Get this party started [Giovanni]

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 205
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Get this party started [Giovanni] Vide

Get this party started [Giovanni] ✻ ( Sam 2 Mar - 16:57 )












En ce moment Gio n’avait pas le moral et je pouvais le comprendre. Gemma faisait traîner le divorce de manière beaucoup trop perturbante et elle empêchait tout simplement mon frère de passer à autre chose. Je n’arrivais pas à le comprendre. A une époque j’aurai pu prendre sa défense, essayer de lui trouver des circonstances atténuantes, mais là non. Elle faisait juste chier son monde. Pourtant même si ce n’était pas encore officiel et même s’il n’avait rien signé, je considérais Giovanni comme célibataire. Je ne comptais pas l’emmener faire la tournée des bars, ni aller dans une boîte de strip-tease, mais il fallait fêter cela et j’avais une idée bien en tête. Cette idée m’était venu en regardant un épisode des Experts. Des gens qui venaient de divorcer avaient fait une fête pour célébrer ce grand moment de vie. Bon dans l’épisode tout c’était très mal terminé avec la mort d’une personne, mais pour Giovanni tout allait bien se passer parce que c’était moi qui allait tout organisé. Je n’étais pas un pro de l’organisation mais là j’étais prêt à impressionner tout le monde. Mon plus gros problème, c’était de ne pas savoir comment cela s’organiser vraiment alors je lançais une petite rechercher sur google.
D’après les articles que j’avais pu lire, cela se passait comme un anniversaire, ou plutôt comme un enterrement de vie de garçon, mais avec pour thème le divorce. Il fallait des animations et surtout un gâteau. Je me décidais sur une date sans être sur que mon frère puisse être disponible, mais c’était pas grave, je croyais en ma chance. Le plus important était de faire la commande du gâteau et après je n’avais plus qu’à tout préparer. J’avais une semaine pour tout faire. Heureusement j’avais la chance de ne pas avoir un boulot très prenant. Du coup je pouvais faire pas mal de décoration moi-même. Je suivais les tuto sur youtube, mais je n’étais pas très doué et je gâchais plus que je ne réussissait mes activités manuelles. On verra bien une fois en place ce que cela donnerait. Pour les animations j’avais plusieurs choses en tête et pour cela je faisais surtout confiance à Amazon pour être livré en temps et en heure. Oulala tout cela me faisait frétiller et j’avais hâte d’être samedi et de voir la tête que Giovanni ferait en découvrant tout cela.

Le grand jour était enfin arrivé et heureusement pour moi j’avais réussi à convaincre Giovanni de venir à la maison en début d’après midi. J’avais aussi réussi à contacter quelques uns de ses copains, mais pas beaucoup. Cela faisait un peu triste pour jouer la surprise, mais ce n’était pas grave. J’avais pris toute la matinée pour installer toute ma déco, les fléchettes avec la photo de Gemma et surtout j’avais été récupéré le gâteau et j’avais déjà très envie d’en manger. Il ne manquait plus que la star de la journée. Avant qu’il ne soit arrivé, une personne avait déjà déserté la soirée et je l’avais mentalement insulté. Je l’aurai bien fait haut et fort, mais je ne connaissais pas sa relation avec Gio avec je préférais jouer la sécurité. Heureusement il n’avait pas gâché la surprise parce que mon frère frapper à la porte seulement 10 minutes plus tard. En l’entendant je faisais signe à tout le monde – enfin au 3 personnes présentes – de se taire et surtout de se cacher le temps que j’aille lui ouvrir. « Salut frangin, tu sais que t’as bonne mine » Je le serrais même dans mes bras, parce que j’étais en fretillement intense à l’idée de voir sa tête quand il arriverait dans le salon. D’ailleurs il y avait à peine mis un pied que je sautais devant lui en hurlant « SURPRIIIIIIIIIISE » J’avais l’impression d’être le seul à avoir criée. Je me tournais pour voir si tout le monde était sorti de sa cachette, mais oui c’était le cas. « C’est pas ton anniversaire, mais c’est une fête pour fêter ton divorce » Je me sentais tellement fière. « Je sais ce que tu vas me dire, les papiers ne sont pas encore signés, Gemma fait chier son monde, mais c’est juste une question de temps et puis comme ça on peut faire la fête. J’ai tout préparé moi-même en plus. Sauf le gâteau » J’espérais que ça allait lui plaire en tout cas.




lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Get this party started [Giovanni] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Giovanni Esposito
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 1075
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael Fassbender
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Get this party started [Giovanni] Vide

Re: Get this party started [Giovanni] ✻ ( Mar 26 Mar - 17:17 )

Get this party started
Pio & Giovanni

Gio, il vit très mal sa vie de chômeur. En attendant de savoir quoi faire de sa carrière professionnel, l'italien passe son temps à simplement respirer pour ne pas mourir. Pour quelqu'un d'aussi actif que lui, c'est déprimant. Il déteste rester cloîtré chez lui, à ne rien faire d'autre que regarder le temps passer. Bien qu'il puisse compter sur ses proches pour le tirer de l'ennui, il finit toujours pas s'y frotter à un moment ou à un autre. En plus, Gio est matinal. De fait, ses journées lui paraissent toujours incroyablement longues. Aujourd'hui, par exemple, il n'est même pas 9h00 que notre homme est déjà pleinement réveillé, lavé et habillé. Il a même eu le temps d'engloutir les pancakes gentiment préparés par Jane. Maintenant, il se demande bien ce qu'il peut faire pour patienter jusqu'à ce que ce soit l'heure d'aller chez Pio. Il ne peut même pas compter sur Jane pour l'occuper, en plus. La blonde part immédiatement après sa douche, excitée comme une puce à l'idée de passer la journée avec sa meilleure amie. « Bon. » Qu'il fait, lorsqu'il entend la porte d'entrée claquer. L'aîné des Esposito s'affale dans le canapé, attrape son portable, et envoie une série de gifs à Elijah. Juste pour le plaisir de vivre. Sauf qu'Eli, il ne répond pas. Il joue les pères de famille occupés, laissant Gio seul et esseulé avec sa solitude. Ce qui fait beaucoup de solitude. Finalement, il lance Netflix. On lui propose un film romantique, To all the boys I've loved before, et il accepte de le regarder. Gio somnole devant, à moitié captivé par l'histoire. Il s'en fiche, à vrai dire. Un peu avant la fin, son portable sonne. Il sourit, ravi de voir qu'Elijah a enfin vu ses messages. Il lui propose une matinée entre bros, réveille en Gio la flamme de la motivation. Ça l'enchante, cette affaire ! Il bondit sur ses deux pieds avec enthousiasme, se rend chez le professeur d'astronomie en quelques minutes. Les deux hommes ne font rien de spécial mais au moins, Gio n'est plus une âme solitaire. Eli propose de nourrir l'italien, qui accepte volontiers. Le temps passe tellement vite qu'il panique quand il se rend compte de l'heure. « J'dois aller chez mon frère ! On se voit plus tard. Ciao amico ! » Il tape sur son épaule et disparaît bien vite. Pio n'a pas vraiment dit à quelle heure il devait venir alors Gio, il ne sait absolument pas s'il est en retard ou en avance. Accessoirement, il ne sait pas pourquoi son frère voulait le voir. Il a senti une sorte d'excitation dans sa voix, mais n'a pas bien cerné ce qui la justifiait. Quoi qu'il en soit, Gio arrive chez son frère en début d'après-midi, comme il le lui avait demandé. Gio a le droit à un accueil plus que chaleureux, qui le surprend légèrement. « Oh, merci ! » Qu'il dit en riant, avant de lui rendre son étreinte. « Toi aussi, tu m'as l'air très heureux ! » De manière générale, Pio est un homme heureux. L'aîné fait comme chez lui, entre à l'intérieur et prend la direction du salon. « Désolé si j'suis un peu... » Il n'a pas le temps de terminer sa phrase qu'il est surpris par trois personnes. Trois personnes qu'il connait vaguement. Gio se stoppe sur place et remarque la décoration. Il ne comprend rien à la vie. « Surprise ? » Répète-t-il, confus. Comme le souligne Pio, ce n'est pas son anniversaire et il ne croit pas avoir quoi que ce soit d'important à célébrer. Il hausse les sourcils quand son frère lui parle de fêter son divorce. « Mais... » Gio, il n'apprécie pas vraiment la surprise. Lui qui a toujours été très discret sur tout, n'aime pas être mis en avant pour un événement aussi naze qu'un divorce. Pourtant, il n'a pas la foi de se fâcher. Pio n'est jamais mal-intentionné et il s'est sans doute donné beaucoup de mal à tout organiser. Gio passe une main dans ses cheveux, regarde encore les invités. Il soupire et se tourne vers Pio. « J'peux te parler deux secondes ? » Ailleurs que dans ce salon, à l'abris des oreilles indiscrètes. Gio embarque son frère à l'écart, dans la cuisine. « J'te remercie pour cette douce attention, vraiment. Je savais même pas qu'on pouvait fêter un divorce. » Avoue-t-il, en secouant la tête. « J'suis quand même pas très à l'aise parce que comme tu l'as dit, j'ai rien signé du tout pour l'instant. Et ces gens... J'les connais à peine. » De toute évidence, Pio ne savait pas trop qui inviter. « Tu veux pas qu'on vire tout le monde et qu'on s'empiffre de gâteau tous les deux ? » Il demande ça avec hésitation, soucieux de ne pas blesser son frère. Dans le fond, l'idée n'est pas mauvaise. Il n'est juste pas du tout à l'aise.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    clapping (verb) repeatedly high-fiving yourself for someone else's accomplishments
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 205
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Get this party started [Giovanni] Vide

Re: Get this party started [Giovanni] ✻ ( Dim 31 Mar - 21:17 )












Je me sentais excité comme une puce par cette journée à venir. J’avais absolument tout prévu et je me sentais vraiment génial d’avoir organisé cette fête de divorce. Son divorce n’était pas encore officiel, mais pour ce n’était qu’un détail et surtout une question de temps. Ce qui me motivait surtout dans cette fête surprise c’était de pouvoir lui faire plaisir, de pouvoir lui remonter le moral. Parce que n’allons pas nous mentir, tout cela lui pesait sur le moral même s’il ne montrait rien et ne disait rien. Alors en petit frère exemplaire, j’avais tout organisé et j’avais invité des gens. Très peu avait répondu à mon appel et à vrai dire je ne les connaissais pas vraiment mais ce n’était pas grave.  Le plus important c’était que Gio se sente entouré et aimé. D’ailleurs à la première annonce de son arrivée, j’avais réussi à faire cacher tout le monde, et j’accueillais mon frère avec le plus grand bonheur. Il avait bonne mine et ça me faisait plaisir. Il était beau. C’était de famille. « Toi aussi, tu m'as l'air très heureux ! » Je me sentais même très heureux. « Oh tu sais le cimetière, le travail en plein air ça rend un homme heureux » Quoique non, le cimetière c’était glauque, mais je m’y plaisais bien et surtout maintenant c’était enfin l’heure de la surprise et après des heures et des heures à me retenir, j’étais heureux de pouvoir le crier. J’étais le seul, les invités ne disaient trop rien. Ils étaient nuls voilà. « Surprise ? » Oui, oui oui c’était bien cela. « Je voulais te surprendre et comme ton anniversaire c’est pas tout de suite j’ai du innover » Et autant dire que je me sentais plutôt fier. Alors oui il y avait encore des détails à régler, mais cela ne nous empêchait pas de nous amuser. « Mais... » Mais quoi ? Gio ne semblait pas très heureux. Il n’avait pas de sourire aux lèvres et cela commençait à m’inquiéter. Est ce que j’aurai fait tout cela pour rien ? Le gâteau magnifique et les fléchettes avec la tête de Gemma ? Je n’espérais pas, sinon je me sentirais fort biaisé et vexé. « J'peux te parler deux secondes ? » Intrigué et un peu inquiet, je le suivais dans la cuisine en piquant des bonbons au passage. « J'te remercie pour cette douce attention, vraiment. Je savais même pas qu'on pouvait fêter un divorce. » Gio pouvait se rassurer, je ne le savais pas non. Je l’avais appris il y a quelques semaines et j’avais trouvé ça génial. « Tu peux remercier les Experts pour ça. C’est en regardant un épisode qu’on m’a soufflé l’idée » D’ailleurs peut-être qu’un jour j’allais arrêter de regarder des séries sur les crimes, parce qu’on allait finir par croire que j’allais en commettre moi aussi.  J'suis quand même pas très à l'aise parce que comme tu l'as dit, j'ai rien signé du tout pour l'instant. Et ces gens... J'les connais à peine. » Mais...pourtant quand j’avais lancé l’invitation sur facebook ils avaient été les premiers à vouloir participer. « Mais je connais pas tes amis et Elijah était pas disponible et ces gens ont répondu présent tout de suite, alors je pensais que tu les côtoyais régulièrement » Mon excitation retombait rapidement. Je me sentais même comme un soufflé qu’on aurait retiré beaucoup trop vite du four. Tout dégonflé de l’intérieur. « Tu veux pas qu'on vire tout le monde et qu'on s'empiffre de gâteau tous les deux ? » Oh. D’accord. Gio venait de doucher mon enthousiasme. Tant pis. Je comprenais en même temps. « Oui pas de soucis » Après tout c’était lui la star de la fête et c’était à lui de décider ce qu’il voulait faire. Je l’abandonner rapidement pour retourner dans le salon. « Okay les gars, suite à un imprévu de dernière minute, on est obligé d’annuler la petite fête. Merci beaucoup pour votre présence et à bientôt » Sans le moindre ménagement je les faisais tous sortir et 10 minutes plus tard on se retrouvait Gio et moi devant cet énorme gâteau. « J’espère quand même que t’as faim de gâteau. Parce que moi j’ai mangé plein de bonbons en préparant tout l’appart » J’aurai de la bouffe pour 10 ans et surtout j’allais devoir me taper tout le ménage. Cela me décourageait d’avance. Tout cet investissement et ce temps pour rien. J’étais triste. « Je cherchais une idée originale pour te faire plaisir et te changer les idées, mais c’était pas génial de toute évidence » Au moins je pouvais me faire une note à moi-même, ce n’était pas totalement inutile. « Tu peux quand même jouer aux flêchettes pour défigurer Gemma si t’as envie » Cette activité au moins c’était drôle.




lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Get this party started [Giovanni] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Giovanni Esposito
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 1075
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael Fassbender
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Get this party started [Giovanni] Vide

Re: Get this party started [Giovanni] ✻ ( Sam 6 Avr - 19:51 )

Get this party started
Pio & Giovanni

Gio grimace. Il aimerait bien dire que l'essentiel, c'est que Pio soit heureux. Sauf que ça le dérange un peu de penser que c'est le cimetière qui le rend heureux. On ne va pas se mentir, c'est un peu glauque. Ça donne l'impression que Pio n'est bien qu'avec les morts. D'ailleurs, l'aîné des italiens n'a jamais compris comment son frère pouvait passer des journées entières dans un cimetière. En ce qui le concerne, cinq minutes suffisent largement à lui filer la chair de poule. « J'vais plutôt me dire que c'est surtout le travail en plein air, qui te rend heureux. » Et pas tellement le fait de travailler dans un cimetière. L'instant d'après, Gio comprend la vraie raison qui remplit son frère d'euphorie. Il se retrouve dans un salon entièrement redécoré avec au milieu, des gens qui lui hurlent « surprise ! ». Le cerveau de l'italien se met sur pause, le temps de trouver un sens à toute cette histoire. Le temps de quelques secondes, Gio doute. Est-ce qu'il aurait loupé son propre anniversaire ? Y'a-t-il un événement en particulier qui justifierait cette petite fête surprise ? Une bonne nouvelle dont il n'aurait même pas connaissance ? Pio lui confirme que ce n'est pas son anniversaire et ça le rassure. Ça lui aurait foutu un coup, de ne pas se souvenir de son propre anniversaire. Puis son frère lui dit que le but de cette fête est de célébrer son divorce et là, Gio se sent happé dans les méandres de la confusion. Il n'a pas spécialement envie de faire la fête en l'honneur de son divorce, Gio. Non pas parce qu'il est rabat joie, ça lui aurait sans doute fait plaisir si lui et Gemma avaient finalement trouvé un terrain d'entente pour signer les papiers. Mais là, ça ne fait que lui rappeler à quel point sa vie est naze en ce moment. Il n'a pourtant pas envie de blesser Pio. Le connaissant, il a certainement placé toute son oxygène dans cette surprise. Et d'ailleurs, ça l'intrigue de savoir comment lui est venue cette idée. « Ah. Ils font des trucs bizarres, dans les Experts. » Qu'il fait, sourcils froncés. Malgré la douceur de cette attention, Gio n'a pas envie de célébré son divorce. Du moins, pas tant qu'il ne sera pas officiellement prononcé. À l'heure actuelle, il s'agit plus d'une hypothèse. « Il t'a dit qu'il pouvait pas venir ou qu'il préférait pas ? J'suis à peu près sûr qu'il t'a dit que c'était une mauvaise idée. » Il dit ça avec un sourire qui étire le coin de ses lèvres. « Pour les autres, ils ont p'tete juste accepté parce qu'ils savaient qu'il y aurait à boire et à manger ? » Gio hausse les épaules, incapable de trouver une meilleure explication. Il n'ira pas jusqu'à dire que ces personnes lui sont totalement inconnues, mais il est prêt à parier que certaines d'entre elles ne savaient même pas que Gio étant en pleine instance de divorce. Alors l'italien préférerait autant profiter de cette fête avec son frère, sans tous ces invités. Il appréhende un peu la réaction de Pio, conscient qu'il est en train de gâcher sa surprise. Mais il réagit assez bien et met tout le monde dehors en quelques secondes. Gio ne peut pas s'empêcher de rire un peu. « C'était rapide. » Qu'il commente en gardant les yeux rivés sur l'énorme gâteau. « Ohhh oui. J'étais justement en train de me demander par où je devais commencer à le manger. » Dit-il en tournant le visage vers son frère, amusé. « Tu sais qu'un jour, à force de manger plein de bonbons, tu vas devenir gros et moche ? Tu pourras plus dire que c'est toi le plus beau, après. » Il lâche ça en levant les mains en l'air, faussement innocent. Gio essaye de détendre l'atmosphère mais il sent bien qu'il a plombé l'ambiance. Il va finir par regretter d'avoir demandé à Pio de virer tout le monde. « Tu vas me détester si j'te dis que j'ai même pas envie de jouer aux fléchettes sur la photo de Gemma ? » Il faut dire que Gio, il a toujours été respectueux. Et sa femme, il la respecte trop pour lui lancer des fléchettes dessus. Même s'ils ne sont pas en bons termes en ce moment, même si tout est partie en vrille d'un seul coup, il n'oubliera jamais à quel point Gemma l'a rendu heureux. Il ne veut pas la détester. « J'suis désolé. Quand je serai vraiment divorcé, tu pourras organiser toutes les fêtes surprise que tu veux. Pour le moment, j'avoue que c'est pas une bonne idée. Mais merci, ça me fait quand même un peu plaisir. » Il lui tape gentiment sur l'épaule et le secoue un peu pour lui arracher un sourire. Gio, il apprécie sincèrement l'effort de son frère. En attendant, ils ont un gâteau à manger. Gio fait comme chez lui, attrape une assiette en carton et se prend une part de gâteau. « Sinon, il se passe quoi dans ta vie en ce moment ? T'as un truc croustillant à me raconter ? » Qu'il demande en se laissant tomber sur un fauteuil. « T'as prévu du champagne avec le gâteau ? » Tant qu'à faire, autant en profiter au maximum.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    clapping (verb) repeatedly high-fiving yourself for someone else's accomplishments
Revenir en haut Aller en bas
π0_s0_D4rk
Pio Esposito
π0_s0_D4rk


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 205
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Wilson Bethel
›› Schizophrénie : Paul McMahon ✦ Sarah Miller ✦ Julia Wells ✦ Martin Palmer ✦ Emmy Nelson-Riley ✦ Oscar Pierce ✦ Declan Pryce ✦ Dan Fumero ✦ Tommy Abberline
Get this party started [Giovanni] Vide

Re: Get this party started [Giovanni] ✻ ( Dim 21 Avr - 10:38 )












Je comprenais parfaitement que Gio puisse trouver cette idée bizarre, mais est ce qu’il était vraiment étonné venant de moi ? Je travailler dans un cimetière donc à partir de là on avait plus trop de question à se poser et puis c’était la faute des séries. Personnellement je trouvais cette idée et c’était génial pour pouvoir passer à autre chose. A quelques détails près, parce que mon frère n’était pas totalement divorcé. Pourtant j’avais mis beaucoup d’énergie et d’investissement dans cette petite fête surprise. J’avais invité les gens qui voulaient bien venir et ce n’était pas de ma faute si Elijah n’était pas disponible. Même pas il n’avait voulu m’aider. Je l’avais trouvé un peu rustre, mais je voulais bien lui pardonner parce qu’avec Gio ils étaient drôles. « Il t'a dit qu'il pouvait pas venir ou qu'il préférait pas ? J'suis à peu près sûr qu'il t'a dit que c'était une mauvaise idée. » Il voulait me faire bouder encore plus ? C’était ça son but ? « Oui...bon peut-être qu’il n’était pas d’accord avec ça, mais j’ai pas écouté ses conseils » Comme souvent j’avais voulu n’en faire qu’à ma tête et voilà ce qui se passait. Pour les autres je devais avouer qu’ils étaient complètement inconnu à ma personne mais ça ne m’avait pas inquiété plus que ça. « Pour les autres, ils ont p'tete juste accepté parce qu'ils savaient qu'il y aurait à boire et à manger ? » Ce ne serait pas vraiment étonnant et à vrai dire cela ne m’embêtait pas non plus. J’étais juste content que des gens ai répondu à mon invitation. Même si ça ne plaisait pas à tout le monde et que Gio m’obligeait à les virer.
Autant faire partir tout le monde ce n’était pas ce qui me dérangeait le plus, j’étais juste triste de tous les efforts que j’avais fait pour finalement rien du tout. Mais au moins Gio était tranquille et maintenant on était juste entre nous. En attendant j’espérais qu’il avait faim, parce que je comptais énormément sur lui pour manger le gâteau. « Ohhh oui. J'étais justement en train de me demander par où je devais commencer à le manger. » Par où il voulait, même qu’il était pas obligé de se couper une part. « Si tu étais sympa, tu me laisserais te mettre la tête directement dans le gâteau » A mon avis, c’était quand même la moindre des choses, mais bizarrement Gio ne semblait pas très emballé par cette idée. Puis je n’allais pas non plus pouvoir l’aider à le manger parce que j’avais mangé trop de bonbons pendant la préparation. « Tu sais qu'un jour, à force de manger plein de bonbons, tu vas devenir gros et moche ? Tu pourras plus dire que c'est toi le plus beau, après. » Je lui tirais la langue en signe de grande maturité et j’en profitais pour manger un bonbon de plus pour la peine. « Sache que je fais du sport pour m’entretenir. T’es juste jaloux et puis c’est tout » Après je pouvais le comprendre, j’avais quand même la chance d’être l’enfant le mieux réussi de la famille et celui qui avait le plus d’imagination. Cette surprise le prouvait et toutes les activités que j’avais prévu avec. « Tu vas me détester si j'te dis que j'ai même pas envie de jouer aux fléchettes sur la photo de Gemma ? » Je me sentais vraiment vraiment biaisé. Gio venait de casser tout mes espoirs en l’espace de 5 minutes et je ne cherchais pas à le cacher. De toute façon il me connaissait suffisamment pour le savoir. « Te détester ça serait un peu fort quand même. Je suis juste vexé, mais ça me passera en mangeant du gâteau » Oui j’avais dit que je n’en mangerais pas, mais les circonstances étaient exceptionnelles. « J'suis désolé. Quand je serai vraiment divorcé, tu pourras organiser toutes les fêtes surprise que tu veux. Pour le moment, j'avoue que c'est pas une bonne idée. Mais merci, ça me fait quand même un peu plaisir. » Oulalala non. Je n’organiserais plus jamais de fête pour Gio. Du moins pas dans les prochains mois, parce que oui au bout d’un moment j’allais craquer et vouloir recommencer mes bêtises. C’était un cercle vicieux, je ne savais jamais me contenir. « Tu peux dire que tu déteste et que le gâteau rattrape tout. » Enfin j’espérais que ça serait le cas. Ne manquerait plus que le cake soit dégueulasse pour que la journée soit vraiment foutue. Mais au visuel il avait l’air sympa et à l’odeur aussi, alors en attrapant l’assiette que Gio me donnait je misais vraiment tout sur lui. « Sinon, il se passe quoi dans ta vie en ce moment ? T'as un truc croustillant à me raconter ? » J’avais la bouche trop pleine de gâteau pour pouvoir lui répondre tout de suite et je n’avais pas honte de lui offrir mon plus horrible sourire crémeux. « T'as prévu du champagne avec le gâteau ? » Je hochais la tête positivement et abandonné mon frère quelques secondes pour revenir triomphalement avec une bouteille entre les mains. « Je te laisse l’ouvrir comme si t’étais la star de la soirée. Evite juste de faire une trace sur les murs, un jour j’aimerais bien récupérer ma caution » Elle m’avait coûté un rein, alors autant faire attention. « Et j’espère que t’es assis, parce que Jessica est pas morte » Dit comme ça, c’était parfaitement affreux et j’aurai du mieux trouver pour annoncer les choses. « Enfin non elle est toujours morte, mais je suis tombé sur son sosie en ville » Ce qui était affreusement perturbant et en même temps très plaisant. « Et toi, tu penses que Gemma va bientôt consentir à signer ? » Cette situation me rendait triste. Pour Gio évidemment parce que c’était beaucoup d’énergie et de fatigue dans un combat qui ne semblait pas avoir de fin. Et aussi pour la famille, parce qu’on avait tous des souvenirs avec Gemma, et jamais on avait imaginé que cela puisse finir un jour. Après pour les tenants et les aboutissants du divorce, je partais du principe que j’étais dans l’équipe de Gio, que je croyais ce que Gio me disait qu’importe ce que Gemma pouvait crier sur tout les toits. La famille avant tout.




lumos maxima


† Quand le dimanche sera passé, ça fera mal, ça s'ra brutal.


Get this party started [Giovanni] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Giovanni Esposito
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 1075
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael Fassbender
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Get this party started [Giovanni] Vide

Re: Get this party started [Giovanni] ✻ ( Lun 10 Juin - 15:37 )

Get this party started
Pio & Giovanni

Dans le fond, ça lui aurait fait plaisir de pouvoir célébrer son divorce. Il n’attend que ça, Gio. D’être enfin libre, de pouvoir finalement respirer après autant de mois à se battre contre une femme qu’il aimait autrefois de toutes ses forces. Le problème, c’est qu’à l’heure actuelle, il est toujours marié. Gemma s’acharne à faire perdurer un mariage mort depuis longtemps en retardant le moment où ils signeront les papiers du divorce. Du côté de Gio, c’est un véritable calvaire. Il ne se passe pas un jour sans qu’il ne pense à cette histoire, sans qu’il ne se sente complètement dépassé par la tournure des derniers événements. Jamais il n’aurait cru que Gemma s’accrocherait à ce point à lui, surtout après l’avoir autant rendue malheureuse. Sur la fin de leur vie ensemble, il n’était plus capable de lui offrir quoi que ce soit de positif. Les disputes se sont enchaînées, au point de véritablement les séparer l’un de l’autre. Gemma, elle devrait sentir qu’elle a une chance d’être à nouveau heureuse sans lui. Ce n’est pas en repoussant l’inévitable qu’elle va réparer leur mariage. Elle ne fait que rendre la chose encore plus douloureuse, aussi bien pour elle que pour Gio. Tout aurait pu être simple si elle ne s’était pas mise en tête que son mari la trompait avec une autre. Mais c’est compliqué et Gio, il n’est même plus sûr de pouvoir divorcer un jour. Il comprend parfaitement les intentions de Pio, il sait que son frère cherchait sincèrement à lui remonter le moral. Sauf que Gio, il ne se sent bien que lorsqu’il met tous les invités à la porte. Il préfère largement être seul avec son frère, plutôt que de devoir boire avec des personnes qu’il connait à peine pour fêter un divorce qui n’est même pas encore prononcé. L’avantage, c’est qu’ils vont pouvoir se jeter sur le gâteau sans se soucier de savoir s’il y en aura assez pour tout le monde. « C’est vrai. Désolé d’être un frère ingrat. » Dit-il avant de rire, non sans ébouriffer les cheveux de son frère en signe de sa grande affection pour lui. Gio envisage déjà la possibilité de simplement couper le gâteau en deux quand Pio admet avoir mangé trop de bonbons. Est-ce que ça l’étonne ? Pas vraiment. Il n’empêche qu’il ne peut pas s’empêcher de faire une remarque sur le fait qu’un jour, le plus jeune des frères Esposito deviendra aussi le plus gros et le plus moche à force d’avaler trop de sucre. « Jaloux de quoi ? Tout le monde sait que je suis le plus réussi de nous trois. » Il bombe légèrement le torse avec fierté, sans être bien sérieux. Ils aiment bien se taquiner entre eux, se faire croire que l’un vaut mieux que les deux autres alors qu’en réalité, ils sont loin d’être des types prétentieux et égocentriques. En ce qui concerne Gio, il aime trop ses frères pour se croire supérieur à eux de quelque façon que ce soit. « Sois pas vexé. J’aime pas que t’es vexé. » Qu’il fait, les sourcils froncés. C’est facile à dire, venant du gars qui gâche une fête surprise. Gio s’excuse pour ne pas avoir eu la réaction escomptée, mais tente de faire comprendre à son frère pourquoi ce n’était pas une bonne idée. Dans le même temps, Gio se sert une part de gâteau. « C’est vrai que le gâteau rattrape tout. Il est excellent ! C’est toi qui l’as fait ? » Si oui, il veut que ce soit Pio qui fasse le prochain dessert pour le prochain repas de famille. À défaut de parler de lui et de son divorce qui n’avance pas, l’italien préfère s’intéresser à son frère. Le sourire que Pio lui offre a au moins le mérite de faire rire Gio. Il repose son assiette deux secondes, le temps de déboucher la bouteille de champagne que Pio lui tend. « Ok cool, je vais donc viser la fenêtre. » Qu’il dit en dirigeant le haut de la bouteille vers la fenêtre du salon. C'est pour rire, et il pense pouvoir retenir le bouchon avant que celui-ci n'aille défoncer la vitre. Sauf que Pio annonce que Jessica n'est pas morte et le bouchon part en même temps que la bombe. Gio n’avait pas prévu ce genre de révélation, ça le surprend un peu. « Merde. Attends, quoi !? » Par chance, le bouchon ne fait aucun dégât matériel. Gio regarde son frère avec de gros yeux, assez curieux d’écouter la suite. Il n’a même pas le temps de gérer l’information que Pio change de sujet. Giovanni, qui était jusque-là sur pause, finit par bouger. Il se lève pour servir deux coupes, s’en garde une pour lui, et reprend sa place sur le fauteuil. « J’ai pas l’impression. » Dit-il simplement. Il essaye de faire au plus court, parce que cette histoire de sosie l’intrigue bien plus. « Mais raconte. C'est quoi cette histoire de sosie ? C’était où ? Elle s'appelle Jessica aussi ? » Entre deux questions, Gio reprend une part de gâteau. Même s’il n’a pas fini la première. « C’est pas un peu bizarre que t’aies directement associé cette femme à Jessica ? J’veux dire… T’as bien compris qu’elle était partie et qu’elle reviendra jamais ? » Gio s’en veut d’être aussi dur dans le choix de ses mots et pourtant, ça lui semble important. La manière dont Pio aborde le sujet l’inquiète. Il n’a pas envie que ce sosie rouvre certaines blessures, ni même que son frère aille croire que sa femme soit à nouveau en vie.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    clapping (verb) repeatedly high-fiving yourself for someone else's accomplishments
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
Get this party started [Giovanni] Vide

Re: Get this party started [Giovanni] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Get this party started [Giovanni]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération