A heatless fire (Alix)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Kate Rhodes
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 282
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop
A heatless fire (Alix) Vide

A heatless fire (Alix) ✻ ( Sam 2 Fév - 23:53 )

A heatless fire
Alix & Kate

Kate est au bout de sa vie. Elle n'a pas dormi une seule seconde durant les dernières vingt-quatre heures. Le manque de sommeil commence à se faire sérieusement ressentir, lui donnant l'impression d'être dans un univers alternatif. Durant tout le temps de l'émission, la blonde lutte de toutes ses forces pour ne pas piquer du nez devant son micro. Habitués à la voir pleine d'énergie, ses collègues s'inquiètent pour la jeune femme. Ils la soupçonnent même d'avoir consommé de la drogue ! Bon, ça ne serait pas spécialement étonnant venant de Kate. Pourtant, elle leur affirme plusieurs fois qu'elle n'a pris aucune substance illicite. Ni alcool, ni drogue. La cause de sa fatigue, c'est juste un Bullet Journal. Sur un coup de tête, elle en a acheté un. Elle a vu des tonnes d'exemple sur internet, et ça lui a donné envie d'être organisée. Alors durant tout son temps libre, elle a personnalisé son carnet avec rage et passion. D'autant plus qu'elle a voulu dessiner une chèvre en poncho pour faire marrer Ozzy, et ça lui a pris la tête. À cause de cette foutue chèvre, Kate n'a pas voulu dormir. Elle voulait le terminer, ce dessin. Maintenant, elle regrette de ne pas avoir abandonné. Elle avait prévu de poursuivre son art en rentrant, mais étant donné son état, elle ira plutôt se coucher. Lorsque Kareem annonce enfin la fin de l'émission, Kate se lève. Elle part sans même dire au revoir, les yeux à moitié fermés. C'est Lily qui la rattrape, en l'interdisant de conduire dans cet état. « Pas grave. J'suis venu en bus. » Sa collègue la regarde et arque un sourcil. « Il n'y a plus aucun bus à cette heure-ci. » Kate hausse les épaules, parce qu'elle sait qu'il n'y a pas de bus. C'était juste pour répliquer. Elle compte rentrer à pieds, mais Lily insiste pour la ramener. Alors Kate n'oppose aucune résistance, bien trop fatiguée pour engager le moindre combat. Une fois devant chez Kate, Lily lui demande si elle sera capable d'atteindre son appartement. Elle répond positivement, puis laisse sa collègue partir. Et évidemment, c'est quand il n'y a plus personne qu'elle se rend compte du drame : elle a perdu ses clés. Kate manque sérieusement de vivacité pour être en colère, alors elle choisit plutôt d'être blasée. Elle s'assoit contre le mur un instant, ferme les yeux, et s'endort quelques minutes. Elle se réveille en sursaut quand une moto passe devant l'immeuble. Maintenant que les piles sont un peu rechargées, elle prend son courage à deux mains. Presque machinalement, Kate prend la direction de chez son grand copain Ozzy. Adrian habite trop loin et elle a la flemme de l'appeler. De toute façon, l'appartement d'Ozzy est quasiment le sien. Elle y passe bien trop de temps. Pour sa défense, Ozzy ne lui dit jamais rien. Ou alors elle l'ignore tout le temps quand il râle. La jeune femme arrive à destination après quelques minutes de marche. Ozzy est un peu fâché que Kate vienne le déranger au beau milieu de la nuit mais Ozzy, il ne dormait pas vraiment. Donc au final, de la façon dont elle voit les choses, elle ne l'a pas dérangé. « Bocht. J'ai perdu mes clés. » Pour une fois, Kate a une bonne raison de venir chez lui. On notera d'ailleurs qu'elle n'est pas particulièrement inquiète d'avoir perdu les clés de son appartement. Elle s'attend quasiment à ce qu'elles tombent du ciel, à vrai dire. Kate prend ses aises, se déshabille entièrement sans pression, et s'accapare le lit d'Ozzy. Avant qu'elle ne s'endorme, il l'informe qu'il ne sera pas là pendant deux jours. « Ok, cool. » Fait-elle simplement. Elle n'a pas besoin de savoir pourquoi. Si elle doit être au courant de quelque chose, elle suppose qu'Ozzy prendrait la peine de lui dire. L'allemand vaque à ses occupations et elle, elle s'endort paisiblement, emmitouflée dans la couette.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Alix Westmore
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/02/2018
›› Commérages : 190
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : zoë kravitz
›› Schizophrénie : arya cohen (margot robbie) ✻ adrian dawkins (tom austen) ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman)
A heatless fire (Alix) Vide

Re: A heatless fire (Alix) ✻ ( Mar 5 Fév - 23:26 )



a heatless fire
with, KATE RHODES.

Alix est angoissée et elle n’aime pas vraiment ça quand elle y pense. Elle ne parvient pas à dormir, elle ne trouve pas la position adéquate et quand elle ferme les yeux, elle le revoit, mal en point, elle le revoit, titubant et ça lui fait mal au coeur à Alix. Parce qu’elle ne s’attendait pas à le voir si vulnérable et ça lui retourne l’estomac à l’artiste. Elle a envie de vomir le contenu inexistant de son estomac. Elle va devenir folle si elle continue à tourner comme une lionne en cage, il faut qu’elle sache s’il va bien mais il ne répond pas à ses messages et c’est une foutue source d’angoisse. Alix n’a pas l’habitude d’être angoissée de la sorte, elle se sent mal, nauséeuse et surtout, elle s’en veut de s’inquiéter autant parce qu’il lui a pourtant dit de ne pas le faire, et Alix, elle n’écoute pas, elle n’écoute rien ni personne Alix. Alors voilà maintenant elle a le coeur qui se comprime, elle a l’estomac qui joue l’upside down, et elle n’a aucune réponse. va te faire foutre Oswald qu’elle murmure entre ses lèvres avant de se lever de son lit, et d’aller se faire un café. Elle s’installe sur le plan de travail de sa cuisine, et s’allume une cigarette, regardant les passants en bas, qui vivent leurs vies pendant qu’elle, elle vit avec ses angoisses. Connasses d’angoisses même. Elle s’allume une cigarette qui pend entre ses lèvres et elle boit une gorgée de café en soupirant. Un message ping sur son téléphone, elle court en manquant de se rétaler en plein milieu de la cuisine, c’est Ian qui la prévient qu’il ira chercher Vicky à l’école ce soir mais que demain soir, elle pourra y aller. Qu’il aille se faire foutre lui aussi. Elle balance son téléphone dans le canapé et retourne se percher sur son plan de travail qui lui sert de perchoir avant de rallumer sa cigarette qui s’était éteinte et de la fumer avec une rapidité déconcertante. Elle écrasait son mégot dans le cendrier et elle passait sous la douche, sa tasse de café encore fumante sur le rebord du lavabo. Elle réfléchit au sens de la vie de manière peu glorieuse sous le jet d’eau chaude et quand elle sort de la douche, elle vide le contenu de la tasse d’un trait. C’est décidé, elle doit aller le voir. Même s’il ne répond pas à ses messages, même s’il ne répondra sûrement pas à la porte, elle doit aller le voir. Alors elle s’habille, elle s’emmitoufle dans son grand manteau, enfile ses baskets et elle marche Alix, elle marche jusque chez lui. Elle réussit à rentrer dans l’immeuble sans aucune pression avant de toquer à la porte. Comme elle s’y attendait, aucune réponse. Aucune foutue réponse. Pauvre con l’insulte filtre entre ses lèvres et elle attrape les clés dans sa besace avant d’entrer. Pas un bruit. Elle soupire, est-ce qu’il est là au moins ? Elle voit Styx qui vient se frotter contre elle, elle lui offre une caresse et attrape le pot de croquettes pour lui en donner dans sa gamelle, déposant ses affaires sur le canapé. Elle fait le tour du propriétaire, et quand elle arrive dans la chambre, elle voit une masse sous la couette. Il dort évidemment. C’est bien Ozzy ça, dormir jusque pas d’heures, mais quand elle tire la couette, ce n’est absolument pas l’Allemand mais… une blonde ? What ? Alix cligne des yeux et elle ne bouge même pas. Est-ce qu’elle est vraiment à poil ? Oui. Et elle ne s’attendait pas à ce que ça fasse mal la brune mais elle reste conne comme ça, devant elle avant de réagir et de lui balancer un plaid « Vous êtes qui ?  » Qu’elle demande de but en blanc, ne faisant absolument pas partir la gêne qui venait de grossir dans son coeur et dans son corps. Visiblement il allait bien. Puis visiblement, il n’avait plus besoin d’elle. Elle pourrait partir Alix, mais elle n’en a pas envie, parce qu’elle veut des réponses aux questions qui trottent dans sa tête. « Vous pouvez vous habillez avant de répondre ? merci. » Oui c’était peut-être mieux comme ça, quoique.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Kate Rhodes
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 282
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop
A heatless fire (Alix) Vide

Re: A heatless fire (Alix) ✻ ( Mar 12 Fév - 15:22 )

A heatless fire
Alix & Kate

Kate, elle loue un appartement qui ne lui sert quasiment à rien. La blonde passe les trois quarts de son temps chez les autres, sans que ce soit nécessairement justifié. Elle aime la compagnie, Kate. C'est rare qu'elle veuille être toute seule, à moins qu'elle soit fatiguée ou triste. Alors la plupart du temps, elle s'invite chez des gens qu'elle connait pour pallier son besoin de compagnie. Quand elle s'incruste chez son frère ou Lily, elle essaye toujours d'en avoir une bonne raison. Aucun des deux ne la mettrait à la porte, mais elle sait qu'à force de la voir débarquer sans raison particulière, ça risquer de les agacer. Et quand les gens sont pénibles avec elle, Kate devient aigrie. En revanche, quand elle décide de squatter chez Adrian et Ozzy, elle le fait sans aucune gêne. Même s'ils râlent, Kate sait que ça ne les dérange pas spécialement. S'ils se plaignent d'elle, c'est essentiellement pour la forme. Sinon, ils ne se priveraient pas de le jeter dehors avec ses affaires. Chez Adrian, elle essaye d'avoir un minimum de pudeur et de retenue. L'appartement dans lequel il vit est également celui de Lou, sa sœur. Juste pour ça, elle évite de faire comme chez elle en se promenant nue dans le salon. Chez Ozzy, elle n'en a absolument rien à foutre. Elle n'a aucune honte à se glisser dans son lit en ayant préalablement retirer ses vêtements. Elle a besoin de confort, Kate. Et de la façon dont elle voit les choses, pour bien dormir, elle doit être nue. Blottie dans son lit, elle l'écoute à peine. Il lui dit qu'il sera absent et Kate, elle note l'information sans prévoir de partir avant que lui-même ne quitte son appartement. S'il avait voulu qu'elle parte, il l'aurait sortie du lit avant de déserter. Mais Ozzy, il a simplement laissé Kate vivre sa vie. Malheureusement, la blonde écope quand même d'un réveil brutal. La personne qui lui arrache la couette la tire de son sommeil avec violence. « PUTAIN ! » Qu'elle hurle, en peinant à soulever ses paupières. Maintenant, elle a froid. Kate se redresse sur un coude, se frotte les yeux, et découvre celle qui a osé la réveiller. Kate, elle ne voit pas où est le problème. Elle ne comprend pas pourquoi on l'agresse de si bon matin, n'arrive pas à savoir ce qu'elle a fait de mal. Accessoirement, elle aimerait bien connaître l'identité de cette dame. Dame qui ne supporte pas trop de la voir nue, apparemment. Kate arque un sourcil, passablement agacée. « Ta mère. » Voilà, elle a répondu à la question. Kate se redresse et rattrape la couette pour se recoucher. « Et j'ai pas envie. Si ça t'dérange tant, t'as qu'à partir. C'est pas chez toi, ici. » À moins qu'Ozzy ne lui ait menti ? Kate rouvre les yeux et s'assoit dans le lit, dévisageant la brune. « Oh merde. » S'il faut, Ozzy est un squatteur et il est parti parce qu'il savait que la propriétaire des lieux allait rentrer. Kate plisse les yeux, et commence à croire à son histoire. Après tout, la première fois qu'elle a vu Ozzy, il dormait à côté d'une chèvre en poncho. Alors elle s'attend un peu à tout, avec l'allemand. « Ok, j'me casse ! » La blonde bondit sur ses deux jambes, s'enroule dans la couette et se précipite à l'extérieur de la chambre. Dans sa course, elle s'emmêle les pinceaux et s'étale au milieu du salon. « Bon. Appelle les flics si tu veux. » Elle, elle va plutôt rester au sol, avec la couette. Ça la fatigue déjà de devoir courir.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Alix Westmore
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/02/2018
›› Commérages : 190
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : zoë kravitz
›› Schizophrénie : arya cohen (margot robbie) ✻ adrian dawkins (tom austen) ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman)
A heatless fire (Alix) Vide

Re: A heatless fire (Alix) ✻ ( Mar 2 Avr - 22:43 )



a heatless fire
with, KATE RHODES.

Elle ne comprend pas son état d’esprit, elle est triste, mélancolique, angoissée, tant de sentiments contradictoires avec ce qu’elle voudrait ressentir. Elle a mal Alix, parce qu’elle n’a pas été là pour lui, parce qu’elle n’a pas réussi à l’aider alors qu’elle aurait pu. Mais non. Elle ne l’a pas aidé. Et voilà que maintenant, elle s’en mord les doigts. Elle a envie de l’aider, elle a envie d’aller le voir mais son côté un peu trop rancunière l’en empêche et c’est sûrement ça qui fait qu’elle s’en mord autant les doigts. Elle a du mal. Il faudrait peut-être qu’elle aille le voir, ça lui ferait sûrement du bien, ça la ferait sûrement réfléchir un peu plus. Et peut-être qu’ils se détesteront au coin de ne plus voir se voir. Peut-être qu’ils se cracheront leur haine au visage, se jetteront des assiettes à la figure, peut-être qu’ils s’achèveront une bonne fois pour toute, mais elle n’en a pas envie. Mais Alix, elle change d’avis comme de chemises, et elle se met en direction de chez lui, peut-être qu’ils se retrouveront, elle n’en sait rien Alix et elle a mal au coeur. Alors quand elle est sur le chemin de l’appartement, elle réfléchit à ce qu’elle peut lui dire, à ce qu’elle peut dire pour que ça ait un impact, les mots qui pourront lui retourner le coeur et le cerveau comme il l’a fait quand ils étaient sur ce foutu ponton près du port, quand elle a cru qu’il allait se foutre en l’air et qu’elle s’est rendue compte qu’elle ne sait pas ce qu’elle penserait. Ça lui ferait mal, elle le sait, ça lui ferait tellement mal qu’elle aurait l’impression d’en crever, elle le sait. Et quand elle rentre comme une tornade dans l’appartement, elle s’attendait à ce qu’il soit là, dans le canapé, mais il n’est pas là, et Alix, elle a le coeur qui se serre. Mais elle ne dit rien, elle fait le tour, parce qu’il est là, elle veut qu’il soit là. Alors elle se persuade qu’il l’est. Elle se persuade qu’il est là. Et elle est soulagée un peu quand elle voit la forme d’un corps sous la couette, elle se glisserait bien à ses côtés mais la situation ne s’y prête pas, alors elle préfère le réveiller, mais elle n’y parvient pas puisque ce n’est pas lui. Mais une femme ? Alix a l’impression d’avoir été prise pour un jambon, pour un lapin de six semaines ou même une pigeonne. Et en plus, elle se permet de râler ? Bon, c’est vrai qu’Alix aurait pu y aller plus doucement. Mais non, elle n’avait pas eu envie. Puis finalement, même si la conscience n’a pas envie, Kate a besoin de lui demander qui elle est. Et surtout ce qu’elle fait là. « Ma mère est moins vulgaire que ça. » qu’elle répond Alix, entre ses dents, si elle l’entend, c’est bien, si elle l’entend pas, tant pis, elle s’en tamponne l’oreille avec une babouche. Et la réflexion de la blonde lui tire un rire mesquin « Parce que c’est chez toi peut-être ? » Non, elle est certaine que non, elle est venue tellement de fois à l’improviste et elle ne l’avait pas croisé, alors elle est certaine que ce n’est pas chez elle. Alix regarde un peu partout, il ne semble pas y avoir de traces de l’Allemand et ça lui fait peur au fond, est-ce qu’il est définitivement parti et cette demoiselle est la nouvelle propriétaire ? Elle se pince les lèvres, tout tourne trop vite, trop rapidement. Elle souffle un peu et elle ne comprend pas quand la blonde se lève pour se sauver. Alix serre les dents en entendant un gros boum, elle a l’impression d’avoir une grande Vicky qui ne cesse de courir dans son appartement. Elle laisse claquer sa langue contre son palet avant de la rejoindre. « Non j’appellerais pas les flics. » Parce qu’elle est encore un peu trop stone, c’est même sûrement pour ça qu’elle n’hurle pas comme une abrutie et qu’elle est ici aussi. « J’m’en tamponne l’oreille avec une babouche que tu sois là. Mais j’veux savoir qui tu es. » A comprendre, si tu es la nouvelle copine d’Ozzy, lui qui lui avait dit qu’il ne voulait pas s’attacher, lui qui ne voulait pas mettre d’étiquettes sur ses relations. « Je vais pas piquer une crise de jalousie. J’m’en fous d’une puissance. Mais j’veux savoir. » Donc non, elle ne s’en fout pas, mais ça c’est Alix, elle fait semblant. Elle tend même la main à la blonde pour l’aider à se lever, histoire d’être courtoise, ou du moins, ne pas passer pour une salope jalouse et sans coeur.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Kate Rhodes
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 282
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop
A heatless fire (Alix) Vide

Re: A heatless fire (Alix) ✻ ( Dim 7 Avr - 16:03 )

A heatless fire
Alix & Kate

Il ne faut pas s'attendre à ce que Kate soit un gentil petit rayon de soleil si on la réveille brutalement. Surtout qu'en temps normal, elle n'est pas du matin. Pour émerger, la blonde a besoin de beaucoup de calme et de douceur. Deux paramètres qui contrastent fortement avec sa personnalité. Mais si on lui offre de la violence avant même qu'elle n'ait le temps d'ouvrir les yeux, alors le monstre qui sommeille en elle se réveille presque instantanément. Elle ne compte pas se laisser faire, Kate. Quand on l'attaque, elle riposte. Elle se fiche pas mal de savoir si elle peut se permettre d'être aussi vulgaire face à cette inconnue. Qu'elle soit chez elle ou non, ça n'a aucune importance pour elle. Ce qui l'importe vraiment, c'est de se défendre. Kate n'a pas spécialement envie de se battre. Tout ce qu'elle veut, c'est pouvoir terminer sa nuit paisiblement sans avoir une folle furieuse qui lui arrache la couette. Alors elle espère sincèrement et rapidement se débarrasser de cette femme. Sauf qu'à un moment, elle en vient à croire qu'ici, c'est peut-être chez elle. Kate ne connait pas beaucoup Ozzy, mais elle en sait assez sur lui pour savoir que c'est un adepte des plans foireux. Elle ne serait pas tellement étonné d'apprendre qu'il cherche à la piéger. Ça serait bien son genre, de partir en douce à l'aube en sachant que la véritable propriétaire des lieux doit rentrer. Il est fourbe, Ozzy. La blonde ne répond pas à la question de l'inconnue, perturbée par les suppositions un peu folles qui fusent dans sa tête. Elle la regarde d'un air bête, avant de finalement se sentir de trop. Cette histoire a le mérite de pleinement la réveiller, de connecter tous ses neurones. Kate détale bien vite, assez peu désireuse de se faire embarquer par les flics pour avoir dormi dans un lit qui n'est pas le sien. Au final, elle ne sait même pas à qui il est, ce lit. Kate n'atteint même pas la porte de sortie, se rétame quelque part dans le salon. Et juste à ce moment-là, elle capitule. Si la brune veut appeler la police, elle peut. Kate ne compte pas s'enfuir. Elle enfouit sa tête entre ses bras, tandis qu'elle est étalée de tout son long à même le sol. « Ah. Cool. » Qu'elle fait, quand l'inconnue lui dit qu'elle n'appellera pas les flics. Ça veut quand même dire qu'elle va devoir partir d'ici. Elle se redresse quand la brune lui parle, s'adosse au canapé juste derrière elle. Un mince sourire étire ses lèvres quand elle évoque la crise de jalousie. Kate commence à mieux comprendre la situation. Cette fille, ce n'est pas la propriétaire. Juste quelqu'un qui espérait retrouver Ozzy ce matin. Sa copine, peut-être ? Kate n'en sait rien. L'allemand n'a pas l'air d'être le genre de type à avoir une copine, mais c'est vrai qu'ils ne parlent pas beaucoup tous les deux. Par pure provocation, elle serait tentée de dire qu'elle est la fille qu'Ozzy se tape occasionnellement quand ils n'ont plus rien à se dire - pour reprendre ses propres mots à lui. Mais à la réflexion, elle n'a pas envie de provoquer une troisième guerre mondiale. Lui dire ça reviendrait à tendre le bâton pour se faire battre et Kate, elle n'a pas envie de se faire battre. Alors à défaut de lui balancer ce genre de vérité, elle joue la carte de la moquerie. « Il t'a pas dit qu'il avait une femme. » Qu'elle commence, le regard rieur. « Merde. C'est vraiment dur d'apprendre que ton mari te trompe sans doute avec une autre. » Elle porte une main à son cœur, prend les airs d'une femme faussement blessée. « Je sais pas ce que tu lui veux, mais il est pas là. Il est parti tôt ce matin. Et me demande pas où parce que j'en sais rien. Il m'a juste dit qu'il partait pour deux ou trois jours, un truc du genre. » Kate resserre la couette contre elle et fronce les sourcils. « Tu crois qu'il va voir sa troisième maîtresse ? C'est le moment où on décide de former une alliance pour se liguer contre lui ? » Qu'elle demande alors en faisant mine d'être très impliquée. Elle ne voulait pas tendre le bâton pour se faire battre mais si elle se retrouve avec un œil au beurre noir, elle ne pourra s'en prendre qu'à elle-même.  
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
A heatless fire (Alix) Vide

Re: A heatless fire (Alix) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

A heatless fire (Alix)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération