Hell of a life ✻ CAMIE

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Love is a mutual torture
avatar
Love is a mutual torture


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 5342
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez), Logan Pierce (Dacre Montgomery)

Hell of a life ✻ CAMIE ✻ ( Ven 28 Déc - 11:58 )



Hell of a life
with, CAMIE.


Noël arrive à grand pas et tes jours de boulot ne font que s’aggrandir. Tu passes pratiquement plus de temps entre ces murs blancs plutôt que chez toi. Candice te manque. Charlie aussi. T’as a peine le temps de l’embrasser le soir pour lui souhaiter bonne nuit que tu piques déjà du nez. Et le matin, vous vous croisez à peine. Tu ne vas pas te plaindre. Toutes heures supplémentaires’sont bonnes à prendre en ce moment. Mais voilà, t’aimerais bien pouvoir te poser cinq minutes pour faire un immense câlin à ta petite sœur et pouvoir profiter de Charlie et de son début de ventre rond comme il se doit. Néanmoins, et jusqu’a la fin de cette consultation, tu dois faire preuve de concentration. « Vous êtes venu ici il y a trois jours, c’est ça ? » que tu demandes, perplexe, n’arrivant pas à retrouver son dossier médical dans les archives de la tablette. « Je ne trouve pas ... » malgré les affirmations du patient, tu n’arrives pas à mettre la main dessus. « Vous vous souvenez de la personne qui vous a consulté ? » Vaguement, et après plusieurs tentatives, tu arrives à déchiffrer le prénom et le nom. Olivia. L’informiere avait donc osé prendre en dossier papier. « Je reviens, je vais aller chercher votre dossier à l’accueil dans ce cas. Il n’a pas encore du être informatisé. » Voilà que tu te remets à courir un peu partout pour avoir ce fichu sesame et en conclure que le mieux pour le jeune grand-père était de continuer son traitement. La grippe allait passer aussi vite qu’elle etait venu. Et oui, malheureusement, un état grippal ne guérissait pas en un claquement de doigt.

Il est presque treize heures de l’apres-midi et tu es un elf libre. Tu peux désormais prendre congé et bizarrement, tu trouves que tu l’as bien mérité. Après une bonne douche, tu prends la route jusqu’a la maison. Malgré la fatigue, tu entres dans la demeure avec un magnifique sourire. Candice ne tarde pas à se lever du canapé, pour venir se jeter dans tes bras. « Ow mon bébé. » Un immense câlin, quelques bisous et voilà que Candy retourne devant la télévision pour finir son episode ou son tu-ne-sais-pas-quoi. « Hey ! » Ton sourire s’agrandit encore un peu plus alors que tu approches de Charlie, dans la cuisine. Tu déposes un baiser sur ses lèvres afin de t’intéresser à ce qu’elle fait. « C’est pour ce soir ? » Tu sais que tu risque de te faire gronder, mais tu mets quand même ton doigts dans la préparation pour goûter. Pas mal. T’as hâte de pouvoir te mettre ça sous la dent. « ça était aujourd’hui ? » il ne demande pas seulement comment c’est passé sa journée, mais comment ça se passe avec ce petit être en plus dans son ventre. « Je change de haut et on y va ? » Vous déposerez Candice chez une amie, qui fête son anniversaire, et profiterez de l’après-midi pour commencer les premiers achats.

Trente minutes plus tard, vous êtes dans le centre commercial. « On commence par quoi ? » Pour le coup, il y a tellement de choses à prévoir que tu te sens un peu dépassé. « D’ailleurs, pardon pour ces derniers jours, c’est la folie à l’hôpital. Je ne pensais pas que je serais submergé de travail. » C’est peut-être bête de t’excuser pour ça. Après tout, c’est ton travail. C’est ce qui te permet de pouvoir faire vivre la petite famille. Tu savais que se ne serait pas toujours facile. « C’était pas toujours facile, je suis content de faire une pause et d’être ici avec toi. » Côtoyer la mort, de temps en temps, ca fait prendre conscience qu’il faut profiter de la vie. Vous entrez dans un magasin et flânez dans les allées. « Tu as déjà pensé au sexe du bébé ? A ce que tu aimerais ? » Maintenant que le choc de l’annonce été passé, vous pouviez en parler de façon sereine. Plus ou moins.


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 599
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy

Re: Hell of a life ✻ CAMIE ✻ ( Jeu 3 Jan - 22:33 )



Hell of a life
with, CAMIE.


Le pas lent et rassurant de Sunny apaisait toujours autant la jolie blonde. Charlie avait accepté d’arrêter de monter à cheval. Ou plutôt de ne plus monter les jeunes chevaux… Mais l’idée de s’arrêter totalement lui était impensable… Surtout qu’avec son bon vieux Sunny, elle ne risquait pas grand-chose. Et comme Cameron n’était pas là autant en profiter. Toujours aussi protecteur, son petit ami aurait préféré qu’elle ne pose plus ses fesses sur un cheval, mais c’était sans compter sur le caractère bien trempé de la blonde. Elle était enceinte, pas malade. Alors oui, elle n’allait pas se risquer à monter sur un jeune cheval aux réactions imprévisibles, mais rien ne l’empêcherait de monter son poney. Depuis 5 ans, elle n’avait jamais refait une chute avec lui, alors elle ne voyait pas pourquoi elle devrait rester à pieds. Heureusement son gynécologue, une femme elle aussi cavalière, pas de chance pour Cam, lui avait bien préciser que de petites balades au pas ne lui ferait pas de mal, bien au contraire. Le plus important, c’était qu’elle vive bien sa grossesse et si cela passait par une balade à poney par semaine et bien soit.

Enceinte, elle avait encore du mal avec l’idée. Elle se voyait mal maman. Ça lui paraissait encore impensable, mais bon il lui restait pas mal de temps pour se préparer. Elle s’occupait bien de Candice, il n’y avait donc pas de raison pour que cela se passe mal avec son bébé. D’ailleurs en parlant de la petite rousse, celle-ci était aussi du voyage. Juchée sur son petit poney, elle suivait Charlie, et autant dire qu’elle était fière. Quand elles arrivèrent au ranch après leur petite heure de balade, il était un peu plus de 11h et sa meilleure amie était affairée à travailler un cheval dans la carrière. Miky lui avait sauté au cou en apprenant la nouvelle. Visiblement, elle était limite plus impatiente que Charlie quand à l’arrivée de ce petit être. Mettant pied à terre, la blonde aida Candice à en faire de même avant de claquer la langue pour rentrer les deux équidés dans les écuries. Ce qui la déprimait le plus dans cette grossesse, c’était de mettre en pause son activité. Pour le moment, même si elle ne montait pas, elle pouvait continuer à s’occuper des soins, des boxes, des cours, mais cela ne durerait pas éternellement. Désormais un petit ventre rond se dessinait sous ses habits et elle ne pourrait bientôt plus le cacher à personne. Cela ne la dérangeait pas. A vrai dire, elle était assez heureuse de l’avouer, surtout depuis qu’elle avait dépassé la période charnière. A quasiment quatre mois de grossesse, la blonde avait moins de risques de faire une fausse couche et ça la rassurait.

Charlie jeta un rapide coup d’œil à sa montre avant d’attraper sa plaquette de chocolat noir. Elle avait une folle envie de gateau au chocolat… Cameron n’allait sûrement pas tarder. Enfin s’il débauchait à l’heure, ce qui n’était pas vraiment le cas ces derniers jours. Cameron accumulait les heures supplémentaires, il rentrait tard, quand la blonde dormait, alors évidemment, il ne passait pas beaucoup de temps ensemble. Il lui manquait, mais il était médecin et cela faisait partie intégrante de son métier. La blonde espérait juste que cela n’impacte pas trop leur vie de famille. Ils allaient devenir parents et elle craignait que Cameron n’arrive pas à se dégager du temps pour l’aider et profiter de leur enfant. Alors qu’elle venait tout juste de verser sa préparation dans la plat, un sourire éclaira le visage de Charlie, quand elle vit son chien partir en courant en direction de la porte d’entrée. Smart était mieux qu’une sonnette, il détectait les arrivants dès qu’ils garaient leur voiture sur le parking. Et vu l’heure qu’il était, il devait s’agir de Cameron. Quelques secondes plus tard, la voix du brun retentit dans la pièce, ce qui étrangement rassura tout de suite la blonde. Depuis qu’elle était devenue enceinte, elle se trouvait aussi plus inquiète. Vraiment étrange les hormones…
« Hé !! » Elle tenta de pousser la main de Cameron, mais trop rapide il réussit à goûter sa préparation. « C’est bon au moins ? » Elle espérait parce qu’elle avait mis du coeur à l’ouvrage. « Tu as mangé ? » Elle savait qu’il sautait pas mal de repas…. Déjà qu’il était pas épais, elle n’avait pas envie qui tourne de l’oeil à cause d’une hypoglycémie. « C’est un gateau au chocolat pour ce soir, pour le diner, j’ai pensé qu’on pouvait prendre des pizzas, j’ai la flemme de faire à manger... » Parfois, elle aimait juste s’écrouler devant le canapé et manger sa pizza en regardant des films...D’ailleurs peut-être qu’ils pourraient s’orienter vers une soirée de ce type. « Oui ça va, j’ai eu envie de vomir ce matin, mais rien d’horrible. » dit-elle gardant le meilleur pour la fin. « Et j’ai commencé à le sentir bouger. » Ce qui avait provoqué un grand moment de solitude pendant les quelques secondes qui lui avait fallut pour comprendre de quoi il s’agissait. Maintenant elle n’arrêtait pas d’espérer que ça recommence….et visiblement leur bébé éprouvait un certain plaisir à jouer au poisson… S’il commençait déjà à bouger, la blonde préférait éviter de penser à l’avenir.. « Oui, vas y, de toute façon, faut que je me douche. » Hmm, elle n’allait pas y aller comme ça en puant le cheval.

Le centre commercial est bondé. Charlie n’a qu’une envie faire demi tour, mais elle essaie de trouver les points positifs à leur venue. « On peut aller au magasin pour bébé, faut qu’on commence à préparer. » Hors de question de s’y prendre au dernier moment. La blonde avait besoin de savoir que tout serait près à l’avance ! « J’ai choisi d’aimer un médecin urgentiste, faut bien que j’en accepte les conséquences, même si j’espère que tu vas trouver de temps, parce qu’il est hors de question que je sois la seule à changer les couches. » dit-elle avant de lui lancer un regard amusé pour partir en direction du magasin désiré. En écoutant le brun, Charlie s’immobilise et passe tendrement ses bras autour de son cou. « Moi aussi ça me manque. » Leurs petits moments en amoureux sont plus rares et ça lui manquent. « Surtout que bientôt ça sera encore plus difficile... » Leur enfant risque de leur prendre pas mal de temps. Autant dire que quand ils auront du temps, ils l’utiliseront sûrement pour dormir ou se reposer. « Je sais pas… n’importe, tant qu’il est en bonne santé. D’ailleurs va falloir qu’on réfléchisse, si on veut connaître le sexe ou pas… mais bon vu que tu viens aux echos… j’ai bien peur d’être spoilé! » Si elle n’y comprenait rien, ce n’était pas le cas de Cameron. « Et toi ? » Attrapant la main du brun, elle le tire délicatement d’ailleurs elle, jusq’au rayon peluche. « Oh c’est trop mignon. » dit-elle en attrapant un gros nounours bleu. « Et celui là aussi ! » Cette fois-ci il s’agit d’un éléphant de couleur verte. « Me dis surtout pas qu’on a assez de peluches... » Ce qui est tout a fait le cas...Mais la blonde voit pas comment elle peut ressortir de ce genre de magasin sans son stock de peluche. « Le pire c’est que je sais même pas ce qui faut... » Va vraiment falloir qu’elle demande conseil aux mamans à l’école...Parce que pour le coup elle est un peu paumée.


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

Hell of a life ✻ CAMIE

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération