And you ? Why are you drinking ? + BRANE

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Jane Carrington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/01/2018
›› Commérages : 156
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Kiki Bell
›› Schizophrénie : ☾ sevan martell (scott eastwood) ☾ holia millson (shay mitchell) ☾ ness matthews (elizabeth olsen) ☾ clyde rashmi (rami malek) ☾ andrea reagan (tyler blackburn) ☾ jake callahan (ed westwick) ☾ caitlin pierce (johanna brady) ☾ joey washington (katie stevens) ☾ marley diaz-perkins (jenna dewan)
And you ? Why are you drinking ? + BRANE  Vide

And you ? Why are you drinking ? + BRANE ✻ ( Ven 15 Mar - 13:42 )

brane&jane ⊹ « J’ai beaucoup de boulot je vais rentrer tard ne t’inquiète pas » Elle appuya sur l’écran de son téléphone et le SMS s’envoya. Jane posa son téléphone sur le comptoir du bar fit vaciller le fond de son verre devant elle avant d’en finir le contenue d’une traite. Elle avait menti à Gio. Elle n’était pas au travail la blonde. Elle avait débauché il y a une heure environ et c’était immédiatement rendu ici après le travail. Au Silverlake Bar. Parce qu’elle n’a pas envie de rentrer ce soir, elle n’a pas envie de voir Gio, de parler boulot, ou même de parler de demain. C’est bien pour ça qu’elle est ici ce soir l’avocate c’est à cause de ce qu’il doit se passer demain. Demain c’est le jour ou elle dira adieu à John son mari une bonne fois pour toute. Demain c’est le jour ou elle doit signer les papiers du divorce mais surtout le jour ou elle devra revoir John. Si jusqu’ici elle avait réussi à faire toutes les démarches sans jamais avoir à le croiser elle savait que demain elle ne pourrait pas y couper. Cela fait des jours qu’elle ne dors plus à l’idée de revoir son visage, à l’idée de voir sa main s’avancer vers la sienne pour la saluer. Cette même main qui un an plus tôt était enserré autour de son cou afin de l’étrangler. Gio voulait à tout prix venir, il refusait de la laisser dans la même pièce que cet homme mais la Carrington elle voulait faire ça seule. Alors elle lui avait menti, elle lui avait dit qu’il signerait les papiers dans deux semaines. Jane elle avait seulement prévenu Lauren et même si celle-ci aurait également voulu être présente, l’avocate avait réussi à la convaincre qu’elle viendrait chez elle dès que tout serait terminé. Elle lui avait juré que tout se passerait bien. Mais Jane elle a peur. Si peur de le revoir. Alors ce soir en débauchant elle a décidé de venir ici, pour boire un verre. Peut-être deux. En réalité elle en est même à son troisième à l’heure qu’il est mais l’alcool ne semble pas assez fort pour réussir à lui faire oublier que demain elle reverra l’homme qui aurait pu la tuer. Cet homme qu’elle a tant aimé, cet homme qu’elle a juré d’aimer pour le meilleur et pour le pire. Etais-ce cela que l’on entendait par le pire ? Un moment elle s’était posé la question. Jane regardait le contenu de son verre silencieusement avant de tourner la tête sur sa droite pour voir qu’il était encore là. Cet homme était arrivé à peu près en même temps qu’elle tout à l’heure et lui aussi semblait boire seule comme une âme en peine. Jane pour qui l’alcool avait déjà commencé à faire son effet se rapprocha de lui en changeant de siège et demanda alors « Pourquoi vous buvez vous ? » Parce qu’on a tous une bonne raison de boire dans ce bar. Parce que personne ne viens boire seule sans une bonne raison. Elle les regarde un à un Jane, elle regarde chaque visiteur du bar, chaque âme. « Lui là-bas, sa femme à un cancer et ils n’ont plus les moyens de payer les traitements. » Dit-elle à l’intention de l’homme à côté d’elle sans même savoir s’il l’écoutait. « Et la jeune fille là-bas je crois qu’elle n’est même pas majeur et son copain viens de la quitter pour sa meilleure amie » Des âmes perdues, déchirées, décharnés. « On a tous une bonne raison d’être ici »


❝ next to me❞ Something about the way that you walked into my living room casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me. Stress lines and cigarettes, politics and deficits, late bills and overages, screamin' and hollerin'. But still you, still you want me


And you ? Why are you drinking ? + BRANE  8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 180
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
And you ? Why are you drinking ? + BRANE  Vide

Re: And you ? Why are you drinking ? + BRANE ✻ ( Ven 29 Mar - 21:35 )

And you ? Why are you drinking ?
Jane & Brane

Du temps où Brane partageait sa vie avec Erin, le brun a pris l'habitude de lui offrir un bouquet de fleurs pour son anniversaire. Depuis leur première année de relation jusqu'à aujourd'hui, il a fait perdurer cette tradition. Il dit à tout le monde qu'il oublie toujours d'annuler son abonnement chez le fleuriste alors qu'en réalité, il l'a informé de chaque changement d'adresse. Quand Erin était à Los Aneles, il s'est arrangé pour lui faire livrer là-bas, en demandant l'adresse à l'aînée des Pierce. Quand elle est revenue, il a de nouveau demandé à ce que les fleurs soient livrées à Cap Harbor. Brane, il ne veut pas mettre un terme à cette habitude. Tout simplement parce qu'il se souvient d'à quel point sa femme était heureuse lorsqu'elle posait les yeux sur le magnifique bouquet confectionné à son honneur. Et de la façon dont il voit les choses, arrêter de lui faire livrer des fleurs le jour de son anniversaire, c'est comme signer les papiers du divorce. Ça ne lui ferait que du mal. Il y a deux jours, Brane a donc reçu un appel de son fleuriste. Ce dernier lui a demandé confirmation quant au bouquet choisi pour cette année. Il lui a envoyé une photo du résultat final et Brane l'a validé. Aujourd'hui, il voit ce même bouquet affiché sur instagram. Erin l'a aimé au point de le poster sur son compte et pour Brane, ça signifie beaucoup. Il esquisse un sourire, se laisse envahir par la nostalgie. Tous les ans, il se dit qu'il aimerait être avec elle. Il s'imagine une soirée parfaite, où ils se retrouveraient comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Puis il se rend compte que ça ne se passera plus jamais comme ça et ça lui plombe le moral. Il doit ensuite supporter une espèce de mal-être étrange, le traîner jusqu'à la fin de la journée. Alors Brane, il prend les devants et envisage sérieusement de soulager son moral en se réfugiant au Silverlake Bar. D'habitude, il vient toujours accompagné. Martin et Peter sont généralement toujours partants pour une soirée entre homme. S'il vient seul, c'est qu'il compte tomber sur Misha. Cette espagnole qu'il croise à chaque fois qu'il sort. C'est dans cette optique qu'il s'installe au bar et commande une bière. Il n'attend pas Misha pour commencer à boire. Pour tuer le temps, il s'intéresse au grand écran accroché au-dessus du bar. Le match de basketball qui y est diffusé le captive, assez pour qu'il ne remarque pas la présence d'une femme à ses côtés. Il ne se tourne vers elle que lorsqu'elle lui demande la raison pour laquelle il boit. Brane ne répond pas tout de suite, un peu méfiant. Pourquoi est-ce qu'il devrait se livrer à une parfaite inconnue ? Il ne la connait pas, ne l'a jamais vue auparavant. Ce n'est pas exactement le genre de situation qui inspire confiance. Elle lui parle alors des autres, explique quoi ils sont ici et Brane, il pose simplement son regard sur les personnes qu'elle désigne. Il ne sait pas si elle ne fait que deviner ou si elle sait vraiment pourquoi toutes ces personnes se noient dans l'alcool. Quoi qu'il en soit, il choisit volontairement de la croire. Le fait qu'elle s'adresse à lui aussi librement, ça le met à l'aise. Brane la regarde alors, esquisse un sourire. « Et vous arrivez à savoir tout ça juste en les observant. » Qu'il remarque, en faisant mine d'être impressionné. Il boit une gorgée de sa bière et se tourne un peu vers elle. « Si vous me dites pourquoi vous buvez, peut-être que je vous dirai ce qu'il en est pour moi. » Après tout, il n'a pas spécialement envie d'être le premier à se jeter dans la gueule du loup. « Au passage, moi c'est Brane. » Histoire qu'ils ne soient plus totalement des inconnus l'un pour l'autre.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Jane Carrington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/01/2018
›› Commérages : 156
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Kiki Bell
›› Schizophrénie : ☾ sevan martell (scott eastwood) ☾ holia millson (shay mitchell) ☾ ness matthews (elizabeth olsen) ☾ clyde rashmi (rami malek) ☾ andrea reagan (tyler blackburn) ☾ jake callahan (ed westwick) ☾ caitlin pierce (johanna brady) ☾ joey washington (katie stevens) ☾ marley diaz-perkins (jenna dewan)
And you ? Why are you drinking ? + BRANE  Vide

Re: And you ? Why are you drinking ? + BRANE ✻ ( Jeu 4 Avr - 11:16 )

brane&jane ⊹ Jane avait menti à Gio alors qu’ils s’étaient pourtant promis d’être honnête l’un envers l’autre désormais. Mais n’y a-t-il pas certain mensonge que l’on peut autoriser ? Ceux qui ne font de mal à personne. Quand bien même la Carrington à toujours recherché la protection de son premier amour cette fois-ci elle ne veut pas qu’il soit là. Elle veut affronter ça seule. Peut-être pour se prouver à elle-même qu’elle ait plus forte que ce que John a pu lui laisser penser pendant les derniers mois de leur vie commune. Elle l’a laissé faire pendant si longtemps et puis finalement elle a fui à l’autre bout du pays. Comme une lâche qu’elle n’est pas. Alors demain elle l’affronterait en étant à nouveau la femme courageuse qu’elle a toujours prétendu être. Mais avant de retrouver son courage elle préfère se plonger dans l’alcool l’espace d’une soirée. Mais il semble qu’elle ne soit pas la seule à avoir eu cette idée. Ce soir les âmes en peines semblent remplir le bar comme s’ils avaient décidé d’organiser une réunion des tristes anonymes sans même prendre le temps de l’avertir. A côté d’elle il y avait ce brun qui était seul lui aussi, son regard aspiré par le match de basket. Jane elle décida de se rapprocher de lui afin de savoir ce qui le tourmentait. Parce que le match ne semblait être qu’une bonne excuse pour être ici. « Et vous arrivez à savoir tout ça juste en les observant. » Elle hausse les épaules pour lui faire croire que oui. Elle est peut-être médium. Après tout avec ses cheveux blonds elle a des airs de Patricia Arquette non ? Puis finalement elle reprend « Pas vraiment non ? Je les ais entendus parler au barman tout à l’heure. Les gens aiment parler aux barman » Comme s’ils étaient leur conseiller, leur psychologue « Je crois qu’ils doivent entendre tout un tas d’histoire plus tristes les unes que les autres chaque jour » Jane elle n’avait pas envie de parler de ce qui la tracasse à un barman. Mais à lui peut-être. « Si vous me dites pourquoi vous buvez, peut-être que je vous dirai ce qu'il en est pour moi. » Peut-être ? « Donc je prendrais le risque de me livrer et que vous vous ne me dévoiliez rien ? » Cela ne semble pas très équitable aux yeux de l’avocate qui a développé une certaine haine pour les inégalités. « Au passage, moi c'est Brane. » Il avait au moins accepter de lui dévoiler son prénom, c’était un bon début. « Et moi c’est Jane. Enchanté » Elle but une nouvelle gorgée de son verre, restant silencieuse quelques instants. Elle n’avait pas spécialement envie de parler de John et pourtant peut-être que parler de leur tourment leur ferait du bien à tous les deux. « Demain pour la première fois depuis plus d’un an je vais revoir mon mari afin de signer les papiers du divorce » Voila pourquoi elle était là ce soir au comptoir de ce bar. Son verre presque vide devant elle. « Et avant de tirer toute conclusion hâtive je ne bois pas parce que je ne veux pas divorcer » Jane elle est persuadée que c’était ce qu’il avait pensé. Cette pauvre fille s’est fait larguer par son mec qui en a trouvé une plus jeune et demande donc le divorce. « C’est moi qui ai demandé le divorce » Et d’ailleurs quand elle y pense elle avait mis bien trop de temps à le faire « Après avoir demandé une interdiction d’approcher » Ainsi elle avait réussi à le tenir loin d’elle pendant tout ce temps. Elle avait réussi à se reconstruire une vie loin de lui et demain, une fois les papiers du divorce signé une nouvelle page de sa nouvelle vie pourrait alors s’écrire. Bien sur la Carrington n’était pas entrer dans les détails auprès de son compagnon de bar néanmoins elle pensait que le fait d’évoquer l’interdiction d’approcher insinuerai facilement ce qui était sous-entendu derrière. « A votre tour Brane » Dit-elle en reposant son regard sur lui avant de répéter la question qu’elle avait posé un peu plus tôt « Pourquoi vous buvez vous ? »


❝ next to me❞ Something about the way that you walked into my living room casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me. Stress lines and cigarettes, politics and deficits, late bills and overages, screamin' and hollerin'. But still you, still you want me


And you ? Why are you drinking ? + BRANE  8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 180
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
And you ? Why are you drinking ? + BRANE  Vide

Re: And you ? Why are you drinking ? + BRANE ✻ ( Dim 21 Avr - 13:44 )

And you ? Why are you drinking ?
Jane & Brane

Brane aimerait pouvoir se sortir Erin de la tête une bonne fois pour toutes. Il aimerait qu’elle disparaisse de ses pensées, qu’elle arrête d’être aussi importante. Par fierté, il dit à tout le monde qu’il n’a plus aucun sentiment à son égard, qu’il a oublié leur histoire depuis longtemps. C’était plus ou moins le cas avant qu’elle ne surgisse de nulle part. Il s’était habitué à son absence, avait finalement intégré l’idée que son mariage avec Erin n’était plus qu’un lointain souvenir. Il avait réussi à se persuader qui ne ressentait plus rien pour elle à part de la rancoeur et du dégoût. Puis il l'a revue et tout a été remis en question dans la tête du Malone. Et depuis cette fois où ils se sont balancés dix années de reproches à la figure l'un de l'autre, Erin est omniprésente. Il se sent un peu bête, Brane. Bête de se réfugier dans un bar pour une photo de fleurs postée sur Instagram. Bête d'avoir laissé Erin le blesser une nouvelle fois alors qu'il s'était juré de ne plus lui en donner l'occasion. Comme à chaque fois lorsqu'il sent son moral en prendre un coup, Brane espère tomber sur Misha. Il ne sait pas vraiment si elle sera là ce soir, mais c'est comme ça que leur relation fonctionne. S'ils doivent se voir, c'est forcément par hasard. Peut-être qu'un jour, ils auront le courage de planifier un vrai rendez-vous, peut-être pas. En attendant, il l'attend. Mais ce soir, ce n'est pas Misha qui lui tiendra compagnie. Brane fait la rencontre d'une autre femme, apparemment désireuse de connaître la raison pour laquelle il boit. Elle lui fait part de son sens de l'observation et lui, il se contente de sourire. « Ça évite aux gens d'aller voir un psy. Les barmans devraient penser à demander un pourboire pour la consultation. » Commente-t-il en haussant les épaules, le sourire aux lèvres. Brane, il n'a pas envie de se livrer à une parfaite inconnue. Il a toujours été assez pudique quant à ses propres problèmes. Même avec Peter et Martin, qui sont pourtant ses meilleurs amis, il a du mal à parler d'Erin. « C'est un peu pareil pour moi. Pourquoi est-ce que je devrais me livrer si vous, vous ne me dévoilez rien ? » Un partout, la balle au centre. Il prend au moins la peine de se présenter et en retour, elle lui donne son prénom. Il hoche la tête, l'imite en buvant lui aussi une gorgée de sa bière et finalement, elle commence à parler. Jane lui explique pourquoi elle est ici, un verre à la main. Le mot divorce le fait soupirer légèrement. Mais elle dit aussi avoir interdit à son mari de l'approcher et juste avec cet élément, il imagine ce qu'elle a traversé. Du moins, il ne fait que supposer. Par peur de dire quelque chose de totalement déplacé, il opte pour le silence. Brane observe simplement son interlocutrice, conscient qu'il ne pourra jamais tellement comprendre ce qu'elle ressent actuellement. Lorsque Jane lui retourne la question, il baisse automatiquement les yeux sur sa bière. Il hésite, toujours mal-à-l'aise de devoir parler. Il lui faut plusieurs secondes de réflexion afin qu'il pèse le pour et le contre. Jane, elle n'a pas hésité à lui parler de son mari. Elle s'est livrée sans se poser de question, a partagé avec lui certaines informations qu'il n'était pas obligé de savoir. Il en vient à se dire que ça ne lui coûte rien de parler d'Erin. Il ne reverra probablement jamais Jane après ce soir. « Franchement, je sais pas trop pourquoi je suis là. » Qu'il commence en passant une main sur son crâne dans une geste gêné. « Ma femme est partie il y a un peu plus de dix ans. Elle voulait devenir actrice et on lui a donné l'occasion d'en devenir une. Elle a fait son choix toute seule et m'a envoyé les papiers du divorce par la poste. Je l'ai revu il y a quelques semaines et elle m'a fait comprendre que si c'était à refaire, elle prendrait exactement la même décision. » Il se souvient encore de ses mots. Ça l'a blessé, Brane. Erin lui a fait comprendre qu'il ne comptait finalement pas tant que ça pour elle. « J'ai jamais signé les papiers. J'ai pas envie de les signer. » Même si dernièrement, il a été tenté de le faire. Sauf qu'au final, il n'est même pas certain que signer les papiers du divorce soit la solution au vrai problème. « Faut croire qu'on est tous les deux là pour une histoire de divorce. » Et il lève sa bière pour trinquer avec elle, non sans plonger son regard dans le sien.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Jane Carrington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/01/2018
›› Commérages : 156
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Kiki Bell
›› Schizophrénie : ☾ sevan martell (scott eastwood) ☾ holia millson (shay mitchell) ☾ ness matthews (elizabeth olsen) ☾ clyde rashmi (rami malek) ☾ andrea reagan (tyler blackburn) ☾ jake callahan (ed westwick) ☾ caitlin pierce (johanna brady) ☾ joey washington (katie stevens) ☾ marley diaz-perkins (jenna dewan)
And you ? Why are you drinking ? + BRANE  Vide

Re: And you ? Why are you drinking ? + BRANE ✻ ( Lun 6 Mai - 10:25 )

brane&jane ⊹ Jane elle n’avait pas prévu de rentrer chez elle, ou plutôt chez Gio tout de suite. Le divorce aurait lieu demain et elle comptait bien faire en sorte que Gio soit endormi depuis un moment lorsqu’elle rentrera afin qu’elle n’ai pas à jouer la comédie devant lui. Elle ne veut pas qu’il sache que le divorce est demain la blonde, elle ne veut pas qu’il l’accompagne. Elle veut faire ça seule puis pouvoir courir se réfugier chez Lauren. Alors elle était venue ici avec la ferme intention de repartir avec une alcoolémie au dessus de la moyenne autorisée. Elle avait bu un verre, puis deux, puis entamait son troisième lorsqu’elle se rendit compte qu’elle n’était pas la seule à être assise en solitaire. En tant normal elle serait certainement resté assise dans son coin à boire mais ce soir bien qu’elle n’ai pas envie de voir Gio elle n’avait pourtant pas envie d’être seule la blonde. Et puis ça faisait cliché. En ce soir de jour de semaine le bar était remplis de ça. De pauvres âmes en peine, seule, qui raconte leur déboires au barman qui les sert. « Ça évite aux gens d'aller voir un psy. Les barmans devraient penser à demander un pourboire pour la consultation. » En effet, ils devraient. « Ils se feraient certainement un bon paquet d’argent s’il le faisait » Et puis Jane elle lui avait demandé pourquoi il buvait. C’était indiscret et totalement déplacé envers un inconnu elle le savait bien. Peut-être espéreait-elle trouver une histoire plus triste que la sienne. Peut-être espérait-elle pouvoir aider la personne en face d’elle pour ne pas avoir à s’occuper de ses propres problèmes. « C'est un peu pareil pour moi. Pourquoi est-ce que je devrais me livrer si vous, vous ne me dévoilez rien ? » C’est vrai. Alors elle se décida, elle parla la première. Elle expliqua à son compagnon de boisson la raison de sa venue ici, sans aucune certitude quant au fait qu’à son tour il lui parlerait de ces problèmes. Elle parla de John, de son mariage raté, de son divorce le lendemain. Elle ne parla pas des coups, de la violence, pas distinctement en tout cas mais elle était certaine qu’il avait compris. Tout le monde comprenait. C’était à la fois étrange et libérateur de pouvoir parler de ça à un total inconnu. Que va-t-il dire ? Va-t-il la prendre en pitié comme tout le monde le faisait ? Non. Il décida certainement par peur de dire quelque chose de déplacé de ne finalement rien dire. Il la regarde, silencieusement. Jane ne supportant pas ce silence plus longtemps lui rappelle alors que c’est désormais à lui de parler. Elle a soudain peur la blonde, peur qu’il lui ai laissé balancer tout ça sans avoir l’intention de lui parler de lui à son tour. « Franchement, je sais pas trop pourquoi je suis là. » Elle le regarde. Silencieuse. C’est donc tout ce à quoi elle aura le droit ? Un je ne sais pas trop pourquoi. « Ma femme est partie il y a un peu plus de dix ans. Elle voulait devenir actrice et on lui a donné l'occasion d'en devenir une. Elle a fait son choix toute seule et m'a envoyé les papiers du divorce par la poste. Je l'ai revu il y a quelques semaines et elle m'a fait comprendre que si c'était à refaire, elle prendrait exactement la même décision. » Cette fois-ci c’est bel et bien Jane qui ne sait pas quoi répondre. Que pouvait-elle bien répondre à ça ? « J'ai jamais signé les papiers. J'ai pas envie de les signer. » Pourquoi ? C’est la première question qu’elle se posa et c’est la première qu’elle décida de lui poser comme si elle n’avait encore pas été assez indiscrète « Pourquoi ? Pourquoi vous ne voulez pas signer les papiers ? Vous pensez qu’elle finira par revenir ? » Elle ne voyait pas d’autres raison possible la blonde « Désolé, je pose un peu trop de questions. C’est une déformation professionnelle je crois » Dit-elle levant les mains en l’air pour présumer son innocence. « Faut croire qu'on est tous les deux là pour une histoire de divorce. » Elle le regarde et fait finalement tinter son verre contre le sien avant de le finir cul-sec. « Ouais. C’est peut-être un signe pour nous dire de ne pas se marier » De toute manière à présent Jane savait qu’elle ne se marierait plus. Se marier à presque 40 ans ce serait un peu bizarre non ? « Après tout on dit qu’un mariage sur 2 finit en divorce et à nous deux on viens de démolir les probabilités avec 2 mariage sur 2 » Elle se mit à rire nerveusement et commanda deux verres, un pour elle et un pour son compagnon. « Je peux vous poser encore une question ? » Elle était bien consciente qu’elle abusait certainement de sa patience mais avait besoin de réponse « Pourquoi venir ce soir particulièrement ? Je veux dire moi je suis là parce que mon divorce est demain mais vous ? Vous ne ruminez quand même pas ici tous les soirs depuis que vous l’avez revu non ? » Il avait forcément du se passer quelque chose. Quelque chose dont il n’avait aucune raison de lui parler. « Vous savez quoi et si on arrêtait de parler de John et de… et de votre femme. Après tout je le verrais déjà bien assez tôt demain matin alors si on les oubliaient un instant » Même s’ils étaient à la base venu dans ce bar justement à cause d’eux. « Vous faites quoi dans la vie Brane ? » Hormis écumer les bars avec un air triste.


❝ next to me❞ Something about the way that you walked into my living room casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me. Stress lines and cigarettes, politics and deficits, late bills and overages, screamin' and hollerin'. But still you, still you want me


And you ? Why are you drinking ? + BRANE  8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
And you ? Why are you drinking ? + BRANE  Vide

Re: And you ? Why are you drinking ? + BRANE ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

And you ? Why are you drinking ? + BRANE

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération