calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Arya Cohen
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 2170
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ alix westmore (zoë kravitz) ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Mar 5 Fév - 20:27 )



'Cause we can't hide the evidence in our head
with, calya.

Arya n'a pas envie ce matin, parce qu’elle n’a pas envie que son frère lui crache son bonheur à la figure, en plus Rachel avait un truc de prévu depuis longtemps avec Ryan, donc elle n’était pas là du week-end, ce qui voulait dire qu’Arya devait supporter tout cela toute seule. Elle était agacée et elle traînait des pieds ce matin, elle avait mit une bonne vingtaine de minutes à décider pour une tenue, une bonne vingtaine de minutes à trouver la paire de chaussures qui convenait et maintenant, elle devait se dépêcher. Elle n’avait absolument pas envie. Surtout parce que sa mère lui avait demandé si elle allait être accompagné, parce que quand bien même elle n’avait pas parlé de son suédois à sa mère, elle avait oublié que la matriarche Cohen avait Instagram et donc elle avait absolument tout vu de sa relation avec Eirik. Et maintenant, il n’y avait plus de relations, maintenant il n’y avait plus rien et rien que le fait que sa mère lui demande, ça lui avait remit Eirik en tête et Arya n’avait pas envie de ça, alors elle avait fait du yoga pour oublier. Mais c’était toujours là, comme une pensée parasite que l’on n’arrive pas à abandonner. Alors Arya quand elle arrivait devant le restaurant, elle offrait une accolade à sa mère, à son père et à son frère ainsi qu’à sa future belle-soeur. Arya ne l’avait jamais vraiment apprécié parce qu’elle la trouvait superficielle mais aujourd’hui, elle allait faire comme si tout allait bien, comme si elle l’aimait bien, après tout, si son frère était heureux c’est la meilleure de choses. Et en plus, elle était plutôt fière de lui parce qu’il avait bon goût même si sa greluche n’arrêtait pas d’exposer son diamant, Arya n’en avait que faire puisqu’elle avait réquisitionné la bouteille de vin au serveur, avec un joli sourire. Et le repas se traînait sur la longueur, Arya en avait assez et n’avait qu’une envie, c’était de passer au dessert et de pouvoir rentrer. Elle envoyait des SOS à Rachel qui lui promettait des cupcakes pour ce soir et une pizza. Vaincre sa tristesse en mangeant c’était bien, mais en mangeant avec sa meilleure amie c’était mieux. Quand le repas se terminait enfin, Arya prétextait avoir envie de marcher et saluait alors ses parents, son frère et sa fiancée avant de partir voguer vers de nouveaux horizons, un peu trop ivre pour marcher correctement, mais elle arrivait encore à avoir une contenance quand elle poussait la porte du Blue Lagoon. Il était sur son chemin, pourquoi est-ce qu’elle ne rentrerait pas dedans ? Devon qui était derrière son comptoir la saluait et elle se posait sur un tabouret après avoir fait la bise à son ami « Tu me sers un verre de blanc ? Dis moi pas que tu n’as pas de vins parce que si tu n’as pas de vins c’est zéro sur TripAdvisor. Pas de vin, pas de bonnes notes. » Et elle le regardait quand il sortait un verre qui n’était pas du tout un verre de vin « Tu ferais mieux d’arrêter de boire Cohen et te mettre au coca, parce que je sais bien que t’as le moral dans les chaussettes, mais noyez ta peine dans le vin, ça ne te donnera que mal à la tête demain. » Arya ouvrait la bouche en forme de O et le pointait « TRAHISON. DISGRACE. L’ESPRIT DU MAL EST MARQUÉ SUR TA FACE. » c'est cadeauArya avait une certaine passion pour le Roi Lion, depuis toute petite et il fallait bien qu’elle la sorte. « Depuis quand tu dis que le coca est meilleur que le Pepsi, Devon Oakley ? Franchement, tu ne comprends pas. Répète après moi. Le pepsi est meilleur que le coca cola. » Et quand elle entendait la brunette qui râlait à ses côtés, elle se décalait « Vous voulez débattre sur le fait que le coca est meilleur que le Pepsi ? Je vous préviens, je suis une fervente défenseur de la team Pepsi. » Et Arya repoussait le verre de Coca que Devon venait de lui tendre en continuant de regardant la brunette. « Et quels sont vos arguments ? » Oui, Arya saoule ça donnait un peu de Roi Lion, et surtout beaucoup de débats inutiles le lait avant ou après les céréales ? Par exemple


- - You left with no warning and took the summer from my life
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 672
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Mer 13 Fév - 16:05 )

'Cause we can't hide the evidence in our head
CALYA

Jusqu'à aujourd'hui, Calie se croyait plutôt chanceuse en amour. Elle n'a vécu aucune relation traumatisante, n'a jamais été déçu de ses quelques histoires amoureuses. Puis tout est parti en vrille. Comme ça, d'un seul coup. Ça lui pendait au nez, à la brune. Calie se doutait qu'à force de prendre tout le monde pour des lapins de six semaines, ça allait lui retomber sur la coin de la figure. Elle n'est pas toujours futée, mais elle sait reconnaître l'évidence. Warren l'a donc quittée et elle, elle a quitté Nicholas. Du moins, elle l'évite. Elle lui en veut toujours d'avoir avoué la vérité dans son dos, elle lui en veut d'avoir été plus courageux qu'elle. Au-delà de sa rancœur, elle ne veut plus des jumeaux O'Brian dans sa vie. Elle ne s'imagine pas vivre sa belle histoire avec Nicholas, tout en devant supporter le regard blessé de Warren. Quand bien même elle s'y risquerait, Calie serait capable de tromper Nick avec son frère. Parce qu'il n'y en a pas un qu'elle aime plus que l'autre. Calie, elle les a tous les deux dans la peau. Elle les aime de tout son cœur et c'est aussi pour ça qu'elle s'éloigne. D'aussi loin qu'elle se souvienne, les jumeaux ont toujours partagé une relation fusionnelle. Il n'y en a jamais eu un sans l'autre, et elle, elle a fait exploser leur lien. C'est probablement ce qui lui fait le plus de mal, bien plus que son propre cœur brisé. Ce n'est pas en restant entre eux qu'ils peuvent se pardonner. Calie ne sait pas où en sont les jumeaux actuellement, s'ils se sont déjà entretués ou s'ils maintiennent une sorte de guerre froide. Au plus profond d'elle-même, elle espère juste qu'ils seront capables de l'oublier elle, ainsi que toute cette sale histoire. Même si la tempête semble passée, Calie va mal. Elle se sent oppressée, étouffée. Et le décès de Jay, survenu à peu près en même temps que le O'Brian Gate, n'a rien arrangé à son état. Depuis un bon mois, Calie n'est plus elle-même. Sa mère s'est mise en tête de préparer un repas de famille, n'incluant qu'elles deux, Liam et Joey, dans le but de lui mettre un peu de baume au cœur. Calie a apprécié le geste. Elle a d'autant plus apprécié d'avoir de la nourriture grecque dans son assiette. Pourtant, la jeune femme s'est jetée sur la bouteille de vin avec désespoir, s'enfonçant dans une ivresse non-préméditée. À la fin du repas, Calie s'échoue dans son lit et reprend la lecture de sa bande-dessinée. Elle est interrompue par une maman fâchée, déçue du comportement de sa fille. Calie, elle est normalement proche de sa maman. Mais depuis qu'elle habite avec, c'est surtout très électrique. Le ton monte et finalement, la brune s'en va. « Tu vas où ? » Qu'elle lui demande, surprise. « Je boude. » Calie Washington dans toute sa splendeur. Elle claque la porte de la maison et s'enfuit dans le centre-ville de Cap Harbor, sans but précis. Elle s'échoue sur l'un des tabourets du Blue Lagoon et commande un Cosmopolitan. Calie, elle a envie de noyer son chagrin. Elle a envie de boire et d'avoir une bonne excuse pour ne pas aller enseigner l'allemand à ses ignorants le lendemain. Le regard rivé sur son verre, elle tâche de ne penser à rien d'autre que la jolie couleur de son cocktail. D'une oreille distraite, elle écoute vaguement l'échange entre la demoiselle à côté d'elle et le barman. Calie sursaute quand l'une des célèbres chansons du Roi Lion vient chatouiller son ouïe. La blonde ose affirmer que le Pepsi vaut bien mieux que le Coca, ce qui rend Calie aigrie. « N'importe quoi ! » Qu'elle râle, sans avoir l'intention d'être entendue. Pourtant, l'avis de Calie attire la jeune femme, qui commence à l'agresser. Si elle n'était pas un peu pompette, elle laisserait couler. Sauf que Calie, elle a bien envie d'avoir ce débat. « Allons-y ! » Lâche-t-elle en se tournant complètement vers son interlocutrice. « Je serais curieuse de les entendre, ces arguments. Le Coca est bieeeen meilleur que le Pepsi ! » Et aux yeux de Calie, un débat sur la question ne devrait même pas avoir lieu. Quand la blonde lui demande ses arguments, elle fonce. « Le Pepsi, c'est dégueulasse. Et si vous preniez la peine de vous renseignez, vous sauriez aussi c'est que bien plus sucré que le Coca. Donc le Coca est meilleur, et si vous n'êtes pas d'accord, alors vous avez juste des goûts de chiottes. Fin du débat. » On ne va pas se mentir, Calie n'a aucun argument. Elle préfère juste le Coca. « J'le prends moi, votre verre de Coca. » Et elle se sert, dans le plus grand des calmes. « Sale aigrie. » Murmure-t-elle avant de reporter toute son attention sur son cocktail.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.


calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Arya Cohen
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 2170
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ alix westmore (zoë kravitz) ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Lun 4 Mar - 11:20 )



'Cause we can't hide the evidence in our head
with, calya.

Arya, elle aimerait arrêter de penser à Eirik. Parce qu’évidemment, ça ne donne pas de bonnes choses, ça donne une petite déprime passagère et puis surtout des questions sans réponses. Et quand c’est un repas de famille, Arya a souvent Rachel pour la distraire, mais aujourd’hui ça n’avait pas été le cas alors elle avait forcé sur la bouteille. Pauvre d’Arya elle allait finir ivre et puis elle recommencerait à penser en rentrant à la maison, elle s’en doutait. Alors c’est sûrement pour cela qu’elle ne rentrait pas immédiatement et qu’elle se dirigeait jusqu’à un lieu qu’elle connaissait bien. Elle espérait intérieurement que ce soit Devon qui travaillait parce qu’elle n’aurait pas supporter Ryan et ses blagues nulles, Ryan et ses questions incessantes. Alors quand elle pousse la porte du Blue Lagoon, elle se contenterait de la présence de Devon pour le coup, un superbe dimanche après-midi en perspective. Bien mieux que de supporter la fiancée de son frère qui était insupportable à montrer son diamant à tout bout de champ, à regarder son frère dévoré des yeux sa fiancée. Arya elle avait été aigrie tout le long du repas et elle n’avait pas envie de supporter les foudres de sa mère parce qu’elle avait tout gâché de ce repas de fiançailles. Alors elle avait préféré écourté cet après-midi, quitte à les recevoir fraîche et pimpante à la villa pour un brunch, quand elle ira mieux et quand les pensées seront moins torturées. C’est plutôt un bon plan quand elle y pense, mais visiblement, le Oakley deuxième du nom ne tolère pas qu’elle continue de marcher sur la pente de l’ivresse. Un coca ? Il lui proposait vraiment un coca ? À elle ? Alors que tout ce qu’elle veut c’est un verre de vin blanc, voir la bouteille ? Diantre, ce type est cinglé. Arya s’insurge même qu’il lui propose un coca-cola alors qu’elle est persuadée qu’il sait qu’elle est team Pepsi, elle est sûre d’avoir déjà eu cette conversation avec le jeune homme lors d’un brunch. Alors s’il veut la guerre, il va l’avoir, mais visiblement c’est une demoiselle à ses côtés qui se décide à sortir les armes. « Alors peut-être que le Coca est meilleur que le pepsi, que vous dites ! Mais est-ce que vous pensez aux employés que Pepsi emploie ? Avec Pepsi il y a beaucoup moins de chômage qu’avec coca-cola ! » Arya tape sur le bar en se levant même, mais elle sent que la terre tourne trop alors elle se rassoit simplement. « Les revenus annuels de Pepsi sont aussi plus importants que ceux de Coca ! » Oui, Arya aimait parler chiffres et visiblement elle connaissait son équipe comme sa poche. « Le coca est meilleur quel argument de choc ! Je ne pense pas que vous soyez dans la défense vous. » répond t-elle en levant les yeux au ciel et puis elle saisit quand même le verre de coca que la demoiselle a récupéré pour en boire une gorgée, elle refoule une grimace, elle n’aime réellement pas le goût c’est une abomination. Arya, elle se demande comment les gens peuvent boire cette chose, puis déjà elle avait demandé du vin et Devon a disparu, elle ne sait malheureusement pas où ils cachent leurs bouteilles les deux Oakley. Alors elle se lève et tangue un peu, son verre de coca qui manque dangereusement de se renverser sur le sol et soudainement, elle se retourne en hurlant « J’AI L’ARGU… OULOULOU MERDE » Elle n’a pas le temps de finir sa phrase qu’elle voit le contenu de son verre de coca qui se déverse sur le haut de la brune avec qui elle a engagé une guerre sans merci à coup de Pepsi et coca. Elle dépose alors le verre et passe au dessus du bar pour récupérer du sopalin et elle tamponne la tâche de coca sur le haut de la demoiselle en riant « Je suis désolée, je suis maladroite et je suis très ivre. Et puis j’ai même oublié mon argument. » Elle hausse les épaules en continuant de tamponner la tâche sans prendre compte que la tâche est tout de même très mal placée, mais Arya s’en fout parce que l’ivresse l’emporte bien trop.


- - You left with no warning and took the summer from my life
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 672
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Dim 24 Mar - 10:52 )

'Cause we can't hide the evidence in our head
CALYA

Calie va finir par croire qu'elle ne vaut pas mieux qu'un alcoolique et dans le fond, ça l'attriste. Elle n'aime pas vraiment l'idée de devoir boire pour apaiser ses peines. Pour arrêter de penser au bordel monstre qu'elle a causé en s'immisçant entre les jumeaux O'Brian. Elle a mal au cœur et n'a aucune idée de la manière dont elle doit gérer ça. Parce qu'elle n'a jamais eu à ce point mal auparavant. La brune savait qu'elle y laisserait forcément des plumes. Ça ne pouvait pas en être autrement, étant donné la situation dans laquelle elle s'est foutue. Elle sait qu'elle ira mieux un jour. Elle sait que bientôt, elle se réveillera sans se sentir étouffée par les erreurs qu'elle a commises. Elle finira par trouver le remède miracle, celui qui pansera tous ses maux jusqu'au dernier. En attendant, elle est obligée de passer par cette étape un peu naze où elle ne fait que se flageller à longueur de journée en se répétant encore et encore qu'elle est une horrible personne. Elle est obligée de se sentir triste et démunie. Elle aimerait sauter cette sale étape, passer directement à la partie où elle va mieux. Elle aimerait que tout aille bien tout de suite, sans avoir à venir dans ce bar pour fuir sa mère. Mais ça, c'est du Calie tout cracher : elle ne veut toujours que le plus beau parce qu'elle n'aime pas faire souffrir sa petite personne. La jeune femme se laisse tomber sur l'un des tabourets à proximité du bar, commande son cocktail préféré, et s'engage dans un débat inintéressant qui oppose le coca et le pepsi. Elle n'est tellement pas bien dans ses baskets qu'elle se sent obligée de défendre la cause du coca avec rage et passion. Juste pour expulser son mal-être. La blonde assise à côté d'elle riposte, lui lâche tout un tas d'arguments en faveur du pepsi. Calie se contente de la regarder avec de gros yeux, en se demandant si ce qu'il se passe est réel. Est-ce qu'elle est vraiment en train de se battre avec une inconnue pour une sombre histoire de coca ? Le pire, c'est qu'elle se sent vraiment impliquée. Elle se prend pour la fervente défenseure de l'usine Coca-Cola et fusille son interlocutrice du regard. « Mais on s'en fout du chômage ! » Qu'elle dit, sans penser qu'elle pourrait se faire tuer pour avoir dit ça avec autant de nonchalance. « C'est pas la question. La question, c'est le goût. Désolée madame, mais le chômage n'a rien à voir avec le goût. » Les revenus annuels non plus, d'ailleurs. Pour le coup, Calie passe de l'agacement à la confusion. « Vous avez pas d'argument, en fait. » Pas plus qu'elle, en tout cas. Mais au moins, Calie elle a parlé du goût et pas de chiffres. Donc à ses yeux, son argument est mille fois plus valable que tout ce que cette blonde pourra dire. Elle est aigrie, voilà tout. Calie ne s'attend pas vraiment à ce que le débat s'éternise. Elle part du principe que le coca est meilleur que le pepsi, et s'engage même à boire le verre que cette demoiselle rejette. Après son cocktail. Sauf qu'elle lui vole le verre qu'elle a elle-même volé à l'origine, et Calie se sent outrée. Elle n'a aucune raison valable de l'être, qu'on se le dise. Pourtant, elle l'est quand même. La bouche ouverte, les yeux écarquillés, elle regarde la blonde tanguer dangereusement avec le verre de coca dans les mains. Ça va mal finir, Calie le sent. Et ce qui devait arriver arriva. La brune se protège le visage à l'aide de ses mains, pousse une exclamation de surprise lorsqu'une pluie de coca s'abat sur elle. Calie reste immobile durant de longue seconde. C'est froid et collant, pas vraiment ce qu'il y a de plus agréable. La blonde s'active, se confond en excuse et lui palpe la poitrine avec une feuille d'essuie-tout. « Vous êtes en train de me tripoter les boobies. » Qu'elle dit en baissant le regard sur son haut imbibé de soda. « Non pas que ce soit désagréable... » Elle relève le regard vers la blonde, croise son regard et esquisse un mince sourire. « Dans le fond, je m'en fiche un peu que le coca soit meilleur que le pepsi. Même si c'est totalement vrai et vos arguments sont complètement nuls. » Elle ne va pas lâcher l'affaire aussi facilement, Calie. « Je suis un peu ivre aussi. Moins que vous quand même, je crois. C'est juste que j'ai fait des bêtises avec le frère de mon fiancé et maintenant j'ai plus de fiancé. Je fais plus de bêtises avec son frère non plus. J'suis triste et... Est-ce que vous pouvez arrêter de me tripoter ? Ça commence à me donner un peu chaud. » Calie et le sexe, c'est toute une histoire. Il suffit et lui effleurer le bout du sein pour qu'elle s'enflamme. Ça a toujours été comme ça. Elle a toujours été sexuellement facile à manier.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.


calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Arya Cohen
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 2170
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ alix westmore (zoë kravitz) ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Mar 2 Avr - 22:47 )



'Cause we can't hide the evidence in our head
with, calya.

Arya elle a l’impression qu’elle a du mal avec l’amour, en même temps, elle vient de se faire quitter, enfin il y a quelques mois, puis elle a dû mal à s’en remettre la blonde. Elle a le coeur qui a littéralement explosé et maintenant, elle ne sait pas comment faire pour garder la tête hors de l’eau. Elle en a marre d’être cernée par l’amour Arya un peu comme dans Love Actually et elle n’a pas envie de voir son frère se marier, il est plus jeune qu’elle et il va se marier avec cette demoiselle qu’elle trouve sans intérêt et elle ne peut rien dire parce qu’elle va passer pour l’aigrie de la famille. Elle est juste triste et sa mère ne comprend pas, elle déteste les dimanches après-midis de la sorte. Mais elle préfère quand elle finit au Blue Lagoon pour boire un coup voir plusieurs et finir ivre. Elle ne compte plus les dimanches après-midis où elle finit ivre à comater dans son canapé devant une série, une bouteille d’eau à portée de mains parce qu’elle a un peu trop abusé sur le champagne ou le vin au brunch. Arya elle pousse trop sur la bouteille en ce moment, mais uniquement le dimanche, elle n’a pas envie de finir alcoolique comme Adrian. Elle n’a pas spécialement envie d’en parler avec Rachel parce qu’elle sait qu’elle va s’inquiéter et elle ne veut pas inquiéter sa meilleure amie. Non, elle l’a déjà bien assez fait, il faut qu’elle passe au dessus, comme une grande. Il faut qu’elle passe dessus sans personne, c’est peut-être pour ça qu’elle passe son temps au travail. C’est peut-être pour ça qu’elle devient souvent ivre. Et bizarrement, cette guerre concernant le Pepsi et le coca-cola la rend heureuse d’une façon étrange. Elle a envie de défendre cette boisson non-alcoolisée comme si elle défendait son enfant devant une autre mère un peu trop acharnée. « Ah on s’en fout du chômage ? Bah dites ça aux gens qui sont au chômage tiens ! Ils seront contents de l’apprendre ! » Elle lève les yeux au ciel Arya, et serre la mâchoire en soufflant un peu. « Peut-être que ce n’est pas une question de goût, peut-être ! Mais si y’avait moins de chômage y’aurait plus de production ! » Elle n’a aucun argument la blonde, elle le sait mais elle se contente de rire un peu avant de lever les yeux au ciel encore une fois, elle a soif Arya, et il n’y a toujours pas de vin. « Non j’ai pas d’arguments voilà ! Et y’a pas de vin ! » Arya elle tape même sur le bar pour montrer son mécontentement au Oakley qui a disparu de la surface de la terre. Mais elle a besoin d’avoir raison et surtout d’avoir le dernier mot alors elle prend ce foutu verre de coca pour débattre et sortir des arguments du feu de dieu, mais ce qu’elle n’a pas prévu c’est que le coca finisse sur le chemisier de la demoiselle. Quel boulet, Arya quand elle boit, c’est une catastrophe, évidemment, il faut qu’elle se confonde en excuses en tentant de nettoyer le chemisier de la demoiselle, ne se rendant même pas compte qu’elle lui tripote allègrement la poitrine. La blonde elle capte et tient le regard de Calie quelques secondes « En même temps, je n’ai pas vraiment d’arguments je n’avais pas prévu d’avoir une guerre qui impliquait le coca et le pepsi. » prononce t-elle en riant, ses mains tentant toujours d’essuyer ce qu’il n’y a plus à essuyer. Mais elle a du mal à s’en rendre compte, Arya. Et elle arbore une petite moue triste quand la demoiselle en face d’elle lui raconte la possible raison de son ivresse. « Oui pardon. » Arya s’arrête et elle s’installe sur son tabouret avec la grâce d’un hippopotame. « Mon petit-ami qui était possiblement pas mon petit ami m’a quitté avec une lettre pour repartir pour la Suède. » Elle hausse les épaules en soupirant et elle regarde la brune, une lueur espiègle dans le regard. « Ah attend, tu as encore une tâche ici. » Et elle reprend son essuyage en plantant son regard dans celui de la brune avec un petit sourire en coin. Puis une idée lui traverse la tête, elle attrape la main de la brune, et l’attire à l’extérieur en riant, faisant un signe à un Devon sauvage qui venait d’apparaître et elle s’arrêtait dans la petite ruelle à côté du Blue Lagoon « j’avais chaud aussi. » prononce t-elle en attachant ses cheveux en un chignon avant de planter son regard dans celui de son ancien ennemi dans cette guerre débile « Et si je te dis que j’ai envie de t’embrasser, tu dirais quoi ? » Demande Arya, encore trop ivre pour avoir le contrôle de ses pensées et de ses paroles. Quand elle se rend compte de ce qu’elle dit elle frappe son front « Olalala je suis désolée. J’aurais pas dû. Enfin non pas que je le pense pas, mais on ne se connaît pas et puis vous aviez un fiancé et puis voila. »


- - You left with no warning and took the summer from my life
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 672
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Mer 3 Avr - 19:18 )

'Cause we can't hide the evidence in our head
CALYA

Si Calie ne se mêlait jamais des affaires des autres, ça se saurait. Elle aime bien s'incruster dans une conversation à laquelle elle n'a pas été conviée, donné son avis alors que personne ne le lui a demandé. Elle est comme ça, Calie : curieuse et intrusive. Elle ne pensait pourtant pas déclarer une troisième guerre mondiale en osant dire ce qu'elle pense du Pepsi. Calie, elle a une dent contre tous ceux qui osent dire que le Coca-Cola et le Pepsi ont le même goût. C'est totalement faux, il y a une grande différence de goût qui se remarque et qui ne peux pas être ignorée. Calie, elle sait qu'elle a raison. Son opposante peut lui sortir tous les arguments qu'elle veut, ça glisse sur les rails de son indifférence comme un pet sur une toile cirée. La blonde lui parle de chômage et de revenus annuels mais Calie, elle s'en tamponne l'oreille avec une babouche. Et elle comprend qu'elle n'a pas plus d'argument qu'elle pour démontrer que le Pepsi serait meilleur que le Coca-Cola. Peut-être qu'elles devraient simplement en rester là, plutôt que de s'enfoncer dans un débat qui n'a visiblement ni queue, ni tête. Leur discussion prend une tournure totalement différente quand la blonde s'énerve et, dans un grand geste, renverse le verre de coca sur Calie. Elle en devient toute confuse, sans pour autant être gênée de sentir les mains de la jeune femme contre sa poitrine. « J'avoue que moi non plus, j'avais pas prévu ça. » Qu'elle fait, en faisant allusion à leur débat mais surtout à ce qu'il se passe entre elles actuellement. Et le pire, c'est que ça lui donne chaud. Calie, elle est sensible. Le moindre contact physique peut l'allumer en rien de temps, surtout maintenant, alors que sa vie sexuelle est aussi déserte que le Sahara. La blonde retire ses mains et finit par s'asseoir, en lui racontant le pourquoi de son ivresse. « C'est conceptuel, de se faire plaquer par son pas petit-ami. » Commente-t-elle en fronçant les sourcils. « Et un peu dur aussi. » Dans les faits, une rupture n'a rien de joyeux. Mais alors une rupture par écrit... C'est pire que pas joyeux du tout. « Oh ? » Une tâche, où ça ? Sur tout son haut. Le regard de Calie capte celui de la blonde et elle ne peut pas s'empêcher de penser qu'il se passe quelque chose. C'est intense, électrique. Elle sourit et la seconde suivante, Calie est tirée à l'extérieur du bar. Elle lâche une exclamation de surprise, manque de s'étaler sur le sol à deux ou trois reprises. Une fois dehors, Calie rigole franchement. « Ah ! Faut qu'ils installent la clim alors. » Dit-elle, en faisant semblant de ne pas comprendre le sous-entendu. Le sourire de Calie s'agrandit quand elle lui dit qu'elle a envie de l'embrasser. Elle ne tient pas compte des excuses qui suivent parce que ça, elle s'en fiche. Calie attrape le visage de la jeune femme entre ses mains, plaque sa bouche contre la sienne dans le même temps. Elle ne cherche pas à approfondir ce baiser, se contente simplement de poser ses lèvres sur celles de la blonde. Juste pour lui montrer qu'elle n'est pas contre les bisous. Puis elle se recule et plante son regard dans le sien. « J'ai plus de fiancé. » Précise-t-elle, comme une invitation. « On peut en rester là et partir du principe que le Coca est définitivement meilleur que le pepsi. » Commence-t-elle d'un air taquin. « Ou on peut aller ailleurs et approfondir un peu la discussion. » Qu'elle souffle alors, ses lèvres effleurant délicatement celles de l'inconnue adepte de pepsi. Calie, si on lui pose la question, elle veut bien approfondir le débat. Elle a tout un tas d'arguments en stock.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.


calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Arya Cohen
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 2170
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : Margot -queen- robbie
›› Schizophrénie : ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ alix westmore (zoë kravitz) ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Ven 3 Mai - 18:57 )



'Cause we can't hide the evidence in our head
with, calya.

Arya n’a jamais vraiment porté d’importance à cette guerre qui fait rage entre les consommateurs de Pepsi et de Coca et quand quelqu’un lui fait une réflexion, elle prend ça par dessus la jambe, mais la plupart du temps, elle est sobre et aujourd’hui, elle est ivre. Alors forcément quand Arya est ivre, elle ne se préoccupe pas de ce qu’elle fait en étant sobre et elle fonce dans le tas, elle aurait presque l’alcool mauvais la blonde. Encore un peu et elle allait foncer dans la brune mais c’était sans compter ce verre de coca, ou plutôt de Pepsi qui s’échouait lamentablement sur le chemisier de la demoiselle. Habituellement, la blonde arrive à faire coïncider ses deux mains gauches mais quand elle n’a pas toute sa tête, elle est maladroite comme une savate. Et aujourd’hui n’est pas coutume, mais elle a l’impression de s’enfoncer quand elle essuie le haut de la brune, Arya n’avait pas pensé à l’ambiguité de son geste. « C’est bien on est sur la même longueur d’ondes » répond Arya, en se demandant bien de quoi elle parle. Est-ce qu’elle parle de la tension qui a grimpé en un instant entre elles, ou bien le fait qu’elle est en train de lui caresser la poitrine en prenant comme excuse le fait qu’elle est en train de lui essuyer la chemise ? Puis arya comme d’habitude, il faut qu’elle parle d’Eirik. Un jour, elle arrêtera d’en parler. « Oui j’aurais pu dire que je m’y attendais, mais ce n’était pas le cas, puis une lettre… Mais j’ai plus envie d’en parler. » Non, ça faisait encore un peu mal, une sensation étrange qui lui prenait le coeur et qu’elle effaçait en reprenant l’essuyage du haut de la brune. Arya elle est plus concentrée à se perdre dans le regard de la brune qu’à essuyer et puis, finalement, elle en a assez et elle l’attire à l’extérieur. Il fait trop chaud dans ce bar, elle se plaindra aux Oakleys plus tard, enfin celui sympa, l’autre, elle ne lui parle toujours pas. Quand elles sont finalement à l’extérieur, elle pensait qu’elle aurait moins chaud mais ce n’était pas la clim, elle s’en rendait compte Arya, et puis tout ce qui s’éveillait dans son corps, contredisait son esprit encore une fois. « Oui je leur dirais. » Après tout ce n’était pas comme si Devon venait squatter la piscine de la villa quand il faisait beau, ce n’était pas comme si elle croisait Ryan au moins un matin par semaine. Mais au fond, elle ne dirait rien parce que de toutes façons, c’est elle, le problème. Les mots qui filtrent les lèvres de la blonde, elle ne les attendait pas, mais elle ne les retire pas, enfin elle s’excuse, comme à son habitude, quand elle est gênée, quand elle a honte ou même quand elle est attirée par la personne en face d’elle. Mais elle ne s’attendait pas à ce que la brune l’embrasse comme ça, Arya elle reste interdite, les bras restent le long de son corps et elle sent son coeur qui se met à battre un peu plus fort. L’avocate s’autorise un sourire quand elle lui dit qu’elle n’a plus de fiancé et elle se mord l’intérieur de la joue. Elle écoute les propositions de la brune et elle sourit un peu en se rapprochant d’elle, ses mains se plaçant sur le bas du haut de la brune qu’elle tire un peu, ses lèvres flirtant avec celles de Calie avant de les déposer avec un peu plus de ferveur que le baiser qu’elle vient de lui offrir avant de lui murmurer au creux de l’oreille après quelques longues secondes « J’ai bien envie d’approfondir la discussion puis ce serait mieux que je vous dépanne un haut n’est-ce pas ? » Et les doigts d’Arya glissent sous le haut de la brune qu’elle caresse du bout des doigts, son regard se perdant encore dans celui de la brune. Et elle lui tente un petit « Tu habites loin ? » Parce qu’Arya, elle ne sait pas si elle sera capable d’attendre la fin du débat, bien évidemment et si elle supportera bien longtemps les battements affolés de son coeur.


- - You left with no warning and took the summer from my life
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 672
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( Mer 29 Mai - 22:55 )

'Cause we can't hide the evidence in our head
CALYA

Le temps de quelques secondes, Calie en vient à se sentir troubler par la situation. Elle ne comprend plus très bien ce qu’il se passe, ni même à quel moment elle s’est retrouvée dans la peau d’une confidente pour cette charmante jeune femme qu’elle ne connaissait pas. Elle ne comprend pas plus comment elles en sont venus à parler d’un ex alors qu’une minute auparavant, elle défendait avec ferveur la marque Coca-Cola. Et comme si ce n’était pas déjà assez, Calie sent une sorte de tension sexuelle s’immiscer entre elles. Il faut dire que Calie, elle a toujours été sexuellement très active. C’est la première fois depuis longtemps qu’elle n’a plus aucun rapport, que plus personne ne la touche. La main de cette inconnue qui se pose sur sa poitrine éveille tous ses sens. Elle n’est pas la seule apparemment, à se sentir pousser des ailes. La blonde tire Calie à l’extérieur du bar, se colle à elle explicitement. Et il ne lui en faut pas plus pour que finalement, elle l’embrasse. Elle est comme ça, Calie. Quand quelque chose lui fait envie, elle fonce. Elle n’a pas le temps pour les excuses ou les regrets. Calie a toujours vécu dans l’instant présent, c’est d’ailleurs ce qui lui a valu sa plus grosse peine de cœur. Alors elle s’en fiche de savoir si c’est bien ou mal. Cette femme l’attire et vu la rapidité à laquelle la température est grimpée entre elles, elle ne peut pas tellement faire comme si de rien n’était. Le baiser qu’elle lui offre trahit son envie de sexe, sans qu’il ne soit trop pressant non plus. Quand elle y met fin, ça lui semble utile de préciser qu’elle n’a plus de fiancé et propose à la blonde d’approfondir la discussion ailleurs. Faire l’amour dans un endroit public, c’est un grand classique. Mais le faire devant l’entrée d’un bar, c’est sans doute un peu risqué. Et à aucun moment elle n’envisage la possibilité d’être rejetée. Ses lèvres s’étirent en un sourire malicieux et ses yeux s’illuminent soudain quand la blonde répond positivement à sa proposition. Calie se montre attentive à ce qu’elle ressent, se concentre sur les battements de son cœur qui s’accélèrent. Le souffle chaud de la jeune femme vient caresser ses lèvres, l’obligeant à fermer les yeux un bref instant. Sa respiration se fait plus profonde, s’emballe lorsqu’elle l’embrasse franchement. Un léger soupir s’écrase contre la bouche de la blonde, et Calie, elle sent son corps être naturellement attirée par celui de la jeune femme. « Je pense pouvoir me passer de vêtements. » Répond-t-elle simplement en plantant son regard noisette dans le sien. Elle n’a pas envie d’être dépannée d’un haut. Actuellement, elle a plutôt envie d’arracher la moindre couche de tissu qui recouvre son corps. Parce qu’elle a chaud, et elle sait qu’elle ne résistera pas bien longtemps. Calie sent les doigts de la jeune femme effleurer sa peau et elle se mordille la lèvre inférieure. « La question c’est plutôt de savoir si on est capable de tenir jusqu’à chez moi. » Même si Calie n’habite qu’à quelques minutes du Blue Lagoon, elle se voit mal marcher à côté de la blonde, en discutant de la vie pour faire passer le temps. Elle est trop chaude pour une balade innocente. Accessoirement, Calie vit avec sa mère. Que cette dernière la voit en compagnie d’une charmante inconnue, qu’elle puisse même l’entendre prendre son pied avec elle, ça ne la tente pas des masses. Alors Calie trouve rapidement une autre alternative. Il ne lui faut pas longtemps pour repérer une petite ruelle tranquille, entre le Blue Lagoon et un autre bar réputé de Cap Harbor. Après avoir lancé un regard plein de promesses à l’inconnue, elle l’attrape par le bras et l’entraîne dans cette fameuse ruelle. Calie plaque la blonde contre le mur, balade ses mains le long de son corps avec lenteur. Elle capture ses lèvres pour un baiser plein d’envie et glisse ses mains sous le bas de sa robe pour y attraper son sous-vêtement. Elle le fait descendre le long de ses cuisses, les caressant au passage, et commence à couvrir le corps de la blonde de plusieurs baiser. Bien vite, Calie se retrouve à genoux devant la blonde. Et à ce moment-là, plus rien ne compte. Elle n’avait pas prévu de s’envoyer en l’air avec une inconnue dans une ruelle. Mais elle revit, parce que son corps était clairement en manque de sexe.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.


calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
calya ✻  'Cause we can't hide the evidence in our head Vide

Re: calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

calya ✻ 'Cause we can't hide the evidence in our head

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération