What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 449
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Mar 16 Oct - 18:34 )

What is the question I wanted to ask ?
Alma & Jaymi
J’ai passé une bonne partie du trajet à dormir et à grogner à chaque fois que le train passait dans le sens inverse, son passage me réveillait à chaque fois et à force, je n’arrive plus à fermer l’oeil, en plus d’avoir mal au crâne. Je discutais des fois avec Alma, on chuchotait comme des écoliers pour parler de ce que nous voyons, surtout que nous avions critiqué une dame qui se croyait tellement à la plage à retirer ses sandalettes et à se mettre la crème solaire (même si je n’avais pas compris que c’était de la crème hydratante) tout en prenant la place. Puis voilà, j’ai dû la laisser travailler un peu pour préparer la conférence, même si elle ne participe pas, elle devait poser des questions apparemment. Je n’ai pas voulu trop en savoir plus, parce que je n’arrivais pas à comprendre même quand elle m’expliquait, j’ai l’impression qu’elle me parle chinois dans son truc. Au moins, c’est cool qu’elle ait un travail qui lui plait ENFIN. Ça lui change d’être une serveuse dans un starbuck et de récurer les toilettes (je ne pourrai plus plaisanter sur ses mains pleines de bactéries qu’elle pouvait étudier).. Donc j’ai dû m’occuper de mon côté en bidouillant le micro que j’avais sur moi, ne voulant pas écouter de la musique sur mon i-pod parce que comme un con, j’ai oublié de le recharger et je préfère garder la batterie pour le retour, puis j’ai mon thermo qui devait contenir du café… Enfin, c’est censé contenir du café, il y a un petit peu d’alcool que j’ai mélangé dedans. Au moins, ça va m’aider à tenir pour ce qui est à venir…!

Une conférence sur Alzheimer, à Charlotte. Qu’est-ce que ça m’a l’air d’être assez emmerdant comme truc. Je ne suis pas médecin, je ne suis pas un scientifique. Je suis surtout un artiste. Je ne suis pas comme Enzo, mon frère, qui irait probablement à ce genre d’événement. Je n’aime pas ce genre de sujet, parce que je retourne plus ou moins dans le passé, au moment où Enzo parle médecine à table et que mon père reste très intéressé par ce qu’il fait, tandis que je peinais à me faire une place dans la conversation. J’ai passé un bon long moment à ne pas parler, donc je me réfugiais plus facilement dans la musique. C’est ainsi que je me suis retrouvé à développer plus ou moins les sons par moi-même.

En parlant du son. Je lève le doigt pour demander à ma voisine de place, aka Alma, de se taire, d’arrêter de faire tout bruit, sans pour autant la regarder. J’observe la fenêtre du train tout en tendant le micro vers la fenêtre. On se retrouve un peu bête à être silencieux, l’une qui ne comprend pas ce qu’on attend, l’autre qui attend sans rien dire. Le train continue de rouler, jusqu’à ce qu’on croise un autre train qui va au sens inverse. Je souris en enregistrant le son du train qui passe et arrête dès qu’il n’y est plus. « Et voilà. Tu disais ? » fis-je avec un léger sourire amusé face à la réaction que j’imagine déjà, son regard blasé, l’air de me dire: sérieusement, tout ça pour ça ? En plus, je ne crois pas qu’elle parlait en fait. Je ne sais pas, je n’avais pas écouté parce que j’étais parti dans mes pensées, à me rappeler de la famille. « Ça avance ton truc sur Alzheimachin ? Parce que je crois qu’on est bientôt arrivé et que là, tu n’auras sûrement plus le temps de relire tes notes. » fis-je en regardant l’heure qui n’est pas loin de l’heure d’arrivée qui était estimée. Je jette un coup d’oeil sur les gribouillis et force les sourcils, avec un sourire amusé. « Ce serait con que tu oublies tout ce que tu sais sur cette maladie. » Je me mets à ricaner légèrement et détourne le regard vers la fenêtre en me pinçant légèrement les lèvres. Elle m’a demandé de l’accompagner pour ne pas s’emmerder et elle a accepté de prendre le risque d’être constamment déconcentrée. Surtout que moi, je ne vais absolument pas écouter tout ce qui va être dit, ça ne m'intéresse absolument pas.
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 261
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson), misha castillo (ana de armas) & nova hamilton (lili reinhart)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Jeu 25 Oct - 18:35 )


jaymi & Alma

what is the question i wanted to ask ?


Depuis cette soirée dans son appartement, Alma a cessé de se poser des questions sur ce qu'ils étaient, Jaymi et elle. Elle ne saurait dit si c'est parce qu'elle préfère se concentrer sur le moment présent ou parce qu'elle a peur de finir par le perdre encore une fois et d'en souffrir à nouveau, mais elle a fini par se faire à cette brume de mystères sans réponse. Ils restent fidèles à eux-même comme elle lui a demandé, deux êtres un peu cassés qui réparent l'autre inconsciemment et qui rient des autres comme deux commères assises devant leur tasse de café. Elle ne lui demande rien de plus à Jaymi à part qu'il reste cette fois-ci, qu'il évite de tout envoyer en l'air encore une fois parce que ce coup-ci, Alma ne sait pas si elle serait capable de lui ouvrir la porte de son appartement pour la troisième fois. Leur situation lui convient amplement pour le moment, elle aime se dire qu'il est à proximité si jamais l'envie lui vient de le voir sans pour autant devoir se tordre l'esprit sur ce qu'ils sont censés faire, comment ils sont censés agir. C'est ce qu'elle adorait avec lui d'ailleurs, cette simplicité. Vivre dans le moment même et non pas dans un passé difficile ou dans un futur incertain, se dire que tout pourrait basculer le jour suivant et qu'alors il valait mieux en profiter. Voilà ce qu'elle dirait si, un jour, une personne vient à lui demander ce qu'il représente aux yeux d'Alma : un grand bol d'air frais. Et pour ne pas perdre son oxygène, c'est sans grande hésitation qu'elle lui a proposé de l'accompagner à ce séminaire sur l'Alzheimer auquel elle n'avait, à la base, aucune envie d'y aller. Avoir Jaymi sous le bras sera pour elle une façon de ne pas finir avec une migraine plus puissante que si dix marteaux piqueurs se tenaient sur sa tête, mais aussi un moyen de s'assurer qu'il ne disparait pas pendant qu'elle a le dos tourné. Oui le chemin est long et le thème peut être ennuyeux pour ceux qui n'y connaissent rien mais, pourtant, il a accepté sans trop broncher. Elle ne saurait dire si c'est pour elle qu'il fait ça ou simplement pour se changer les idées mais, au fond, ce genre de questionnement fait partie des conséquences quand on décide de ne pas mettre de terme sur sa liaison avec quelqu'un. Ils ne sont que des amis après tout, peut-être bien qu'ils le resteront à jamais malgré la déchirure qu'à causé l'absence de Jay dans la vie d'Alma. Bercée par le mouvement du train sur les rails, elle relit ses notes et griffonne sur la feuille posée devant elle, sur une petite table, tout en se parlant à elle-même. Elle écrit quelques questions avant d'en effacer une et d'en rajouter deux, pousse un soupire, se demande ce qu'Owen voudrait savoir si il avait été là. « On dirait des paroles d'enfant. » Elle marmonne pour elle-même mais, à coté d'elle, Jaymi lui demande de se taire. Un brin choquée, elle relève les yeux vers lui et le voit faire un truc avec un appareil tout en collant pratiquement son front contre la vitre du wagon. Un sourire amusé étire le coin des lèvres de la demoiselle. « T'enregistre un album en featuring avec le train ? » demande-t-elle sur un ton amusé avant de baisser une nouvelle fois les yeux vers ses notes. Ça ne ressemble à rien, elle n'est même pas sûre de pouvoir se relire à l'avenir. « Disons que je suis plus loin que le néant total, mais pas assez proche de ce que j'étais censée faire, » soupire-t-elle en se laissant tomber dans le fond de son siège. Effectivement, ils sont bientôt arrivés si elle en juge à l'heure affichée sur sa montre. En entendant Jaymi se moquer d'elle, Alma tourne la tête dans sa direction et fronce les sourcils. « Je ne t'ai pas invité pour que tu te paies ma tête à ce que je sache ! » s'exclame-t-elle d'un air offusqué. Nouveau soupir avant qu'elle ne glisse une mèche de cheveux derrière son oreille. « Je vais bégayer et devenir toute rouge, ça va être horrible. Je n'aime vraiment pas parler en public. » Elle lisse sa robe de ses deux mains avant de ranger son carnet dans son sac. Le train ralentit et, au même moment, une voix dans un haut parleur annonce qu'ils viennent d'arriver à la gare de Charlotte. « Merci d'être là, au fait. Je ne sais pas si j'aurais été capable de le faire toute seule, j'aurais même probablement simulé une horrible maladie d'un jour qui m'aurait clouée au lit le temps de la conférence. » Elle rit légèrement avant de se lever de son siège, embarquant avec elle sa veste et le reste de ses affaires.


AVENGEDINCHAINS



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 449
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Mar 30 Oct - 19:17 )

What is the question I wanted to ask ?
Alma & Jaymi
T’enregistre un album en featuring avec le train ?
Je souris et me retiens de rire. J’acquiesce silencieusement et regarde l’enregistrement toujours amusé. Au moins, j’ai le bruit du train et je vais pouvoir faire un clip là-dessus. Alma comprendra quand elle l’écoutera et quand ce sera prêt… C’est pas pour demain, c’est sûr. Enfin bref, elle verra bientôt ce… Écoutera bientôt cet album que je suis en train de préparer pour mon propre plaisir, histoire de me remettre dans le bain, c’est une autre manière de m’occuper durant mes temps libres. De plus, je m’occupe autrement grâce à l’invitation d’Alma, même si le thème promet d’être hyper chiant. Au moins je serai avec elle à m’amuser. Ou pas. Je plisse les yeux quand je lui demande où elle en est avec ses notes. « Tu ne peux pas demander à ton patron par SMS ou de passer un rapide coup de fil pour qu’il t’aide à t’en souvenir ? » Qu’il l’aide à s’en souvenir sur quelles questions poser à une conférence d’alzheimer, y a pas un peu du foutage de gueule là dessus ? Je n’ai pas pu m’empêcher de lui faire la remarque comme quoi, ce serait con qu’elle oublie tout sur ce qu’elle était censée demander. Je me pince les lèvres pour ne pas ricaner parce que je me moque vraiment d’elle sur ce coup-là. « Allez… Tu vas gérer hein. C’est le tract, je sais de quoi je parle. Tu es toute stressée au tout début, mais quand viendra le moment de l’action, tu seras toute une autre personne. C’est comme ça que sont les personnes quand ils prennent la parole devant un grand public. » Étant ingénieur de son à l’époque, dans des pièces de théâtre, j’ai bien vu des jeunes comédiens stresser et dire qu’ils allaient tout gâcher mais qu’en vrai, ils devenaient toute une autre personne. Peut-être est-ce le même cas qu’Alma. Je donne un coup d’épaule pour essayer de la reprendre, elle allait gérer c’est sûr. « Enfin je dis ça, mais je n’ai jamais parlé au grand public. À part quand j’ai bousillé ma guitare sur une tête d’une personne. » Je n’ai jamais aimé parler au grand public, même au public restreint comme le groupe où il m’avait fallu un certain temps avant de me présenter au final.

Je commençais à ranger les affaires dans le sac à bandoulière et passe la main dans les cheveux pour les remettre un peu en place. Ce n’est pas encore trop ça, mais je suis quand même présentable. Je suis un peu tenté de boire mon café, mais je pense que je le ferai plus tard. « C’est normal. Je me faisais bien chier chez moi et ça me fait pas de mal de voir une autre ville, d’autres têtes et ne rien comprendre sur ce qu’ils vont raconter sur Alzeihmer. » fis-je en haussant les épaules, comme si elle ne m’avait pas demandé grand chose. Je me bouge pour m’installer sur son siège alors qu’elle s’est levée, je me lève à mon tour et lisse un peu ma veste. « Mais sérieusement ? C’était obligé d’être bien habillé comme ça ? On ne va pas au gala à ce que je sache. » me plaignis-je, qu’est-ce que je n’aime pas être si bien habillé comme ça. Je m’en serais passé et j’aurai préféré mon look limite geek avec un casque au cou.

On sortait du train et on allait quitter la gare de Charlotte, n’ayant aucune idée d’où est-ce qu’on va. Je suivais bêtement Alma avant de me rendre compte qu’elle ne savait pas trop non plus. « Tu sais où aller au moins ? » Parce qu’en vrai, je n’ai pas lu où est-ce que ça prenait place et je n’avais pas assez de crédit pour activer internet. Je me sens légèrement con sur ce qui va nous arriver et on le sera encore plus si on arrive en retard et qu’on rate toute la conférence.
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 261
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson), misha castillo (ana de armas) & nova hamilton (lili reinhart)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Jeu 8 Nov - 17:50 )


jaymi & Alma

what is the question i wanted to ask ?


Maintenant que toute colère s'est échappée de son corps, Alma arrive à à nouveau apprécier le sourire de Jaymi. Il créé cette bulle autour d'eux alors qu'elle plaisante sur son occupation du moment, c'est-à-dire enregistrer les bruits que fait le train. Elle en oublie ses notes pendant un moment, se retient de s'asseoir en tailleur parce qu'elle porte une robe, mais appuie son dos contre le siège comme si ils n'étaient pas en route vers une conférence importante. La question de Jay la fait directement redescendre sur Terre. Alma soupire, porte son attention sur son cahier où sont dessinés plusieurs gribouillis. « Owen est un homme très occupé. Je dirais même trop occupé. Je ne peux pas le déranger avec ça, il est certainement déjà en train de sauver le monde. » Elle sourit, mais ne ment pas pour autant. Malgré son fort caractère, malgré le fait qu'ils se soient déjà pris la tête plus d'une fois, Alma admire énormément son patron. Elle ne quitterait son job pour rien au monde et est, d'un coté, ravie de pouvoir aider celui qui lui a pratiquement tout appris. Au fond, il comble un peu le vide laissé par l'absence de figure paternelle dans la vie d'Alma et pour ça, elle lui en est plus que reconnaissante. « Merci d'y croire, on verra bien comment ça se passera quand on y sera. Mais si je deviens rouge, interdiction de te moquer ! » s'empresse-t-elle d'ajouter en pointant son index en direction de Jaymi, les traits sérieux. Elle le voit déjà bien, souriant derrière un petit-four après que son visage se soit transformé en un panneau de signalisation. Jaymi lui rappelle cette fois où il a cassé sa guitare devant tout un tas de personnes, un souvenir de sa vie qui a récemment lancé un froid entre eux et qui a poussé Alma à faire tomber ses barrières pour lui laisser voir la peine qu'avait causé en elle son départ. « On va éviter de casser quoi que ce soit cette fois-ci. » Elle le regarde, lui sourit, puis le remercie d'avoir accepté de faire le chemin jusqu'à Charlotte avec elle. Pas tout le monde aurait accepté, quoi que Jaymi est la seule personne que Alma désire à ses cotés en cet instant. Elle se lève, prête à descendre du train alors que derrière elle, lui est en train de se plaindre de la tenue vestimentaire instaurée. « Je te rappelle qu'on va à un rassemblement de médecins, ces gens s'habillent bien même quand ils vont dormir. » Elle attarde un peu plus son regard sur la tenue de Jaymi, un sourire accroché aux lèvres. « Mais sache que t'es très élégant comme ça. » Elle porte une robe noire pailletée, perchée sur des talons de quinze centimètres qui la rapprochent du visage de celui à ses cotés. Ça lui fait bizarre d'être habillée comme ça, elle a toujours eu du mal avec ce qui lui moule le corps étant donnée qu'elle est pratiquement née avec une dysmorphophobie. Mais ça lui plaît bien, ça lui donne l'impression d'être jolie et ça, c'est un sentiment qui fait du bien.

Une fois descendue du train, Alma regarde de gauche à droite à la recherche d'un bâtiment illuminé. Elle s'attendait à ce que l'endroit soit proche de la gare et pourtant, rien ne semble animé autour d'eux. « Hum, comment te dire que je n'ai pas vraiment eu le temps de checker la localisation précise sur le carton d'invitation. » Elle n'ose plus le regarder cette fois et sort son portable pour faire défiler ses mails, cherchant le dernier en date d'Owen. Elle encode ensuite l'adresse sur google map et calcule l'itinéraire qui n'est qu'à cinq minutes de marche, heureusement. Elle ne sait pas si elle aurait pu supporter plus avec cette paire de chaussures. « Je vais très probablement terminer cette soirée pieds nus, » lâche-t-elle d'un ton amusé avant de marcher en suivant la voix robotisée qui s'échappe de son téléphone. « Prochaine fois qu'on fait un truc, je te promets que ce sera en gros pulls et chaussettes d'hiver devant la trilogie de Star Wars. Mais ne dis à personne que je t'ai dit ça, c'est une info confidentielle que je ne dis qu'à toi, » ajoute Alma en continuant de marcher, remerciant le ciel d'avoir fait des rues de la ville des trottoirs lisses et non pavés. Elle finit par le repérer un peu plus loin, le fameux lieu de la conférence. Un bâtiment immense illuminé par des lampadaires pour rendre l'accès plus visible.


AVENGEDINCHAINS



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 449
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Mer 21 Nov - 20:46 )

What is the question I wanted to ask ?
Alma & Jaymi
Owen est en train de sauver le monde. Ben dis donc, son patron est vraiment quelqu’un d’important ? À ce point là ? Je la regarde avec un air de ne pas trop la croire, surtout l’air sur le visage qui dit Tu me fais marcher Parce que oui, j’ai l’impression qu’elle me fait marcher. Quoique… Presque parce que bon, j’ai compris qu’ils recherchent des remèdes. Mais alors là, à sauver le monde… Mais j’ai compris le principe, il est trop occupé pour plonger son nez sur le téléphone et donc, il va laisser Alma dans le bassin à requins. Pas sympa. Heureusement que je suis là, comme un chevalier servant, bien que je ne serai pas d’une grande aide pour trouver une question sur Alzeihmer quoi. Je pourrai demander à mon frère, mais je n’ai pas envie qu’il me demande pourquoi et qu’il me parle de cette maladie sans que je puisse piger un mot. Bon, tout ce que je pourrais faire c’est la soutenir et c’est ce que je sais faire en plus. Alors voilà, je vais la soutenir, elle va gérer, c’est une warrior, elle saura quoi dire et qu’elle sera totalement à l’aise à la fin. À sa réponse, je lève les deux mains, prenant un air totalement innocent. « Promis, je ne vais pas me moquer. » Je n’oserai pas, quand même pas voyons. Quoique, ça dépend de comment les choses vont tourner, comment tout cela va être. Tout va bien se passer et puis voilà. Rien ne sera cassé, Alma ne deviendra pas rouge comme une tomate, elle aura posé les questions que son patron voudrait qu’elle pose et basta. Puis y a à manger là-bas, en plus d’avoir à boire. Donc oui.

Par contre ce qui me fait chier, c’est le code vestimentaire. Ça fait méga longtemps que je suis pas sorti comme ça et franchement, ce genre de tenue m’emmerde un peu trop. J’aimerai bien venir en sweat, avec un pantalon plutôt large. Enfin que je sois confortable quoi. Mais là, non. « Mouais, je sais que ça doit leur manquer le temps où ils étaient étudiants où ils pouvaient venir en cours en pyjama. » Je sais de quoi je parle, je me rappelle le jour où on a vu les étudiants à l’université, il y en avait certains qui étaient dans une tenue qui se rapprochait d’un pyjama. Je peux bien comprendre que le rythme des études sont effrénées mais surtout, ce qui m’énerve c’est la façon de nous prendre de haut. Ça je m’en rappellerais bien. « Je pourrais dire de même pour toi, de plus que la robe te va bien je trouve. » Une pause avant que je n’hausse les épaules. « Après je ne suis pas styliste, mais se trouve que j’ai un bon oeil et un bon goût vestimentaire, bien caché. » fis-je avec un petit sourire en coin, amusé. Bon par contre, les talons, je vois qu’elle n’a pas forcément l’habitude de marcher avec, mais au fur et à mesure que nous entamons la marche, sa démarche s’améliore et ça la rend encore plus élégante. Je devrais arrêter de l’observer comme ça et me focaliser sur où on devrait aller.

Seulement on sait pas où aller. « Ah. » fis-je maintenant que je réalise vraiment qu’on sait pas quelle direction prendre. Je tourne un peu dans tous les sens pour regarder, peut-être qu’on voit le bâtiment de loin ? « Bon ben… C’est un peu embêtant. » Au moins, ça fait une bonne raison de pas y être allé. Pas sûr que son patron aimerait ça d’ailleurs. Je tourne mon regard vers Alma qui est en train de faire un truc avec son téléphone, je plisse les yeux et esquisse un léger sourire quand elle semble avoir trouvé l’adresse. « Génie. » Bon, c’est à cinq minutes de marche, alors tout devrait bien aller. Quoique presque, parce qu’Alma a du mal à supporter ses talons. « Meh, tu vas t’abîmer les pieds, faudrait t’éviter ça en fait. Garde tes chaussures ça vaut mieux, j’ai pas envie de t’emmener aux urgences parce que tu auras marché sur un verre cassé. » Surtout que je sais de quoi je parle par rapport aux verres cassés. Y en a tellement…! On se met à marcher sous la commande robotisé du téléphone. « J’approuve ce programme. On peut pas faire un grand marathon Star Wars ? Y en a combien déjà parce que je suis paumé avec toutes ces sorties là. » fis-je après avoir fait signe que je me tairais pour cette information confidentielle. En mode, je me couds la bouche pour rien dire et puis voilà.

 « Welcome to hell. » annonçai-je avec un soupir alors que nous arrivons à l’entrée du bâtiment. Maintenant nous avons juste à entrer. Je regarde Alma et hoche la tête avec un léger sourire avant de s’engager dans le bâtiment, je la laisse dire nos noms pour valider les invitations et on entre dans la grande salle. « Ooooh des petits fours ! » réagissai-je tout content alors qu’on vient à peine d’entrer. « J’avais faim moi ! » Et pourtant, quand j’allais me diriger à cet endroit, cela sonne disant que ça allait commencer. « Ah mais non…! » Je décide quand même de faire une technique un peu maligne, je vais prendre une poignée de fours et l’emporter jusqu’à la salle de conférence. J’en donne un peu à Alma avec un léger sourire amusé. Je lui donne les fours dans les mains sans lui demander son avis. « Eh, est-ce que tu peux tenir ça ? Le temps que je mette ce dictaphone près de l’intervenant. Au cas où si je te déconcentre et que tu perds le fil, t’auras au moins ça. » fis-je en montrant le dictaphone que je sors de la poche et file jusqu’à l’estrade pour le placer avant de venir à la place qu’Alma a choisi.  « Sérieux ? Au fond ? T’es sûre de pouvoir tout entendre ? » Quoique, j’aurai l’embarras de pouvoir observer tout le monde et lancer de petites critiques.
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 261
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson), misha castillo (ana de armas) & nova hamilton (lili reinhart)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Mer 28 Nov - 19:24 )


jaymi & Alma

what is the question i wanted to ask ?


Alors qu'ils sont toujours dans le train, presque à l'arrêt, Alma lève les yeux au ciel avec un sourire aux lèvres parce qu'elle sait que viendra un moment où Jaymi ne pourra s'empêcher de rire d'elle. Elle sait qu'il ne se moque pas cependant, que c'est presque affectueux venant de lui et qu'ils ont toujours un peu fonctionné ainsi, à mutuellement se chercher. Ça ne la dérange pas, au contraire. Ça l'aide à passer au-dessus des souvenirs douloureux que de pouvoir plaisanter avec lui comme ils le faisaient avant, ça efface le tableau et ça l'aide à se détendre un peu avant d'entrer dans le bassin des grands. Elle aussi elle est presque certaine que les personnes qu'ils s'apprêtent à rencontrer regrettent la période où ils pouvaient aller en cours en pyjama, même si c'est quelque chose qu'Alma n'a personnellement jamais fait. Elle n'aurait pas osé, elle craignait trop de retomber dans la case de ceux qu'on critique gratuitement que pour oser se démarquer à ce point.  « On parle de médecins Jay, ces types vont en costard en cours. Je le sais mieux que toi, j'y étais encore récemment contrairement à toi, » dit-elle avec un sourire amusé, sous-entendant que Jaymi est vieux. Il l'est plus qu'elle c'est vrai, mais il n'est encore que dans le début de sa trentaine. Pour se rattraper, Alma s'empresse de complimenter sa tenue sans mentir. Elle est sincère, elle le trouve vraiment très beau ce soir. Un sourire commence à naître sur ses lèvres après qu'il ne lui ait rendu son compliment mais bien vite, il s'évapore quand il dit ne pas être styliste.  « Merci quand même, » répond-elle en levant brièvement les yeux dans sa direction avant de descendre du train. Maintenant qu'elle n'a aucune idée de par où aller, elle a la brillante idée de sortir son portable, d'enclencher la 4G et de lancer Google Map. Jaymi souligne d'ailleurs son génie et Alma, elle se contente de secouer les épaules avec un immense sourire fier. Elle prend cinq minutes pour se plaindre parce que clairement, ses chaussures sont loin d'être ce qu'elle a de plus confortable.  « Tu verras que dans deux heures, je marcherai déjà comme si j'avais des morceaux de verre dans les pieds. Je déteste porter des talons, » soupire-t-elle en regardant droit devant elle, à la recherche du bâtiment. Et voilà qu'elle vient d'avouer son amour pour Star Wars en plus, une confession qu'elle n'a jamais faite à part à sa petite soeur. En même temps, Lizzie sait absolument tout sur Alma.  « Si on prend tous les récents, le marathon risquerait de nous prendre des jours. Y a déjà les six de base, puis les deux autres qui sont sortis récemment et les deux autres qui ne suivent pas l'histoire d'origine, ce qui nous fait dix films. Je ne crois pas que tu sois prêt à regarder dix films avec moi, » ajoute-t-elle en riant. Elle aimerait tellement de pouvoir troquer cette soirée contre quelque chose de plus cosy aux cotés de Jaymi, mais Alma ne se souvient que trop bien de la dernière fois où ils ont regardé un film ensemble, juste tous les deux. Bon, le contexte à changé depuis, et ils ne seraient pas dans l'euphorie du Nouvel An. Elle tourne la tête vers lui, amusée quand il lui fait ce signe de silence. Au moins, elle sait qu'elle peut toujours l'utiliser comme confident.

Arrivés à l'entrée, Alma jette rapidement un regard à l'intérieur du bâtiment avant de faire son entrée.  « Dis pas ça, je suis sûre que ça va bien se passer. On va écouter les gens parler et puis on s'en va, pas besoin de rester des heures. » Elle sort son plus beau sourire, se redresse pour avoir l'air le plus professionnelle possible, puis avance lentement dans le hall. À l'entrée de la salle, elle donne le nom d'Owen avant de coller son invitation sous le nez de l'homme chargé de la sécurité. Ce dernier les laisse passer en leur souhaitant une bonne soirée et, la seconde d'après, Alma ne voit plus Jaymi.  « Mais c'est pas vrai, » dit-elle en se retenant de rire avant d'aller chercher Jay comme une maman qui retrouver son enfant après l'avoir perdu dans un rayon du super marché. À charge de revanche, il lui glisse des petits fours entre les mains sous le regard confus d'Alma.  « Tu vois, heureusement que je t'ai pris avec. Tu me seras plutôt utile finalement, » dit-elle en mangeant un de ses petits fours, le regardant d'un air malicieux. Ça la touche qu'il puisse penser à ça, qu'il se montre tellement impliqué alors qu'elle le sait très clairement, ça embête Jaymi de se trouver ici. Elle s'installe sur une chaise et le regarde s'en aller pendant que, à coté d'elle, tous ceux qui sont en train de s'installer la dévisagent elle et ses petits fours qui remplissent ses mains. Alma préfère ne pas relever, elle attend le retour de son compagnon pour la soirée avant de lui coller la nourriture entre les mains.  « Reprends ça, si j'en mange un de plus je vais te vomir dessus. » Alma Worrell dans toute sa splendeur. Comme il le remarque, elle a choisi une rangée dans le fond de la salle. Elle a toujours préférée être dans le fond Alma, vieille habitude gardée de quand elle était au lycée.  « Comme ça si on veut partir, on peut le faire discrètement, » murmure-t-elle alors qu'une femme vient de monter sur la scène mise à disposition. Elle ressort son petit calepin, son bic, puis lève les yeux alors que les lumières passent de très claires à plus tamisées.  « Ils ont cru que j'avais des lampes de poche dans les yeux ? » se plaint-elle à voix basse. Si Jaymi veut critiquer tout ce qui se trouve dans cette salle, il est tombé sur la partenaire idéale.


AVENGEDINCHAINS



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 449
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Mer 28 Nov - 20:43 )

What is the question I wanted to ask ?
Alma & Jaymi
Je pose la main sur mon coeur et grimace comme si je venais me prendre un coup assez douloureux. « Aow. Ça fait mal ça. » Me dire que je suis vieux, ben voyons ! On n’est jamais trop vieux ! J’ai à peine trente-trois ans moi…! Ça va trente-trois ans. Eh. Bon ceci dit, on passe à autre chose, surtout un rapide coup d’oeil sur nos tenues un peu trop extravagantes à mon goût. Surtout moi, je ne suis pas du tout habitué à porter de la haute couture (bon j’avoue que j’ai vite acheté dans la limite de mes moyens parce que je suis pas riche comme les docteurs quoi). Par contre les chaussures, je ne devrais pas râler je sais, mais elles font un peu mal aux pieds, je peux pas du tout imaginer la douleur aux pieds d’Alma. Surtout qu’elle porte des talons et encore, elle ne me rattrape pas niveau taille. Mais elle grandit pas mal avec…! « Tu étais vraiment obligé de porter les talons en fait ? » grimaçai-je pas si partant à l’idée qu’elle marche vraiment les pieds nus, qu’elle se prendrait des verres et qu’elle perdrait du sang, qu’elle prendrait le risque de se faire amputer le pied qu’elle… Ok j’arrête mes délires, mais vous m’avez compris quoi. Marcher pieds nus, c’est pas bien. C’est même la pire idée.

Bon l’autre pire idée, c’est qu’on n’a même pas préparé l’itinéraire. On ne sait pas où aller et c’est un peu emmerdant, au moins on va arriver en retard à la conférence, ce ne sera pas grave. Je me dis qu’il y aura forcément toute une table facile d’accès. Où je pourrais prendre tout ce qu’il y a à manger et à boire. Je ricane un peu dans mon petit plan génial, qui fonctionnera si on arrive en retard. Donc ça risque de pas arriver puisqu’on a ce fameux téléphone d’Alma qui sert de GPS. Elle me parle de Star Wars, j’avoue que je suis un peu paumé avec toutes les sorties qui arrivent dans tous les sens, ça a tendance à me perdre à chaque fois. Je plisse les yeux quand elle mentionne que ça va durer des jours. Pour regarder six films, ça devrait nous prendre une bonne journée et une soirée. « Hein ? Comment ça les deux autres ? » Et encore les deux autres qui ne suivent pas l’histoire d’origine. Je cligne les yeux en mode totalement perdu. « Dix films ?! » réalisai-je, je commence à atterrir sur Terre en fait. « DIX FILMS ?! » Je suis un peu sur le cul en fait, je soupire et secoue la tête. « Okay, ça va nous prendre des jours toute compte fait. Mais sérieusement ? Pourquoi ils en sortent autant ? C’est pour se faire de l’argent ou bien ? » Bon, je me tairais sur son secret, je ne dirai rien par rapport à son amour de star wars et aussi de l’envie de passer une soirée devant un film sans devoir se mettre sur nos trente-et-un. Ceci dit, faudrait que je lui montre certains de mes films préférés, qui sont un peu de ma génération surtout et je doute qu’elle les connaisse. Sinon, c’est qu’Alma a une très bonne culture cinématographique. Dans tous les cas, vivement les soirées films.

Parce que bon, je ne me sens pas du tout à ma place maintenant qu’on entre à peine dans ce bâtiment. « J’aime pas écouter les gens qui m’intéressent pas. » marmonnai-je comme un gosse avec qui on le traine dans un musée des artistes morts, dont il est certain qu’il va se faire chier par manque d’interaction ou d’intérêt. Je fais ce que je peux pour me redresser comme elle, mais je la suis jusqu’à l’entrée où elle annonce le nom Owen. Et une fois qu’on est entré, je vais voir pour ce quoi je suis venu ! Je sais que c’est l’heure de la conférence, mais je n’ai pas envie que tout le monde tende l’oreille sur mon estomac qui ne va pas arrêter de gargouiller à chaque fois. Je courais un peu dans tous les sens, entre les petits fours, installer le petit dictaphone pour enregistrer l’intervention. Enfin, je retourne à ma place, tout au fond pour retrouver Alma. Je m’installe à peine dans un petit soupir qu’elle me redonne les petits fours dans les mains. « Ouais non, si tu as envie de vomir, vomis de l’autre côté. » fis-je avec un léger sourire avant de manger un petit four, puis le second, le troisième… « Mmhmh… Au moins. » fis-je sans terminer, j’essaye de terminer la bouchée. « Au moins… On va pas être de ceux à qui on va manquer pour le conférencier…ièèèère. Merde c’est une fille. La conférencière. J’ai l’impression de retourner en cours moi. Je me mettais toujours dans le fond pour pouvoir dormir discrètement, dessiner ou papoter discrètement, voire même faire mes autres devoirs quoi. » Je n’ai pas été un élève bien sérieux j’avoue, mais au moins j’ai eu mon diplôme et je fais que ça quand ce sont les matières qui ne m’intéressent pas forcément. La lumière s’éteint. « Et moi je vois pas ce que je mange. Font chier. » marmonnai-je avant de relever le regard et sortir le téléphone pour activer l’option lampe de poche. Sauf que la lumière est trop forte. « merde, mauvaise idée. » J’éteins tout de suite. Ça nous a tous les deux éblouis et je soupire. « En plus la conférencière commence avec un avis qu’elle a. Ça commence fort, surtout que tout le monde en a un. Ça aide pas forcément à écouter. » Et là ça rigole moins, elle parle de tous les termes médicaux et je soupire. « À tes souhaits. » Je croise les bras et essaye de l’écouter comme je peux, alors que je regarde autour de moi. « J’aurai dû prendre toute une assiette de petits fours. » Je fronce les sourcils. « Ah tient, c’est vraiment un médecin ou c’est moi qui vois rien dans le noir, mais elle a des cheveux roses ? » fis-je en désignant du menton la personne qui était à trois rangs plus loin que nous. « Je vais me taire. » Quelques secondes plus tard. « En fait non, je vais pas me taire, désolé. C’est possible d’être médecin avec des cheveux roses en fait ? Je me demande si c’est pas éthique ? Si on l’embête pas avec ça ?»
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 261
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson), misha castillo (ana de armas) & nova hamilton (lili reinhart)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Jeu 6 Déc - 17:09 )


jaymi & Alma

what is the question i wanted to ask ?


« T'es déjà allé à un événement de type "très sérieux" où les femmes portent des chaussures plates avec une robe ? Parce que pas moi, » ajoute-t-elle avec un léger sourire à l'intention de Jaymi. Si elle avait pu éviter, elle l'aurait très clairement fait. En plus les pavés ne sont pas droits et elle attend le moment où elle se tordra la cheville, l'empêchant de se rendre sur le lieu de la conférence parce qu'elle devra reprendre le train en direction de l'hôpital. Pour se motiver, Alma pense aux petits fours et aux boissons gratuites, un motif qui arrive à la faire se redresser et à marcher de manière correcte, sans tomber. Alors qu'elle a maintenant les yeux rivés sur son téléphone pour suivre l'itinéraire donné par Google Map, elle parle pour la première fois de sa vie d'un de ses films préférés. Et elle le fait avec tellement de naturel qu'il serait difficile de réaliser qu'en général, elle évite les sujets trop personnels comme son amour pour la science-fiction. La réaction de Jaymi la fait rire. Oui dix films, de quelle planète vient-il ? La sortie du septième commence pourtant à dater, ça la surprend qu'il n'en ai pas entendu parler. La question qu'il pose ensuite la fait cependant froncer les sourcils et elle secoue négativement la tête. « Je crois plutôt que c'est pour faire perdurer la mémoire de cet univers dans le coeur des fans. Je n'en suis pas une, j'aime juste... bien. Mais tu sais, c'est comme pour Harry Potter, ou Fast and Furious si on va dans quelque chose de plus réaliste. Pourquoi faire huit films qui parlent de courses de voiture, hein ? C'est vrai que l'argent doit jouer, mais je suis pratiquement certaine que les fans de cette saga ont été ravi d'apprendre que leur oeuvre préférée n'allait pas disparaître dans les méandres du cinéma. » Elle avait le regard fixé sur son téléphone durant tout son speech et, en réalisant qu'elle vient de trop parler, Alma relève les yeux en direction de Jaymi. « Je me suis emballée. » Ça lui arrive souvent quand on touche à un des sujets qu'elle aime tout particulièrement, notamment le cinéma. Elle a un peu trop tendance à défendre ce qu'elle aime Alma, même si elle sait que Jay n'attaquait en aucun cas la guerre des étoiles. Heureusement, ils arrivent à destination et ça lui offre l'opportunité de changer de sujet.

Alors qu'elle se trouve dans un environnement qui ne lui correspond pas du tout, Alma se sent bien. Ce n'est pas la présence de la scène qui lui fait cet effet, encore moins le reste des invités qui ont tous l'air d'avoir un imposant balais coincé dans le ... Non, si Alma a l'esprit léger, c'est grâce au goinfre à sa gauche qui s'enfile petit four sur petit four. Elle n'arrive pas à retenir son sourire même si elle tente de garder un air sérieux. Si ils se font trop de remarquer, il y a des chances pour que quelqu'un de la sécurité ne finisse par les sortir tous les deux. Quoi que, même si ça ne plairait pas Owen, ce serait une histoire très drôle dont ils pourraient se souvenir et qui les feraient rire tous les deux plus tard. « Pourquoi est-ce que je ne suis pas du tout étonnée d'apprendre que tu étais parmi les élèves du fond ? » demande-t-elle dans un premier temps sans le regarder. Sauf qu'elle finit bien vite par tourner la tête vers lui. « Au début j'étais dans les premiers rangs, tout le temps. Une vraie lèche-botte. Puis j'ai subi une mauvaise influence et je me suis retrouvée moi aussi tout au fond. On ne devrait pas être à coté toi et moi, on va réveiller le démon du mauvais élève chez l'autre. » Elle sourit, amusée, puis se redresse pour écouter la conférencière se présenter. Après avoir mis son carnet sur ses genoux et avoir râlé entre ses dents qu'elle ne peut rien voir de ce qu'elle écrit, c'est au tour de Jaymi de ronchonner parce qu'il ne voit pas ce qu'il mange. Encore une fois, il arrive à la faire rire discrètement. Elle le voit sortir son téléphone, allumer la lampe, puis vite l'éteindre pendant que ceux à coté râlent en se penchant vers lui. Alma, elle galère de plus en plus à garder son rire discret. « Tu les as déjà vus, t'as vraiment besoin d'admirer tes petits fours avant de les manger ? » demande-t-elle plus par amusement que par lassitude. Non, c'est très clairement de l'amusement en réalité. Elle commence à griffonner les paroles de la conférencière, priant pour écrire plus ou moins droit. Elle note quelques mots clés, certaine qu'elle arrivera à se rappeler l'idée principale plus tard (ou du moins, elle l'espère). Mais quand Jaymi parle d'une médecin avec des cheveux roses, l'attention d'Alma dévie totalement. « Où ça ? » Elle se penche sur le coté pour mieux voir, presque étalée sur lui. « C'est pas un chapeau ? On voit rien d'ici, puis j'ai pas mes lunettes. » En même temps, Alma ne met jamais ses lunettes de vue. Ça lui donne un air trop sérieux qui ne lui plaît pas. Il dit qu'il va se taire et elle devrait faire de même pour se concentrer sur ses notes. À la question de Jaymi, Alma pouffe de rire avant de couvrir sa bouche de sa main. « Si tu veux, on ira lui demander quand ce sera terminé. » Et le temps passe, la conférence tire en longueur. Au bout d'un temps, la conférencière se tait et tout le monde applaudi, sauf qu'Alma n'a pas pu poser les questions qu'elle a notées. Les lumières se rallument, Alma se redresse brusquement et elle regarde la femme descendre les marches. « Non non elle ne peut pas partir, pas déjà. Tiens tu peux aller poser ta question à la femme aux cheveux roses mais je dois l'arrêter, faut que j'aille la voir, j'ai mes.. mes.. » Elle beug, elle a toujours du mal à aligner trois mots quand elle cède à la panique.


AVENGEDINCHAINS



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 22/03/2018
›› Commérages : 449
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle aka Léa
›› Célébrité : Michiel Huisman
›› Schizophrénie : Anabelle Andresen (Evan Rachel Wood), Simone Esposito (Ryan Gosling), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Ven 14 Déc - 14:49 )

What is the question I wanted to ask ?
Alma & Jaymi
Elle n’est pas une fan, mais elle aime juste…Bien ? Je plisse les yeux, l’air de ne pas trop la croire forcément. Parce que si elle n’est pas une fan, pourquoi elle n’aurait pas proposé de regarder soit Star Wars ou soit les Harry Potter. Mais elle a une préférence pour les Star Wars et ce n’est pas une fan ? Elle est à fond sur le cinéma, c’est sûr, moi je suis plutôt à fond sur les musiques et je trouve que la musique de Star Wars, bien qu’elle soit emblématique dans l’histoire, elle n’est pas ouf. « Mais pourtant, tu n’es pas un cadeau. » fis-je sans réfléchir au fait qu’elle risque de ne pas comprendre la mauvaise blague dedans. « Mais c’est intéressant ce que tu dis, parce que je ne voyais pas de cet angle-là. Je suis pas très cinéma, alors j’ai tendance à être un boulet quand on me demande si je connais tel ou telle chose. » De plus, j’ai un peu trop vécu dans une grotte ces derniers temps pour faire attention aux petites choses, aussi futiles comme le cinéma. On aurait pu continuer à discuter de tout et de rien, mais on n’est pas là pour ça et en plus, nous sommes arrivés à cette salle de conférence. Enfin, à ce bâtiment où aura lieu la conférence quoi.

Donc à la conférence, je m’installe au fond, soulagé que Alma ait cette idée là. Parce que si elle s’était mise au tout premier rang ou encore au milieu, ça n’allait pas m’aider, on serait trop visible et en plus, trop entouré. Là on a le mérite de ne pas avoir des gens derrière nous, donc on a un peu la paix. « Je crois que c’est déjà… PFFFF le cas. » fis-je en pouffant de rire avant de plaquer la main devant la bouche, le coude sur mon genou pour me contrôler et essayer de la laisser se concentrer. Seulement ils ont éteint la lumière nous coupant court à la discussion et surtout, ça m’énerve parce que je ne vois pas ce que je mange. Elle ne voit pas ce qu’elle écrit. Alors j’ai tenté d’allumer avec mon téléphone, mais ce n’était pas une bonne idée. « Meh. Tu sais que j’ai une façon particulière de manger. Je préfère largement manger les petits fours de petites feuilles avant de manger celles des mini pizza, puis ensuite les petites saucisses et après un autre type de four dont je ne connais pas mais qui est très bon ! T’en v… Ah bah non, c’est vrai tu es déjà dégoûtée. » fis-je dans un petit murmure avant qu’on me demande de me taire. « Roh ça va oh. » grognai-je avant de me calmer et ne rien dire, décidé à laisser Alma se concentrer. Sauf que ça n’aura pas duré longtemps, mais alors là pas du tout ! Mon attention s’est calé sur une dame avec les cheveux roses, c’était assez étonnant. Je fais la remarque à Alma. « Là. » Je désigne à nouveau du menton la direction de mon regard. Je pose la main sur le bras d’Alma qui s’est presque étalée sur moi, histoire de la stabiliser, dans le plus grand naturel. « Comment ça t’as pas tes lunettes ? » Je la regarde assez étonné. Je ne la vois pas avec les lunettes en fait, ça me fait assez bizarre, mais d’un autre côté, c’est assez crédible pour être dans le cliché d’intello. « Pourquoi tu n’as pas pensé aux lentilles de contact ? » C’est pratique, c’est confortable, on ne les perd pas (sauf quand on les enlève pour la nuit quoi), ça ne se voit pas et ainsi de suite. Mais ce n’est vachement pas évident de les mettre, surtout les premières fois. Enfin, je ne perds pas de vue (haha) le sujet qui a fait que j’ai déconcentré encore Alma. La fille aux cheveux roses. « Ouais, en plus, elle sera facile à trouver. » Je souris et me tais pour de bon. J’essaye d’écouter, j’apprends des trucs, mais qu’est-ce que je m’emmerde. Je n’hésite pas à donner des petits coups de coude à Alma, à lâcher de petits commentaires par ici et par là. Ça m’aide à gagner du temps en vrai.

Jusqu’à ce que la conférence touche à sa fin et je suis assez surpris quand même: y a pas eu de partie de questions. Sûrement parce qu’elle a mis trop de temps à présenter sur la maladie. Je ferme les yeux à la lumière qui se sont allumées un peu trop brutalement. Ça faisait mal ! Alma réagit aussi, réalisant à son tour qu’il n’y avait pas la partie question. Je la regarde et fronce les sourcils avant de poser les mains sur ses épaules pour la secouer très gentiment et l’obliger à me regarder. « Hey hey. Alma. Respire. Tu as tes questions. Tout va bien. Elle ne va pas s’enfuir cette dame à la voix monotone. Je vais t’accompagner, pour éviter que tu te retrouves à t’endormir en face d’elle. D’accord ? » fis-je avec un petit sourire rassurant. « Tu vas gérer ok ? » J’ai confiance en elle pour ça. Je fais un petit signe de la tête pour lui dire de cette manière qu’on devait se lever. C’est ce qu’on fait, on se lève ensemble et nous allons voir cette dame.
electric bird.



Cheers
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 261
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson), misha castillo (ana de armas) & nova hamilton (lili reinhart)

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( Mer 26 Déc - 22:04 )


jaymi & Alma

what is the question i wanted to ask ?


Alma, elle a toujours été quelqu'un de passionnée. Le cinéma fait partie de ses nombreuses passions, notamment cette saga qu'est Star Wars et qu'elle a regardé pour la première fois durant son adolescence, dans un cinéma en plein air. Elle en garde un bon souvenir, si bon qu'elle se demande si ce n'est pas plutôt le coté affectif qui lui a tellement fait aimer ces films. Enfin, ça et le personnage d'Anakin aussi. C'est un peu son guilty pleasure le père Skywalker mais ça, elle préfère le garder pour elle toute seule. La seule personne à savoir qu'elle a un crush sur l'acteur, c'est Asher parce que l'info lui a échappé une fois où elle était bien trop bourrée que pour se contrôler. À la remarque de Jaymi, Alma ouvre de grands yeux. « Mais... Mais ! Oh, j'ai compris. » Puis elle lève les yeux au ciel en esquissant malgré tout un léger rictus. Sacré Jaymi et ses blagues à deux balles qui, malgré tout, l'amusent quand même. « C'est pas grave, t'as pas besoin d'être un pro dans le domaine pour apprécier un bon film. Tout comme je n'ai pas besoin de m'y connaître en musique pour savoir que ce train n'est certainement pas le meilleur chanteur avec lequel tu pourrais faire un duo. » Elle rit doucement avant de s'éclipser, prenant de l'avance pour le laisser un moment avec cette blague nulle qu'elle vient de lâcher. Alma aussi peut y aller fort, quand elle le veut.

Durant la conférence, Alma a vraiment du mal à ne pas rire des bêtises de Jaymi. Elle essaie de se concentrer au début mais bien vite, son attention se perd. Elle le regarde du coin de l'oeil mettre des mies partout, puis lève les yeux vers les personnes autour d'eux qui lui font de gros yeux en lui demandant de se taire. Décidément, si ils continuent, ils vont vraiment finir par se faire jeter dehors. « T'es pas normal, » souffle-t-elle avec un sourire immense, son regard rivé sur la scène même si elle n'écoute pas vraiment l'introduction de la femme. Ça lui fait plaisir d'être là, avec lui. Ces petits moments à deux lui manquaient, ça lui rappelle l'époque où ils s'arrêtaient sur un banc pour gentiment critiquer tous les passants . La présence de Jaymi a toujours eu un effet rassurant sur elle, et elle ne regrette en aucun cas de l'avoir amené même si il ne cesse de la détourner de son but premier. Après avoir pris quelques notes à l'arrache en raison du manque d'éclairage, Alma se met à la recherche d'une femme aux cheveux roses et plisses les paupières tellement fort qu'elle en a mal aux yeux. « J'ai une paire de lunettes pour ma myopie, des rectangles noirs horribles que je ne mets pratiquement jamais. Franchement, il ne vaut mieux pas que tu assistes à ça on dirait une secrétaire coincée. » Elle secoue la tête de droite à gauche, convaincue que ces lunettes lui donnent un look horrible. Ce n'est pas si monstrueux que ça en réalité, mais ce n'est pas nouveau, Alma a toujours eu un complexe au niveau de son apparence physique. « Ça me brûle les yeux, je crois que je suis allergique. Ou alors, c'est parce que je me suis planté un doigt dans l'oeil quand j'ai essayé d'en mettre, mais je n'ai plus envie d'essayer. » Cette fois, c'est à elle qu'on demande de se taire. Alma hoche la tête, s'excuse rapidement, puis se redresse dans le fond de sa chaise pour tenter de suivre. À nouveau, elle écrit quelques mots clés lorsqu'elle n'est pas occupée à écouter ce que Jaymi murmure à son oreille pour la faire rire, encore.

Quand la conférence se termine, Alma est en panique. La conférencière n'a pas demandé à la salle si ils avaient des questions et elle, elle en avait plusieurs même. Debout, elle regarde partout autour d'elle et sent le stress la gagner. Elle n'a jamais été douée pour prendre le pas sur ses émotions mais, heureusement, Jaymi est là. Il la prend par les épaules pour la forcer à le regarder et enfin, elle arrive à retrouver une respiration normale. « D'accord, » dit-elle avant qu'un léger sourire ne vienne étirer ses lèvres. « Merci. » Alma baisse les yeux vers les mains de Jay. Elle meurt d'envie de prendre une des deux, de la serrer fort pour se rassurer et se dire qu'il est là, qu'il n'est pas encore parti. Sauf qu'elle ne le fait pas. Elle se lève, marche vers la femme en compagnie de Jaymi, et arrive à l'intercepter pour lui poser plusieurs questions. Avec une rapidité à couper le souffle, Alma écrit sur sa feuille en oblique, perpendiculaire, avec des astérisques, sans savoir si elle arrivera à se relire le lendemain. La conférencière lui annonce après plusieurs minutes qu'elle doit y aller en raison d'un avion qu'elle doit prendre et, le plus poliment possible, Alma la salue avec un sourire immense. Elle pousse ensuite un long soupir et se tourne vers Jaymi. « Et si on partait ? Je suis certaine qu'il doit y avoir un endroit bien plus sympa ici, comme un café ou n'importe quoi d'autre où les gens ne prononcent pas quinze mots scientifiques dans la même phrase. » Elle le supplie presque du regard, bien décidée à se tailler le plus vite possible maintenant qu'elle a ses fichues notes.


AVENGEDINCHAINS



i found love where it wasn't supposed to be ☽ ≈ At a certain point your brain stops to rationalize things. At a certain point it gives up, shuts off, shuts down
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

What is the question I wanted to ask? •• JAYLMA

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération