(clothes over hemp) don't worry, it'll be fixed before you know it w/ Asher

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 06/10/2018
›› Commérages : 22
›› Pseudo : dark unicorn
›› Célébrité : Madelaine Petsch

(clothes over hemp) don't worry, it'll be fixed before you know it w/ Asher ✻ ( Jeu 18 Oct - 8:07 )


 it'll be fixed before you know it

 







12h37. Je posais mes yeux en bas à droite de l'ordinateur, juste là où était inscrit l'heure et la tête du jour. Ce n'était pas mon ordinateur personnel que je regardais là, non. Ca me faisait plutôt bizarre, d'ailleurs, que ce ne soit pas mon ordinateur personnel. J'ai l'habitude de travailler sur mon petit mac tout violet, avec plein de stickers partout. Mais pas cette fois. Dans cette petite start up, on avait toujours un poste fixe, et même si c'était ios aussi, ça me faisait bizarre. L'écran était plus grand et plus récent.
Mais bon, je commençais à m'habituer. Cela faisait quelques jours déjà que j'avais commencé à travailler dans cette entreprise, et ça faisait du bien. J'avais une nouvelle vie, loin de tout, et enfin un travail qui me plaisait et me correspondait. C'était beaucoup plus difficile à trouver que ce que je pensais, mais bon, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ?
J'aurais dû commencer ma pause déjeuner à 12h15, c'est les horaires normaux. Mais je me donne tellement à fond dans mon nouveau boulot que le temps passe à une vitesse incroyable. J'aime ce boulot, il me plait plus que tous ceux que j'ai fais avant, en même temps, c'est enfin un boulot pour lequel j'ai fais des études. Le boulot dont je rêvais. Ca fait plaisir de se sentir enfin à sa place. Je levai les yeux de mon écran et balayai la pièce du regard. Je vis un de mes collègues à qui j'avais déjà parlé plusieurs fois, il était seul à une table en train de manger. J'appuyai mes bras sur le bureau afin de me lever pour aller chercher dans le frigo commun le repas que je m'étais préparé la veille, une salade de quinoa avec un assortiment de légumes et des cubes de tofus. Je m'approchai ensuite de lui, et souris un peu, brisant le silence qui régnait toujours à cette heure là dans l'open space. "T'es seul ? Je peux? " Je ne connaissais pas encore bien Asher, mais je savais qu'il était sympa et puis, on travaille beaucoup ensemble pour l'entreprise, alors je me dis que ça serait sympa d'apprendre à se connaitre un peu.



astra; bb — oh brother, we go deeper than the ink, beneath the skin of our tattoos though we don't share the same blood you're my brother and I love you, that's the truth. I've got you brother
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1016
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ≡ Eliza Nelson-Riley ≡ James Campbell ≡ Calie Washington ≡ Rose Milligan ≡ Kate Rhodes

Re: (clothes over hemp) don't worry, it'll be fixed before you know it w/ Asher ✻ ( Lun 22 Oct - 11:59 )

don't worry, it'll be fixed before you know it
Ruby & Asher

Plus le temps passe, moins Asher se sent motivé. Bon, il n’a jamais été débordant de motivation non plus, ce garçon. Son travail ne le passionne pas des masses, et ce n’est pas nouveau. Dès les premiers jours, tout le monde savait qu’il ne viendrait jamais travailler par envie. Asher, s’il sort de son lit le matin, c’est essentiellement pour avoir un salaire à la fin du mois. Il regrette d’avoir abandonné ses études de médecine, d’avoir effleuré du bout des doigts son rêve de devenir chirurgien. Il s’est retrouvé à Cap Harbor sans savoir pourquoi ni comment, dans une start-up qui promeut le chanvre. Il aspirait à une toute autre vie, Asher. Si au début il s’en fichait pas mal, ça commence à lui retourner le cerveau. Parce qu’on lui a enfin imposé un ultimatum. À force de le payer à ne rien faire, les managers ont fini par réagir. Il était temps, après un an à faire n’importe quoi. On lui a fait comprendre qu’à sa prochaine absence, il pouvait s’abstenir de revenir. Il n’y aura plus aucun traitement de faveur, plus aucune sympathie. Asher savait qu’un jour, ça allait arriver. Il a abusé de leur gentillesse en toute conscience. Mais on ne lui disait jamais rien, alors il ne se trouve pas spécialement bête d’avoir poussé le bouchon trop loin. Au contraire. Il se dit que n’importe qui aurait agi de la même manière. En tout état de cause, Asher doit désormais faire preuve de sérieux, d’assiduité et de professionnalisme. Trois gros mots qui lui donnent de l’urticaire. Ce matin encore, c’est en traînant les pieds qu’il s’installe à son bureau. Habituellement, Asher amuse la galerie. Il ne se prive jamais pour balancer une ou deux blagues dans les airs, animant les bureaux de son rire enfantin. Depuis qu’une épée Damoclès pend au-dessus de sa tête, il n’a plus envie de rigoler. Les managers le surveillent, de toute façon. La moindre plaisanterie pourrait lui valoir une rupture de contrat. Chercher du travail, ça ne fait pas partie de ses plans pour le moment. Aussitôt après avoir allumé son ordinateur, il vérifie les tâches qui lui sont assignées. Ces tâches sont les mêmes que d’habitude et ça l’ennuie. Asher attrape son casque et lance iTunes, s’enfermant ainsi dans sa propre petite bulle. Le jeune homme se dissipe facilement, alors il essaye tant bien que mal d’éviter les éléments perturbateurs. Il tente de fournir le travail qu’on exige de lui, surveillant l’heure avec attention. À 12h15, il part en pause déjeuner. Il réchauffe son plat du jour et prend possession de l’open space, portable en main. Il est déjà perdu sur 9gag lorsque Ruby le rejoint. « Ouais, évidemment. » Qu’il lui répond en reposant son portable sur la table. Asher lui adresse aussi un sourire, parce qu’elle a l’air d’être gentille et de manière générale, il aime tout le monde. Sauf Arya. Il ne peut pas s’empêcher de jeter un regard curieux sur sa nourriture. Et il est jaloux. « Pourquoi j’ai pas eu l’idée de faire une salade, moi aussi ? J’ai laissé ma colocataire cuisiner hier et je me retrouve à manger du poulet au curry. Elle a fait cramer le poulet et il y a trois tonnes de curry. » Il boude, voilà. Il n’a pas voulu faire de peine à Sarah et a accepté d’en prendre pour son déjeuner. Ça aussi, il le regrette. « Mais bref. Tu vas bien ? Ça se passe bien ? » Ruby, c'est la nouvelle de l'équipe. En bon collègue, il lui paraît normal de veiller à ce que tout aille pour le mieux.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas

(clothes over hemp) don't worry, it'll be fixed before you know it w/ Asher

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération