I wish I could escape it, I don't wanna fake it ❇ Katrian

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 241
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : tom austen
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)

I wish I could escape it, I don't wanna fake it ❇ Katrian ✻ ( Sam 10 Nov - 21:30 )



I wish I could escape it, I don't wanna fake it
with, KATRIAN.
« Je crève la dalle putain » Adrian dans toute sa splendeur, une cigarette qui pend entre les lèvres pendant que ses collègues de centre de désintoxication sont en train de faire du tennis de table, lui, il se morfond. Bon, juste parce qu'il a faim et que c'est un estomac sur pattes, mais il en a marre, il a juste envie de manger et d'aller courir dans la salle de sport prévu à cet effet. Il a beau dire ce qu'il veut, son beau-père ne s'est pas franchement foutu de sa gueule et sa sœur non plus quand ils lui avaient qu'ils choisiraient le meilleur centre, c'est ce qu'ils ont fait. Et Adrian il est heureux, enfin... heureux. Il ne l'est pas, mais il est content d'être là. Au moins, il se soigne, il fait plaisir à sa sœur et tout le monde est content. C'est ce qu'il essaye de se dire. Il est content, tout le monde est content et voilà, point final. Il est censé sortir dans deux semaines aussi. Et ça, ça le rend vraiment heureux. Parce qu'il pourrait reprendre son boulot et sauver des gens. Parce qu'il aime bien sauver des gens le brun. Il aime bien se sentir utile des fois, ce n'est pas tout le temps, mais quand c'est le cas, il se sent réellement utile et il a une sensation de bien-être qui l'envahit, il frétille de bonheur. Mais maintenant, il ne sait pas comment il fêtera ça. Parce qu'avant, il allait boire un verre avec les collègues, mais maintenant, est-ce qu'il sera assez fort pour résister à l'appel du whisky ? Il n'en sait rien. Il ne se fait pas vraiment confiance, il a encore besoin de travailler là-dessus, il a encore besoin de travailler sa confiance. On lui a dit que ça viendrait avec le temps. On lui a dit que ça viendrait au fur et à mesure et que le plaisir d'avoir résisté à un verre, lui donnera l'envie de continuer. Il n'y croit pas trop. Mais voilà, il fait semblant d'y croire et il verra. Il verra de quoi l'avenir sera fait. Peut-être de difficultés, peut-être de facilités. Il n'en sait rien. Quoi qu'il en soit, ça l'agace d'attendre et quand il a faim il pourrait s'énerver alors il préfère aller faire un tour. Parce qu'il ne veut pas se prenre la tête pour une raison aussi futile que la faim, il est toujours exècrable quand l'estomac fait des siennes, alors il se met à marcher en guise d'occupation. Il n'y a que ça à faire ici. Marcher, faire du sport, faire du sudoku et manger. Et Adrian il est pas très sudoku il est plus cul mais bon ça reste secret. Quand vient enfin l'heure de manger, il finit son texto pour sa sœur avant d'écraser sa cigarette pour finir par rentrer dans la cantine. Il récupère son plateau, et s'installe à une table tout seul comme un pauvre type aigri avant de répondre encore au texto de sa sœur qui trouve bon de se plaindre des problèmes qu'elle rencontre avec sa copine. Comme s'il en avait quelque à carrer, lui qui se la colle derrière l'oreille depuis qu'il est entré ici. Alors savoir que sa copine a il ne sait trop quoi pour une raison qu'il a déjà oublié, ça lui fait une belle jambe. Quand il était à fond dans son texto, il n'a pas vu la demoiselle qui vient de s'asseoir en face de lui. Comme si la salle n'était pas assez grande. A croire qu'il a un aimant qui attire les relous quelque part dans le corps. Il relève alors la tête et la fixe « Tu trouves pas que la pièce est suffisamment grande pour que tu prennes ton plateau et que t'ailles ailleurs ? » Et elle ne cille pas ce qui a le don de l'agacer un peu plus le brun « Tu veux faire quoi ? Un concours de frites? » Est-ce qu'elle était sérieuse déjà ? « Va faire ton concours débile ailleurs. » On remarquera que niveau amabilité, on a fait mieux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 16
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Eliza Nelson-Riley ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan

Re: I wish I could escape it, I don't wanna fake it ❇ Katrian ✻ ( Dim 11 Nov - 13:30 )

I wish I could escape it, I don't wanna fake it
Katrian

Kate, elle pleure actuellement devant son frigo et ses placards vides. Elle a eu la flemme d’aller faire les courses et maintenant, elle en paie le prix. Au lieu de réagir, la blonde préfère pester contre le monde entier. Parce que ça ne peut pas être de sa faute. Avec Kate, il y a toujours un coupable quelque part, et c’est rarement elle. Elle finit par attraper son téléphone pour lancer un appel au secours. Elle prend des nouvelles de la famille Rhodes, dans l’espoir de se faire inviter chez l’un d’entre eux. Kate essaye même avec Ophelia et Grace, alors qu’elle déteste profiter de ses cousines. Ce sont probablement les deux seules Rhodes qui ne lui donnent pas de l’urticaire. Elles sont trop gentilles, trop douces et trop mignonnes pour se faire abuser par une Kate sauvage. Malheureusement, les astres sont loin d’être alignés. Il n’y a personne pour voler à son secours. Sa seule solution, c’est d’aller au magasin, faire les courses, revenir chez elle, tout ranger, et cuisiner quelque chose de bon. Est-ce qu’elle est assez courageuse pour ce périple ? Absolument pas. Le simple fait de devoir porter des sacs lourds l’épuisent. Ça la fatigue d’imaginer tous les mouvements qu’elle devra faire. Remplir son caddie, vider son caddie, le remplir encore, le vider encore, remplir les sacs, porter les sacs, vider les sacs. C’est trop répétitif, trop usant. Elle réfléchit à un meilleur plan. Un plan simple, qui ne lui demande pas trop d’effort. Sa mère répond à son message au même moment, en lui disant qu’elle ne peut pas passer la journée avec elle en raison d’une réunion professionnelle importante concernant le centre de désintoxication dont elle est la directrice. C’est là que le génie la frappe de plein fouet. Au centre, il y a une cantine. Et généralement, on y mange très bien. Kate l’a déjà testée plusieurs fois, et elle en est toujours ressortie avec la peau du ventre bien tendue. Comme d’habitude, elle ne prend pas la peine de revêtir ses plus beaux vêtements pour sortir de chez elle. Elle troque son pyjama contre les premiers habits qui lui tombent sous la main, enfile ses chaussures et attrape sa veste en jean à la volée. Kate quitte son appartement à la hâte et littéralement affamée. Elle est impatiente de manger, elle n’en peut plus d’attendre. Cette histoire de placard vide, ça l’a rendue aigrie. La blondinette se rend au centre de sa mère en un temps record, et entre sans le moindre mal. Tout le monde la connait ici. Parce que ce n’est pas la première fois qu’elle prétend rendre visite à sa mère, pour au final abuser d’un service. Parfois c’est la salle de sport. Même si c’est plus rare que la cantine. La jeune femme sent la bonne odeur des frites et tout de suite, c’est une explosion de joie qui résonne dans tout son être. Des frites. Kate aime les frites. Elle se saisit d’un plateau, et la voilà qui dépose tout ce que son plateau lui permet de déposer. Dont une large assiette de frites accompagnée de ses nuggets de poulet. Ce n’est pas bien diététique mais à vrai dire, elle s’en fiche. Elle n’aura qu’à utiliser la salle de sport un autre jour. Plateau en main, elle cherche un endroit où s’installer. Kate repère un jeune homme fort séduisant, captivé par son portable, et son regard se pose sur son énorme assiette de frites. Les sourcils froncés, elle part s’installer en face de lui. De là où elle est, ses doutes se confirment : cet homme a plus de frites qu’elle. Est-ce qu’elle compte lui voler ? Oui. Les deux bras posés contre la table, elle le fixe avec un grand sourire. Elle n’a encore rien dit qu’il s’agace déjà. Kate ne réagit pas plus que ça, principalement amusée. Même quand il l’insulte de débile, elle ne dit rien. « C’est bon, t’as fini de t’exciter ? » Qu’elle dit en arquant un sourcil. Elle désigne ensuite son assiette d’un signe de la tête. « T’as plus de frites que moi. » Elle lâche cette information sur un ton très posé. « Je suis désolée, mais j’ai faim et j’ai besoin de beaucoup de frites. Toi, tu passes ton temps à bouffer, donc t’as pas besoin de toutes ces frites. Me dis pas le contraire. Je commence à connaître le train de vie de ce centre. Alors je te propose juste qu’on échange nos assiettes. Après, j’irai faire mon concours de débile ailleurs. » Ou pas. Elle le trouve beau et manger avec lui ne lui déplairait pas. « Ça te va ? » Demande-t-elle d’une voix trop douce pour être gentille. Kate joue les femmes matures et tente de régler ce souci de frites en se montrant polie et civilisée, mais quand on sait qu’elle est à deux doigts de se battre pour une assiette de frites, on peut se poser des questions.

✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 241
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : tom austen
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)

Re: I wish I could escape it, I don't wanna fake it ❇ Katrian ✻ ( Hier à 19:45 )



I wish I could escape it, I don't wanna fake it
with, KATRIAN.

Adrian a hâte de sortir d'ici. Les médecins qui le suivent lui ont dit qu'il pourrait sortir bientôt, les symptômes de manque commencent à disparaître mais il est encore trop aigri. Alors peut-être que ça l'empêchera de partir, mais non, il ne veut pas que ça nuit à son évolution. Il va sûrement réussir à tenir sa promesse, devenir sobre pour toujours et le rester. Il a besoin de sa sœur dans sa vie et il sait que s'il ne tient pas ses promesses, il la perdra. Il a déjà perdu sa mère, il ne veut pas perdre sa sœur non plus. Alors il tient sa promesse et il fera en sorte de la tenir pour toujours. Après il faudra qu'il voit à l'extérieur. Lors des soirées, lorsqu'il rentre du boulot et qu'il a envie d'une bière, quand il sort avec ses collègues qui forcent un peu sur la bouteille en soirée, la vie d'Adrian va ressembler à des défis tout le temps. Et même s'il est joueur, il a peur de perdre, ce qu'il déteste faire. Perdre, il déteste. Alors bon, s'il perd ses défis, il risque d'être plus aigri encore. Il ne vaut mieux pas chercher la petite bête et ses amis l'ont bien compris et c'est sûrement pour ça qu'ils le laissent tout seul. Maintenant, il a hâte de pouvoir aller manger parce que ça le rapprocherait de la visite de sa sœur et il a hâte qu'elle revienne parce qu'elle doit lui ramener des cigarettes, il commence à être en galère de cigarettes, et il ne veut certainement pas ne plus en avoir parce qu'il risquerait honnêtement de tuer quelqu'un s'il ne plus boire ni fumer, soit il tue quelqu'un, soit il se suicide mais c'est mort, je veux du rififi. Quand il a enfin accès à la cantine, il ressemble à un morfale et est l'un des premiers à avoir son plateau entre les mains. Et des frites, évidemment. Parce que le jour où il mangera des légumes, les poules auront des dents et les licornes se baladeront sans pression dans la rue. Et Adrian, il ne faut pas vraiment le chauffer quand il a faim et quand il est en colère, alors quand la brune en face de lui débarque en squattant son espace vital, il voit rouge et il faut dire qu'il lui montre qu'elle l'agace. « J'aurais fini de m'exciter quand tu prendras ton sourire et que t'iras bouffer ailleurs. » Voilà. Il souffle même et lui fait signe de partir de la main histoire qu'elle soit blonde intérieurement et qu'elle ne comprenne pas. « Je te demande pardon ? » Elle vient de lui dire qu'il avait plus de frites qu'elle ? Est-ce qu'elle est sérieuse ? Il a plus de frites qu'elle. Il croit halluciner. Il a envie de lui mettre sa tête dans l'assiette, mais il se retient parce qu'il est civilisé et puis du peu qu'il a regardé elle est assez jolie, et bien qu'il soit en abstinence d'alcool, il n'est pas du tout en abstinence sexuelle, alors il reste gentil. Alors déjà qu'il pensait avoir tout entendu, voilà qu'elle lui dit qu'il passe son temps à bouffer ? Peut-être qu'il le fait, peut-être qu'elle connaît son train de vie, mais ce qu'elle ne connaît pas c'est qu'on ne doit pas toucher à la nourriture d'Adrian Dawkins. « Oh mais bien sûr que ça me va. » répond t-il, un air hypocrite sur le visage, lui tendant son assiette de frites. Mais quand elle commence à picorer dedans, il regarde au loin derrière elle en écarquillant les yeux « Y'a le feu ! » Et quand elle tourne la tête, il récupère SON assiette de frites et lui rend la sienne, en commençant à manger, un sourire en coin dressé sur le visage. Et il la regarde en souriant. « Tu apprendras demoiselle, qu'on ne me pique pas ma bouffe. On ne me réclame pas ma bouffe non plus.» En gros quand il mange, tu te tais et basta. « Après, si je finis pas, tu peux toujours être ma poubelle de table, mais t'es bien trop canon pour être une poubelle. Enfin je dis ça comme ça. » conclut-il en haussant les épaules et repiquant une frite dans son assiette.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: I wish I could escape it, I don't wanna fake it ❇ Katrian ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I wish I could escape it, I don't wanna fake it ❇ Katrian

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération