Shotgun and sun ✻ MAXIMILIAN

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 837
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley gorgeous Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Shotgun and sun ✻ MAXIMILIAN ✻ ( Sam 20 Oct - 14:33 )



shotgun and sun
with, MAXMILIAN & MIA.

Bien qu'elle fasse attention comme jamais depuis maintenant de longs mois, Mia reste toujours attirer de temps en temps par l'alcool. Une coup de champagne par-ci pour fêter une promotion ou une bonne nouvelle. Un verre de vin au restaurant parce que le serveur à proposer ça comme accompagnement digestif. Une bière quand elle rentre chez elles parce que Jay les met toujours à porter de main dans le frigo. La blonde fait vraiment de son mieux et se fait soutenir comme jamais par son petit-ami. Néanmoins, elle a parfois l'impression que ses efforts ne riment à rien. Bien qu'elle est réduit sa consommation, elle reste encore et toujours attachés à ses petites habitudes. Elle n'arrivera donc jamais à supprimer cela de sa vie, de son quotidien. Clairement, aujourd'hui, elle n'a plus de patience, ni de motivation, ni même de courage. Noah a beau utiliser tous les stratagèmes possibles, Mia est tout simplement et bonnement découragée et son moral se trouve encore plus bas que ses chaussettes. Alors, tout simplement, elle s'excuse, l'embrasse et lui explique qu'elle a besoin de faire un petit tour, seule, pour se changer les idées et réfléchir. Voilà déjà un long moment qu'elle pensait à ce sujet d'article. Elle n'allait pas s'exposer, s'était loin d'être son dada et se serait possiblement avouer une addiction qu'elle ne sait pas dire à voix-haute. Troisième fois que ses pieds la déposent en face du bâtiment des alcooliques anonymes. Va-t'elle y entrer cette fois-ci ? Peut-être était-ce ce qu'il lui fallait ? La blonde prends place sur le banc à côté de l'entrée. Elle souffle, sort son portable et envoie un message à sa secrétaire. Elle ne sera pas présente dans les deux heures qui arrivent. Pas de raison. Elle sait que son équipe va réussir à se débrouiller sans elle. Ils commencent à la connaître de toute façon, vu depuis le temps qu'ils bossent tous ensemble. « Allo ? » Son portable venait de vibrer. Hailey était à l'autre bout du fil invisible. « Flûte. J'ai complètement oublié notre rendez-vous. J'suis désolée Hail'. » Mia était à côté de la plaque depuis son retour de voyage en Norvège. Quelque n'allait pas et, aussi étrange que cela puisse paraître, elle ne savait pas vraiment dire d'où venait le problème. Elle était heureuse pourtant : elle avait Noah auprès d'elle, le meilleur petit-ami qu'elle pouvait rêver d'avoir un jour. Des amis toujours là pour la faire rire et sortir. Sa famille qui n'avait jamais été aussi soudée qu'à ce moment précis. Mais non, il y avait tout de même quelque chose qui rendait Mia dépressive. « Oui, très bien. Reportons là à demain matin. On fait comme ça. Merci de ta compréhension. » Dernier petit conseil : ne pas oublier de récupérer les projets des photographes pour qu'elle puisse choisir celui qui l'intéresse. La blonde le note dans un coin de sa tête tout en raccrochant et observant les diverses personnes qui entrent dans le bâtiment. Elle se mord la lèvre inférieure et, trouvant le courage nécessaire, entre aussi. Elle suit un homme, bien trop grand, et s'assoit même à côté de lui dans la pièce. De là, elle est un peu à l'écart et ça lui va très bien de la sorte. « Excusez-moi ... C'est bien une réunion pour les alcooliques anonymes ? » Désolé, elle a besoin d'être sûr et certaine qu'elle ne se trompe pas. « Vous venez ici depuis longtemps ? » Mia, elle a un peu honte de se retrouver dans cette pièce, de voir les regards des gens l'observaient, d'imaginer leur pensée qu'ils ont. Alors, lentement, elle sort un petit cahier et un crayon et l'ouvre sur une page vierge. « Je viens ici pour faire un article, je suis journaliste. » Si le jeune homme ne voulait pas d'une chiante qui parle beaucoup, il avait mal choisi sa place. Mia avait besoin d'extérioriser sa peur et son mal-être et cela passer par la parole. « Cela vous dérange si je vous interview ? »


Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : mats god husband hummels
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte) ✻ Grace Rhodes (Sophia Bush).

Re: Shotgun and sun ✻ MAXIMILIAN ✻ ( Lun 5 Nov - 17:03 )


Mia & Maximilian

I get up in the evening  and I ain't got nothing to say. I come home in the morning. I go to bed feeling the same way. I ain't nothing but tired. Man I'm just tired and bored with myself . Hey there baby, I could use just a little help. You can't start a fire. You can't start a fire without a spark. This gun's for hire. Even if we're just dancing in the dark.



L’arrivée de sa fille dans sa vie avait considérablement changé sa vie. Maximilian se sentait plus heureux, plus épanoui. Il n’était pas prêt, c’était certain et sans l’intervention de Georgiana et d’Helena, il n’aurait même pas pu faire face à une chose aussi simple qu’un problème de coucher. Sa fille n’aurait même pas eu de chambre où dormir. Mais Maximilian apprenait tous les jours un peu plus sur le rôle de père. Il était heureux, il était épanoui en compagnie de ce petit trésor qui avait rejoint sa vie. Greta était une véritable bouffée d’oxygène et elle ne rendait heureux. Quand il ne travaillait pas, le jeune homme essayait de passer le plus de temps possible en compagnie de sa fille. Son sourire était communicatif, il était forcé de rire chaque fois qu’elle trouvait quelque chose drôle. Le jeune homme était devenu, contre toute attente, un véritable papa poule. Personne n’aurait pu croire cela possible il y avait encore quelques mois, parce qu’il était totalement renfermé sur lui même et qu’il s’était laissé tomber plus bas que terre. Mais Maximilian remontait chaque jour la pente un peu plus. Il était soutenu et sa fille était forcément la plus grosse motivation possible et imaginable pour lui. Il ne l’avait pas vu pendant trois ans, il avait manqué tellement de choses à ses côtés. Alors il ne pouvait pas se permettre de prendre le risque de faire quelque chose d’assez idiot pour la perdre.

Toutefois, Maximilian avait des problèmes et il aurait été difficile de le nier. Le jeune homme avait malmené longtemps son corps avec les quantités d’alcool astronomiques qu’il avalait chaque jour. Depuis qu’il avait retrouvé Greta, il s’efforçait de se battre contre ses addictions. Mais parfois, l’envie demeurait présente. Quand il était allé manger avec Helena au restaurant par exemple, l’idée d’accompagner le repas d’un verre de vin avait été tentante. Boire un verre avec un client au bar était tentant. Se prendre une bière en rentrant de son travail aussi. Ses démons n’avaient pas disparu. Alors, pour une raison qu’il ignorait – à croire qu’il était tombé sur la tête – il avait accepté de se faire aider en se rendant à un groupe d’entraide. Maximilian était absolument contre ce genre de truc et il avait d’ailleurs pensé qu’il n’y mettrait jamais les pieds. Mais pour une raison qui lui échappait, il avait accepté. Lorsqu’il était arrivé devant le bâtiment des alcooliques anonymes, il avait été tenté de faire demi-tour. Pour une raison qu’il ignorait, une voix dans sa tête lui disait que ce n’était pas sa place, qu’il n’en était pas à ce point. Mais dans le fond, il savait qu’il était à ce point, mais qu’il refusait tout simplement d’avouer son problème. Il avait eu du mal à se décider, pourtant il était entré. Il s’était installé sur une chaise un peu à l’écart, peu désireux d’être le centre d’attention, bientôt rejoint par une blonde qui s’était assis à côté de lui. La seule chose qu’il espérait, c’était que personne n’allait le reconnaître. Et qu’on ne lui pose pas trop de questions. C’était la première fois qu’il venait ici, il était curieux, il voulait voir comment les choses allaient se passer, pas qu’on lui pose tout un tas de questions. Mais pour ce point là, c’était raté. Il fronça d’abord les sourcils, avant de se détendre. Elle voulait juste savoir si elle était au bon endroit, elle n’allait pas lui demander de raconter toute sa vie à voix haute. « Je crois oui », confirma-t-il. En même temps, il ne pouvait pas en être certain, puisqu’il venait pour la première fois. Mais à vu d’œil, il n’avait vu que des sodas sur le buffet. « C’est ma première fois », avoua-t-il, un poil mal à l’aise. Ce n’était pas que cette femme n’avait pas l’air agréable ou charmante. Mais Maximilian n’avait jamais été doué pour faire la conversation. « Vous aussi je suppose ? », ajouta-t-il pour être poli. Mais la réponse était évidente, puisqu’elle n’était pas certaine d’être au bon endroit. Maximilian, nerveux, se passa la main dans les cheveux. Puis il la vit sortir un cahier et un crayon et il se crispa. Elle était journaliste ? Eh bien, lui, il n’aimait pas les journalistes. « On a le droit de prendre des notes dans ce genre d’endroit ? », demanda-t-il, perplexe. Il n’en savait trop rien à vrai dire, mais il se disait que c’était peut-être un peu intime comme endroit. Mais en même temps, les journalistes n’avaient pas beaucoup de scrupules, le jeune homme était bien placé pour le savoir. « Je sais pas trop. C’est pas supposé être anonyme, les alcooliques anonymes ? », fit-il. Enfin bon, il disait ça, il disait rien, bien entendu. « Je ne suis pas certain d’être franchement un sujet intéressant pour votre article. Comme je vous l’ai dis, c’est ma première fois », ajouta-t-il avec un sourire qui se voulait charmant. Il ne voulait pas la braquer. Mais se confier à des journalistes, ça n’avait jamais été son truc. Et ça ne le serait sans doute jamais. Jetant un coup d’œil à la blonde, il s’efforça de rester calme. Même si Max n’était pas franchement quelqu’un d’observateur, il remarquait bien qu’elle semblait nerveuse. « Vous êtes certaine d’être ici pour un article ? », demanda-t-il de but en blanc. Il ne jugeait pas. Après tout, ils étaient tous ici pour une raison.  



NEVER LET YOU DOWN
I hate to turn up out of the blue uninvited but I couldn't stay away, I couldn't fight it. I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Never mind, I'll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don't forget me, I beg I'll remember you said, "sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 837
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley gorgeous Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Re: Shotgun and sun ✻ MAXIMILIAN ✻ ( Ven 30 Nov - 15:45 )



shotgun and sun
with, MAXMILIAN & MIA.


Mia tentat de respecter ces nouvelles résolutions. Elle avait promis de venir aux alcooliques anonymes pour essayer de stopper son addiction. Car elle l'était. Elle aimait bien trop la bouteille. Elle le savait. Il était juste beaucoup plus difficile à ses yeux de l'accepter. A vrai dire, c'était un point sur lequel elle devait faire de nombreux efforts. Une fois l'acceptation faite, Mia est persuadée qu'elle arrivera à arrêter. Pour le moment, elle reste bien trop égotiste, et ne veut pas froisser son ego. Une fois le plus grand des pas effectué : être dans la salle, elle s'installe et demande à la personne à côté d'elle, éloigné du groupe principal, si elle est bien au bon endroit. « Je crois oui » Oh. D'accord. Le jeune homme ne semble pas certain de sa réponse. « C’est ma première fois » Elle comprends mieux. Elle lui offre un sourire qui se veut réconfortant. « Je suis certaine que tout va bien se passer. » Elle l'espère. « Vous aussi je suppose ? » Elle hésite à dire la vérité. « Oui. Plus ou moins. » Se sera sa première et dernière fois en même temps. « On a le droit de prendre des notes dans ce genre d’endroit ? » Elle regarde autour d'elle, puis son carnet et enfin le jeune homme qui lui a posé la question. « Je ne sais pas. Je suppose que oui ? » Elle passe un rapide coup d’œil sur toutes les affiches présentes sur la salle. « En tout cas, rien n'interdit qu'on en prenne. » Donc elle n'est clairement pas dans l'illégalité. Et puis, il faut bien qu'elle rentre un peu dans son rôle. Même si elle est là principalement pour elle, c'est bien plus facile de faire croire qu'elle est là pour les autres. Encore et toujours ce problème d'acceptation. Elle profite donc de ce petit moment de flou pour demander si elle peut interview la personne à ses côtés. Il ne semble pas très bavard mais Mia a plein de question à lui poser pour combler les temps creux. « Je sais pas trop. C’est pas supposé être anonyme, les alcooliques anonymes ? » Si. Bien-sûr. « Je ne citerai pas de noms. Et si tel est le cas, je l'aurais inventé. » Et puis, elle n'est pas certaine d'utiliser les ressources pour en faire un article. Elle n'est déjà pas prête à parler de son cas, comment pourrait-elle pour parler du cas de quelqu'un d'autres ? Mia n'est pas neutre et c'est justement ce point qui permet d'écrire un article digne de ce nom. « Je ne suis pas certain d’être franchement un sujet intéressant pour votre article. Comme je vous l’ai dis, c’est ma première fois » Autrement dit : il ne veut pas être interviewé. Très bien ... Elle va devoir se sacrifier et aller dans ce cercle immense avec toutes les autres personnes. Elle hésite à pleurer tout de suite ou dans sa voiture. « Vous êtes certaine d’être ici pour un article ? » Elle souffle, se mord la lèvre inférieure jusqu'à la faire saigner. « Non. Je ne suis pas là pour un article ... » Elle capitule. Facilement. De toute façon, elle devait se rendre à l'évidence : elle était démasquée. « Je suis juste, comment dire, trop têtue pour accepter que j'ai un problème avec l'alcool. Alors, ça semblait plus facile de dire que j'écrivais un article. Désolée. » Oui, elle s'en veut. Elle est comme ça Mia : La bonté et la vérité. « Mia. Je m'appelle Mia. » Elle tends la main, un moyen comme un autre de reprendre sur de bonnes bases. « Je suis journaliste et ... Alcoolique, du coup. » Elle déteste ce mot. « Vous voulez pas plutôt aller boire un café, là-bas, dans l'entrée ? Vous ne semblez pas non plus emballé par cette histoire d'alcoolique anonymes qui se mettent en cercle et ne font que parler pendant une heure. »


Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : mats god husband hummels
›› Schizophrénie : Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Dan Stevens) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Rachel Bilson) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Nicholas O'Brian (Dan Jeannotte) ✻ Grace Rhodes (Sophia Bush).

Re: Shotgun and sun ✻ MAXIMILIAN ✻ ( Mer 12 Déc - 18:55 )


Mia & Maximilian

I get up in the evening  and I ain't got nothing to say. I come home in the morning. I go to bed feeling the same way. I ain't nothing but tired. Man I'm just tired and bored with myself . Hey there baby, I could use just a little help. You can't start a fire. You can't start a fire without a spark. This gun's for hire. Even if we're just dancing in the dark.



Maximilian avait vraiment du mal à se trouver ici. Ça allait totalement à l’encontre de ses habitudes et de ce qu’il pensait. Pour Maximilian parler de ses problèmes devant tout le monde, c’était exactement ce qu’il détestait faire. Il ne voulait pas qu’on le plaigne. Il ne voulait pas entendre de conseils. Et il ne voulait surtout pas entendre des reproches ou des critiques. C’était sa vie. L’avis des autres ne l’intéressait pas. Mais le jeune homme savait aussi que s’il ne voulait pas perdre la garde de sa fille, il devait forcément faire des efforts. Alors même si ce n’était pas plaisant, il allait se poser ici, discuter de ses sentiments et écouter les autres parler de leurs problèmes. Le jeune homme était plutôt renfrogné, jusqu’à ce qu’une blonde ne s’asseye à côté de lui et n’engage la discussion. « Je suppose que oui », concéda-t-il. Bon, de toute façon, il ne voyait pas ce qui pouvait mal se passer. Mais le jeune homme n’était toujours pas franchement ravi d’être ici. Alors si la blonde était tout aussi novice que lui dans le domaine, ça l’arrangeait. Au moins, il aurait quelqu’un avec qui parler, si jamais. « Plus ou moins ? », demanda-t-il, perplexe. Bon, le jeune homme cédait à la première chose qu’il ne voulait pas, à savoir la curiosité. En général, il se contentait de se mêler de ses affaires. Mais la jeune femme l’intriguait. Surtout avec son carnet. Ça le laissait perplexe Maximilian. Ce n’était pas supposé être anonyme ce genre d’endroit. « Je suppose en effet que rien n’empêche de prendre des notes », conclut-il. A vrai dire, le jeune homme s’en fichait pas mal. Il ne comptait pas raconter grand-chose aujourd’hui. Donc, elle n’aurait pas grand-chose à noter sur lui. Il avait accepté de venir ici pour montrer sa bonne foi et pour observer. Ce serait sa première et sa dernière fois. Ensuite, il dirait que ce n’était pas fait pour lui. Par contre, une interview, c’était un peu trop demandé. Maximilian n’était pas très ami avec les journalistes, c’était bien connu. C’était ces salopards qui avaient ruiné sa carrière. Mais il ne voulait pas être désagréable, Maximilian. Il ne voulait pas avoir l’air d’être un sale con. « J’imagine que je pourrais répondre à une ou deux questions, si elles ne sont pas trop indiscrètes », accepta-t-il finalement. Bon, il se disait qu’il risquait de le regretter à un moment ou à un autre, mais le jeune homme essayait d’être sympa. Pourtant, quelque chose lui disait qu’elle n’était pas réellement ici pour une quelconque interview. Bien entendu, il n’avait pas de preuve. Mais elle avait l’air d’avoir quelque chose à cacher. « Je m’en doutais un peu », avoua-t-il avec un sourire. Elle avait l’air d’être autant dans le déni que lui, c’était comme cela qu’il l’avait démasquée. « Eh bien j’imagine que vous êtes moins dans la facilité que ce que vous imaginez. Vous venez bien de reconnaître votre problème devant un parfait inconnu », répondit-il gentiment. C’était peut-être sa paternité récente, mais le jeune homme se comportait comme un papa poule avec tout le monde en ce moment. « Max. Content de vous connaître Mia », se présenta-t-il à son tour. Enfin content … vu les circonstances. Ce n’était pas non plus la fête au village. « Eh bien, c’pas moi qui vais vous juger. Je suis un ancien footballeur à la retraite. Et alcoolique aussi du coup », rétorqua-t-il avec un sourire amusé. Il essayait de dédramatiser la situation. Ça ne servait à rien de se prendre la tête et de dramatiser. La situation était déjà assez moche comme ça. « Pourquoi pas. Après tout, on est supposé parler, on n’a jamais dit à qui on était supposé parler », approuva-t-il en se levant. Le jeune homme accompagna la blonde à l’écart et leur servit à tous les deux un café. Ils pouvaient très bien observer à l’écart. Et puis, ces réunions en cercle, ça le faisait flipper pour être honnête. « Alors, qui vous pousse à venir ici ? », demanda-t-il. Généralement, il y avait toujours un responsable. Mais si elle était ici de sa propre volonté il était encore plus admiratif.  



NEVER LET YOU DOWN
I hate to turn up out of the blue uninvited but I couldn't stay away, I couldn't fight it. I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Never mind, I'll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don't forget me, I beg I'll remember you said, "sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Shotgun and sun ✻ MAXIMILIAN ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Shotgun and sun ✻ MAXIMILIAN

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération