Hello my friend from the past •• Leïla

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 217
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( Mar 27 Nov - 12:13 )

Hello my friend from the past
Leïla & Simone
Je cours un peu dans tous les sens derrière le comptoir. On m’appelle de tous les côtés pour que les gens aient leur shot, leur bière et j’en passe. Je suis plutôt content d’avoir développé une nouvelle recette d’alcool à base de rhum. Ma sortie avec Eliza d’il y a quelques mois m’aura été bénéfique en vrai, même si elle m’a fait paniqué durant les premières minutes à vouloir partir. Enfin. J’ai quand même mis un sacré temps à comprendre comment ils ont fait pour attirer autant de clients là-bas. Bon j’ai peut-être pas réussi à faire comme eux, mais ce n’était pas le but non plus parce que sinon, il y aurait la guerre de Non l’alcool c’est à moi! et j’en passe. Alors j’ai fait ma propre recette et c’est devenu une tuerie ! Maintenant, le chiffre d’affaire est en train d’exploser, tout explose et tout commence à aller mieux. Je suis assez content de moi, mais d’un autre côté, j’ai plus de moment pour moi-même. Je n’arrête pas de courir partout, c’est juste impressionnant. C’était vers deux heures du matin que je pouvais enfin souffler un peu, que je rangeais, que je nettoyais, que je disais au revoir à certains employés qui partaient et voilà. Je restais quelques minutes pour jouer un peu au piano avant de fermer le bar et prendre le chemin pour rentrer chez moi. 

Seulement pour rentrer chez moi, je décide de prendre le chemin le plus long possible, juste pour aller dans cette supérette qui est ouverte pour toute la nuit. J’ai besoin d’aller acheter de quoi me faire un diner de nuit, j’ai vraiment la dalle après avoir un peu bu et j’aimerai juste ne pas avoir mal à l’estomac. Pour une fois que je ne rentre pas forcément avec quelqu’un avec qui je partagerai mon lit. Je soupire quand je repense que je me suis un peu calmé avec les conquêtes. Je me remets à sourire quand je repense à la jeune brune qui m’avait posé des questions sur l’Éverest, me demandant si c’était moi qui était dans la vidéo de Lucas. Ce gars me fera toujours sourire, même quand il n’est pas là parce qu’il m’a littéralement changé la vie avec ce grand projet. Aussi insensé, fou et surtout fait à la dernière minute…! Enfin, elle m’avait demandé si on n’avait pas organisé un truc encore. Ah si elle savait. On essaye de se capter pour un voyage au Japon là… Donc voilà.

Enfin bref, arrêtons de rêvasser. J’entre dans la supérette et salue le mec qui est en train de lire le journal en attendant de faire la caisse. Je souris un petit peu avant de prendre un paquet de boulettes de viande et je ne dirais pas non pour un peu de lait tient, pour demain matin. Céréales avec du lait quoi. Sauf qu’au moment où j’allais chercher ce lait, je vois une personne en train de prendre la dernière bouteille. « Mais… Nooooon. Putain. C’est abusé. » râlai-je en claquant la boite à boulette de viande. Je soupire et m’approche du rayon de lait. « Oh ben non ! Non. Mais non ! » putain de lait à la con ! « Mademoiselle attendez attendez ! » fis-je sans réfléchir du tout avant de l’attraper par le bras. « Est-ce qu’on peut faire un échange pour le lait ? » dis-je tout de suite parce que oui. Je tiens vraiment à ce fichu lait de vache à la con ! Par contre, quand je regarde la personne, j’ai eu un moment de confusion que j’en fronce les sourcils, puis plisse les yeux et tout d’un coup, je suis assez surpris. « Leïla ? » Oh bah putain.
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/10/2018
›› Commérages : 196
›› Pseudo : Liannajo
›› Célébrité : Rachel McAdams
›› Schizophrénie : No one

Re: Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( Sam 1 Déc - 7:31 )




Hello my friend from the past


Faire les courses de nuit, ça ne m'arrive pas souvent, pour ainsi dire très rarement. Ces temps-ci, j'ai juste perdu l'habitude de dormir correctement et c'est assez fou comme le corps prend une manie furieuse à vouloir garder un rythme plutôt scolaire. Je dors 4h pendant deux semaines et il me réveille automatiquement après ses 4h de sommeil à présent. J'ai pensé à l'alcool, aux médicaments ou encore au sport, ce qui paraît être une solution plus saine mais je n'en ai encore mis aucune à exécution. A la place, je cuisine ou je mange. En l’occurrence, ce soir, j'ai une folle envie de céréales avec du lait. Au vu du nombre de brioches que j'ai faîtes sur les deux dernières semaines, le lait, avant ma folie pâtissière, ce n'était pas ce qui me manquait, à présent, c'est la seule chose dont j'ai besoin. Je n'aime pas spécialement sortir le soir pour autant et afin de me donner le courage dont j'ai besoin, je me mets à m'imaginer dans la peau d'une autre. Wonderwoman ou Catwoman. Le choix est vite fait, je pars sur la féline alors que je m'habille tout en noir, pour être dans la peau du personnage. Ainsi, je me sens presque invincible, même si en fait, ce n'est que mon imagination, je m'amuse assez.

Arrivée sur place, je me faufile à travers les gens, féline, amusée surtout. Je n'ai pas le masque mais je me sens réellement être l'héroïne de ma soirée en marchant d'un pas assuré vers ma bouteille de lait. Je suis dans mon monde, peu alerte à ce qui m'entoure, ce qui est un peu ironique pour une super héroïne mais qu'à cela ne tienne, s'il m'arrive quelque chose, soit je sortirais mes griffes, soit j’assommerais quelqu'un avec ma bouteille fièrement gagné. Je ne l'entends donc pas arriver celui qui m'agrippe le bras au passage, me faisant pousser un cri d'effroi alors que je me retourne, prête à lui faire manger la bouteille en un rien de temps mais je m'arrête immédiatement dans cet élan. Simone. Je reste figée alors que les souvenirs affluent.

Soirées au bord de mer, complicité incongrue et inimitable. Parcs d'attraction en folie, glaces, cafés, granités et bon-becs toujours partagés de bon coeur. Une similarité presque imbattable. Deux âmes-sœurs. Deux personnes quasiment identiques sur plusieurs points, tout du moins quand j'étais jeune. Toute ma famille croyait que je finirais avec Simone. Tout le monde à part nous était d'ailleurs persuadé que nous sortions ensemble et c'était le cas. Nous sortions tout le temps mais jamais il ne s'était passé quoi que ce soit entre nous et je suis assez certaine que c'est ce qui a rendu notre relation plus belle encore. "J'y crois pas." J'ai l'impression de rêver. Depuis qu'il a été témoin à mon mariage, je n'ai plus eu de nouvelles, pas plus que je n'ai pris le temps d'en prendre. Je libère mon bras pour poser une main sur sa joue avant de le pincer lui pour être certaine que je ne rêve pas. Je crois que je rêve, moi. Je fronce les sourcils avant de lui mettre un coup de poing dans l'épaule. "Mais t'étais passé où bordel?!?" J'aurais pu m'en prendre tout autant pour avoir fini par abandonner également. Trop prise par mon mariage plein de passion, ma famille très, trop grande. Je mets un nouveau coup. "Tu te rappelles de mon prénom, comme c'est pratique! Tu veux le lait?" Je souris et je lâche la bouteille sur le sol, l'observant éclater en plusieurs morceaux. "Ca, c'est parce que t'as jamais pris le temps d'appeler!" Et je lui tire la langue, comme une gamine, comme si finalement, rien n'avait changé que le jeu recommençait et qu'il ne s'était pas passé un million d'années depuis notre dernière rencontre.
Codage par Libella sur Graphiorum


DON'T YOU MESS WITH DEATH


code by Elle

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 217
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( Sam 1 Déc - 11:31 )

Hello my friend from the past
Leïla & Simone
J’y crois pas. 
Je fais un sourire de canard et hausse les épaules. « Tu peux me pincer si tu veux. » Et c’est ce qu’elle fait. J’avais complètement oublié que c’était Leïla, quand je lui demande de faire un truc con, elle le fait. En vrai, elle n’a pas changé d’un poil, si ce n’est qu’elle a pris un touuuut petit eu de rides, mais bon ça, ça ne se dit pas à une femme, qui de plus est mariée. Je me rappelle de ce mariage où comment je l’ai tournée un peu en bourrique en racontant nos bêtises d’enfant. Voilà, elle me pince la joue. « Alors ? » fis-je en attendant son constat. Mais surtout si elle va me passer le lait en guise d’excuse pour le manque de nouvelle. Et là, dès qu’elle me donne un coup de poing à l’épaule, plus rien ne se passe comme ça aurait dû. « AIEUH » fis-je en exagérant la puissance de son coup de poing (qui équivaut à celle d’une mouche soyons d’accord), je fis mine d’avoir envie de pleurer en posant la main libre sur mon épaule.  « MAIS ça fait maleuh ! » Ah bah oui, je deviens un drama-king avec elle, c’est bon. De plus, on ajoute la fatigue à deux heures quatre heures, peu importe, je sui fatigué. Enfin, ça fait pas du tout bon ménage quoi. « J’ai pas bougé moi ! Je suis toujours resté à la même place ! » J’ai toujours ce même appartement après toutes ces années en plus ! Quoique, j’étais à deux doigts de l’avoir vendu quand j’allais emménager avec Lanie, mais… Finalement ça ne…  « AIEUH ! Mais t’as fini de me frapper oui merde ? Je suis pas ton punching ball ! » Quoique, elle se casserait les doigts. Je pose la main sur son épaule et la pousse. « Ouais, je veux le lait ! Je le mérite après tant d’années à passer sans me donner les nouvelles !» Sauf que…

L’inexcusable se produit.

Mon visage se décompose au fur et à mesure que je voyais la bouteille de lait en chute libre, comme un con, je voulais la rattraper mais elle était trop rapide et s’est vite écrasée sur le sol. Je voyais le lait se répandre, le verre se briser en mille morceau dans le slow motion, en ralenti quoi et c’était très douloureux. Mes yeux étaient tellement ronds de surprise mais surtout de désespoir. « Mais… Mon lait… » Et j’étais sur le point de me jouer la musique de l’enterrement dans ma tête quand la voix de Leïla me sortit de ma stupeur quand elle justifia son acte, qui n’était même pas un accident. Je la regarde, nullement amusé, je cligne les yeux et secoue légèrement la tête. « Mais t’es gonflée la gamine. » fis-je sérieusement avant de lâcher le paquet à boulette de viande qui s’écrase par terre. Je regarde à ma droite et prends le premier truc qui me vient sous la main, j’ouvre le pot, y plonge mes doigts. « Ça c’est pour le lait. » Je lui donne gentiment une claque à la joue, remplie de miel. « Ça c’est pour m’avoir tapé à l’épaule deux fois. » Hop, à l’autre joue. « Ça c’est pour ne pas m’avoir donné des nouvelles et NE PAS M’AVOIR RÉPONDU AUX MESSAGES ! » Et hop sur son bras avec lequel elle se protégeait. Au final, je prends une bonne poignée du miel et je lui fais plusieurs mini-gifle taquine quitte à la tâcher. Rien à faire, elle porte du noir, donc voilà. « Mais en fait, pourquoi tu portes du noir ? Quelqu’un est mort ? Ou juste que tu essayes d’être invisible la nuit ? » La question la plus importante de la nuit, qui fait que je me suis arrêté dans mon geste avec le miel. Je fais un sourire pantois avant de refermer le pot et le remettre à sa place, ni vu ni connu. J’avais complètement oublié qu’il y a une caméra en fait. « Bon par contre, c’est malin, j’ai encore du miel à la main. » Que je goûte, parce que c’est bon le miel…
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/10/2018
›› Commérages : 196
›› Pseudo : Liannajo
›› Célébrité : Rachel McAdams
›› Schizophrénie : No one

Re: Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( Sam 1 Déc - 12:09 )




Hello my friend from the past


En vérité, je suis surtout hyper heureuse de le voir. Je crois que ma semaine voire mon mois ne pourrait être gâché par un quelconque événement après cette rencontre. Cette sensation de retrouvailles est la meilleure de toute. Je me sens étrangement bien, légère. J'ai l'impression de ne plus être seule même si, en vérité, je ne l'ai jamais vraiment été mais avec Simone, ce n'était pas pareil. Il y avait cette connexion. Le genre qu'on ne trouve qu'une fois dans sa vie. Le pincer, je ne m'en prive pas et s'il paraît un moment étonné, il devrait tout simplement se souvenir que je suis un bon petit soldat. En général, je prends les gens au pied de la lettre. J'agis toujours en conséquence. "Alors?" me demande-t-il. Alors? J'hallucine. Alors que je me mets à lui refiler des coups dans l'épaule, je crie. "C'est tout ce que tu trouves à me dire après 20 ans!!!??" Il crie mais je m'en moque, je tape fort mais, au vu du muscle dans lequel je tape, je doute que je lui fasse réellement mal. Alors j'en remets une, bien plus pour me défouler que pour le toucher, sinon, c'est le visage que j'aurais visé. A minima. J'aurais pu faire bien pire. Il me lâche tout à coup qu'il n'a pas bougé et j'ouvre grand les yeux. "Mais moi non plus!!!" Je vis toujours au même endroit, avec Farell, bien-sûr, on a voyagé mais rien qui n'empêchait Simone de me contacter ou le contraire d'ailleurs. Au deuxième coup, je réponds alors. "T'avais qu'à appeler ou passer!!" Des années passées sans nouvelles contre une bouteille de lait. Peut-être aurais-je dû y réfléchir à deux fois, peut-être pas. Néanmoins, je ne l'ai pas fait. Ma main s'est ouverte, tranquillement et j'ai entendu le crack, près de mes pieds. "Trop tard!"

A sa tête, je vois que j'ai tapé juste niveau vengeance. Je ne sais pas exactement pourquoi il le voulait ce lait mais ni lui ni moi ne l'aurons finalement. Et même si je me sens un peu con d'avoir perdu ma seule envie de la soirée, je suis fière de lui avoir cassé son rêve. D'ailleurs, je me demande même ce que c'était.  "Pourquoi tu le voulais tant ce lait?" Je demande avec un sourire amusé, histoire de bien enfoncer le couteau dans la plaie, les deux mains derrière le dos en me balançant un peu. Presque innocente, comme si je n'avais rien fait alors qu'il semble juger l'acte monstrueux. Je me mets à rire en levant les yeux au ciel lorsqu'il semble s'énerver pour le lait. Si je suis une gamine, j'ai clairement trouvé mon compère. Se rendre aussi fou pour du lait. Je le vois alors venir pour le miel et je me mets à reculer rapidement mais je glisse comme une idiote dans mon lait. Je me rattrape de justesse au rayon, on aurait dit Owen. "NON!" Ai-je à peine le temps de crier alors qu'il me tartine tranquillement. Je me mets à exploser de rire en lui suppliant d'arrêter. "Simone, stop!" Perdue entre trop de fous rire pour pouvoir en dire plus alors que je tente de repousser ses mains et de me protéger de mes bras. "Ca suffit maintenant!" J'arrive à calmer un peu mes fous rires malgré les coups multiples de miel  dégoulinants à présent sur le visage. Partout, en fait. "Je vais te dire pourquoi." En le regardant droit dans les yeux alors que dans mon dos, je glissais une main dans une petite boîte à gâteau. Du bavarois aux framboises si je ne m'abuse. "Je jouais à la super héroïne pour trouver le courage de sortir seule. Je me prenais pour Catwoman et tu sais comme elle adore avoir..." Boom. Je lui écrase le gâteau en plein milieu du visage en insistant bien. J'écrase encore un peu, les yeux, le nez, la bouche avec un petit sourire. "...Le dernier mot!" Je récupère sa main pour la lui ramener doucement vers sa bouche en rigolant. "Bavarois framboise miel! Tu me diras si je dois tenter la recette à la maison, hm?"
Codage par Libella sur Graphiorum


DON'T YOU MESS WITH DEATH


code by Elle

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 217
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( Sam 1 Déc - 13:06 )

Hello my friend from the past
Leïla & Simone
Je lui dis alors, parce que voilà, c’est ce qu’il faut dire. Je n’ai rien à dire d’autre. Moi et le sentimentalisme, c’est pas trop mon truc. Je fais pas comme dans les films où je vais la prendre dans les bras et lui dire qu’elle m’a manquée. Je ne vais pas me mettre à chialer parce que je la vois pour la première fois depuis vingt ans. Je ne vais pas faire un long discours de meilleur ami qui la retrouve après tant de temps. Enfin, non, alors me semble être le mot bien placé. Elle me tape, elle s’énerve parce qu’elle s’attendait à autre chose. « Bah..Aie… Ouais…Aieuh. Oh… Aie. Tu… Aie. Teaieuh. Calmeuh AIEUH ARRÊTE DE ME TAPER ! J’ARRIVE PAS À PARLER LÀ !» J’ai mal à force ! Enfin, non j’ai pas mal, mais ça me démange, ça ne me fait pas du bien quand elle me tape comme ça. Mais surtout, ça m’empêche de parler et c’est pas bien d’empêcher ses amis qu’on a pas vu depuis vingt ans de parler ! C’est n’importe quoi là ! Elle n’a pas non plus bougé elle me dit. Je soupire, je m’arrête, je la regarde dépitée, je ne dis plus rien, je secoue la tête, je prends ma main et me fais un facepalm pour montrer mon désespoir de cette situation, mais surtout le ridicule… « Non mais… En vrai, si ni l’un et ni l’autre ne bouge. Tu m’étonnes qu’on se soit perdus de vue. Ça ne fait pas avancer les choses. » J’avais qu’à appeler ?! J’avais qu’à passer ?! Je la regarde et secoue la tête complètement surpris. Je place les deux mains devant elle et les gigote comme un italien. Un peu penchée vers elle parce qu’elle est petite un peu. « MAIS J’AVAIS PAS TON NUMÉRO ! » Quoique, j’avais PLUS son numéro ? Ce serait différent ? mais je suis sûr que je n’avais pas son numéro. « NI ton adresse ! » Surtout qu’elle a déménagé avec Farell après son mariage, forcément elle a été occupée tout de suite et moi j’ai rien eu. Alors comment je pouvais l’appeler ou passer si je n’avais rien ?! Bon ça m’aurait pas empêché de demander aux parents de Leila, mais quand même. » Et si je hurle, c’est pas parce que je m’énerve, je suis trop excité et trop content de retrouver Leïla et ça, ça m’arrive assez rarement, mais voilà. C’est mon amie d’enfance, ma partenaire de crime, mon âme soeur, la personne avec qui je m’amuse à fond et avec qui je pourrai faire des bêtises sans conséquences.

Ou presque, parce que voilà. Leila a jeté le lait par terre. Enfin elle l’a fait tomber par terre et c’est quasiment impardonnable. Elle remue le couteau dans la plaie en me demandant pourquoi je le voulais tant ce lait ? Hein. Je la regarde, pas du tout amusé, dénué d’expression et d’énergie sur le moment. Mais c’est sûr à ce moment là que je me suis mis à réfléchir à une stratégie de vengeance et que… Ben j’ai enchaîné par la suite sans réfléchir du tout, mais alors là, pas du tout. Donc vengeance avec le miel. J’étais quand même prêt à la rattraper si elle tombait, mais pas avant de lui mettre le miel. « SI ! » Elle me demande d’arrêter, mais bizarrement, je ne l’entends pas. Je continue quand même malgré ses rires et moi qui me venge avec un sourire narquois. Je continue quand même jusqu’à remarquer pourquoi elle est en tenue noire d’ailleurs. Un deuil ? Juste l’envie ? Mais une Leila en noir, ça m’étonne vachement. C’est pas trop son genre, elle est trop pétillante et vivante pour se mettre du noir quoi. Je m’arrête presque quand elle est sur le point de me dire pourquoi. Je lui donne une dernière mini gifle à la joue. « Oui, dis pourquoi. » J’aurais voulu croiser les bras, mais je suis plutôt occupé à goûter le miel et… Ben voilà. Je l’écoute quoi. Elle se prend pour Catwoman ? « Mais c’est fini Halo… » … Ween… Je ne termine pas du tout ma phrase que je me prends un gâteau en pleine figure. Catwoman adore avoir le dernier mot. Mais bien sûr… J’avais même pas eu le temps de fermer les yeux quoi, merde à la fin ! Je souris quand même malgré le gâteau en pleine figure, je goûte le miel, à nouveau et récupère un peu le gâteau qui était au dessus de mes lèvres pour goûter encore. « Mh, pas sûr… Le mélange est pas terrible… » Je passe l’autre main pour essuyer les yeux. « Trêve. Un câlin. » fis-je avant de l’attaquer avec le plus gros câlin, je l’entoure de mes bras et frotte ma joue contre la sienne remplie de miel. « Qu’est-ce que tu m’as manquéééééée ! » et j’en profite discrètement pour récupérer un gros paquet, bien que je ne vois pas grand chose, mais je pouvais reconnaître un truc… Je souris et très rapidement, grâce à l’agilité que j’ai acquis dans mon métier. Je déchire l’ouverture du paquet et POUUUUUUF ! De la farine qui tombe sur ses cheveux. « Maintenant Catwoman n’est plus en noir ! Elle devient un Dogwoman, un damaltieeeeen ! » fis-je avant d’éclater de rire sous ma blague de très mauvais goût. J’étais tellement plié de rire que ça alertait tout le magasin en fait, je m’en fichais de toute manière. « Bon allez, pause. Trêve là. On fait la paix ? » Sinon on va vraiment partir loin et on va se retrouver dans une cellule sans rien comprendre.
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/10/2018
›› Commérages : 196
›› Pseudo : Liannajo
›› Célébrité : Rachel McAdams
›› Schizophrénie : No one

Re: Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( Mar 11 Déc - 17:28 )




Hello my friend from the past


J'ai vraiment l'impression d'avoir retrouvé une petite partie de moi, perdue en chemin. Comme des enfants, comme si on ne s'était jamais quittés et qu'on avait jamais évolué, je me permets de lui mettre des coups de poing même si je sais que mon tout petit poing ne doit pas lui faire des masses d'effet. Avec Simone tout a toujours été si simple, si fluide, si évident. Je n'avais pas énormément d'amis mais lui, il était sans hésiter le plus précieux de tous et le seul à pouvoir supporter la peste psycho rigide et déterminée à être quelqu'un plus que tout. Je suis toujours un peu comme cela d'ailleurs, au détail près qu'à présent, j'ai trouvé une famille qui m'accepte ainsi, contrairement à celle que j'avais dans le passé. "Une dernière!" Je lance alors que je lui mets un dernier coup même si je l'entends crier et je souris, presque comme un petit ange. Pourtant je ne trompe personne, tout du moins pas lui, il me connaît sous mon véritable jour. Un petit démon tout mignon. Capricieuse et incapable d'accueillir un "non" ou d'avoir tort. "Et l'annuaire? Tu n'avais pas d'annuaire?" Je devrais m'arrêter sur cette voie pour les reproches parce qu'il pourrait facilement me les retourner en pleine tête mais je ne le fais pas pour autant.

Face à cette attaque, je ne peux absolument rien et je suis clouée sur place avec un sourire, bien malgré moi. Au final, ce n'est que le juste retour des choses. Nos retrouvailles n'auraient jamais pu être plates et sans saveur parce que c'est Simone et que nous avons toujours été les meilleurs amis du monde. Il n'y a qu'à lui que je pouvais confier mes pires craintes, mes plus honteuses envies et avouer mes pensées les plus tordues. Il me suivait tout le temps, dans tout, absolument tout et je le suivais sans aucun remord. J'explose de rire en le voyant, avec sa tronche d'homme sérieux alors qu'il vient de se manger un gâteau. Il encaisse bien Simone. Il l'a toujours fait. Je hausse les épaules alors qu'il affirme que ce mélange n'est pas terrible. "Bon, on ne posera pas notre veto alors." Je recule alors quand il parle de parlant en criant, prise d'un nouveau fou rire. "Non! Dégage! Oh!" Trop tard, il se met à se frotter contre ma joue, incapable d'arrêter de rire tout en criant pour qu'il arrête et en essayant de le repousser. "T'abuses!" Le fou rire ne peut être calmer jusqu'au moment où je me prends un paquet de ce qui semble être de la farine sur la tête en fermant les yeux et en poussant un nouveau cri de surprise les deux mains en l'air. "Oh sale.." Je m'apprêtais à être vulgaire mais j'essayais toujours de ne jamais l'être alors je m'arrête en souriant alors qu'il demande une trêve et que je tente de retirer de la farine de mes yeux pour voir quelque chose. "Bien-sûr, tu demandes une trêve quand ça t'arrange!" Je fais mine de cracher de la farine et je passe ma main sur ma bouche avant de m'essuyer dans son tee-shirt parce que mes mains aussi sont contaminées. Je relève la tête une fois la chose faîte. Je le fixe un moment, un sourire flottant sur mes lèvres. C'est presque invraisemblable et pleine d'émotions au fond des yeux, dans la voix, je laisse le silence s'installer avant de souffler sincèrement. "Tu m'as manqué. Tellement." Je soupire et je rajoute doucement. "On se prend à boire et à manger pour parler un peu dehors? J'ai envie de savoir ce que tu es devenu." En vérité, peu lui importe l'endroit, même sur le trottoir, avec Simone, ce moment serait magique et empli de bonheur.
Codage par Libella sur Graphiorum


DON'T YOU MESS WITH DEATH


code by Elle

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 217
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Annabelle Andresen (Rachel Evan Wood), Soren Layne (Martin Freeman), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Jaymi Payne (Michiel Huisman), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( Ven 14 Déc - 15:06 )

Hello my friend from the past
Leïla & Simone
Un ännu quoi ? Annuquoi ? Je la regarde avec un visage pleine d’incompréhension, complètement perdu avec ce mot. Je secoue la tête avant de faire le geste vague de la main comme pour dire laisse tomber. « J’ai une tête à garder les gros bouquins moi ? » J’aime pas lire les trucs comme ça, j’aime moins les mathématiques. Aaah, il fut un temps où Leila m’aidait carrément avec ces trucs là, elle m’aidait à garder la petite moyenne durant ma scolarité. Même si ça n’a jamais été mon truc, alors forcément, je me suis retrouvé un peu bête quand je devais trouver quoi faire de ma vie, heureusement qu’elle a été là avec ma famille pour me soutenir, avoir foi en moi pour me dire que je trouverai mon chemin. C’est le cas, je l’ai trouvé, ce chemin. Même si par la suite, j’ai perdu Leila, dans son mariage et sa famille. Une grande famille en plus. J’ai pensé à prendre contact avec elle d’ailleurs, après avoir rencontré Lucas, après l’ascension de l’Everest pour lui en parler, sauf que ben… Non, beaucoup d’événements, pas eu le temps.

Enfin, on essaye de rattraper le temps perdu entre bagarre avec le miel, farine, gâteau, lait et qu’en sais-je. Par contre je ne sais pas comment je vais devoir expliquer le fait qu’il y a tous les articles par terre et que le pauvre gars, il va devoir nettoyer. Au moins, il pourra s’occuper c’est déjà ça, j’essaye de relativiser oui. Enfin bref, je fais un gros câlin à Leila, lui balance de la farine et me fous d’elle. « Sale quoi ? Sale quoiiiiiii ? Azy, dis le jusqu’au bout mademoiselle ! » la taquinai je, continuant à la provoquer. Au final, je demande une trêve, la paix. « TOUJOURS ! » fis-je tout sourire, un sourire colgate en plus. C’est d’autant plus marrant. Je demande forcément une trêve quand ça m’arrange, mais je m’attends au dernier coup pour clore le tout, venant de Leïla. Je plisse les yeux à cet affront, qu’elle s’essuie les mains avec mon tee-shirt. Je la regarde ainsi, laissant la petite tension s’installer, tout en même temps que j’entends dans ma tête la petite musique de Il était une fois dans l’Ouest, d’Ennio Morricone. Le soupir de Leila relâche toute la pression, je fais un petit sourire. Je lui ai manqué, elle aussi. Elle m’a manqué. Mais je ne le dis pas contrairement à elle, pas besoin de le faire, parce qu’elle le sait déjà. « Eh bah pas moi. » fis-je toujours sérieux, avec un petit sourire que j’essaye de faire disparaitre. Juste pour la taquiner avant de me reprendre. « Meeeuh oui voyons. Allez, je prends ça, ça et ça, puis ça. Ah oui et ça. » fis-je en remontant le rayon pour récupérer les gâteaux. « Tu choisis les boissons. Allez hop. » fis-je en lui indiquant la direction derrière moi, du pouce. Je me dirige à la caisse, m’excuse auprès du jeune homme qui allait devoir tout nettoyer. Je décide de payer les dégâts et lui laisser la monnaie.

J’attends dehors Leila, avec tous les gâteaux dans mes bras. Je crois que j’en ai trop pris en fait. « Allez ! Moi je propose la plage ! » Je désigne du doigt la plage qui est pas loin. En plus, c’est agréable quand il y a personne et encore plus quand c’est au milieu de la nuit. « Mais dis, ton mari, il va pas s’inquiéter que tu tardes trop à rentrer ? » Contrairement à moi, elle a des gens chez elle. Elle a sa famille. À part Ray, je n’ai personne dans mon appartement.
electric bird.



Badly bad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Hello my friend from the past •• Leïla ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Hello my friend from the past •• Leïla

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération