I don't know why, but I know we need this

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 174
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Helena Lewandowski ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero
I don't know why, but I know we need this Vide

I don't know why, but I know we need this ✻ ( Mer 30 Jan - 19:08 )












Cette journée était incroyablement longue. Je ne savais pas ce qui se passait mais on avait absolument personne dans la salle d’attente et je trouvais cela très bizarre. Rongé par le doute, j’allais voir Jocelyn dans son bureau pour savoir si c’était normal et elle me confirmait que oui elle avait annulé tous ses rendez-vous pour les deux prochaines semaines. Maiiis heuuu si elle faisait mon boulot, qu’est ce que j’allais devenir moi ? De toute évidence cela ne semblait pas l’inquiétait donc je n’avais aucune raison de m’inquiéter, mais du coup il fallait que je me trouve une occupation. La première que j’avais en tête c’était d’envoyer des sextos à Asher, mais il n’était pas très réceptif alors ça me rendait triste. Puisque qu’Asher ne voulait pas me sextoter, j’essayais avec Camille, mais elle aussi n’était pas très réceptive. J’allais finir par me sentir abandonner ce n’était pas bon pour le moral, mais heureusement je savais exactement ce qu’il me fallait. C’était le moment parfait pour faire un tour dans l’hôpital et voir s’il n’y avait pas des personnes à qui je pouvais rendre le sourire. Et c’était vraiment un remède miracle pour moi, comme pour eux. Parce que nous n’allons pas nous mentir, j’étais un clown à moi tout seul, il suffisait que je raconte mes aventures pour que j’arrives à avoir des rires. N’oublions pas que c’était de cette manière que j’avais pu faire la rencontre de Ness et jusqu’à présent je n’avais pas l’impression qu’elle le regrettais. Ou alors si elle le regrettais, elle le cachait très bien. Mais non Ness était ma fan numéro 1 j’en étais sûre. Il fallait que je garde confiance. En attendant, même si j’adorais pouvoir traîner dans l’hôpital il fallait bien que je retourne à ma place et cela me rendait un peu triste et parce que je n’avais pas envie que quelqu’un puisse voir mon historique d’internet, je sortais mon merveilleux petit ordinateur. Alors non je n’avais rien à me reprocher, mais d’un clic à un autre je pouvais vite me retrouver sur des recherches très particulière, c’était d’ailleurs ce qui était en train de se passer actuellement et mon attention commençait à décliner, jusqu’à ce que je tombe sur un site merveilleux destiné aux alpagas. Mais il y avait encore mieux, on pouvait en adopter un. IL ME FALLAIT UN ALPAGA !! Mais je ne pouvais pas faire cette démarche seul, je n’étais pas prêt pour cela, mais je connaissais la personne idéale pour partager cette aventure avec moi.
Maintenant j’avais le choix entre attendre la fin de ma journée, ou partir tout de suite. J’étais mitigé, parce que ce n’était pas très professionnel de partir avant l’heure, mais en même la salle d’attente vide me faisait comprendre que je n’avais rien à faire. Je passais rapidement dans le bureau de Jocelyn pour lui dire que je partais. Elle était d’accord et c’était merveilleux.
Je me dépêchais d’aller jusqu’à chez Alma, j’y allais presque en courant. Non okay, j’y allais en courant ordinateur sous le bras parce que j’étais trop pressé de lui exposer mon idée de génie. Et une fois devant chez elle, je tambourinais à sa porte comme si ma vie en dépendait. « ALMAAAAAAAAA OUVRE MOI VITE C’EST OSCAAAAAAAR !! J’AI UN TRUC IMPORTANT A TE DIRE » Et tant qu’elle n’aurait pas ouvert, je continuerais à frapper comme un bourrin. Ses voisins étaient sûrement en train de me détester, mais ce n’était pas grave, je ne vivais pas avec eux. Enfin heureusement Alma venait rapidement m’ouvrir et je voyais à sa tête qu’elle se demandait bien ce qui pouvait se passer dans ma vie pour que ce soit si urgent. « Coucou toi tu vas bien » Je l’embrassais rapidement sur la joue avant de courir dans le canapé et de me jeter dessus tout en faisant attention au bien être de mon petit ordinateur. « Viens vite t’asseoir à mes côtés, faut absolument que je te montre quelque chose. » Et sans plus attendre j’ouvrais mon ordinateur, mais avant il fallait que je replace les choses dans leurs contextes. « Au boulot je me faisais un peu chier et je traînais sur internet et je suis tombé sur un site merveilleux. J’étais tellement impatient de te montrer, que j’ai couru jusqu’ici donc désolé si je pue un peu la transpiration » Sans la moindre pudeur, ni la moindre honte je levais un bras pour sentir mon aisselle. Ce n’était pas génial, mais ce n’était pas horrible non plus, on était bien.




lumos maxima


† ça va trop vite
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 331
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt) et elijah livingston (j. mcavoy)
I don't know why, but I know we need this Vide

Re: I don't know why, but I know we need this ✻ ( Ven 8 Fév - 20:45 )


Oscar & Alma

i don't know why, but i know we need this


Des fois, Alma a l'impression de passer sa vie à être confuse. Ça l'agace de ressentir tellement de choses en même temps, elle aimerait être capable de mettre ses émotions sur off le temps que tout s'arrange dans sa vie et qu'elle puisse enfin y mettre un peu d'ordre. Revoir Jaymi après plus d'un mois et demi d'absence, ça lui a presque fait le même effet que lorsqu'elle l'a revu après un an sans nouvelle. Un coup de poing en plein dans l'estomac, de la colère qui cache en réalité un grand soulagement de le savoir vivant. Elle aimerait pouvoir prendre du recul la gamine, arrêter de donner tellement d'importance à cet homme qui va et vient dans sa vie et qui laisse des courants d'air. Mais elle n'y arrive pas, elle ne peut pas s'empêcher de s'accrocher à lui à chacun de ses retours comme à une bouée de sauvetage capable de la sauver de tout le reste. En ce moment, Alma a une plutôt faible estime d'elle-même. Elle est très loin de celle qui sortait toute belle et bien coiffée pour le Nouvel An, capable de monter sur les tables pour chanter une reprise presque parfaite de Another One Bites the Dust. En cette après-midi, elle a décidé de troquer ses pantalons contre un training tout vieux, tout troué qu'elle ne met que lorsqu'elle reste chez elle. Elle a ses lunettes sur le nez et tient une tasse de café entre ses mains pendant que, d'un air peu intéressé, elle lit à moitié un article concernant un sujet sur lequel Owen lui a demandé de se renseigner. À coté d'elle, elle entend son chien Romy jouer avec un objet qui couine et qui suffit à totalement disperser l'attention d'Alma. Alors qu'elle s'apprête à abandonner, elle entend quelqu'un tambouriner à sa porte d'entré et ça la fait sursauter si fort qu'elle manque de renverser tout le contenu de sa tasse. Avec un rythme cardiaque d'environ 375, Alma se lève, retire ses lunettes qu'elle abandonne sur une table, puis trottine jusqu'à la porte avant de l'ouvrir. Romy s'est mis à aboyer comme un forcené évidemment et elle en connaît un qui risque de ne pas être bien ravi à l'étage du dessous. « Bon sang Oscar tu m'as fait si peur j'ai cru que t'étais un cambrioleur, faut pas me faire faire des infar' comme ça ! » Elle ouvre cependant grand la porte pour le laisser entrer et retrouve assez vite le sourire qu'elle a toujours en sa présence. Son chien s'est calmé, heureusement pour elle, et a déjà recommencé à mordre dans son jouet qui couine comme les semelles d'une paire de chaussures volée. « Ça va, tranquille, comme tu peux le voir c'est la journée du glamour ici. Mais et toi, qu'est-ce que t'avais de si important à me montrer ? » Elle fronce légèrement les sourcils en le voyant courir jusqu'au canapé, son pc portable entre les mains. Toujours sans comprendre, elle le suit et va s'installer à ses cotés en tailleur tout en fixant l'écran d'un air troublé. Elle écoute ses explications et ne peut s'empêcher de glousser en entendant ses excuses. « Je dois certainement sentir le chien mouillé alors on vaut pas mieux l'un que l'autre. » À nouveau, son attention se porte sur l'écran de l'ordinateur qui affiche à présent des images d'animaux semblables à des lamas, mais en mieux. « Tu voulais me montrer des photos d'alpaga ? Tu sais, t'es pas obligé de trouver une excuse pour venir profiter de ma merveilleuse présence, ma porte t'es toujours ouverte. » Alma regarde Oscar avec un sourire immense, bien qu'elle ne comprend toujours pas vraiment où il veut en venir avec toute cette histoire.


AVENGEDINCHAINS



My biggest mistake was thinking you could fix me. Only I can fix me. ☽ ≈ If love is setting a place at the table for someone who is never coming home, I think I'll pass.
Revenir en haut Aller en bas
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 174
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Helena Lewandowski ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero
I don't know why, but I know we need this Vide

Re: I don't know why, but I know we need this ✻ ( Sam 2 Mar - 19:11 )












Je ne savais pas qui était la personne qui avait inventé l’internet du web, je ne savais pas non plus si elle était encore vivante mais je la vénérais. J’étais même prêt à construire un autel et faire des sacrifices en son nom. Parce que n’allons pas nous mentir, sans internet aujourd’hui au boulot je serais sûrement mort d’ennui et tout cela aurait causé la peine de millions de gens. Maiiiis la magie d’internet avait empêché cela et surtout j’avais vu tomber sur le site le plus merveilleux du monde. D’ailleurs je me demandais comment j’avais pu passer à côté depuis toutes ces années. Maintenant je ne pouvais plus l’ignorer et surtout il fallait que je parte du boulot pour en parler à Alma. Parce que oui, la seule personne avec qui je pourrais adopter un lama c’était elle. J’aurai bien aimé le faire avec Asher, mais il avait déjà Sarah et ils allaient bientôt faire des bébés et donc il aurait pas le temps pour ça. Alma n’aurait peut-être pas le temps non plus, et pourtant je me précipitais chez elle. Sans aucune honte j’abandonnais Jocelyn et je courrais ordinateur à la main avec autant de grâce et de délicatesse possible. Pourtant en arrivant à sa porte j’abandonnais la grâce et je frappais à sa porte comme si ma vie en dépendait et tant pis pour les voisins. « Bon sang Oscar tu m'as fait si peur j'ai cru que t'étais un cambrioleur, faut pas me faire faire des infar' comme ça ! » Non c’était juste moi son bon vieux Oscar. « Je veux pas te faire de la peine, mais un cambrioleur aurait pas fait autant de bruit » Ce qui voulait dire que ma carrière dans ce métier était déjà foutu, mais ce n’était pas grave parce que ce n’était pas la raison de ma venue et après avoir embrassé Alma sur la joue je me précipitais dans le canapé en mode ninja. Enfin j’avais l’impression d’être un ninja. « Ça va, tranquille, comme tu peux le voir c'est la journée du glamour ici. Mais et toi, qu'est-ce que t'avais de si important à me montrer ? » Je regardais Alma de haut en bas, pour finalement trouver qu’elle était presque toujours glamour à mes yeux. « Viens donc t’asseoir avec moi que je te montre tout de suite » Autant dire que j’étais excité comme une puce et j’espérais qu’elle puisse être dans le même état. Pourtant je pensais à mon hygiène corporelle. J’avais couru jusqu’ici et je ne devais pas sentir trop bon, mais après une petite inspection de moi-même ça allait encore. « Je dois certainement sentir le chien mouillé alors on vaut pas mieux l'un que l'autre. » Je tournais la tête pour humer Alma, mais je ne sentais rien qui puisse me perturber. « Tu sens aussi bon qu’un citron en plein été » Ou alors une fraise, c’était à son choix, mais surtout il fallait qu’elle regarder l’écran de mon ordinateur. « Tu voulais me montrer des photos d'alpaga ? Tu sais, t'es pas obligé de trouver une excuse pour venir profiter de ma merveilleuse présence, ma porte t'es toujours ouverte. » Alors oui je venais profiter de sa personne, mais ce n’était pas que pour cela. « On passe déjà pratiquement tout notre temps ensemble. D’ailleurs je comprends toujours pas pourquoi avec Asher on a pas encore fait une colocation à 3 » Mais Asher il était heureux avec Sarah alors ça n’allait sûrement pas arriver et pourtant ça serait le plus beau jour de ma vie. « Mais c’est pas juste des photos Alma, regarde plus attentivement » Et a ce niveau j’étais prêt à lui mettre l’écran devant la face. [color:d8bc=-indianred] « ON PEUT ADOPTER UN ALPAGA ALMA » Est ce qu’elle se rendait compte de ce que cela voulait dire ? Parce que moi oui et j’étais prêt à devenir père à nouveau, j’étais prêt à donner un frère aux tortues. « Bon je sais pas ce que mange un alpaga, mais en faisait des recherches on peut trouver facilement » Google était l’un de mes amis les plus proches en plus. « Alma, je te le demande avec beaucoup de sérieux, veux tu devenir mère d’un alpaga avec moi » Si elle disait non, je refermais mon ordinateur et repartais en claquant la porte pour pleurer toutes les larmes de mon corps.




lumos maxima


† ça va trop vite
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 331
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt) et elijah livingston (j. mcavoy)
I don't know why, but I know we need this Vide

Re: I don't know why, but I know we need this ✻ ( Sam 23 Mar - 18:02 )


Oscar & Alma

i don't know why, but i know we need this


Quand elle réalise à quel point ce que lui dit Oscar a du sens, Alma ne peut s'empêcher de rire. C'est vrai ça, quel cambrioleur viendrait tambouriner à sa porte déjà ? Un pas très doué clairement, même si sur le coup c'est elle qui n'a pas réellement fait preuve de finesse d'esprit. « T'as raison, je crois que j'ai laissé mon cerveau dans mon lit ce matin. » Mais rien que de voir Oscar de manière si inattendue, ça réveille un peu ses sens. Faut dire qu'Oscar, il a toujours été un soleil dans la vie d'Alma. Il la fait rire si fort et si souvent qu'elle a certainement déjà gagné trois années de vie rien qu'en restant avec lui. Et quand il débarque sans prévenir, elle revit entièrement la blonde. Il chasse ses ruminations dans sa précipitation, éveille sa curiosité et bien vite, elle l'accompagne jusqu'au canapé alors qu'il s'installe avec son ordinateur. Ça l'amuse de le voir tellement emballé pour elle ne sait quelle raison, la seule fois où elle a déjà vu Oscar dans un état de telle euphorie ça avait rapport avec Asher. Du coup, Alma elle se demande si il aurait trouvé de photos dossiers du James qui pourraient les faire glousser tous les deux. Mais non, contrairement à son coeur de fourbe, celui d'Oscar est bien trop grand et généreux que pour oser se moquer de quelqu'un dans son dos. La preuve, il arrive même à lui offrir un compliment sur son odeur alors qu'Alma, elle a pratiquement passé la matinée dans le pelage de son chien. Elle sourit, touchée. « Je sais pas vraiment ce que sent un citron en plein été, mais je prends et j'accepte avec grand plaisir. Tes mots ont toujours le don pour me rendre confuse et heureuse en même temps, » ajoute-t-elle d'un ton amusé en posant brièvement sa tête sur l'épaule de son ami, prise par une vague assez brutale de cette affection qu'elle n'a plus eu l'occasion d'offrir depuis déjà trop longtemps. Elle a besoin d'amour la gamine, même si elle ne le dira jamais à qui que ce soit. Bien vite, elle se redresse en voyant les alpagas et plisse les paupières sans comprendre. La remarque d'Oscar la distrait cependant totalement. « Mais clairement ! » qu'elle s'exclame en sursautant si fort qu'elle manque de tomber du canapé. « Tu crois qu'ils vont bientôt emménager ensemble avec Sarah ? Quoi que toi aussi t'es en couple. Rahh, j'en ai marre d'être la seule célibataire, après tu me chauffes dans des plans fous qui ne fonctionnent que pour moi, éternelle personne solitaire. » Elle pousse un soupir exagéré, fait semblant d'être lassée alors qu'en vrai, ça ne l'atteint clairement pas d'être la seule à ne pas être en couple dans ce trio. Bien vite, la saute d'humeur d'Alma s'efface et laisse place à des yeux grands ouverts. « Attends, quoi ? ADOPTER ? » Elle ouvre aussi grand la bouche que le jour où elle a vu Sansa Stark tacler Lord Baelish dans Game of Thrones. Il est sérieux Oscar avec cette histoire d'adoption ? Le connaissant, elle sait déjà très clairement quelle est la réponse à sa question : oui. « Oh mon dieu, oh mon dieu. » Elle regarde l'écran, Oscar, puis à nouveau l'écran avant de s'emparer de l'ordinateur. « IL EST TOUT PETIT, » qu'elle crie en faisant défiler les photos d'un bébé alpaga adorable. Alma, elle a besoin de folie dans sa vie en ce moment. Elle veut des plans sur la comète, des idées à la Oscar pour la booster dans la vie. « Oscar, je serais heureuse d'être maman d'un alpaga à tes cotés. » Puis elle se met à rire sous le coup de l'émotion. « Est-ce qu'on va vraiment le faire ? Me dis pas que c'est une farce, je me suis déjà attachée à lui, » dit-elle en pointant la photo du bébé alpaga.


AVENGEDINCHAINS



My biggest mistake was thinking you could fix me. Only I can fix me. ☽ ≈ If love is setting a place at the table for someone who is never coming home, I think I'll pass.
Revenir en haut Aller en bas
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 174
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Helena Lewandowski ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero
I don't know why, but I know we need this Vide

Re: I don't know why, but I know we need this ✻ ( Dim 7 Avr - 18:35 )












Je ne voulais pas blesser Alma dans ses sentiments, mais si j’avais été un voleur annoncer ma présence aurait sûrement était la dernière chose que j’aurai fait. Mais techniquement j’étais bien trop bruyant pour faire carrière dans le crime et peut-être un peu trop fragile aussi. Après tout, je m’étais senti vexé dans la journée quand un patient n’avait pas voulu écouter mes état d’âme. Heureusement ce n’était jamais le cas avec Alma. Asher me blessait souvent, mais parce qu’il savait que j’allais toujours réagir au quart de tour, alors qu’Alma faisait toujours attention. Avec moi elle était douce et même si elle disait le contraire, elle sentait toujours très bon. « Je sais pas vraiment ce que sent un citron en plein été, mais je prends et j'accepte avec grand plaisir. Tes mots ont toujours le don pour me rendre confuse et heureuse en même temps, » Honnêtement moi non plus je ne savais pas trop, mais j’avais décidé que c’était poétique et j’avais envie d’être un poète avec Alma. « Mon but sur terre et de te rendre heureuse Alma, j’ai été conçu pour ça » Bon et aussi pour rendre mes parents heureux aussi quand même. Quoique qu’on ne pouvait pas dire que ma mère était la définition même du bonheur, mais ça c’était un autre problème. Au final il ne manquait qu’une chose pour que les choses puissent être vraiment parfaite. Qu’Asher, Alma et moi on vive ensemble pour l’éternité. Et je voulais bien ajouter Sarah à l’équation, parce qu’elle était mignonne et qu’elle rendait Asher heureux et surtout c’était peut-être ma seule chance pour être parrain. Si je devais attendre après Logan, j’avais le temps de me faire des cheveux blancs. « Tu crois qu'ils vont bientôt emménager ensemble avec Sarah ? Quoi que toi aussi t'es en couple. Rahh, j'en ai marre d'être la seule célibataire, après tu me chauffes dans des plans fous qui ne fonctionnent que pour moi, éternelle personne solitaire. » Alors dire que j’étais en couple c’était un peu rapide. « Tu seras jamais seule Alma, on vieillira ensemble t’inquiète pas » On pouvait même faire un pacte si elle voulait. « Puis je vois Camille une fois par semaine quand j’ai de la chance, alors niveau solitude on est plutôt pas mal aussi » Cette situation commençait à me peser, mais j’avais trouver le remède miracle pour rester dans la joie et la bonne humeur et j’espérais bien que mon annonce allait faire le même effet sur Alma.
Je ne lui montrais pas juste des photos de mignons petits alpagas. C’était surtout des alpagas qu’on pouvait adopter et avec le plus grand sérieux du monde, je lui demandais d’en être la mère. « Attends, quoi ? ADOPTER ? » Oui, oui j’étais très sérieux et je regardais Alma avec des coeurs dans les yeux, attendant son accord. « Oh mon dieu, oh mon dieu. » Je comprenais tellement ce qu’elle pouvais ressentir. J’étais exactement dans le même état quand j’avais découvert ce site. « IL EST TOUT PETIT, » J’avais l’impression qu’on était en train de se diriger vers une adoption en bonne et due forme. « Oscar, je serais heureuse d'être maman d'un alpaga à tes cotés. » C’était le plus beau jour de ma vie et je ne pouvais m’empêcher de serrer Alma dans mes bras et de lui faire un énorme bisou. C’était beaucoup trop génial ce qui était en train de se passer. J’étais en état de frétillement intense. « Est-ce qu'on va vraiment le faire ? Me dis pas que c'est une farce, je me suis déjà attachée à lui, » Mon coeur ne pourrais pas faire face à une blague non plus. « Bien qu’on va le faire avec beaucoup de sérieux. On a juste à remplir le formulaire et on pourra aller le chercher » Et si on nous refusais notre enfant, alors j’irai le kidnapper. « Tu te rends compte qu’on va être parents Alma. Je trouve ça beau » Merveilleux même. Asher pourra même être le parrain. « On va devoir lui trouver un prénom et puis faire des recherches pour comment bien s’en occuper » Cela allait sûrement être la partie facile. « Tu sais ce qui pourrait être génial aussi ? » J’avais l’impression d’avoir des idées de génie à la pelle aujourd’hui. « Qu’on vive ensemble, comme ça notre enfant sera encore plus heureux » Puis les tortues auraient de la compagnie. Olalala, j’imaginais déjà les choses et ça me rendait heureux.




lumos maxima


† ça va trop vite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
I don't know why, but I know we need this Vide

Re: I don't know why, but I know we need this ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I don't know why, but I know we need this

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération