I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Sebastian Pryce
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 396
›› Pseudo : Lempika./Laurine
›› Célébrité : Cole Cupcake Sprouse
I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN Vide

I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN ✻ ( Sam 9 Mar - 21:40 )

I need a minute to get my head straight ✻✻✻ Sebastian se sent bien dans ses baskets. Pour une fois, tout se passe relativement bien dans sa vie personnelle. Tout du moins, il n'y a rien qui le touche personnellement. Alors, depuis plusieurs jours, il ne se plaint pas. Il descend même avec un petit sourire les poubelles de la colocation. Il nettoie l'appartement en chantant, faisant un remake de blanche-neige et les nains. Néanmoins, sa voix ne semble pas attirée les animaux de Cap Harbor. Il n'y a que Chaussette, qui ne ressemble plus à un chaton, qui le regarde faire, bayant toutes les dix minutes. Pas grave. Le nettoyage, ça ne le dérange pas.  Par contre, il est beaucoup moins content de savoir que des personnes dans son entourage ne vont pas bien. Il pense notamment à la soeur d'Andy, qui a perdu quelqu'un de proche. Mais aussi à Holia. Sa Holia. Il l'avait croisé au fast-food du coin, se faisant vomir comme avant. Elle était retombé dans ses vieux démons et le brun, il avait énormément de mal à voir la femme qu'il aimait dans cet état. Son coeur se déchirait un peu plus. Cependant, il était démuni. Incapable de savoir quoi faire. Incapable de savoir comment s'y prendre. Il avait tenté de la faire sourire, de lui changer les idées, mais Sebastian, il n'avait jamais traversé une épreuve pareille. Il n'avait jamais, véritablement, pleuré la mort de quelqu'un. Et, dans son fort intérieur, il priait pour que ce jour n'arrive jamais. Une prière vaine cependant. Le Pryce avait besoin de conseils. Bien qu'il est pensé appeler Jojo pour les avoir, parce qu'une femme comprendra toujours mieux une femme, il avait fini par changer de cap et appeler Declan. Une discussion brève et un simple rendez-vous au Silvelake Bar. La discussion commencerait seulement là-bas. « Le fréroooooooooot. » Le plus jeune des Pryce fait une accolade au Pryce troisième du nom. Il aura même droit à la joue pincer parce que Seb, il était vraiment heureux de pouvoir avoir Declan rien que pour lui. « Bien ou bien ta semaine ? » Il a pas trop le choix, le pauvre, mais c'est bien aussi, de voir les choses de façons positives. Non ? « J'ai vu que tu avais fait une mini histoire pour William. J'suis jaloux. Comment tu fais pour aussi bien dessiner ? » Lui, il arrive pas toujours à obtenir de beaux résultat. Pourtant, il a essayer de marcher sur les pas de son grand frère. Il l'a très souvent regarder dessiner, s'imaginant faire pareil. Mais souvent, il faisait un gros caca comparé à ce qu'avait produit Declan. « Enfin ... Bière ? » Boisson faible, mais c'était peut-être mieux ainsi, dans le fond. Si Sebastian voulait aborder et parler de sujets sérieux, c'était ce qu'il y avait de plus sûr. Un Declan saoul, et un Sebastian qui l'ait tout autant, c'est pas ce qu'il y a de plus beau à voir. L'avantage, c'est qu'ils ne risquent pas de s'ennuyer. « T'es toujours célibataire ? » Grande question. Declan, on l'impression qu'il ne va jamais présenter quelqu'un à la famille. Mais dans ce jeu là, Seb n'est pas mieux placer non plus. « Tu te souviens de Holia ? » Son ex-petite-amie. Celle avec qui il a partagé de longs mois heureux avant que leurs vies respectives ne prennent des chemins différents, par sa faute. « Je l'ai recroisé, y'a peu, et elle va pas très bien. » Elle est même dans le fin fond du gouffre. Mais l'échelle du brun n'est pas suffisamment grande pour permettre à la jeune femme de remonter la pente. « Elle a perdu quelqu'un de proche, et je sais pas trop comment l'aider. Parce que je lui dois bien ça, tu vois. Elle a plus vraiment personne autour d'elle pour la soutenir. » Et c'est triste. Ca l'attriste, lui. « Et en même temps, je suis pas certain qu'elle veuille de mon aide vu comment ça s'est terminé entre nous. » Seb grimace un peu. « Je vous l'ai pas dit parce que j'avais un peu honte, mais elle était enceinte quand j'ai rompu. Elle a perdu le bébé le même jour ... » Le Pryce, il regarde ses mains. Il ose pas trop faire face aux regard de Declan pour le coup. Il ne sait pas la réaction qu'il va avoir et, pour le coup, ceci lui fait peur.


From dust till dawn ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.

image host
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Declan Pryce
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/09/2018
›› Commérages : 47
›› Pseudo : Mamie Jeanne
›› Célébrité : Ansel Elgort
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❆ Sarah Miller ❆ Julia Wells ❆ Pio Esposito ❆ Martin Palmer ❆ Emmy Nelson-Riley ❆ Oscar Pierce ❆ Dan Fumero
I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN Vide

Re: I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN ✻ ( Dim 31 Mar - 18:21 )












Depuis des jours je cherchais une excuse acceptable pour zapper la soirée du boulot. C’était une soirée importante, et en même temps elle ne servait pas à grand-chose. C’était juste histoire de récupérer de l’argent pour financer les futurs projets, mais je n’étais jamais à l’aise avec ça, mais heureusement Seb avait entendu mon appel à l’aide mental. Des fois je me demandais vraiment si dans nos cerveaux on avait pas une fréquence spéciale pour les Pryce pour téléphoner au bon moment. Alors d’accord Seb, voulait juste aller boire un verre, mais auprès de mes collègues et de ma direction j’enjolivais un peu les trucs en disant qu’il avait vraiment besoin de moi et que même si cela me faisait vraiment de la peine de louper la soirée, je n’avais pas le choix. D’ailleurs je ne me faisais pas prier. Dès qu’il était l’heure de rejoindre Seb au bar, je partais directement. Ciao les gars, je me cassais vers des contrées lointaine. Tellement lointaine que j’avais réussi à arriver avant Seb.  « Le fréroooooooooot. » J’étais heureux de le voir et de profiter d’un moment juste entre nous. Et si j’étais pour le câlin, le tirage de joue je n’étais pas trop d’accord. « Tu me tires encore les joues comme mamie et je te fais avaler tes cheveux » Je disais cela avec beaucoup d’amour en tirant moi-même sur sa joue. Embêter Seb c’était magique, parce qu’au final lui et moi on était pareil. On se menaçait et puis on ne faisait jamais rien parce que notre attention était attiré par autre chose. C’était beau l’amour. « Bien ou bien ta semaine ? » Alors ça c’était une question difficile et j’aurai besoin de sérieusement y réfléchir avant de pouvoir répondre. « J'ai vu que tu avais fait une mini histoire pour William. J'suis jaloux. Comment tu fais pour aussi bien dessiner ? » Je haussais les épaules, plutôt fier de moi et de mon idée « Que veux tu, c’est le talent, mais je pourrais t’apprendre si tu veux. Mais en vrai on peut numériser tout ça et en faire un film et c’est la que ton génie pourrait intervenir » Avoir le support papier avec les dessins et le support vidéo pour le garder pour le restant de nos jours pour faire plaisir à tout le monde, c’était plutôt pas mal. « Enfin ... Bière ? » Oui j’étais d’accord avec ça. « Je dirais même plus, bière » Est que Seb et moi on pouvait être Dupont et Dupond ? Oui complètement. « T'es toujours célibataire ? » Le jour où je présenterais quelqu’un à la famille on pourrait faire une fête. Je n’étais pas encore apte à me poser. « Je suis un papillon Sebastian. Je butine et je récolte le nectar. » Cette phrase que je pensais poétique était en fait très sale et j’avais un peu honte, mais tant pis. « Tu te souviens de Holia ? » Tout en essayant de capter l’attention du barman pour avoir nos consommation, je lui faisais oui de la tête. Autant j’oubliais mes copines, mais pas ceux de Seb. Ni les copains de Joan. Bien que pour Joan ça se limitait à Peter et Paul. « Je l'ai recroisé, y'a peu, et elle va pas très bien. » Oh merde. Alors ça ce n’était vraiment pas cool. « Qu’est ce qui lui arrive ? T’as pu parler avec elle ? » Parce qu’après tout il aurait pu apprendre tout cela de quelqu’un d’autre. « Elle a perdu quelqu'un de proche, et je sais pas trop comment l'aider. Parce que je lui dois bien ça, tu vois. Elle a plus vraiment personne autour d'elle pour la soutenir. » Ce n’était pas une situation facile effectivement et c’était dans ce genre de moment que je me rendais compte à quel point on avait de la chance d’être des Pryce. Parce que pas un jour ne se passait sans qu’on s’envoie des messages ou qu’on se téléphone. Même si c’était pour ne rien dire. « Je veux pas te décevoir, mais on ne trouve jamais les bons mots pour réconforter quelqu’un. Si elle n’est pas prête pour cela elle ne voudra pas les entendre. Je pense qu’à ce niveau être là pour elle c’était déjà une excellente chose. » Après c’était à Holia d’accepter le reste. Peut-être qu’elle voudrait être seule, peut-être qu’elle aurait besoin de Seb. On ne pouvait pas prévoir malheureusement et je comprenais que dans sa position mon frère pouvait se sentir impuissant. « Et en même temps, je suis pas certain qu'elle veuille de mon aide vu comment ça s'est terminé entre nous. » Cela c’était si mal terminée que cela ? « Ah ouais ? Dans ma tête ça s’était mal fini, mais comme toute rupture. Il s’est passé autre chose ? » Soit c’était quelque chose que Seb nous avait jamais dit, soit c’était moi qui avait complètement occulté les faits. « Je vous l'ai pas dit parce que j'avais un peu honte, mais elle était enceinte quand j'ai rompu. Elle a perdu le bébé le même jour ... » Oh wooow, je n’étais pas prêt pour ce genre de révélation. Finalement je n’avais pas vraiment menti au boulot en disant que mon petit frère avait absolument besoin de moi. « Mais genre t’as rompu avec elle parce qu’elle était enceinte ? Ou tu l’a appris plus tard ? » Oui pour moi cela avait de l’importante. Enfin pas tant que ça au final. « Tu sais quoi, c’est pas le plus important. Déjà je me sens désolé pour Holia et surtout pour toi. T’as gardé ça pour toi pendant des années et ça n’a pas du être facile » En tant que grand frère je me sentais coupable de ne pas avoir sur détecter la détresse de Seb et je me demandais si Joan était au courant. « Puis surtout rien de tout cela n’est de ta faute. Même si tu étais resté avec elle, les choses n’auraient pas été différentes. J’avais tendance à croire à la destinée, que tout était écrit et qu’on avait juste à suivre le chemin. « Vous arrivez quand même à discuter sans soucis ? Enfin je veux dire vous êtes amis maintenant non ? » A moins qu’il y ait encore des choses à apprendre.



lumos maxima


† When i die yeah you know i'll be ready to go


I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Sebastian Pryce
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 396
›› Pseudo : Lempika./Laurine
›› Célébrité : Cole Cupcake Sprouse
I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN Vide

Re: I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN ✻ ( Mar 7 Mai - 22:52 )

I need a minute to get my head straight ✻✻✻ Sebastian adore rire, faire des conneries et écouter ce que disent les gens autour de lui. Néanmoins, il a souvent du mal à s'ouvrir entièrement aux autres. Il garde toujours une part de mystère comme s'il avait peur que le regard des autres envers lui change. Pourtant, aujourd'hui, il est bel et bien obligé de poser certains bagages, si ce n'est tous les bagages qu'il a accumulés vis à vis de sa famille. Des non-dits, des bêtises qu'il dissimule, des actes qu'il ne veut pas avouer. « Tu me tires encore les joues comme mamie et je te fais avaler tes cheveux » Hey ! Non. Il a de trop beaux cheveux pour être manger. Se serait de l'irrespect. « T'adores ça, petit coquin ! » Tout le monde le sait. Ca se plaint, mais au fond, ne pas avoir cette petite joue tirer, ça le rendrait extrêmement triste. Sebastian ne faisait qu'une bonne action. Probablement même, sa seule et unique bonne action du jour. Tout comme son frère l'a fait, en dessinant un livre pour William. « Que veux tu, c’est le talent, mais je pourrais t’apprendre si tu veux. Mais en vrai on peut numériser tout ça et en faire un film et c’est la que ton génie pourrait intervenir » OH ! Ses yeux pétillent d'un seul coup. « Je suis partant pour le film. J'aime. Je veux ! Je signe où ? » Il n'est pas très compliqué à convaincre le Pryce. On pourrait lui demander de faire un chèque de mille dollars que se serait la même chose. Quoi que ... Non. Il n'y a que pour William qu'il veut bien faire des choses les yeux fermés. Un bébé, ça ne peut pas le berner. « Je dirais même plus, bière » Adjugé, vendu ! Il appelle un serveur et fait part de leur commande. « Je suis un papillon Sebastian. Je butine et je récolte le nectar. » Certes. C'est tout à son honneur d'avoir un physique et une technique de drague parfaite. Mais Declan souhaite-t'il réellement voguer de fleurs en fleurs infiniment ? « Tu veux pas te poser ? » Genre ... D'ici un ou deux ans ? Sebastian a du mal à comprendre que son grand frère ne veuille pas rester une partie de sa vie, voir sa vie entière avec une même personne. Lui, il a toujours ce regret d'avoir foutu en l'air son parfait petit avenir avec Holia, par exemple. Il ne voit que par elle, n'aime qu'elle mais ne peut malheureusement plus le lui dire. Il pourrait tenter, mais il n'a pas envie de se prendre le râteau de l'année. voir même du siècle, à ce tarif. « Qu’est ce qui lui arrive ? T’as pu parler avec elle ? » Sebastian prend le temps de poser le contexte. Holia, son ancienne petite-amie, a perdu son meilleur ami et confident. Elle est perdu. Sebastian tente de la ramasser à la petite cuillère mais cette sorte de couverts n'est même pas suffisante. « Je veux pas te décevoir, mais on ne trouve jamais les bons mots pour réconforter quelqu’un. Si elle n’est pas prête pour cela elle ne voudra pas les entendre. Je pense qu’à ce niveau être là pour elle c’était déjà une excellente chose. » Oui. Surement. Son frère a toujours été de bons conseils alors il le croit. S'il dit qu'être présent à côté peut être suffisant, alors Sebastian s'appliquera à le faire. Toutefois, il a des doutes sur le fait qu'elle veuille l'avoir auprès de lui. Après tout, il est son ex, et les choses ne se sont pas finis extrêmement bien entre eux. « Ah ouais ? Dans ma tête ça s’était mal fini, mais comme toute rupture. Il s’est passé autre chose ? » Oui. Le brun souffle, regarde dehors à travers la vitre. Les bagages dont il parlait, c'est le moment de les poser à terre. Holia était enceinte de lui. Elle a perdu l'enfant. Il s'est séparé d'elle. « Mais genre t’as rompu avec elle parce qu’elle était enceinte ? Ou tu l’a appris plus tard ? » Quoi ? Non. « Je suis pas irresponsable à ce point Dédé ! » Il est un peu déçu de savoir que son frère puisse croire qu'il est capable de laisser son ancienne petite-amie se débrouiller avec un gosse alors qu'il est en partie responsable de cette grossesse. « J'ai plus ou moins cassé avec elle après qu'elle ait fait une fausse-couche. » Le plus ou moins correspondant au fait qu'ils n'ont jamais eu de réelles discussions. « Tu sais quoi, c’est pas le plus important. Déjà je me sens désolé pour Holia et surtout pour toi. T’as gardé ça pour toi pendant des années et ça n’a pas du être facile » Sebastian hausse les épaules. Il ne veut pas que Declan ressente de la pitié. S'il l'a caché, c'était pour des raisons personnelles : Déjà parce qu'il ne voulait pas se faire gronder par ses parents au vue de son jeune âge. Aussi parce qu'il avait honte. Et enfin, parce que toute cette histoire allait bien loin et qu'il risquait beaucoup plus que la perte de la femme de sa vie et de son enfant. « Puis surtout rien de tout cela n’est de ta faute. Même si tu étais resté avec elle, les choses n’auraient pas été différentes. Si, bien-sûr que si. « Tu diras plus ça dans quelques minutes ... » qu'il souffle. « Vous arrivez quand même à discuter sans soucis ? Enfin je veux dire vous êtes amis maintenant non ? » Heu. Ils sont un peu comme chien et chat. Ils ne s'entendent que sur de rares points. « Pas vraiment ... » Il grimace un peu, de gêne. « Elle me fait plus confiance. Puis, elle croit que je fais ça pour pouvoir lui faire du mal à nouveau. En soit, je peux pas lui en vouloir de penser ainsi vu comment je l'ai déçue. » Le premier bagage était partie, le deuxième allait faire de même. « Tu te souviens, quand je me suis retrouvé à l'hôpital, parce que j'avais été roué de coups ? J'avais dit que c'était des gars de l'université qui m'avait fait ça. » Un moment très peu glorieux pour lui. « Bah c'était faux. » Il baisse le regard, regardant sa bière vibrer avec les sons autours d'eux. « Je trempais dans un truc pas louche, pour me faire un peu d'argent de poche ... Quand Holia m'a annoncé la nouvelle, j'ai voulu arrêter mes conneries. Ca leur a pas plu, alors ils m'ont tapés et ils ont été faire la même chose à Holia pour être certain que le message soit compris. » Sa voix se casse un peu à la fin. Les émotions sont grandes et il est certain que Declan va être déçu de lui au point de ne plus le vouloir comme frère. « Holia a été hospitalisé en même temps que moi et ... Je lui ai plus jamais reparlé avant il y a peu. » Voilà. Il a tout dit. Maintenant, il se recroqueville un peu sur lui-même, prêt à se faire taper sur les doigts.


From dust till dawn ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.

image host
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Declan Pryce
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 24/09/2018
›› Commérages : 47
›› Pseudo : Mamie Jeanne
›› Célébrité : Ansel Elgort
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❆ Sarah Miller ❆ Julia Wells ❆ Pio Esposito ❆ Martin Palmer ❆ Emmy Nelson-Riley ❆ Oscar Pierce ❆ Dan Fumero
I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN Vide

Re: I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN ✻ ( Dim 26 Mai - 11:10 )












Contrairement à ce que pouvais penser Seb, non je n’aimais pas qu’on me tire les joues comme mamie pouvait le faire si souvent. Je voulais qu’on les laisse tranquille, qu’on puisse les laisser vivre leur vie tranquillement. Heureusement Seb avait la chance que je sois un grand frère en or, parce que même s’il me tirait les joues, j’étais d’accord pour le faire participer à mon projet, même le faire grandir grâce à ses talents de monteur vidéo et tout ça. A nous deux, on pourrait faire quelque chose de grandiose pour l’anniversaire de William et faire pleurer Joan de bonheur puissance mille. Après ça, presque personne ne pourrait rivaliser avec nous au niveau des cadeaux d’anniversaires. On serait les maîtres absolus et cette idée me plaisait bien. Tout comme l’idée d’être célibataire et de butiner de fleurs en fleurs. « Tu veux pas te poser ? » Je ne m’étais jamais vraiment poser la question. Est ce que j’avais envie de me poser ? Peut-être un jour oui, là tout de suite non. « Un jour oui je vais me poser, mais pour l’instant je suis pas pressé » Mais cela m’interroger sur les intentions de Seb’, peut-être que lui rêver de trouver la femme de sa vie. Peut-être même qu’il l’avait déjà trouvé. Je ne savais pas trop, mais il me parlait d’Holia et tout de suite ma concentration était à son maximum. Je m’attendais à beaucoup de choses, mais certainement pas à ça. Déjà je me sentais désolé pour elle et pour l’ami qu’elle venait de perdre, mais surtout j’étais sur le cul d’apprendre qu’elle avait pu être enceinte de Seb. Je ne dirais pas que je me sentais vexé de ne l’apprendre que maintenant, mais presque. Mais ma personne n’était pas important, c’était Seb qui était important à l’heure actuelle et c’était pas cool de ma part, mais je posais quand même la question. Est ce qu’il avait quitté Holia parce qu’elle était enceinte ? « Je suis pas irresponsable à ce point Dédé ! » Cela me rassurait et je me sentais mal d’avoir douté de Seb’ même l’espace de quelques secondes. [color=teal] « Désolé Seb’, mais fallait que je pose la question et j’imagine que ça s’est mal passé sinon j’aurai été un tonton heureux » [\color] Et cela me rendait triste avant même de connaître l’histoire. Pour Holia et surtout pour Seb’, parce qu’il avait vécu tout cela tout seul au lieu de s’appuyer sur nous. « J'ai plus ou moins cassé avec elle après qu'elle ait fait une fausse-couche. » Plus ou moins ? C’était quoi cette histoire encore ? Quand on rompait avec quelqu’un on était plutôt sur de soi non ? « Tu aurais du nous en parler pour qu’on puisse être là pour toi » Et aussi un peu pour Holia. Mais surtout dans cette histoire Seb n’avait pas à se sentir coupable de quoique ce soit ! Il avait sûrement fait ce qu’il avait pu, après le reste appartenait au destin. « Tu diras plus ça dans quelques minutes ... » Quoi ? Qu’est ce qu’il sous entendait par là ? « De quoi tu parle exactement ? » Parce que mon sens, quoi qu’il puise dire ou avouer je continuerais à penser que rien n’était de sa faute dans cette histoire. Ce n’était pas comme si il avait poussé Holia à faire une fausse couche. Mais surtout, est ce qu’ils arrivaient à se parler ? Parce que c’était peut-être ça le nœud de tout le problème. « Pas vraiment ... » Cela ne présageait rien de bon au final. « Elle me fait plus confiance. Puis, elle croit que je fais ça pour pouvoir lui faire du mal à nouveau. En soit, je peux pas lui en vouloir de penser ainsi vu comment je l'ai déçue. » Alors la Seb venait de me perdre en deux secondes. Pourquoi Holia voudrait penser cela ? D’accord ils avaient rompu, mais ce n’était pas intentionnel. C’était ce qui arrivait à des milliers de couples, alors de là à penser qu’il souhaitait recommencer c’était fort de café. « Mais enfin, cela n’a aucun sens. Si t’avais vraiment voulu lui faire du mal, t’aurai gardé tes distances » Vraiment je ne comprenais pas tout ce qui était en train de se passer. « Tu te souviens, quand je me suis retrouvé à l'hôpital, parce que j'avais été roué de coups ? J'avais dit que c'était des gars de l'université qui m'avait fait ça. » Je m’en souvenais beaucoup trop bien même. J’avais voulu remuer toute la ville pour retrouver ces gars, avant d eme rendre compte que c’était inutile et que je ne faisais pas le poids. « Bah c'était faux. » Je n’étais pas sûr d’avoir bien compris ses derniers mots. « Pardon ? » Vraiment là j’avais besoin d’explications. « Je trempais dans un truc pas louche, pour me faire un peu d'argent de poche ... Quand Holia m'a annoncé la nouvelle, j'ai voulu arrêter mes conneries. Ca leur a pas plu, alors ils m'ont tapés et ils ont été faire la même chose à Holia pour être certain que le message soit compris. » Oh doux Jésus, je comprenais mieux pourquoi Seb’ s’en voulait autant et aussi pourquoi Holia pouvait lui en vouloir. « Mais Seb, pourquoi t’as fait ça ? Si t’avais besoin de fric fallait me demander » Alors non je n’allais pas lui faire la morale, mais pour le con il avait été sacrément con de faire tout ça et je comprenais un peu mieux la réaction de Holia. « Holia a été hospitalisé en même temps que moi et ... Je lui ai plus jamais reparlé avant il y a peu. » Toutes les pièces du puzzles étaient assemblés et je n’étais pas sûr d’apprécier tout cela. Mais ce que je ressentais n’était pas important, c’était Seb et je posais ma main sur son épaule. Qu’importe ce que je puisse penser, il avait mon soutien entier et surtout aveugle. « Tu aurais du m’en parler à l’époque. Je sais que ça n’aurai rien changé, mais t’aurai du le faire » Juste histoire qu’il ne se sente pas seul face au reste du monde. « Rassure moi, t’as arrêté tes histoires louches ? Parce que même si j’ai assuré mes mains, je peux pas me permettre de me battre » Sans mes mains je ne pouvais pas travailler et sans dessiner j’étais une personne perdue. « Puis surtout je sais pas me battre » Soyons réalistes quelques secondes quand même. « J’étais prêt à te donner des conseils de grand frère face à une situation amoureuse complexe, mais ta situation est trop complexe, mais je peux te donner des conseils quand même si t’as besoin » Oui lui payer une autre bière. La bière c’était bien aussi.




lumos maxima


† When i die yeah you know i'll be ready to go


I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN Vide

Re: I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I need a minute to get my head straight ✻ DECLAN

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération