Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Matthew Rhodes
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/11/2018
›› Commérages : 87
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Eddie Redmayne
›› Schizophrénie : Willow Matthews

Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes ✻ ( Mar 27 Nov - 13:57 )


Don't move i'll be right there

Kate Rhodes


Vous pensez que les journées de Matthew sont anarchiques ? C'est faux, chez lui, tout doit être fait en temps et en heure et les seules exceptions arrivent quand sa famille entre dans la balance. Et c'est le cas aujourd'hui, alors que l'homme vient de terminer une matinée prenante et harassante avec un auteur particulièrement mal embouché, il pensait prendre une pause déjeuner tranquille avec pour seule compagnie Tarzan, son poisson, mais c'était sans compter sur le portable qui venait de vibrer légèrement, annonçant la réception d'un message. Tout d'abord plus intéressé par les dernières informations télévisées il n'avait pas vu de suite que son téléphone posé à l’envers sur la table affichait un texte qui aurait pu donner une autre tournure à son déjeuner. C'est donc en patachon, sur son canapé avec son sandwich club sans mayonnaise avec double dose de tomates et au pain de parmesan que notre célibataire comptait bien profiter de sa pause. Pour une fois aucun capharnaüm ne provenant du plafond ne pouvait déranger sa digestion. C'est donc machinalement, à peine la première bouchée du sandwich avalée qu'il prit son téléphone pour s'étrangler à moitié recrachant feuilles de salades et tomates aléatoirement sur la table basse. Le malheureux sandwich se trouva ensuite abandonné alors que le jeune homme, voyant l'appel à l'aide de sa petite sœur adorée oubliait son déjeuner, prévenait pèle-mêle les collaborateurs qu'il serait indisponible pour le reste de la journée avant d'envoyer le malheureux morceau de pain rejoindre le frigo. Il prit tout de même cinq minutes pour nettoyer la table, il payait certes une femme de ménage mais ne voulait pas qu'elle jase sur le fait qu'il ne savait pas manger proprement. Elle n'avait d'ailleurs d'emploi que le nom, il se faisait une obligation de lui laisser l'appartement à nettoyer impeccable chaque fois qu'elle venait une fois par semaine.

Il attrapa ses clés de voiture, ignorant l'étendu des kilomètres à parcourir que sa tendre petite sœur allait lui faire faire cette fois. Mais ignorer son message n'était pas dans ses habitudes, elle était une Rhodes et rien que par cela il se devait d'être près d'elle le plus rapidement possible ! Un sms envoyé à la jeune femme plus tard il prit place dans son véhicule, s'assurant que tout était parfaitement en ordre et lança le moteur électrique, parce qu'il faut préserver la planète et les apparences, en tant que figure emblématique il se devait de montrer l'exemple, de tout temps. Puis pris la direction qu'elle lui avait indiqué dans son message, roulant aussi prudemment et rapidement que la loi le permettait il se rendit au point de rendez vous, arrêtant le véhicule et envoyant un message à la demoiselle en détresse, pour lui signaler qu'il était arrivé, lui précisant exactement où il s'était garé et ne restait qu'à attendre son adorable princesse pour faire ses volontés. Talia lui dirait qu'il est définitivement abruti, mais elle ne pouvait certainement pas comprendre qu'il était lui persuadé qu'à force d'aller dans le sens de la plus jeune, elle se rendrait forcément compte qu'elle comptait sur eux, et donc qu'elle les appréciait et aimait. C'était parfaitement logique pour Matt, cela l'était beaucoup moins pour la cadette qui tentait désespéramment de lui faire ouvrir les yeux sur les actions de la benjamine qui profitait allègrement de son pigeon de grand frère.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Kate Rhodes
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 203
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Eliza Nelson-Riley ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone

Re: Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes ✻ ( Jeu 6 Déc - 19:26 )

Don't move I'll be right there
Matthew & Kate

Kate a acheté une coiffeuse. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle l’a fait. La blonde traînait sur internet, elle est tombée sur cette offre, et elle a craqué. Elle trouvait cette coiffeuse particulièrement jolie, et l’idée d’avoir un meuble spécialement conçu pour se mettre en beauté lui plaisait. Kate n’est pas réputée pour être raisonnable, et il est possible que l’argent dépensé pour cette folie lui fasse défaut à un moment ou un autre. Est-ce qu’elle regrette cet achat compulsif ? Évidemment pas. Elle aime se faire des cadeaux, Kate. Elle adore ça ! Même si elle s’achète quelque chose de totalement nul et inutile, ça lui donnera le sourire aux lèvres. Si jamais elle vient à manquer d’argent, elle sait qu’elle pourra de toute façon compter sur ses parents. Surtout en ce moment, alors que Kate est dans les bonnes grâces de sa mère. Simplement en parrainant un patient du centre de désintoxication, elle a redoré son blason. La mère Rhodes ignore que sa fille a encore une fois agit dans son intérêt, persuadée qu’elle devient une femme attentionnée, soucieuse de répandre le bien autour d’elle. Du coup, maintenant plus que jamais, Kate peut littéralement demander à sa mère de décrocher la lune. Elle le ferait avec enthousiasme, sans se poser la moindre question. Elle suppose donc qu’elle peut aisément compter sur elle dans le cas où son compte en banque afficherait un nombre négatif. En attendant, l’acquisition de cette coiffeuse la rend euphorique. Kate est comme une enfant le jour de Noël. Son euphorie en prend un coup lorsqu’elle reçoit un email indiquant que son meuble a été livré à un point relais. Elle pensait être livrée chez elle, et elle pensait aussi que quelqu’un monterait le meuble pour elle. Apparemment, elle va devoir utiliser ses bras. L’idée ne l’enchante pas le moins du monde, si bien qu’elle se creuse déjà les méninges pour une solution alternative. Elle sait pertinemment qu’elle finira par amadouer Matthew pour qu’il vole à son secours. C’est toujours ainsi que ça se termine, avec la blonde. Elle essaye quand même de manipuler quelqu’un d’autre, pour ne pas que ce soit toujours les mêmes qui souffrent. Kate veut aussi tester Adrian, elle l’avoue. Alors elle l’appelle et d’une voix trop douce pour être vraie, elle lui demande s’il ne veut pas passer chez elle. Elle ne propose aucun plan en particulier. Elle reste vague et propose qu’ils passent du temps ensemble. Adrian, il n’est pas dupe. Il sent l’entourloupe et sans aucune vergogne, il envoie Kate sur les roses. Il lui dit juste qu’il n’a pas le temps et raccroche. Kate, elle est outrée. Vraiment outrée. D’où il lui raccroche au nez ? Le jour où elle aura vraiment besoin de lui, il compte l’envoyer se faire foutre, aussi ? À partir de maintenant, la blonde boude Adrian. De rage, c’est son frère qu’elle finit par contacter. Elle ne lésine pas sur les points d’exclamation, faisant presque croire qu’elle est à l’article de la mort. Dans la foulée, elle lui envoie l’adresse du point relais en lui demandant de s’y rendre urgemment. De son côté, elle enfile un jean et attrape son sac. À pieds, elle se rend au Middlenton Commercial. Son colis a été livré au kiosque qui se trouve juste à l’entrée. Impatiente, elle attend l’arrivé de son frère en surveillant son portable. Dès qu’elle reçoit un message de sa part, elle rejoint la voiture du Rhodes et ouvre la portière du côté passager pour s’installer. « T’en as mis du temps. » Qu’elle fait en se penchant pour embrasser sa joue. Oui, Kate est une ingrate. Au lieu de le remercier, elle souligne le temps qu’il a mis pour venir. « Comment tu vas ? J’ai une mission pour toi. » Comme d’habitude, elle ne se préoccupe pas tellement de savoir comment son frère se porte. Tant qu’il respire, c’est qu’il va bien. Kate lui adresse un joli sourire plein de malice et déjà, Matt devrait sentir le coup foireux. « J’ai commandé une coiffeuse sur internet et ils l’ont livrée au kiosque. Tu veux bien m’aider à tout transporter jusqu’à chez moi ? » Elle aura aussi besoin de lui pour monter le meuble mais ça, c’est une requête pour plus tard. Chaque chose en son temps. « Il paraît que c’est super lourd… » Dit-elle en affichant une petite moue triste. Dans le fond, elle ne sait même pas pourquoi elle en fait des caisses. Elle sait que Matthew ne refusera jamais rien à sa petite sœur. Contrairement à Nat, qui est une sorcière aux yeux de la blonde.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Matthew Rhodes
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/11/2018
›› Commérages : 87
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Eddie Redmayne
›› Schizophrénie : Willow Matthews

Re: Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes ✻ ( Dim 13 Jan - 16:59 )



Don't move i'll be right there

feat Kate Rhodes






Il a eut quelque peu peur en arrivant, la santé de sa plus jeune sœur reste un sujet de préoccupation pour lui, il la pense fragile et c'est l'une des nombreuses raisons qui le fait accourir sans perdre une seule secondes. Ce qui fait également qu'au lieu du bonjour qu'on donne à toute salutation d'une personne une première fois dans une journée, il répond tout naturellement à la remarque de retard :« Pardonne moi, je n'ai pas vu ton message de suite et je devais nourrir tarzan avant de partir. » Il sourit et rend le baiser sur la joue de la plus jeune du clan Rhodes et cherche une réponse adéquate à sa question rhétorique.

« Et bien j'aurais sans doute une tonne de choses à faire une fois la mission terminée mais je verrais cela plus tard; comment vas tu toi ? »

L'explication qui suit lui fait regretter de ne pas avoir passé plus de temps en salle de sport, cependant il ne peut se défiler et surtout laisser l'objet annoncé comme pesant aux seules petites mains fragiles et délicates de sa petite sœur. Il lui sourit donc et sortit du véhicule, prêt à prendre en charge le meuble en kit. Ce ne devait pas être si lourd que cela, il devrait s'en sortir après tout.

« Mère m'a dit que tu t'intéresse à une de ses œuvres ? Ce n'est pas trop difficile pour toi avec tes horaires décalées de donner de ton temps en plus là bas ? »

Il conversait tout en se persuadant qu'il serait l'homme de la situation et qu'il ne se ferait pas écrouler sous le poids de ses responsabilité fraternelles. En cheminant il cherche à savoir si elle se trouve bien dans sa vie de retour parmi eux, la peur de la voir filer de nouveau même si elle a annoncer le contraire reste et persiste dans son cœur. En réalité, Matthew est en fait quelqu'un qui reste réfractaire aux changements brusques, ceux évolutifs dans sa vie ne le dérange pas vraiment. Mais le départ de la jeune fille reste gravé dans son esprit comme une disparition qu'il ne désire pas revivre, d'où le fait qu'il accoure à chaque appel, message, ou même télégramme de chaque membre de sa famille. Le magasin en vu, il ouvrit la porte galamment à sa benjamine, lui permettant d'entrer dans le lieu dans lequel reposait le colis à emmener et évalua la distance jusqu'au véhicule. Ce n'était pas si loin cependant peut être faudrait il rapprocher la voiture, et rabattre les sièges arrières aussi, il laissa sa soeur faire les formalités avant de commencer à faire des plans pour pouvoir transporter le meuble jusqu'au domicile de la jeune femme. « Et ils n'auraient pas pu te le déposer chez toi si c'était si lourd ? Tu avais laisser des instructions pour ? »
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Kate Rhodes
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 203
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Eliza Nelson-Riley ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone

Re: Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes ✻ ( Sam 26 Jan - 17:36 )

Don't move I'll be right there
Matthew & Kate

Natalia, elle dit toujours à sa petite sœur qu’un jour, elle se réveillera et elle n’aura plus personne. Elle affirme haut et fort que Matthew finira par voir clair dans son jeu, que sa mère arrêtera de la protéger comme si elle était une pauvre princesse sans défense. Kate, elle n’en croit pas un seul mot. Parce qu’à chaque fois qu’elle appelle au secours, il y a toujours quelqu’un pour lui venir en aide. Elle sait qu’elle abuse souvent de tout, mais considère que ce n’est pas de sa faute. S’ils lui viennent en aide, c’est parce qu’ils le veulent. Elle ne leur a jamais mis de couteau sous la gorge. Et puis Adrian, lui, il n’a pas hésité une seule seconde avant d’aller se faire foutre. Depuis longtemps maintenant, Kate refuse de culpabiliser pour son côté opportuniste. À la rigueur, elle devrait apprendre à s’excuser pour être exécrable même quand on lui rend un service. « Tarzan ? C’est qui, Tarzan ? T’as adopté un chien ? » Qu’elle demande, les sourcils froncés. D’emblée, Kate annonce à son frère qu’elle a pour lui une importante mission à accomplir. Elle laisse durer le suspense et ne dévoile pas tout de suite de quoi il s’agit. Pas une seule seconde elle ne s’en veut de déranger les plans de son frère. Le transport de son meuble paraît bien plus important que tout le reste. « Boarf, on en a pas pour longtemps, promis. » Enfin ça, ça dépendra surtout de lui et de sa capacité à porter quelque chose de lourd rapidement. « Mais ça va ! J’me porte comme un charme. » Kate lui explique ensuite le but de la mission et comme elle s’y attendait, Matthew accepte de lui prêter ses bras. Il n’en faut pas plus pour rendre la blonde heureuse, qui sautille presque sur place. Ensemble, ils se dirigent vers le kiosque. Durant les quelques mètres à parcourir, Matt se charge de lancer la discussion. Elle sourit, parce que sa mère croit bêtement qu’elle se soucie réellement du centre. Elle ne sait pas qu’elle fait ça uniquement pour avoir la certitude de passer du temps avec Adrian. Mais ça, elle ne le dira pas non plus à son frère. « Oui, j’me suis dit que ça pouvait être bien de me rendre utile en parrainant un ancien alcoolique. » Explique-t-elle simplement, avant de hausser les épaules. « Ça va. J’ai tous mes après-midis de libre alors ça reste faisable. » Contrairement à la plupart de ses collègues, Kate n’a jamais pris la peine de trouver un second emploi pour compléter le salaire du premier. Encore une fois, elle sait qu’en cas de crise financière, elle pourra compter sur le soutien de sa famille. « Si t'as vu maman, j'imagine que t'as aussi vu Nat récemment ? » Elle pose la question comme ça, sans trop savoir pourquoi. Elle est toujours curieuse de savoir ce que sa sœur raconte à son sujet et dans le fond, c'est ce qui l'intéresse vraiment. Mais sa question n'est pas franche, donc Matt peut ne pas comprendre où elle veut en venir. Une fois au kiosque, Kate récupère son colis. Elle donne sa carte d'identité et signe le formulaire qu'on lui tend, puis un type sort un énorme carton de la réserve. Kate grimace en voyant la taille du colis, et se tourne aussitôt vers son frère. « Baaaah... J'ai pas fait attention si la livraison à domicile était incluse. J'ai bien entré mon adresse mais je crois que c'était juste pour la facturation. » Oups. Ils établissent un plan d'attaque. Kate aimerait ne rien avoir à porter du tout, mais se rend vite compte que son frère ne pourra pas traîner le colis jusqu'à sa voiture tout seul. Dans un élan de bonté inédit, elle accepte de prendre un bout du carton. Ils arrivent à porter le meuble jusqu'à l'extérieur du kiosque, où Kate demande à faire une pause. « C'est trop louuuuuuurd ! Je vais me casser le dos ! Je suis trop jeune pour me casser le dos. » Elle soupire, et regarde le colis d'un air mauvais. « Bon ok, à trois on soulève ! » Elle compte jusqu'à trois, et ils parcourent quelques mètres supplémentaires. « STOOOP ! » Elle fait semblant de ne plus pouvoir faire le moindre effort, joue les filles fragiles. « Au pire, tu peux aller chercher la voiture non ? Tu peux te garer par par là, et ça sera bien plus simple. » Elle lui adresse un grand sourire plein d'espoir. « Je t'attends ici ! » Finalement, elle ne lui laisse pas le choix. Encore une fois, elle fait ce qu'elle veut de Matthew.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Matthew Rhodes
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/11/2018
›› Commérages : 87
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Eddie Redmayne
›› Schizophrénie : Willow Matthews

Re: Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes ✻ ( Dim 27 Jan - 21:08 )



Don't move i'll be right there

feat Kate Rhodes




D'aucuns s'offusquerais qu'un proche ne connaisse pas le seul animal de compagnie de votre vie, et compagnon fidèle mais pas Matthew. Il sait qu'il n'en a peut être pas tellement parlé, et surtout le petit poisson ne laisse pas grande impression sur les autres. Ils ne le voit pas comme lui le voit, beau et luisant avec ces magnifiques couleurs bleues. En même temps il ne le confie à personne lors de ses déplacements alors qui pourrait bien soupçonner qu'il y a un habitant vivant chez lui. « Mon poisson Katy, tu ne t'en rappelles pas ? Il est bleu, avec de longues nageoires je ne te l'ai pas montré ?  » Il écoute alors le temps du trajet sa sœur s'exprimer sur la mission d'aide à son prochain et il est alors le plus fier des grand frère de voir la benjamine grandir et apporter son aide à un autre humain qu'elle. Toutefois, il a un léger pincement à l'idée qu'elle puisse se trouver en position de danger avec une personne dépendante de l'alcool ou qui cherche à en sortir, alors tout en lui ouvrant le battant il lui murmure presque peu certain qu'il ait envie qu'elle l'entende finalement. « Soit prudente tout de même. » Sur-protecteur ? C'est son propre monde qu'il cherche à préserver et il ne veut pas qu'un alcoolique fasse fuir sa soeur ou pire encore lui fasse du mal. Au risque même de compromettre la présence de la jeune femme à Cap Harbor. Alors s'il doit se briser les reins pour monter un meuble il trouvera la force et le courage de le faire pour éviter que la jeune femme ne prenne la poudre d'escampette une fois encore. Exagéré dans ses pensées vous trouvez ? Mais vous n'avez pas idée comme Matt peut avoir envie de se renfermer encore plus dans son monde. A la question sur leurs soeurs il ne sait pas trop quoi répondre, il sait que Nat et Kate ont du mal à renouer depuis la fugue de la plus jeune. Il sait qu'il s'est rapproché peut être par égoïsme de sa cadette mais de là à l'avouer, cela jamais. Égoïsme et autre chose peut être mais c'est juste de la fraternité il s'en est convaincu depuis des années et les nombreuses prises de bec entre lui et Nate quand ils étaient plus jeune sont maintenant plus rares, ils n'ont plus rien à se prouver ou à prouver à leurs parents, alors les relations sont plus détendues. Bien que Nate en sache sans doute plus sur lui que n'importe qui d'autre vu qu'elle a été la bouée qui l'a empêché de sombrer lors de la disparition de Kate. La réponse arrive en décalée sans doute, et à plat mais il finit tout de même par lui dire « Je n'ai pas eut trop de temps pour a contacter dernièrement mais on doit se boire un verre prochainement quand on trouvera le temps. » Là se termine la conversation alors que les formalités d'usages se poursuivent, il manque de s'étouffer en voyant la ... cargaison arriver. Bon... Il n'est pas superman et doute d'avoir la force de Hulk alors il lance un regard à sa soeur. S'il veut bien l'aider, là, il n'y arrivera pas seul, il hésite même une seconde à appeler des déménageurs quitte à payer pour que ce monstre se face transporter chez la jeune femme. « Bon et bien, il n'y a plus qu'à, mais tu vas devoir m'aider un minimum là, parce que je n'ai ni peau verte, ni sang d'extra terrestre dans les veines. » Sans plus attendre ils se saisissent du colis, ou c'est le colis qui se saisit d'eux parce qu'ils ne vont pas au delà de la sortie du magasin que sa soeur crie déjà pour une pause. Il se retient de rire, parce qu'entre ses nerfs qui ne demandent que cela un peu de reste, le colis qui ressemble plus à une machine de sport qu'autre chose ils n'ont pas fière allure sur le trottoir. A sa remarque sur son dos lui réponds : « Rassure moi, ce n'est pas une machine de sport ? Parce que ça en a le volume et que je te jure de ne jamais venir chez toi pour y voir cet engin de torture ! » Puis face à la benjamine exténuée par les , cinq mètres à vu de nez parcourut il capitule une fois de plus et hoche la tête. Laissant sur le trottoir la jeune femme avec sa cargaison il sort les clés de sa poche et triture son téléphone de l'autre. Il se dépêche pourtant ne voulant pas qu'elle essaie de tirer toute seule ce qui fait une tonne d'après ses quelques estimations personnelles. Une fois dans le véhicule il réfléchit, déjà le rentrer dans l'engin va être une catastrophe mais une fois chez sa soeur y a t il seulement un ascenseur et si oui pourra t il supporter le poids du monstre de carton ? Il en a un doute aussi il prend deux secondes pour vérifier s'il n'existe pas un service de livraison de déménageur, mais apparemment les entreprises ne se défont pas de leurs employés seulement. Un soupir fataliste plus tard il actionne le moteur, sort de sa place e parking pour venir se mettre en warning devant la jeune femme et son chargement. Il sort du véhicule et ouvre les portières arrière pour rabattre les sièges, démonte ensuite la plaque du coffre et même s'il n'a pas un compas dans l'oeil (heureusement d'ailleurs ça peut faire mal) il se demande s'il ne faudra pas incliner en plus la bête pour la rentrer dedans. Il se tourne vers sa petite soeur et un découragement subis s'empare de lui avant qu'il ne lui ébouriffe les cheveux comme quand elle était petite. « Mais dans quoi tu m'embarques encore Katastrophe ? » Puis il commence à soulever avec l'aide de sa soeur l'objet, lentement, suant sang et eau ils parviennent à le positionner derrière le véhicule. Puis après il ne sait plus combien de contorsion et d'halètement ils parviennent à le loger dans le coffre même si il dépasse quelque peu du coffre. Heureusement qu'il est équipé pour toutes les situations le Matthew, et qu'il utilise les tendeurs pour retenir le colis dans le véhicule avant d'aller s'écrouler au volant. Il partit dans un éclat de rire avant de redémarrer la voiture et de dire à sa soeur mi sérieux mi plaisantant : « Je suis certain que la cause de ma mort viendra de l'une de vous, reste à savoir laquelle des Rhodes aura ma peau en premier ! » Les muscles des bras tendus, le dos en compote il prit la route de l'aba.. de chez sa soeur pour la ^prochaine séance de musculation non prévue à son planning.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Kate Rhodes
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 203
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Eliza Nelson-Riley ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone

Re: Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes ✻ ( Mar 12 Fév - 15:21 )

Don't move I'll be right there
Matthew & Kate

Le cerveau de Kate filtre absolument toutes les informations qu'on lui donne. La jeune femme ne retient que ce qui l'intéresse, le reste rentre par une oreille pour en ressortir par l'autre en un temps record. Ce n'est pas impossible que Matthew lui ait déjà parler de son poisson prénommé Katy. Ce n'est pas non plus impossible qu'il lui ait montré. À ce moment-là, Kate devait être totalement ailleurs. Ça ne l'étonnerait pas qu'elle ait simplement haussé les épaules, assez indifférente, comme elle le fait maintenant. Ça ne l'étonnerait pas non plus qu'elle oublie l'existence de ce poisson dans les prochaines minutes. Quand ça ne la concerne pas, elle a tendance à s'en foutre. Tout ce qui l'importe actuellement, c'est le transport de son nouveau meuble jusque chez elle. Kate et Matthew prennent tout de même le temps de discuter, l'aîné demandant à sa sœur comment elle va. Il lui parle aussi d'Adrian, admet qu'il est au courant d'une partie de l'histoire grâce à leur mère. Il la met alors en garde et Kate, elle lève les yeux au ciel. « T'en fais pas pour moi. » Marmonne-t-elle, en se disant que c'est plutôt à Adrian de se montrer prudent. La blonde ne fait jamais rien sans être certaine d'y gagner quelque chose. Elle n'a pas l'intention d'être une personne solide sur qui il puisse compte, elle ne compte pas assumer les responsabilités de ce parrainage. Un jour ou l'autre, il finira par le comprendre. Il finira par regretter leur rencontre, et par vouloir l'étriper Elle l'a prévenu, Kate. Elle lui a dit de manière plus ou moins claire qu'il ne devrait pas trop s'attacher à elle. Adrian, il n'en fait qu'à sa tête. La blonde en profite, tout en gardant en tête que ça explosera forcément entre eux. Mais Matthew ne doit pas s'en faire. Kate est grande, n'a jamais besoin de qui que ce soit quand il s'agit de mettre de l'ordre dans le bordel que représente sa vie par moment. La seule aide qu'elle réclame, elle est physique ou financière. C'est tout. Avant qu'ils n'atteignent le kiosque, la jeune femme se risque à parler de Natalia. La seule personne capable de la blesser. Elle ne se l'explique pas, Kate. Sa sœur la terrifie à un point qui dépasse l'entendement. Elle n'aime pas quand Natalia parle d'elle en mal, elle n'aime pas quand elle lui crache son venin en plein visage. La réponse de Matthew se fait attendre, laissant supposer qu'il la revue, mais ne veut pas le dire. Du moins, c'est ainsi que Kate perçoit son silence. Finalement, il dit qu'ils doivent se voir prochainement, et Kate ne peut pas s'empêcher de penser qu'à ce moment-là, ses oreilles vont siffler. « Tu lui passeras un chaleureux bonjour de ma part. » Dit-elle, pleine de sarcasme. Elle sait qu'à la minute où Matthew prononcera son prénom, il provoquera la colère de leur sœur. C'est toujours comme ça, avec Nat. À part hurler, elle ne sait rien faire d'autre. Kate s'occupe de récupérer son meuble, pour le moment démonté dans un carton qui fait quasiment sa taille. Dans l'idéal, elle voudrait que Matt transporte le carton tout seul. Malheureusement, il lui fait comprendre que ça ne va pas être possible. « Tu sais pas. P'tete que t'as été doté d'une force surhumaine insoupçonnée. » Et Kate, elle regarde un peu trop la télévision. Elle daigne aider son frère, mais abandonne rapidement. Si elle s'en donnait la peine, elle pourrait le transporter jusqu'à la voiture de Matthew. Sauf que Kate, elle ne se fatigue jamais inutilement. « OLALA t'es fouuuu ! Qu'est-ce que je ferais d'un truc de sport ? Y'a tout ce qu'il faut à la salle de Cap Harbor et de toute façon, mon appart est bieeeen trop petit pour un truc pareil. » Accessoirement, Kate n'est pas une grande fan de sport. « J't'assure que c'est un meuble. Sauf si on m'a menti. » Ce qui n'est pas impossible, à la réflexion. Elle propose à son frère d'aller chercher sa voiture pendant qu'elle patiente bien sagement, et il accepte sans qu'elle n'ait besoin de négocier. Elle sort son portable en attendant que Matthew revienne, parcourt les réseaux sociaux pour se ternir informée des dernières actualités. Appuyée contre le carton, elle sursaute quand elle le fait malencontreusement tomber, la chute provoquant un gros bruit alarmant. « Putain ! » Lâche-t-elle en essayant de redresser le fameux carton. Mais il est trop lourd et elle n'a pas de force, donc elle décide de le laisser à terre en priant pour que rien ne soit abîmé à l'intérieur. Matthew arrive peut de temps après, avec la voiture. « Hallelujah ! » S'écrit-elle tandis qu'il descend du véhicule. « Il est tombé tout seul, j'te jure. » Étant donné qu'elle ne sait pas jouer les innocentes, Kate se vend elle-même. Son frère prépare la voiture et ensemble, ils parviennent à loger le carton à l'arrière. Elle rigole à l'entente du surnom qu'il lui donne, puis remet ses cheveux en place. « Meeeh, ne détruis pas ma splendide coiffure ! » Matthew s'assure que le carton ne s'enfuira pas malgré le coffre légèrement ouvert et Kate prend place sur le siège passager. « Oh ça sera probablement moi ! » Qu'elle dit, pour répondre à la question de Matthew qui n'en était pas vraiment une. « Ou maman, avec son obsession à absolument vouloir que tu te maries. » Elle lève les yeux au ciel, lâche un long soupir. « En tout cas, ça sera pas Natalia. Miss Parfaite n'oserait jamais te faire du mal ! » Kate ne rate jamais une occasion de descendre sa sœur. Pour sa défense, Nat en fait sans doute autant de son côté. « T'as quelque chose de prévu après ? Parce que j'aurais bien besoin de ton aide pour monter le meuble. » Elle se tourne vers lui, les yeux luisant d'espoir. Matthew devait bien se douter qu'elle allait en profiter.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Don't move i'll be right there ✤ Kate Rhodes

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération