Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1310
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Dim 20 Jan - 20:26 )

Forgiveness is divine, but never pay for late pizza
THE EPIC SQUAD

Asher, il va encore être en retard et donner une raison supplémentaire à Oscar de lui faire la tête. S’il ne sort pas de son lit dans les dix prochaines secondes, c’est foutu pour lui. Il essaye de se donner du courage, se motive mentalement à sortir de sous la couette. Sarah aussi, elle essaye. Sauf que ses paroles sont en contradiction avec ses gestes. Ce n’est pas en le câlinant qu’ielle va l’encourager à braver le froid polaire de Cap Harbor pour les beaux yeux d’Oscar et Alma. Pour le moment, Asher est au chaud, dans les bras de sa petite-amie et à moitié endormi. Il serait fou de vouloir absolument sortir de son lit. Le fait d’avoir dormi une bonne partie de la journée le rend encore plus flemmard qu’il ne l’est déjà. Il n’avait pas prévu de dormir autant, mais le sommeil l’a capturé avec violence et il n’a rien su faire. Asher accuse sa petite-amie d’être responsable de son inertie, parce que c’est elle qui a voulu faire une sieste. En tant que personne solidaire et pleine de bonne volonté, il n’a pas voulu la laisser accomplir cette tâche seule. Sauf qu’au final, c’est Sarah qui l’a regardé dormir. Il devrait se sentir honteux, étant donné qu’il n’a rien fait de son week-end. Sarah, elle, elle a dû se rendre au poste de police en urgence. Dans la logique des choses, c’est elle qui aurait dû dormir sous le regard attendri d’Asher. Il n’a aucune excuse pour justifier sa paresse, si ce n’est d’avoir promené Yoko la veille pendant quinze minutes. « Asher… Si tu te lèves, t’auras le droit à une surprise. » Dit Sarah avant de glisser ses lèvres dans le cou du garçon. Il grogne un peu, sans être très réceptif à son chantage. « Pô l’temps pour le sexe. » Qu’il marmonne, les yeux parfaitement fermés. Il a envie de dormir, Asher. Il grogne encore quand sa petite-amie s’extirpe hors du lit, le dérangeant un peu au passage. Son corps se retrouve au contact du drap froid, l’obligeant à s’enrouler davantage dans la couette. Deux minutes plus tard, Sarah revient dans la chambre avec un paquet de chips. « Et si je te prépare un goûter d’encouragement ? » Là, il ouvre les yeux et se redresse en position assise. Asher observe la jeune femme avec scepticisme, pousse un long soupir de fatigue, cligne des yeux plusieurs fois, baille, et pose finalement les pieds à terre. « D’accord. » D’un pas lent, il traîne son corps jusqu’à la cuisine, vêtu d’un simple boxer. « Asher James, tu te rends compte qu’entre la nourriture et ta petite-amie, tu choisis la nourriture ? » Il hausse les épaules, sans adresser le moindre regard à Sarah. C’est ce qu’il vient de faire, oui. C’est une attitude typique chez lui. La nourriture passe toujours avant tout le reste. Sarah fait mine d’être vexée, lui prépare son goûter malgré tout, et le manipule jusqu’à ce qu’il trouve le courage nécessaire de prendre sa douche. Il se réveille lentement, mais sûrement, puis redevient finalement lui-même. « Quand je rentre, on fait l’amour. Merci, au revoir, je t’aime. » Il dépose un baiser sur les lèvres de Sarah, puis quitte la maison en chantant, les bras chargés de bières et de chips. Durant tout le trajet, il se laisse happer par l’euphorie d’une playlist un peu douteuse, d’où son arrivée triomphante chez Oscar. Il ouvre la porte à la volée et hurle « DON’T BE SLAPPING MY PENIS ! » avec rage et passion. « Bonjouuuuur ! Pardon du retard. Les enfants voulaient pas aller au dodo, c’était terrible. J’ai dû accrocher des chips au bout d’une canne à pêche pour les mettre au lit, pfiouuuuh ! Quelle affaire ç » Qu’il fait en posant ses affaires dans la cuisine. Alma et Oscar le regardent d’un air perplexe, alors il glousse. « Nan, j’rigole ! J’ai toujours eu envie de dire ça. Et vous ? Ça va ? » Il s’installe sur le canapé, pile entre ses deux meilleurs amis, déploie ses bras tel un aigle majestueux autour de leurs épaules. « J’ai dit que j’étais désolé pour le retard ? » Il dépose un bisou sur la joue d’Alma, puis sur celle d’Oscar. Finalement, Sarah a eu raison de le sortir du lit. Il est plutôt content d’être là.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Lun 21 Jan - 16:48 )


Asher, Oscar & Alma

pizza is all i need right now


En ce moment Alma, elle voit rouge. Pour la quinzième fois ce mois-ci, elle relit le dernier message qu'elle a envoyé à Jaymi pour le Nouvel An et auquel il n'a jamais répondu. Elle soupire et se retient de se taper la tête contre le mur tellement elle a l'air pathétique dans ces quelques lignes. Lui qui a dit que si il devait partir une nouvelle fois il ne le ferait pas sans elle, voilà qu'il a disparu déjà plus d'un mois. Pas de nouvelle de la part de celui qui, quelques jours avant Noël, a fait des kilomètres juste pour l'accompagner à cette foutue conférence. Elle l'a tellement appelé que maintenant, sa boîte vocale est pleine de messages mélangeant déception et colère. Décidément, ça lui apprendra à offrir son affection à une personne qui l'a déjà abandonnée une première fois. Alma va devenir bonne soeur si ça continue, ou se tourner vers les filles pourquoi pas. Au moins les filles ça parle, ça ne fait pas le mort pendant des mois sans raison valable. Heureusement qu'elle ne passe pas la soirée seule parce que sinon, elle aurait certainement fini par s'enfiler un kilo de glace devant un film triste histoire de justifier la tristesse qui lui noue l'estomac. L'idée de passer du temps en compagnie d'Asher et Oscar suffit déjà à lui remonter le moral, avec eux au moins elle sait qu'elle n'aurait pas à ressasser cette histoire avec Jaymi comme elle le fait déjà depuis plus d'une semaine. Décidée à ne pas montrer qu'elle est totalement dépitée sur le plan sentimental, Alma enfile une tenue qui crie au "girl power". Un pantalon moulant, un haut décolleté, on ne sait jamais qu'un des deux se décide à sortir à un moment de la soirée. Elle en veut secrètement à Jaymi, même si elle sait qu'elle ne devrait pas parce qu'ils n'ont jamais été ensemble elle et lui. Mais malgré ça, Alma veut se venger. Elle veut prouver qu'elle n'a pas besoin de lui et pour ça, elle est prête à tout. Après avoir appliqué son plus beau rouge-à-lèvres, elle quitte son appartement pour se diriger vers chez Oscar, un sac rempli de choses à boire et à manger. Elle toque à la porte trois coup avant de sourire au garçon lorsque celui-ci ouvre la porte. « Salut poulet, » dit-elle affectueusement à Oscar, en souvenir de la première fois où ils se sont rencontrés. Elle soulève son imposant sac. « J'ai pris à boire en quantité et j'ai voulu cuisiner, mais la flemme l'a emportée. À la place, je nous ramène des mini-pizzas cinq étoiles ! » De marque, même pas celles bon marché. Alma, elle a décidé d'y aller fancy ce soir. Elle va déposer son stock de provision et se débarrasse de sa veste au passage. En revenant vers le salon, elle n'a pas le temps de demander à Oscar comment il va car la porte s'ouvre pour laisser entrer un Asher branché sur un mode karaoké. Alma glousse avant de plonger sa tête dans ses mains. Elle fait genre qu'il lui fait honte mais en vrai, Asher arriverait à la faire rire même en pleine crise d'hypoglycémie. La réflexion sur les enfants la laisse perplexe, heureusement qu'il leur dit qu'il rigole sinon elle aurait presque pu y croire. « Sans blague, à moins que Sarah soit capable d'avoir une gestation de trois jours on se doutait que t'avais pas fait des mini-toi dans notre dos. Wait, est-ce qu'on parler de gestation pour un être humain ? » Elle est perplexe, Alma n'a pour habitude d'utiliser tous ces termes de femmes enceintes. Elle prend place sur le canapé avant qu'Asher ne se tape l'incruste entre elle et Oscar, demandant comment ils vont. Sincèrement ? Alma pourrait facilement boire six bières d'affilé et coucher avec le premier venu en ce moment, ou bien frapper dans un sac de boxe jusqu'à perdre un doigt. Au choix. « Vachement mieux depuis que t'es rentré dans cet appart' en chantant sur ton pénis, » qu'elle dit avant de tourner la tête vers Oscar. Elle n'a même pas encore eu l'occasion de lui demander comme il va, lui. Asher embrasse sa joue, s'excusant pendant qu'elle lève les yeux au ciel sans se défaire de son sourire. « Tu seras pardonné à 100% si tu me ramènes un truc à boire, »  dit-elle avec un air angélique, battant des cils devant Asher.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 195
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Julia Wells ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero ≡ Tommy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Lun 21 Jan - 21:13 )












Ce soir c’était une grande soirée qui se préparait, enfin grand peut-être pas, mais au moins je la passais en compagnie d’Asher et Alma et rien que ça c’était suffisant pour croire que la vie était belle. D’ailleurs j’étais un peu jaloux, parce qu’ils avaient des prénoms commençant pas A et pas moi. Peut-être que je devrais songer à changer de prénom pour Albert. Ou même Alfred. Ouais Alfred c’était cool, en plus c’était le fidèle majordome de Batman. Mais Oscar c’était cool aussi comme prénom, alors je savais pas trop. Le plus simple était encore de demander son avis à Camille, mais comme à son habitude ma petite amie ne prenait pas beaucoup mes questionnements sur le sens de mon univers très au sérieux. Cela me rendait triste et ça me vexé un peu aussi. « En tout cas ma bien aimée, tu vas devoir bouger tes jolies petites fesses de mon canapé parce qu’Alma et Asher ne sont pas tardé à arriver » Information qui n’avait aucun effet sur sa personne. A croire que Camille était dans un autre monde. « C’est qui Alma, tu m’as jamais parlé d’elle. » Alors ça c’était faux et cela prouvait bien qu’elle ne m’écoutait pas souvent. Avec Alma on envisageait quand même d’adopter un lama et de se partager la garde. « Est-ce c’est une petite note de jalousie que je détecte dans ta voix ? » Ce qui soyons clair me ferait énormément plaisir, parce que peut-être Camille était en train de changer d’avis, de vouloir quelque chose de sérieux elle aussi. « Ne soit pas ridicule Oscar » J’étais ridicule si je voulais d’abord et elle me vexé un tantinet avec cette réponse. « Pourquoi tu me poses la question alors ? » Mon espoir d’avoir une réponse fut rapidement éteint par son haussement d’épaule. Un jour Camille allait me rendre chèvre. « Bah du coup tu peux partir, sauf si tu veux les voir, mais je te préviens tout de suite, on organise pas une orgie » Parce que je suis sûre que sinon elle aurait été partante, mais non, ça ne se passerait pas comme ça. De toute évidence elle était vexée parce qu’elle partait sans dire un mot et sans m’embrasser. Tant pis, je demandais à Asher de me faire un câlin, en attendant il fallait que je prépare ma personne pour cette grande soirée. Cette préparation consistait à rester dans mon canapé et en sortir le plus vite possible en entendant les coups à la porte, et en voyant Alma j’étais tenté de faire une danse de poulet, mais je me retenais. « Bonjour à vous aussi jolie fée des lagunes. » Alma s’était mise sur son 31 pour juste une soirée tranquille, mais okay, j’étais d’accord.
En entrant chez moi, Alma me montrait un sac rempli de victuaille et cela suffisait à me mettre des étoiles et des coeurs dans les yeux, ce soir on n’allait pas s’ennuyer. « C’est bien la flemme aussi, puis je pense que personne ne peut se vanter de pouvoir manger des minis pizza 5 étoiles." En tout cas nous à partir de ce soir on pourrait. « Tu peux tout mettre dans la cuisine, comme d’habitude Asher est en retard. Je suis sûr c’est parce qu’il a encore choisie Lady Gaga à ma personne » Ou il faisait du sexe avec Sarah. J’avais un doute, mais sinon si on se posait la question, oui il lui en voulait toujours d’avoir préféré Lady Gaga. Heureusement pour lui, il n’arrivait pas avec trop de retard et surtout vu son entrée fracassante, il était difficile de lui en vouloir. Par contre l’écouter parler d’enfant qu’il avait du appater avec des chips c’était très bizarre. Il n’était pas tout simplement en train de parler de lui ? Ah non, non, il avait juste envie. « Vous faîtes quand des bébés avec Sarah. Histoire que je me prépare à mon rôle de parrain » Par contre si comme Alma le disait la gestation était de 3 jours, alors j’étais foutu. C’était trop de pression en si peu de temps. En tout cas je le regardais déposer ses affaires avant de prendre place entre Alma et moi et de nous embrasser la joue. Maintenant j’étais un Oscar comblé, il ne m’en fallait pas plus. « J’avoue, t’es arrivé le dernier alors c’est à toi de servir. J’espère que tu te souviens de mon cocktail préfér » » Si c’était un non, alors je me contenterais d’une bière, mais je serais triste. « Comme tu parlais d’enfant en arrivant, tu te rends compte que les bébés que tu feras avec Sarah seront roux. » Pas que cela m’embêtait, mais ça ne serait pas facile pour eux. Ils allaient entendre des blagues pas sympa et Asher serait le premier à en faire en plus. « Par soutien on devrait se teindre les cheveux en roux. Ou faire signer une pétition » Ou alors Asher pourrait coucher avec une autre femme, mais dans ce cas ça ne serait pas les enfants de Sarah et ça serait triste. « En attendant, tu dois toujours nous servir à boire. On va commencer à être complètement déshydrater avec Alma » Et alors ça ne serait pas une soirée très sympa.





lumos maxima



† ça va trop vite


Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1310
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Jeu 31 Jan - 12:12 )

Forgiveness is divine, but never pay for late pizza
THE EPIC SQUAD

Un jour, Asher deviendra quelqu'un de bien. Un jour, il sera à l'heure. Il y croit, le garçon. À chaque fois qu'on l'invite quelque part ou qu'on lui impose un rendez-vous, il se dit que c'est maintenant ou jamais. Il se tient toujours prêt à gagner son moment de gloire, jusqu'à ce que la flemme ne l'attrape en plein vol. C'est un peu l'histoire de sa vie, on ne va pas se mentir. Ce soir, tous ses remerciements les plus sincères vont vers Sarah, sans qui il serait probablement toujours au lit à l'heure actuelle. Elle a su trouver la stratégie parfaite pour l'aider à vaincre sa paresse légendaire, et le voilà frais et pimpant chez Oscar. Il choisit de ne pas se comporter en goujat et prend le temps de s'excuser pour son retard. Pris dans le feu de l'action, il s'enflamme et invente une excuse bidon. Une sombre histoire d'enfants qui refusaient d'aller dormir. C'est totalement faux et à vrai dire, il n'a pas besoin de le préciser. Asher est réputé pour ne jamais être sérieux. Ça lui fait juste plaisir de croire que lui et Sarah essayent d'élever des enfants. Il glousse à la remarque d'Alma, avant de retrouver un air un tantinet sérieux. « Tu poses une excellente question. J'ai envie de dire que oui. Fuck la science ! » Ils prendront le temps de vérifier cette information plus tard. Quand ils s'ennuieront, un beau jour d'automne. « Ah ! Toi aussi tu poses une excellente question Oscar. J'dois avouer qu'on a pas encore parlé de nos futurs enfants. » Après tout, Asher et Sarah ne sont pas ensemble depuis bien longtemps. Le jeune homme pense avoir le temps avant d'évoquer ce sujet qui l'angoisse un peu. Les enfants, ça demande une réflexion bien trop profonde sur le sens de la vie. Dans l'immédiat, il ne se sent pas très apte à avoir cette réflexion. Il se sent plutôt apte à boire des bières en compagnie d'Alma et Oscar. Ça le ravit de savoir que sa présence enchante Alma. « Évidemment. Je sais bien que mon pénis te remonte toujours le moral. » Puis il se tourne vers Oscar. « Non, je ne te trompe pas avec Alma. On aime juste bien mon pénis. » Qu'il dit avec un sourire un peu con au coin des lèvres. On lui fait comprendre que c'est à lui de servir les boissons, et il s'apprête à se plaindre parce qu'il trouve cette décision fortement injuste, mais Oscar l'en empêche en relançant le sujet des enfants. « Oui je sais, les pauvres... Je serais le premier à me moqueur d'eux et après on dira que je suis un père indigne. » Il lâche un soupir de tristesse. Son répertoire de blagues contient environ un million de blagues sur les roux. « Je sais déjà que le jour où Sarah sera enceinte, je vais lui demander d'appeler notre enfant Oliver. Vu que l'ange Oliver est l'ange gardien des roux. » Il regarde ses deux acolytes successivement, un air fier inscrit sur le visage. « Enjoliveur, roues... Vous avez la blague ? » Il est vraiment content de lui, Asher. Tellement content qu'il rigole tout seul, comme un perdu. « En tout cas, j'apprécie l'initiative de vouloir soutenir mes enfants. J'ai trop hâte de voir vos beaux cheveux roux ! Je suis sûr que cette couleur fera ressortir la couleur de vos yeux. » Sur ces belles paroles, il se lève d'un bond. Il n'a pas envie que ses amis se déshydratent, alors il part à la chasse aux bières et au décapsuleur. Asher ne se souvient pas du cocktail préféré de son meilleur ami, donc petit Oscar va devoir se contenter d'une bière. Il prie pour que cette histoire d'enfants le fasse oublier sa requête, revient au salon avec les boissons. « Alooooors ? C'est quoi le plan pour ce soir ? » Qu'il demande en trinquant avec ses fratés. « Parce que d'un côté j'ai un Oscar presque en pyjama, et de l'autre une Alma qui a sorti ses boobies. Du coup, j'suis un peu confus. J'ai une tenue adéquate pour cette soirée ? » Et il les regarde encore, vraiment concerné par la situation. Ses petits sourcils sont tout froncés et ça, c'est le signe ultime qui prouve qu'Asher est vraiment troublé.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Ven 8 Fév - 20:08 )


Asher, Oscar & Alma

pizza is all i need right now


De voir Oscar, ça suffit toujours à faire gonfler son coeur à la jeune Alma. Notamment le surnom qu'il lui offre et qui correspond tellement au genre de parole que le garçon pourrait avoir, seulement trois petits mots qui suffisent à faire naître en elle un sentiment de bien être, comme quand on rentre dans un spa avant de transpirer comme un kebab. Alors oui, Alma pourrait être aigrie de passer la soirée avec deux types en couple pendant qu'elle galère dans sa vie sentimentale et qu'elle ne cesse de ramasser échec sur échec, mais au final ce détail finit rapidement par lui passer totalement au-dessus de la tête. Elle se défait de ses sacs qu'elle pose sur la table parce qu'elle se doute que bientôt, y en aura au moins un qui criera famine et elle sera fin prête à sortir ses chips et pizza pour les lancer dans la bouche des affamés. À moins que ce soit elle l'affamée, ce qui serait fort possible vu qu'une Alma en colère est une Alma qui a tendance à ne plus rien manger quitte à tout dévorer le soir pour ensuite s'en mordre totalement les doigts. « Oscar, darling, je suis désolée d'être aussi cash avec toi mais Asher choisira toujours Lady Gaga. » En même temps, c'est assez difficile de résister à l'interprète d'Americano qui tourne en boucle depuis des jours dans son salon à cause d'Anaïs. Mais non, Asher n'est finalement pas si en retard que ça et Alma, elle se retient de l'applaudir juste histoire de le taquiner un peu. Ça embraie sur des histoires d'enfants qui la font un peu soupirer parce que ça lui rappelle à quel point elle est loin de tout ça, elle. « Oh hé, vous vous calmez tous les deux ? Si vous faites des bébés trop vite je vais squatter l'appartement de qui moi quand j'aurai envie de délaisser mon cerveau dans un coin ? J'ai besoin de vous moi, » ajoute-t-elle avec une puppy face, regardant Asher et Oscar à tour de rôle en espérant qu'une de leurs petites-amies ne soit pas déjà en cloque. Enfin, elle espère au moins qu'elle serait au courant si Sarah l'était vu la soirée digne de deux super meilleures amies qu'elles ont passées l'autre jour. Alors pour penser à autre chose, elle se permet de balancer le mot "pénis" comme on parle du beau temps et la réplique d'Asher, elle la fait sourire instinctivement tout en secouant la tête de gauche à droite. « Lui dis pas ça, il va croire qu'on fait de l'exhibitionnisme. » Ce serait beaucoup trop bizarre, surtout avec Asher. Le sujet des enfants finit par retourner sur le tapis et Alma regarde Oscar d'un air confus. Pourquoi tellement d'acharnement sur des foetus qui n'existent pas ? « De un, c'est pas cool d'être roussiste Oscar je te croyais plus ouvert d'esprit que ça ! » s'exclame-t-elle avant de s'affaler dans le canapé sans gêne. « Puis c'est joli les roux, moi je veux bien le devenir. J'aurais des super jolies tâches de rousseur qui feront de moi une modèle sur Instagram. » Elle sourit en s'imaginant poser comme une pina sur la plage, mais avec seulement un gros plan de son nez et l'éclairage parfait du soleil des Caraïbes. Sur ces belles paroles, Asher finit par disparaître dans la cuisine et Alma pousse un léger soupir. « Ca me rend triste cette affaire, entre lui qui va nous faire des gosses roux et toi quoi ? Tu vas te marier ? Moi je vais juste... faire les photos. Je serai la tante nulle qui essaie de faire son ado et qui parlera en utilisant des mots comme "wesh-wesh". » Alma fait déjà une crise existentielle alors qu'elle n'a pas encore bu une goutte d'alcool, ça promet. En parlant de boisson, elle réceptionne la bière que lui tend Asher et l'entoure comme un bien précieux avant de relever les yeux vers lui. « Depuis quand un de nous trois est capable de faire des plans ? » demande-t-elle avant de froncer les sourcils. « Fake news ! Je fais pas sortir mes boobs. Enfin j'espère, merde, y a un qui s'est fait la malle ? » qu'elle ajoute en baissant les yeux vers sa poitrine. Mais c'est bon, rien à déclarer. « Soit on fait un jeu à boire, soit on boit et on se raconte nos vies mais dans les deux cas, je passe pour une ivrogne. Alors on peuuut... faire un twister. Mais après les pizzas par contre sinon je serai aigrie. » Elle s'étire, boit une gorgée de sa bière et pose sa tête contre le coussin-épaule d'Oscar. « Sans rire, on peut faire n'importe quoi, de toute façon je vais sûrement finir par me changer et voler discrètement un short d'Oscar parce que ce pantalon est comparable à un string à longues jambes. » Parce qu'Alma, elle reste rarement plus d'une heure sur son trente-et-un.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 195
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Julia Wells ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero ≡ Tommy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Sam 2 Mar - 20:58 )












Alma me brisait le coeur en m’annonçant qu’Asher choisirait toujours Lady Gaga. Elle avait tort, l’amour qu’Asher pouvait me porter était plus fort que pour sa chanteuse. Puis si c’était ça et bah je trouverais un moyen pour qu’il l’oublie, en attendant on avait plus important à faire. On attendait toujours le même, mais heureusement il montrait son joli visage assez rapidement indiquant que c’était les enfants qui l’avait retardé. Sauf si Sarah avait vécu la grossesse la plus rapide du monde et surtout si c’était ça je me sentirais triste de ne pas avoir été au courant avant. MAIS puisque qu’on parlait d’enfant, j’avais hâte qu’Asher fasse plein de bébé à Sarah, parce que je voulais devenir parrain. Il ne savait pas, mais moi j’avais besoin d’une réponse précise pour pouvoir m’organiser. Il ne se rendait pas compte du travail que ça allait me demander de devenir parrain. D’ailleurs j’étais en train de réfléchir à tout cela, quand j’entendais parler de pénis. Comment ça Alma avait déjà vu le pénis d’Asher ? J’allais commençait à me sentir jaloux, mais tout allait bien, il ne me trompait pas, j’étais rassuré. « Mais tu sais, je trouve que c’est important qu’on se montre nos pénis. Imagine un jour t’as un accident, ton visage n’est plus reconnaissable et la seule chose qui reste c’est ton pénis. Je serais incapable de le reconnaître parce que tu me le montre pas » Enfin pour l’instant Asher devrait surtout utiliser son pénis pour faire des enfants, même si c’était des enfants roux. « Je suis pas roussiste Alma, je me mets juste en avant une évidence. On passe quand même beaucoup de temps à se moquer d’eux » Je trouvais d’ailleurs étonnant qu’aucune association de protection des roux ne nous avait pas encore attaqué en justice. Mais par solidarité, j’étais prêt à devenir moi-même roux et Alma aussi. « Je pense quand même que le roux t’irai mieux à toi qu’à nous Alma. Tu as la tête pour être rousse je trouve. » D’après Ness certaines personnes avaient des têtes de lecteurs, alors pourquoi on ne pourrait pas avoir une tête de roux. En tout cas si cette histoire m’enchantait, ce n’était pas vraiment le cas d’ Alma. « Rassure toi Alma, je risque pas de me marier, Camille veut à peine admettre qu’on est ensemble, alors t’inquiète on sera les deux personnes bizarres qui critiquent tout. Mais pas les roux » On ne pouvait plus maintenant, enfin Asher se le permettait quand même et cela me faisait glousser comme une pintade. Pintade qui allait mourir de déshydratation si Asher n’allait pas chercher des boissons.
Heureusement le mal était réparé et maintenant on était en train de comparer ma tenue à celle d’Alma. Désolé si je ne pouvais pas faire sortir mes boobs. Mais peut-être que je pouvais faire bouger mes pectoraux. Discrètement j’essayais, mais non ça ne fonctionnait pas. Alma proposait plusieurs solutions qui impliquait toujours de l’alcool, donc le choix était plutôt facile. « Je crois que le but de cette soirée selon Alma est de boire. Je la soupçonne de vouloir nous bourré pour profiter de nos corps, ou alors pour qu’on lui dise nos secrets les plus intimes » Autant dire que j’avais beaucoup de secret très intimes. « Puisque le string la dérange, je propose qu’on reste ici et on avise au fur et à mesure » Dans tous les cas mon armoire était grande ouverte pour Alma. Short, jogging, tout était à disposition mais pas pliés dans les armoires. Je n’étais pas un être très soigneux. « En vrai je suis chaud pour le twister, comme ça on pourra mélanger nos corps mais faut en créer un parce que j’ai rien de tout ça chez moi » Mais est ce qu’on avait vraiment envie de faire une activité manuelle ce soir ? Non je ne pensais pas. « Sinon, on peut choisir les futurs prénoms des enfants d’Asher. Lady Gaga est tout de suite à bannir je vous préviens » Fallait pas déconner non plus, j’avais mes limites. « OU ALORS on se déguise et on se maquille. » Oui j’avais encore regarder Ru Paul Drag Race cette semaine, mais c’était pas de ma faute, c’était apparu tout seul sur ma télé. « Sinon je vais simplement demander un twister aux voisins » C’était possible aussi. « Je sais pas, il a trop de choix, et j’ai la pression et je le vis mal. Mais tant qu’on boit je fais tout qu’est ce que vous voulez » Genre, vraiment tout.






lumos maxima



† ça va trop vite


Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1310
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Mer 20 Mar - 16:20 )

Forgiveness is divine, but never pay for late pizza
THE EPIC SQUAD

Asher et Lady Gaga, c'est une longue histoire d'amour qui n'a jamais vu le jour. Pourtant, il garde espoir. Un jour ou l'autre, Lady Gaga finira par le remarquer. Il lâche un soupir de satisfaction suite à la remarque d'Alma, tout en acquiesçant d'un signe de tête. Oscar va encore être triste mais Oscar, il ne comprend pas ce qu'est l'amour. C'est vrai qu'avec Camille, il n'est pas aidé le pauvre. En attendant, ce n'est pas de Lady Gaga qu'il devrait se sentir jaloux. Pour le moment, il partage une jolie relation avec une jolie rousse, et espère être un jour le père de jolis enfants roux. Mais pas trop vite, sinon Alma va paniquer. « On aura toujours une petite place pour que tu déposes ton cerveau dans un coin. » Et il tapote gentiment sa tête pour plus de réconfort. Asher se voit déjà fabriquer une petite boîte spéciale pour le cerveau d'Alma. Il serait capable de faire la blague, en y ajoutant un petit coussin confortable dans le fond et quelques peluches mignonnes. Il envisage même de refaire intégralement la décoration d'une des pièces libres, rien que pour le cerveau de la jeune femme. Mais après réflexion, ça lui demanderait trop d'effort. Il sait qu'au bout de quinze minutes, il abandonnerait sa mission. S'il conçoit une petite boîte un jour, ça sera déjà pas mal. En attendant, Alma n'a aucune raison de se sentir abandonné. Asher n'a pas prévu de se reproduire tout de suite, et il aime bien parler de son pénis. Oui, cette transition est naze et pas du tout subtile. Le garçon n'a jamais montré son pénis à Alma, mais ça le fait glousser de faire croire ça à Oscar. Il précise quand même qu'il ne l'a pas trompé. Oscar a un petit cœur sensible, il ne supporterait pas de devoir partager Asher avec une nouvelle personne, en plus de Sarah et Lady Gaga. « Oh wow. C'est profond ce que tu dis là. Je pense que le jour où on me reconnaîtra grâce à mon pénis, j'me sentirai hyper fier. Même si je suis mort. » Il hausse les épaules et sourit. « Un jour on franchira ce cap, Oscar. Pour l'instant, j'avoue que j'préfère limiter l'accès à mon zizi. » Autrement dit, il considère que seule Sarah a le droit de l'admirer sous tous les angles. Le discussion revient sur les futurs enfants roux d'Asher, et il regarde ses deux amis débattre de la condition des roux. Il ne dit rien, se contente de sourire comme un imbécile heureux. « Ouais et puis, s'il faut, c'est toi qui vas être mariée et maman avant nous. On ne sait pas, Alma. On ne sait pas de quoi demain sera fait. » Après une blague lâchée toute en finesse, Asher se lève et part à la chasse. Quand il revient, le brun se questionne sur l'objectif de cette soirée. Il est confus, parce que Oscar et Alma portent deux types de tenue radicalement opposées. Alors il ne sait pas s'ils sont là pour faire la fiesta, ou chiller devant un film. Mais Alma souligne assez justement que tous les trois, ils sont bien incapables de faire des plans. « C'est pas faux. » Qu'il dit, avant de rire en voyant Alma baisser les yeux sur sa poitrine. « Non, t'inquiètes. Tout le monde est encore à bord. » Alma propose quand même quelques idées d'occupations, et Oscar résume le tout par : elle veut boire. « Ooooh, c'est fourbe, ça. Je suis pas prêt à dévoiler mes secrets les plus intimes. En revanche, je suis très prêt pour faire des folies de mon corps. » En même temps Asher, il est toujours prêt pour la folie. Au final, ils choisissent de rester au chaud. « Cool. J'ai trop hâte de dire à Sarah qu'on est pas sortis parce que le string d'Alma la dérangeait. » Le pire, c'est qu'il va lui présenter la chose telle quelle, à Sarah. Uniquement parce que ça le fait rire. Asher tourne le visage vers son meilleur ami et le dévisage avec un sourcil arqué pendant qu'il se stresse tout seul. « Oscar. » Qu'il dit en plantant son regard dans le sien. « Calme-toi. Tout va bien se passer. Tiens, bois. » Il lui fait boire dans son propre verre, une main sous le menton pour ne pas en faire couler partout sur le canapé. « Tu te sens mieux ? » Oui, il se sent mieux. Asher le sent. « Bon. J'ai pas envie de choisir les prénoms de mes futurs enfants. Par contre, je veux bien faire un twister. Tu crois que tes voisins ont un Twister ? Alma, on te désigne pour aller demander un Twister aux voisins. » Et la blonde n'a pas tellement son mot à dire. « En vrai, j'ai envie de courir tout nu dans la rue. » Juste comme ça. Pour le plaisir de vivre. Ça serait l'occasion de montrer son pénis à Oscar, lui qui semble en avoir tellement envie.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Jeu 4 Avr - 21:07 )


Asher, Oscar & Alma

pizza is all i need right now


Ce soir, Alma était partie pour se la jouer bad bitch et bouger son body sur 7 rings d'Ariana Grande dans les boîtes de nuit. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle sent au plus profond d'elle qu'elle a besoin d'alcool pour noyer quelque chose qui est en train d'arriver, un truc sombre qui germe en elle et qui la menace de la rendre triste si jamais elle ne se change pas les idées avant qu'il ne soit trop tard. Mais Oscar et Asher, ils valent clairement tous les mélanges d'alcool réunis. Ils sont mieux que d'être bourrée, mieux même qu'une macarena debout sur le bar d'un... bar. À la remarque d'Asher sur son pauvre petit cerveau, Alma lève les yeux au ciel et lui tire la langue quand il se met à la lui tapoter le crâne comme si elle était une sorte de caniche de grand-mère. Elle n'aime pas être pat-patée. Du coup, vu qu'elle n'a rien à répliquer, elle se fait plus petite pendant que les deux parlent pénis. Elle n'en a pas du coup, elle se demande comment on pourrait la reconnaître si jamais elle se faisait écraser la tête et les mains. Est-ce qu'on a des empreintes digitales sur les orteils ? Il n'y a que quand Oscar fait une réflexion sur les roux qu'Alma se réveille et sort son marteau de juge de la justice rousse. « C'est faux, personne ne se moque du Prince Harry, » dit-elle avec une moue triste. Elle espère bien que personne ne se moque de son Prince, si il n'était pas avec Meghann elle est certaine qu'ils auraient pu finir ensemble et faire de jolis bébés. À la remarque d'Oscar, Alma s'imagine en rousse et se sent confuse pendant un moment. « Mais j'aime bien être blonde, je peux faire semblant de pas avoir compris une conversation pour me casser en douce. » Elle lui offre un sourire des plus innocents avant que Asher, il ne lance la théorie comme quoi elle sera mariée bien avant eux. Sur le coup, Alma rit jaune. Sa vie sentimentale reste son gros point noir ce soir, et ça la rend triste de penser mariage alors qu'elle est déjà incapable de ne pas faire fuir celui pour qui elle a des sentiments. « Ça m'étonnerait. » Elle se contente de hausser les épaules avant d'ajouter « Moi je serai la tante cool qui revient du Pérou avec des peluches lama et qui sera encore ivre de la veille. » Autant dire qu'Alma, elle a peu d'espoir d'un jour fonder un famille. Elle reporte son attention sur Oscar qui visiblement n'est lui non plus pas prêt à se marier, ou du moins pas avec Camille. Cette révélation la fait froncer les sourcils. « Heureusement que je suis sobre, drunk Alma aurait probablement dit des choses pas très cool sur ta copine. Mais si t'es heureux je suis heureuse alors tout ce que je vais dire, c'est que tu ferais un super mari Oscar. » Fallait que ça sorte, qu'elle soutienne Oscar même si il n'en a pas besoin. Souvent, Alma elle donne aux autres ce qu'elle aimerait secrètement recevoir, sauf qu'elle continue de ne rien réclamer et de faire semblant que tout va bien pour elle. À la place, elle demande à boire. « Hey ! Je vais profiter du corps de personne sauf si à un moment je m'endors sur ta fesse droite. Je l'ai toujours trouvée plus rebondie que la gauche et je me disais qu'elle devait faire un super coussin. » Elle a des théories bizarres Alma quand elle est laissée seule trop longtemps. Par contre, elle fusille Asher du regard quand il parle de son string. Elle n'a pas le temps de répliquer qu'à coté d'elle, Oscar se met à faire fonctionner ses neurones à 1000 à l'heure et se met à paniquer. Heureusement qu'Asher est là pour le calmer, elle-même se serait mise à paniquer si elle avait été seule avec lui. « Maiiiis, pourquoi moi ? » gémit-elle en se levant avec la motivation d'un paresseux sous somnifère. « T'as qu'à sortir ton matos à Oscar pendant que je vais squatter chez les voisins. » Elle traverse le couloir mais au lieu de sortir, se faufile dans la chambre d'Oscar. Alma, elle a pas envie d'aller chez les voisins. Elle veut trouver un truc ici et tombe sur un vieux trivial pursuit qui n'a plus dû être utilisé depuis longtemps vu comme il a pris la poussière. Elle revient fièrement dans le salon avec sa trouvaille. « STRIP TRIVIAL PURSUIT ! » qu'elle crie avant de faire une tête confuse. « Ah non ça c'est quand on se met à poil. Comment on appelle un jeu normal où on boit dessus ? Oh tant pis, TRIVIAL PURSUIT DES ALCOOLIQUES. » Et elle danse avec sa boîte comme un petit asticot avant de la poser sur le sol.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 195
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Julia Wells ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero ≡ Tommy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Dim 7 Avr - 18:32 )












Je me sentais triste qu’Asher ne veuille pas me montrer son pénis, je trouvais pourtant que mon argument était infaillible. Sinon tant pis je demandais à Sarah de me le décrire dans les moindres détails, peut-être même de me le dessiner si elle en était capable. Et sinon je traquerais tout simplement Asher. Ce n’était pas comme si il avait l’habitude, c’était déjà ce que je faisais, et encore Alma et lui avaient de la chance, je n’avais pas installé d’application pour toujours savoir où ils étaient à chaque seconde de la journée. J’avais quand même mes limites. Tout comme Alma quand on parlait des roux. Je n’étais pas roussiste pourtant et on se moquait pas du prince parce qu’il avait du fric, mais si c’était un homme comme nous et sans fric alors on dirait facilement de lui qu’il puerait s’il restait sous la pluie. En tout cas, par solidarité avec les futurs enfant d’Asher j’étais prêt à devenir roux et surtout à devenir un super parrain qui allait tout déchirait et un jour moi aussi j’aurai des enfant, mais pas roux et sûrement pas avec Camille. En fait non, j’allais sûrement finir seul et avec Alma on allait devenir aigri et critiquer tout le monde. C’était un plan qui me convenait plutôt bien et j’appréciais également le fait qu’Alma ne fasse pas trop de remarque sur Camille, même si je savais que cela lui brûlait les lèvres. « Pour le bien de tout le monde, ne parlons plus de ma douce et tendre. » J’avais même coupé mon téléphone pour éviter de lui envoyer des messages de bourrés et des grandes déclarations d’amour. Parce qu’on savait tout que ça allait se terminer comme cela. Nous trois ayant beaucoup trop bu et j’étais persuadé qu’Alma voulait profiter de nos corps, et en même temps je la comprenais. « Tu trouves que la droite est mieux ? Je vais devoir faire un peu plus de sport alors pour équilibrer les choses. Ou alors manger plus, mais comment je peux faire pour que tout aille dans la fesse gauche ? » Je ne savais pas trop et cela m’inquiétait. Autant que le string d’Alma qui n’était pas confortable surtout si en plus Asher le racontait à Sarah. C’était beau l’amour.
Puis maintenant qu’on avait décidé qu’on restait tous ici, il fallait trouver une occupation, je n’avais pas de twister et ça m’inquiétait, mais j’avais un tas d’idée mais je savais pas si c’était possible et oui j’étais dans un grand moment de panique, jusqu’à ce qu’Asher me fasse boire. « Oui ça va beaucoup mieux je te remercie » Ce don qu’il avait pour m’apaiser et prendre des décisions aussi. Alma allait cherchait le twister chez les voisins pendant qu’Asher irait courir tout nu dans la rue. Cela me semblait être un plan plutôt sympa. « Si tu cours tout nu, je vais pouvoir voir ton pénis en plus » Je ne comptais pas le prendre en photo mais au moins le mémoriser pour les cas d’extrême urgence. En tout cas je me sentais très prêt pour toutes les activités du soir et Alma revenait triomphalement avec une boîte de trivial pursuit. Elle aussi voulait nous voir tout nu. Cette soirée allait se terminait en orgie. « Tu sais, si tu veux vraiment enlever ton string qui te gène, tu le fais et tu prends un de mes caleçons. » En plus j’avais fait une lessive hier, alors il y en avait plein de propres. « Oooh oui on boit, on boit, on boiiiit » Je tapais dans les mains en voyant Alma se trémoussait et je commençait à installer le plateau. « Mais alors attend, on boit quand on répond faux, ou quand on répond bon ? » Je me sentais confus. « Parce que imagine je suis hyper cultivée et que je connais toutes les réponses, je pourrais jamais boire et ça serait triste. » J’avais également l’impression de me perdre moi-même. « Attend, j’ai besoin d’un verre pour essayer de comprendre et des chips aussi » Je me levais rapidement pour remplir les verres de tout le monde et revenir avec le maximum de choses à manger. « Sinoooon, on joue comme on veut et à la première erreur on boit » Ce que j’étais en train de dire n’avait aucun sens, enfin si ça avait du sens, mais du coup on jouait tout simplement. Je m’étais perdu en moi-même.






lumos maxima



† ça va trop vite


Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1310
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Dim 14 Avr - 18:39 )

Forgiveness is divine, but never pay for late pizza
THE EPIC SQUAD

On ne peut pas dire que Oscar, Alma et Asher soient des spécialistes de la planification. C'est déjà plutôt beau qu'ils aient réussi à se réunir sans qu'aucun des trois n'aient oublié l'heure ou la date. En termes d'activités, Asher sait qu'ils finiront par trouver quoi faire de leurs corps. On ne peut pas vraiment leur reprocher leur manque de créativité, alors paniquer dans une telle situation lui paraît bien inutile. Oscar, il doit juste boire et souffler un bon coup. Le cerveau d'Asher, quant à lui, se met en marche. Il a envie de faire plein de choses, à commencer par courir tout nu. Sur le moment, en tout cas, ça l'enchante. Mais il sait très bien que si on lui demandait d'enlever la totalité de ses vêtements, il ne le ferait pas. Du moins, pas avant d'avoir assez bu. Dans l'immédiat, il est bien trop sobre pour faire quelque chose d'aussi fou. En attendant, Asher est chaud pour le twister. Le seul problème, c'est qu'ils n'ont pas le matériel adéquat pour faire un twister. La seule solution à leur problème est d'aller embêter les voisins, et sans la moindre gêne, il délègue cette mission à Alma. « Parce queeee toiiiiii ! » Qu'il répond à Alma, quand elle ose geindre. La blonde se lève et suggère au brun de déballer son matos devant Oscar. Il affiche une légère mine de dégoût tandis que son meilleur ami approuve l'idée. « Arrête de vouloir absolument voir mon pénis. J'vais finir par croire que tu veux me violer. » Qu'il dit en secouant la tête. « Si tu veux je t'enverrai une dick pic un jour. Au moment où tu t'y attendras le moins. » Et ça, il en serait capable. C'est typiquement le genre d'exploit dont il se sentirait infiniment fier. En plus, il n'a jamais eu l'occasion d'envoyer des dick pics. Il ne sait pas ce que ça fait de prendre son pénis en photo. S'il faut, ça l'emplirait d'un immense sentiment de satisfaction. Il se fait une note mentale de tenter l'expérience un jour. Asher se concentre sur son verre deux secondes, le temps qu'Alma revienne de chez les voisins avec le twister. Du moins, c'est ce qu'il croit. En réalité, elle leur ramène un Trivial Pursuit. « Je suis confus. C'est le nouveau twister ? » Il se redresse et pose son verre sur la table basse tandis qu'il tente de suivre l'échange entre Alma et Oscar. Comme d'habitude, l'éleveur de tortue le perd. De lui-même, il juge que des chips et un peu d'alcool l'aideront à mieux comprendre. Alors Asher se tourne vers Alma. « T'as compris ce qu'il a dit ? J'ai pas compris. Pourquoi est-ce qu'il panique comme ça ? Et tu veux vraiment enlever ton string ou c'est lui qui fait une fixette là-dessus ? » Il est perdu. Tant de questions sans réponse, ça l'angoisse. Oscar revient rapidement et décide qu'ils doivent boire à la première erreur. Alors Asher fronce les sourcils et se frotte le menton. « Hm, oui. Mais je croyais que tu voulais pas faire ça ? Vu que t'es un homme trop cultivé, toussa toussa. » Il soupire et attrape son verre. « T'es une personne bien trop compliquée, Oscar Pierce. » Après avoir bu une gorgée de son verre et pousser un long soupir, il ouvre la boîte du jeu. Il en déballe le contenu et se rend compte qu'il manque les dés. « On fait comment sans les dés ? » Qu'il demande en essayant de trouver une alternative. Il déplie le plateau et attrape les cartes. « Oh je sais. Fuck les dés. Je prends une carte au pif. » Et il se serre, parmi le paquet de cartes. Pour bien faire les choses, il prend la peine de fermer les yeux. « Alma ! » Il se tourne vers elle et la regarde en souriant. « Quelle est la taille de mon pénis ? » Voilà. Ça, c'est sa version du Trivial Pursuit. Dans le fond, les cartes, il s'en fiche un peu. Il trouve ça plus drôle d'inventer les questions.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Ven 10 Mai - 20:37 )


Asher, Oscar & Alma

pizza is all i need right now


Si Alma était sortie, elle aurait très probablement fini à un moment ou un autre par envoyer un SMS à Jaymi. Ou six, elle a souvent du mal à se rappeler qu'elle en a déjà envoyés plusieurs avant lorsqu'elle a bu quelques verres. Mais avec Oscar et Asher, elle en vient à ne même plus penser à lui. Elle se sent plus légère la gamine, arrive à rire jusqu'à en avoir les larmes aux yeux parce que ça lui fait du bien, qu'elle en avait besoin. Elle retrouve un minimum son sérieux en parlant de Camille et Alma, elle ne fait pas de débat parce qu'elle sait que ça ne plairait pas à Oscar. Elle approuve donc sa requête d'un hochement de tête et préfère s'intéresser à ses fesses plutôt qu'à son coeur. C'est beau ça, quand même. « Si tu veux, je peux essayer de m'asseoir sur la droite pour essayer de les niveler. » Elle semble beaucoup trop sérieuse alors qu'elle fixe le derrière d'Oscar, réfléchissant à comment est-ce qu'on pourrait se faire grossir une fesse. Y a bien le botox mais Oscar n'a pas besoin de ça, il est déjà bien assez beau. Et alors qu'Alma est celle qui a les meilleures idées, c'est elle qu'on charge d'aller chercher le twister. Elle fait mine de ronchonner mais au fond elle s'en fiche, ça ne la dérange pas tellement d'aller embêter les voisins même si il n'y a plus qu'à espérer qu'ils aient un minimum de vie sociale. Ah bah oui, le twister ça se joue difficilement tout seul. Sauf qu'à la place, elle fait un passage furtif par la chambre et se ramène dans le salon avec un trivial pursuit qui semble ne plus avoir été touché depuis au moins 107 ans. Fière, Alma le pose sur la table au milieu de tout le monde avant de lever les yeux vers Oscar après qu'il lui ait parlé de son string. « Quoi, mais... » Puis c'est à Asher de s'y mettre et Alma, elle les regarde tous les deux comme le gif de Barack Obama qui est confus. « Mais j'ai même pas de string, je sais pas d'où vous sortez ça. » Pour confirmer ses dires, elle tire sur l'élastique de sa culotte sur laquelle sont dessinés pleins de petits coeurs avec des sourires. « Pas de jugement, d'accord ? On est en période de non-activité là en bas. » Elle les fusille du regard l'un après l'autre, prête à se défendre en cas de réflexion sur ses sous-vêtements. Mais bien vite, Alma a envie de se prendre au jeu du trivial pursuit revisité. C'est Oscar qui tente de leur trouver des règles et la blonde, elle a autant compris que si il avait tenté d'expliquer la physique quantique. « J'aime bien l'idée de jouer comme on veut, sinon on va encore s'emmêler et je sens que tu vas nous faire un AVC. » Elle essaie d'aider Asher à installer le jeu mais vu qu'il est plus rapide qu'elle, Alma se contente simplement de poser 3 cartes laissées dans la boite sur chacune des piles. Le problème, c'est qu'il manque des dés. « On pourrait demander à Google de choisir un chiffre, mais ça va être looong. » Heureusement pour eux, Professeur Asher a une toute autre idée bien moins prise de tête que de faire appel à Google. Il pioche une carte et pose une question à Alma qui la fait immédiatement pouffer de rire. « Beeehhh c'est pas du tout dans le jeu ! » s'exclame-t-elle en gloussant. Mais elle s'appuie sur le canapé et le regarde en plissant les paupières. « Mmmh, je dirais... » Elle place son avant-bras devant elle et fait mine de le mesurer avec ses doigts avant de lâcher un chiffre au pif. « 13,5 centimètres sur sa forme finale. » Elle ouvre ensuite de grands yeux, curieuse de savoir si elle a visé juste ou pas du tout. Alma, elle s'imagine qu'Asher il a un D grand mais pas trop non plus, faudrait pas lui refiler la grosse tête. Puis surtout, si elle a faux, va falloir qu'elle prenne une gorgée à boire. « Okok, à moi. » dit-elle ensuite en se ruant sur le paquet de cartes devant elle. « Oscaaaar, pourquoi est-ce que tu n'as pas de twister chez toi ? » C'est que ça va finir en action ou vérité ce jeu.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 195
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Julia Wells ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero ≡ Tommy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Ven 31 Mai - 6:57 )












Devoir jouer au strip trivial poursuit était une activité beaucoup trop compliqué pour moi. Je ne savais pas quand on allait devoir boire, ou quand il ne fallait pas boire et surtout qu’est ce qu’on faisait si je connaissais tous les réponses ? Vraiment j’étais en train de paniquer et quand je paniquais soit je devais me coller à Asher, soit je devais manger des chips, et pour une fois je le privais de mon corps et même s’il ne le disait pas je savais que je lui brisais le coeur, mais au moins j’étais en train de nourrir tout le monde. C’était important ça aussi. Puis finalement Alma et Asher décrétait qu’on allait jouer selon nos propres règles et okay cela me convenait. « Oui on fait tout comme on veut, ça me rassure de faire comme ça » Parce que oui s’il y avait trop de contraintes, de conditions et tout ça, je me sentais pas bien. On avait quand même frôlé la catastrophe. Si jamais du décider tout seul, autant dire que mon coeur aurait cessé de battre. Mais voilà que le problème des dés entait dans l’équation. NON JE NE POUVAIS PAS GERER UNE NOUVELLE CRISE. « Je peux fabriquer des dés en urgence s’il faut » Il me fallait juste du papier, du scotch et un feutre. Bien que demander à google semblait beaucoup simple et rapide. Voilà, j’étais de nouveau perdu, jusqu’à ce qu’Asher décidé tout simplement de placer un doigt sur les dés.
Le jeu pouvait enfin commencer, et est ce qu’on était étonné par la première question qu’Asher ? Non absolument pas, mais cela m’enchantait. « Ce soir je vais tout savoir sur ton pénis, ça me rend heureux » Comme ça, je pourrais toujours reconnaître Asher dans n’importe quelle condition. A part ses parents et Sarah, personne ne pourrait en dire autant. Alma aussi allait tout savoir. Vraiment ça me séduisait, en attendant qu’elle était sa taille, c’était une bonne question. Et je ne savais pas si la réponse d’Alma était satisfaisante, je guettais la réaction d’Asher à la recherche d’une signe d’outrance ou de fierté. « Alors elle a raison ? Elle est proche de la vérité ? Ou alors il est plus grand ? » Ah moins que….Mon coeur cessait de battre le temps d’un instant. « Ne me dit pas que tu as un micro pénis » Quoique cela serait beaucoup plus facile à reconnaître dans une masse de pénis, plutôt qu’un de taille normale. En tout cas j’étais satisfait de la réponse, et maintenant c’était à mon tour de répondre et je m’attendais à beaucoup de choses, sauf à cette question et cela me faisait glousser. « Je ne sais pas Alma, je crois un jour j’en avais un mais je crois mon père a préféré le garde pour jouer avec son copain » Et non je n’osais même pas imaginer ce qu’ils avaient pu faire avec. Je me cachais même les yeux, refusant de voir cette image. « Puis depuis j’ai jamais pensé à en acheté un autre, mais pour notre prochaine soirée je peux en fabriquer un. » Avec des couleurs encore plus jolies et plus nombreuses. « Asheeeeeer, c’est à mon tour » Je le regardais amoureusement en battant des cils, prêt à lui poser une question parfaite. Je le connaissais déjà par coeur, mais j’étais sûr qu’il y avait encore des zones d’ombres. « Est ce que tu accepterais qu’on fasse un don de sperme commun, pour avoir une chance d’avoir un bébé un quart toi, un quart moi et une moitié de femme qu’on ne connaît pas ? » Je trouvais mon idée géniale, mais vu les regards d’Alma et Asher, peut-être pas. « Bah quoi, me regardez pas comme ça, déjà ça n’implique pas de sexe, ni de regardage de pénis, je trouve qu’on est plutôt safe » Parce que sinon j’aurai pu proposer que la moitié de femme soit Alma et qu’on fasse une threesome. « Vous imaginez un peu la génétique parfaite qu’aurai cet enfant avec notre beauté et notre génie » Moi je l’imaginais très bien, mais d’accord j’avais peut-être un peu dévié du jeu de base en posant cette question. « Sinon, essayez un peu de deviner la couleur de mes amygdales » Puis ils pouvaient toujours chercher, j’en avais plus hahaha.






lumos maxima



† ça va trop vite


Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1310
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( Dim 16 Juin - 14:49 )

Forgiveness is divine, but never pay for late pizza
THE EPIC SQUAD

Plotwist : Alma ne porte pas de string. Asher affiche une mine choqué quand la blonde leur montre son sous-vêtement, et ce n’est pas tant parce que ce qu’elle porte s’apparente à un sous-vêtement de fillette. Il est choqué parce que le string d’Alma semblait être le sujet important de la soirée, pour ne pas dire le plus important. Le temps d’un instant, Asher se sent trahi. Il fait part de sa déception en poussant une exclamation outrée. Heureusement qu’Asher est un homme mature, capable de surmonter tous les obstacles de la vie. C’est faux. En deux secondes, à peine, il retrouve son sourire. « J’ai envie de te promettre que je ne vais pas te juger mais eh… Alma ! Même une nonne a des sous-vêtements bien plus sexy que ça. Désolé ma douce, je te juge. » Accessoirement, il aime bien l’enquiquiner. Il s’en fiche un peu, des sous-vêtements qu’elle porte. Dans le fond, il serait lui-même capable de porter un caleçon ridicule avec des coeurs qui sourient. Peut-être qu'ils devraient songer à accorder leurs sous-vêtements, d’ailleurs. Asher pourrait lancer l’idée, s’il n’était pas soudain occupé à établir les règles du Trivial Poursuit. Merci pour cette subtile transition. Finalement, ils décident simplement de jouer comme bon leur semble. Bientôt, ils seront de toute façon trop ivres pour respecter quoi que ce soit. C’est sans doute plus simple si, dès le départ, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Asher voit l’absence de dés comme un signe. Il refuse Google et la fabrication des dés en papier, pour finalement piocher une carte au hasard et poser une question totalement random. Ils auraient probablement dû opter pour un jeu plus classique comme action ou vérité, ou never have I ever. Ç’aurait sans doute eu plus de sens. « Shhh, je suis le jeu, » répond Asher quand la jeune femme critique sa façon de jouer. « Répond à la question, Alma. » Il sourit quand elle effectue le calcul. Elle annonce une taille et Asher, il fait mine de réfléchir. « Non Oscar, je n’ai pas un micro pénis. » C’est qu’il doit déterminer si ça le satisfait ou non. Il n’a jamais pris le temps de mesurer son pénis alors en réalité, il n’a aucune idée de si la réponse d’Alma est bonne ou non. Mais il trouve ça assez flatteur d’être évalué à 13,5 centimètres. « À 3 millimètres près, tu avais la bonne réponse. Mon pénis mesure 13,8 centimètres sous sa forme finale. Mais allez, je suis pas un goujat ! On va dire que t’as bon. » Et il se fait la note mentale de mesurer son pénis, la prochaine fois qu’il en aura l’occasion. Ce n’est pas dit qu’il le fasse, cela dit. Il aura probablement mieux à faire avec lui que de simplement connaître sa taille. C’est au tour d’Alma de poser une question à Oscar et pendant ce temps, Asher subtilise le paquet de chips. Il s’arrête de manger quand Oscar parle de ce que son père et le copain de celui-ci font avec un twister. « Oh, wow. » C’est tout ce qu’il a à dire. Et Asher, il n’est pas au bout de ses surprises. Il savait que la question d’Oscar allait le surprendre, parce que son meilleur ami le surprend toujours d’une manière ou d’une autre. Pourtant, il ne s’attendait pas à ça. À cette proposition un peu étrange, qui le fait buguer pendant plusieurs secondes. Il fixe Oscar, la main suspendue au-dessus de son paquet de chips. « Alors déjà, t’as plus tes amygdales. » Voilà, Asher commence par casser le jeune homme dans son élan et ça, sans le moindre scrupule. « Ensuite… C’est bizarre si je dis que je trouve ça vraiment cool, cette histoire de don du sperme commun ? » Plus il y réfléchit, plus il trouve ça génial. « Mais est-ce qu’ils ont le droit de mélanger deux spermes différents ? Mon moi scientifique a l’impression que ce n’est pas très conseillé de faire ça. » Puis d’un bond, il se lève. « ATTENDEZ ! » Qu’il fait en lâchant son paquet de chips. Il regarde Oscar et Alma successivement, avant de sourire largement. « Alma, tu veux porter notre enfant ? Je me sentirais plus serein si je savais que tu serais la mère de notre enfant, à moi et Oscar. Puis avec toi comme mère, c’est sûr qu’il sera au top en termes de beauté. » Le pire, c’est qu’il en vient à trouver ce plan vraiment beau. Satisfait de sa proposition, il attrape son verre et le termine d’un trait. Il s’emballe, Asher. Il se sent frétiller, presque au point de sortir dehors pour hurler au monde entier qu’il va avoir un enfant avec Alma et Oscar. « Par contre, on dit rien à Sarah. Vous croyez qu’à nous trois, on pourrait avoir un bébé roux ? » C’est qu’il a quand même des objectifs dans la vie. Et avoir un bébé roux, ça en fait partie.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) Vide

Re: Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Forgiveness is divine, but never pay for late pizza (Alma/Oscar)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération