Ghost from the past [Misha]

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Ghost from the past [Misha] ✻ ( Ven 4 Jan - 21:12 )












Cela faisait un moment que je n’avais pas pris le temps de sortir, de faire juste quelque chose pour moi. Depuis les petits problèmes de santé qu’avait eue ma mère, j’avais eu tendance à rester avec elle bien plus souvent qu’il ne le faudrait. Elle en avait pris l’habitude et c’était aussi mauvais pour elle, que pour moi. Alors j’avais décidé de me retirer petit à petit, d’espacer mes visites. De toute façon je n’étais pas son seul enfant. Je savais que Giovanni et Simone étaient aussi aux petits soins avec notre mère. Par contre durant ce laps de temps je n’avais pas vraiment eu de nouvelle de Jocelyn. J’avais essayé de la contacter plusieurs fois, je lui avais envoyé des messages à Noël et pour le nouvel an, mais tous étaient resté lettre morte. De toute évidence elle m’en voulait encore pour quelque chose. La question était de savoir quoi. Avec Jocelyn j’avais perdu le compte des griefs qu’elle avait contre moi. Pourtant j’avais eu l’impression que les choses avaient réussi à se tasser entre nous, qu’on pouvait reprendre une relation normale.
Je me sentais un peu perdu et Jocelyn n’était pas la seule raison. Il y avait son père aussi. Depuis quelques temps j’évitais ses appels, ou alors j’étais très évasif sur mes avancées dans la recherche d’informations sur sa fille. Je prenais un très gros risque j’en avais conscience, mais en même temps j’étais tiraillé. Ma conscience était en train de me jouer des vilains tours. D’un côté j’avais l’homme à qui je devais tout, qui m’avait permis de trouver ma voie et surtout ma place et de l’autre côté Jocelyn. Jocelyn qui représentait beaucoup plus de choses que je ne voulais l’avouer.
C’était bien pour cela que j’avais besoin d’une soirée pour moi. D’une soirée où je pourrais faire tout ce dont j’avais envie. Dans un première temps cela signifiait une pizza devant la télé et finalement non. Il fallait que je sorte, que j’essaye de m’ouvrir au monde. Je pourrais finir au cimetière, mais Ozzy aurait encore trouvé quelque chose à redire à cela, alors je préférais aller dans un bar.

Les bars avaient ce pouvoir magique de me faire sentir hyper bien entouré alors que j’étais tout seul. D’ailleurs je ne comptais pas finir ma soirée avec une femme quelconque à qui offrir un verre était trop facile. Non je voulais juste profiter de ce moment seul avec moi même et ne penser à rien. Enfin ça c’était sans compter sur le destin ou le karma – on lui donnera le nom qu’on veut – qui avait décidé que j’avais encore des choses à prouver.
Alors que j’étais tranquillement installé à une table, mon regard avait déviait sur les personnes présentes. La plupart n’avait aucun intérêt pour moi, je glissais d’une personne à une autre jusqu’à tomber sur ELLE.
En la voyant, j’avais du me pincer plusieurs fois, boire plusieurs gorgée de ma bière pour m’assurer que j’étais bien dans le monde réel et non pas dans un rêve. Pourtant c’était l’impression que cela me donnait. J’avais l’impression que Jessica se trouvais devant moi. Pourtant je savais que ce n’était pas possible. Elle était mort des années plus tôt, j’avais réussi à faire mon deuil depuis longtemps, mais me retrouver face à une personne qui lui ressemblait comme deux goûte d’eau c’était compliqué. Et malgré moi je me sentais incroyablement attiré par cette personne. J’essayé de résister, de me dire que ce n’était qu’une réponse psychologique à un manque survenu des années plus tôt, mais non mon corps bougeait sans que je lui en donne l’ordre. Sans que je m’en rende compte j’étais face à cette femme incroyablement belle et je ne savais pas quoi dire. Je la regardais, elle me regardais et pour ne pas gâcher ce moment il fallait que je parle. « Jessica c’est toi ? » Je regrettais immédiatement cette phrase. Elle était sortie sans que je puisse faire attention, mais mon cerveau captait une information et mon corps une autre. Rien n’était en harmonie. « Pardon ce n’était pas ça que je voulais dire. » Ou peut-être bien que si. En tout cas je ne voulais pas la laisser partir. « Je peux t’offrir un verre ou tu es accompagné ? » Autant éviter le coup du copain hyper jaloux qui voulait m’en coller une.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Sam 5 Jan - 18:57 )


Pio & Misha

ghost from the past


Comme chacun des Noël que Misha a passés loin de sa famille, celui-ci a fait naître en elle un profond sentiment de nostalgie. Elle a toujours eu tendance à se raccrocher un peu trop fort au passé, a du mal à tourner la page des souvenirs d'enfance et à se permettre de passer du temps avec de nouvelles personnes, dans sa nouvelle vie. Et pourtant, comme chaque année, Misha a envoyé à ses parents une photo de ce magnifique sapin qu'elle a monté toute seule, dans leur salon à sa soeur et elle. Elle en est fière de son sapin même si il ne représente pas grand chose, seulement quelques jours à ne pas travailler et à boire plus de café devant plus de films guimauves. Avant Cap Harbor et après l'Espagne, elle avait Roman avec qui passer le temps. Les films paraissaient moins stupides aux cotés de son fiancé, peut-être parce qu'ils prenaient moins le temps de s'arrêter sur la véritable histoire véhiculée. Pour Nouvel-An, ils partageaient toujours une coupe de champagne devant la cheminée avant qu'il ne lui offre un énième collier en or, cadeau en échange de ses trop nombreuses absences. Mais à présent, Misha est seule. Nelly n'était même pas là pour faire le décompte à ses cotés, sa petite soeur a toujours eu le don pour partir vagabonder sans prévenir et revenir comme si de rien n'était. Misha ne peut pas lui en vouloir, elle n'est plus une enfant après tout même si elle ne peut s'empêcher de la considérer comme tel de temps en temps. Alors pour l'espagnole, les fêtes ont été longues. Sans fin même, et elles ont fait naître en elle un grand sentiment de solitude dont elle n'a même pas envie de se débarrasser en allant au cabaret.   Ce soir, Misha a eu envie de se faire plaisir. Elle a sorti sa jolie robe du placard, la rouge qui lui colle au corps mais qui s'arrête assez bas que pour ne pas faire vulgaire. Elle a franchi les portes d'un bar, s'est assise derrière le comptoir et a commandé son cocktail favori, un Tequila Sunrise. Avec un sourire, elle remercie le barman et commence à machinalement tourner la paille dans son verre afin de mélanger les deux couleurs du cocktail en une seule. Rapidement, Misha se perd dans ses pensées. Elle songe à sa carrière dans laquelle elle ne se sent pas à sa place, ou encore au type qui l'a harcelée au cabaret l'autre jour. Elle en a bien besoin de ce verre, il lui faudra au moins ça pour se défaire de la tension qui lui pèse sur les épaules. Une voix vient cependant percer sa bulle, trois mots qui lui sont adressés par un homme qu'elle regardait sans vraiment voir comme lorsqu'on croise le regard d'un inconnu sans le vouloir. Surprise, Misha beug une seconde et fronce légèrement les sourcils, mais l'homme se reprend avant qu'elle ne puisse répondre. « C'est quand même plutôt fort comme lapsus, » répond-elle avec un sourire amusé. Il lui propose un verre et Misha, ça la surprend car l'invitation arrive de manière totalement inattendue. Autant elle n'est pas surprise qu'un homme lui propose sa compagnie au cabaret, autant là elle ne s'attendait pas à être interpellée par qui que ce soit. Évidemment, son sentiment de solitude lui crie à pleins poumons d'accepter l'offre. « Ce verre à moitié vide était ma seule compagnie pour ce soir. » Elle pousse un soupir en réalisant ce qu'elle vient de dire. « Bon sang ce que cette phrase fait pathétique. » Misha regarde ensuite la chaise à coté d'elle avant que son attention ne se reporte sur l'homme. « Mais tu peux m'offrir le suivant, sauf si c'est seulement pour t'excuser de m'avoir confondue avec cette Jessica. Franchement, je ne suis pas vexée pour si peu. » Elle lui offre un nouveau sourire, espérant ne pas le faire fuir avec ses paroles prononcées trop rapidement.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Sam 12 Jan - 9:37 )












En allant dans un boire pour essayer de penser à autre chose, de faire le vide en moi je ne pensais pas tomber sur la réincarnation de Jessica. J’en arrivais même à me demander si ce n’était pas vraiment elle. Peut-être qu’il y avait eu un miracle, peut-être qu’elle était vraiment vivante et qu’à l’époque c’était une erreur. J’avais conscience que c’était ridicule, qu’on était pas dans un film et qu’elle ne pouvait pas revenir d’entre les morts, mais une partie de moi voulait y croire. Parce que sa mort m’avait détruit, parce que c’était à cause de cela que j’avais eu besoin de partir loin de Cap Harbor pour faire mon deuil. Et jusqu’à présent j’avais très bien réussi. Je pensais toujours à elle, mais ce n’était plus douloureux. Enfin jusqu’à ce soir et je savais que tant que je n’aurai pas été voir cette femme, je n’arriverais pas à me convaincre que peut-être elle était en vie.
Je prenais un risque, un gros risque Giovanni serait sûrement en train de me dire que c’était une erreur de faire ça, mais tant pis j’y allais quand même. Après être resté 10 minutes à l’observer, à la voir jouer avec sa paille je me décidais enfin à aller faire elle.
En m’approchant je pouvais me rendre compte que ce n’était pas Jessica, mais bon dieu elle était aussi belle, aussi attirante et intrigante. J’avais beau savoir que ce n’était pas elle, mon corps réagissait comme tel et mon cerveau ne m’aidait pas vraiment en posant cette question stupide. Non ce n’était pas Jessica. Jessica était morte et je m’excusais immédiatement auprès de cette jeune femme. « C'est quand même plutôt fort comme lapsus, » Elle n’avait pas tort, mais que pouvais-je lui dire ? Qu’elle était la réplique parfaite de mon ex-copine décédée ? Comme entrée en matière on avait vu mieux quand même. « Les habitudes ont la vie dure, tu ressembles à quelqu’un que j’ai connu » Le tutoiement était normal et beaucoup trop facile, je devrais peut-être me méfier et partir très loin d’ici, mais je ne pouvais pas et je prenais la place à côté d’elle en lui proposant un verre. Sauf si elle était accompagné, parce que je n’étais pas d’humeur à subir la jalousie d’un gars. « Ce verre à moitié vide était ma seule compagnie pour ce soir. » Voilà qui avait le mérite d’être clair. « Bon sang ce que cette phrase fait pathétique. » Je haussais les épaules. Ce n’était pas si pathétique que cela. « Avant de t’apercevoir dans la foule, mon verre était aussi mon unique compagnie » Peut-être que cela était plus facile à gérer pour un homme que pour une femme ? Je n’en avais aucune idée en fait. C’était juste un moyen comme un autre de penser à autre chose. « Mais tu peux m'offrir le suivant, sauf si c'est seulement pour t'excuser de m'avoir confondue avec cette Jessica. Franchement, je ne suis pas vexée pour si peu. » Je réponds à son sourire, j’aime déjà son franc parlé. Elle ressemble peut-être à Jessica, mais quelque chose me dit que son caractère est à l’opposé du sien. « Je pourrais m’excuser parce que ce n’est jamais très sympa de confondre deux personnes, mais non ce n’est pas pour cela » Si ma mère m’entendait elle serait sûrement en train de me tirer les oreilles et me forcer à m’excuser, mais on allait se calmer, il n’y avait pas mort d’homme et l’erreur était humaine. « Peut-être même que j’ai fais exprès de me tromper pour faire une entrée en matière remarquée » Les hommes avaient des techniques de dragues tellement ridicules maintenant que cela ne m’étonnerait pas que certains fasse semblant de se tromper. « Ou alors, je me suis juste dit que c’était plus simple d’être solitaire à deux » Je ne savais pas si cette phrase avait un sens, mais pour moi oui. Être seul à deux, c’était plus sympa. « Je te laisse choisir la version que tu préfère. Celle qui te semble la plus réaliste.» Je lui offrais un sourire énigmatique et je finissais mon verre, parce qu’au final c’était un peu des deux. J’attirais l’attention du serveur pour qu’il nous resserve la même chose.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Sam 19 Jan - 22:16 )


Pio & Misha

ghost from the past


Elle se souvient d'une époque où elle n'avait pas besoin d'aller dans un bar pour obtenir la boisson qu'elle désirait. Il lui suffisait d'utiliser le mini-bar de son immense maison en Italie, ou simplement de tourner la tête vers la première personne venue pour lui demander à boire, peu importe le prix. Elle avait sa notoriété Misha, commençait presque à devenir célèbre avant de tomber de son piédestal.  Mais tout ça, ça remonte à si loin. Une autre vie où elle était bien différente de celle qu'elle est aujourd'hui, une fille seule en manque d'affection avec le rêve d'un jour retrouver tout ce qu'elle a perdu. Misha, elle tourne autant en rond que cette paille qu'elle fait aller dans le fond de son verre. Elle est surprise qu'on vienne lui parler mais pas dérangée, loin de là. Ça la sort un peu de la monotonie de sa soirée et pour cette raison, elle se refuse à simplement lui dire que ce n'est rien si il l'a confondue avec une autre pour qu'il finisse par simplement s'en aller. Elle a envie de discuter elle, de passer un peu de temps en bonne compagnie pour ne pas finir par se dire qu'elle est venue pour seulement boire, ce qui lui donne un léger air d'alcoolique. En entendant le temps qu'il emploie, du passé et non du présent, Misha hausse un sourcil. Elle arrive à faire fonctionner ses neurones et en déduit que cette personne ne fait donc plus partie de sa vie, et qu'elle ne va donc pas s'étendre sur le sujet. Elle n'arrive cependant pas à trouver une assez bonne répartie que pour ne pas avoir l'air un peu pitoyable, avec seulement son verre vide pour animer sa soirée. « Alors tu as bien fait de venir, » conclut-elle avec un sourire aux lèvres avant de se tourner à moitié dans sa direction. Elle est franche Misha, elle l'a toujours été, ça doit venir de son sang d'espagnole. Ou simplement parce qu'elle a trop de mal à supporter la solitude sur le long terme et que lorsqu'elle voit une occasion de ne plus être en tête à tête avec ses propres pensées, elle la saisit. « Tant mieux, » glisse-t-elle avant de le laisser continuer. La suite la surprend agréablement et étire ses lèvres en un sourire plus grand. « N'empêche que si c'est le cas, ça a fonctionné vu que je ne t'ai pas encore dit d'aller voir ailleurs. » Et Misha, elle aime bien qu'on mette en oeuvre des tactiques juste pour pouvoir lui parler. Ça la touche, ça la fait se sentir importante pendant un moment. Il lui offre ensuite une troisième proposition avant de lui offrir la possibilité de choisir. Réfléchissant, elle plisse légèrement les paupières et ses pinces les lèvres avant de brièvement hocher la tête. « J'aime plutôt bien la troisième idée, alors je vote pour les solitaires à deux. » Elle lui rend son sourire, plongeant un moment son regard dans le sien avant de reporter son attention vers le barman. Maintenant, elle ne dirait clairement pas non à un deuxième verre. « Au fait, moi c'est Misha, pas Jessica, » dit-elle avec son habituel sourire en coin. Si elle connaissait la situation, si elle savait qui était Jessica, probablement qu'elle aurait été plus subtile dans sa présentation. Elle prend appui sur le bois du bar et pose son menton sur son poing avant qu'un nouveau verre ne finisse par atterrir devant elle. « Mais rassure-moi, si tu l'avais fait exprès, tu n'auras pas choisi n'importe quelle autre fille dans ce bar pour jouer le coup du "je me suis trompé", si ? Ça risquerait de blesser mon égo, » avoue-t-elle pour plaisanter, même si il y a tout de même une part de vérité là-dedans.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Mer 30 Jan - 11:26 )












Aller parler à cette femme était sûrement une très bonne idée, mais la confondre avec Jessica c’était sûrement la pire connerie que je pouvais faire. Je n’essayais pas de me trouver des excuses, ni à me faire pardonner en lui proposant un verre. Si son verre était sa seule compagnie, c’était aussi le cas pour moi alors autant qu’on se tienne mutuellement compagnie. En tout cas non, ce n’était pas une façon minable de m’excuser pour m’être trompé de prénom. Les erreurs pouvaient arriver non ? On m’avait souvent confondu avec Simon quand j’étais jeune et cela ne m’avait jamais traumatisé. Peut-être même que c’était une technique de ma part, peut-être que j’avais fait exprès de me tromper de prénom pour l’approcher, pour oser lui adresser la parole. Tout était possible dans un bar et avec de l’imagination. « N'empêche que si c'est le cas, ça a fonctionné vu que je ne t'ai pas encore dit d'aller voir ailleurs. » Et j’espérais bien qu’elle ne le ferait pas. Bien que cela ne serait pas la fin du monde si c’était le cas. « A croire que j’ai plus de chance que les autres » Ou alors j’étais le seul à avoir eu l’audace de l’aborder. Une femme solitaire ce n’était jamais évident à aborder. En général les hommes préféraient quand elles étaient en groupe, le risque de se prendre un râteau était moins grand. Personnellement je m’en foutais et puis je lui donnais une autre excuse à ma présence à ses côtés, à la raison pour laquelle j’étais venue lui parler. On pouvait être seul à deux et se tenir compagnie. C’était une manière comme une autre de passer la soirée. C’était juste à elle de choisir l’option qu’elle préférait. Celle qui pouvait lui faire plaisir. « J'aime plutôt bien la troisième idée, alors je vote pour les solitaires à deux. » C’était aussi mon option préférée, cela tombait plutôt bien. « Alors trinquons à notre soirée de solitaire » Je levais mon verre pour le cogne contre le sien et boire une gorgée sans la quitter des yeux. Vraiment cette femme m’intriguait. En plus de ressembler à Jessica, j’avais l’impression qu’il y avait des milliards de choses à découvrir sur elle. « Au fait, moi c'est Misha, pas Jessica, » Si elle s’était appelé Jessica, j’aurai sûrement remis beaucoup trop de choses en question. Je me serais sûrement tirer de cet endroit le plus rapidement possible en me demandant si ce n’était pas une mauvaise blague que quelqu’un était en train de me faire. « Enchantée Misha. Très joli prénom d’ailleurs » Je ne savais pas si cela avait une origine quelconque, mais cela sonnait plutôt bien. C’était agréable à l’oreille. « Moi c’est Pio » Alors oui cela ne ressemblait pas à grand-chose et on avait souvent envie de dire PiouPiou plutôt que Pio, mais non je refusais. Je n’avais pas un prénom de 3 lettres pour me farcir un surnom deux fois plus long. « Mais rassure-moi, si tu l'avais fait exprès, tu n'auras pas choisi n'importe quelle autre fille dans ce bar pour jouer le coup du "je me suis trompé", si ? Ça risquerait de blesser mon égo, » Je rigolais à sa demande. Voilà qui était quand même très recherchée, mais en même temps qui pouvait effectivement fonctionner avec n’importe qu’elle femme de se bar. « Tu veux la version honnête, ou la version qui te ferais plaisir ? » Il n’y avait qu’une seule version, mais j’avais envie de jouer un peu. Si on pouvait appeler ça un jeu. C’était juste une manière de la faire marcher, de voir ses réactions. « Peut-être que je suis un habitué de ce bar et que c’est ma technique favorite pour approcher une femme » Bien qu’au final, cela faisait des années que je n’étais pas venu ici. « Ou peut-être que j’étais venu dans ce bar avec juste l’envie de boire un verre, rentrer chez moi et puis je t’ai vu et mes plans ont changé, je songe même à te faire des tours de magie pour t’impressionner» La magie était autorisé, même si je n’étais pas un champion, mais sûrement pas parler de mon boulot. Cela pourrait la faire fuir.   « Mais donc tu es ce genre de personne avec un égo important ? » Ce qui me faisait assez rire je devais l’avouer.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Mer 30 Jan - 20:52 )


Pio & Misha

ghost from the past


Face à ce compliment si subtile, Misha ne peut que sourire comme une enfant. Elle aime être remarquée, mise en valeur, elle ne peut donc qu'être comblée quand elle entend dire que l'homme qui lui parle en ce moment est une personne chanceuse. Ça pourrait être une technique de drague bateau, quelque chose qu'il dit pour simplement la mettre dans son lit avant de la mettre à la porte dès que le soleil sera levé. Mais tant pis, elle s'en fiche l'espagnole. Non seulement lui n'a ni le visage ni les paroles d'un dragueur invétéré, mais en plus elle ne dirait pas non à un peu d'affection même si ça ne doit être que sur la courte durée. Ça fait si longtemps qu'elle n'a plus été sur un piédestal la pauvre, à chaque fois ce ne sont que des types lourds qui lui claquent les fesses au cabaret et qui l'appellent chérie à tout bout de champs. « Ne parle pas trop vite, peut-être que je suis moins intéressante que j'en ai l'air. Si ça se trouve, j'ai déjà fait fuir tous ceux qui ont voulu m'aborder avec un monologue sur la biographie de Shakespeare. » Pourquoi Shakespeare ? C'est le premier nom célèbre qui lui est venu en tête. Quand elle veut, Misha est capable de trouver les mots pour mettre ses charmes en valeur. Elle est un peu habituée en réalité, c'est devenu son mode de fonctionnement de valoriser son physique plutôt que sa personnalité dès qu'elle franchit les portes de son second lieu de travail pour y porter sa casquette de danseuse. Ce soir pourtant, elle n'en a pas envie. Elle ne veut pas jouer avec cet homme, le tester, le faire mariner juste assez que pour le laisser sur sa faim et s'en aller comme une fleur. Cette fois-ci, Misha est plus d'humeur a avoir une véritable conversation dans un lieu neutre, avec un homme qui ne l'a pas vue se déhancher quelques minutes plus tôt. Elle sourit quand ils trinquent, cogne son verre contre celui de l'inconnu avant d'en boire une gorgée. Elle se présente et il complimente aussi son prénom. « Merci, » dit-elle avant de rire doucement. « Attention, trop de compliments et je vais finir avec les joues aussi rouges que si j'en avais bu trois comme ça, » dit-elle en désignant son verre. Elle est sensible aux compliments, mais ce n'est plus vraiment étonnant au point où on en est. Non pas parce que ça gonfle son égo, quoi qu'il y a peut-être un peu de ça aussi. Mais ça lui permet de se sentir valorisée, mise sous les feux des projecteurs le temps d'un instant. L'homme à coté d'elle se présente sous le nom de Pio et, intriguée, Misha penche légèrement la tête sur le coté pendant qu'un nouveau sourire vient étirer ses lèvres. « Très original pour un américain, » dit-elle en plissant légèrement les paupières avant d'ajouter « Tu ne viendrais pas d'Italie par hasard ? J'y ai passé quelques années et c'est un prénom que j'ai entendu une ou deux fois, c'est pour ça. » Pio l'intrigue, et maintenant elle a envie de savoir quel genre de personne se cache derrière ces trois petites lettres. Est-ce qu'elle est spéciale Misha, ou bien l'a-t-il choisie car elle est la première a avoir capté son attention ? « J'hésite un peu, » dit-elle sans donner de réponse concrète, préférant voir ce que lui décide de choisir. Ce qu'il ajoute ensuite pourrait la vexer et pourtant, il arrive à faire rire Misha. Elle hoche la tête pendant que ses doigts font machinalement tourner son verre sur le bois du bar. « Elle fonctionne bien ? » demande-t-elle en haussant un sourcil tout en relevant les yeux pour croiser le regard de Pio. Elle croise les jambes et se tourne vers lui, signe qu'elle est à présent entièrement impliquée dans cette conversation et non prête à partir dès qu'elle en aura l'occasion. Le coup des tours de magie, c'est la cerise sur le gâteau. « Vraiment ? Je serais ravie de voir un de tes tours mais je te préviens, je suis une femme difficilement impressionnée. » Ça la rend encore plus curieuse Misha, est-ce que Pio est un magicien à plein temps ? Elle l'imagine animer des fêtes d'anniversaire pour enfants et même si certains trouveraient ça ridicule, elle pense plutôt que ce serait adorable. À la question qu'il lui pose, elle hausse innocemment les épaules. « Comme beaucoup de femmes, non ? On aime bien se dire qu'on a été le choix numéro un d'un homme, surtout un qui nous fait rire. » Elle glisse ça comme ça, de manière peu subtile. Mais Misha est une fonceuse, elle tourne rarement autour du pot quand il s'agit de dire les choses qu'elle pense. « Par contre tu m'as teasée là alors fais-moi un tour de magie, impressionne-moi. » Elle sourit de plus belle avant de porter son verre jusqu'à ses lèvres pour en boire une longue gorgée, de plus en plus intéressée par ce Pio venu embellir sa soirée.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Sam 2 Fév - 13:13 )












Bien que je ne mettais pas sa culture en question, j’avais des doutes qu’elle puisse se mettre à part de la biographie de Shakespeare dans un bar. Ce n’était pas vraiment le lieu approprié, mais en même temps c’était une technique de génie pour faire fuir n’importe qui. Malheureusement pour elle il en fallait plus pour me décourager que de parler littérature. « Peut-être que ce bon vieil anglais et mon auteur préféré et que j’adorerais de parler de sa biographie » Mais non il ne l’était pas, même si j’aimais beaucoup lire je devais avouer que le style de Shekespeare n’était pas forcément le mien, mais j’aimais sa répartie et sa façon de voir les rencontres dans un bar. Au moins je pouvais me sentir chanceux ce soir, parce qu’elle acceptait de me donner son prénom. Qui était d’ailleurs très joli et je ne me gênais pas pour le lui faire remarquer. « Merci, » Cela me faisait plaisir. « Attention, trop de compliments et je vais finir avec les joues aussi rouges que si j'en avais bu trois comme ça, » Voilà qui était intéressant à savoir. « Je vais peut-être continuer à t’en faire, ou alors t’offrir un autre verre avant la fin de la soirée » Ce soir j’avais envie de dire que tout était possible. J’avais bien cru que Jessica était revenu des mortes, alors oui je m’attendais à tout maintenant. « C’est un prénom que je ne risque pas d’oublier en tout cas. Il a une signification particulière ? » Ce n’était pas un nom américain, mais il avait forcément une histoire. Peut-être du à une origine étrangère, à des parents qui voulaient un prénom hors du commun. Tout était possible. En tout cas c’était bien plus joli que Pio. « Très original pour un américain, » Peut-être même un peu trop à mon goût. Mes frères avaient eu beaucoup plus de chance que moi à la loterie du prénom. « Tu ne viendrais pas d'Italie par hasard ? J'y ai passé quelques années et c'est un prénom que j'ai entendu une ou deux fois, c'est pour ça. » Je la féliciter en levant mon verre dans sa direction. C’était une belle déduction de sa part. « Si c’est complètement italien. Mes parents ont quitté l’Italie quand j’avais 5 ans. » Mais pourquoi je lui racontais ma vie d’abord ? Elle en avait sûrement rien à cirer. « Tu as visité quel endroit de l’Italie ? » Peut-être même qu’elle avait même rencontré ma famille sans le savoir. J’espérais que non. Pour elle ça serait mieux que non.
En tout cas depuis que j’étais venu aborder Misha, la soirée s’annonçait beaucoup plus intéressante. Il ne restait plus qu’à elle de savoir si elle je faisais le coup à chaque femme que je rencontrais ou si c’était juste elle. « Elle fonctionne bien ? » Je haussais les épaules. Je n’en avais aucune idée parce que c’était la première fois et donc on pouvait dire que Misha était mon crash test. Mais honnêtement je me serais passé des souvenirs de Jessica qui remontent à la surface. A la place j’essayais de l’impressionner en disant que j’étais magicien. Ce qui ferait bien rire mes frères parce qu’à chaque fois que je venais les voir avec un nouveau tour je me plantais 3 fois sur 4. « Vraiment ? Je serais ravie de voir un de tes tours mais je te préviens, je suis une femme difficilement impressionnée. » Merde, peut-être que j’aurai du me terre sur le truc du magicien. J’allais encore me ridiculiser. « Oulaa, tu places déjà la barre très haute, je vais devoir choisir mon meilleur tour alors » Dans un endroit beaucoup plus intime j’aurai sûrement pu dire que mon meilleur tour c’était d’enlever mes vêtements, mais je ne connaissais pas assez Misha et surtout je n’étais pas un homme facile non plus. Puis sa ressemblance avec Jessica était trop perturbante pour le moment. Mais je remarquais que mademoiselle avait beaucoup d’égo et cela me faisait rire. « Comme beaucoup de femmes, non ? On aime bien se dire qu'on a été le choix numéro un d'un homme, surtout un qui nous fait rire. » Elle n’avait pas tort, mais je retenais surtout que je la faisais rire. « Pourtant tu n’as pas encore vu mon génie comique à l’oeuvre » Bien qu’il n’y avait que moi qui rigolait à mes blagues. Mais je me faisais rire c’était déjà une bonne chose. « Par contre tu m'as teasée là alors fais-moi un tour de magie, impressionne-moi. » Je me tournais à mon tour vers elle un grand sourire aux lèvres. « J’espère que t’es prête à être impressionnée » Et parce que je ne sortais jamais sans mon jeu de carte. « Okay, j’ai mon jeu de carte, si tu as un stylo sur toi, je vais écrire une prédiction, tu vas vérifier que le jeu n’es pas truqué et choisir un chiffre entre 10 et 20 » Je me lançais dans une aventure que je ne maîtrisais absolument pas, mais j’espérais ne pas être trop ridicule. « la prédiction est okay et je te la confie. Maintenant à toi de jouer et si je suis un magicien digne de ce nom je devrais retrouver la carte de ma prédiction. » A cet instant précis, je me demandais pourquoi j’avais choisi ce tour et pas un stupide tour de carte. « Et je jure de ne pas tricher, parce que la triche c’est moche » J’étais prêt, je n’avais plus qu’à attendre que Misha soit prête aussi.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Sam 16 Fév - 18:48 )


Pio & Misha

ghost from the past


De manière totalement naturelle, Misha sourit. Bien loin de ceux forcés qu'elle aborde à chaque fois qu'un client au cabaret lui dit qu'elle a bien dansé, encore plus loin de ceux qu'elle a quand elle doit faire semblant d'être heureuse quand elle croise une collègue de travail au supermarché, c'est un sourire immense qui vient illuminer ses traits. Elle apprécie le fait qu'il arrive à chaque fois à rétorquer quelque chose à ce qu'elle lui dit, même si ses réflexions à elle ne sont pas toujours des plus réfléchies. Il arrive à l'étonner et ça, c'est un gros point positif pour elle qui a toujours aimé qu'on la surprenne. « Vraiment ? Je te conseille de ne pas parler trop vite, tu as face à toi une fan de théâtre qui pourrait prendre au pied de la lettre cette révélation certainement dite pour me faire plaisir. » Qu'on se le dise, Misha serait incapable de véritablement réciter la biographie de Shakespeare. Elle est cependant belle et bien une amoureuse de théâtre, elle qui le pratique depuis ses seize ans. Elle pourrait aisément citer toute une partie d'une de ses oeuvres, même si Hamlet reste celle qu'elle connaît le mieux alors qu'elle ne l'a jamais joué. En plus de l'impressionner, voilà qu'il se montre généreux en compliments et ça notamment à l’égare de son prénom. Misha est un prénom qu'elle affectionne particulièrement, bien plus que Carmen qui aurait dû être son héritage si elle était née quelques mois plus tôt. À nouveau, un sourire vient étirer le coin de ses lèvres. « Comme tu préfères, à voir si tu arrives plus vite à me faire rougir avec des mots ou avec des verres. » Elle se mord légèrement la lèvre, réalisant qu'elle vient d'entrer dans le mode du flirt. Elle est prête à entrer dans ce jeu, en même temps il a su aisément trouver les mots pour attirer entièrement son attention. « C'est russe, je crois. Je l'ai hérité de ma grand-mère mais pour ce qui est de sa signification, j'évite de m'en vanter pour ne pas avoir l'air trop égocentrique. » Elle rit avant de pousser un léger soupir. « Qui est comme Dieu, » explicite-t-elle en levant les yeux au ciel. Elle s'intéresse ensuite à son prénom à lui, Pio. Original oui et pourtant, ce sont trois lettres qu'elle a le sentiment d'avoir déjà entendues quelque part. Elle voit juste Misha, c'est effectivement italien. « Ah oui ? On s'est loupés de plusieurs années, » plaisante-t-elle avant de retrouver une once de sérieux. « J'ai vécu quatre ans à Milan, mais j'allais souvent dans d'autres villes comme Vérone, Vicence, Turin. Parfois, la beauté de ce pays me manque cruellement. Tu en gardes des souvenirs ? » demande-t-elle, curieuse. Elle était prête à y rester toute sa vie, et c'est d'ailleurs probablement ce qu'elle aurait fait si elle n'avait pas été forcée de s'en aller.

Misha s'intéresse aux techniques de drague de Pio et vu comme il a réussi à rapidement attirer son attention, elle ne doute même pas qu'il soit plutôt doué pour faire réagir d'autres en manque d'affection comme c'est son cas. Pourtant, il ne réplique rien sur le sujet. Ça l'intrigue, ça lui donne envie de savoir si c'est une question de modestie ou plus parce qu'en réalité, il n'est pas vraiment le genre d'homme à draguer dans un bar. Pourtant il sait comment s'y prendre, mais ce n'est pas Misha qui ira l'encourager à s'entraîner ailleurs. Elle aime bien qu'il se soit attardée sur elle, ça le fait se sentir un peu plus spéciale. À la place, il dérive sur ses compétences en tant que magicien et ça la fait hausser les sourcils. Décidément, Pio arrivera toujours à ajouter une info le concernant qui surprendra l'espagnole. « Je te fais confiance pour ça. » Peut-être qu'elle met effectivement la barre haut mais en soit, elle ne lui en tiendrait pas rigueur si son tour venait à ne pas marcher. Il a déjà fait ses preuves, il pourrait simplement la lancer dans une partie de Uno que ça suffirait à la satisfaire. Elle n'est pas difficile Misha, ou du moins pas avec ceux qui selon elle en valent la peine. La façon dont il désigne son humour arrive à la faire rire. « Je me réjouis de voir ça. » Et elle est sincère. Elle est un peu adepte du dicton "femme qui rit à moitié dans son lit", elle trouve que ça fait bien plus son effet qu'une vague de compliments sans intérêt. « Je suis plus que prête ! » s'exclame-t-elle, les yeux rivés sur le jeu de cartes qu'il vient de sortir. Tous les magiciens se baladent-ils donc avec un jeu à longueur de journée ? Il lui demande un bic et par chance, elle arrive à en trouver un dans le fin fond de son sac avant de le lui tendre. « Ça marche, » dit-elle, déjà totalement dans le jeu. Elle prend le carte, vérifie qu'il n'est pas truqué même si elle serait incapable de faire la différence entre un vrai jeu et un faux. Il lui demande de choisir un chiffre entre 10 et 20 et ça la rend un peu confuse mais elle le fait quand même, le mémorise avant de rendre son paquet à Pio pour l'échanger contre la fameuse prédiction. « Je choisis le 12. » Elle le laisse faire son tour en restant plus qu'attentive, cherchant la faille, tentant de saisir où il veut en venir. « Dommage que mon seul talent ne soit pas exploitable avec des cartes, j'aurais bien du mal à t'impressionner ici tout de suite, » pense-t-elle tout haut avant de relever les yeux vers lui.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Sam 2 Mar - 16:26 )












Malheureusement pour moi, Misha avait découvert que le théâtre n’était pas ma passion première. Je n’avais pas forcément dit cela pour l’impressionner, mais ce n’était pas non plus dit en toute innocence. A défaut de l’impression avec ma culture générale j’allais devoir trouver autre chose. Lui offrir des verres et la complimenter était pour l’instant ma seule technique, et cela semblait plutôt bien fonctionner. Du moins j’avais envie d’y croire. « Comme tu préfères, à voir si tu arrives plus vite à me faire rougir avec des mots ou avec des verres. » Voilà qu’elle me mettait au défi. C’était dangereux. « Je relève le défi, je te ferais rougir par ma simple personne » Je ne savais pas dans quoi je m’embarquais, mais j’y allais à fond en tout cas et ça me faisait rire je devais l’avouer. Par contre, j’étais curieux de savoir l’origine de son prénom. « C'est russe, je crois. Je l'ai hérité de ma grand-mère mais pour ce qui est de sa signification, j'évite de m'en vanter pour ne pas avoir l'air trop égocentrique. » Voilà qui attisé ma curiosité. « Qui est comme Dieu, » Ah oui effectivement, je comprenais maintenant pourquoi elle ne voulait pas s’en vanter. « Est ce que maintenant je dois faire la révérence chaque fois que je te parle ? Ou une prière peut-être ? » Autant dire que si je racontais cette histoire à ma mère elle serait ravie et m’obligerait à aller à l’église encore plus souvent. Au moins son prénom était quand même plus sympa que le mien. A part le fait d’être italien, mon prénom n’avait rien d’extraordinaire. En revanche, j’étais curieux de savoir où elle avait pu vivre en Italie. Parce qu’elle semblait bien connaître ce pays. « J'ai vécu quatre ans à Milan, mais j'allais souvent dans d'autres villes comme Vérone, Vicence, Turin. Parfois, la beauté de ce pays me manque cruellement. Tu en gardes des souvenirs ? » Elle était sérieuse ? Milan c’était la ville de notre famille, enfin plutôt les quartiers de Mila, parce qu’on était pas assez riche pour vivre dans le centre historique, mais quand même. « Ma famille vient de Milan, d’ailleurs mes tantes y sont toujours » Et pratiquement toute ma famille de toute façon. « Mais oui j’ai pas mal de souvenirs, je retrouve régulièrement en Italie » Je ne pourrais pas survivre sans mes voyages réguliers la bas.

Parce que j’avais envie de l’impressionner, j’avais envie qu’elle veuille pourquoi pas me donner son numéro et me revoir la semaine prochaine, je m’étais décidé à lui montrer mon talent pour la magie. En tout cas je me croyais talentueux, la vérité était plus compliqué. Je loupé mes tours une fois sur 3 et j’espérais bien que ce soir, serait mon jour de chance. En tout cas Misha n’avait qu’à bien se tenir, j’allais lui sortir le grand jeu. « Je suis plus que prête ! » Okay, il fallait que je respire et surtout que je ne me laisse pas envahir par la pression. Je n’avais qu’à imaginer que c’était Gio en fasse de moi. Non pas Gio ce n’était pas très sympa pour Misha. Okay non j’étais face à Misha, j’allais lui sortir mon tour le plus compliqué et surtout j’allais réussir. Je lui expliquait tout ce que j’allais faire, tout ce qui allait se passer et surtout je lui demandais de choisir un chiffre entre 10 et 20. Si j’étais doué, elle allait se mettre à applaudir. « Je choisis le 12. » Très bien, il fallait que je me concentre maintenant, c’était le moment le plus crucial. « Dommage que mon seul talent ne soit pas exploitable avec des cartes, j'aurais bien du mal à t'impressionner ici tout de suite, » Quoi ? Pardon ? Elle venait de me perdre l’espace de quelques secondes. « Et quel est donc ce talent ? » De toute évidence je n’étais pas le seul joueur de la soirée. Le problème, c’était aussi que Misha m’avait complètement perturbé et je perdais toute ma concentration et je ne savais plus ce que j’étais censé faire. « Merde, je sais plus où j’en suis » J’essayais de refaire toutes les étapes dans ma tête, mais il y avait quelque chose qui continuait à m’échapper. Où j’avais pu me tromper ? « Mais noon, dans ma prédiction j’étais censé retrouver la carte que t’avais choisie » et là je me retrouvais tout simplement avec un truc qui n’avait absolument rien à voir. « Bon je pense qu’on peut dire que je viens de faire un flop monumental... » J’aurai du me contenter d’un simple tour de carte que je connaissais à la perfection. « Tu as le droit de me juger, mais je ferais mieux la prochaine fois » Si prochaine fois il y avait évidemment. « Puis c’est toi qui m’a troublé avec ton histoire de talent, alors voilà » Oui j’essayais de me trouver des excuses à la con le plus naturellement du monde.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Mer 27 Mar - 11:12 )


Pio & Misha

ghost from the past


Elle a toujours aimé les défis, même si dans ce cas-ci ce n'est pas à elle de le relever. Mais ça l'amuse d'entendre Pio prêt à jouer le jeu, et ça l'intrigue dans le sens où elle se demande ce qu'il est prêt à essayer pour arriver à ses fins. Elle plisse légèrement les paupières, appuie son menton contre son poing et plante son regard dans celui de l'homme à ses cotés pendant qu'un fin sourire vient étirer ses lèvres. « Disons que si tu y arrives, tu as droit à quelque chose de ton choix. Tout ce que tu veux. » Un défi n'en serait pas un sans quelque chose à gagner à le clé. Misha, elle a toujours été une joueuse. Elle aime dépasser les limites, aller toujours plus loin quitte à ce que ça lui retombe dessus par après. Mais elle n'apprend jamais de ses erreurs de toute façon, elle continue éternellement de foncer tête baissée parce que c'est comme ça qu'elle fonctionne. Pio se montre curieux quant-à l'origine de son prénom et elle, ça la rend soudainement moins fière. Elle l'adore ce nom, mais pas sa signification. Sa question arrive cependant à la faire rire de bon coeur et bien vite, Misha retrouve son sourire habituel. « Je dirais bien qu'une révérence peut être envisageable mais tu risques de me prendre au sérieux et je ne voudrais pas que tu m'imagines comme hyper imbue de ma propre personne. » Il n'y a que quand elle danse qu'elle est confiante mais au-delà, Misha a encore du mal à se faire confiance à elle-même. Et il y a de quoi, vu toutes les bourdes qu'elle a déjà commises en suivant son instinct. N'empêche, elle trouve ça dingue qu'il soit issu de Milan alors qu'elle-même y a vécu pendant quatre années. Peut-être qu'elle a déjà croisé des membres de sa famille dans les rues, ça lui rappelle à quel point le monde peut être petit par moments. « Ah oui ? » Elle baisse une nouvelle fois les yeux vers ses mains, son sourire passant de radieux à plus forcé. « Pas moi. Il vaut mieux que j'évite, » ajoute-t-elle dans un faux rire. Mais c'est une histoire longue, et surtout bien trop triste alors que pour le moment, Misha passe un assez bon moment. Et Pio, il arrive à rapidement faire revenir sa bonne humeur en parlant d'un tour de magie qu'il pourrait réaliser pour elle. Elle est prête à avoir des étoiles dans les yeux l'espagnole, surtout qu'il lui en faut peu pour être impressionnée. Elle l'écoute avec attention, hoche la tête de temps en temps avant de se mettre à penser tout haut au fait qu'elle, contrairement à lui, ne pourrait pas montrer son talent à l'aide de cartes. Visiblement, ça le fait réagir vu qu'il interrompt ses gestes l'espace d'un instant pour relever les yeux vers elle. Misha sourit, fière d'avoir su attiser sa curiosité. « Peut-être qu'au lieu de te le dire, je pourrais te le montrer après. » Il tente de s'y retrouver dans son tour mais a l'air tout d'un coup perdu, ce qui elle l'amuse beaucoup. Elle essaie de se retenir de rire et à la place, sourit derrière sa main pour ne pas le déconcentrer encore plus. « Promis, je me tais maintenant. » Elle n'est pas vraiment déçue qu'il rate son tour, par contre elle en vient à se demander si il l'aurait réussi si elle n'avait rien dit pour le perturber. Est-ce elle qui a eu cet effet sur lui, ou juste le manque de pratique ? Pour gonfler son ego, Misha préfère penser qu'elle est la responsable. « Je ne te juge pas, j'admire déjà ta tentative d'essai. Et je suis certaine que la prochaine sera la bonne, » ajoute-t-elle en hochant la tête, espérant sincèrement qu'il y en aura une de prochaine fois. À ce qu'il ajoute, elle ne se retient pas de rire cette fois-ci. « À ce point là ? Alors peut-être que je pourrais répondre à ta curiosité ce soir, ça te tente ? Par contre, il faudra changer d'endroit et me faire confiance sur la destination. » Elle descend de sa chaise haute et retombe avec souplesse sur le sol. Misha, elle regarde Pio avec un mélange de curiosité et d'excitation qui brille dans ses pupilles. Elle ne saurait dire pourquoi mais elle a envie de le surprendre ce soir, de marquer ses souvenirs grâce à ce pour quoi elle est le plus douée.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Dim 21 Avr - 10:36 )












Si on m’avait qu’un jour je parlerais à une personne Qui est comme Dieu, je n’y aurai certainement pas cru, mais maintenant je ne savais plus qu’elle attitude adopter. Est ce que je devais faire une révérence, la vouvoyer, la traiter comme si elle était une princesse venue d’un pays fort fort lointain. C’était flou dans ma tête et le plus simple était encore de parler de l’Italie, parce qu’elle y avait vécu, parce que j’étais italien et c’était simple comme ça. Par moment j’aimais beaucoup les choses simples. Surtout que Misha avait vécu pendant 4 ans à Milan et peut-être qu’on s’était croisé sans jamais s’en rendre compte parce que j’étais trop occupé à faire le con avec les cousins et elle trop occupée à regarder l’architecture – et inversement. Bien que les chances de croiser ma famille plutôt que ma personne était plus grande. Même si Milan n’avait pas de secret pour moi, je n’y allais qu’une fois par an, je ne pouvais pas me vanter d’y avoir vécu. En tout cas j’avais toujours de merveilleux souvenirs de ces moments. « Ah oui ? » Evidemment que oui. « Mes premiers amours de vacances, ma première gueule de bois avec les cousins » Peut-être même ma première cigarette, mais j’avais des doutes. Et j’imaginais que pour Misha c’était la même chose. En quatre ans elle avait du vivre des centaines voire des milliers d’aventures. « Pas moi. Il vaut mieux que j'évite, » Est ce que j’avais dit une bêtise ? Est ce que je venais de mettre les pieds dans le plat ? Cela me rendait perplexe. J’avais envie de dire quelque chose de philosophique, mais ça faisait juste 1h que je la connaissais alors c’était peut-être pas le moment. Je pourrais sortir une blague, mais mon génie comique avait décidé de se faire la malle.
La seule chose qui me restait dans cette situation, c’était la magie. Généralement j’arrivais toujours à faire rire/sourire les gens et généralement j’arrivais à réussir mon tour. Pour ce soir je priais tous les dieux pour que cela fonctionne, sinon je n’aurai pas l’air con. J’étais réellement concentré et Misha arrivait à me faire perdre tout mes moyens avec une seule phrase. Un talent qui n’était pas exploitable avec des cartes. Voilà, je ne savais plus où j’étais. Si j’étais le genre d’homme à bégayer, pas de doute que cela me serait arrivé à l’heure actuelle. « Peut-être qu'au lieu de te le dire, je pourrais te le montrer après. » Autant dire qu’à cette minute même des dizaines d’idées étaient en train de traverser mon esprit et ce n’était pas les idées les plus catholique. « Huum après ? Oui très bien… d’accord » Ma réponse n’avait absolument rien de cohérent et je ne savais même plus où j’en étais dans mon tour de magie. J’étais complètement déconcentré par cette proposition. « Promis, je me tais maintenant. » Pour la pureté de mon esprit oui c’était mieux.
Tant bien que mal j’essayais de reprendre ma concentration, de reprendre là où je m’étais arrêté et de continuer mon tour de magie tel le digne héritier d’Houdini que j’étais. Sauf que j’étais tout sauf Houdini et je m’étais lamentablement planté et j’étais complètement ridicule et j’essayais de me trouver des excuses, mais autant dire que c’était vain. Misha avait le droit de se moquer et de me juger, j’espérais juste faire mieux la prochaine fois. « Je ne te juge pas, j'admire déjà ta tentative d'essai. Et je suis certaine que la prochaine sera la bonne, » M’admirer c’était quand même un bien grand mot quand on venait de se rendre ridicule. « On est donc d’accord pour dire qu’il y aura une prochaine fois » J’en avais très envie et en même temps est ce que cela serait une bonne idée en sachant qu’elle était le sosie de Jessica ? J’avais des doutes, mais j’avais envie de me laisser porter par la vie. Puis de toute façon c’était elle qui m’avait troublé et je n’avais aucune honte à l’accuser. « À ce point là ? Alors peut-être que je pourrais répondre à ta curiosité ce soir, ça te tente ? Par contre, il faudra changer d'endroit et me faire confiance sur la destination. » Okay pour le coup j’étais vraiment intrigué et je ne savais pas dans quoi je m’embarquais. Surtout en la voyant quitter son tabouret. « Est ce que je dois avoir peur ? » Est ce que c’était un endroit avec d’autres gens ? Est ce que cela impliquait que je doive me mettre nu ? J’étais un homme pudique et je ne couchais jamais le premier soir. J’avais des principes quand même dans la vie. « Ou alors tu peux tout simplement me donner un indice ? » Bien que je ne sois pas sûr que cela m’aiderait beaucoup. « Rassure moi, cela n’implique pas un rituel étrange en plein milieu du cimetière avec du sang de vierge et un tonneau rempli de bave de crapauds ? » Le soir je n’avais pas forcément envie de retourner sur mon lieu de travail. J’étais même presque sûr que je pourrais flipper d’aller au cimetière le soir. Je n’étais pas un homme très courageux quand j’y repensais.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Dim 28 Avr - 21:28 )


Pio & Misha

ghost from the past


Elle aussi aurait aimé pouvoir partager des souvenirs comme ceux qu'a Pio avec l'Italie. À la place, elle se contente de rire avant de secouer négativement la tête. Misha, elle imagine directement qu'il possède une grande famille quand il en vient à parler de cousins. Elle, elle n'avait qu'une petite soeur qui s'occupait de la couvrir auprès de leurs parents lorsqu'elle faisait des bêtises. « C'est l'Espagne qui a gardé tous mes souvenirs de jeunesse, » dit-elle avec un sourire rêveur, un peu nostalgique de cette période où elle sortait à pas d'heure et où ses cheveux étaient aussi roses que de la barbe-à-papa. Parce que l'Italie, ça a signifié l'arrêt de cette période où elle était libre de faire absolument tout ce qu'elle voulait. Lentement, son sourire s'efface et elle n'en dit pas plus. Elle pense beaucoup en cet instant, se perd momentanément dans ses souvenirs et dans le passé qu'elle a partagé aux cotés de Roman. Ça a été beau, puis ça a été désastreux. Ça lui fait toujours quelque chose de se replonger là-dedans, à croire que Misha n'a jamais vraiment su se remettre du retournement de situation trop brusque qu'ont connu ses fiançailles avec l'italien. Mais bien vite, Pio arrive à se ré-approprier son attention. Il lui parle d'un tour magie et bien vite, elle en oublie ses pensées douloureuses. Elle retrouve son sourire, s'attend à être émerveillée et divague elle-même sur ce talent pour lequel elle s'est entraînée et qui la passionne depuis de nombreuses années. D'entendre Pio si confus, ça la fait rire de bon coeur. Misha, elle est habituée aux dragueurs et aux gros lourds qui tentent à tout prix de la mettre dans leur lit. Elle n'a pas envie de jouer les allumeuses avec Pio comme elle a pu le faire par le passé, ne veut pas non plus le faire tourner en rond sous prétexte que ça l'amuse elle. Elle reste naturelle, a ce sourire presque enfantin alors qu'elle attend sa prestation. « Je te sens perplexe, » dit-elle avec un sourire amusé sans le quitter des yeux. Puis elle promet de ne plus rien dire et elle le laisse faire son tour, ne parlant que pour donner ce numéro qu'elle a choisi. Sauf que Pio, il rate son tour. Au lieu de rire, Misha est attendrie. Elle a envie d'une prochaine fois la brune alors elle lance ça comme ça, sans vraiment réfléchir au sens de ses paroles et elle se permet de sourire quand il rebondit sur sa proposition. Elle ne saurait trop dire pourquoi, mais Pio la touche. Elle le sent différent, ou peut-être est-elle simplement trop naïve et qu'elle est en train de totalement se faire rouler. Le truc avec Misha, c'est qu'elle réfléchit peu quand elle se laisse dominer par ses émotions. Elle a envie de l'impressionner à son tour avec quelque chose qu'elle maîtrise, elle veut faire découvrir son univers à Pio alors qu'ils se connaissent à peine. Mais elle se sent en confiance l'espagnole, ou bien c'est les deux verres d'alcool dans son verre qui la rendent plus imprudente. « Ça dépend, tu as peur ? » demande-t-elle avant de se mordre la lèvre. Un indice ? Misha réfléchit en plissant les paupières alors qu'ils s'occupent de régler la note pour ensuite se diriger vers la sortie du bar. « Ça peut se faire dans de nombreuses variantes. Et je ne dirais rien de plus parce que sinon, je vais finir par donner la réponse. » Elle pousse la lourde porte et s'engage dans la rue avant de tourner la tête vers Pio. Sa question la fait rire encore une fois et Misha, elle va finir par avoir mal aux joues à force de s'esclaffer. « Tu as beaucoup trop d'imagination, » dit-elle avant de répondre par la négative. « Pas de rituel bizarre, pas de sang de vierge. Fais-moi confiance, » dit-elle en prenant sa main dans la sienne pour le tirer jusqu'à un bâtiment qui s'impose un peu plus loin, de l'autre coté de la rue. Normalement, une enseigne en néon éclaire les murs et permet de donner un nom à ce bâtiment pour le moment plongé dans le noir mais ce soir, le cabaret est fermé. Tant mieux, Misha n'a pas envie d'être dérangée par d'autres clients un peu trop lourds quand elle tentera de faire apprécier son talent à Pio. Arrivée devant la porte, elle sort de la poche avant de son sac un trousseau de clés et déverrouille la porte en bois qui mène à sa deuxième maison. « Tu t'apprêtes à entrer dans un endroit sacré à mes yeux alors.. prépare-toi mentalement. » Elle sourit, des étoiles pleins les yeux. Misha ouvre les portes avant de faire quelques pas pour aller allumer les lumières. Un éclairage tamisé vient mettre en valeur la décoration en velours de la pièce principale ainsi que ses nombreuses tables décorées dans les mêmes teintes. La scène est un peu plus loin, éclairée plus fort que le reste. « Je te sens confus alors laisse-moi t'expliquer, » dit-elle en se tournant vers lui, commençant à marcher à reculons. « Je suis danseuse, c'est ça mon talent. Et c'est ici que je travaille, raison de pourquoi j'ai les clés, » dit-elle en faisant aller son trousseau devant son visage. « Alors si tu l'acceptes, j'aimerais que tu prennes place où tu le souhaites pour tenter à mon tour de te montrer ce en quoi je suis douée. » Ce serait la première fois que Misha danserait pour une seule et unique personne. Elle l'a déjà fait sous le coup du défi pour Brane mais c'était différent, ils n'étaient pas seuls. Là, elle en vient à sentir la nervosité monter lentement en elle.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Sam 4 Mai - 9:53 )












Vouloir faire un tour de magie pour impressionner sur une femme c’était un bon plant, le mieux étant encore de réussir ce tour. J’avais voulu exécuter mon tour le plus complexe, celui que je ne maîtrisais pas forcément à la perfection, mais ce soir je m’étais senti pousser des ailes. J’avais bêtement pensé que faire face au fantôme de Jessica me porterait chance, qu’elle était quelque part à veiller sur moi. Mais c’était juste des conneries, et je m’étais loupé en beauté. J’essayais de trouver une explication quelconque, mais évidemment il y en avait pas. Alors plus par dépit, j’accusais Misha. C’était elle qui m’avait perturbé avec l’évocation de ses talents cachés. En attendant, elle n’était pas contre une prochaine fois, donc j’avais envie de croire que c’était quand même bon signe. Restait à savoir si cela serait une bonne chose pour moi, pour tous les souvenirs qu’elle pourrait faire ressurgir sans même s’en rendre compte. Je n’avais pas envie de penser à cela, pas maintenant, surtout que je passais une excellente soirée et si mon tour de magie était gâché le reste ne l’était pas. Surtout maintenant qu’elle m’avait intrigué avec son talent et j’avais très envie de le découvrir, même si je ne savais pas trop à quoi m’attendre. « Ça dépend, tu as peur ? » Peur n’était peut-être pas le mot que j’aurai employé, mais il y avait peut-être un peu d’appréhension chez moi. « Tu pourrais vouloir me traîner dans une ruelle pour me tuer » Autant dire que c’était un risque que j’étais prêt à prendre, parce que Misha était vraiment en train de titiller ma curiosité et je finissais rapidement mon verre, prêt à la suivre, mais avant cela je voulais quand même un petit indice. « Ça peut se faire dans de nombreuses variantes. Et je ne dirais rien de plus parce que sinon, je vais finir par donner la réponse. » Si pour elle son indice semblait très clair, moi j’avais l’impression de m’approcher un peu plus du cosmo. « Oh je sais, tu vas m’apprendre à faire de la couture » Ou tout autre activité qui pouvait correspondre à son indice.
Être dehors me faisait du bien, j’avais l’impression que mon cerveau était en train de revivre et de retrouver le silence qui n’existait jamais quand on était dans un bar. Il était en train de reprendre du service en posant des questions bizarres. Je ne voulais pas que son activité m’oblige à faire un rituel bizarre. D’accord je travaillais dans un cimetière mais je n’étais pas sataniste, ni wiccan ou autre société secrète chelou. « Tu as beaucoup trop d'imagination, » Je ne pouvais pas lui donner tort, imagination que je faisais régulièrement fonctionner avec Ozzy quand on inventer des vies aux gens. « Pas de rituel bizarre, pas de sang de vierge. Fais-moi confiance, » Je m’apprêtais à lui répondre, mais la sensation de sa main dans la mienne me faisait bizarre. Ce n’était absolument pas comme Jessica et c’était loin d’être désagréable, alors sourire aux lèvres, je me laissais complètement faire. « Je te fais confiance alors » Peut-être c’était une mauvaise chose, mais pour une fois je pouvais bien prendre des risques. Pourtant après quelque instant de marche, on se retrouvait devant un autre bar qui semblait fermé et très vide et dont elle avait les clés. Voilà je le savais, j’allais mourir ce soir. Gio’ Si’, je vous ai aimé les gars. « Tu t'apprêtes à entrer dans un endroit sacré à mes yeux alors.. prépare-toi mentalement. » On avait pourtant dit pas de rituel et de truc bizarre. « Est ce que je dois faire une prière avant d’entrer ? Faire un signe respectueux ? » Je la regardais en souriant, prêt à prendre une remarque, ou à me faire taper. « Promis je vais essayer d’arrêter de dire des bêtises » Cette promesse faite – et que j’aurai sûrement du mal à tenir – je suivais Misha à l’intérieur et découvrait l’endroit où elle m’avait emmené. A première vu c’était un bar, mais pas n’importe lequel, il y avait une scène. Oooh c’était donc le fameux cabaret de la ville. Mais dans ce cas pourquoi Misha avait les clés, c’était elle la patronne ? « Je te sens confus alors laisse-moi t'expliquer, » Effectivement des petites explications n’étaient pas de refus et alors qu’elle reculait, je continuais d’avancer vers elle. « Je suis danseuse, c'est ça mon talent. Et c'est ici que je travaille, raison de pourquoi j'ai les clés, » Oooooh, c’était donc ça. Oui maintenant qu’elle le disait tout ses indices prenaient sens. « J’espère que tu ne veux pas m’initier à la danse, parce que je n’ai pas le sens du rythme » Et elle pourrait dire adieu à ses pieds. Je ne voulais pas qu’elle puisse leur dire adieu, parce que c’était quand même pas mal utile d’avoir des pieds. « Alors si tu l'acceptes, j'aimerais que tu prennes place où tu le souhaites pour tenter à mon tour de te montrer ce en quoi je suis douée. » C’était une proposition que je n’avais pas vu venir. « Je serais fou de refuser, je me sens comme un privilégié d’être là avec toi » Peut-être même que je l’étais, ou alors c’était quelque chose qu’elle faisait avec tout le monde. Je n’en savais rien, mais j’étais prêt à profiter du spectacle. Et pendant qu’elle grimpait sur scène, je m’installais à la table qui me semblait la mieux. « Est ce que j’ai le droit de demander quel style de danse ou ça aussi tu me laisse découvrir ? » Si c’était la nuit des découvertes, moi je n’étais pas contre et avant même que Misha ne commence, je lançais un petit regard vers le haut. Une habitude que j’avais pris depuis la mort de Jessica. Comme pour savoir si elle approuvait. De toute façon de là où elle était son avis ne comptait plus et autant dire que dès les premières secondes où Misha s’était mise à danser, je ne pensais plus à rien. Je la regardais se mouvoir sur scène, faire des arabesques, où je ne savais quel enchaînement, mais j’étais complètement subjugué par tout cela. Elle était d’une grâce et d’une beauté infinie et je me rendais compte que je pourrais rester des heures à la regarder danser. C’était beau, délicat et en même temps très fort. Et en l’observant, j’avais aussi l’impression qu’elle se perdait dans la danse, que plus rien n’existait autour d’elle. Elle était dans sa bulle.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Mar 14 Mai - 11:51 )


Pio & Misha

ghost from the past


Misha a toujours été une personne trop impulsive. Elle se pose rarement la question de savoir si son idée est bonne ou mauvaise et à la place, elle fonce sans réellement prendre en compte l'avis de l'autre. C'est comme ça qu'elle se retrouve à vouloir entraîner Pio avec elle à travers les rues de Cap Harbor pour le plaisir de lui montrer son talent qui est loin d'être secret. Il est vrai que beaucoup de personnes ont eu l'occasion de la voir danser puisque c'est l'activité qu'elle exerce presque quotidiennement, mais très peu ont eu droit à quelque chose de plus privé. Ce qu'il réplique la fait rire de bon coeur. « Je ne suis pas une meurtrière. » Et pourtant, elle a déjà eu du sang sur les mains. Une seule fois, un seul dérapage issu de la légitime défense. Misha, elle a du dire adieux à deux personnes ce soir-là, même si elle n'était au courant de l'existence que d'une seule. Elle préfère cependant se convaincre elle-même qu'elle n'est pas une tueuse car jamais elle ne voudrait remettre ça, ce souvenir l'a bien trop traumatisée que pour lui donner des pulsions meurtrières. Et si elle avait pu éviter de mettre fin à la vie de son fiancé, évidemment qu'elle aurait choisi cette option plutôt que de lui écraser le crâne sous une statuette. Elle tente de faire deviner à Pio ce qu'elle s'apprête à lui montrer, et sa proposition fait naître un nouveau sourire sur les lèvres de l'espagnole. « Mmh pas vraiment la couture, non. » Elle sautille presque Misha, elle a une joie de vivre qui se lit sur ses traits à mesure qu'elle franchit la distance la séparant du cabaret. Même si l'air frais la fait frissonner, elle apprécie de pouvoir enfin respirer en dehors de l'air étouffant du bar où ils se trouvaient. Pio prétend lui faire confiance et ça aussi, ça ne peut qu'augmenter sa bonne humeur. Elle est presque euphorique à ce point-là, et pourtant l'alcool ne lui est pas encore monté à la tête. Bien vite, Misha se poste devant les grandes portes du Red Velvet et trop tard, elle se dit qu'elle n'aurait pas dû utiliser le terme "sacré". La question de Pio la fait secouer négativement la tête pendant qu'elle lève les yeux au ciel. « Tu comprendras vite qu'on est loiiiin des lieux religieux. » Elle hausse les épaules innocemment avant d'ouvrir la porte grâce à son trousseau de clé et d'entrer à l'intérieur. Les lumières qu'elle allume viennent colorer la salle d'une lumière tamisée rouge et de voir son cabaret totalement vide, ça lui fait bizarre à la danseuse. Elle lui explique vite fait, mentionne son deuxième métier tout en se faufilant à travers les tables. La remarque de Pio attise sa curiosité et la fait se tourner vivement vers lui. « Alors là, c'est très clairement un défi que tu me lances, » dit-elle d'un air joueur pendant que son sourire se fait plus grand. Misha désigne les sièges d'un geste de la main, proposant à Pio de s'installer pour profiter du spectacle qu'elle n'offrira ce soir rien qu'à lui. Ce qu'il répond arrive à légèrement faire monter le rouge sur ses joues. « Ne juge pas trop vite avant d'avoir vérifié si ça en valait la peine, » dit-elle modestement en baissant les yeux sur le sol. Elle est souvent si confiante Misha, ça ne lui ressemble pas de jouer les filles non-sûres d'elles. Misha se dirige vers la scène, enlève sa veste qu'elle lance un peu plus loin sur le sol avant de faire un demi-tour sur elle-même pour faire face à Pio. « Ah parce qu'en plus, Monsieur commence à être exigent ? » demande-t-elle sans se défaire de son sourire. « Pour cette fois, laisse-moi te faire découvrir ce qui a composé les trois-quart de ma vie en Espagne. » Elle récupère son portable de son sac avant de l'envoyer rejoindre sa veste, puis se dirige jusqu'aux hauts parleurs pour lancer une musique espagnole de son répertoire. Pendant que la musique emplit la salle, Misha se dirige vers le milieu de la scène et commence. Elle danse avec les paupières à moitié fermées, le sourire aux lèvres, roulant des hanches et s'élançant avec grâce à travers la piste. Même avec des talons, elle n'a aucun mal à se déhancher sur la chanson pendant que le bas de sa robe virevolte autour d'elle. Elle va même jusqu'à joindre sa voix à celle de la chanteuse sur le refrain qu'elle connaît par coeur, danse pendant les trois minutes de la chanson pour finir par s'arrêter dos à la salle, les deux mains sur les hanches. Quand elle a terminé, elle se tourne vers Pio en sentant sa respiration être plus rapide qu'avant. « Tadaam, » chantonne-t-elle en faisant une sorte de révérence, tenant les pans de sa robe tout en se penchant en avant. La musique suivant se lance automatiquement, plus lente cette fois. Misha ne peut pas résister, elle descend les quelques marches de la scène pour rejoindre Pio et tire sur sa main pour l'emmener avec elle. « Je ne sais plus si je t'ai dit que j'adorais relever les défis, » dit-elle en l'obligeant à monter sur scène sans quitter son regard des yeux. Elle se place face à lui, glisse une main dans la sienne et prend l'autre pour la placer sur ses hanches à elle avant de mettre la sienne sur l'épaule de l'homme. « Tu as dit que tu me faisais confiance, alors laisse-toi guider. C'est plus facile que ça en a l'air, sûrement même plus qu'un tour de magie, » souffle-t-elle avec une lueur brillant dans ses pupilles. Et la voilà qui fait danser Pio au rythme d'une valse espagnole, sans se précipiter, souriant à chaque faux pas.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Dim 2 Juin - 9:53 )












Même si j’étais rassuré sur le fait que je n’allais sûrement pas mourir ici et qu’on allait pas faire de la couture, je n’avais toujours aucune idée de l’endroit où Misha voulait me traîner et même en la voyant ouvrir les portes de ce qu’elle considérait comme sa deuxième maison, comme un lieu sacré, la lumière ne se faisait pas dans mon cerveau. Tant qu’on avait pas à faire de prière, moi ça m’allait bien. Parce que bon, j’allais bien trop souvent à la messe avec ma mère pour me retrouver dans un nouveau lieu de culte ce soir. En plus on avait bu, donc est ce que c’était considéré comme un péché et nos âmes allaient brûler ? Restant coincé au purgatoire, parce qu’on était ni bons, ni mauvais ? Je ne savais pas et surtout l’heure n’était pas à un débat théologique. Mais rapidement, je me rendais bien compte que ce n’était pas ce genre de culte. On était dans un cabaret et Misha était tout simplement danseuse. Enfin quand je disais simplement ce n’était pas à mal, bien au contraire. J’étais impressionné parce que je n’avais moi-même aucun sens du rythme et j’espérais vraiment qu’elle m’avait emmené ici pour me faire une démonstration et pas pour m’apprendre le menuet, la valse ou même le tango. « Alors là, c'est très clairement un défi que tu me lances, » Qu’avais-je donc fait en prononçant cette phrase ? Je me sentais déjà tout fébrile à l’idée qu’elle puisse vouloir relever le défi. « Je t’assure que tu ne veux pas voir ça » Personne ne le voulait. Si elle voulait, on pouvait même téléphoner à mes frères pour qu’ils confirment.
En revanche, j’étais impatient de voir la performance de Misha et surtout je me sentais vraiment privilégié d’être dans cet endroit avec elle. Qu’elle fasse une démonstration juste pour ma personne, c’était beaucoup trop d’honneur. « Ah parce qu'en plus, Monsieur commence à être exigent ? » Moi exigeant ? Siii peu. J’étais juste curieux et je voulais juste lui faire croire que je m’y connaissais un peu, alors que je serais incapable de faire la différence entre une salsa et un rock. « Pour cette fois, laisse-moi te faire découvrir ce qui a composé les trois-quart de ma vie en Espagne. » Je me sentais plus que prêt pour découvrir ça. « Peut-être à la fin je vais parler espagnol » Bien que mon vocabulaire était très limité, mais une fois que Misha avait lancé la musique, une fois qu’elle avait commencé son premier pas de danse, je me laissais complètement emporté par son univers, par sa grâce et pas tout. Elle était incroyable de douceur, de force, de concentration et c’était vraiment beau à regarder. Elle était magnifique et j’étais presque déçu de voir la musique s’arrêtait bien trop vite à mon goût. « Tadaam, » Je l’applaudissait tout en sifflant, les bruits résonnant dans cette grande salle où il n’y avait que nous. « Tu es incroyable et très talentueuse » J’étais complètement sous le charme, jusqu’à ce qu’elle revienne vers moi pour me tirer par la main. Non, non, non qu’est ce qu’elle essayait de faire exactement ? « Je ne sais plus si je t'ai dit que j'adorais relever les défis, » Je rigolais en secouant la tête. Non ce moment n’allait sûrement pas arriver et pourtant je me laissais faire, me retrouvant sur la scène sans avoir la moindre idée des choses que je devais faire ou non. « Tu prends beaucoup trop de risque dans la vie » Je dirais même qu’elle était presque en train de jouer avec la mort. « Tu as dit que tu me faisais confiance, alors laisse-toi guider. C'est plus facile que ça en a l'air, sûrement même plus qu'un tour de magie, » Est ce qu’elle était en train de se moquer de moi ? Cela en avait tout l’air effectivement. « Déjà j’ai voulu faire mon tour le plus compliqué pour t’impressionné. Je me suis certes planté, mais tu n’a pas fui » Elle essayait même de m’apprendre à danser. « Ensuite, quand tu me dis de te faire confiance, j’ai l’impression de me retrouver dans Aladdin, quand il aide Jasmine à s’enfuir des gardes. Sauf que dans notre version je suis la princesse et toi le héros classe. » Au final cela me correspondait plutôt bien aussi. En tout cas en comparaison de mes frères, oui j’étais vraiment une princesse. « Je m’excuse d’avance pour tes pieds ou le reste de ton corps » Parce qu’on était pas à l’abris d’une chute.
Malgré toutes mes craintes et mes réticences, je me laissais guider par Misha. J’avais les yeux fixés sur nos pieds pour être sûr de ne pas la blesser, mais elle me reprenait et au bout d’un moment je finissais par l’écouter et je ne la quittais pas des yeux. Son regard me transperçait. Sa ressemblance avec Jessica me troublait d’autant plus, mais je ne pouvais me détacher d’elle. A croire qu’une bulle s’était crée autour de nous, même l’arrêt de la musique ne nous avait pas dérangeait et on continuait à danser. Misha était vraiment capable de miracle, j’avais l’impression d’être Fred Astaire, juste parce que j’avais réussi à aligné 10 pas de danses. Pourtant il fallait que je brise le charme. Peut-être que je m’étais un peu trop perdu, mais au bout d’un moment je m’étais emmellé les pinceaux, enfin plutôt les pieds, et ce qui devait arriver arriva. Un peu comme si je me m’étais brûlé, je me détâchais de Misha. « Je suis vraiment désolé Misha, je t’ai pas fait au moins ? Ton pieds est toujours vivant ? Parce que je suis pas gros, mais bon ça doit pas faire du bien » Peut-être même que je venais de briser sa carrière. Si c’était ça, je m’en voudrais toute ma vie.





lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Ghost from the past [Misha] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Misha Castillo
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/11/2018
›› Commérages : 207
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : queen ana de armas
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), alma worrell (h. sage) nova hamilton, (o. holt) , elijah livingston (j. mcavoy) & diego abberline (s. claflin)
Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( Lun 10 Juin - 19:00 )


Pio & Misha

ghost from the past


Il n'y a jamais eu que la danse qui lui permet d'avoir confiance en elle. Quand elle est sur scène, Misha se sent capable de tout. Rien ne peut l'atteindre, le monde entier pourrait s'écrouler autour d'elle qu'elle n'y ferait même pas attention. Et puis elle a l'impression que sans ça, sans ce talent, elle n'est rien l'italienne. Elle n'est pas douée dans son travail, n'a pas de talents de grande cuisinière, c'est à peine si elle sait s'occuper de ses propres finances sans appeler son père deux fois par semaine. Enlevez lui la danse et Misha se sent à nu, frêle et fragile. C'est son seul moyen pour surprendre et impressionner, le seul domaine dans lequel elle se sent compétente. Mais visiblement, ce n'est pas le cas pour Pio qui refuse d'être celui qui danse. Ça fait rire Misha, encore plus quand il dit qu'il risque de se mettre à parler espagnol d'ici peu. « Et trahir tes origines italiennes ? Je ne t'en demande pas tant, » ajoute-t-elle avec un sourire amusé tout en se dirigeant vers la scène, sa scène. Si Pio n'avait pas été réceptif à ses quelques pas de danse, elle n'aurait pas été capable de lui offrir plus. Elle se sent d'ailleurs même un peu nerveuse lorsqu'elle se tourne vers lui, son coeur tambourinant dans sa poitrine pendant qu'elle s'imagine le voir reprendre ses affaires pour s'en aller. À la place, il applaudit et fait grandir le sourire de Misha. « Je te remercie, mais j'ai eu largement le temps de m'entraîner. » Faut dire que même quand elle est au bureau, elle se laisse aller à quelques pas sous la table pendant que personne ne la regarde. Lancée dans son élan, elle descend de la scène en sautillant et vient tirer la main de Pio pour le forcer à la rejoindre. Elle sait qu'il n'a pas envie, il lui a répété plusieurs fois, mais Misha se limite rarement à un simple refus. « On me le dit souvent. » Misha l'irréfléchie, celle qui n'a pas grandi et qui ne cesse de prendre des décisions à la va-vite. Nelly le lui a souvent reproché, et c'est d'ailleurs un sujet de dispute assez récurent entre les deux soeurs. Alors qu'ils sont tous les deux sur la scène, elle se permet d'être taquine envers Pio et se mord la lèvre tout en guettant sa réaction. Va-t-il se vexer ? Mal le prendre et la planter alors qu'ils n'ont même pas encore fait un seul pas ? Elle est surprise de le découvrir si tolérant, d'abord avec la danse puis avec cette réflexion. Il arrive même à la faire rire avec cette comparaison d'Aladdin et Misha finit par secouer la tête de gauche à droite sans perdre son sourire radieux. « Il faut bien que quelqu'un apprenne au héros comment être classe, » dit-elle en plantant son regard dans le sien, un peu trop fière de sa répartie. « Je suis prête à assumer les conséquences de mes décisions prises à la hâte. » Doucement, elle glisse sa main dans celle de Pio et et se met à tourner avec lui. Elle bouge au rythme lent de la chanson, avance et recule et tourne même sur elle-même en-dessous de leurs mains liées tout en riant légèrement face au manque de fluidité dans leurs gestes. Mais même si ce n'est pas parfait, ça lui plaît à Misha. Ça change de toutes les fois où elle s'est retrouvée seule avec un homme qui, à chaque fois, cherchait juste à la mettre dans son lit. Pio n'a pas fait la moindre allusion à ça, ce qui permet à Misha d'être beaucoup plus naturelle dans ses gestes. La musique s'arrête et la playlist touche à sa fin, plongeant le cabaret tout entier dans un silence qui n'est pas inconfortable. Ils ne bougent pas, se perdent dans leur danse comme si les airs de la musique étaient restés encrés dans leur tête. Sauf que de manière totalement inattendue, le pied de Pio vient s'écraser contre celui de Misha et leur fait perdre l'équilibre à tous les deux. Surprise, elle tangue en arrière et se rattrape au dernier moment avant de s'écrouler au sol. « C'est ta vengeance pour t'avoir forcé à danser ? » demande-t-elle en relevant les yeux vers lui, maintenant séparée de Pio de plusieurs mètres. « Mon pied va bien, on dit merci à l'épaisseur de ces chaussures ! Ça fait un mal de chien, mais ça empêche les chocs. » Elle rit, incertaine de si sa phrase fait sens parce que des fois, Misha a encore du mal à perfectionner l'anglais qui n'est pas sa langue natale. Elle baisse les yeux, se sent rougir car elle n'a soudainement plus la même confiance en elle que lorsqu'elle pouvait se déhancher. « Hum, tu veux quelque chose à boire ? Je peux aussi me la jouer barmaid ce soir, les danseuses ont toujours droit à un ou deux verres offerts. Et puis, on qu'à dire que tu es mon +1 de la soirée. » Elle fait quelques pas avant de s'interrompre pour se tourner à nouveau vers Pio. « Enfin, sauf si tu préfères rentrer. Je t'ai montré tout ce que j'avais, je n'ai pas de deuxième carte à sortir pour rendre ta soirée plus palpitante. » Elle se sent stupide et glisse nerveusement une mèche de cheveux derrière son oreille. « Je comprendrai, si tu veux en rester là. » Elle sourit malgré tout, même si tout d'un coup Misha a l'impression de devenir toute petite.


AVENGEDINCHAINS


if i can't get a starring role ♡ Sometimes I ignore you so I feel in control 'Cause really, I adore you, and I can't leave you alone. Fed up with the fantasies, they cover what is wrong. Come on, baby, let's just, get drunk, forget we don't get on.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Ghost from the past [Misha] Vide

Re: Ghost from the past [Misha] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Ghost from the past [Misha]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération