oops i did it again (declan)

 :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
oops i did it again (declan) Vide

oops i did it again (declan) ✻ ( Sam 24 Nov - 18:18 )


Declan & Misha

oops i did it again


Seize heures. C'est l'heure sacrée, celle qui signe le moment pause où enfin, Misha peut s'offrir son précieux capuccino et se laisser envahir par ce mélange de café et de lait qui l'emmène loin, très loin de l'entreprise de cosmétique où elle est coincée. Elle a déjà le coeur plus léger rien que de penser à son café, marche d'un pas plus précipité et en même presque à sautiller tellement elle se réjouit de pouvoir se réchauffer avec sa boisson. Elle arrive à la machine, vêtue de son stupide tailleur qui l'oblige à se déplacer comme si elle avait un besoin urgent d'aller se vider la vessie. Elle appuie sur le bouton, attend, mais n'entend pas le ronronnement de sa machine qui ne l'a jusque là jamais laissée tombée. Misha ouvre de grands yeux. Où est son cappuccino, pourquoi ne coule-t-il pas dans sa tasse ? Elle vérifie le bac contenant les grains de café et réalise bien vite que celui-ci est vide. Comme elle ne peut pas jurer devant ses collègues, elle murmure une insulte en espagnol et remarque trop tard le petit papier écrit à la main par sa collègue Brittany, annonçant qu'elle a vidé la machine et qu'elle n'a pas su racheter de grains. Foutue Brittany, brûle en enfer Brittany toi et tes doubles expressos pour hyperactifs. Misha ne peut décidément pas continuer cette journée sans sa boisson quotidienne. Elle trace à travers les couloirs, prend l'ascenseur sans même dodeliner de la tête au rythme de la petite mélodie qui passe dans la cabine, puis sort en vitesse du bâtiment pour aller au café le plus proche. Le Nora's Cafe se trouve à seulement quelques mètres de l'autre coté de la rue et elle se dépêche de pousser la porte avant que sa patronne ne réalise que Misha a disparu de l'immeuble. Oh et puis tant pis, après tout c'est sa mère qui possède l'entreprise alors elle peut bien se permettre quelques écarts de temps en temps. Dans la file, elle a l'impression que l'attente est interminable. Elle avance pas à pas, soupirant toutes les minutes avant qu'enfin, son tour ne finisse par arriver. « Un cappuccino s'il vous plaît, avec de la crème fouettée en plus si c'est possible. Et une petite dose de sirop de noisette aussi. » Elle voit la serveuse froncer les sourcils. « Oh c'est bon, je ne dois clairement pas être votre cliente la plus exigeante ! » s'exclame-t-elle alors que les regards des clients derrière elle commencent à se poser dans son dos. La demoiselle derrière le comptoir s'éclipse pour lui préparer sa boisson et en attendant, Misha se tourne vers la salle et regarde les nouveaux clients entrer. Quand elle remarque celui qui se tient près de la porte, qu'elle reconnaît son visage un peu trop familier à son goût, elle a l'impression que son coeur vient de directement monter jusqu'à sa tête. Pourquoi ici, maintenant ? Pourquoi aujourd'hui ? Declan ne l'a pas encore remarquée, mais il ne tardera pas et ils finiront très probablement par se croiser quand elle devra sortir. Misha voit qu'il tourne la tête dans sa direction et, sans réfléchir, elle décide d'agir. Elle oublie totalement son cappuccino, se faufile jusqu'à une des tables où un couple est installé. Alors qu'ils la regardent bizarrement, elle s'accroupit derrière leurs jambes entre-croisées. « Quoi ? J'ai perdu une pièce, » murmure-t-elle assez bas que pour ne pas que Declan puisse l'entendre de là où il se tient. Si elle n'avait pas jeté Declan sans remord quelques mois plus tôt, Misha n'aurait pas à se cacher comme ça derrière une table en espérant qu'il ne finisse par s'en aller. Le problème, c'est qu'il y a toujours ses anciennes peurs liées à son presque mariage raté qui ne cessent de la rattraper dès qu'elle commence à être proche d'un homme. Elle a clairement paniqué, elle a eu peur que le cercle vicieux ne recommence et qu'il soit comme Roman, qu'elle ne finisse lui aussi par le... Enfin, que ça se passe mal en résumé. « Le cappuccino avec crème fouettée et sirop de noisette ? » demande la serveuse alors que Misha n'est toujours pas sortie de sa cachette. Seigneur, elle avait totalement oublié sa commande, voilà qu'elle va devoir sortir affronter les conséquences de ses erreurs passées.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Declan Pryce
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 24/09/2018
›› Commérages : 49
›› Pseudo : Mamie Jeanne
›› Célébrité : Ansel Elgort
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❆ Sarah Miller ❆ Julia Wells ❆ Pio Esposito ❆ Martin Palmer ❆ Emmy Nelson-Riley ❆ Oscar Pierce ❆ Dan Fumero
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Dim 25 Nov - 19:37 )












« Les gars vous êtes vraiment pas sympa avec moi. Je suis en vélo je vous signale, je peux pas prendre les commandes de tout le monde. Ou alors il faudrait que j’y aille à pied » Accessoirement je n’avais pas non plus envie de bouger mes fesses de ma chaise si merveilleusement confortable. J’avais réussi à la piquer à un gars qui venait de quitter l’entreprise et je n’avais pas envie de l’abandonner aussi vite. « Si c’est une tactique pour foutre le bordel sur mon bureau, vous allez me le payer » Pour le plaisir de vivre, pour le plaisir de perdre un peu de temps aussi je continuais à râler. Pourtant je continuais à râler. C’était une coutume dans l’agence où je travaillais que je trouvais génial. A tour de rôle quelqu’un devait aller au café le plus proche pour payer sa tournée et permettre à tous les dessinateurs et autre gens présent dans le bureau de se détendre le temps d’une pause bien méritée. En tant normal j’adorais ce moment, sauf quand c’était à mon tour d’aller au café. Payé pour tout le monde ce n’était pas le problème, non vraiment aujourd’hui le problème c’était que je n’avais pas envie de bouger, que j’avais la flemme et puis ils faisait froid. « J’ai oublié mes gants, je peux pas y aller » Et avant qu’on puisse me traiter de menteur, je cachais rapidement les gants que Joan m’avait offert pour la période de Noël. « Declan, tu as juste à faire 3 minutes à pieds, et tu auras des cafés bouillants en main, alors crois moi tu n’auras pas besoin de gants » Ouais, blablabla, dans ma très grand maturité je tire la langue à l’ensemble de mes collègues avant de me lever et d’enfiler mon manteau. Je n’avais pas le choix de toute façon, si je n’y allais pas de moi même ils étaient capable de me jeter dehors.

Le café avait au moins l’avantage d’être pas très loin du boulot et surtout je faisais attention d’avoir le papier avec la commande de tout le monde dans ma poche, cela serait dommage d’oublier quelqu’un. Parce que si j’oubliais une personne, il était hors de question que je donne mon café. C’était une question de principe. Je croisais aussi tout mes membres pour qu’il n’y ait pas beaucoup de mon devant, mais mes espérances furent réduite à néant au moment même où je poussais la porte du café. Il y avait au moins 4 personnes devant moi et je n’essayais même pas de retenir mon soupir d’exaspération. J’allais sûrement en avoir pour 10 ans à attendre et cela me rendait triste. Si j’avais su, j’aurai pris un bloc à dessin avec moi. A la place pour passer le temps, je regardais seulement qui était présent dans le café et qu’elle ne fut ma surprise d’y voir Misha. Enfin la voir était un grand mot, parce que toute évidence elle essayait de se cacher. Se cachait-elle de moi ? Cette même Misha qui m’avait largué comme un con il y a quelques mois seulement ? Est ce que j’étais un homme vexé ? Bien évidemment. Je pensais qu’on était bien ensemble. Je ne disais pas qu’on en était au point de se jurer un amour éternelle, mais en tout cas on s’amusait bien. Puis du jour au lendemain, elle avait décidé que ce n’était plus possible. Je n’étais pas un homme aigri, j’étais passé à autre chose, mais quand même. Si quelqu’un devait être embarrassé à l’idée de se revoir, c’était bien moi, parce que je me souviens de l’avoir presque supplié de ne pas me quitter. Pourtant aujourd’hui c’était elle qui se cachait et j’avais envie de jouer de cette situation.

Je profitais du moment où elle avait la tête plongé à terre, pour me faufiler en dehors de son champs de vision. J’avais conscience que j’allais perdre au moins 3 places dans la file, mais ce n’était pas grave, l’idée de pouvoir embarrassé Misha était beaucoup plus tentante. En m’excusant auprès des clients que je bousculais, j’arrivais à me glisser discrètement derrière Misha et je tapais doucement sur son épaule. « T’as l’air d’avoir perdu quelque chose » Ou alors elle cherchait tout simplement à m’éviter. En tout cas, j’étais tout sourire au moment de la voir se relever et se retourner vers moi. J’avais hâte de voir sa tête et je devais dire que je n’étais pas déçu. « Si tu as finis de jouer à cache cache avec moi, je crois que ta commande est prête » Après, libre à elle de vouloir la récupérer ou non. Mais maintenant plus rien ne l’en empêchait. « Ouais je sais, t’es hyper heureuse de me voir, moi aussi d’ailleurs. » En tout cas personnellement j’étais content de me voir à chaque fois que je croisais mon reflet quelque part.




lumos maxima


† When i die yeah you know i'll be ready to go


oops i did it again (declan) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Lun 10 Déc - 18:04 )


Declan & Misha

oops i did it again


Un des désavantages de sans arrêt agir sans prendre le temps de réfléchir avant est très bien représenté par la situation dans laquelle se trouve Misha, en ce moment. Accroupie sur le sol, elle s'insulte mentalement en espagnol de ne pas avoir été capable de simplement offrir un sourire en coin à Declan de loin. Le truc est que Misha, elle n'assume pas vraiment les décisions qu'elle prend sur le tas. Oui ils sont sortis ensemble il y a plusieurs mois, oui elle était à l'aise et carrément heureuse, mais un peu trop même. Ça l'a faite flipper, ça lui a rappelé comme avec Roman ça allait aussi jusqu'à ce qu'elle ne découvre qu'il était impliqué dans des affaires illégales et qu'il ne tente de littéralement l'étrangler. Elle est plein stress post-traumatique, ou bien c'est une excuse qu'elle se sort pour justifier sa rupture prématurée avec le jeune homme. Au bout de plusieurs secondes à quatre pattes, Misha ne voit plus Declan et en conclu qu'il est parti. Elle soupire, soulagée, prête à se relever avec dignité et à aller directement chercher son café avant de partir tête baissée. Mais à la place, elle sent quelqu'un taper sur son épaule avant qu'une voix beaucoup trop familière à son goût ne lui adresse quelques mots. Elle déglutit, se retient de se frapper le front, puis remarque un briquet abandonné sur le sol. Bingo. « Pas du tout ! J'ai vu que Monsieur avait laissé tomber son briquet, alors je me suis dévouée pour le lui ramasser. » Elle s'empare de l'objet, se relève d'un bond, puis pose l'objet sur la table du couple avant d'offrir à l'homme un sourire presque suppliant. « Mais je ne ... » « Ne me remerciez pas, c'est un plaisir de rendre service. » Elle reporte son attention sur Declan et lui offre un sourire bien trop confiant pour quelqu'un qui ne l'est pas réellement. « Voyons Declan, je ne jouais pas à cache-cache ! Je suis parfaitement capable de me trouver dans la même pièce que toi sans qu'il n'y ait le moindre malaise, la preuve. Est-ce qu'il y a un malaise ? Non. » Misha, elle déballe son bla-bla à la vitesse de l'éclair avant de réaliser que sa boisson traîne depuis déjà trop longtemps sur le comptoir. Le ton de Declan lui donne froid dans le dos, mais elle tente tant bien que mal de ne rien laisser transparaître. C'est toujours difficile pour elle de se montrer distante face avec qui elle a été proche, et ça même si c'est elle qui a imposé cette distance. « Ca me fait plaisir de te voir, sincèrement. T'as l'air en forme. » Elle sourit, baisse les yeux vers ses chaussures, en profite pour tirer sur sa jupe. « Moi boisson. Je devrais aller la chercher. » Elle sourit brièvement à Declan, lui offre un bref signe de la main en guise d'au revoir et accélère le pas jusqu'au comptoir où elle règle la note avant de boire une première gorgée de son cappuccino. Elle aimerait pouvoir en profiter, sentir le poids sur ses épaules s'envoler soudainement, mais le fait de se trouver à seulement quelques mètres de son ex fait naître en elle une vague de culpabilité. Après un soupir, elle fait demi-tour et retourne vers lui. « Écoute, je suis désolée. Je devrais pouvoir te croiser sans que ce ne soit gênant, mais tu sais comme je peux être une gourde quand il s'agit de se comporter comme des adultes. » Serait-ce déplacé de rester ? Misha ferait peut-être mieux de retourner travailler, mais sans qu'elle ne puisse expliquer pourquoi, ses pieds semblent vissés dans le sol. « Tu as du temps devant toi ? Enfin je ne veux pas m'imposer, surtout pas, mais ça fait longtemps qu'on a plus partagé un café. » Elle lui offre un petit sourire angélique, ses deux mains entourant son café chaud.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Declan Pryce
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 24/09/2018
›› Commérages : 49
›› Pseudo : Mamie Jeanne
›› Célébrité : Ansel Elgort
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❆ Sarah Miller ❆ Julia Wells ❆ Pio Esposito ❆ Martin Palmer ❆ Emmy Nelson-Riley ❆ Oscar Pierce ❆ Dan Fumero
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Mer 30 Jan - 12:27 )












J’étais réellement en train de maudire tout le monde au boulot. En plus de m’obliger à aller chercher des cafés pour tout le monde – sans avoir d’aide évidemment – il m’obligeait à me retrouver face à Misha. Si personnellement l’idée ne me perturbait absolument pas, c’était loin d’être le cas de Misha qui avait tout simplement disparu sous une table en me voyant. J’aurai pu commander mes petits café, partir sans lui adresser la parole et oublier ce moment. Effectivement j’aurai pu, mais non la tentation était trop grand d’aller lui parler et de la surprendre dans sa partie de cache cache. Parce que bon si on ne pouvait pas être dans une même pièce sans qu’elle se mette à jouer à cache cache cela pourrait rapidement poser un problème. Quoique… au final on ne fréquentait pas toujours les mêmes lieux. Aujourd’hui c’était juste un hasard, ou le karma. Je ne savais pas trop. En tout cas tout cela m’amusait beaucoup et en allant taper sur l’épaule de Misha, j’avais hâte de voir sa tête et surtout d’entendre son excuse. Parce qu’elle était très forte dans au jeu des excuses. « Pas du tout ! J'ai vu que Monsieur avait laissé tomber son briquet, alors je me suis dévouée pour le lui ramasser. » Bien sûre et moi j’étais la marmotte qui mettait le chocolat dans le papier d’allu ? Même le monsieur en question ne semblait pas convaincue. Puis surtout sa commande l’attendais depuis un moment maintenant. « Voyons Declan, je ne jouais pas à cache-cache ! Je suis parfaitement capable de me trouver dans la même pièce que toi sans qu'il n'y ait le moindre malaise, la preuve. Est-ce qu'il y a un malaise ? Non. » J’avais même l’impression qu’il y en avait un gros vu le débit de parole que Misha avait actuellement. « Mon histoire de cache-cache est quand même beaucoup plus convaincante si tu veux mon avis » Même si elle ne voulait pas de mon avis, ma version était la meilleure et puis c’était tout.
Je comprenais pourquoi Misha pouvait se sentir gênée par la situation. Elle m’avait quitté sans aucune raison valable et on ne s’était pas revu depuis. Si je lui en avait voulu pendant un moment, ce n’était plus le cas maintenant. J’étais même content de la voir, même si ce n’était pas le cas pour elle. « Ca me fait plaisir de te voir, sincèrement. T'as l'air en forme. » J’avais du mal à y croire, mais j’appréciais ce petit mensonge. « Oh bah écoute, se faire larguer ça requinque un homme » C’était petit et méchant de ma part, mais c’était aussi un peu drôle, mais promis j’arrêtais ce genre de phrase. « Moi boisson. Je devrais aller la chercher. » Je la regardais partir en secouant la tête. C’était bien typique de Misha, partir aussi rapidement. Bwarf tant pis, je n’avais plus qu’à aller commander mes cafés et retourner au bureau. Au moins je rendrais mes collègues heureux, c’était déjà pas mal. Je retournais d’ailleurs au comptoir, quand je fus surpris de voir Misha revenir vers moi. Elle avait oublié quelque chose ? « Écoute, je suis désolée. Je devrais pouvoir te croiser sans que ce ne soit gênant, mais tu sais comme je peux être une gourde quand il s'agit de se comporter comme des adultes. » Voilà une chose à laquelle je ne m’attendais vraiment pas. Comme quoi Misha pouvait encore me surprendre. « Ne t’inquiète pas, je comprends. C’est pas toujours évident de se retrouver face à son ex. » Honnêtement, je crois que je serais capable de réagir comme elle si jamais je venais à croiser Alice que j’avais largué avec un simple mail quand j’étais au lycée. Oui j’avais honte et oui je le regrettais, mais je ne pouvais pas revenir en arrière. « Tu as du temps devant toi ? Enfin je ne veux pas m'imposer, surtout pas, mais ça fait longtemps qu'on a plus partagé un café. » Je regardais ma montre, je regardais Misha. Qu’est ce que j’étais censé faire ou dire ? « Techniquement je suis attendu par mes collègues, mais écoute, ils ont l’habitude de m’attendre » Puis comme ça ils allaient sûrement regretter de m’avoir envoyé chercher les cafés et plus jamais il ne voudront me laisser faire et j’aurai tout gagné. OUI C’ETAIT UN PLAN GENIAL. « Je te laisse choisir la table, je vais me chercher un café » Je lui souriais avant de partir vers le comptoir et la vendeuse pour commander mon chocolat chaud. J’aurai aimé lui demandé un simple laid chaud avec du miel, mais j’avais décidé de grandir un peu. Gobelet en main, c’était toujours tout sourire que j’allais m’installer en face de Misha. « J’espère que tu te rends compte que je prends beaucoup de risque en prenant ce café avec toi. Mes collègues vont sûrement me détester, mais je suis prêt à prendre ce risque » Pour les beaux yeux de Misha toujours. Parce que même si elle m’avait quitté sans raison valable, j’étais content de passer un peu de temps avec elle. « Alors dit moi, qu’est ce que tu me raconte de beau depuis le temps ? Tu es toujours célibataire ? » C’était moche de poser cette question, mais je n’avais pas honte. « Pardon c’est sûrement indiscret de te demander cela » Pourtant je voudrais bien connaître la réponse quand même.




lumos maxima


† When i die yeah you know i'll be ready to go


oops i did it again (declan) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Mar 26 Fév - 14:14 )


Declan & Misha

oops i did it again


Une chose est claire, Misha est loin d'être la plus douée en matière de répartie, tout comme elle est probablement la pire quand il s'agit de faire face à ses responsabilités. Elle aurait aimé pouvoir offrir son plus beau sourire à Declan, lui rappeler pourquoi il a à un moment donné craqué sur elle avec ses beaux discours et son rire à faire tomber. À la place, elle est en train de lui montrer qu'au final, il ne perd rien en n'étant plus avec elle. Alors qu'elle se redresse, briquet à la main, elle regarde l'homme assis à la table avec insistance et le supplie mentalement de jouer le jeu quitte à ce qu'elle le paie à la sortie. Elle s'est toujours fichue des apparence Misha, n'en a jamais eu grand chose à faire de ce qu'on peut bien penser d'elle, cependant elle n'a pas envie que Declan s'imagine qu'elle était délibérément en train de l'éviter. Même si bon, l'info est vraie en soit. Enfin, elle lève les yeux vers lui et pousse un léger soupir. Bon sang, elle avait oublié à quel point il était grand à coté d'elle, à croire qu'elle a toujours eu un faible pour les géants. « C'est bon, t'as gagné, j'ai paniqué. Que veux-tu, je n'apprendrai jamais de mes erreurs, » ajoute-t-elle en haussant innocemment les épaules. Ça lui arrive fréquemment d'agir comme une enfant, c'est d'ailleurs souvent ce que lui reproche Nelda quand elles se prennent la tête entre soeurs. Mais de la à ramper sous les tables pour éviter son ex, c'est une première même pour Misha. Elle essaie de se montrer polie cependant et quand elle dit être ravie de le voir, elle ne ment même pas. Cependant, la réponse qu'il lui offre la fait tressaillir. « Ahh sacré Declan, toujours le mot pour détendre l'atmosphère, » dit-elle avec un sourire un peu forcé avant de tapoter son torse. Elle aurait bien fait ça sur son épaule mais bon, pour rappel le garçon mesure quand même vingt-deux centimètres de plus qu'elle. Elle récupère bien vite sa main et se rappelle que sa boisson l'attend, bien plus chaude que cette conversation. L'espagnole s'éloigne d'un pas rapide, récupère son gobelet contre quelques pièces et s'empresse de marcher jusqu'à la porte d'entrée. Mais non, elle ne la franchit pas. Ça ne peut pas se terminer comme ça, Misha ne peut pas passer son temps à éviter tout ceux qui ont subi les conséquences de ses difficultés liées à son traumatisme passé. Ça cogite dans sa tête, elle en vient à se dire que si elle arrive à ne plus être en plein déni, elle sera enfin capable de tourner la page pour recommencer quelque chose de nouveau sans être constamment tirée en arrière par son passé. Plantée devant Declan, elle se demande si c'était vraiment une bonne idée vu la façon qu'il a de la regarder, comme si elle débarquait d'une autre planète. « On peut utiliser un autre terme que ex ? Ça me donne l'impression qu'on s'est mis dans la case "malaise" et qu'on ne pourra plus jamais en sortir. » Mais peuvent-ils déjà s'appeler des amis ? Ça semble un peu prématuré, peut-être quand ils arriveront à se croiser sans qu'elle ne pète les plombs. Il regarde sa montre et encore une fois, elle se mord la lèvre. « T'es sûr ? Je voudrais pas que t'aies des problèmes à cause de moi, sinon tu vas finir avec autant de regards accusateurs posés sur toi que moi lorsque je passe la porte d'entrée du bureau. » Est-ce que cette phrase fait sens ? Oh, Declan devrait être habitué aux monologues parfois difficiles à suivre de Misha. Il propose qu'elle cherche après un endroit où se mettre et elle hoche vivement la tête, sentant soudainement un poids lourds quitter ses épaules. Café en main, elle se faufile à travers les tables occupées pour aller se poser en face de la vitre, là où ils pourront regarder les passants se presser sur le trottoir. Declan ne tarde pas à revenir avec sa propre boisson et son don pour la faire culpabiliser. « Si ils te cherchent misère, j'irai personnellement les trouver. Je sais qu'on ne dirait pas avec l'épisode minable auquel tu viens d'assister, mais je peux me montrer très convaincante si il faut ! » Elle hoche la tête pour appuyer ses propos avant de boire une longue gorgée de ce café si désiré. Bon sang, ce que ça fait du bien. La question de Declan la surprend au point qu'elle manque de recracher sa gorgée mais à la place, elle l'avale pendant qu'un sourire vient naître sur ses lèvres. « Ne t'excuses pas. Et la réponse est oui je suis toujours célibataire, je pense que je vais encore être coincée longtemps avec ça. Je dois être trop compliquée à suivre, » ajoute-t-elle en entourant son carton de café de ses deux mains. « Et toi, tu as retrouvé quelqu'un ? » Parce que même si ils ne sont plus ensemble, Misha a toujours été un petit peu possessive envers ses anciens copains. Mais bon, Declan est beau garçon et ça l'étonnerait pas vraiment que son charme ait séduit une nouvelle fille.  « Et les livres que tu illustres, ça se vend bien ? » demande-t-elle ensuite, posant sa tête contre son poing en le regardant avec curiosité.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Declan Pryce
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 24/09/2018
›› Commérages : 49
›› Pseudo : Mamie Jeanne
›› Célébrité : Ansel Elgort
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❆ Sarah Miller ❆ Julia Wells ❆ Pio Esposito ❆ Martin Palmer ❆ Emmy Nelson-Riley ❆ Oscar Pierce ❆ Dan Fumero
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Dim 21 Avr - 22:34 )












Cela me faisait de voir que Misha avait voulu jouer à cache cache uniquement pour échapper à ma personne. Cela me donnait presque l’impression que j’étais le grand méchant loup, voire l’horrible personne de notre histoire alors que non pas du tout. C’était Misha qui avait rompu sans aucune raison, donc à la rigueur cela devrait être moi le plus mal à l’aise de l’histoire, parce que je l’avais presque suppliais de ne pas faire ça, j’avais fait mon lover intégral sans que cela fonctionne. Mais elle pouvait se rassurer, depuis j’allais beaucoup mieux, je me sentais en pleine forme et je voyais l’avenir avec sérénité. J’étais presque content de placer cette pique bien placée et je savais que Misha ne m’en voudrait pas, elle serait juste un peu plus mal à l’aise qu’elle ne l’était déjà. Pourtant je comprenais aussi sa réaction, et dans une situation similaire, si Alice se pointait devant moi je pourrais réagir de la même façon alors elle n’avait pas à s’inquiéter. Tomber sur un ex n’était pas la chose la plus évidente au monde. « On peut utiliser un autre terme que ex ? Ça me donne l'impression qu'on s'est mis dans la case "malaise" et qu'on ne pourra plus jamais en sortir. » En même temps, c’était effectivement ce qu’on était donc je ne voyais pas en quoi cela pouvait être dérangeant. « Dans ce cas on à qu’a dire qu’on est dans aucune case et tout va bien dans le meilleur des mondes » Parce que au final, je ne savais même pas si on pouvait se qualifier d’amis. A une époque oui c’était certain. Mais maintenant que de l’eau avait coulé sous les ponts ? Je ne savais pas trop.
En tout cas acceptait son invitation à rester était surtout la meilleure chose à faire pour comprendre ce qu’on était désormais l’un pour l’autre et cela me faisait vraiment plaisir en fait. « T'es sûr ? Je voudrais pas que t'aies des problèmes à cause de moi, sinon tu vas finir avec autant de regards accusateurs posés sur toi que moi lorsque je passe la porte d'entrée du bureau. » Elle n’avait pas à s’inquiéter pour cela, j’étais déjà jugé par la plupart de mes collègues à cause de mes blagues nulles et je le vivais plutôt bien. « Oh non t’inquiète vraiment pas pour ça. Ils auront le café en retard, mais je pourrais inventer un mensonge crédible » Genre un raton laveur était entré et avait commencé à m’attaquer et pour me défendre j’avais pas d’autre choix que de balancer les cafés. Ouais, c’était plutôt pas mal. Enfin pour l’instant j’allais surtout chercher le mien pour rapidement rejoindre Misha à table, tout en disant que je prenais quand même beaucoup de risque pour elle. Mes collègues étaient des animaux sauvages. « Si ils te cherchent misère, j'irai personnellement les trouver. Je sais qu'on ne dirait pas avec l'épisode minable auquel tu viens d'assister, mais je peux me montrer très convaincante si il faut ! » Je rigolais franchement en revoyant Misha sous la table pour se cacher, oui elle avait raison elle était terrifiante quand elle voulait. « Je n’en doute pas une seconde, en tout cas c’est pas moi qui chercherait à t’énerver » Pour l’avoir déjà vu à l’oeuvre, c’était assez impressionnant.
Mais puisqu’on était là l’un en face de l’autre, j’étais curieuse de savoir ce qui avait pu se passer dans la vie de Misha, peut-être même je me montrais un peu trop indiscret en lui demandant si elle était toujours célibataire. Ce n’était pas une tentative désespéré de renouer avec elle, mais j’étais quand même curieux. « Ne t'excuses pas. Et la réponse est oui je suis toujours célibataire, je pense que je vais encore être coincée longtemps avec ça. Je dois être trop compliquée à suivre, » Ce n’était pas tant qu’elle était compliqué. Elle était surtout beaucoup trop attachée à son indépendance pour pouvoir se projeter dans une relation. Du moins c’était le cas quand on était ensemble. « Tu sais pas, peut-être tu vas rencontrer l’homme de ta vie au prochain coin de rue » Ou alors n’importe ou. Enfin en tout cas je l’espérais pour elle, parce que malgré ce qui c’était passé entre nous, je ne pouvais pas nier que Misha était une personne exceptionnelle. « Et toi, tu as retrouvé quelqu'un ? » Non pas encore, mais je le vivais bien. « Non je me laisse porter par la vie et surtout par la boulot » Puis maintenant que William était entré dans nos vies, le voir grandir était devenu une activité à plein temps. « Et les livres que tu illustres, ça se vend bien ? » Je n’avais absolument pas à me plaindre de ce côté en tout cas. « On vient de signer un gros contrat avec un auteur et sa maison d’édition, du coup c’est l’effervescence au boulot » Et j’avais vraiment hâte de pouvoir développer tout cela avec les collègues. Tout cela me mettait beaucoup trop en joie. « Et je travaille aussi sur un projet perso, mais qui va prendre du temps. » Dessiner William durant 1 an tous les mois pour que Joan puisse voir son évolution. « Mais si tu veux, je te ferais un original Pryce pour que tu puisses le revendre à prix d’or un de ces jours » Sur un malentendu j’allais peut-être devenir le prochain Monet. « Ou alors juste pour faire joli dans ton bureau » C’était à elle de voir.




lumos maxima


† When i die yeah you know i'll be ready to go


oops i did it again (declan) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Sam 25 Mai - 11:39 )


Declan & Misha

oops i did it again


La phrase que prononce Declan, elle ne fait naître qu'un faux sourire en coin sur les lèvres de l'espagnole. Il a raison de dire qu'ils ne correspondent à aucune case et c'est sa faute à elle puisque après tout, elle est celle qui a rompu. Mais Misha, elle a besoin de l'affection des autres. Elle a du mal à imaginer un monde où Declan puisse la haïr et elle est naïve, un peu égoïste de penser qu'ils pourront toujours se croiser et se sourire sans que cela ne pose de problème. C'est qu'elle dépend des autres, autant qu'elle a du mal à les laisser s'approcher trop près d'elle. « Aïe, ton ironie me pince le coeur, » dit-elle en portant une main contre le haut de sa poitrine avec un rire un peu forcé pour laisser à penser que ses mots sont prononcés pour rire. Elle a toujours été une terrible menteuse mais tant pis, elle n'a pas envie de se forcer plus longtemps. L'idée de lui proposer de rester est peut-être mauvaise, Misha est certaine que Declan a bien mieux à faire que de partager un café avec elle. Pourtant c'est sorti instinctivement, sans que ce ne soit réfléchi. Et qu'il la rassure, ça transforme son faux rictus en un véritable sourire qui vient illuminer ses traits. Misha se redresse, elle peut à nouveau jouer la fille fière capable d'obtenir tout ce qu'elle désire si c'est demandé poliment. « Je te fais confiance pour ça, je pense que tu es bien meilleur menteur que moi. Quoi que, la Terre entière doit être plus douée que moi dans ce domaine, » ajoute-t-elle en levant les yeux au ciel, haussant les épaules avant de se mettre à rire doucement. Elle ne le cache pas Misha, elle sait qu'elle perd toute crédibilité quand elle se tente à un mensonge. D'un pas plus assuré, elle se dirige jusqu'à la table qu'elle a choisie et prend place, son gobelet de café devant elle. Elle laisse ses doigts se promener sur le carton alors que Declan vient s'asseoir à coté d'elle. Elle aime savoir qu'il ne voudrait pas la découvrir une fois qu'elle est énervée même si au fond, elle se doute bien qu'il dit ça plus pour lui faire plaisir que pour être sincère. Elle plisse les yeux et se penche légèrement en avant. « Ne jamais provoquer une espagnole, on a le sang chaud et quand ça explose, il vaut mieux ne pas être trop près. » Elle se redresse ensuite et entoure son gobelet de café de ses deux mains. « Tu ne te souviens pas de la fois où j'ai voulu me la jouer défenseuse  des droits de la femme parce que j'avais vu un type coller sa main aux fesses d'une file dans un bar ? Sache que si tu n'avais pas été là pour accaparer mon attention, il serait certainement en plein PTSD en ce moment. » Elle hoche la tête pour confirmer ses paroles même si ils savent aussi bien l'un que l'autre qu'elle exagère un peu. Elle a une grande gueule Misha, elle dit ce qu'elle pense haut et fort, mais il ne lui en faut pas beaucoup pour vite rentrer dans son trou. Pourtant Declan, il finit par montrer un minimum d'intérêt pour sa vie quand il vient lui demander si elle est toujours célibataire. Encore une fois, Misha a du mal à savoir si c'est par politesse ou si il désire sincèrement connaître la réponse. « Je n'ai pas envie de rencontrer l'homme de ma vie, j'ai cru que c'était le cas une fois et ça a suffi à me traumatiser. » Elle rit doucement sans le regarder. « La preuve, je suis maintenant incapable de rester avec quelqu'un même si c'est une personne incroyable. » Lentement, elle lève les yeux vers Declan avant de porter son gobelet jusqu'à ses lèvres pour boire une gorgée de café. Elle le questionne ensuite à son tour. De savoir que Declan est célibataire, ça la fait doucement sourire bien qu'elle sait qu'elle ne le devrait pas. Et de l'écouter parler de ses projets, ça suffit à faire grandir un peu plus ce rictus. « Ah mais ce serait avec plaisir, je le mettrai en grand au bureau pour que tout le monde puisse l'admirer et dès que je verrai quelqu'un le regarder, je dirai que ça vient de toi. » Elle le regarde avec une pointe d'admiration dans les yeux sans se défaire de son sourire. « Tu peux être fier de toi Declan, c'est génial tout ce qui t'arrives. En tout cas, moi je suis fière de toi. Mais je savais que t'allais faire de grandes choses, j'ai toujours été attirée par les hommes ambitieux, » ajoute-t-elle en rougissant légèrement.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Declan Pryce
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 24/09/2018
›› Commérages : 49
›› Pseudo : Mamie Jeanne
›› Célébrité : Ansel Elgort
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❆ Sarah Miller ❆ Julia Wells ❆ Pio Esposito ❆ Martin Palmer ❆ Emmy Nelson-Riley ❆ Oscar Pierce ❆ Dan Fumero
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Dim 26 Mai - 11:11 )












Même si parler avec Misha normalement était encore un peu bizarre, la taquiner était toujours aussi simple et peut-être aussi que je profitais de mon statut d’ex qui s’était fait balancer comme une vieille chaussette pour la faire culpabiliser un peu. Mais pas trop quand même, parce qu’après c’était moi qui allait finir par culpabiliser, mais en tout elle n’avait pas à s’inquiéter pour mes collègues qui attendaient leur café comme le messie. Une excuse, un mensonge et tout irait parfaitement bien. Au pire, je me défendrais à grand coup de lancer de stabilos. C’était la guerre la plus féroce qui puisse avoir lieux dans nos bureaux. « Je te fais confiance pour ça, je pense que tu es bien meilleur menteur que moi. Quoi que, la Terre entière doit être plus douée que moi dans ce domaine, » Je rigolais, parce que oui Misha ne savait absolument pas mentir, s’en était presque affligeant et en même temps tellement adorable. Dès qu’elle essayait de mentir, elle ne pouvait s’empêcher d’avoir un petit sourire au coin des lèvres. « Je pourrais essayer de te donner des cours » Bien que même avec des cours je n’étais pas convaincu du résultat. « Etre condamné à dire la vérité ce n’est pas une mauvaise chose non plus » Même si des fois la vérité pouvait faire très mal, mais après ce n’était pas de sa faute. En tout cas si Misha ne savait pas mentir, elle savait s’énerver et pour l’avoir déjà vu à l’oeuvre, je ne voudrais jamais être la raison de sa colère. Mes collègues, par contre cela ne me dérangeait pas vraiment. « Ne jamais provoquer une espagnole, on a le sang chaud et quand ça explose, il vaut mieux ne pas être trop près. » Elle pouvait se rassurer, je n’allais pas le faire, mais gratter l’allumette pour la voir exploser sur quelqu’un d’autre pourquoi pas. C’était pas sympa de ma part, mais tant pis. « Tu crois, que je peux attiser les flammes pour que tu te déchaîne sur mon futur ennemi ? » Parce que pour l’instant j’en avais pas vraiment, mais on savait jamais. Un jour ça pouvait arriver. « Tu ne te souviens pas de la fois où j'ai voulu me la jouer défenseuse  des droits de la femme parce que j'avais vu un type coller sa main aux fesses d'une file dans un bar ? Sache que si tu n'avais pas été là pour accaparer mon attention, il serait certainement en plein PTSD en ce moment. » Je rigolais à ce souvenirs. Oui je me souvenais parfaitement de ce moment, je me souvenais aussi que calmer Misha avait était un sacré challenge, mais je pouvais être fier de dire que j’avais réussi. « Tu veux dire que j’ai sauvé la vie de cet homme ? » Est ce que je me sentais fier ? Oui un peu quand même, parce que cela voulait dire que malgré tout ce qui avait pu se passer, à un moment donné Misha et moi c’était pas juste de la rigolade. J’avais envie d’y croire en tout cas. J’avais aussi envie de croire qu’elle était toujours célibataire. Pour mon égo, cela ne me ferait pas mal, mais c’était purement égoïste et une partie de moi était contente de savoir que oui, même si l’amour pouvait se trouver au prochain coin de rue. « Je n'ai pas envie de rencontrer l'homme de ma vie, j'ai cru que c'était le cas une fois et ça a suffi à me traumatiser. » Elle ne devait sûrement pas parler de moi. « La preuve, je suis maintenant incapable de rester avec quelqu'un même si c'est une personne incroyable. » Là elle parlait bien de moi ? On était d’accord ? « C’est moi la personne incroyable ? Mais au final c’était peut-être toi qui avait raison, peut-être on aurait fini par se séparer quoi qu’il arrive » On ne pouvait pas savoir et il était trop tard pour revenir en arrière, mais au moins on arriver à en parler. C’était une bonne chose non ? Puis surtout, il fallait se souvenir que j’étais incroyable. Tout comme ma vie actuellement, même si j’étais célibataire ce n’était pas un problème. Au boulot j’avais l’impression d’être le roi du monde et tout se passait tellement bien que je comptais en profiter le plus possible, et cela incluait de faire un dessin pour le bureau de Misha. « Ah mais ce serait avec plaisir, je le mettrai en grand au bureau pour que tout le monde puisse l'admirer et dès que je verrai quelqu'un le regarder, je dirai que ça vient de toi. » Alors ce n’était même plus le melon que j’allais attrapais. Je serais déjà sur la lune tellement mon égo aurait gonflé d’un coup. « Okay j’en ferrais plusieurs dans ce cas. Un que tout le monde puisse observer, un spécial pour ton bureau à toi et un autre que tu mettras dans tes toilettes » Parce que c’était important d’avoir quelque chose à observer/lire quand on était dans les toilettes. Sinon on s’ennuyait rapidement. « Tu peux être fier de toi Declan, c'est génial tout ce qui t'arrives. En tout cas, moi je suis fière de toi. Mais je savais que t'allais faire de grandes choses, j'ai toujours été attirée par les hommes ambitieux, » Si son but était de me mettre mal à l’aise et de me faire rougir en tout cas elle avait réussi son coup. Je ne savais plus où me mettre. « Merci Misha » Ce n’était pas le simple merci des convenances, c’était le merci sincère. « Mais ne place pas trop d’espoir quand même en moi, je suis qu’un simple dessinateur » D’accord un bon dessinateur, mais je n’allais pas révolutionner le monde. « Puis niveau talent, on peut pas dire que tu sois à la traîne. Tu danses toujours ? » Si elle ne dansait plus alors c’était qu’il y avait un véritable problème. « JE VIENS D’AVOIR UNE IDEE » J’avais dit cela un peu trop fort et tout le monde s’était retourné vers nous. « Pardon » Mais ce n’était pas de ma faute, l’éclair de génie m’avait traversé. « On peut combiner nos deux talents, enfin non il n’y aurai que ton talent, mais tu pourrais danser sur une toile vierge et on verrait le résultat à la fin » Je ne savais pas ce que cela pourrait donner, mais sûrement pas quelque chose de mauvais.




lumos maxima


† When i die yeah you know i'll be ready to go


oops i did it again (declan) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( Dim 23 Juin - 19:13 )


Declan & Misha

oops i did it again


Une Misha qui tente de mentir est une Misha absolument ridicule. À chaque fois, soit elle glousse soit elle rougit. Ca casse sa crédibilité, surtout quand elle essaie de se donner un air un peu mystérieux au cabaret. Que Declan lui propose de lui donner des cours, ça la fait sourire si fort qu'elle se sent obligée de baisser les yeux vers le sol pour ne pas avoir l'air trop ridicule. Elle se pince alors les lèvres, tentant tant bien que mal d'effacer cet air niais qui lui fait mal aux joues.  « Tu réalises le challenge dans lequel tu mettrais les pieds ? » Elle par contre, elle n'est pas d'accord pour dire que la vérité est toujours l'option à choisir.   « Tu le penses sérieusement ? Quand j'étais ado et que je sortais en douce, je finissais toujours par me faire cramer quand ma mère me demandait si j'avais bien fait tous mes devoirs. Je devenais aussi rouge qu'une palette de ping-pong, » ajoute-t-elle avant de plisser les paupières.  « C'est bien comme ça qu'on dit, une palette ? » Il lui arrive encore assez souvent d'avoir des ratés dans son anglais, ce qui peut être compréhensible quand on sait que tout dans sa tête est traduit en espagnol. Si Declan ne la connaissait pas, il pourrait finir par croire qu'elle n'a que des défauts. Nulle en anglais, caractérielle, elle mentirait en disant qu'elle ne s'emporte jamais. La demande qu'il lui fait arrive à la faire rire et elle hausse les épaules.  « Tu peux essayer, mais si je m'énerve pour une raison qui n'aura rien à voir avec lui, ça risque d'être un peu bizarre comme situation. » Elle sourit en imaginant la scène, son menton appuyé sur son poing. Même si ça explose intensément, Misha ne s'énerve pas si souvent que ça en fin de compte. Elle est capable de discuter et lorsque le ton monte, elle est plus du genre à pleurer plutôt qu'à crier. Elle se rappelle alors un souvenir avec Declan, du temps où ils étaient ensemble, et sent une vague soudaine de nostalgie s'emparer d'elle.  « Probablement que oui ! » répond-elle en riant avant de doucement soupirer.  « T'étais doué pour ça n'empêche, me calmer. Je sais pas comment tu faisais, tu dois être une sorte de boule anti-stress version humaine. » Elle repense à lui, à eux, et elle se dit que même si leur histoire à été brève, elle a aussi été belle. Elle ne saurait dire où ça a foiré, probablement que Misha a fini par fuir parce qu'un comportement de Declan lui a trop rappelé Roman. Et pourtant, les deux n'avaient pas un seul trait de caractère en commun, et c'est ça qui attriste le plus l'espagnole.  « Évidemment que c'est toi, » réplique-t-elle du tac au tac sans le regarder tout en faisant machinalement tourner son café dans son gobelet.  « Des fois, je me dis que c'était juste une question de timing. » Elle ne dit rien de plus, elle n'a pas envie de s'étendre en long et en large sur ce qui est en train de traverser ses pensées. À la place, Misha laisse planer cette phrase et offre à Declan la possibilité de l'interpréter comme il le veut. Heureusement pour elle, la conversation dévie sur le travail de Declan est elle est agréablement surprise d'apprendre qu'il s'en sort plutôt bien.  « Qu'un simple dessinateur ? Picasso n'était qu'un simple peintre et maintenant, même les russes connaissent ses oeuvres ! Enfin je suppose, je t'avoue que j'ai jamais croisé de russe pour lui demander si il connaît Picasso. » Mais Misha, elle a bon espoir pour lui. Elle sait qu'il s'en sortira, après tout elle l'a toujours connu déterminé et c'était ça aussi qu'elle aimait chez lui. Il lui demande si elle danse toujours et Misha n'a le temps que de hocher la tête avant qu'il ne s'exclame avoir eu une idée.  « Dis-moi tout, » dit-elle, curieuse, avec des étoiles pleins les yeux. Quand il s'excuse au reste de la salle, elle ne peut s'empêcher de rire avant de se pencher un peu en avant pour capter le regard de Declan, cherchant à obtenir toutes les info concernant sa fameuse idée. Danser sur une toile vierge ? Confuse, elle fronce légèrement les sourcils.  « Danser, comme marcher dessus ? Mais je vais l'éclater ! » s'exclame-t-elle avant de se mettre à rire.  « Ou alors je mets de la peinture sur ma robe et je me frotte tout contre ? Tu m'as perdue Declan, je saisis pas où tu veux en venir. » Pourtant elle sourit, elle a cet air stupide accroché à ses traits parce qu'elle vient de penser que peut-être, il vient de lui demander pour passer un peu de temps ensemble, le temps d'un projet. Elle ne dirait pas non Misha, au contraire. Ce doit être les souvenirs, toutes ces belles images qui surgissent une à une dans son esprit qui la rendent sensible à ce semblant de proposition. Elle sait pourtant qu'elle devrait prendre plus de distance, ne pas laisser ses émotions entrer en jeu au risque de finir par tout faire foirer encore une fois. Misha, elle ne craint pas de blesser Declan. Elle se doute qu'il est passé à autre chose, ça se voit à sa façon de la regarder qui est différente de quand ils étaient ensemble. Non, l'espagnole, elle a surtout peur de s'attacher à nouveau et de s'éclater en plein contre un mur.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


oops i did it again (declan) Vide

Re: oops i did it again (declan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

oops i did it again (declan)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération