2016/ don't look at me like you don't care (sevan)

 :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 156
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) et elijah livingston (j. mcavoy)

2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Sam 17 Nov - 12:05 )


Sevan & Misha

don't look at me like you don't care


Comme à chaque fois, elle a demandé à ce qu'elle puisse danser sur un morceau typé jazz. C'est ce qu'elle préfère, surtout quand le rythme des instruments commence à se faire plus rapide et qu'elle peut prendre possession de la scène toute entière. Cette fois-ci, Misha danse avec une chaise. C'est la première fois qu'elle s'essaie à cet exercice difficile mais ça l'amuse, ça change de ce à quoi elle a toujours été habituée. Devant elle, elle remarque que plusieurs paires d'yeux sont rivées sur elle. Ils attendent le moment final, ou peut-être celui où elle finira par tomber à force de tourbillonner du haut de ses escarpins vernis. Mais Misha, elle sait ce qu'elle fait. C'est une professionnelle après tout, elle a déjà marché sur une scène de Broadway et fut un temps où elle gagnait sa vie grâce à cette passion. Alors qu'elle s'assied sur la chaise, une jambe de chaque coté du dossier, la musique s'arrête. La lumière s'éteint et la salle est momentanément plongée dans le noir avant que quelques applaudissements ne se fassent entendre. Son numéro est terminé, il est temps de laisser place à la prochaine danseuse. Tout en reprenant son souffle, elle se redresse et tire sa chaise derrière elle avant de se diriger vers les coulisses. La pièce mise à disposition pour se changer est à peine éclairée, elle n'a ici droit qu'à un canapé pour retrouver une respiration normale et une malle contenant les tenues de spectacle mises à disposition pour les petits nouveaux. Misha vient toujours avec la sienne, craignant que celles offertes pour le Red Velvet ne soient pas lavées tous les jours. Elle se défait de sa tenue rouge flamboyante et l'échange contre une jupe noire et un haut bleu ciel. Elle garde sa paire de hauts talons, parce que Misha ne serait pas elle si elle n'était pas perchée sur des talons d'au moins douze centimètres. Après s'être rafraîchie aux toilettes, elle sort en direction de la salle principale du cabaret et se dirige immédiatement vers le bar, comme elle le fait à chaque fois. Elle commande une sangria à Max, le barman attitré des lieux, même si leurs sangrias américaines n'équivalent pas celles de son pays natal. Au moins, ça lui permet d'avoir un goût de l'Espagne en bouche pour elle qui est si nostalgique de son pays depuis qu'elle a débarqué à Cap Harbor. À une des tables, Misha repère du coin de l'oeil deux hommes qui discutent. Elle se souvient qu'un des deux l'a marquée alors qu'elle était sur scène pour la simple et bonne raison que pas une fois il ne l'a regardée. Ça change pour elle de ne pas être le centre d'attention quand elle danse, ça l'intrigue même au point où elle se lève pour aller jusqu'à eux, son verre à la main. Un grand sourire accroché aux lèvres, Misha se place devant leur table. « Bonsoir gentlemen, » dit-elle dans un anglais encore peu au point. Bientôt trois ans qu'elle est en Amérique et pourtant, Misha a encore bien souvent du mal à trouver ses mots. « J'espère que vous passez une bonne soirée. » Elle roule ses "r", ça s'entend à des kilomètres qu'elle n'est pas d'ici. « Je peux vous rejoindre ? » demande-t-elle ensuite, déjà assise sur une chaise qu'elle vient de tirer de la table derrière pour la rajouter à celle des deux hommes. Elle s'assied, porte son verre jusqu'à ses lèvres et plante son regard dans celui de l'homme qui l'intriguait au départ, celui qui ne la regardait pas. C'est une joueuse Misha, du genre à toujours vouloir ce qu'elle ne peut pas avoir.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Sevan Martell
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1448
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Dim 9 Déc - 15:35 )

misha&sevan ⊹ Ce soir pour la première fois depuis longtemps Sevan pense à elle. Mina. Sa Mina. Il pense, repense, se questionne. Et s’il avait fait le mauvais choix en choisissant son travail plutôt qu’elle ? Il l’aimait sa Mina, il était même prêt à l’épouser et tout ça n’avait rien à voir avec sa mission. Il était prêt à passer le restant de ses jours avec elle mais comment avait-il pu croire que cela serait possible ? Il savait qu’un jour ou l’autre elle finirait par apprendre la vérité et pourtant il c’était cru plus intelligent, plus malin. Il pensait que leur amour résisterait à tout. Foutaise. Qui accepterait de rester auprès d’un homme qui vous a menti pendant les 3 dernières années. C’était stupide. Il avait été stupide et ce soir plus que d’habitude il regrettait. Comme si Alec avait lu dans ses pensées il lui envoya un SMS pour savoir s’il pouvait passer. L’agent du FBI lui répondit qu’il n’avait pas le moral ce soir et donc ne serait pas de très bonne compagnie mais le Winterfell insista et lui dit qu’il savait ou l’emmener pour lui changer les idées. Très bien après tout cela ne pourrait pas lui faire de mal de passer du temps avec un ami. Surement Alec avait-il prévu de l’emmener boire quelques bière dans un bar ce qui était un programme qui lui convenait tout à fait. Mais ce n’est pas dans un bar que Alec l’emmena mais bel et bien dans un club de cabaret. « Sérieusement Alec ? » Demanda t-il à peine rentré dans l’établissement. Ce genre d’endroits ce n’et pas vraiment dans les habitudes de Sevan. Les deux amis s’installe sur un des sofas et commande à boire avant que le spectacle ne commence. Voila qu’une jeune femme se met à danser de manière très sensuelle sur une chaise qui n’a rien demandé. Sevan la regarde un instant puis reporte son attention sur Alec qui lui semble subjugué par la prestation de la danseuse. Le blond sort alors son téléphone tout en buvant son whisky et tente d’entamer la conversation avec Alec qui a bien du mal à se concentrer « Tu pensais réellement réussir à me changer les idées en m’amenant dans un espèce de club de strip tease un peu classe » Alec le repris en lui expliquant que c’était un cabaret et que oui il pensais que pouvoir admirer de jolies courbes féminines lui ferait penser à autre chose. Mais Sevan il n’a pas la tête à ça. Sevan les seules courbes qu’il a en tête ce sont celles de Mina, du moins jusqu’à ce qu’une demoiselle s’approche d’eux pour leur adresser la parole. « Bonsoir gentlemen, » Sevan lève le regard vers la jeune femme « Bonsoir » Répond t-il poliment avant que Alec ne la félicite pour la prestation qu’elle viens de faire. C’était donc la danseuse sur scène un peu plus tôt. Sevan ne l’avait pas reconnu c’est pour dire à quel point il l’avait observé. « J'espère que vous passez une bonne soirée. » Le blond ne répond pas et laisser à Alec le plaisir de lui parler puisqu’il avait semblé être sous le charme de la jeune femme dès lors que la musique c’était mise en marche. « Je peux vous rejoindre ? » Elle n’avait pas eu besoin de réponse que déjà elle s’installait à leur côté son regard figé sur Sevan. Sevan ne voulait pas être de trop et commença à se lever en disant « Je vous laisse je vais aller chercher à boire » Mais avant même qu’il puisse se mettre debout Alec le stoppa et expliqua qu’il allait y aller le laissant ainsi seule avec la jeune femme. « Vous devriez aller voir mon ami il a semble t-il beaucoup apprécié votre prestation » Lui ne pouvez pas en dire autant puisqu’il n’avait pas pris la peine de regarder. « Et puis il parait que je ne suis pas de très bonne compagnie ce soir » Son ami lui avait en effet dit qu’il ne faisait que ronchonner mais il l’avait pourtant prévenu qu’il n’était pas d’humeur.



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 156
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) et elijah livingston (j. mcavoy)

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Mer 2 Jan - 21:24 )


Sevan & Misha

don't look at me like you don't care


Cela fait à peine quelques mois qu'elle s'est remise à la danse, Misha. En la voyant se déhancher comme elle le fait en ce moment, il est difficile de penser qu'il y a moins d'un an de cela elle était encore occupée à se morfondre dans ses draps, le coeur brisé et traumatisée par des souvenirs qui ne cessaient de surgir sans arrêt dans ses rêves. Depuis qu'elle a décidé de se reprendre en main, quelque chose à changé dans son comportement. C'est comme si elle s'était construit une carapace autour d'elle, mais tout en ayant besoin d'attirer le regard des autres histoire d'alimenter cette carapace. Sans ça, sans ce cabaret et les clients pour l'admirer et booster sa confiance en elle, Misha n'est plus rien. C'est pour cette raison qu'elle y va à chaque fois un peu plus fort, qu'elle se permet d'improviser lors des spectacles parce que de toute façon, elle sait que son nouveau patron l'apprécie trop que pour la jeter pour cause d'une trop grande prise de libertés. Il lui arrive de chanter en plus ou bien, comme ce soir, d'ajouter quelques accessoires qui à la base n'étaient pas prévus. Après s'être rhabillée, Misha sait pertinemment qu'elle pourrait s'arrêter à n'importe quelle table pour combler son incessant besoin d'attention. Il n'est pas rare qu'elle prenne le temps de discuter avec les clients, de rire avec eux et de partager un verre en leur compagnie parce qu'elle a horreur d'être vue comme un simple objet de décor. Mais l'espagnole, elle a rarement opté pour la facilité quand elle avait l'opportunité de choisir le compliqué. Elle a repéré cet homme en début de soirée, celui sur son téléphone qui semble mentalement supplier son ami de le ramener chez lui. Avec une confiance un peu trop grande, elle décide sans en avoir l'autorisation de s'installer à leur table et offre aux deux hommes un sourire poli, immense. Au moins, un des deux semble avoir apprécié le show et Misha prend malgré tout la peine de le remercier, toujours touchée d'apprendre qu'elle a su faire naître quelque chose dans les tripes des clients du cabaret. Sans grande surprise, le deuxième cherche à se faire la malle mais son ami l'en empêche, prenant la liberté d'aller chercher des verres à sa place. À sa réflexion, elle ne peut retenir un léger rire avant de secouer la tête de droite à gauche. « Je ne cherche pas vraiment à passer du temps auprès de ceux qui veulent me voir, on est loin de la boîte de strip-tease vous savez. » Ca l'a toujours rendue dingue ceux qui confondent, qui prennent les danseuses pour de vulgaires strip-teaseuses. Misha, elle ne compte plus le nombre de fois où on a essayé de la payer pour des services supplémentaires. « Je dois avouer avoir rarement vu un homme aussi peu enjoué face à un endroit de ce genre, » répond-elle. Il y a tout ce qu'il faut après tout : le bar, la bonne musique, les couleurs chaudes qui donnent à l'endroit une sensation de bien-être immédiat. En tout cas, c'est comme ça que le ressent Misha. « Laissez-moi deviner, » commence Misha en se penchant légèrement en avant, son regard planté dans celui de l'homme. « Vous êtes plus casino, du genre joueur solitaire qui boit son verre seul, en étant dérangé le moins possible. » Son but n'est pas de séduire, Misha n'est en aucun cas une croqueuse d'hommes et va rarement au-delà des simples sourires et regards. Elle est plus dans le jeu, la provocation, tout pour s'amuser et passer une bonne soirée.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Sevan Martell
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1448
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Sam 26 Jan - 14:38 )

misha&sevan ⊹ Sevan il n’a pas les yeux rivés sur cette danseuse comme tous les hommes autour de lui, non Sevan il a le nez sur son téléphone comme s’il comptait chercher sur internet un remède à son malheur. Mais il était seul responsable de son mal être et personne n’y pourrait rien mais les posteurs les plus actifs de doctissimo ne trouverait pas de solution. La solution elle était déjà toute trouvé en fait. Tourner la page, oublier sa Mina, oublier qu’un jour il lui pensait possible de construire une vie entière avec elle, oublier que le lendemain il n’y avait plus rien. Leur histoire c’était envolé, effacé comme cette danseuse qui disparue aussi vite de la scène avant de réapparaître à leur table quelques secondes plus tard. En fait c’était Alec qui l’avait reconnu, Sevan lui avait à peine eu le temps de voir sa couleur de cheveux pendant la prestation. Il lui semblait avoir aperçu une chaise sur scène, c’était à peu près tout ce dont il se souvenait. Avant même qu’ils ne l’invitent à s’asseoir avec eux la danseuse c’était installé, prenant place auprès des deux amis sans aucune gêne. Sevan lui il n’avait pas envie de tenir la chandelle, ni même de discuter alors il s’empressa de proposer ses bras pour aller chercher à boire mais c’était sans compter sur Alec qui semblait bien décidé à les laisser tous les deux. Comme s’il espérait que Sevan oublie sa Mina en quelques brins de conversation avec cette jeune femme. « Je ne cherche pas vraiment à passer du temps auprès de ceux qui veulent me voir, on est loin de la boîte de strip-tease vous savez. » En effet, il y avait ici beaucoup moins de filles à moitié nue que dans les boîtes de strip tease dans lesquelles il avait été jusqu’à lors pourtant il ne comprenait pas vraiment son intérêt pour lui. « Et donc passer du temps avec un homme qui vraisemblablement n’a aucune envie de parler c’est plus votre genre ? » Il lève les yeux et repose ses yeux sur son téléphone pensant que la jeune femme va lâcher l’affaire et le laisser. Après tout il n’avait pas vraiment été aimable mais cela ne semblait pas la vexer. « Je dois avouer avoir rarement vu un homme aussi peu enjoué face à un endroit de ce genre, » Sevan hausse les épaules et replace son attention sur elle. « J’ai pas la tête à faire la fête voila tout » Et puis voir des filles aussi sexy soit-elle en train de danser pour satisfaire la clientèle ce n’était pas non plus dans ses habitudes. « Je suis sur que vous êtes plus habitué à avoir des hommes qui vous demandent des faveurs ou des choses obscène même. Profitez en ce n’est pas mon intention » Peut-être qu’elle aussi elle recherchait la compagnie d’un de ses hommes de pouvoir près à tout pour avoir la femme qu’il veut dans son lit. Ce n’était pas lui. « Laissez-moi deviner, » Il la regarde, curieux. « Vous êtes plus casino, du genre joueur solitaire qui boit son verre seul, en étant dérangé le moins possible. » Il ne peut s’empêcher de sourire tout en secouant la tête « Pas vraiment non, je suis plus un solitaire désireux de rester à l’abris, loin des regards » Mais ce n’était pourtant pas la raison de son désintérêt total pour la demoiselle. « Je m’excuse d’avoir été désagréable plus tôt. » La jeune femme n’avait rien demandé et n’avait pas mérité de subir son humeur. « Disons simplement que je ne suis pas vraiment d’humeur à m’amuser alors lorsque mon ami m’a proposé de sortie je m’attendez à aller boire des bières dans un bar pas à regarder de jolis femmes se déhancher » Et soudain il eut peur qu’elle ne prenne mal sa remarque « Bien que vous dansiez surement très bien je n’en doute pas mais disons que mon esprit est déjà occupé. Par une autre femme » Une femme dont il avait bien du mal à se défaire « Mais enfin bref vous n’êtes pas ici pour m’écouter vous raconter mon histoire, vous devriez essayer de trouver quelqu’un d’autre de bien meilleure compagnie. Et puis mon ami va revenir » Dit-il en tournant la tête vers le bar. Mais Alec avait disparu. Il regarda autour de lui à la recherche de son ami mais plus de Winterfell à l’horizon. Ou était-il passé ? Il n’avait pas osé partir tout de même ?



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 156
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) et elijah livingston (j. mcavoy)

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Sam 16 Fév - 17:42 )


Sevan & Misha

don't look at me like you don't care


Misha, elle est doté d'une mentalité bien plus complexe que celle d'une danseuse qui ne fait que se nourrir des regards posés sur elle. Oui elle les apprécie, elle s'habille souvent de manière extravagante parce qu'elle aime sortir du lot, qu'on l'admire un peu d'une certaine manière. Mais c'est tout, ça s'arrête là. Misha ne séduit pas, elle se contente d'étonner et de surprendre. Elle a toujours refusé d'être réduite à un objet et quand on lui fait des propositions indécentes, chose qui est bien souvent arrivée, elle se braque presque immédiatement. Elle n'est pas de ces filles faciles qui ouvrent les jambes dès qu'elles ont quitté le cabaret, parce qu'elle sait qu'il y en a parmi celles qui travaillent ici. Jamais elle ne leur manquera de respect ou ne les jugera mais elle, elle a trop de caractère que pour se laisser facilement manipuler. Puis y a les traumas, les restes de souvenirs de sa dernière relation à long terme qui persistent dans sa tête à chaque fois qu'un homme se montre un peu trop insistant. Elle est là sa complexité, ce serait plus logique qu'elle fasse profil bas plutôt que de continuer à se mettre en avant sur la scène comme elle le fait. Mais danser, elle l'a toujours fait pour elle. Pour retrouver sa confiance en elle, pour se mettre en valeur après s'être sentie à ce point rabaissée. Évidemment qu'un homme comme celui qui lui fait face en ce moment ne peut pas le deviner, peut-être même qu'il ne comprendrait pas si elle le sous-entendait. Lui ne voit que la surface, la fille trop confiante qui remue les hanches pour faire pétiller les yeux des hommes. Elle pourrait s'offusquer quand il l'envoie implicitement balader et pourtant, Misha se contente de hausser les épaules. « Peut-être, j'ai toujours eu des goûts un peu étranges. » Mais si il le veut vraiment, elle s'en ira. Elle ne veut pas forcer Misha, elle veut juste s'assurer que tout le monde passe du bon temps. Elle devrait s'arrêter dès maintenant, quitter cette table avant qu'il ne finisse par réellement montrer son agacement, pourtant elle ne peut s'empêcher de se montrer curieuse. Ce n'est donc pas l'endroit, c'est ce qu'il a en tête. Intriguée, elle plisse légèrement les paupières pendant que son menton vient reposer contre son poing. À sa supposition, elle se permet un léger soupir. « Sincèrement, j'hésite entre accrocher une pancarte disant que cet endroit n'est pas un bordel ou plutôt danser en combinaison de ski. » Elle ne le lui dira pas directement mais oui, Misha elle cherche un peu la compagnie des hommes qui ne font pas que regarder sa poitrine à chaque fois qu'elle prononce une phrase. À la place, elle joue la carte de l'humour pour peut-être réussir à enfin lui tirer un sourire. Même elle, elle ne saurait dire pourquoi elle se montre insistante. Elle sait qu'elle joue gros avec les hommes dans son genre, qu'elle pourrait finir par regretter sa trop grande curiosité. Mais ce rictus, elle finit par le voir naître sur les lèvres de l'inconnu. Ça lui plaît, ça lui donne encore plus envie de rester maintenant qu'elle semble enfin avoir obtenu toute son attention. « Alors je dois vraiment vous agacer en ce moment avec ma pseudo-séance de spiritisme. » Elle a toujours son sourire en coin, cherchant son regard alors qu'il lève les yeux de son téléphone. Dans un premier temps, Misha hoche simplement la tête alors qu'il s'excuse pour sa froideur. Elle ne le prend pas personnellement, même elle peut se montrer agacée quand un parfait inconnu vient envahir son espace personnel. Et quand il se rattrape, soulignant qu'elle dansait probablement très bien, elle ne peut s'empêcher de rire. Il en vient à parler d'une femme et elle hoche la tête, comprenant entièrement l'issue dans laquelle il se trouve en ce moment. En même temps, elle l'a vécu pendant plusieurs mois et n'en est sortie que récemment. « C'est assez drôle, j'ai l'impression que beaucoup dans cette salle sont ici pour ne plus penser à une femme, ou même un homme. Celui là-bas par exemple, » dit-elle en désignant un grand homme en costume à quelques tables plus loin « porte une bague de mariage à son doigt. Je dirais que son mariage le fatigue, que sa femme ne l'attire plus et qu'il vient ici tous les mardi soirs pour essayer de satisfaire sa compagne au lit. » Elle se tourne vers la scène pour désigner la danseuse qui vient de monter. « Celle-ci vient d'arriver et vu les marques sur son poignet et sa façon d'éviter le regard des hommes, je dirais qu'elle cherche simplement à se valoriser pour enfin avoir le courage de quitter son compagnon. » Misha se redresse enfin pour planter son regard dans celui de l'homme en face d'elle. « Je crains que vous ne soyez pas tellement différent des autres personnes se trouvant dans ce cabaret, » conclut-elle avec un haussement d'épaules. « Mais si vous préférez rester fermé, je peux le comprendre. Après tout, je suis plutôt du genre à fonctionner ainsi aussi. Je vais vous laisser, vous et votre ami. » Elle se relève, prête à rejoindre le bar pour un dernier verre avant d'enfin rentrer chez elle. Cependant, quand elle regarde dans cette direction, elle ne voit plus celui qui accompagnait l'inconnu quelques minutes plus tôt. « Je crois que votre ami a oublié de vous prévenir qu'il s'en allait. » Elle reporte son attention vers lui, curieuse de savoir si il compte prendre son manteau pour s'éclipser à son tour.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Sevan Martell
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1448
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Jeu 7 Mar - 12:30 )

misha&sevan ⊹ Sevan il ne comprend pas bien pourquoi c’est avec lui qu’elle décide de discuter. Lui qui ne lui a pas prêté la moindre attention pendant sa prestation. Lui qui est distant, juste polie et qui ne cesse de regarder son téléphone alors qu’elle est là, assise juste en face de lui. Elle ne voulait pas se faire aborder par des hommes qui souhaitent juste obtenir son corps il peut l’entendre mais qui avait-il de plaisant à vouloir parler avec un homme qui vraisemblablement était tout sauf intéressé par elle. Ou même intéressé par le simple fait de discuter avec elle. « Peut-être, j'ai toujours eu des goûts un peu étranges. » Il la regarde Sevan et reste silencieux. Elle est étrange cette fille pense t-il mais lui aussi l’était non ? C’est ce qu’elle pensa en tout cas lorsqu’elle lui avoua avoir rarement vu un homme aussi peu intéressé par les prestations des jeunes femmes dans ce cabaret. Mais Sev il n’avait pas la tête à ça, pas la tête à observer ces femmes pour qui il n’avait aucun intérêt. Aucun attrait. Elle n’était pas Mina. Aucune d’elle n’avait la moindre ressemblance avec elle. Alors non Sev n’avait pas l’intention de lui faire des avances et d’après lui elle devrait certainement en profiter. « Sincèrement, j'hésite entre accrocher une pancarte disant que cet endroit n'est pas un bordel ou plutôt danser en combinaison de ski. » C’est pourtant elle qui a décidé de danser ici non ? Elle ne pouvait donc que s’attendre à ce genre de réaction de la part des hommes venant la voir. « Ou peut-être que vous devriez chercher un autre endroit pour danser » Un endroit ou on ne la considèrera pas comme un objet sexuel. Et puis la jeune femme tente de se la jouer médium en essayant de deviner quel genre d’homme il est. Autant dire qu’il lui reste encore un peu de boulot avant de pouvoir vendre ses talents de médium. « Alors je dois vraiment vous agacer en ce moment avec ma pseudo-séance de spiritisme. » Il finit par sourire le blond parce que finalement elle n’est pas méchante cette fille et que lui par contre n’a pas été des plus agréable. Alors il s’excuse de son comportement et viens même lui expliquer pourquoi il est si aigri ce soir. « C'est assez drôle, j'ai l'impression que beaucoup dans cette salle sont ici pour ne plus penser à une femme, ou même un homme. Celui là-bas par exemple, » Sevan plisse les yeux et dirige son regard vers la personne qu’elle lui indique d’un signe discret. « porte une bague de mariage à son doigt. Je dirais que son mariage le fatigue, que sa femme ne l'attire plus et qu'il vient ici tous les mardi soirs pour essayer de satisfaire sa compagne au lit. » Il l’écoute, intrigué alors qu’elle continue son analyse. « Celle-ci vient d'arriver et vu les marques sur son poignet et sa façon d'éviter le regard des hommes, je dirais qu'elle cherche simplement à se valoriser pour enfin avoir le courage de quitter son compagnon. » Il observe alors cette fille qu’elle lui indique, silencieux. « Je crains que vous ne soyez pas tellement différent des autres personnes se trouvant dans ce cabaret, » Il la regarde et comprend qu’il a raison. Finalement même s’il n’a pas décidé de venir ici il est comme eux. Triste. Perdu. Essayant de trouver des réponses à ses questions. « Vous voulez dire que nous sommes tous des âmes en peine dans ce cabaret ? » Elle n’avait pourtant pas l’air d’en être une elle. « Comment vous vous appelez ? » Il attendit qu’elle lui répond pour continuer « Vous avez peut-être raison Misha, on est peut-être tous des âmes en peines dans cet endroit mais alors qu’elle est votre fardeau à vous ? » Après tout elle en savait bien plus maintenant sur lui que ce qu’une inconnue devrait savoir alors c’était son tour de se confier. « Mais si vous préférez rester fermé, je peux le comprendre. Après tout, je suis plutôt du genre à fonctionner ainsi aussi. Je vais vous laisser, vous et votre ami. » Sevan est d’ailleurs à la recherche de cet ami. Mais Alec semble introuvable comme s’il avait disparu. Alors qu’elle semblait s’apprêter à partir la jeune femme reporte alors son attention sur lui. « Je crois que votre ami a oublié de vous prévenir qu'il s'en allait. » Sevan sors alors son téléphone de sa poche pour tenter d’appeler le Winterfell et s’aperçoit alors qu’il a reçu un SMS de ce dernier lui disant qu’il a préféré le laisser seule avec la danseuse afin qu’il puisse oublier Mina un instant. « Visiblement mon ami pense que grâce à vous je pourrais oublier la femme qui me hante » A cet instant il se rend compte qu’elle pourrait prendre sa remarque dans le mauvais sens « Que ce soit clair j’ai pas l’intention de coucher avec vous pour oublier ma fiancée » Il n’était pas comme ça et le lui avait d’ailleurs déjà dit « Mais peut-être que l’on peux simplement boire un verre en essayant de découvrir ce que toutes ces personnes font ici » Comme elle l’avait fait quelques minutes plus tôt. « En commençant par découvrir ce que vous vous faites ici » Parce qu’elle n’avait pas encore répondu à sa question et qu’il ne comprenait toujours pas pourquoi elle était venu le voir lui. « Vous avez eu le cœur brisé et la danse et votre seule échappatoire ? Le seul moyen que vous avez trouvé pour ne pas vous écrouler ? » Lui aussi se laissait tenter à des suppositions. « Désolé je crois que je ne suis pas très doué comme médium »



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

2016/ don't look at me like you don't care (sevan)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération