Wer macht der malin, falls in der ravin (Elijah)

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 605
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ※ Asher James ※ Giovanni Esposito ※ James Campbell ※ Rose Milligan ※ Kate Rhodes ※ Brane Malone

Wer macht der malin, falls in der ravin (Elijah) ✻ ( Dim 3 Mar - 18:15 )

Wer macht der malin, falls in der ravin
Calijah

Calie, en plus d'avoir une mémoire de poisson rouge, elle n'est pas organisée. Quoi qu'elle fasse, sa vie part toujours en roue libre. La brune pensait avoir donné son dernier cours ce matin, s'est déclarée en week-end un peu après midi. Elle est rentrée chez sa mère, a englouti le reste des pâtes au pesto de la veille, et troqué son jean contre son bas de pyjama. Malgré les copies à corriger et les cours à préparer, Calie a préféré s'échouer devant la télévision. Ne rien faire, c'est sa spécialité. Elle aime bien se laisser vivre, Calie. Ne penser à rien d'autre qu'à respirer pour ne pas mourir. Affalée dans le canapé, elle a laissé son âme être aspirée par les émissions de télé-réalité en toute allégresse. Ça la fait toujours glousser, et ça lui rappelle qu'elle trouvera toujours quelqu'un de plus stupide qu'elle. Liam, s'il prenait la peine de s'intéresser à la télé-réalité, il verrait que sa sœur n'est pas un cas si désespéré. En milieu d'après-midi, elle lève son royal postérieur et part en cuisine chasser de la nourriture. Elle charge ses bras de plusieurs paquets de gâteaux et d'un paquet de chips. Au passage, elle prend la peine de mettre son assiette sale du midi dans l'évier, histoire d'éviter à sa mère une crise cardiaque. Calie retourne dans le salon, reprend sa position initiale et se replonge dans son émission. Quelques heures plus tard, elle entend sa mère rentrer. Elle ne prend même pas le temps de retirer sa veste qu'elle râle déjà avec sa fille. Parce que Calie, elle a encore laissé traîner ses chaussures dans le hall d'entrée. Et quand elle voit la jeune femme avachie dans le canapé, entourée de miettes sucrées et salées, elle hurle. Calie, elle n'était pas prête. Elle sursaute violemment, porte une main à son petit cœur tout paniqué. Après quasiment deux mois de colocation, Calie s'est habituée aux remontrances de sa mère. La situation lui donne un peu l'impression d'être retournée dans le passé, durant ses années adolescentes. Ça lui donne aussi envie de retrouver son indépendance, et vite. Elle pourrait la retrouver, si elle n'avait pas constamment la flemme de chercher un appartement. En attendant, elle laisse sa mère vider son sac et range son bazar. Parmi tout ce qu'elle lui dit, Calie ne retient qu'une seule chose : son cours particulier. Calie, elle a complètement zappé cette histoire de cours particulier. Elle n'en donnait plus depuis longtemps, sans doute parce que plus personne ne s'intéresse à la langue allemande. La brune panique encore plus, abandonne tout ce qu'elle était en train de faire et court jusque dans sa chambre pour remettre son jean. Elle remet une fine couche de rouge à lèvres, attrape son sac à la volée et envoie tout son amour à sa tendre maman. Calie est en retard, donc Calie n'a pas le temps d'enlever les bouts de chips qui se sont coincés dans le canapé. La prof d'allemand se perd une dizaine de fois avant d'arriver chez Timothy avec une bonne demi-heure de retard. Toute essoufflée, elle s'excuse en boucle auprès du père de l'enfant. Ça n'a pas l'air de l'inquiéter mais pour Calie, c'est quasiment la fin du monde. « J'ai essayé de trouver une excuse pour expliquer mon retard mais en vrai, j'étais en train de saloper le canapé de ma mère en mangeant des chips. » Avoue-t-elle, les joues rougies par la honte. Vient-elle vraiment de dire tout haut la raison de son retard ? Apparemment. Alors elle se promet intérieurement de ne parler qu'en cas de force majeur à partir de cet instant. Calie et Tim s'installent dans la salle à manger. Elle l'a déjà rencontré une fois auparavant. Cette première rencontre a permis de fixer les objectifs à atteindre et de savoir où en était Tim dans son apprentissage. Ensuite, Calie devait préparer le premier cours. Mais comme elle a oublié, elle vient les mains vides. Heureusement, elle improvise comme une reine. Calie passe l'heure entière à expliquer le fonctionnement de la langue allemande, avec sa grammaire parfois complexe et sa règle d'or du verbe en deuxième position. À la fin du cours, elle part à la recherche du père de Tim, lui annonce avoir terminé la leçon, et quitte la maison avec plus de légèreté que lorsqu'elle y est entrée. Calie, elle croit bêtement qu'elle va pouvoir rentrer chez elle et reprendre ses activités dénuées de sens. Seulement, elle doit faire face à une voiture capricieuse qui refuse de démarrer. Elle appelle sa mère, qui lui dit d'appeler une dépanneuse. Sauf qu'il est tard et que personne ne répond. Le temps d'un instant, elle hésite à soulever le capot de la voiture elle-même. Elle se souvient à temps qu'elle n'a absolument aucune connaissance en matière de mécanique et se résout donc à sonner à la porte des Livingston. « Bonsoiiiiiir. C'est encore moiiiii. Je suis là pour le deuxième cours de Tim ! » Qu'elle fait avec un rire forcé. Calie se racle la gorge, consciente du très mauvais goût de ce qu'elle pense être une blague. « Ma voiture est en panne, elle ne veut pas démarrer. Donc je suis un peu bloquée. Vous ne seriez pas mécanicien à tout hasard ? Je vous jure que je ne vous fais pas le coup de la panne. » Diantre. Elle est gênée, Calie. Gênée de sa propre personne, de ne pas savoir tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Elijah Livingston
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 28/02/2019
›› Commérages : 29
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : james lord mcavoy
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), & nova hamilton (o. holt)

Re: Wer macht der malin, falls in der ravin (Elijah) ✻ ( Mar 5 Mar - 12:16 )


Calie & Elijah

WER MACHT DER MALIN, FALLS IN DER RAVIN


Aujourd'hui, Elijah aurait dû consacrer sa journée à bosser sur ses diapositives. Il sait pertinemment à quel point il galère quand il s'agit de faire un PowerPoint, suffit qu'il déplace une image de trois millimètres pour que le texte parte totalement en vrille. Et lui, ça l'agace beaucoup trop. Il n'a pas la patience pour tous ces machins, il préférerait même donner son cours sans support visuel, mais il se rend bien compte qu'une méthode pareille suffirait à faire disparaître un à un les étudiants déjà assez courageux pour suivre ses interminables monologues. Sauf qu'Eli, il n'est pas du tout en train de travailler ses cours pour l'Université. À la place, il est assis sur le sol du salon devant une pile immense de CD's qu'il essaie de trier depuis que Timothy lui a fait remarquer qu'il n'en utilise même pas la moitié. L'ado est quant-à lui étalé dans le canapé, occupé à faire des mots croisés à la vitesse de la lumière tout en jugeant un Elijah totalement dépassé par ce surplus de boitier dont une dizaine sont, en plus, cassés. «  Peut-être que si tu les rangeais par ordre alphabétique aussi et pas par genre, tu t'y retrouverais mieux. » Eli se retourne vers Tim d'un air presque choqué. « C'était toi ! Je savais que tous les aliments du frigo avaient changé de place et que j'étais pas en train de virer fou. Tim, c'est moi qui m'occupe du rangement dans cette maison et toi, occupe-toi de jouer ton rôle d'adolescent. » En guise de réponse, l'ado hausse les épaules avant de jeter son carnet de mot croisés sur le canapé pour le rejoindre à quatre pattes devant la pile de CD's. Il en prend un, le regarde longuement, puis le balance par-dessus son épaule. « Je rêve ou tu viens de jeter Wham ? » «  Écouter Wham en dehors des fêtes de Noël est un crime contre l'humanité. Je refuse de vivre dans une maison qui diffuse du Wham. » Après avoir fusillé Timothy du regard, Elijah se lève péniblement du sol en va récupérer son précieux Wham pour aller le placer sur la pile des "à garder". C'est la plus haute des deux, il n'y a que deux compilations de chansons achetées sur un coup de tête qui figurent pour le moment dans ceux dont il devrait se débarrasser. Parce qu'il est comme ça l'écossais, il a toujours eu du mal à se défaire de ses affaires alors que Tim, il n'hésite pas à jeter tout ce dont il ne se sert plus. C'est comme ça qu'Eli a déjà retrouvé des bouquins de classe dans la poubelle, ou encore son diplôme à lui dans la corbeille à papiers parce que selon Tim, tout le monde sait qu'il est prof et il n'a pas besoin d'un bout de papier pour le prouver. Après s'être assuré que sa pile de CD's n'allait pas s'écrouler, il entend qu'on toque à la porte et voit les yeux de l'adolescent s'ouvrir comme deux soucoupes. Le cours d'allemand, il avait presque oublié. Faut dire que ça fait un petit moment qu'il attend la prof, si longtemps qu'il a bien vite fini par se laisser emporter dans une activité totalement sans intérêt. Tim s'éclipse dans sa chambre pendant qu'Elijah va ouvrir à Mlle Washington, si il se rappelle bien de ce que lui a dit le gamin. L'excuse de cette dernière le surprend et le fait sourire. « Tant que c'est pas le mien, on a déjà assez de mies de biscuits dans les plis que pour créer un nouvel écosystème. » Fascinant, Elijah. Au même moment, la pile "à garder" s'écroule derrière lui et vient envahir le salon d'une dizaine de boîtiers cassés ou en très mauvais état. Armés de cahiers vierges, Timothy enjambe les cadavres de CD's avant d'aller s'installer à la table du salon. «  Je te l'avais dit Elijah, c'est la faute de Wham.» Il regarde la prof de Timothy d'un air mal à l'aise avant de se mettre sur le coté pour la laisser entrer. « Je vous laisse bosser. » Dernier sourire un peu forcé avant qu'enfin, il ne se mette à travailler sur ses fichues diapositives. Tant pis pour les CD's, ça attendra le moment où il ne sera plus trop découragé que pour s'y remettre. Une heure passée à regarder sur Google comment gérer comme un pro le diaporama sans finir par ouvrir sa galerie de photos perso par erreur, chose qui est déjà arrivée une fois et qui a bien fait rire les élèves de son cours. C'est que ça doit être plutôt cocasse de découvrir son prof d'astronomie en maillot de bain qui pose devant un pédalo après être tombé la tête première dans l'eau. Ça aussi, il finit par abandonner. Aujourd'hui, Elijah comprend qu'il n'arrivera à rien et préfère retourner dans le salon pour saluer Mlle Washington après son cours donné à Timothy. Il espère qu'il ne l'a pas rendue chèvre elle aussi, faut croire qu'il est pas mal en forme aujourd'hui son gamin. Il ferme la porte après un rapide signe de la main puis va aussitôt s'affaler dans le canapé. Il allume la télé, Netflix, et vient à peine de lancer le dernier épisode de Walking Dead qu'on sonne une nouvelle fois à la porte. Si tard ? Intrigué, il va ouvrir et hausse un sourcil en voyant la prof de Tim déjà de retour. « Déjà ? Il a été si mauvais qu'il lui en faut deux par jours ? » Il sait qu'elle plaisante alors tout de suite, il rentre dans le jeu. Tim n'a beau avoir que onze ans, c'est une tête ce gamin avec son QI de 127, 128, quelque chose dans le genre. Mais non, c'est la voiture. « Huuumm. » Si Elijah est mécanicien ? Pas du tout, du tout du tout. Mais il peut essayer, ça ne doit pas être si compliqué si ? Puis c'est qu'elle arrive à le faire rire avec ses justifications, il ne peut décidément pas la laisser dans la mouise à une heure si avancée de la soirée. « Je vais jeter un coup d'oeil, ça doit pas être bien grave. » Il sort de la maison et suit la brune jusqu'à sa voiture dont le capot est déjà ouvert. Un seul coup d'oeil à l'intérieur suffit à lui faire comprendre que jamais il n'arrivera à le faire redémarrer, ce moteur. Il essaie un truc, chipote à des câbles, lui demande de ré-essayer, mais rien. « Bon, ok, j'ai un aveu un peu nul à vous faire. La seule connaissance que j'ai en matière de voitures, elle vient des films et des séries que j'ai vus. D'habitude ile gars connecte deux câbles et tout fonctionne mais là... Je rêve où il vient d'y avoir une étincelle ? » Il regarde l'heure sur son téléphone et comprend qu'il sera impossible d'avoir une dépanneuse pour aujourd'hui. Eli, il se gratte la tête pour essayer de trouver une solution. « Des câbles, ça ça pourrait marcher ! Les miens sont juste... » Il soupire. « En Écosse. » Bien joué Eli, un vrai gentleman du début jusqu'à la fin. Décidément, elle va vraiment finir par se dire qu'il n'est doué pour absolument rien. « Je commence à tomber à court d'idées alors.. Vous voulez rentrer ? Le temps qu'on arrive à contacter quelqu'un, ou à trouver miraculeusement la réponse sur Google. » Google, le meilleur ami d'Elijah.


AVENGEDINCHAINS


You know she beat me at darts and then she beat me at pool And then she kissed me like there was nobody else in the room. I could have that voice playing on repeat for a week.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 605
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ※ Asher James ※ Giovanni Esposito ※ James Campbell ※ Rose Milligan ※ Kate Rhodes ※ Brane Malone

Re: Wer macht der malin, falls in der ravin (Elijah) ✻ ( Mar 12 Mar - 17:20 )

Wer macht der malin, falls in der ravin
Calijah

Depuis sa naissance, Calie est un boulet. À force de se demander pourquoi, la brune est simplement partie du principe que les dieux grecs s'acharnent sur elle sans aucune raison particulière. Même si elle fait souvent des trucs stupides, elle n'a pas plus que ça l'impression de les provoquer. Par exemple, aujourd'hui : ce n'est pas parce qu'elle était en retard pour son cours particulier qu'ils devaient se sentir obligés de saboter sa voiture. Elle ne comprend pas, Calie. Elle ne comprend pas pourquoi sa voiture est en panne, et plus grave encore, elle ne comprend rien à la mécanique. Cette voiture est de toute façon tellement vieille qu'un rien la contrarie. S'il faut, ce ne sont pas les dieux grecs, les responsables. Peut-être que cette voiture a simplement décidé qu'il était temps pour elle de tirer sa révérence. Ça ne l'arrange pas vraiment, Calie. Elle se retrouve coincée dans un quartier qu'elle ne connait pas, sans aucun moyen de rentrer chez elle. Alors après un bref moment d'hésitation, elle retourne chercher de l'aide auprès du père de Timothy. Son envie de plaisanter lui vient comme une envie d'uriner, et face à la réaction du père, elle se sent confuse. « Euh... » Calie, elle a toujours du mal à comprendre quand les gens rentrent dans son jeu. Sur le coup, elle ne sait pas s'il sait qu'elle plaisante, ou s'il se questionne vraiment sur l'intelligence de son fils. Fils qui a un QI supérieur à la normale, par ailleurs. Pour une personne aussi simple que Calie, c'est parfois déstabilisant. La brune ne cherche pas à poursuivre la blague, et annonce son problème sans plus de préambule. Il ne lui dit pas s'il est mécanicien, mais accepte quand même de jeter un œil à la voiture. « À votre place, j'en serais pas si sûre. Cette voiture est aussi vieille que moi ! » Elle ne dira pas son âge parce que les dames ne dévoilent jamais leur âge. Calie resserre son manteau contre elle et guide le père de Tim jusqu'au véhicule. Elle l'observe faire, pleine d'espoir. Son espoir s'évapore bien vite quand il admet n'avoir aucune idée de ce qu'il fait. « Ah bon, il y a eu une étincelle ? » Demande Calie en se penchant au-dessus du moteur pour la voir de ses propres yeux. Il propose l'idée des câbles et ça, ça lui semble être une bonne idée. Sauf qu'il n'a pas de câbles. « Vous êtes en train de jouer au yoyo avec mes émotions, Monsieur Livingston. » Elle lâche ça d'un air faussement sévère, non sans un soupir. « Vous venez d'Écosse alors ? C'est beau l'Écosse ? Il paraît qu'il pleut tout le temps et en ce qui me concerne, j'aime pas trop la pluie. Bon après, j'aime pas trop le soleil non plus. » Calie, elle est compliquée en matière de saison. Le père de Tim propose de rentrer à l'intérieur et dans l'immédiat, Calie n'a rien de mieux à proposer. Alors elle accepte et se laisse gentiment accompagnée à l'intérieur de la maison. « En réalité, je pourrais appeler ma mère. Le souci, c'est que c'est sa voiture, donc je ne sais pas comment elle pourrait venir me chercher. » La brune parle un peu trop de sa maman, aujourd'hui. Calie suit le père de Tim partout où il va, sans jamais oser retirer son manteau. « Vous pensez vraiment que Google va nous aider ? Je pense qu'à moins de faire sortir un joli mécanicien de son moteur de recherche, il ne va pas être utile. À la rigueur, je veux bien faire confiance à... » Calie n'a pas le temps de finir sa phrase qu'elle se prend les pieds dans le tapis et s'échoue lamentablement sur le sol. « Oh merde... » Un goût de métal réveille ses papilles, ce qui explique probablement les tâches de sang sur le tapis. Calie, quand elle tombe, elle le fait toujours dans les règles de l'art. Elle porte une main à sa lèvre blessée et se redresse tant bien que mal. « Vous n'êtes pas mécanicien, mais vous êtes peut-être médecin ? » Se hasarde-t-elle, amusée. « Moi aussi j'ai un aveu un peu nul. Je crois que je me suis fâchée avec les dieux grecs à un moment dans ma vie. C'est vrai que dernièrement, j'ai un peu enchaîné les boulettes. Je pense qu'ils me le font payer et on ne va pas se mentir, ça devient très pénible. Ou alors... Les astres sont mal alignés. Est-ce qu'on peut faire comme si je n'étais jamais tombée ? » Calie secoue la tête et plonge la main dans l'une des poches de son manteau pour en sortir un mouchoir. Elle le presse contre sa lèvre et grimace un peu. C'est qu'elle l'a bien explosée cette lèvre.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Wer macht der malin, falls in der ravin (Elijah) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Wer macht der malin, falls in der ravin (Elijah)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération