ça m'apprendra à pas regarder où je vais ► ft reed emerson

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 16/11/2018
›› Commérages : 41
›› Pseudo : Célène
›› Célébrité : Erin Heatherton

ça m'apprendra à pas regarder où je vais ► ft reed emerson ✻ ( Dim 18 Nov - 22:08 )


CA M'APPRENDRA A PAS REGARDER OU JE VAIS
Feat Reed Emerson
Le soleil venait de se lever sur Cap Harbor, les rayons venaient se déposer sur le visage encore endormie de la jeune Ella. Peu à peu, elle ouvrit les yeux pour voir le soleil et le ciel bleu à travers sa fenêtre. Un sourire se dessina sur son visage, elle avait enfin son chez elle, loin de sa famille. Son regard s'attarda sur la photo de son frère et de sa nièce sur sa table de chevet, c'est un peu comme s'ils étaient là eux aussi. Même si elle ne travaillait pas aujourd'hui, Ella n'est pas du genre à trainer des heures au lit sans rien faire, elle trouve que c'est une perte de temps. Elle se hissa rapidement sur ses deux jambes pour s'attacher les cheveux grossièrement et enfiler un jogging. Cela faisait quelques jours qu'elle avait été énormément prise par les différentes affaires du cabinet et qu'elle n'avait pas pu aller à ses cours d'arts martiaux donc elle décida de faire un jogging matinal pour contrebalancer tout ça...

Elle bu rapidement un verre de jus d'orange avant d'enfiler ses baskets, de prendre son téléphone et ses écouteurs. Il est juste hors de question qu'elle sorte sans son téléphone. Après avoir ouvert son application pour paramétrer une course à pied de 10KM, la jeune demoiselle enclencha son application de musique pour écouter le dernier album d'Imagine Dragons et se mettre à courir. A cet instant, plus aucunes pensées ne venaient polluer la tête d'Ella. Son cerveau se focalisait sur les rythmes qu'ils entendaient, sur les sensations de ses pieds à chaque fois que ses pas touchaient le sol. Elle était déconnectée et pouvait profiter pleinement de sa sortie. L'air de la nature était tellement agréable, cela n'avait rien à avoir avec l'air pollué de Los Angeles. Ici à chaque pas, les poumons se reconstruisaient. Mais son bonheur fut de courte durée, après une petite demi-heure le téléphone de la jeune femme se mit à vibrer plusieurs fois, elle tenta de se raisonner pour l'oublier mais il ne s'arrêtait jamais. Elle décida donc de le prendre pour voir ce qui se passait, c'était des messages de ses collègues qui lui posaient des questions à propos d'un dossier. Elle souffla de ne pas avoir la paix mais elle commença à taper plusieurs textos tout en continuant à marcher. Tout d'un coup, Ella sentit un grand coup dans son épaule qui fit tomber son téléphone sur le sol... "Et merde !". Elle ramassa son téléphone pour constater l'état de ce dernier, il avait vraiment une sale tête, puis s'arrêta sur la personne qu'elle venait de percuter... "Désolé je ne regardais pas où j'allais... Vous allez bien?"  
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 17/10/2018
›› Commérages : 49
›› Pseudo : Saphyr
›› Célébrité : Max Riemelt

Re: ça m'apprendra à pas regarder où je vais ► ft reed emerson ✻ ( Hier à 12:19 )




ça m'apprendra à pas regarder où je vais

Ella & Reed

Le matin montrait déjà des signes annonciateurs d'une nouvelle journée. Pourtant Reed était déjà debout devant cette fenêtre, à observer ce qu'il se passait dehors. À voir le peu de gens qui parcourait déjà les rues, à courir après le travail. La seule chose qui restait en place, mais qui ne vous attendait jamais. Il n'avait pas réussi à fermer l'œil de la nuit. À éteindre les pensées qui submergeaient son cerveau. Il n'y avait de touche on/off. Et pourtant, il en aurait bien besoin. La fatigue ne pensait pas sur ces épaules, pourtant, il savait qu'elle se cachait derrière, à attendre son tour, sournoise. Il avait passé la plus grande partie de sa nuit, à jouer de la télécommande, devant des émissions décalés, à anesthésier le cerveau. Pas assez pour sa part. À tourner ces idées. Il a même écouté de la musique classique, sous les conseils débiles de sites internet pour trouver le sommeil. Là, à cet instant, il n'y avait qu'une chose, abandonnant l'idée de trouver le sommeil. Se dépenser.

Il lui restait peu de temps avant de réveiller sa fille, et de l'emmener à la garderie. Plus vite, il partait pus vite, il était de retour. Et il n'était pas près à affronter la petite tornade qui lui servait de fille. C'était une de ces journées où il ne voyait pas le temps passé. Le type, transport, boulot, famille, dodo. Il ne se plaignait pas même s'il n'avait pas décidé tout de suite à avoir sa propre famille. D'une certainement manière, il se complaisait dans cette vie, à mille à l'heure. Avant il avait besoin d'un peu de temps pour se dépenser, sans qu'elle ne subisse sa mauvaise humeur. Tenue sur le dos, il s'arrêta au café du coin, pour un café en guise de petit-déjeuner. Pour se diriger vers le parc. Il aimait particulièrement cet endroit. À peine fréquenter à cette heure, un havre de paix. Ils avaient à loisir l'espace pour se courir sans se rentrer... Dedans. Enfin, c'est ce qu'il pensait avant de sentir une douleur vive dans son épaule. Le faisait légèrement faire un oud eux pas en arrière. Est-ce qu'il avait eu un moment d'égarement ? Assez pour ne pas se rendre compte qu'il avait bousculé quelqu'un. Il regarda autour de lui, avant de croiser le regard d'une jeune femme tout aussi confus que lui. « Heu.... Oui ça va. Je suis désolé, je ne faisais pas plus attention. J'espère que je ne vous ai pas fait trop mal ? » La corpulence d'un homme n'était pas du tout le même qu'une femme. Ainsi que la force, il était loin de là misogyne. Mais fallait être réaliste. Son regard suivait celle de la jeune femme, vers son portable. « Il y a un blessé grave dans cette histoire... J'espère qu'il n'y a pas trop de dégât. Je pourrais vous donner une adresse pour le faire réparer... » C'était le genre de situation, que les gens voulaient éviter. S'il n'était pas aussi désolé, pour elle. L'accident l'aurait certainement mis de mauvaise humeur.     
Revenir en haut Aller en bas

ça m'apprendra à pas regarder où je vais ► ft reed emerson

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération