Your kiss like broken glass on my skin (Erin)

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 107
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce + Asher James + Giovanni Esposito + James Campbell + Calie Washington + Rose Milligan + Kate Rhodes

Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( Dim 6 Jan - 23:06 )

Your kiss like broken glass on my skin
BRIN

Les cadeaux de Noël, c’est souvent une vraie galère. Brane, en tout cas, il trouve ça compliqué. Il faut toujours qu’il s’y prenne deux mois à l’avance pour être sûr de n’oublier personne, et de trouver le cadeau parfait. Et la plupart du temps, ses cadeaux déplaisent. Lui, contrairement à tout le monde, est un homme simple. Les chaussures et les vêtements suffisent à le combler de bonheur. Même s’il trouve ça moche dans un premier temps (ça arrive), il trouve toujours le moyen d’en faire une pièce essentiel à sa tenue. Cette année encore, sa famille l’a gâtée. Il se retrouve avec trois nouvelles paires de chaussure, et suffisamment de vêtements pour renouveler intégralement sa garde-robe. Brane profite de son week-end pour tout essayer et vérifier que tout soit à sa taille. Les quelques pièces qui ne lui vont pas, il les met de côté. Il plie soigneusement les autres, destinés à subir un premier lavage incessamment sous peu. Brane en fait autant avec les paires de chaussures qu’on lui a offertes. Sur les trois, une seule lui paraît trop petite. Il ajoute la boîte à la petite pile de vêtements qu’il doit échanger en magasin, puis s’assoit sur le bord de son lit. En plus de toutes ces jolies choses, Brane a eu le droit à deux cartes cadeaux de deux de ses enseignes favorites, dont une spécialisée dans l’équipement high-tech. Brane, il frétille très fort. Il a hâte de pouvoir utiliser ces deux cartes et se demande d’ailleurs ce qu’il va bien pour s’acheter. Si ça ne tenait qu’à lui, il partirait déjà à l’aventure. Mais après cette séance intensive de rangement et de tri, Brane se sent vide de toute motivation. En revanche, il cale dans son agenda une journée entièrement dédiée au shopping pour la semaine suivante. Les fêtes seront passées, alors il prie pour que le centre commercial soit calme. Puisqu’il aime beaucoup faire du shopping avec Violet, il lui envoie aussi un message. La réponse de sa sœur est imminente : elle l’accompagnera avec plaisir. Heureux comme un prince, Brane termine son rangement et se pose devant le dernier épisode de Black Mirror, une bière à la main. La semaine suivante, Brane sort de son lit avec panache. Après une semaine de travail acharné, il sent que sa journée shopping va le remettre d’aplomb. Brane se prépare en danse et en chanson, impatient à l’idée de franchir les portes automatiques du centre commercial. Juste avant de partir, son portable vivre dans sa poche. Il s’en saisit pour lire le message reçu, apprend que Violet ne pourra finalement pas venir. Elle ne donne aucune explication particulière, elle se cache simplement derrière l’excuse de l’empêchement de dernière minute. Très bien. Brane est vexé, mais ce n’est pas ce qui l’empêchera de profiter de sa journée. Il part donc seul, uniquement accompagné de ses sacs. Une fois sur place, il reçoit un autre message de sa sœur. Elle lui demande gentiment de récupérer un paquet chez Victoria’s Secret. Brane, il ne sait pas s’il doit obligatoirement accepter. Il n’est pas hyper familier avec les boutiques de lingerie fine, et ça le gêne un peu de récupérer quelque chose pour sa sœur. Brane ne sait pas ce que ça peut être et à la réflexion, il ne sait pas s’il veut savoir. Il accepte quand même la mission, commençant néanmoins par faire son shopping à lui. Brane échange les quelques vêtements qui n’étaient pas à sa taille, utilise une bonne partie des cartes cadeaux, et termine donc par un détour chez Victoria’s Secret. Brane se présente au comptoir, explique qu’il doit collecter un paquet pour Violet Malone, et on lui demande gentiment de patienter. Brane a l’impression d’être un étranger. Les deux ou trois femmes présentes le dévisagent bizarrement, comme si ce n’était pas normal qu’il soit là. Il arque un sourcil, en se disant qu’après tout, l’entrée n’est pas interdite aux hommes. Par esprit de provocation, il prend inconsciemment son allure de paon fier et commence à parcourir les allées de sous-vêtements. Brane, il a le droit d’être là. Il a le droit de regarder les articles proposés, parce qu’il pourrait très bien vouloir offrir un ensemble à sa petite-amie. Bon, il n’a pas de petite-amie. Mais il pourrait. Brane porte son intérêt sur un soutien-gorge rouge en dentelle, l’attrape pour l’observer d’un peu plus près. Sourcils froncés, il repose le sous-vêtement et se dirige vers les ensembles. Brane se fige instantanément. Bien que l’étalage impressionnant d’ensembles soit frappante, ce n'est pas ce qui le choque. Son regard se pose sur sa femme, celle qu’il n’attendait plus depuis longtemps. « Wow. » Qu’il fait, surpris. « J’suis en train d’avoir une hallucination ou bien ? » Brane savait qu’Erin était en ville. En un an, il ne l’a cependant jamais croisée. Il trouve ça assez improbable de la retrouver dans une boutique de lingerie féminine.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Erin Pierce
WHAT IS A FAMILY ?


http://truelove-crackship.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 06/03/2018
›› Commérages : 404
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Shantel Wonderful VanSanten
›› Schizophrénie : rachel campbell (danielle panabaker) riley emerson-oakley (claire holt) ophelia rhodes (rebecca breeds) lissa valentine (dianna agron) mila matthews (nina dobrev) liv burrows (lyndsy fonseca) lauren campbell (jessica alba) liam washington (joe keery) lily hastings (kiernan shipka)

Re: Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( Mer 16 Jan - 15:23 )



your kiss like broken glass on my skin.
brane malone & erin pierce ※ brin

“ Shit don't feel the same when you're out of town. So 'Ko, let's watch the rain as it's falling down. ” ― FALLING DOWN

Ce soir, Erin sort. La blonde n'en avait pas réellement envie mais Erin est incapable de dire non à Rose, puis de toute façon, Rose ne lui laisse jamais le temps de répondre à la négation à ses invitations. Rose, elle trouve toujours des millions d'arguments pour convaincre Erin d'aller dans son sens. En clair, Erin est une femme faible. Sauf que le problème ? C'est qu'en fouillant dans son placard et même dans celui de Caitlin, Erin ne trouve rien à son goût. Dans la panique, elle envoie un message à Rose afin d'obtenir son aide. Mais cette dernière lui annonce qu'elle doit prendre soin de son corps de déesse, autrement dit ça va lui prendre une grande partie de son après-midi. Erin comprend donc qu'elle va devoir aller toute seule comme une grande au centre commercial. Elle aurait pu proposer à Dan de venir avec elle, mais il aurait certainement acheter plus de fringues qu'elle et ils auraient perdus trop de temps. C'est ainsi qu'après avoir bu un grand verre d'eau et en s'étant habiller pour lutter contre le froid que l'actrice avait prit les transports en commun jusqu'à la terre promise. Elle prendra un uber pour rentrer ça sera moins long et moins chiant. Une fois qu'elle a mit un pied dans le centre commercial, Erin pose un doigt sur ses lèvres. Elle est en pleine réflexion. Par où peut-elle commencer ? La prochaine fois au lieu de s'y prendre à la dernière minute, elle ira rendre visite à Emmy, ça sera plus pratique au moins, elle n'aura pas besoin de se casser la tête à se choisir une tenue. Mais Erin ne va pas se casser la tête très longtemps. A peine vient-elle de rentrer dans une boutique qu'elle interpelle une vendeuse pour lui faire part de son problème. Et c'est partit pour une bonne heure d'essayage. Cependant rien ne semble totalement convenir à l'actrice, elle n'a pas le coup de cœur et elle a surtout l'impression de faire sa diva, ce qu'elle n'est pas. Alors pour ne pas avoir fait travailler cette pauvre vendeuse pour rien, Erin décide d'acheter l'une des pièces qu'elle lui avait proposer. Certes, elle ne la mettra jamais mais elle est certaine que ça fera un beau cadeau pour Caitlin. Au final, quand elle sort de cette boutique, elle a toujours le même problème : rien à se mettre. C'est bien embêtant cette affaire. Avant même de rejoindre une nouvelle boutique de vêtements, les yeux d'Erin pétillent à la vue de l'enseigne rose et noire. Sa robe attendra. Les sous-vêtements c'est important aussi. Qui dit nouvelle année, dit nouveaux ensembles. Puis quand elle voit des pastilles rouges partout indiquant des moins 50 % à gogo, Erin est joie. Elle se frotte même ses deux mains entre elles avant de partir à la conquête d'ensemble à son goût. L'actrice attrape un panier et commence son shopping. Erin est un vrai cœur d'artichaut sur ce coup, elle craque sur tout et n'importe quoi. Elle prend même un body dans trois couleurs différentes. Elle est réellement au paradis. Elle ne veut plus partir de cet endroit. Alors qu'elle est en train de chercher sa taille dans la pile de soutien-gorge, elle est interrompu par une voix masculine qu'elle pourrait reconnaître entre mile. Surprise, elle lâche ce qu'elle avait en main et pousse même un petit cri. Elle a vu un fantôme. « J’suis en train d’avoir une hallucination ou bien ? » C'est presque ça. Erin ouvre la bouche, puis la referme répétant l'opération deux fois avant de trouver quoi dire à celui qui à l'heure actuelle est encore son mari. « Euh ... Oui. Je vais aller voir là-bas si j'y suis aussi. » Finalement Erin aurait du fermer sa bouche parce que les mots qui en sortent, sont totalement pitoyable. La blonde fait demi-retour droite et tente de se cacher à travers l'un des rayons. Sauf que sa technique ne fonctionne pas vraiment. Elle devrait revoir les règles du cache-cache. « Ah, tu es là aussi. » Erin est très perspicace. « T'es venu acheter des ensembles sexy pour ta petite-amie ? » Parce qu'autrement Erin ne voyait pas pourquoi, il était ici, dans cette boutique. « Tu veux peut-être des conseils ? » Plus elle parle, plus elle s'enfonce, elle le sait mais c'est plus fort qu'elle. « J'en oublie la politesse, tu vas bien depuis le temps ? » Soit depuis qu'elle l'a misérablement abandonné ici à Cap Harbor, dans leur maison. « J'aime bien ce que tu as fais à tes cheveux. » Et aussi le fait qu'il ait oublier de se raser. Mais Erin va s'abstenir, déjà qu'elle est consciente qu'elle met les pieds dans le plat, elle n'a pas besoin d'en rajouter une couche. Enfin si, elle lui adresse un sourire, dans le plus grands des calmes incapable de savoir quoi faire d'autre. Si autrefois Brane la rendait heureuse, aujourd'hui, l'anxiété prime sur tout le reste.



    ✻ when the night has come and the land is dark and the moon is the only light we see. no, i won't be afraid just as long as you stand, stand by me. ★ florence and the machine, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 107
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce + Asher James + Giovanni Esposito + James Campbell + Calie Washington + Rose Milligan + Kate Rhodes

Re: Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( Lun 21 Jan - 19:10 )

Your kiss like broken glass on my skin
BRIN

Depuis maintenant un an, Brane se pose mille et une questions sur ses retrouvailles avec Erin. Il s’invente un nouveau scénario tous les jours, imagine ce qu’il pourrait lui dire, ce qu’elle répondrait. Dans certaines situations, il se croit capable de garder son calme, de gérer leur conflit en toute sérénité. Dans d’autres, il perd pied et explose de rage. Mais à chaque fois, Erin reçoit une cascade de reproches en plein visage. Il lui en veut tellement qu’à aucun moment il ne songe à ce qu’il ressent vraiment pour son ex-femme. Il ne cherche qu’à la blesser, lui faire comprendre qu’elle ne représente absolument plus rien à ses yeux. En un an, il a eu le temps de concevoir ces fameuses retrouvailles sous tous les angles. Pourtant, en un an, il n’a jamais eu l’occasion de la croiser à proprement parlé. Passé un certain moment, Brane a fini par se dire que c’était mieux ainsi. Lorsque l’aînée des Pierce lui a appris le retour de Erin, il a longtemps attendu le moment où elle reviendrait vers elle. Parce que ça lui semblait logique que ce soit elle qui fasse le premier pas et non l’inverse. Sauf qu’ils sont restés chacun de leur côté et au final, il n’attendait absolument plus rien d’Erin. Ces derniers temps, il s’était plus ou moins fait à l’idée qu’il n’aurait jamais l’opportunité d’avoir une discussion sérieuse avec la blonde. Et, évidemment, au moment où il se fait une raison, elle apparaît comme par magie devant ses yeux. Ça le surprend tellement qu’il croit à une hallucination. Il a essayé de se préparer psychologiquement à cette rencontre, d’anticiper la moindre de ses réactions, le moindre mot qui sortirait de sa bouche. Ses efforts deviennent complètement inutiles, parce que dans le fond, il ne peut pas deviner à l’avance son état d’esprit. Le visage d’Erin a l’effet d’une claque magistrale, il sent son cœur battre à tout rompre. Au-delà de la surprise, il y a toute cette colère enfouie depuis longtemps qui ne demande qu’à sortir. Ça monte doucement, lentement. D’emblée, Brane sait qu’il va la lâcher sur son ex-femme. Il attend simplement de voir ce qu’elle a à lui dire. Du moins, elle suppose qu’elle lui dira quelque chose. Le contraire lui semble illogique et pourtant… Erin le fuit dans le plus grand des calmes. « Ah ! » Brane affiche une mine surprise, déstabilisée par la réaction de la blonde. Il s’attendait à tout, sauf à ça. Machinalement, il la suit. Il n’a pas vraiment besoin de courir, on ne peut pas dire qu’Erin fasse beaucoup d’effort pour se cacher. « Oui, je suis là aussi. » Dit-il alors, sur un ton trop calme pour que ce soit réel. Brane baisse les yeux sur les sous-vêtements qu’il détient entre les mains, à deux doigts de l’envoyer se faire foutre. C’est quand elle lui propose ses conseils qu’il change de stratégie. « Oui, c’est ça. C’est pour ma petite-amie. » Il la fixe d’un regard noir, le visage fermé. « Misha, elle s’appelle. T’as des conseils à me donner, alors ? » On sent toute son amertume au travers de sa question. Erin vient de lui proposer son aide pour trouver à sa petite-amie l’ensemble parfait. Il n’en revient pas, se croit dans un mauvais rêve. Il balance le premier prénom qui lui vient à l’esprit, celui de cette femme qu’il voit un peu trop souvent. Ils ne sont pas ensemble, mais Brane, il a envie de faire rager Erin. Et si l’évocation d’une autre femme peut l’y aider, alors ça lui va. À ce stade de leur conversation, Brane ne croit pas pouvoir être surpris davantage. Entre la partie de cache-cache improvisée et les conseils en matière de sous-vêtements, il pense qu’Erin a tout donné. Naïvement. De nouveau, la surprise et l’incompréhension déforment les traits de son visage. « Quoi ? » Qu’il fait, en secouant la tête. Elle vient vraiment de lui demander comment il va ? De le complimenter sur sa coupe de cheveux ? Erin transforme leurs retrouvailles en quelque chose de tout-à-fait banal, et ça le dérange. « T’es vraiment devenue aussi lâche ? J’pensais pas que Hollywood t’avait changée à ce point. » Il surplombe Erin, l’empêche de prendre la fuite. « Mais j’vais super bien, Erin. Je me porte vraiment comme un charme, et je suis hyper content que ma nouvelle coiffure te plaise. J’étais pas trop sûr du changement, en plus, alors ça me rassure vraiment d’apprendre que tu valides. » Il a presque envie de laisser tomber, Brane. Presque, seulement. Il est bien trop enragé pour que ça n’arrive réellement. Il a trop de rancœur en lui, trop de choses à lui dire. « C’est dingue quand même… Ça fait un an que t’es rentrée à Cap Harbor et c’est la première fois qu’on se croise. Qui aurait cru qu’on se reverrait chez Victoria’s Secret ? C’est fou comme le monde est petit ! » Il dit ça d’un air faussement enjoué, s’enthousiasme pour mieux se moquer. « Mais toi alors ! Raconte ! C’était comment, Los Angeles ? T’as pu réaliser ton grand rêve et vivre ta vie de star ? » Brane est mauvais. Tout dans son attitude témoigne de sa rancœur. Il est faux, hypocrite. Il s’en fout, de ses rêves. Il s’en fout aussi de savoir comment c’était, à Los Angeles. Mais il n’a pas besoin de lui dire, Erin le sait déjà.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Erin Pierce
WHAT IS A FAMILY ?


http://truelove-crackship.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 06/03/2018
›› Commérages : 404
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Shantel Wonderful VanSanten
›› Schizophrénie : rachel campbell (danielle panabaker) riley emerson-oakley (claire holt) ophelia rhodes (rebecca breeds) lissa valentine (dianna agron) mila matthews (nina dobrev) liv burrows (lyndsy fonseca) lauren campbell (jessica alba) liam washington (joe keery) lily hastings (kiernan shipka)

Re: Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( Mer 23 Jan - 19:05 )



your kiss like broken glass on my skin.
brane malone & erin pierce ※ brin

“ Shit don't feel the same when you're out of town. So 'Ko, let's watch the rain as it's falling down. ” ― FALLING DOWN

Erin a toujours cru que quand elle se tiendrait enfin face à Brane, ils réussiraient à avoir une conversation comme deux adultes. Sauf que pour raison qu'elle ignore, Erin se comporte comme une enfant. Elle n'a qu'une envie : c'est fuir devant l'ennemi. Être face à Brane ça a le don de faire remonter en elle, une multitude de souvenirs qu'elle croyait perdu à tout jamais. C'est une vague de souvenirs qu'elle se prend en pleine face, une vague qu'elle n'avait pas vu venir et qui est en train d’anéantir tout sur son passage. Parce que le temps d'une fraction de seconde, Erin en vient à regretter son geste d'être partie, d'avoir abandonner lâchement son mari, son mariage et tout ce qu'elle avait construit avec Brane. Mais les regrets ne s’éternisent pas. Être face à Brane ça lui rappelle aussi tous ces soirs qu'elle a passer sans sa présence à Los Angeles parce qu'il n'a pas voulu la suivre. Mais à l'heure actuelle, Erin est totalement incapable d'être rancunière et de lui taper une scène. Elle en a certainement perdue le droit d'ailleurs. Tout ce qu'elle veut c'est être loin de lui et finir ses achats tranquillement dans le meilleur des mondes. Alors que fait-elle ? Elle fuit pour se cacher dans un rayon, sauf que Brane découvre sa cachette bien trop facilement. Erin n'a donc pas le choix de l'affronter dans cette boutique de lingerie fine. D'ailleurs que fait-il ici ? Pourquoi vient-il faire un tour dans ce genre de boutique ? Il a une petite amie ? « Oui, c’est ça. C’est pour ma petite-amie. » Pourquoi cela devrait-il l'atteindre ? Elle-même a eut des relations depuis qu'elle n'est plus avec Brane. « Misha, elle s’appelle. T’as des conseils à me donner, alors ? » Dans quoi s'embarque-t-elle ? « Oh, Misha c'est un joli prénom. Je suis sûre qu'elle doit être très charmante. » Pourquoi donc ne s'arrête-t-elle pas de parler ? Elle s'enfonce, c'est horrible. « Tu devrais miser sur le bordeaux, c'est beau le bordeaux et tu aimes le bordeaux. »  Du moins dans ses souvenirs, Brane aimait beaucoup cette couleur. « Le noir aussi c'est sexy, c'est plus passe-partout. Ou tu as le rouge pour la passion. » Est-elle réellement en train de lui donner des conseils pour choisir les sous-vêtements de la dite petite-amie de Brane ? Absolument. Erin ignore totalement pourquoi elle fait ça, mais elle plonge les deux pieds dans le plat et même la tête la première. Et pour en rajouter une couche, elle ne trouve rien de mieux que de lui demander comment il va et de lui dire que sa nouvelle coupe de cheveux lui va divinement bien. Elle se déteste d'être elle en cet instant. « T’es vraiment devenue aussi lâche ? J’pensais pas que Hollywood t’avait changée à ce point. » Là, ça va trop loin. Erin, elle n'est pas prête pour ce qui va suivre. Elle veut partir, même sans ses achats et fondre dans les bras de Rose. « Mais j’vais super bien, Erin. Je me porte vraiment comme un charme, et je suis hyper content que ma nouvelle coiffure te plaise. J’étais pas trop sûr du changement, en plus, alors ça me rassure vraiment d’apprendre que tu valides. » La conversation pourrait prendre fin là-dessus et Erin serait la femme la plus heureuse au monde, seulement ça n'est pas le cas. Brane ne semble pas vouloir arrêter le massacre pour aujourd'hui. « C’est dingue quand même … Ça fait un an que t’es rentrée à Cap Harbor et c’est la première fois qu’on se croise. Qui aurait cru qu’on se reverrait chez Victoria’s Secret ? C’est fou comme le monde est petit ! » Trop petit si on veut son avis. Et c'est la dernière fois que la blonde va venir dans cette boutique maintenant qu'elle sait que Brane a l'habitude de s'y rendre. « Mais toi alors ! Raconte ! C’était comment, Los Angeles ? T’as pu réaliser ton grand rêve et vivre ta vie de star ? » C'est trop. La blonde serre ses mains et ferme les yeux quelque seconde avant de les ré-ouvrir. « On sait très bien que ça ne t'intéresse pas. » Pourquoi continuer à faire semblant ? « Je ne sais même pas pourquoi tu tiens à ce qu'on continue à ... faire ça. On n'a plus rien à se dire et depuis longtemps. » Erin, elle n'est pas d'humeur à se battre. Elle sait très bien que son mariage avec Brane n'est plus depuis longtemps, puis il semble même être passer à autre chose. Au final, c'est peut-être ce qu'il y a de mieux. « On est en train de perdre notre temps là. De quoi tu voudrais qu'on parle ? » Et sur cette question, Erin n'est pas toute ouïe. Elle veut juste que Brane la laisse tranquille et forcément pour ça, elle va être obliger de toucher là où ça fait mal. « Tu veux m'entendre dire que j'ai fais la pire erreur de ma vie en te quittant et en allant m'installer ailleurs ? Tu veux m'entendre te supplier ? Tu veux que je te prouve que j'avais tort ? » Oh, elle est certaine que c'est le cas, sauf que ça n'arrivera pas. « J'ai vécue les onze meilleures années de ma vie, je n'ai jamais été aussi heureuse. Je n'ai pas besoin de toi Brane dans ma vie. » Erin sait qu'elle ne mérite pas le pardon et en ce moment, elle n'a pas la force de lutter. « Je veux juste qu'on divorce. » C'est tout ce qu'elle lui demande et elle a déjà l'impression que c'est une mission impossible. « Tu sembles avoir tourner la page alors pourquoi c'est si compliqué de signer un vulgaire papier ? » Pourquoi ? Erin, elle veut juste mettre fin à ce massacre, à son coeur en vrac et à ce mariage qui bat de l'aile depuis trop d'années ...



    ✻ when the night has come and the land is dark and the moon is the only light we see. no, i won't be afraid just as long as you stand, stand by me. ★ florence and the machine, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 107
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce + Asher James + Giovanni Esposito + James Campbell + Calie Washington + Rose Milligan + Kate Rhodes

Re: Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( Dim 27 Jan - 18:28 )

Your kiss like broken glass on my skin
BRIN

Brane fixe son ex-femme avec incrédulité. Il ne s'attendait vraiment pas à ce qu'Erin lui donne quelques conseils en matière de lingerie fine pour sa petite-amie. On notera par ailleurs que cette histoire de petite-amie est absolument fausse. Brane a balancé le premier prénom qui lui a traversé à l'esprit pour faire croire à Erin qu'il n'avait plus besoin d'elle dans sa vie. Il prétend avoir reconstruit sa vie alors qu'en réalité, il n'a pas eu de petite-amie depuis qu'elle s'est enfuie à Los Angeles. Il évoque Misha dans l'espoir de secouer un peu Erin, mais elle n'a pas vraiment la réaction à laquelle il s'attendait. Il en vient à se demander s'il ne serait pas en train de rêver, parce que cette situation n'a pas le moindre sens à ses yeux. Elle lui suggère des couleurs l'air de rien, totalement indifférente au fait qu'il puisse avoir une petite-amie qui s'appelle Misha. Bon après, le prénom, c'est pas non plus l'information capitale. À ce stade de leur conversation, il pense déjà avoir tout entendu. Brane ne pense pas qu'elle soit capable de sortir quelque chose d'encore plus idiot, jusqu'à ce qu'elle complimente sa nouvelle coupe de cheveux. Là, c'est le pompon sur la Garonne. Le moutarde commence à sérieusement lui chatouiller le nez, si bien qu'il ne lui en faut pas plus pour qu'il parte en guerre. Il rentre dans son jeu avec agressivité, enchaîne les remarques cinglantes sur un ton chargé d'ironie, jusqu'à faire semblant de s'intéresser à elle et à sa petite vie de star hollywoodienne. Il s'en fout pourtant. Il n'en a rien à faire, de sa carrière, de sa réussite. À chaque fois qu'elle apparaît dans son écran de télévision, ça lui crève le cœur. Erin n'a eu aucun scrupule à abandonner leur mariage pour devenir célèbre. En onze ans, il n'a jamais pu le digérer. Un vilain sourire naît sur son visage quand Erin comprend que sa vie à Los Angeles ne l'intéresse pas. La suite lui arrache un rire, tout aussi mauvais. « À faire ça ? C'est quoi, ça ? Discuter du fait que tu sois partie ? Faudrait déjà qu'on ait commencé à le faire pour continuer. » Remarque-t-il, un sourcil arqué. Depuis son départ qui date d'il y a onze ans, c'est la première fois qu'ils se parlent. La première fois qu'ils se confrontent. Alors Erin, elle est mignonne, mais elle devrait apprendre à se montrer courageuse une fois de temps en temps. Vouloir fuir la discussion, ça ne marchera pas toujours. Pas pour Brane, en tout cas. « En ce qui me concerne, j'trouve qu'au contraire, on a pas mal de choses à se dire. » Qu'il ajoute avant de croiser ses bras contre son torse. Selon Erin, il s'agit d'une perte de temps. Elle lui fait comprendre que ces dernières années sans lui ont été les meilleures de toute sa vie, comme s'il n'avait jamais eu la moindre importance pour elle. Ça lui fait mal, ça lui fait incroyablement mal. Son regard se durcit un peu plus au fur et à mesure qu'elle parle, son cœur se serre de plus en plus. Elle se trompe encore, quand elle dit qu'il semble avoir tourné la page. Et pour le coup, il ne peut pas s'empêcher de l'insulter de tous les noms dans sa tête. « Je veux qu'on divorce, je veux devenir riche et célèbre, je veux aller vivre à Los Angeles... Je veux, je veux, je veux... » Il ricane un peu, secoue la tête. « C'est toujours à propos de toi, hein ? C'est toujours à propos de ce que toi tu veux, rarement à propos de ce que les autres veulent. J'imagine que t'as sans doute pas mal changé en onze ans, mais j'constate que t'as pas perdu ton égoïsme. » Brane plante son regard noir dans celui de son ex-femme. « J'suis ravi d'apprendre que notre mariage a aussi peu compter pour toi. Ça fait plaisir de savoir que tu réduis tout ça, tout ce qu'on a vécu, à un vulgaire papier. T'en as tellement rien à foutre que t'essayes même pas de te justifier. Pourtant, tu devrais. » Elle est partie dans le plus grand des calmes, elle a mis leur mariage derrière elle, elle a refait sa vie. Et pendant tout ce temps, elle n'a jamais cherché à s'expliquer. Elle n'a jamais essayé de mettre les choses à plat. Elle a juste tourné la page, comme ça. Erin voudrait que Brane puisse en faire autant, mais ce n'est pas aussi simple. « Ton vulgaire papier, tu peux t'le foutre où j'pense. Y'a pas moyen que j'le signe. T'as pris un malin plaisir à me pourrir la vie alors tu peux compter sur moi pour en faire autant. » Il entend déjà sa sœur lui dire qu'il a été trop loin, qu'il devrait signer les papiers malgré tout et passer à autre chose. « Pourquoi tu veux absolument que j'les signe d'ailleurs ? T'as l'intention de te remarier ? » Si elle lui dit oui, il ragequit. Et il brûle le magasin, aussi.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Erin Pierce
WHAT IS A FAMILY ?


http://truelove-crackship.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 06/03/2018
›› Commérages : 404
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Shantel Wonderful VanSanten
›› Schizophrénie : rachel campbell (danielle panabaker) riley emerson-oakley (claire holt) ophelia rhodes (rebecca breeds) lissa valentine (dianna agron) mila matthews (nina dobrev) liv burrows (lyndsy fonseca) lauren campbell (jessica alba) liam washington (joe keery) lily hastings (kiernan shipka)

Re: Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( Lun 11 Fév - 18:18 )



your kiss like broken glass on my skin.
brane malone & erin pierce ※ brin

“ Shit don't feel the same when you're out of town. So 'Ko, let's watch the rain as it's falling down. ” ― FALLING DOWN

Pour poursuivre son rêve, Erin a du mettre de côté sa vie privée. C'était son choix, le plus douloureux qu'elle a du prendre dans sa vie. En quittant Cap Harbor, Erin n'avait jamais songé qu'elle devrait également quitter son mari. Dans sa logique, il l'aurait suivi jusqu'au bout du monde. Elle était même certaine qu'ils auraient construit une nouvelle vie ensemble à Los Angeles et peut-être même qu'ils auraient eut un enfant ensemble. Sauf que quand Brane lui a ouvertement exprimer le souhait de ne pas vouloir la suivre et donc de rester à Cap Harbor, Erin n'a certainement pas réagit de la meilleure des façons. La jeune femme a juste prit ses affaires et elle a voulu vivre son rêve, qu'importe si Brane ne pouvait pas la comprendre. En presque onze ans, Erin ne s'est jamais retourner. Elle n'a jamais fait le premier pas pour s'excuser auprès de Brane et de son comportement. Si une partie d'elle-même regrette son geste, l'autre partie ne cesse de lui hurler qu'elle a fait le bon choix et que ces dix dernières années ont été fabuleuses. Parce qu'elles l'ont réellement été après tout. Il manquait juste Brane auprès d'elle. Avec le temps et surtout grâce aux conseils de Rose, Erin s'est faite une raison : son histoire avec Brane n'a plus lieu d'être, elle est terminée le jour où elle est partie de cette ville. Cette ville où malgré tout, elle est de retour. Si durant une année entière, elle avait réussit à éviter son mari, aujourd'hui les choses étaient différentes. En réalité, Brane n'a même pas besoin d'ouvrir la bouche, Erin parvient à ressentir toute l’amertume qu'il a emmagasiner depuis tant d'années. S'ils devraient avoir enfin une conversation, Erin n'y arrive pas. Tout ce qu'elle souhaite, c'est le fuir, de peur de revoir surgir des sentiments qu'elle croyait à tout jamais éteints. « À faire ça ? C'est quoi, ça ? Discuter du fait que tu sois partie ? Faudrait déjà qu'on ait commencé à le faire pour continuer. » Dans un sens, il n'a pas tort. C'est la première fois en onze ans qu'ils s'adressent la parole. « Je suis peut-être partie mais tu n'as jamais chercher à me retenir. » Est-ce-qu'elle l'aurait écouter s'il lui avait demander ? Certainement pas. C'est toujours plus facile de rejeter la faute sur l'autre. « En ce qui me concerne, j'trouve qu'au contraire, on a pas mal de choses à se dire. » Le problème, c'est que l'actrice, elle, ne veut pas discuter. « On a eut onze ans pour le faire, tu ne penses pas qu'il y a prescription maintenant ? » De toute façon selon Erin c'est uniquement une perte de temps. Elle sait qu'elle à ses torts mais est-ce-que Brane sera en mesure de reconnaître les siens ? « Je veux qu'on divorce, je veux devenir riche et célèbre, je veux aller vivre à Los Angeles ... Je veux, je veux, je veux ... C'est toujours à propos de toi, hein ? C'est toujours à propos de ce que toi tu veux, rarement à propos de ce que les autres veulent. J'imagine que t'as sans doute pas mal changé en onze ans, mais j'constate que t'as pas perdu ton égoïsme. » La blonde a l'impression d'entendre son frère parler. « Désolé d'avoir des rêves et de l'ambition. » Oh oui, elle est totalement en train de sous-entendre que ça n'est pas son cas. « Je suis peut-être égoïste mais tu devrais te remettre en question Brane, parce que tu n'es pas mieux que moi. » Voilà pourquoi Erin voulait éviter à tout prix cette rencontre. Elle ne supporte pas les reproches qu'elle se prend en pleine figure. Si d'habitude elle s'en fiche littéralement, le fait que ça soit Brane qui les lui balance, ça fait mal. Très mal. « J'suis ravi d'apprendre que notre mariage a aussi peu compter pour toi. Ça fait plaisir de savoir que tu réduis tout ça, tout ce qu'on a vécu, à un vulgaire papier. T'en as tellement rien à foutre que t'essayes même pas de te justifier. Pourtant, tu devrais. » « Pourquoi ? » Pourquoi, elle devrait se justifier ? « Pour nous faire encore plus de mal ? » Erin c'est un petit coeur fragile et elle ne sait même pas si elle va survivre à cet échange avec Brane. « Tu ne voudras jamais admettre tes torts et même si j'ai un jour l'audace de te dire que je suis désolé, on sait très bien que ça ne changera rien. » Dans le fond, Erin, elle en a marre d'être toujours la méchante dans l'histoire. Parce que si elle a ses torts, Brane en a tout autant à ses yeux. « Et ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dis. J'ai jamais dis que ce qu'on avait eut n'avait jamais compter, je dis juste que c'est du passé et ça ne sert à rien de continuer à s'attacher à des souvenirs qui n'ont plus lieu d'être. » Malgré tout, Brane restera sa plus belle histoire d'amour jusqu'à son dernier souffle. « Ton vulgaire papier, tu peux t'le foutre où j'pense. Y'a pas moyen que j'le signe. T'as pris un malin plaisir à me pourrir la vie alors tu peux compter sur moi pour en faire autant. » Erin se doutait très bien que ça ne serait pas aussi facile, ça aurait été trop beau. « Pourquoi tu veux absolument que j'les signe d'ailleurs ? T'as l'intention de te remarier ? » Hein ? Quoi ? Erin est totalement surprise par cette question, elle ne s'y attendait absolument pas. « Quoi ? Mais non je ne veux pas me remarier. » Cette idée ne lui avait d'ailleurs jamais traverser l'esprit, pas même une fois. « Mais pourquoi tu voudrais qu'on rester marier ? Ça n'a aucun sens. Puis je ne sais pas, il est peut-être temps de passer à autre chose. Tu sembles l'avoir fait alors je ne sais pas, je ne veux pas être un obstacle dans ta vie sentimentale. Je ne sais pas peut-être qu'un jour tu auras envie de te remarier et je n'ai pas envie d'être la personne qui t'en empêcheras. Tu mérites d'être heureux Brane et on sait tous les deux que ça n'est pas en restant dans cette situation que tu pourras l'être totalement. » Erin se déchire elle-même le cœur en lui disant ces quelques mots. Elle se haït de lui demander de l'oublier mais c'est selon elle la meilleure des solutions, elle n'en voit pas d'autres. « Si tu veux me faire payer pour le mal que je t'ai fais, fait-le, ne signe pas les papiers. Mais au bout du compte, tu réaliseras que c'est toi qui est en train de souffrir ... » Enfin si Brane refuse de les signer, à la longue, il va faire la connaissance de l'avocat de la Pierce.



    ✻ when the night has come and the land is dark and the moon is the only light we see. no, i won't be afraid just as long as you stand, stand by me. ★ florence and the machine, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 107
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce + Asher James + Giovanni Esposito + James Campbell + Calie Washington + Rose Milligan + Kate Rhodes

Re: Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( Sam 9 Mar - 19:36 )

Your kiss like broken glass on my skin
BRIN

Brane, en plus d'être fier, il est rancunier. Ce cocktail explosif se transforme généralement en colère, qu'il ne cherche jamais à contenir. Plus on le blesse, plus il devient mauvais. C'est peut-être pour ça qu'Erin n'a jamais eu l'audace de faire face à son mari. De toutes les personnes qui connaissent Brane, elle est celle qui le connait le mieux. Celle qui peut comprendre sa manière de fonctionner et anticiper ses réactions. Alors elle devait se douter qu'une fois partie, Brane allait la diaboliser. Elle devait se douter qu'en essayant de discuter avec lui, il allait se braquer et lui balancer à la figure toutes les pires atrocités du monde. Mais à ses yeux, elle lui devait au moins ça. Une discussion sérieuse, un moyen de comprendre pourquoi elle s'est enfuie du jour au lendemain sans lui donner la possibilité de réellement exprimer son point de vue. Erin, ce n'était pas juste sa petite-amie du moment. Elle était sa femme, il était son mari. Juste pour ça, elle aurait dû lui consacrer un peu de son précieux temps pour qu'ils discutent, qu'ils se disent ce qu'ils avaient sur le cœur. À défaut de discuter, Erin a simplement tiré un trait sur leur relation. Et maintenant, alors qu'il la blâme d'être partie du jour au lendemain, elle lui reproche de ne pas l'avoir retenue. Brane la regarde avec stupéfaction, incapable de croire qu'elle puisse lui en vouloir pour ça. Dans le fond, ils savent tous les deux que ça n'aurait rien changé. Erin, elle revient rarement sur ses décisions. Même si Brane avait laissé sa fierté de côté pour la supplier de rester à Cap Harbor, elle serait quand même montée dans l'avion. Ça n'aurait fait que l'achever un peu plus. Tout comme ça lui crève le cœur de la revoir aujourd'hui, totalement par hasard. « C'est facile comme excuse. Tu te barres à l'autre bout du pays et quand je te tombe dessus onze ans plus tard, tu me parles de prescription. C'est comme ça que tu comptes régler tous tes problèmes ? » Elle est lâche et ça le déçoit. Il ne la reconnait plus du tout. Le pire, c'est qu'il se rend brutalement compte qu'elle ne regrette rien. Que si elle était à nouveau confrontée à cette situation à l'heure actuelle, elle referait la même erreur. Brane, il a l'impression de ne pas avoir compté du tout. Pourtant, elle, elle était le centre de son univers. Divorcer reste la seule chose à faire et pourtant, Brane ne compte pas signer les papiers du divorce. Indirectement, elle le prend de haut et lui fait comprendre qu'il n'a jamais eu d'ambition. Il l'insulte aussi d'égoïste et ça, Brane ne le supporte pas. « Pardon ? Je devrais me remettre en question ? » Qu'il demande, de manière rhétorique. « Tu crois que j'ai fait quoi, quand t'es partie ? J'ai pas arrêté de me remettre en question, alors t'es vraiment mal placée pour venir me dire ça. T'as fait quoi, toi ? Hein ? Tu peux me le dire ? T'as été te pavaner devant les caméras, t'as même pas été fichu de m'appeler pour vraiment me dire que c'était fini. T'es vraiment une connasse de me traiter d'égoïste. J'dis pas que je suis pas innocent et d'accord, j'ai pas été l'homme le plus délicat quand tu m'as dit que tu comptais partir à Los Angeles. Mais j'ai jamais voulu t'empêcher de vivre ton rêve. J'voulais juste qu'on trouve un compromis. Toi, t'es juste partie. Alors vas-y, dis-moi encore une fois que je suis égoïste. » Il l'a sans doute été un peu. Mais au final, ce n'est plus vraiment le problème. Le problème, c'est que leur histoire, elle reste inachevée. Erin tient à ce que les papiers soient signées, à ce que leur mariage soit de l'histoire ancienne. Pour Brane, c'est autre chose. Il ne l'admet pas vraiment, préfère dire qu'il ne veut pas signer les papiers pour lui pourrir la vie. Tout ce qu'elle dit ne fait que l'énerver davantage. Il détourne le regard, secoue la tête, lâche de temps à autre des ricanements emplis de sarcasme. Brane ne réagit à aucune de ses phrases, se contente de l'insulter de tous les noms dans sa tête. Puis il lui dit de but en blanc qu'il ne signera pas les papiers, quoi qu'elle dise. Elle peut contacter ses avocats si ça l'enchante, il s'en fiche. Erin, elle ne gagnera pas ce combat aussi facilement qu'elle le pense. Il en vient à penser qu'elle veuille refaire sa vie de son côté, et le temps d'un instant, ça le met hors de lui. Erin calme vite ses ardeurs, mais sous-entend que ce soit lui qui veuille un jour se remarier. La dernière phrase le fait sérieusement réfléchir. Elle a raison, il le sait. À force de s'accrocher à une relation qui n'a plus lieu d'être, à un mariage qui n'existe plus depuis longtemps, c'est lui qui souffrira. « Je compte pas me remarier. Tu m'as dégoûtée du mariage, Erin. » Accessoirement, il a toujours dit qu'il ne se marierait qu'une seule fois. Il était persuadé qu'Erin était la femme de sa vie. Même s'il divorçait, il ne se remarierais probablement jamais. « Ça veut pas dire que j'compte signer les papiers. » Il campe sur ses positions, Brane. Simple question de fierté. « Peut-être que pour toi, il y a prescription. C'est pas le cas pour moi. » Il essaye vraiment de retrouver un ton calme et posé, bien que l'amertume transperce encore ses mots. « J'sais pas... Ça m'semble normal qu'avant de demander le divorce, tu m'expliques pourquoi t'es partie. Me parle pas de tes rêves, c'est pas de ça dont je parle. Pourquoi t'as pas cherché à comprendre ce que moi je voulais ? Des fois, j'ai l'impression que tu voulais te barrer depuis longtemps, mais que t'as jamais eu le courage de le faire. Comme si Los Angeles t'avait donné une porte de sortie toute faite. » Brane se pose encore beaucoup de questions. Il n'arrête pas de ressasser cette histoire et tant que l'abcès ne sera pas crevé, il ne pourras jamais aller de l'avant.
✻✻✻
CODES ©️️️️️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Your kiss like broken glass on my skin (Erin) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Your kiss like broken glass on my skin (Erin)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération