Blood, tears and Gold [Ozzy]

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 205
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Lun 11 Fév - 20:54 )












Depuis la soirée au bar je n’arrêtais pas de penser à Jessica et à Misha aussi et je me sentais complètement confus. Déjà parce que je ne savais pas si j’aurai encore la chance de revoir Misha et parce que cela avait fait remonté bien trop de souvenir. A tel point que j’avais été me réfugier chez Giovanni. J’avais besoin de parler, de raconter à quelqu’un à quel point la mort de Jessica avait été un chamboulement pour moi. Ce que je n’avais pas su faire à l’époque. A la fin du lycée quand ce drame était arrivé, j’avais tout simplement décidé de fuir toute la douleur que cela avait provoqué en moi sans jamais chercher à expliquer ce qui se passait. Je savais que j’avais fait souffrir ma famille en parlant ainsi mais c’était nécessaire pour que je puisse faire mon deuil et surtout passer à autre chose. Aujourd’hui j’étais persuadé d’avoir réussie jusqu’à cette fameuse soirée au bar. Je m’étais beaucoup amusé pendant cette soirée, j’avais même pu faire un tour de magie, mais le retour à la réalité avait été plus brutal et surtout le retour au boulot. Même si être gardien du cimetière n’était pas une tâche compliquée, cela m’obligeait à passer devant la tombe de Jessica quotidiennement. Pourtant depuis plusieurs jours je l’évitais, je nettoyais tout le cimetière, je faisais tout mon boulot, mais par moment je faisais des détours. Je savais que c’était ridicule mais pour l’instant c’était nécessaire.
Une autre chose qui m’intriguait ces derniers temps, c’était l’absence d’Ozzy. Depuis que l’on s’était rencontré, c’était notre petit plaisir de refaire la vie des gens à un enterrement et oui j’attendais ces moments avec impatience. Ne pas le voir une fois cela me semblait normal, après tout, lui aussi avait le droit à des jours de repas. Par contre, passé plusieurs jours je commençais à m’inquiéter. Peut-être qu’il était malade, peut-être qu’il y avait quelque chose d’autre, mais en tout cela m’intriguait et je devais l’avouer cela m’inquiétait également. Alors moi qui d’habitude laissait les choses se passer, pour une fois j’avais l’intention de prendre le taureau par les cornes et d’aller voir Ozzy. Ma première pensée était d’aller directement chez lui avec une bonne bouteille pour qu’on passe une soirée tranquille, mais bien rapidement je m’étais rendu compte que je n’avais pas son adresse et même si internet pouvait faire des miracles, je n’avais pas envie d’empiéter sur sa vie privée, alors la seule chose qui me restait à faire était d’aller sur son lieux de travail.
Décider de cela était une chose, trouver un moment calme pour y aller un tout autre programme. On était pas en automne, mais pourtant j’avais l’impression de ramasser les fleurs mortes pour 3 ans à venir. Les vivants étaient bien mignons, mais ils m’embêtaient, j’avais un Ozzy à aller voir et finalement après avoir ramasser un vieux bouquet, je décidais que ma journée était terminé et je roulais jusqu’au centre des pompes funèbres. Par contre, je devais bien avouer qu’à l’entrée je ne savais plus trop quoi faire et je m’adressais à la personne qui gérait l’accueuil. « Bonjour, je viens voir Ozzy, c’est un ami à moi » Bien que je ne connaissais pas le nom de famille de l’ami en personne. D’ailleurs je me demandais s’il me l’avait dis la première fois. Comme j’en avais pas souvenir, je décrétais que non il ne l’avait pas mentionné. « C’est au bout du couloir à gauche, vous ne pouvez pas manquer l’odeur de toute façon » Est ce qu’elle insinuait qu’Ozzy sentait mauvais ? J’avais du mal à y croire quand même. Je suivais quand même ses indications pour finalement me retrouver dans une salle avec un mort sur une table. J’avais bien conscience que c’était le genre de scène qui pouvait faire fuir n’importe quelle personne normale, mais non moi je m’approchais intrigué. « Alors toi, on peut pas dire que t’es bonne mine » C’était une blague nulle, mais j’assumais et je me désintéressais bien vite du mort pour regarder autour de moi à la recherche d’un être vivant. « Ozzy t’es là ? C’est Pio » Je préférais me présenter dans le cas où il aurait oublié ma personne.




lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Blood, tears and Gold [Ozzy] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 536
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Lun 18 Fév - 17:11 )


Pio & Ozzy

blood, tears and gold


Après des semaines sans aller bosser, Ozzy a retrouvé son lieu de travail sans grand engouement. Il aura pu prolonger son absence, mais il ne pouvait se permettre de continuer à éviter ses responsabilités au risque de finir sans emploi, et sans rien pour payer son loyer. Il a retrouvé ses outils, ses cadavres qui heureusement ne se sont pas accumulés car sinon, bonjour l'odeur. Un autre service a certainement dû prendre la relève, alors qu'en général c'est plus souvent chez lui qu'on les envoie car soit disant il est capable de faire un travail plus propre. Lui qui a toujours aimé cet endroit qu'il voyait d'ailleurs presque que comme un deuxième chez-lui, Ozzy a aujourd'hui l'impression d'être dans un endroit qui ne lui correspond pas. Il peut sentir que quelqu'un d'autre est venu ici, au moins pour déplacer les "clients". Il sait que tout a été bougé, que la table a été nettoyée différemment et remarque que certains tiroirs sont entre-ouverts alors que lui les ferme toujours. Ça l'agace de bon matin. Il sait que c'est sa faute, en partie. Il n'aurait pas dû tout plaquer comme ça, disparaître pour ensuite revenir comme une fleur en espérant que rien n'aurait bougé. Mais Ozzy, il n'aime pas le changement, et il déteste qu'on vienne empiéter sur son espace. Après avoir placé son premier cadavre de la journée sur la table, il sort une paire de gants en caoutchouc et les enfile avant de s'appuyer sur le bord de table. Il soupire. « T'as vraiment une sale gueule. » Ça lui arrive souvent de parler aux morts, disons que c'est sa seule distraction quand il est ici. Pourtant lui, il n'a pas un teint beaucoup plus foncé que celui de l'homme à qui il s'adresse. Ozzy revient de loin, trois semaines de détox et de deuil pour être exact. Il a dû jongler entre l'overdose et la mort subite d'un proche, lui qui est pourtant habitué à la fréquenter tous les jours. Mais celle-là, il n'y était pas préparé. Ozzy a toujours naïvement pensé que son père serait éternel même si, quand il l'a laissé derrière, il n'était déjà même plus capable de fonctionner par lui-même. Ça l'a chamboulé trop fort, ça a failli le foutre en l'air. Lui qui a toujours été une véritable bombe à retardement à force d'enfouir ses émotions encore et encore, ce jour-là l'allemand a fini par imploser. Et ça lui a coûté cher cette mort, un estomac sain et un semblant de normalité avec Alix. À présent, Oz ne sait plus vraiment où il en est, pour ne pas changer. Le moral va mieux, il a su reconstruire cette carapace qui donne l'impression à qui le regarde qu'Ozzy s'en fout de tout alors qu'à l'intérieur, il n'est fait que de chaos. Mais niveau physique, ça laisse encore un peu à désirer. Il a le teint livide, les traits tirés, l'air fatigué. En résumé, il n'a vraiment pas la tête à travailler. Pourtant il se lance, il aligne ses outils et pense déjà au moment où il pourra rentrer chez lui. Alors qu'il s'applique à préparer ce qui servira à camoufler les marques laissées par les médecins légistes, une voix familière le fait lever les yeux de son travail. Surpris, Ozzy hausse les sourcils avant de reposer son pinceau. Ça fait longtemps qu'il n'a plus vu Pio tiens, presque un mois vu qu'il a arrêté de se rendre au cimetière pour leurs parties hebdomadaires de "qui était le mort de son vivant ?" La remarque le fait sourire, il reconnait bien là l'humour du gardien de cimetière. Il retourne dans la salle principale et voit Pio, en chair et en os, occupé à dévisager son pauvre client qui n'attend que d'être embelli. « Laisse-le tranquille voyons, le pauvre n'a pas encore pu utiliser son bon "ravalement de façade". » En effet, l'homme entre eux fait vraiment peur à regarder pour le moment. « Qu'est-ce que tu fais ici ? D'habitude c'est moi qui viens te déranger pendant tes heures de travail, » ajoute-t-il en prenant appui sur la table. Ozzy, il ne pense pas vraiment au fait que Pio puisse se faire du souci pour lui. Il a rarement eu des amis masculins qui venaient prendre de ses nouvelles durant ses presque trente années de vie, alors il n'y est pas vraiment habitué. Mais si c'est le cas, alors il sera sincèrement touché. Il ne le dira pas, ne le montrera peut-être pas, mais il le sera.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 205
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Sam 2 Mar - 18:55 )












Cela faisait bien trop souvent que je n’avais pas vu Ozzy au cimetière et cela commençait à grandement m’inquiéter. J’avais essayé de parler à un gars de son entreprise qui de toute évidence devait le remplacer, mais le gars m’avait regardé avec dédain avec de me tourner le dos. Genre le gars il voulait pas mélanger les torchons et les serviettes. J’étais qu’un pauvre gardien de cimetière et du coup je ne méritais pas son attention. Et bah qu’il aille se faire cuire un œuf ce garçon et il pouvait toujours se gratter pour que je lui offre un café. Il fallait donc que je trouve un moyen d’entrer en contact avec Ozzy. Je n’avais pas son numéro de portable et même si j’étais un magicien je ne savais pas comment le deviner. J’avais encore du mal avec la communication psychique. Et je ne connaissais pas non plus son adresse. On partait quand même avec de grande difficulté pour le retrouver. Il fallait que je pense, pense, pense. Enfin l’éclair de génie. Je n’avais qu’à aller à son boulot. Ca au moins je savais où ça se trouvait. Par contre, j’avais une chance sur deux de me prendre un vent. Peut-être qu’il n’était pas encore de retour, mais tant pis il fallait que j’en ai le coeur net.
En arrivant à la morgue je devais dire que je me sentais assez impressionné, encore plus quand la madame de l’accueil m’avait dit de suivre l’odeur. Je me sentais perplexe. Déjà cela voulait dire qu’Ozzy était là, sinon elle m’aurait dit de m’en aller, mais l’odeur je comprenais pas. Enfin si je comprenais. Le corps humain ne dégageait pas la plus agréable des odeurs une fois qu’il était passé de vie à trépas, mais quand même ça ne devait pas sentir aussi fort. En tout cas cela ne me perturbait pas vraiment en ouvrant les portes. D’ailleurs à la dernière je tombais presque nez à nez avec un cadavre. Cela devait donc être l’antre d’Ozzy, mais il n’y avait personne. Alors à défaut je commençais à parler avec le mort, cela ne me changeait pas vraiment de mon quotidien, à la différence du boulot c’était que là j’avais un corps et pas une tombe. Je ne savais pas ce qui était le mieux, mais en terme de répondant on était au même niveau, c’est à dire 0. Alors ce n’était pas drôle et il était temps qu’Ozzy puisse savoir que j’étais là. Je l’appelais en espérant le faire venir. Un peu comme la dame blanche qu’on devait nommer 3 fois pour qu’elle apparaisse. « Laisse-le tranquille voyons, le pauvre n'a pas encore pu utiliser son bon "ravalement de façade". » Je me retournais pour voir Ozzy en chair et en os de l’autre côté de la table. Voilà, j’étais content. « J’ai hâte de te voir à l’action. Tu crois que moi aussi je pourrais me maquiller pour avoir le teint frais ? » Je rigolais, mais c’était bien une chose que je ne ferais jamais. Déjà parce que je ne savais pas le faire et surtout parce que mes frères se payeraient ma tête pour le restant de ma vie et j’avais pas spécialement envie. « Qu'est-ce que tu fais ici ? D'habitude c'est moi qui viens te déranger pendant tes heures de travail, » Oui c’était vrai et on finissait toujours par boire un café, mais il était temps de changer les habitudes. « Comme tu ne venais plus me voir, je me suis dit qu’il était temps que je vienne » Même si travailler au cimetière avait son petit charme, au moins quand il pleuvait il était à l’abris dans ce bâtiment. « Le gars qui venait à ta place n’a pas voulu me dire ce qui se passait. Il n’a même pas voulu m’adresser la parole le fourbe alors du coup je commençais à m’inquiéter. » Il aurait pu lui arriver n’importe quoi que je n’aurai pas été au courant. Après je comprenais que l’autre n’ai rien voulu me dire, mais bon quand même. « Tu vas bien ? » Parce qu’il avait quand même l’air fatigué donc je ne savais pas trop. J’étais mitigé.




lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Blood, tears and Gold [Ozzy] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 536
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Ven 12 Avr - 13:24 )


Pio & Ozzy

blood, tears and gold


Momentanément, Ozzy a cru qu'il ne pourrait plus jamais revenir bosser comme thanatopracteur. Il s'est dit qu'on finirait par le renvoyer à cause de son absence prolongée, surtout que ce n'était pas la première fois qu'il ne se pointait pas au travail et qu'il ne prévenait pas. Faut croire qu'ils ont fini par le voir venir de loin, et ça ne doit pas courir les rues les personnes qui pratiquent ce genre de métier. C'est un peu le médecin légiste du pauvre, celui qui se contente de réparer le bordel fait par les pro. Oz, il a même cru qu'il allait devoir retourner dans la vente pour savoir payer le loyer de son appartement. Ça a été une activité qu'il a pratiquée longtemps pourtant mais après avoir sombré une fois de trop, après être allé trop loin, il n'a plus voulu approcher de trop près ce qui a failli le mener à sa perte. Du coup pour le moment, l'allemand se tient à carreaux. Il délaisse un temps les affaire illégales et reprend ses marques dans cette vie qu'il a mis sur pause, essaie de faire les choses bien jusqu'à ce que ça recommence et qu'à nouveau, il ne s'ennuie au point de tout envoyer en l'air. Il arrive à enfin avoir un semblant de contrôle sur son existence mais par contre, la venue de Pio, c'était quelque chose qu'il ne prévoyait pas du tout. Il ne pensait pas que le gardien de prison pourrait un jour s'interroger sur son état, faut dire qu'ils n'ont jamais été très bavards sur leur vie respective tous les deux. Mais de le voir se tenir de l'autre coté de son "client", ça fait naître un sourire sur les lèvres d'Ozzy. Il s'approche et en entendant sa réflexion, ne peut s'empêcher de rire. « Tu m'as pris pour un maquilleur de cinéma ? T'as déjà la tête de quelqu'un de vivant, si je rajoute quoi que ce soit sur ton visage on va juste croire que t'as essayé de t'injecter du botox toi-même et que ça a foiré. » Il ne fait pas des miracles Oz, il ne saurait pas le rajeunir de dix ans par exemple. Ozzy garde son sourire pendant qu'il aligne machinalement ses produits cote à cote. Il a toujours eu un coté maniaque quand il est au boulot, ça change de son appartement où tout est sans dessus-dessous. La logique de Pio fait sens aux oreilles de l'allemand, mais ça lui fait quand même plaisir qu'il l'ait fait sans que ce ne soit qu'une promesse lâchée dans le vide par politesse. « T'as bien fait, puis ça me changera de Rita l'aigrie de la réception. Elle est la seule personne vivante que je croise ici mais franchement, si elle pouvait prendre la place de n'importe qui dans cette pièce, ça ferait bien mon affaire. » Puis il relève les yeux vers Pio. « On se comprend entre types qui bossent dans ce milieu, hein ? Tu sais bien que t'as pas à appeler la police pour un risque d'homicide ? » Des blagues sur les morts, il en fait à la pelle Ozzy. (à la pelle héhé comme les fossoyeurs) Ce que Pio ajoute sur le type qui travaillait ici à sa place lui fait hausser un sourcil. « Sérieux ? Paraît qu'il était encore plus désagréable que moi, ce qui demande déjà un niveau assez élevé. » Nouveau sourire amusé avant qu'il ne retrouve son sérieux. « C'est sympa de t'inquiéter Pio mais t'en fais pas, je vais bien. Je vais toujours bien ! » ajoute-t-il en haussant les épaules tout en se mettant machinalement au travail, sans vraiment regarder ce qu'il fait. Il a toujours les traits tirés parce qu'Ozzy n'a pas eu une nuit vraiment correcte depuis déjà de nombreuses années, mais ça va déjà bien mieux qu'il y a encore une semaine. À ce moment-là, il était encore plus blanc que le type qui se trouve entre eux. « J'ai dû gérer des affaires de famille chez moi, en Allemagne. No big deal, juste un enterrement et un nombre de cuites beaucoup trop élevé. » Son sourire ré-apparaît brièvement. Il parle toujours de manière très vague Ozzy quand il s'agit de lui mais là, ça ne le dérange pas tellement que Pio le questionne sur comment il va. Ça change, c'est... plaisant. Étrangement. « Et toi alors ? J'espère que tu ne m'as pas remplacé dans nos parties de Cluedo grandeur nature que tu jouerais avec quelqu'un d'autre ? » Ce ce qu'il préfère, ces moments à errer entre les tombes avec Pio et en se demandant qui a bien pu tuer le cadavre, et comment.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 205
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Dim 21 Avr - 10:42 )












Pour rien au monde je ne voulais finir à la place de ce pauvre homme, mais en même temps j’étais curieux de savoir comment je pourrais être avec une tonne de maquillage. Bien que les circonstances ne soient pas les même, parce que je n’étais pas pâle comme un mort et surtout j’avais des expressions de personne vivante. Mais par acquis de conscience et surtout par curiosité, je demandais à Ozzy si cela pouvait se faire. Sur un malentendu j’avais envie de croire que oui. Parce que mine de rien ça pourrait être drôle un peu. « Tu m'as pris pour un maquilleur de cinéma ? T'as déjà la tête de quelqu'un de vivant, si je rajoute quoi que ce soit sur ton visage on va juste croire que t'as essayé de t'injecter du botox toi-même et que ça a foiré. » Je me palpais le visage à la recherche de mes possibles imperfections et en essayant d’imaginer ce que cela pourrait donner mes jolies lèvres avec plein de botox. Peut-être que j’allais me ranger à l’avis d’Ozzy, après tout c’était lui le pro entre nous. « Bah peut-être t’es le prochain gagnant de l’oscar du meilleur maquillage et tu le sais pas » Si c’était le cas, il avait intérêt à me citer dans les remerciements. « Mais t’as raison le maquillage c’est pas pour moi. Mes frères après vont croire que je suis une imposture » Parce que depuis aussi longtemps que je m’en souvienne j’étais le plus beau de la famille, alors si je commençais à me maquiller ils allaient crier à l’entourloupe alors que pas du tout. J’étais juste le plus beau de la fratrie et tant pis s’ils n’étaient pas d’accord avec ça.
En tout cas, j’étais vraiment content de retrouver Ozzy et je n’hésitais absolument pas à lui dire que je commençais un peu à m’inquiéter, alors pour une fois j’avais quitté mon cher cimetière pour le retrouver ici. « T'as bien fait, puis ça me changera de Rita l'aigrie de la réception. Elle est la seule personne vivante que je croise ici mais franchement, si elle pouvait prendre la place de n'importe qui dans cette pièce, ça ferait bien mon affaire. » Je ne savais pas qu’elle se nommait Rita, mais je devais bien admettre qu’elle n’était pas la plus agréable et de toute évidence mon court silence avait inquiéter Ozzy parce qu’il se sentait obligé d’ajouter quelque chose. « On se comprend entre types qui bossent dans ce milieu, hein ? Tu sais bien que t'as pas à appeler la police pour un risque d'homicide ? » Il pouvait se rassurer, cela ne m’avait même pas traversé l’esprit. « Je peux pas t’en vouloir, même avec moi elle a pas été agréable. Elle m’a dit que pour te trouver je devais suivre l’odeur et pendant un moment je pensais qu’elle parlait de toi » Mais Ozzy pouvait se rassurer,même en étant à ses côtés je n’étais pas incommodé par l’odeur et j’en profitais même pour critiquer son remplaçant qui n’avait rien voulu me dire et surtout qui n’était pas sympa. « Sérieux ? Paraît qu'il était encore plus désagréable que moi, ce qui demande déjà un niveau assez élevé. » Je haussais les épaules. Ozzy n’avait jamais été désagréable avec moi. Bien au contraire, alors j’étais prêt à critiquer l’autre autant que possible. « Avec toi au moins on peut rire en essayant de trouver des histoires chelou aux morts du jour » Autant dire que je n’avais même pas essayé avec l’autre. Il m’aurai jugé très fort et je n’étais pas prêt pour ça. « C'est sympa de t'inquiéter Pio mais t'en fais pas, je vais bien. Je vais toujours bien ! » Oui alors ça c’était ce qu’il disait, mais est ce que c’était vrai ? Je ne savais pas et je n’allais pas chercher à lui tirer les vers du nez. Honnêtement j’étais déjà content d’avoir pu le trouver. « Je m’inquiète un peu quand même, mais si ça va, alors ça me va » Même pour moi cette phrase contenait trop de fois les mêmes mots et je ne savais pas si c’était compréhensible. « J'ai dû gérer des affaires de famille chez moi, en Allemagne. No big deal, juste un enterrement et un nombre de cuites beaucoup trop élevé. » Devoir gérer des affaires de famille ce n’était pas évident, si en plus cela impliquait un pays étranger c’était encore plus horrible et je savais de quoi je parlais. « J’ai toujours pensé que le Schnap’s ce n’était pas une véritable boisson. Alors se quitter à ça, je comprends ta douleur » Est ce que j’étais en train de faire un gros cliché sur l’Allemagne ? Oui tout à fait. Surtout que je ne savais même pas si ça se buvait encore les schnap’s, mais le nom me plaisait beaucoup. « Si t’as besoin de parler je suis dispo, et même si tu veux pas je suis dispo aussi. » De manière générale j’étais un homme très disponible. Et toi alors ? J'espère que tu ne m'as pas remplacé dans nos parties de Cluedo grandeur nature que tu jouerais avec quelqu'un d'autre ? » Il voulait rire ou quoi ? Il était irremplaçable dans ce genre de partie. « Il faudrait déjà que je trouve quelqu’un qui accepte de jouer avec moi » Ce qui n’était pas gagné pour être tout à fait honnête. « Puis je trouve qu’on forme une bonne équipe tous les deux » La meilleure depuis que le Cluedo avait été crée. « Mais sinon écoute ça va, j’ai eu peur de perdre la faculté de parler pendant les enterrement, mais grâce à Dieu tu es de retour » Petite prière intérieure à Jésus, parce que même si je me moquais de ma mère, j’étais moi aussi quelqu’un de croyant. « D’ailleurs tu trouves pas qu’on devrait organiser un véritable Cluédo dans le cimetière ? » Un peu dans le mode escape game. « On pourrait gagner du fric grâce à notre imagination et notre faculté à faire peur aux gens » Ce que je ne pensais pas possible soit dit en passant.



lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Blood, tears and Gold [Ozzy] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 536
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Mer 1 Mai - 11:48 )


Pio & Ozzy

blood, tears and gold


De s'imaginer maquilleur pro, ça le fait sourire autant que ça le fait soupirer. Des fois il repense aux études qu'il a entamées sans jamais les terminer, à sa place en tant que médecin légiste qu'il aurait pu gagner. Peser des organes, laisser des corps mal recousus aux thanatopracteurs pendant que lui chipoterait avec un cerveau humain. Voilà qu'à la place, il se retrouve à parler maquillage avec la seule personne qui ose descendre sur son lieu de travail en dehors de deux gamins trop curieux. « T'as pas besoin de ça Pio, t'es déjà très bien comme tu es. » Un sourire amusé vient étirer le coin de ses lèvres. Ça se voit que lui aussi est content de voir Pio parce qu'en général, c'est plus des remarques cinglantes qui sortent de manière si spontanée et pas des compliments. Mais Ozzy apprécie Pio, et il n'a pas envie de le cacher à coup de piques placées subtilement pour faire croire qu'il s'en fiche de lui. À ce qu'il ajoute, il ne peut s'empêcher de rire parce qu'au fond, ça ne l'étonne pas tellement ce genre de réflexion de la part de Rita. Elle est un peu comme la Gina de Brooklyn 9-9 alors du coup, Oz ne peut pas entièrement la détester parce qu'il la trouve un peu drôle quand ce n'est pas lui qu'elle attaque à coup de comparaisons avec les zombies de The Walking Dead. « Je suis pratiquement certain qu'elle parlait de moi, si elle te dit "je rigole" à la fin d'une phrase c'est souvent qu'elle ne rigole pas du tout. » Elle est la seule personne vivante qu'il fréquente durant la journée alors du coup, il finit par la connaître. Heureusement que Pio est là parce que sinon, c'est Ozzy qui allait finir par perdre sa santé mentale à force d'entendre Rita chanter du Beyonce. « Tu miserais sur quoi pour celui qui est sur cette table ? » demande-t-il en haussant un sourcil. « Voici un indice. » Il appuie un doigt sur le ventre du type qui est aussi dur que la pierre avant qu'un léger bruit d'eau ne vienne combler le vide de la pièce. Ça n'allait pas être trop dur à trouver, le type était aussi bleu qu'un Avatar. Et de savoir que Pio s'inquiète pour lui, ça le fait faiblement sourire. Ozzy n'est pas du genre à partager ses états d'âme, il a toujours été assez secret sur sa vie parce qu'il n'aime pas ressasser. Mais là c'est différent. Là, il a traversé une période bien trop difficile que pour avoir pu garder ses émotions enfouies au fond de lui-même. Elles sont sorties sous forme d'ouragan et c'est pour ça qu'il n'était pas là, parce qu'il était trop occupé à s'auto-détruire. La réflexion lâchée par Pio lui tire un sourire amusé. « J'étais plutôt sur le Jägermeister alors ça va, je m'en sortais pas trop mal de ce coté. » Il lui dit qu'il peut lui parler et même si ce n'est pas visible sur les traits de son visage, c'est une phrase qui lui touche et lui fait du bien, un peu. « Je suis pas très doué pour parler en fait, alors si on fait comme d'habitude ça me suffira amplement. » Et peut-être que ça viendra, un jour. Peut-être qu'Ozzy fera avec Pio ce qu'il n'a jamais fait avec personne d'autre : s'ouvrir. Pour le moment, il préfère s'intéresser au quotidien du gardien de cimetière. « Je trouve aussi, puis j'aurais été fortement déçu d'apprendre que tu m'avais remplacé. On n'aurait pas pu continuer nos tours dans le cimetière si t'avais fait ça, je me serais senti trop trahi. » Oubliant son travail, Ozzy en vient à retirer ses gants pendant qu'il écoute Pio lui lâcher ses idées de Cluedo grandeur nature. Ca le fait froncer les sourcils dans un premier temps, puis un sourire finit retrouver sa place sur ses lèvres. « Mais attend, c'est génial comme idée. » Il fait le tour de la table pour se placer face à lui. « T'y penses depuis longtemps ou ça vient de te venir comme ça ? Parce que c'est clairement pas con, y a bien trop de gens qui adorent se faire peur alors tu tapes une planche de OUIJA dans le cimetière et ils seront heureux. Mais alors un Cluedo géant, ça peut rapporter pas mal. » Il tourne la tête vers son client. « Bon, il va pas partir très loin celui-là. Je suppose que je peux prendre une pause, même si ça fait environ que vingt minutes que je travaille. » Mais il a besoin de sortir, il en a marre d'être enfermé ici. Puis cette idée de Cluedo ne va pas se mettre en place toute seule.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 205
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Sam 4 Mai - 10:38 )












Retrouver Ozzy, c’était aussi retrouver notre jeu favori. Autant dire qu’il était le seul avec qui je pouvais jouer. J’avais déjà essayé avec mes frères, mais ils avaient trouvé cela bien trop glauque. Je ne comprenais pas leur réaction. En attendant, un nouveau challenge m’attendait sur la table et à voir la couleur du corps et l’eau qui en ressortait cela semblait facile, mais un peu d’imagination ne nous faisait jamais de mal. « Je dirais qu’il a tenté une partie de pêche sauvage, mais il est revenu bredouille, alors après autant d’effort il a voulu prendre une douche. Une soif subite a pris part de son corps, alors il s’est dit que boire l’eau de la douche c’était cool. Mais c’est chaud et pas raffraîchissant, alors il sort de là sans s’essuyer et va dans sa cuisine pour boire directement à la bouteille et la patatras, le chat passe le fait tomber et il s’étouffe avec sa bouteille d’eau » Voilà c’était tout pour moi. « Alors à quel point je suis proche de la vérité ? » Si j’étais le gagnant, j’espérais qu’il ferait le bruit de la cagnotte comme dans les jeux télévisés. Mais en attendant, je ne cachais pas que je m’étais inquiété de son absence et je me sentais mal pour lui et toute les cuites qu’il avait du prendre en Allemagne. Je le plaignais surtout si c’était avec du Schap’s, mais heureusement que non. « J'étais plutôt sur le Jägermeister alors ça va, je m'en sortais pas trop mal de ce coté. » Je n’avais jamais bu de Jägermeister, du coup je ne savais pas trop à quoi m’en tenir avec cette réponse. « Un jour j’espère tu me feras goûter » On fera un échange culturel. Il me fait découvrir les alcools allemands, et moi les alcools italiens. Même que s’il voulait parler, j’étais prête à être l’oreille attentive dont il avait besoin et sinon, bah je serais Pio et ça serait très bien aussi. « Je suis pas très doué pour parler en fait, alors si on fait comme d'habitude ça me suffira amplement. » Je comprenais parfaitement sa décision et je ne m’en offusquais pas le moins du monde. « On fait comme ça alors » Puis ce n’était pas parce que moi j’aimais bien parler que c’était le cas de tout le monde.
En tout cas Ozzy pouvait se rassurer, je ne l’avais pas remplacer. De toute façon l’autre n’était pas sympa et n’avait pas voulu me décrocher un mot. « Je trouve aussi, puis j'aurais été fortement déçu d'apprendre que tu m'avais remplacé. On n'aurait pas pu continuer nos tours dans le cimetière si t'avais fait ça, je me serais senti trop trahi. » Je faisais un geste de la main l’air de dire « t’inquiète pas », mais dans mon élan, je donnais également une claque au mort. « Pardon monsieur, je recommencerais plus. » Et tout aussi naturellement, je reprenais ma conversation avec Ozzy. « Je crois que t’es le seul qui ose me parler et inversement » Ce qui n’était pas plus mal. Tant que le prête n’essayait de nous exorciser tout allait bien et c’était aussi pour cela que je lui parler de cluédo géant. J’étais sûr que cela pourrait intéressé les gens qui avaient envie de se faire peur. « Mais attend, c'est génial comme idée. » Vraiment ? Je trouvais ça drôle, mais je ne savais pas si on pouvait vraiment en faire un concept viable. D’accord les escapes games avaient le vent en poupe, mais je ne pensais pas que cette idée pourrait être intéressante. « T'y penses depuis longtemps ou ça vient de te venir comme ça ? Parce que c'est clairement pas con, y a bien trop de gens qui adorent se faire peur alors tu tapes une planche de OUIJA dans le cimetière et ils seront heureux. Mais alors un Cluedo géant, ça peut rapporter pas mal. » En écoutant Ozzy, me dire que c’était génial, je me sentais comme un gamin le soir de noël, alors des étoiles plein les yeux devant les cadeaux. « Non, je viens juste d’y penser. Tu crois vraiment que ça peut-être une bonne idée ? » En tout cas oui il semblait fort convaincu par tout cela et cela me faisait plaisir. « Bon, il va pas partir très loin celui-là. Je suppose que je peux prendre une pause, même si ça fait environ que vingt minutes que je travaille. » Je ne savais pas trop pour le gars, mais pour Ozzy, oui j’étais d’accord qu’il avait bien besoin d’une pause. « Bah tu sais, tu viens de reprendre, donc c’est important de pas avoir un rythme trop élevé, sinon après ils vont s’attendre à ce que tu sois tout le temps comme ça » Autant les habituer tout de suite, et au pire il pourra dire que c’était de ma faute parce que j’avais eu une urgence de maquillage. « Mais pour revenir au Cluedo, comment on pourrait mettre ça en place ? » Genre on faisait vraiment avec le colonel moutarde et tout ça et on s’habillait comme dans les années 30 ? Si c’était ça je me laissais pousser une petite moustache toute fine à la manière de Gomez Adams. « Ils doivent découvrir le tueur, et c’est l’ambiance du cimetière qui va faire toute la différence ? » Il fallait toujours que ça parte d’un meurtre de toute façon. Au final, parler de cette idée m’excitait de plus en plus et je me disais qu’on pourrait vraiment le faire et arriver en fait. « Cela veut dire qu’on va se voir encore plus souvent qu’avec Ozzy, est ce que tu es prêt pour ça ? » Perso moi j’étais très prêt, il y avait peut-être juste la question de l’argent qui pouvait faire peur, et encore ce n’était qu’un détail j’avais envie de dire.



lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Blood, tears and Gold [Ozzy] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 536
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( Jeu 6 Juin - 16:22 )


Pio & Ozzy

blood, tears and gold


En temps normal, Ozzy créé plus de liens dans des contextes qui sont loin de le mettre en valeur. Déjà qu'en temps normal il ne fréquente que très peu de personnes, quand c'est le cas c'est bien souvent pour des plans foireux comme revendre six grammes de beuh, ou jouer au poker dans l'arrière-salle d'un bar. Pio, il est hors de tout ça. Ou alors Oz n'en sait rien et il cache très bien son jeu, mais il n'a pas l'air de toucher à ce monde obscur dans lequel l'allemand est bien trop enfoncé. Et Pio, il représente un peu cette amitié qui lui permet de garder un pied dans la lumière. Il lui permet d'être un type normal pour quelques heures, de ne pas penser au manque qui se fait ressentir dans tout son corps après une journée entière sans rien consommer. Il est positif l'italien, il tire Ozzy vers le haut probablement sans même s'en rendre compte. D'ailleurs, sa suggestion sur la mort de son client fait rire Oz qui passe une main dans ses cheveux devenus trop longs. Il secoue la tête de gauche à droite. « T'as trop d'imagination que pour un simple gardien de cimetière, des fois je me dis qu'il faudrait que tu vises vers autre chose qui puisse mettre en valeur tout ce qui se passe dans ta tête. » Il est bien moins créatif Ozzy, c'est peut-être l'alcool et la drogue qui lui bousillent les neurones depuis tant d'années qui ont fini par avoir raison de son monde imaginaire. Et pendant un bref instant, le visage d'Ozzy se voile d'une ombre. Il repense à l'Allemagne, à ce qu'il a dû y faire, et ça suffit à momentanément effacer tout sourire de ses traits. Ça reste difficile pour lui d'accepter la réalité, mais ce n'est pas comme si il avait vraiment le choix. « Promis, un jour je te ferai essayer. J'espère que t'as l'estomac solide par contre ! » ajoute-t-il en retrouvant bien vite son habituel sourire en coin. Si un jour Pio et Ozzy prévoient d'aller boire un verre, il n'y en aura certainement pas qu'un seul. Mais en dehors de ça, Ozzy n'a pas envie de parler. Peut-être que ça viendra comme c'est venu avec Alix, il ne prévoit jamais les moments où il décide de se lancer dans les confessions. Pio l'accepte et, intérieurement, Oz le remercie de ne pas insister. Il est d'ailleurs content d'apprendre qu'il n'a pas été remplacé pendant son absence, et la gifle gratuite offerte à son client décédé élargit un peu plus son sourire. « Sérieusement ? Nan, je veux pas y croire. Regarde-toi, t'es adorable, on dirait un acteur de films de Noël. » De son coté, Ozzy a des cernes creusées à cause de ses nuits sans sommeil et a la peau plus pâle que celle des types sur lesquels il travail. Mais ça l'amuse d'exagérer en parlant du physique de Pio, ça le fait le même rire légèrement. Les compliments d'Ozzy, ils sont toujours lâchés bien trop subtilement. Et en plus d'être joli, voilà que Pio fait preuve de génie en balançant l'idée d'un Cluedo géant. Lui ça le saoulerait un peu de devoir participer, mais Ozzy pense à l'absurdité de certaines personnes dans cette ville qui n'hésiteraient pas à claquer leur argent pour se faire peur un bon coup. « Mais ouais ! Après c'est peut-être pas la période idéale, mais genre pour Halloween. » Il hausse les épaules parce que lui, il trouve l'idée très bonne. Lassé de bosser et parler en même temps, Ozzy décide de s'offrir une pause et retire ses gants pour sortir de la pièce ou il travail. Il entraîne Pio avec lui, ravi de l'entendre le défendre. « Si un jour quelqu'un vient me chercher misère, je t'embaucherai comme avocat factice. Prends pas mal le "factice" mais tu sais, vu que t'as pas de license en droit. » Voilà voilà, Pio il ne pourrait pas être avocat. Ils marchent en direction de dehors pour qu'Ozzy puisse se griller une cigarette. « Mmh.. On pourrait par exemple disposer des indices un peu partout et ils devront retrouver d'abord la bonne arme entre plusieurs qui se trouveraient dans le cimetière, puis le bon coupable entre plusieurs choix. » Il sort une cigarette de son paquet pour se la caler entre les lèvres. « Je pense que je suis prêt, Pio. Après tout, ça fait un moment que je vois plus grand monde alors ça me ferait pas trop de mal. » Il esquisse un nouveau sourire. « Après, peut-être qu'il y a un risque que certains trouvent ça pas respectueux. Faudrait qu'on se prépare à des critiques, » ajoute-t-il en regardant en direction de Pio pour observer sa réaction.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
Blood, tears and Gold [Ozzy] Vide

Re: Blood, tears and Gold [Ozzy] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Blood, tears and Gold [Ozzy]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération