2016/ don't look at me like you don't care (sevan)

 :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 123
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson) & nova hamilton (lili reinhart)

2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Sam 17 Nov - 12:05 )


Sevan & Misha

don't look at me like you don't care


Comme à chaque fois, elle a demandé à ce qu'elle puisse danser sur un morceau typé jazz. C'est ce qu'elle préfère, surtout quand le rythme des instruments commence à se faire plus rapide et qu'elle peut prendre possession de la scène toute entière. Cette fois-ci, Misha danse avec une chaise. C'est la première fois qu'elle s'essaie à cet exercice difficile mais ça l'amuse, ça change de ce à quoi elle a toujours été habituée. Devant elle, elle remarque que plusieurs paires d'yeux sont rivées sur elle. Ils attendent le moment final, ou peut-être celui où elle finira par tomber à force de tourbillonner du haut de ses escarpins vernis. Mais Misha, elle sait ce qu'elle fait. C'est une professionnelle après tout, elle a déjà marché sur une scène de Broadway et fut un temps où elle gagnait sa vie grâce à cette passion. Alors qu'elle s'assied sur la chaise, une jambe de chaque coté du dossier, la musique s'arrête. La lumière s'éteint et la salle est momentanément plongée dans le noir avant que quelques applaudissements ne se fassent entendre. Son numéro est terminé, il est temps de laisser place à la prochaine danseuse. Tout en reprenant son souffle, elle se redresse et tire sa chaise derrière elle avant de se diriger vers les coulisses. La pièce mise à disposition pour se changer est à peine éclairée, elle n'a ici droit qu'à un canapé pour retrouver une respiration normale et une malle contenant les tenues de spectacle mises à disposition pour les petits nouveaux. Misha vient toujours avec la sienne, craignant que celles offertes pour le Red Velvet ne soient pas lavées tous les jours. Elle se défait de sa tenue rouge flamboyante et l'échange contre une jupe noire et un haut bleu ciel. Elle garde sa paire de hauts talons, parce que Misha ne serait pas elle si elle n'était pas perchée sur des talons d'au moins douze centimètres. Après s'être rafraîchie aux toilettes, elle sort en direction de la salle principale du cabaret et se dirige immédiatement vers le bar, comme elle le fait à chaque fois. Elle commande une sangria à Max, le barman attitré des lieux, même si leurs sangrias américaines n'équivalent pas celles de son pays natal. Au moins, ça lui permet d'avoir un goût de l'Espagne en bouche pour elle qui est si nostalgique de son pays depuis qu'elle a débarqué à Cap Harbor. À une des tables, Misha repère du coin de l'oeil deux hommes qui discutent. Elle se souvient qu'un des deux l'a marquée alors qu'elle était sur scène pour la simple et bonne raison que pas une fois il ne l'a regardée. Ça change pour elle de ne pas être le centre d'attention quand elle danse, ça l'intrigue même au point où elle se lève pour aller jusqu'à eux, son verre à la main. Un grand sourire accroché aux lèvres, Misha se place devant leur table. « Bonsoir gentlemen, » dit-elle dans un anglais encore peu au point. Bientôt trois ans qu'elle est en Amérique et pourtant, Misha a encore bien souvent du mal à trouver ses mots. « J'espère que vous passez une bonne soirée. » Elle roule ses "r", ça s'entend à des kilomètres qu'elle n'est pas d'ici. « Je peux vous rejoindre ? » demande-t-elle ensuite, déjà assise sur une chaise qu'elle vient de tirer de la table derrière pour la rajouter à celle des deux hommes. Elle s'assied, porte son verre jusqu'à ses lèvres et plante son regard dans celui de l'homme qui l'intriguait au départ, celui qui ne la regardait pas. C'est une joueuse Misha, du genre à toujours vouloir ce qu'elle ne peut pas avoir.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 1430
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Dim 9 Déc - 15:35 )

misha&sevan ⊹ Ce soir pour la première fois depuis longtemps Sevan pense à elle. Mina. Sa Mina. Il pense, repense, se questionne. Et s’il avait fait le mauvais choix en choisissant son travail plutôt qu’elle ? Il l’aimait sa Mina, il était même prêt à l’épouser et tout ça n’avait rien à voir avec sa mission. Il était prêt à passer le restant de ses jours avec elle mais comment avait-il pu croire que cela serait possible ? Il savait qu’un jour ou l’autre elle finirait par apprendre la vérité et pourtant il c’était cru plus intelligent, plus malin. Il pensait que leur amour résisterait à tout. Foutaise. Qui accepterait de rester auprès d’un homme qui vous a menti pendant les 3 dernières années. C’était stupide. Il avait été stupide et ce soir plus que d’habitude il regrettait. Comme si Alec avait lu dans ses pensées il lui envoya un SMS pour savoir s’il pouvait passer. L’agent du FBI lui répondit qu’il n’avait pas le moral ce soir et donc ne serait pas de très bonne compagnie mais le Winterfell insista et lui dit qu’il savait ou l’emmener pour lui changer les idées. Très bien après tout cela ne pourrait pas lui faire de mal de passer du temps avec un ami. Surement Alec avait-il prévu de l’emmener boire quelques bière dans un bar ce qui était un programme qui lui convenait tout à fait. Mais ce n’est pas dans un bar que Alec l’emmena mais bel et bien dans un club de cabaret. « Sérieusement Alec ? » Demanda t-il à peine rentré dans l’établissement. Ce genre d’endroits ce n’et pas vraiment dans les habitudes de Sevan. Les deux amis s’installe sur un des sofas et commande à boire avant que le spectacle ne commence. Voila qu’une jeune femme se met à danser de manière très sensuelle sur une chaise qui n’a rien demandé. Sevan la regarde un instant puis reporte son attention sur Alec qui lui semble subjugué par la prestation de la danseuse. Le blond sort alors son téléphone tout en buvant son whisky et tente d’entamer la conversation avec Alec qui a bien du mal à se concentrer « Tu pensais réellement réussir à me changer les idées en m’amenant dans un espèce de club de strip tease un peu classe » Alec le repris en lui expliquant que c’était un cabaret et que oui il pensais que pouvoir admirer de jolies courbes féminines lui ferait penser à autre chose. Mais Sevan il n’a pas la tête à ça. Sevan les seules courbes qu’il a en tête ce sont celles de Mina, du moins jusqu’à ce qu’une demoiselle s’approche d’eux pour leur adresser la parole. « Bonsoir gentlemen, » Sevan lève le regard vers la jeune femme « Bonsoir » Répond t-il poliment avant que Alec ne la félicite pour la prestation qu’elle viens de faire. C’était donc la danseuse sur scène un peu plus tôt. Sevan ne l’avait pas reconnu c’est pour dire à quel point il l’avait observé. « J'espère que vous passez une bonne soirée. » Le blond ne répond pas et laisser à Alec le plaisir de lui parler puisqu’il avait semblé être sous le charme de la jeune femme dès lors que la musique c’était mise en marche. « Je peux vous rejoindre ? » Elle n’avait pas eu besoin de réponse que déjà elle s’installait à leur côté son regard figé sur Sevan. Sevan ne voulait pas être de trop et commença à se lever en disant « Je vous laisse je vais aller chercher à boire » Mais avant même qu’il puisse se mettre debout Alec le stoppa et expliqua qu’il allait y aller le laissant ainsi seule avec la jeune femme. « Vous devriez aller voir mon ami il a semble t-il beaucoup apprécié votre prestation » Lui ne pouvez pas en dire autant puisqu’il n’avait pas pris la peine de regarder. « Et puis il parait que je ne suis pas de très bonne compagnie ce soir » Son ami lui avait en effet dit qu’il ne faisait que ronchonner mais il l’avait pourtant prévenu qu’il n’était pas d’humeur.



YOU ARE WHAT I WANT

Parce que y a des gens qui s'en vont, d'autre qui restent, ou qui reviennent dans notre vie. Parce que des fois c'est moi qui m'en vais, qui revient puis qui regrette d'être restée ou partie. Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 123
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (bill skarsgard), alma worrell (halston sage), peter shacklebolt (aaron taylor-jonhson) & nova hamilton (lili reinhart)

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( Mer 2 Jan - 21:24 )


Sevan & Misha

don't look at me like you don't care


Cela fait à peine quelques mois qu'elle s'est remise à la danse, Misha. En la voyant se déhancher comme elle le fait en ce moment, il est difficile de penser qu'il y a moins d'un an de cela elle était encore occupée à se morfondre dans ses draps, le coeur brisé et traumatisée par des souvenirs qui ne cessaient de surgir sans arrêt dans ses rêves. Depuis qu'elle a décidé de se reprendre en main, quelque chose à changé dans son comportement. C'est comme si elle s'était construit une carapace autour d'elle, mais tout en ayant besoin d'attirer le regard des autres histoire d'alimenter cette carapace. Sans ça, sans ce cabaret et les clients pour l'admirer et booster sa confiance en elle, Misha n'est plus rien. C'est pour cette raison qu'elle y va à chaque fois un peu plus fort, qu'elle se permet d'improviser lors des spectacles parce que de toute façon, elle sait que son nouveau patron l'apprécie trop que pour la jeter pour cause d'une trop grande prise de libertés. Il lui arrive de chanter en plus ou bien, comme ce soir, d'ajouter quelques accessoires qui à la base n'étaient pas prévus. Après s'être rhabillée, Misha sait pertinemment qu'elle pourrait s'arrêter à n'importe quelle table pour combler son incessant besoin d'attention. Il n'est pas rare qu'elle prenne le temps de discuter avec les clients, de rire avec eux et de partager un verre en leur compagnie parce qu'elle a horreur d'être vue comme un simple objet de décor. Mais l'espagnole, elle a rarement opté pour la facilité quand elle avait l'opportunité de choisir le compliqué. Elle a repéré cet homme en début de soirée, celui sur son téléphone qui semble mentalement supplier son ami de le ramener chez lui. Avec une confiance un peu trop grande, elle décide sans en avoir l'autorisation de s'installer à leur table et offre aux deux hommes un sourire poli, immense. Au moins, un des deux semble avoir apprécié le show et Misha prend malgré tout la peine de le remercier, toujours touchée d'apprendre qu'elle a su faire naître quelque chose dans les tripes des clients du cabaret. Sans grande surprise, le deuxième cherche à se faire la malle mais son ami l'en empêche, prenant la liberté d'aller chercher des verres à sa place. À sa réflexion, elle ne peut retenir un léger rire avant de secouer la tête de droite à gauche. « Je ne cherche pas vraiment à passer du temps auprès de ceux qui veulent me voir, on est loin de la boîte de strip-tease vous savez. » Ca l'a toujours rendue dingue ceux qui confondent, qui prennent les danseuses pour de vulgaires strip-teaseuses. Misha, elle ne compte plus le nombre de fois où on a essayé de la payer pour des services supplémentaires. « Je dois avouer avoir rarement vu un homme aussi peu enjoué face à un endroit de ce genre, » répond-elle. Il y a tout ce qu'il faut après tout : le bar, la bonne musique, les couleurs chaudes qui donnent à l'endroit une sensation de bien-être immédiat. En tout cas, c'est comme ça que le ressent Misha. « Laissez-moi deviner, » commence Misha en se penchant légèrement en avant, son regard planté dans celui de l'homme. « Vous êtes plus casino, du genre joueur solitaire qui boit son verre seul, en étant dérangé le moins possible. » Son but n'est pas de séduire, Misha n'est en aucun cas une croqueuse d'hommes et va rarement au-delà des simples sourires et regards. Elle est plus dans le jeu, la provocation, tout pour s'amuser et passer une bonne soirée.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: 2016/ don't look at me like you don't care (sevan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

2016/ don't look at me like you don't care (sevan)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération