What have you done [Willow]

 :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Sarah Miller
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 912
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon ∞ Julia Wells ∞ Pio Esposito ∞ Martin Palmer ∞ Emmy Nelson-Riley ∞ Oscar Pierce ∞ Declan Pryce ∞ Dan Fumero
What have you done [Willow] Vide

What have you done [Willow] ✻ ( Mer 6 Fév - 21:18 )












Ce soir était une soirée particulière, avec Asher on avait décidé de faire une petite expérience sur ma personne et je devais avouer que cela m’amuser beaucoup. Le but de cette expérience ? Savoir si l’alcool pouvait supprimer toute trace de maladresse chez moi. Je n’étais pas convaincue par la chose, ni par le côté scientifique, mais j’avais envie d’essayer. Je me disais que cela ne pouvait que nous faire rire et puis surtout j’avais Asher pour prendre soin de moi et s’assurer malgré tout que je ne viendrais pas à jongler avec des couteaux. Parce que maladresse ou pas, les couteaux n’étaient pas forcément de très bon outils de jeu. Sauf quand on était un tueur en série, mais heureusement pour moi je n’en étais pas une. « Okay, alors j’ai l’alcool, j’ai fait des tacos parce qu’il faut manger quand même et après on pourra faire du sexe ou avant, le programme est libre » Avec Asher parler de notre vie sexuelle était aussi simple que de parler de la pluie et du beau temps, tant qu’un plan impliqué qu’on finisse tout nu on était heureux. De toute façon j’étais heureuse avec lui alors partant de ce principe, tout le reste n’était que du bonheur. « Je vais juste sortir Yoko rapidement parce que sinon après elle va être chiante toute la soirée. » J’adorais ma chienne, mais par moment elle était aussi folle que moi et je savais que si je n’allais pas lui dégourdir les jambes, elle allait vouloir nous faire chier. J’embrassais Asher et quittait la maison les mains dans les poches. En ce moment j’avais l’impression d’être une caricature de pub pour le bonheur, je pourrais presque marcher en sautillant et sifflant, mais pour ma sécurité je ne sautillais pas et surtout je ne savais pas siffler. Après ce que j’estimais une promenade relativement correcte je rentrais pour voir la mine déconfite d’Asher. Qu’est ce qui avait bien pu se passer pendant mon absence. « Ton téléphone n’a pas arrêté de sonner et maintenant il s’illumine comme un sapin de noël » Je comprenais mieux sa tête maintenant et la mienne devait beaucoup lui ressembler. Quand ça s’agitait comme cela du côté de mon téléphone c’était forcément le boulot et malheureusement je ne pouvais pas ignorer les appels. « Je suis désolé, mais promis on remet cette expérience à très vite » Il était hors de question qu’on oublie de la faire. « J’essaye de faire au plus vite » J’espérais que c’était une affaire urgente parce que je me sentais vraiment biaisé. J’allais être en manque de la présence d’Asher si ça continuait comme ça. « Je t’aime, à tout à l’heure » Connaissant l’animal peut-être qu’il serait déjà en train de dormir quand je rentrerais, ou alors avec un paquet de chips en train de regarder la télé.

Avec beaucoup de regret je quittais la chaleur de notre foyer pour braver le froid et me rendre au boulot en insultant mentalement la personne qui osait me déranger de la sorte. Je n’étais pas de mauvaise humeur, mais il ne faut pas jouer avec moi très longtemps pour que je m’énerve et de toute évidence cela devait un peu ce soir sur mon visage quand je passais les portes du commissariat. « Je suis désolé inspecteur Miller, on a arrêté une personne et depuis tout à l’heure elle hurle à la mort comme quoi elle vous connaît et qu’on va le regretter si on ne l’a fait pas sortir tout de suite » Je le regardais avec étonnement, qui pouvait bien crier mon nom de la sorte. Cela n’avait aucun sens. Du moins je n’en voyais pas pour l’instant. « Vous avez le nom de la personne ? » En fonction de sa réponse peut-être que j’allais repartir aussi vite en le laissant se démerder. « Oui, c’est Willow Matthews » Bordel, je jurais entre mes dents, me promettant d’étrangler Willow à la seconde où je la verrais. « Merci, je vais m’en occuper. » Je soufflais un bon coup pour essayer de garder mon calme et je me dirigeais vers l’une des cellules. Plus je me rapprochais et plus j’entendais la voix de Willow. « Qu’est ce que t’as encore fait Willow pour finir ici ? » Avec cette adolescente, plus rien ne m’étonnait et je ne comptais plus le nombre de fois où j’avais fait sauter pas mal de choses pour elle, mais aujourd’hui non. J’avais pas spécialement envie surtout qu’elle avait gâché ma soirée avec Asher. « T’as vraiment cru que j’étais ta carte ‘’libérée de prison’’ ? » Parce que si c’était ça, elle pouvait se mettre le doigt dans l’oeil jusqu’au coude.




lumos maxima


† we're not broken just bent.


What have you done [Willow] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Willow Matthews
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/01/2019
›› Commérages : 187
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Maia Mitchell
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes trentenaire bien avancé, ce jeune homme est un ferment défenseur de sa famille et les adore. Célibataire à jamais il n'a pas trouvé la perle rare qui lui ferait ouvrir les yeux sur les bonheur d'un couple.
What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( Dim 10 Fév - 13:06 )


« Where the Hell are you ?? »


A ta santé Jack Fuck fuck fuck fuck et n puissance fuck, dans quel merdier elle s'était fourrée là exactement ? Pourtant au départ cela partait d'une bonne intention, elle avait voulut aider, elle devrait peut être essayé d'arrêter ça avant que cela ne finisse par tourner réellement au vinaigre aigre doux un jour. Tout avait commencé par une conversation de deux camarades de cours, l'une se plaignant à son amie que son ex copain ne lui avait pas rendu son téléviseur dernière génération et que c'était tout de même fou qu'elle n'arrive pas à trouver une loi qui puisse lui permettre de le récupérer légalement. Vu qu'elle n'avait plus la facture, elle ne pouvait pas en effet prouver que ce téléviseur lui appartenait réellement. Willow s'en était alors mêlé, disant que des fois mieux vaut la force et l'intervention personnelle que l'inaction, et voici donc les deux amies se tourner vers elle. S'en était suivit une conversation trop longue pour qu'elle soit reportée maintenant mais en gros Will s'était chargée de récupérer le dit téléviseur par une fenêtre pendant que les deux autres feraient diversion à la porte. Il y avait d'abord eu l'escalade jusqu'à l'échelle de secours qu'il avait fallut déplier sans bruits, puis ensuite monter les étages sans se faire prendre jusqu'à la dite fenêtre. Le soucis principal était que le monsieur avait changé la disposition de l'appartement et qu'il ne correspondait plus du tout à ce que sa camarade lui avait décrit. Cela n'avait pas arrêté Will, une fois la sonnette dans l'appartement qui retentissait elle se glissa par la fenêtre et tenta de repérer le dit téléviseur. Premier soucis, les câbles, ils étaient dans une gaine, au pire elle en rachèterait s'était dit la jeune femme. Elle avait alors commencé à décrocher tous les câbles de l'engin avant 'entendre un bruit derrière elle. Le temps qu'elle se retourne trop tard elle venait de se prendre un objet lourd sur la tête accompagné d'un cri féminin. Bon apparemment le monsieur avait retrouvé dulcinée et celle-ci venait de mettre un KO à la jeune femme. Quand Will avait retrouvé une partit de ses esprits, en plus d'un mal de crâne intense elle avait les mains menottées et se trouvait dans une pièce avec une lampe sinistre et un type patibulaire en uniforme face à elle. La suite et bien, Will a bien tenté de raconter son histoire, le soucis c'est que ces camarades avec le cri avaient détallées et que ses dires ne trouvaient plus de témoins. Willow, face au mur, avait usé de sa dernière carte et avec un aplomb qu'elle était bien loin d'avoir avait hurlé et menacée en utilisant le seul prénom qui lui venait à l'esprit à cet instant pour la sortir de ce pétrin. C'était certes un peu plus compliqué qu'un PV pour stationnement de vélo gênant mais tout de même, si Sarah pouvait quelque chose elle le ferait. Will n'avait ni l'envie ni la tête ce soir à se trouver à tester les cellules du commissariat. Puis il y aurait aussi Mila qui devait se ronger les sangs à ne pas savoir où elle était. Enfin peut être... La porte se rouvrit et cette fois un soupir intérieur parcourut l'échine de la jeune femme alors qu'elle continuait à s'époumoner pour se faire comprendre face à l'armoire à glace qui posait des questions stupides. Le soulagement fut de courte durée en voyant la tête de Sarah et son air de je n'ai pas envie d'aider du tout, mais Will ne se démonta pas. Parce qu'elle comptait bien porter plainte contre la personne qui l'avait attaquée par derrière, mais cela se serait après que Sarah l'est sortit d'ici. « Sarah ! Enfin ! Je n'ai rien fait de mal !  » Bon ça c'était le point de vue de Will, ce n'était peut être pas celui du locataire de l'appartement et de sa gourde qui avaient crus qu'ils se faisaient cambriolés. « C'est un malentendu, ce mec à gardé la télé d'une camarade de cours, on venait seulement la récupérer, et vu qu'il laissait pas de choix bah on a voulut récupérer en screud, seulement sa pouffiasse à tenter de me défoncer le crâne, si j'ai pas un trauma avec le coup qu'elle a mis c'est un miracle !  » Le regarde de la jeune femme était flamboyant de colère contenue à peine, si elle mettait la main sur cette pétasse blonde elle lui arrachait les cheveux, les yeux et le reste ! « C'est toi qui m'avait dit que tu pouvais m'aider, faudrait savoir !  » Là c'était un soupçon de mauvaise fois avec un mal de crâne carabiné et une forte envie de vomir qui pointait son nez qui noircissait le caractère de la brune. Mais ce n'était qu'une moitié de vérité, Sarah avait bien dit qu'elle pourrait l'aider de temps en temps sur des petits délits, là .. C'était peut être trop gros pour qu'elle puisse passer l'éponge de la brune....


©️ Asaëlle




Willow Matthews
Just wanna do my best, now, and always.
codage par Laxy
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Sarah Miller
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 912
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon ∞ Julia Wells ∞ Pio Esposito ∞ Martin Palmer ∞ Emmy Nelson-Riley ∞ Oscar Pierce ∞ Declan Pryce ∞ Dan Fumero
What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( Sam 2 Mar - 9:12 )












Depuis que j’avais eu cette révélation sur ma maladresse et que peut-être l’alcool pouvait annihiler tout ça, je n’avais plus qu’une envie c’était essayer. Mais je voulais essayer en terrain connu et surtout avec Asher. D’une part parce que si ça se passait mal, je pouvais compter sur lui pour prendre soin de moi et aussi parce qu’il pourrait se moquer de ma personne. Je savais que c’était l’une de ses activités favorite et là je lui offrais l’occasion sur un plateau d’argent. En tout cas j’avais vraiment tout prévu, l’alcool, les tacos et le sexe avec Asher. Après avoir promené Yoko, tout aurait du être parfait, mais en voyant la tête toute triste de mon amoureux, je comprenais que notre soirée n’allait pas exactement se passait comme on l’entendait. D’après lui il n’avait pas arrêté de sonner et maintenant il brillait de mille feu. Mon envie première était de le retourner et de ne pas faire attention à tout cela, mais ma conscience professionnelle m’en empêchait. Je me disais que peut-être c’était James qui avait essayé de me joindre et qu’il y avait une urgence. Alors même si ça me brisait un peu le coeur j’abandonnais Asher en lui promettant de faire au plus vite et de me faire pardonner avec moult sexe s’il le fallait.
En arrivant au poste, j’étais surprise de le voir aussi désert. De toute évidence il n’y avait pas vraiment d’urgence, sinon j’aurai été accueilli par un James dans tout ses états. Là c’était juste un agent qui avait l’air de se faire chier, et mon arrivée était la seule distraction de sa soirée. Une patrouille avait emmené quelqu’un ici et cette personne voulait absolument me parler.  Avant même d’avoir la réponse de mon collègue, je savais que la seule personne qui pouvait hurler mon nom comme ça c’était Willow, mais j’espérais me tromper. Malheureusement non. Il m’en donnait la confirmation et cela m’énervait avant même de savoir ce qui se passait. Et elle avait intérêt d’avoir une excellente raison pour me faire venir ici alors que j’avais prévu toute ma soirée avec Asher. « Sarah ! Enfin ! Je n'ai rien fait de mal !    » Je pouvais me montrer naïve par moment, mais il ne fallait pas non plus me prendre pour une conne. « Le fait que tu sois dans cet endroit m’indique tout le contraire Willow » Et elle avait de la chance, je n’avais pas encore prévenue Mila, mais j’avais le téléphone qui me titillait. « C'est un malentendu, ce mec à gardé la télé d'une camarade de cours, on venait seulement la récupérer, et vu qu'il laissait pas de choix bah on a voulut récupérer en screud, seulement sa pouffiasse à tenter de me défoncer le crâne, si j'ai pas un trauma avec le coup qu'elle a mis c'est un miracle !  » A ce moment là, je ne savais pas si je devais rire, pleurer ou m’énerver pour de bon. « Willow, c’est une blague j’espère. Tu te rends compte que c’est grave ce que tu viens de faire » Si elle n’arrivait pas à capter la gravité des choses alors je ne pouvais rien pour elle et surtout il fallait qu’elle arrête de croire que j’étais sa carte « libérée de prison ». Dans la vie ça ne fonctionnait pas comme ça. « C'est toi qui m'avait dit que tu pouvais m'aider, faudrait savoir !  » Elle ne manquait pas de culot. « Alors non Willow, ne commence pas comme ça, n’essaye même pas de me faire culpabiliser. Quand je te propose mon aide c’est pour les petites bêtises, mais là tu veux que je fasse quoi ? » Je n’étais pas sa marraine la bonne fée et surtout je n’avais pas de baguette magique. « Tu es entrée par effraction chez quelqu’un, et ne pense même pas à te plaindre du fait que tu ai été frappé. Tu réagirais comment toi si quelqu’un entrait dans ta chambre ? » Très mal à mon avis, alors elle ne pouvait pas reprocher ça. « Tu n’as pas 36 solutions devant toi Willow et peut-être que je vais pouvoir faire quelque chose pour toi, mais ça sera selon mes règles et surtout à MES conditions. » Soit elle acceptait, soit je la laissais ici et tant pis pour elle.




lumos maxima


† we're not broken just bent.


What have you done [Willow] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Willow Matthews
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/01/2019
›› Commérages : 187
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Maia Mitchell
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes trentenaire bien avancé, ce jeune homme est un ferment défenseur de sa famille et les adore. Célibataire à jamais il n'a pas trouvé la perle rare qui lui ferait ouvrir les yeux sur les bonheur d'un couple.
What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( Dim 10 Mar - 19:31 )


« Where the Hell are you ?? »


A ta santé Jack A première vue Sarah n'avait pas l'air ravie d'être là, et cela ne sonnait rien de bon pour la jeune fille. Sérieux si on ne peut même plus compter sur les adultes en cas de problèmes mais où va ce monde ? Puis maintenant vu l'heure et qu'elle n'avait même pas eut droit à son coup de téléphone elle n'avait pas pu prévenir Mila qui .. Qui était partie en week end de toute façon donc qui ne risquait pas de s'inquiéter outre mesure ... Elle tenta de s'expliquer mais l'amie de sa tante ne semblait pas très réceptive, et en plus elle lui remettait l'erreur sur le dos. Elle ne pouvait même pas donner les numéros de ses camarades parce qu'elle ne les avait tout simplement pas. C'était juste des filles de sa promotion et Will commençait à se dire qu'elle était foutue définitivement si Sarah ne descendait pas de ses grands chevaux pour l'aider. Elle roula des yeux vers le ciel, nan jure, c'est grave ce qu'elle a fait ? Et lui alors ? Ils n'avaient même pas écouté ce qu'elle avait à dire elle avait été traîné ici inconsciente. C'était qui le fautif dans l'histoire ? Bah ce mec fuck ! Elle ne haïssait pas autant les garçons d'habitude mais elle allait commencer à faire une sérieuse allergie vu les cas qu'elle côtoyait dernièrement. Y'a que Jazz qui relevait la moyenne mais Jazz il était pas humain, ou alors c'était un héro d'un film et il pouvait rien lui arriver. Puis après tout de suite les grand mots, culpabiliser, bah juste rappeler ce que t'as dit ma grande après si t'assumes plus, faut retirer ou expliquer plus profondément. Quant à la question, faire quoi, bah me sortir de ce merdier avant le retour de Mila déjà ce serait pas mal mais ça semble au delà de ses compétences. A sa question de comment elle réagirait Will gonfla les jours, elle ne volait pas de trucs aux gens elle ! Donc les gens n'avaient aucunes raisons de rentrer chez elle pour lui prendre quoi que ce soit. Sauf peut être ce jeu qu'elle avait zapper de rendre et ce livre pour la bibliothèque mais elle voyait mal Madame Watson entrer par effraction dans sa chambre pour lui reprendre Autant en Emporte le Vent. « Je n'ai rien volé à personne moi, c'est ce type qui refuse de redonner sa télé à ma camarade !  » Ils allaient l'entendre à la fin ou zut ? Elle croisa les bras en fusillant du regard l'amie de sa mère s'attendant à un déluge de conneries à faire pour qu'elle passe l'éponge. « Vas y je t'écoute, c'est quoi ton plan ?  » Bon parce que vu qu'elle est là, elle va peut être faire quelque chose au lieu de la juger comme tous ces flics ? Willow voulut se masser l'arrière de la tête mais les menottes liées l'empêchèrent de soulager la douleur de la bosse sur son crâne. « Y'a moyen qu'il retire ce truc ? J'aimerais au moins retirer le sang dans mon cou pour pas ruiner ma veste.  » Ouais parce qu'un cadeau de tonton Nath ça se laisse pas abîmer, et que le sang c'est chiant à faire partir en plus.

©️ Asaëlle




Spoiler:
 


Willow Matthews
Just wanna do my best, now, and always.
codage par Laxy
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Sarah Miller
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 912
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon ∞ Julia Wells ∞ Pio Esposito ∞ Martin Palmer ∞ Emmy Nelson-Riley ∞ Oscar Pierce ∞ Declan Pryce ∞ Dan Fumero
What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( Dim 21 Avr - 10:17 )












Devoir sacrifier une soirée avec Asher pour pouvoir venir sauver les fesses de Willow ne faisait absolument pas partie de mon programme. Je regrettais presque d’être venu jusqu’ici, mais par égard pour Mila, je me devais de faire quelque chose. Sauf que ça n’allait sûrement pas plaire à Willow et surtout je ne comptais pas lui rendre la vie facile.
Elle devait se rendre compte que je n’étais pas une carte sortie de prison et que je ne pourrais pas toujours couvrir ses arrières. Surtout pas quand on me disait que c’était pour prendre une télé chez quelqu’un. Si demain on présentait l’affaire devant un juge, pas de doute qu’elle finissait avec un casier pour vol. Avec moi de son côté peut-être que je pourrais faire quelque chose, mais il faudrait que personne n’en sache jamais rien. Parce que je pourrais risquer ma carrière à vouloir sauver ses fesses. Donc si je le faisais Willow avait intérêt à se montrer très reconnaissante. Au delà de ça, je voulais surtout qu’elle comprenne que ce qu’elle avait fait avait un nom. Elle ne pouvait pas me sortir les excuses les plus débiles du monde pour justifier son acte. Du moins j’espérais qu’elle ne le ferait pas. « Je n'ai rien volé à personne moi, c'est ce type qui refuse de redonner sa télé à ma camarade !  » J’avais envie de me taper la tête contre les barreaux. Est ce que Willow se rendait compte de ce qu’elle était en train de me dire ? « Mais enfin Willow réfléchit 2 secondes. J’en ai rien à foutre de savoir pourquoi t’as fait et crois moins un juge serait encore moins indulgent. Tout ce qu’on voit, c’est que tu es entré par effraction chez quelqu’un. Et désolé mais si ta copine est pas capable de récupérer ses affaires toutes seules, alors elle va avoir beaucoup de mal dans la vie » Puis est ce que c’était vraiment utile de se battre pour une télé ? Personnellement, j’avais jeté mon père parce qu’il avait voulu me voler des bijoux. Si il avait voulu la télé, je lui aurai donné avec plaisir si j’avais eu la chance de ne jamais le voir entrer dans ma vie.
Malgré tout, je n’avais pas envie de laisser Willow ici et ça elle le devait à tout l’amour que je portais à Mila. J’aimais Willow de tout mon coeur aussi, mais si je m’écoutais, je l’a laissé passer la nuit ici. « Vas y je t'écoute, c'est quoi ton plan ?  » Je redoutais déjà ce moment où elle allait sûrement tout rejeter en bloc. « Y'a moyen qu'il retire ce truc  ? J'aimerais au moins retirer le sang dans mon cou pour pas ruiner ma veste.  » J’abandonnais la jeune Matthews quelques instants pour revenir avec les clés et libérer ses poignets, j’avais eu la gentillesse aussi de lui trouver une serviette que j’avais humidifié. « Je te préviens Willow, à la simple protestation, ou objection je te laisse ici et tu démerderas toute seule » Et si elle ne voulait pas me prendre au sérieux c’était tant pis pour elle. « Je vais apeller l’agent en service ce soir, tu vas expliquer que oui tu était en train de voler une télé, tu vas expliquer que tu t’es fait embarquer dans un plan foireux mais que tu prends la responsabilité de tes actes et surtout tu vas dire que t’es prête à faire des travaux d’intérêts généraux. » En faisant cela, normalement elle devrait garder son casier plus ou moins vierge et surtout elle prouverait sa bonne volonté. « Si tu veux sortir d’ici et passer la nuit dans ton lit c’est la seule chose que je puisse faire » Je n’étais pas non plus une faiseuse de miracle.




lumos maxima


† we're not broken just bent.


What have you done [Willow] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Willow Matthews
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/01/2019
›› Commérages : 187
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Maia Mitchell
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes trentenaire bien avancé, ce jeune homme est un ferment défenseur de sa famille et les adore. Célibataire à jamais il n'a pas trouvé la perle rare qui lui ferait ouvrir les yeux sur les bonheur d'un couple.
What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( Sam 11 Mai - 13:27 )


« Where the Hell are you ?? »


A ta santé Jack Comment ça un juge en aurait rien à battre de ses explications ? C'était quoi cette justice de façade dans ce pays de tarés ? Et qu'est ce que cela venait prendre en compte qu'une camarade soit incapable de faire face à une situation, ce n'était pas là que l’entraide intervenait ? Elle aussi ... Enfin non, elle peut être pas, elle aurait démolit le gars déjà mais ça ce n'était pas la question. La colère perdait peu à peu de terrain face à l'incrédulité de peut être passer la nuit ici ? Fuck tout mais pas ça, elle préférait largement pondre un mensonge comme un paquebot à Mila et lui faire croire qu'elle avait passé la nuit chez un mec qu'en taule. La loose totale là. C'est sur ces pensées que Sarah revint avec une serviette et les clés pour retirer les anneaux d'acier de ses poignets. Elle fixa le lieutenant avant de marmonner un  « Merci.  » à moitié inaudible. Elle massa ses poignets un instant, les marques du bracelet imprégnés sur sa peau qui marquait tout de suite. Et fuck, elle allait devoir esquiver les poignets de main pendant un moment si elle ne voulait pas de questions sur ces bleus là. Elle fixa le policier qui lui "expliquait" son plan, en gros mentir complètement alors que sa copine avait le reçu de la télévision et qu'il était à son nom et que c'était parce que la police lui avait rit au nez qu'on en était arrivé là. Sérieux, c'était à se demander si la justice existait réellement ou si ce n'était qu'une vaste blague dans laquelle les délits des autres comptent moins que les vôtres. Elle avait toujours la voix enrouée d'avoir hurlé une bonne partie de la soirée et baissa la tête, rabattant ses cheveux sur son crâne sans répondre de suite à celle qu'elle avait fait venir. Elle mit la serviette dans ses mèches poisseuses et grimaça à la table sous la douleur. Il lui avait vraiment ouvert la tête ces débilos ... Sérieux, ils allaient avoir de ses nouvelles dès qu'elle serait dehors. Elle releva la tête pour rabattre ses mèches folles derrière elle avant de trouver la seule réponse à l'agent devant elle.  « Mentir, c'est ça ton plan ?  » Elle poussa un soupir et son mal de tête empirant elle haussa les épaules.  « Je ne m'étonne plus de rien de ce pays ... Vas y appelle ton gars, je dirais ton baratin.  » Elle voulait en finir, et vite, parce que déjà elle pressentait que la soirée c'était plus dans un centre médical qu'elle allait le passer. ou alors faudrait qu'elle se lave la tête avant de revenir chez elle. Restait que ... Vu l'heure elle ne se sentait pas d'appeler Lou ou lily au secours. Puis elles avaient certainement d'autres plans pour ce soir. Jazz devait réviser et les autres ... bon bah elle passerait par la plage, histoire de rincer le sang avant de rentrer sinon Mila allait faire une attaque si elle revenait la tête en sang. Mais pour que les choses soient tout de même claire avant que Sarah ne parte passer son coup de fil elle l'arrêta en retenant sa manche.  « Même si je peux prouver avec reçu et témoignages que ce n'était pas du vol ... Tu sais, je ne pense pas qu'on devrait tourner le dos aux petites affaires ... Enfin ce que j'en dis ...  » Elle lâcha la manche de la policière et ferma les yeux histoire de ne pas avoir plus mal avec ces lumières blanches à vous décoller la rétine. Peut être que Sarah n'en aurait rien à faire, peut être qu'elle ne pourrait même pas joindre le gars, peut être ..Peut être qu'elle avait raison, qu'aider les autres ne servait à rien. Mais alors à quoi cela servait de se faire des amis ? Quel est donc le but ultime de tout cela ? Que la police délaisse les cas comme sa camarade ne l'avait pas surpris, face à un meurtre une télévision peut certes attendre. Mais ... Mais tout de même, c'était un cas de prise d'otage de mobilier ? Puis sérieux, elle n'avait rien fait de mal, non rien . Puis ce mal de tête qui ne passait pas, elle aurait bien chercher dans son sac un antalgique mais ils lui avaient tout pris. Elle se sentait un peu ... Un peu seule au monde alors qu'elle ne l'était pas, ou peut être que si finalement . Se débrouiller seule tout le temps, cela devait être épuisant à force, puis de toute façon ... De toute façon elle pouvait bien garder les yeux fermés avec un bras en soutien l'autre toujours pressant la serviette sur la plaie, sombrant dans un semi sommeil d'épuisement des dernières heures un peu trop mouvementées à son goût.

© Asaëlle




Willow Matthews
Just wanna do my best, now, and always.
codage par Laxy
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Sarah Miller
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 912
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon ∞ Julia Wells ∞ Pio Esposito ∞ Martin Palmer ∞ Emmy Nelson-Riley ∞ Oscar Pierce ∞ Declan Pryce ∞ Dan Fumero
What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( Sam 15 Juin - 11:00 )












J’avais l’impression de parler à un mur. J’essayais de trouver des solutions et aucunes ne semblaient convenir à Willow. Si son but c’était de rester dormir ici, alors cela ne me posait pas de problème, j’avais justement hâte de rentrer chez moi. Et c’était ce qui allait se passer si elle refuser de faire tout ce que je lui indiquait. « Mentir, c'est ça ton plan ?  » C’était bien plus subtile que ça. « On ne va pas mentir Willow. Tu es entrée par effraction, ça on ne peut pas le changer. On va juste modifier un peu ton histoire pour que tu passes pour une victime toi aussi » Seulement si elle continuait à vouloir défendre la veuve et l’orphelin cela n’allait pas fonctionner. « Je ne m'étonne plus de rien de ce pays ... Vas y appelle ton gars, je dirais ton baratin.  » La gratitude de cette enfant était vraiment sans limite c’était dingue. A croire que je l’a faisais chier, mais pourtant c’était elle qui avait crié mon nom jusqu’à ce qu’on me fasse venir. « Même si je peux prouver avec reçu et témoignages que ce n'était pas du vol ... Tu sais, je ne pense pas qu'on devrait tourner le dos aux petites affaires ... Enfin ce que j'en dis ...  » Non mais elle se foutait de ma gueule ? Elle essayait vraiment de me faire culpabiliser pour une connerie qu’elle avait fait ? Elle avait de la chance que je savais faire preuve de calme et de retenu. « Willow j’ai pas vraiment l’impression que tu te rendes compte de ce que tu as fait. Dans cette situation tu es la seule coupable. Je te laisse une porte de sortie et c’est comme ça que tu me remercie ? J’aurai pu te laisser ici, ignorer l’appel ou tout simplement téléphoner à Mila pour la prévenir. Je n’ai rien fait de tout ça, parce que je sais que tu voulais bien faire et parce que j’ai pas envie qu’il t’arrive quelque chose » Seulement vouloir faire le bien n’était pas suffisant et surtout faire le bien ne devait pas impliquer d’entrer par effraction chez quelqu’un. D’accord elle l’avait fait pour une amie, mais quand même. La prochaine fois elle n’aurait qu’à faire ça avec beaucoup plus de discrétion. Ou alors tout simplement sa copine n’avait qu’à se montrer plus ferme. « Une fois que tout sera fini, je te raccompagne chez toi. » Après ça serait à elle de voir ce qu’elle comptait raconter à Mila. Je l’abandonnais quelques minutes le temps d’aller chercher mon collègue. Il semblait tellement mal à l’aise de la situation et d’avoir du me téléphoner si tard. Il n’avait pas à s’inquiéter. « Je ne fais plus les présentations, vous vous connaissez déjà. » Un peu d’humour ne faisait pas de mal de temps en temps et j’affichais un grand sourire pendant qu’il ouvrait la cellule. « Tu es une femme libre Willow, on s’occupera du reste demain » Et par on, je voulais surtout dire moi. Demain j’irai parler à ce gars, lui rendre visite avec James devrait sûrement l’inciter à retirer sa plainte.



lumos maxima


† we're not broken just bent.


What have you done [Willow] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Willow Matthews
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/01/2019
›› Commérages : 187
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Maia Mitchell
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes trentenaire bien avancé, ce jeune homme est un ferment défenseur de sa famille et les adore. Célibataire à jamais il n'a pas trouvé la perle rare qui lui ferait ouvrir les yeux sur les bonheur d'un couple.
What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( Lun 17 Juin - 15:38 )


« Where the Hell are you ?? »


A ta santé Jack
Allez et voila le baratin habituel, elle est ingrate, méchante, irresponsable. Bah pétard vous seriez tous vraiment tellement dans la merde si vraiment j'étais comme ça, et des fois j'ai presque envie de le devenir rien que pour vous faire suer. Mais je ne le ferais pas, parce que, tant que j'aurais pas définitivement régler tous mes comptes, et bien je sais bien que j'enverrais rien chier. Un soupir passa mes lèvres, que rien ne m'arrive de mauvais de grave ou de dangereux, aujourd'hui ouais peut être, mais c'est pas contre aujourd'hui que je suis braquée, c'est contre hier hier et ces putains de criminels qui traînent dans les rues sans qu'on puisse rien y faire. Pour atténuer quelque peu mes propos qui ont sans doute dépassé le fond de ma pensée, bien que je ne sois pas certaine de devoir quelque chose à Sarah je répond juste avant qu'elle ne quitte la pièce. « Je suis peut être ingrate, mais je sais sur qui je peux compter, désolée ok, je voulais pas gâcher ta soirée. » Et pour le coup j'étais sincère, même si c'était vraiment trop pas de chance de m'être fait pincer et que mes "complices" m'aient lâché pour fuir. Peut être que j'y songerais à deux fois avant d'aider mon prochain, ça ne me réussissait vraiment pas dernièrement. Une grimace passa sur mon visage, si en plus j'avais un chauffeur pour rentrer, passer par la plage n'allait pas être évident, surtout que Sarah veillerait sans doute à ce que je rejoigne sagement la maison. Alors que la porte se refermait sur l'inspecteur j'ajoutais dans le vide plus que pour qui que ce soit. « Ne te donne pas cette peine je peux encore marcher. » Enfin pas sur avec le coup pris sur la caboche mais bon je ne comptais pas non plus m'évanouir au sol, une deuxième fois de la soirée, ce serait trop la loose sérieux. Quand la porte se rouvrit j'en aurais presque eut les larmes aux yeux, presque parce que j'étais à moitié consciente de ne plus avoir de cordes vocales, et que mon état général allait sans doute se détériorer dès que je me lèverais, donc pleurer, ça attendrait la lotion de désinfectant que j'allais me mettre en rentrant. J'esquissais pourtant un sourire vers les deux policiers, après tout eux aussi ne faisaient que leur travail et même si je ne le reconnaîtrais sans doute pas maintenant mon plan était profondément stupide. « Merci. » C'était peut être pas ultra reconnaissant mais là c'était tout ce que j'arrivais à articuler, puis de toute façon ils devaient avoir envie que je me barre après le ramdam que j'avais mis à appeler Sarah. Je repoussais la chaise lentement, prenait tout mon temps pour me lever, ils vont vraiment croire que je me fiche d'eux mais me relever rapidement alors que ma tête palpite me semble une très mauvaise idée. En passant devant le collègue de Sarah je grimace un sourire que j’espère contrit même si il ressemble pour le coup plus à un rictus qu'autre chose et je rajoute tout de même un «Désolée... Au plaisir de ne pas se revoir. » Nan parce que déjà les siège étaient pas du tout confortables, donc revenir me tentait pas vraiment, pour le coup je serrais juste la serviette sur ma tête et faisait profil bas. De toute façon relever la tête m'en coûterait trop cher, et je rasais plus le mur que ne suivais Sarah de près. Mais du coup j'avais eut le temps de cogiter un minimum, et mieux valait ne pas inquiéter Mila plus que nécessaire donc le temps qu'on rejoigne le véhicule de l'amie de ma tante je rajoutais. « T'auras pas de bobards à raconter à Mila, je vais tout lui dire. » Enfin dès que ma tête ferait moins mal ça c'est certain, là je rêvais de mon lit et de rien d'autre.

© Asaëlle




Willow Matthews
Just wanna do my best, now, and always.
codage par Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


What have you done [Willow] Vide

Re: What have you done [Willow] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

What have you done [Willow]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération