You're perfectly wrong for me (Jane)

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Giovanni Esposito
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 965
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael Fassbender
›› Schizophrénie : Joan Pryce ☽ Asher James ☽ James Campbell ☽ Calie Washington ☽ Rose Milligan ☽ Kate Rhodes ☽ Brane Malone

You're perfectly wrong for me (Jane) ✻ ( Mer 27 Fév - 19:01 )

You're perfectly wrong for me
Jane & Giovanni

Gemma fait encore des siennes et Gio, ça le blase. Il en arrive à un point où il n'arrive même plus à comprendre ce qu'elle veut et il croit qu'elle-même s'est perdue en cours de route. À chaque fois qu'ils semblent avoir trouvé un terrain d'entente, elle revient à la charge. Son avocat dit qu'elle est une éternelle insatisfaite mais Gio, il sait que sa femme ne veut simplement pas le laisser partir. Alors elle retarde l'échéance au plus tard possible, gagne du temps en se faisant passer pour une victime. Au début, l'italien avait tendance à perdre patience assez facilement. Il sortait de ses gonds à chaque fois que Gemma formulait une nouvelle demande improbable. Puis elle a fini par prendre le dessus et maintenant, il se contente de soupirer très fort, la tête enfouie dans l'une de ses mains. Il n'a pas encore atteint le stade où il lui cède tout, mais il sent qu'il n'en est pas bien loin. Gio n'en peut plus de tous ces rendez-vous à répétition, de cette procédure interminable. Il a envie d'en finir une bonne fois pour toutes, de signer les papiers et d'être enfin libre. Le jour où il a demandé le divorce, Gio était bien loin de penser que Gemma lui mènerait la vie dure. Il l'a toujours connue douce et patiente, alors le changement lui paraît bien radical. Il ne reconnait plus celle qu'il a tant aimée, il a l'impression de faire face à une folle furieuse. Après avoir sous-entendu que Gio cachait des biens communs, Gemma s'aventure sur un autre terrain : l'adultère. Elle soutient encore que Gio la trompe, en profite pour lui sous-tirer de l'argent. Encore une fois, elle sait qu'il n'acceptera jamais ses termes, donc elle gagne du temps. L'italien refuse par un simple non, sans chercher à se défendre avec des arguments solides. À la fin de cette énième séance de négociations, il rattrape Gemma. Lui parler sans la présence des avocats, c'est risqué. Il en a pleinement conscience, ce n'est pourtant pas ce qui l'empêche de mettre les points sur les i. « Qu'est-ce que tu veux ? Pourquoi tu fais ça ? Ça devient ridicule, Gemma. Tu te ridiculises. Si tu fais tout ça dans l'espoir que je revienne, tu te trompes. Ça me donne juste envie de partir le plus loin possible. » Elle le fixe avec des yeux noirs, la bouche scellée. « S'il te plait, accepte le divorce. J'pense que t'es déjà pas mal gagnante, alors je sais pas ce que je peux faire de plus. » Parce qu'il a quand même cédé à beaucoup de ses caprices. Gemma se détourne dans un geste sec et Gio, il se retrouve comme un con. Après avoir passé une bonne partie de la journée entouré de sa femme et d'avocats, il passe chercher un peu de réconfort chez ses parents. Pio semble avoir la même idée que lui, ce qui permet aux deux frères de rire en toute légèreté sans penser au reste. La mère des garçons prévient Simone et improvise un dîner en famille. L'idée ravit le père, autant qu'elle comble de joie la mère. Gio prévient Jane qu'il rentrera plus tard que prévu, puis range son portable dans le fond de sa poche. Après un repas mouvementé, chargé en éclats de rire, Gio rentre enfin chez lui. La maison, Gemma a voulu la récupérer. Ils l'ont acheté à deux, l'ont rénové ensemble. Gio n'a pas voulu la lui laisser, tout simplement parce que son père et ses frères ont fait la plupart des travaux. Il y tient, à cette maison. Alors il a racheté la part de Gemma, qu'elle a su négocier à un prix trop élevé pour être honnête. Elle va finir par le dépouiller complètement à ce rythme. Gio rentre chez lui et constate que sa colocataire du moment n'est pas là. Ça le laisse supposer que Jane travaille encore. Il se prend une bière dans le réfrigérateur, puis part s'installer sur la terrasse. Assis sur les marches, il glisse une cigarette entre ses dents et décapsule sa bière avec le briquet. Il allume le bâton de nicotine dans la foulée, et enfin, il s'apaise. Gemma peut aller se faire voir, qu'il se dit. La souffrance qu'elle doit probablement ressentir, elle se l'inflige toute seule. Gio, il sait qu'il n'a rien à se reprocher. Le jour où elle n'aura plus les moyens de payer les honoraires de son avocat, elle arrêtera. C'est ce qu'il imagine, incertain. En attendant, Gio calme ses nerfs en fumant sa cigarette. Il s'en allume une deuxième, entend la porte d'entrée claquer. « J'suis dehors ! » Qu'il dit assez fort pour que Jane l'entende. Il attend qu'elle le rejoigne, et il relève la tête vers elle en lui adressant un sourire. « C'est seulement maintenant que tu rentres ? » Tout comme lui, Jane a toujours été dévouée à son travail. Elle compte rarement ses heures. « T'as passé une bonne journée ? » Pouvoir retrouver Jane après avoir passé une journée nulle, c'est aussi le genre de chose qui lui remonte le moral.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    clapping (verb) repeatedly high-fiving yourself for someone else's accomplishments
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Jane Carrington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/01/2018
›› Commérages : 84
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Kiki Bell

Re: You're perfectly wrong for me (Jane) ✻ ( Sam 16 Mar - 10:49 )

giovanni&jane ⊹ Le divorce aurait lieu dans quelques semaines. Le sien. Celui entre elle et John. Plus cet instant approche et plus la peur qu’elle avait enfoui en elle refait surface. Cette peur à l’idée de le revoir. Même si elle sait qu’il ne lui arrivera rien, ils seront en présence d’avocat, il ne pourra pas la toucher, ni l’approcher. Pourtant elle a peur. Si peur que depuis quelques jours maintenant elle passe tout son temps au travail. Pour se changer les idées. Aujourd’hui une fois encore c’est elle qui pars la dernière du cabinet. Elle éteint toutes les lumières, ferme la porte derrière elle et commence à marcher en direction de Southport Road. Son nouveau chez elle depuis plus d’un an maintenant. Lorsqu’elle arrive devant la porte celle-ci n’est pas fermé à clé signe que Giovanni est déjà rentré. « J'suis dehors ! » La jeune femme dépose alors son manteau dans l’entrée, retire ses chaussures et viens rejoindre l’italien assis sur les marches de la terrasse. Elle dépose un baiser sur sa joue avant de s’asseoir à côté de lui. « C'est seulement maintenant que tu rentres ? » Elle le regarde et attrape sa bière pour en boire une gorgée. « J’avais beaucoup de boulot et je n’aime pas partir avant d’avoir terminé tu le sais » Mieux que quiconque il comprend à quel point elle aime son travail et la façon dont elle y est dévoué. « T'as passé une bonne journée ? » Elle sourit avant de lui redonner sa bière. « Oui sa peut aller. Même si je n’ai toujours pas surpris Az et le grand patron » Jane elle en fait sa mission principale depuis quelques jours maintenant. Elle se masse la nuque de ses deux mains signe qu’elle est resté bien trop longtemps penché sur ses dossiers la blonde puis relève finalement son regard vers l’Italien pour lui retourner la question. « Et toi alors comment sa c’est passé avec Gemma ? » Mal elle imagine, comme toujours depuis des mois maintenant. Le pire dans tout ça c’est que Jane est persuadée que si Gemma en fait autant baver à Gio c’est à cause d’elle. Parce qu’elle l’a trouvé un jour dans cette maison et depuis elle est devenue infernale. Jane elle ne sait que trop bien ce que c’est d’attendre désespérément un divorce pour pouvoir enfin recommencer à vivre et elle ne veut pas être l’élément déclencheur de toute cette haine et de toute cette attente. « Tu sais qu’elle fait tout ça en partie à cause de moi Gio » Gemma était certainement cinglée à la base mais sa folie avait dépassé un stade depuis quelques mois maintenant « Je vais déménager. » Pour aller ou pensa t-elle réalisant qu’elle venait de décider ça sur un coup de tête « J’irais chez Lauren, ou Az, ou bien même je retournerais chez mes parents j’en sais rien mais c’est le mieux à faire » Le mieux à faire pour que ce divorce se passe le mieux possible « Tu sais très bien qu’elle en joue. Elle finira par trouver quelque chose qui t’accusera d’adultère, elle finira par t’accuser de l’avoir trompé avec moi avant même d’avoir demandé le divorce » Et même si rien de tout ça n’était vrai en tant qu’avocate Jane sait qu’ils seraient prêt à tout pour prouver une chose pareille. Et puis de toute manière c’est peut-être le mieux à faire pour eux deux de se séparer un temps. Depuis ce baiser d’il y a quelque mois Jane a ressenti un changement de comportement de la part de Gio mais en fait ce n’est même pas ça qui la dérange le plus. C’est plus le fait de n’en avoir jamais reparlé. D’avoir comme s’il ne s’était jamais rien passé. Alors qu’il s’est bel et bien passé quelque chose. Jane elle peut encore ressentir la tension entre leurs deux corps alors qu’elle le suppliait de l’embrasser. Elle peut encore sentir le feu dans leur regard alors qu’ils dansaient ce tango endiablé. Et puis Jane elle se met à la place de Gemma est quand bien même elle n’apprécie pas cette femme mariée à son premier amour elle ne peux que comprendre sa colère. « Mets toi à sa place Gio, tu décides de demander le divorce et tu acceptes d’héberger chez toi ton premier amour que tu n’as pas vu depuis plus de 10 ans. Moi aussi je serais devenu dingue » Parce qu’elle comprend que trop bien l’effet Gio. Jane elle n’aurait voulu le partager pour rien au monde à l’époque et aujourd’hui encore d’ailleurs. Mais aujourd’hui elle n’est plus légitime de le vouloir juste pour elle. Elle n’en a plus le droit.


❝ next to me❞ Something about the way that you walked into my living room casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me. Stress lines and cigarettes, politics and deficits, late bills and overages, screamin' and hollerin'. But still you, still you want me
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Giovanni Esposito
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 965
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael Fassbender
›› Schizophrénie : Joan Pryce ☽ Asher James ☽ James Campbell ☽ Calie Washington ☽ Rose Milligan ☽ Kate Rhodes ☽ Brane Malone

Re: You're perfectly wrong for me (Jane) ✻ ( Lun 18 Mar - 17:59 )

You're perfectly wrong for me
Jane & Giovanni

Gio aussi, il l'a connue cette époque. Celle où il travaillait sans relâche, où il passait plus de temps dans son bureau plutôt que chez lui. Comme Jane, son métier d'avocat lui tenait à cœur. Ça ne le dérangeait jamais de rentrer à des heures tardives, après avoir parcouru un dossier en long, en large et en travers. Il ne comptait jamais ses heures, acceptait l'idée de vivre des journées de douze heures ou plus. Et même si ça avait l'air pénible aux yeux de tous, ça lui convenait. Il était heureux comme ça, parce qu'il faisait ce qu'il aimait. La charge de travail importante n'a jamais été un facteur de démission pour lui, ni même le temps passé derrière son bureau. Alors oui, il comprend Jane mieux que quiconque. Il la connait, aussi. Jamais il ne s'attendra à la voir rentrer en fin d'après-midi en laissant en plan tout un tas de dossiers. « Je sais bien. » Qu'il souffle, le sourire aux lèvres. Il la regarde un bref instant, avant de tirer sur sa cigarette. Il lui demande comment s'est passé sa journée, réellement curieux de savoir comment celle-ci s'est déroulé. Quand ça ne va pas, Gio préfère toujours parler des autres. C'est sa manière à lui de prendre du recul, de s'éloigner de ses propres soucis en accordant un peu d'importance à ceux des autres. Il rigole quand Jane lui parle de sa cousine et du grand patron du cabinet. Ça le fait toujours rire ces histoires. Jane a commencé à lui parler de cette histoire il y a quelques jours et depuis, elle le tient informé de l'avancée de la situation. « Tu crois vraiment que s'il se passait quelque chose, ils prendraient le risque de se faire surprendre au travail ? En tout cas, j'espère pour eux qu'ils seront plus intelligents que ça. » On sait tous que les histoires entre patron et employé, ça n'apporte rien de bon. Un bref silence s'installe, et Jane interroge l'italien sur sa journée à lui. Il baisse instinctivement les yeux sur sa cigarette, fait tomber le surplus de cendre. Comment ça s'est passé ? « Mal, comme d'habitude. » Qu'il répond simplement, assez peu désireux de revenir sur les détails. Gio n'est pas bête. Il ne connait Jane que trop bien, il sait que la conversation ne s'arrêtera pas là. Il garde les yeux rivés droit devant lui tandis qu'elle admet l'évident : Gemma fait de sa vie un enfer à cause de Jane. Parce qu'elle en a toujours été jalouse, même lorsque que Jane n'était qu'un souvenir. Même si elle et Gio ne se sont pas vus pendant dix ans, elle s'est toujours sentie menacée. Elle savait peut-être que Jane reviendrait, il n'en sait trop rien. Alors évidemment, en voyant une autre femme qu'elle habiter sous le même toit que son mari, en sachant qu'il s'agissait du premier amour de Gio, elle est devenue totalement folle. L'italien n'a jamais voulu provoquer tout ça. Il a accepté d'héberger Jane parce qu'elle était trop importante à ses yeux pour l'abandonner. Elle avait besoin de lui et Gio, il a toujours été là pour la blonde. Toujours. Gio ne dit rien dans un premier temps, un peu agacé. Puis elle parle de déménager et enfin, il daigne la regarder. Elle essaye de se montrer raisonnable et de voir la situation sous un autre angle. Elle veut que Gio se mette à la place de Gemma mais ça, il ne peut pas le faire. « C'est déjà ce qu'elle fait. Elle m'a accusé de l'avoir trompée aujourd'hui. » Alors que pourtant, Gio a toujours été irréprochable de ce côté-là. Les parents Esposito ont toujours veillé à ce que leurs trois garçons soient des hommes honnêtes et fidèles. Ils ont sans doute raté beaucoup de choses dans l'éducation des garçons mais ça, la valeur de l'honnêteté, ils peuvent être fiers d'avoir réussi à la leur apprendre. « J'ai pas envie que tu déménages, Jane. » Souffle-t-il en toute sincérité. « Gemma est déjà en train de tout m'arracher. Si tu déménages, ça sonnera comme une nouvelle victoire pour elle et j'en peux plus de la voir gagner. » Jane, elle reste la seule personne solide sur qui il puisse compter actuellement. La seule qui l'empêche de broyer du noir en permanence. « Elle joue avec le feu et je suis persuadé qu'à un moment ou un autre, elle recevra la monnaie de sa pièce. Elle peut m'accuser de tout ce qu'elle veut si ça l'enchante. Ça changera jamais rien au fait que je veuille divorcer. Gemma est en train de devenir folle et on sait tous les deux que ça ne peut que jouer en ma faveur. » Il lui adresse un sourire plein d'optimisme et termine sa cigarette. « Après, je t'empêcherais pas de déménager si tu te sens mal-à-l'aise ici. » Gio sent que ce moment pourrait être idéal pour parler de ce qu'il s'est passé entre eux. De ce baiser qu'ils ont échangé et qui signifiait peut-être toujours quelque chose aussi bien pour l'un, comme pour l'autre. Mais il ne le fait pas.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    clapping (verb) repeatedly high-fiving yourself for someone else's accomplishments
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: You're perfectly wrong for me (Jane) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

You're perfectly wrong for me (Jane)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération