Ca suffit, il faut arrêter de pousser mémé dans le fossé.Devon en a marre de se la coller derrière l'oreille et que nenni qu'il va attendre que Riley revienne comme un bon chien docile. Si elle veut revenir, elle reviendra mais en attendant, il fera ce qu''il faisait avant, il jouera au bon connard et la formule petit-déjeuner n'existe toujours pas. Alors aucune chance que Ryan pète un câble à voir une autre fille sortir de la chambre du barman, il la fera passer par la fenêtre. L'escalier de secours en a vu d'autres, des talons hauts, des demoiselles encore saoules de la veille, des demoiselles à moitié nue qui se font virer parce qu'elles sont chiantes Devon en a fait voir de toutes les couleurs à l'escalier de secours et il compte bien recommencer plus d'une fois, ou du moins, tant que Riley ne sera pas revenue. Parfois, il aimerait qu'elle revienne, puis il se dit que peut-être que ça doit se passer comme ça, peut-être qu'il devrait lui dire les choses, plutôt que de le dire quand elle n'écoute pas, quand elle ne peut pas écouter. Il devrait peut-être lui écrire les choses, mais on sait tous que Devon ne sait pas comment tourner des jolies phrases, et il s'énerve à chaque fois, donc si c'est pour qu'il s'énerve à cause de ça, ce n'était pas franchement la peine, valait mieux qu'il aille secouer son poireau ailleurs en attendant. Alors qu'il pase une main dans ses cheveux, il se met à parler à Buzz comme s'il parlait à un enfant, et il lui promet monts et croquettes si jamais il est gentil pendant qu'il n'est pas là. Et il lui ramènera une copine pour jouer. Et Buzz remue la queue alors Devon lui offre une caresse avant d'enfiler sa veste et de partir direction le restaurant  où il avait invité la demoiselle oui, il met les petits plats dans les grands et il prend même une photo du lieu pour montrer qu'il est tout sauf un goujat. « Devon ? » Le brun se retourne et lui sourit en lui claquant une bise, et la demoiselle semble triste de ne pas voir Buzz et elle lui montre « Si tu es sage, tu pourras le voir. Il t'attend impatiemment. » ndlr : cette phrase peut-être mal interprétée, désolée. Et il lui tient la porte comme un vraie gentleman avant de laisser passer le dîner simplement, se contentant de complimenter la brune qu'il a en face de lui. Alors qu'ils attendaient leur dessert, Devon reconnaîtrait entre mille la demoiselle qui venait de rentrer dans le restaurant et comme un imbécile pris en faute, il baisse la tête en se frottant la nuque. Bon. Il ne veut pas se la coller derrière l'oreille mais ça a l'air sûrement trop bien parti. Il prie intérieurement qu'elle ne l'ait pas vu, mais évidemment, il faut qu'elle se pointe à la table. « Riley, quelle bonne surprise ! Tu as un rendez-vous aussi ? Intéressant. » Un sourire en coin plus tard, il reporte son attention sur la demoiselle en face de lui qui ne semble pas comprendre «  Et je te présente Florence... Ah non, pardon Anaïs. » Il hausse les épaules et remercie le serveur qui vient de leur apporter le dessert « Tu comptes rester planter et nous chanter une chanson ? Ou tu veux attendre ton mec plus loin ? » Jaloux ? Non. A peine.



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 2097
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: DILEY ✻ The way I fixed your heart, Don't you miss me, babe? ✻ ( Dim 14 Oct - 11:19 )



the way i fixed your heart,
don't you miss me, babe?
devon oakley & riley emerson-oakley ※ diley

“ I need you like a heart needs a beat. ” ― IDK

Après le boulot, Riley n'avait pas eut envie de rentrer chez elle, ni même de cuisiner. Puis, son frère, ni même sa nièce étaient à la maison pour les deux prochains jours étant donner qu'ils étaient chez des amis à Reed pour ces quelques jours. Bon il faudra quand même qu'elle rentre à un moment donner pour son chien qui va se languir d'elle, mais surtout de sa ration de croquettes et de sa promenade. Alors la blonde avait décidé de s'inviter chez son cousin, Asher. Ce dernier lui avait proposer quelques jours auparavant de lui faire des tacos et cette information n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Et parce que Riley est une cousine formidable qui a envie de se mettre les pieds sous la table ce soir, elle trouve quand même le courage d'aller faire les courses pour le repas. Sait-on jamais si Asher n'avait pas tous les ingrédients nécessaires, il serait capable de ne pas vouloir nourrir sa cousine favorite. Le mettre sur le fait accomplit est selon Riley la meilleure des solutions et ça fonctionne. Asher est un poil râleur comme à son habitude mais s'il ne râlait pas, c'est qu'il n'irait pas bien. C'est donc autour de ces fameux tacos et d'une boisson alcoolisée qu'ils échangent sur leur vie amoureuse. Si la conversation tourne autour des personnes qui anime leurs cœurs mais également de tant de choses insignifiante. Malgré tout, Riley ne s'impose pas des heures chez son cousin, d'autant plus que Roy va s'impatienter à se demander où est sa maîtresse. Puis, en même temps, elle était là depuis quatre heures de l'après-midi. Sur le chemin entre la maison d'Asher et son appartement, la blonde se décide à regarder son téléphone et à actualiser ses réseaux sociaux. Et là, elle voit en première ligne le pseudo de Devon. Il a rajouté quelque chose à sa story. Elle devrait l'ignorer, elle le devrait mais elle en est incapable, c'est plus fort qu'elle et son doigt appuie dessus. « Oh le connard ! » Elle répète même cette phrase, trois fois de suite. Oh bordel ! D'où il ose afficher noir sur blanc qu'il sort ce soir. Son date night il va se le foutre bien profond. Quel culot ! Riley, elle est autant surprise qu'elle est énervée. Elle n'a qu'une envie c'est de lui en mettre une. Mais à défaut d'avoir un Devon sous la main, elle va piocher dans son paquet de cigarette et s'en griller une. Une qui se transforme rapidement en trois, puis quatre. Oh bon sang, elle va le tuer ! Riley aurait pu rester tranquillement chez elle, ruminer dans son coin et traiter Devon de tous les noms. Mais ce n'est pas Riley. Ayant sous les yeux le lieu de l'endroit où Devon se trouve, elle a envie d'aller le rejoindre, histoire de bien niquer son coup parce qu'une chose est sûre lui il ne niquera pas ce soir. Il a posté cette photo, il y a plus de 22 minutes donc ça laisse largement le temps à Riley de se préparer pour aller à ce rendez-vous où elle n'a pas été invité et même de sortir Roy en moins de 5 minutes. Une fois qu'elle se trouve plus que séduisante avec ce rouge bordeaux, elle fonce jusqu'au restaurant. Elle espère vraiment que Devon est encore sur les lieux, au pire des cas elle ira l'attendra sagement chez lui. La blonde passe la porte, ignore totalement le serveur qui l’accueille et cherche des yeux le brun qui fait vibrer son cœur. Plus elle s'approche, plus elle réfléchit aux mots qui vont sortir de sa bouche. Et malgré tout c'est avec un sourire qu'elle s'avance vers Devon et la brune qui l'accompagne. « Riley, quelle bonne surprise ! Tu as un rendez-vous aussi ? Intéressant. » Oh elle aimerait avoir un rendez-vous pour le rendre encore plus jaloux, mais il n'en est rien. « Oui, il ne devrait pas tarder à arriver, tu sais ce que c'est les hommes et la ponctualité ce n'est pas toujours ça. » Quoi ? Il n'est pas forcé de savoir que Riley est seule ce soir. S'il peut croire à son mensonge, elle sera la plus heureuse des femmes. « Ça me fait plaisir de te voir avec ... » La blonde tourne la tête vers la brune incapable de mettre un nom sur la femme aux côtés de Devon. « Et je te présente Florence... Ah non, pardon Anaïs. » Il ne se souvient même plus de son prénom, magnifique. « Enchantée Anaïs. Je pensais que ta femme était blonde, j'ai zappé un épisode ? » Sa femme, elle se tient en face de lui et elle va le tuer dans les 5 prochaines minutes, s'il ne la tue pas avant. « Tu comptes rester planter et nous chanter une chanson ? Ou tu veux attendre ton mec plus loin ? » Pourquoi pas. S'il croit se débarrasser d'elle aussi facilement, il la connait très mal. Elle récupère une chaise sur la table à côté et s'installe à table avec eux. « Je pourrais avoir la même chose et un verre de vin ? » demande-t-elle au serveur qui vient de passer. Le sourire ne quitte pas ses lèvres, elle est ravie. « Vous vous connaissez depuis longtemps ? » Quoi ? Riley, elle est curieuse, elle veut s'intéressée à ce nouveau couple. « Tu lui a parlé de tes problèmes d'impuissances ? » Si Riley parait gênée, elle joue la comédie et certainement trop bien. Elle se tourne même vers Anaïs. « Oui Devon à quelques soucis à ce niveau là. Tu vois il est un peu comme un vieux diesel, il a du mal à se lancer mais une fois la machine lancée, on ne l'arrête plus. » Il va lui faire manger son dessert si ça continue. « Enfin c'est ce que sa femme m'a dit moi je ne fais que répéter ce qu'on me dit. » Et à vrai dire sur ce coup Riley elle ne comprend plus Devon. Elle savait qu'elle ne pouvait pas lui faire confiance. Ils ne sont même pas divorcé, juste séparer ça ne voulait pas dire pour autant qu'il pouvait baiser qui il voulait. « T'es si désespéré que tu veux tambouriner la première venue ? » Là, elle ne rigole plus.  « Je ne savais pas qu'on était un couple libertin. » Et là, elle commence à avoir le sang qui bouillonne dans ses veines. « Je t'en colle une quand ? Maintenant ou tu préfères te vider les couilles avant ? »


some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 33
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen ✻ adrian dawkins ✻ anya arsenault ✻ bird roth-spiegelman ✻ lola fitzsimmons ✻ alix westmore ✻ mina o'cearnaigh ✻ cassandra hamilton ✻ markus cubbins

Re: DILEY ✻ The way I fixed your heart, Don't you miss me, babe? ✻ ( Dim 21 Oct - 21:00 )



The way I fixed your heart,
Don't you miss me, babe?

with, DILEY.

Devon, on pourrait dire qu'il est comme cette célèbre expression. L'ombre de lui-même. Parce qu'il aime Riley, parce qu'il a l'impression que sa vie ne tourne plus rond sans Riley. Parce que Riley c'est la femme de sa vie et il a beau dire le contraire, il a beau swiper vers la droite pour essayer de se taper une nana. Il n'y arrive pas. Bientôt le queutard de Cap Harbor en concurrence avec le Shane Hollister va bientôt devenir le king de l'impuissance si jamais, il n'arrive pas à tirer son coup. Et ça l'agace Devon. Alors il a décidé de donner un dernier rendez-vous à une fille avant de faire vœu d'abstinence. Ou du moins, jusqu'au retour de Riley. Mais il sait encore, qu'il va se la coller derrière l'oreille parce qu'il n'y a aucune fille qui est comme Riley, aucune fille qui lui fait autant d'effet que Riley. Riley elle est capable de lui donner envie de se lever le matin, Riley, elle est capable de lui tirer un sourire alors qu'il est chafouin. Riley, il l'aime et il est con de l'avoir laissé partir. Maintenant, ça ne sent plus l'ananas, maintenant, ça ne sent que le vide et le manque et Devon en a assez. Il ne s'attendait pas à voir sa Riley, dans le restaurant dans lequel il a rendez-vous. Bon en même temps, il l'avait cherché. C'est lui qui avait mit la localisation, comme s'il attendait qu'elle débarque, comme s'il attendait qu'elle arrive, et qu'elle débarque, ses talons hauts et son air aigri parce qu'il est avec une autre fille. Son sourire mesquin quand elle va faire comprendre à la demoiselle en face de lui qu'elle est une sous-merde et qu'elle n'aura jamais le Oakley. Mais quand il imagine que Riley a un rendez-vous, ça bout en lui, il a juste envie d'en coller une au type qui pourrait poser ses mains sur elle. « Oui, il ne devrait pas tarder à arriver, tu sais ce que c'est les hommes et la ponctualité ce n'est pas toujours ça. » Devon serre le poing qui est posé le long de sa cuisse avant de lui offrir un sourire pincé « Mais quand il s'agira de te sauter, je suis sûre qu'il n'aura pas de retard. » C'est méchant mais après tout c'est ce qu'il pense. « Ça me fait plaisir de te voir avec ... » Oui bon, le brun il parle à tellement de filles qu'il en oublie le prénom de sa compagne du soir mais il se fera pardonner #oupas. Il verra bien après tout. « Enchantée Anaïs. Je pensais que ta femme était blonde, j'ai zappé un épisode ? » Devon la fusille du regard et boit une gorgée de sa boisson alcoolisée pour faire passer la pilule. Il ouvrait la bouche pour rétorquer quelque chose mais le serveur le coupe, ce qui rend Devon aigri. Pauvre con. « Je pourrais avoir la même chose et un verre de vin ? » Devon la regarde alors et prend un air choqué avant de rétorqué, amusé. « Tu as arrêté ton abstinence à l'alcool ? » C'est petit ça Devon. Très petit, mais Anaïs, elle les regarde comme si elle assistait à un match de ping pong et Devon s'en veut un peu de lui faire subir cela. Mais bon. La pauvre quand même. « Vous vous connaissez depuis longtemps ? » Anais ouvre la bouche et se contente de répondre « Quelques jours tout au plus et v... ? » Puis elle se renfrogne, elle ne préfère pas savoir, puis il ne vaut mieux pas qu'elle sache. Après tout, c'est une histoire entre Devon et Riley, et elle n'a pas besoin de s'en mêler surtout qu'elle n'aura aucun avenir dans les bras et dans les draps du brun. « Tu lui a parlé de tes problèmes d'impuissances ? » Le serveur qui s'approche avec les desserts reste à distance et Devon contracte la mâchoire en soupirant lourdement. Alors là. « Riley arrête. » Il ne la préviendra pas deux fois. Ni même trois. « Oui Devon à quelques soucis à ce niveau là. Tu vois il est un peu comme un vieux diesel, il a du mal à se lancer mais une fois la machine lancée, on ne l'arrête plus. » Anais fait une tête de choquée et Devon sent qu'il devient rouge pivoine. Mais il se contente de taper du doigt en rythme sur la table. Il va la tuer. « Enfin c'est ce que sa femme m'a dit moi je ne fais que répéter ce qu'on me dit. » « Riley ferme la. » répète t-il en se tenant l'arête du nez. Il va vraiment finir par s'énerver là, c'est en train de monter et elle ne l'a sûrement jamais vu de la sorte. Bien qu'elle l'ait déjà vu énervé. Il valait mieux qu'elle se calme. « T'es si désespéré que tu veux tambouriner la première venue ? » La main de Devon se forme en un poing qu'il pose sur la table avant qu'il ne s'humidifie les lèvres. « Qu'est-ce que ça peut bien te foutre ? » lui demande t-il. Après tout, c'est elle qui est partie. C'est elle qui se bourre la gueule, qui se drogue comme pas deux. Alors elle n'a presque rien à dire. Presque. Si on oublie le fait qu'ils sont encore mariés. Et pas du tout divorcé. « Je ne savais pas qu'on était un couple libertin. » Anais ouvre la bouche en O et Devon se contente de murmurer un petit désolé mais elle ne semble pas vouloir l'excuser. Il fait une petite grimace et le serveur qui vient de déposer les consommations a certainement senti l'électricité quand il dépose presque en jetant les assiettes et le verre de vin de la blonde. « Je t'en colle une quand ? Maintenant ou tu préfères te vider les couilles avant ? » Devon claque alors du poing sur la table et il se tourne vers la brune « Tu nous excuse une petite minute ? » Même si elle ne le fait pas, et bien, il verra quand même. Il attrape alors Riley par la main et l'attire alors l'extérieur. « Alors c'est quoi ? Tu débarques comme ça, pour me faire ta putain de crise de jalousie ? » Il fait les 100 pas en regardant Riley quand il s'arrête « Tu veux quoi ? Me faire payer ? Alors écoute moi bien Riley. J'ai compris. J'ai compris que j'avais merdé. Que j'avais été con. Je suis con d'ailleurs c'est pas un scoop. J'suis un gros connard. » Et il l'assume en plus. « Mais putain, au lieu de me faire une crise de jalousie comme ça, revient à la maison. Ou alors, on a qu'à réellement se séparer. On a qu'à en finir définitivement. Mais si tu veux ça Riley, ce sera ta décision. Pas la mienne. Parce que putain, je t'aime Riley. Je t'aime ok ? Si t'as besoin que je te le dise, je te le dirais. Je t'ai dit que je regrettais tout ce que je t'ai dit ce jour là. Et je le pense. Je veux un enfant. Je veux un enfant avec toi. » Et il voit Anaïs qui s'en va en l'insultant de connard, il hausse les épaules « Maintenant c'est toi qui décide. Soit tu rentres chez ton frère et tu tires un trait sur nous. Soit tu reviens. Mais je te retiendrais pas. Tu fais ce que tu veux. Les cartes sont entre tes mains. » conclut-il en glissant une cigarette entre ses lèvres, les mains tremblantes, la colère bien trop présente sur ses traits.



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: DILEY ✻ The way I fixed your heart, Don't you miss me, babe? ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

DILEY ✻ The way I fixed your heart, Don't you miss me, babe?

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération