i won't fall for you unless you push me (joren)

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 355
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
i won't fall for you unless you push me (joren) Vide

i won't fall for you unless you push me (joren) ✻ ( Sam 23 Mar - 20:41 )


Joren & Alma

i won't fall for you unless you push me


Devoir sortir même quand elle n'en a clairement pas envie fait partie des rares désavantages d'avoir un chien. Alma, elle aurait aimé pouvoir faire la grasse matinée durant un de ces rares jours où elle ne bosse pas. Elle se voyait déjà flemmarder dans ses couvertures, manger sa boîte de cookies toute entière achetée la veille et glousser comme une grosse devant un épisode de The Office. À la place, elle se retrouve dehors avec son pantalon de yoga spécial grève des jeans parce que Romy était incapable de se retenir pendant deux heures supplémentaires. Du coup Alma, elle fait sa promenade matinale avec ses écouteurs dans les oreilles pendant que son chien trottine joyeusement en liberté devant elle. Elle aime bien ce parc, même si elle n'y va pratiquement jamais à part pour que Romy puisse se dégourdir les pattes. Mais ça la détend d'une certaine façon, ça lui permet de respirer un peu d'air frais et de se donner l'impression d'être une personne hyper healthy. Manquerait plus qu'elle poste une photo de son yaourt sur Instagram et Alma, elle pourrait presque devenir une influenceuse. Mais non, elle est plus partisante des snacks dans le canapé avec gros plaid sur les genoux plutôt que de sortir son sourire le plus fake pour satisfaire ses quelques trois-cent followers. Alors que son attention se dissipe à cause de la musique qui lui donne envie de lancer une flashmob en plein milieu du parc, Alma voit en direct une vieille dame s'écrouler sur le sol et se cogner assez violemment la tête contre une des rochers qui borde le lac. Le sang de la blonde ne fait qu'un tour, elle arrache ses écouteurs de ses oreilles et trottine jusqu'à elle afin de s'assurer qu'elle va bien. La pauvre vieille semble totalement sonnée, étalée sur le sol pendant que ses yeux peinent à rester ouvert. « Madame, tout va bien ? C'est une sacré chute que vous avez fait là, faut pas tomber sur du vide comme ça. » Elle panique Alma, alors elle dit n'importe quoi. Son chien, curieux, s'est approché avant de s'étaler nonchalamment sur le sol  pour pouvoir se dorer la pilule. Alma, elle en vient à se dire qu'elle serait sacrément dans la merde si un jour elle venait à faire un malaise et qu'il n'y avait que Romy dans les parages pour lui porter secours. Elle tâte ses poches à la recherche de son portable, prête à appeler les secours, avant de se rappeler qu'elle a laissé l'appareil à charger sur son lit. « Et merde. Quelqu'un peut-il appeler une ambulance ? » qu'elle crie, assez fort que pour qu'on puisse l'entendre alors qu'elle vient de s'agenouiller aux cotés de la dame. Elle passe une main sous sa tête sent un liquide chaud couler entre ses doigts, ce qui suffit à lui donner un haut le coeur. « Bordel, bordel, magnez-vous le cul ! » s'exclame-t-elle avant de voir une paire de chaussures s'approcher d'elle. Elle lève les yeux et, lorsqu'elle reconnait les traits de celui qui vient de la rejoindre, elle retient un soupir. « Si t'es utile tu peux rester mais sinon, c'est pas le moment Joren. » Le ton de sa voix est un mélange entre l'agacement et la panique alors qu'elle soulève toujours la tête de la petite vieille occupée à marmonner une suite de mots de manière totalement incompréhensible. Alma, elle n'a pas envie de voir Joren. Pas seulement aujourd'hui, ça l'agace de le croiser la plupart du temps parce qu'elle prévoit déjà qu'il va se montrer lourd. Mais alors là, elle n'est pas d'humeur à le gérer. Elle a limite envie de se barrer, d'emporter la dame sur son dos et de courir jusqu'à l'hôpital rien que pour pouvoir l'éviter. Sauf qu'il est là, il est le seul à avoir répondu à son appel à l'aide et à peut-être être capable de lui apporter un coup de main, aussi minime soit-il.


AVENGEDINCHAINS



My biggest mistake was thinking you could fix me. Only I can fix me. ☽ ≈ If love is setting a place at the table for someone who is never coming home, I think I'll pass.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Joren De Hoop
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/03/2019
›› Commérages : 102
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Finn Cole
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Ivy Abberline
i won't fall for you unless you push me (joren) Vide

Re: i won't fall for you unless you push me (joren) ✻ ( Mer 27 Mar - 16:33 )

i won't fall for you unless you push me
Alma & Joren

En ce moment, Joren est dans sa phase healthy lifestyle. Ça ne peut pas lui faire de mal parce que dernièrement, le néerlandais a un peu abusé des bonnes choses. Il a l'impression d'avoir grossi, il ne se sent pas en parfaite osmose avec son corps. Alors sans parler de suivre un régime très stricte, il fait au moins attention à ce qu'il mange. Les snacks toutes les deux minutes, c'est fini. Si vraiment son estomac hurle famine, il optera plutôt pour un fruit. En plus d'avoir placé son alimentation sous haute surveillance, Joren s'est mis en tête de faire un peu de sport tous les jours. Aujourd'hui n'échappe pas à cette nouvelle règle. Quand il entend son réveil sonner une heure plus tôt que d'habitude, il hésite à abandonner ses nouvelles résolutions. Il a un peu la flemme, Joren. Il commence à se dire qu'il pourrait tout aussi bien faire sa séance de jogging le soir, puis se dit qu'il n'aura pas plus de motivation qu'actuellement. Généralement, quand le jeune homme termine sa journée, il a plutôt hâte de rentrer chez lui. Alors après quinze bonnes minutes de doute, il finit par sortir de son lit et enfile un short de sport, un t-shirt et une veste. Ses gestes sont lents, signe qu'il n'a vraiment pas plus envie que ça d'aller courir. L'air mal réveillé, Joren quitte son appartement après avoir branché ses écouteurs à son portable. Il lance la musique et commence doucement à courir aussitôt sorti de l'immeuble. Il prend la direction du parc tandis qu'il sent l'air frais infiltrer ses poumons. Ça lui fait du bien et en même temps, il se dit qu'il serait bien mieux dans son lit. Le regard rivé sur le sol, il se contente de suivre le sentier mécaniquement. Joren, il n'est pas du matin. Il a du mal à émerger, et il n'y a rien qui puisse le rendre énergique rapidement. Pas même un jogging matinal. Lorsqu'il relève la tête, il ralentit sa course en apercevant au loin une vieille dame au sol. Il retire ses écouteurs et voit une jeune femme blonde courir vers la dame. Joren en fait autant, sans reconnaître tout de suite la jeune femme blonde. Il se rapproche, l'entend crier d'appeler une ambulance. Joren débranche ses écouteur et s'apprête à composer le 911 quand il la reconnaît finalement. Elle n'a pas besoin de le regarder pour qu'il se souvienne de son visage. Et elle l'agresse déjà, sans aucune raison. On ne peut pas dire que le comportement Alma arrange son humeur déjà bien mauvaise. « Pas la peine d'être aussi conne. » Qu'il lâche, un poil vexé. Si ce n'était pas pour cette vieille dame, il serait probablement déjà parti. Joren s'éloigne un peu et compose le numéro d'appel d'urgence. Il ne tarde pas à décrire la situation, explique qu'il a vu une dame tomber et qu'elle s'est apparement cogné la tête quelque chose. Il décrit ce qu'il voit, répond aux questions qu'on lui pose du mieux qu'il le peut et finalement, on lui annonce qu'une ambulance sera là d'ici peu. Joren raccroche et s'accroupit près de la dame. « Une ambulance sera là dans vingt minutes. En attendant, faut qu'on la tienne éveillée. » Il retire sa veste et couvre la dame avec, pour éviter qu'elle n'attrape froid. « Madame ? Vous m'entendez ? Vous vous appelez comment ? » Elle ouvre les yeux, les referme, visiblement incapable de rester totalement consciente. « Janine. » Qu'elle finit par répondre d'une voix faible. « Ok, cool. Janine. Joli prénom. » Il sourit en lui attrapant la main. « Moi c'est Joren. Vous avez le droit d'écorcher mon prénom, tout le monde le fait. Et la blonde aigrie là, c'est Alma. » Il se sentait obligé de glisser une petite remarque piquante à l'intention de la blonde. Après tout, elle ne se gêne jamais pour l'attaquer. « Alors, Janine, il fait beau aujourd'hui, vous trouvez pas ? » Joren, il ne sait pas quoi dire et ça se voit. Le ciel, il n'est pas bleu du tout. Il est plutôt gris. Le boulet. « Ça vous tente pas de garder les yeux ouverts ? Vous avez l'air d'en avoir de très jolis, ça serait dommage de ne pas nous en faire profiter. » Il essaye de capter son regard pour qu'elle se concentre sur lui et qu'elle garde le cap.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    girlfriend (noun) something you'll never have.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 355
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
i won't fall for you unless you push me (joren) Vide

Re: i won't fall for you unless you push me (joren) ✻ ( Lun 22 Avr - 11:47 )


Joren & Alma

i won't fall for you unless you push me


Le matin, il en faut peu pour rendre Alma aigrie. Qu'on se le dise, elle est rarement de bonne humeur au saut du lit et ça même le café ne peut rien y changer vu qu'elle met environ 4 litres de lait pour trois centilitres de café dans le sien. Du coup l'effet de la caféine, elle peut clairement l'oublier. Puis en ce moment, y a bien trop de choses qui lui prennent la tête que pour qu'elle puisse se la jouer princesse Disney dès les premières lueurs du soleil. Son boulot l'angoisse pas mal, les sautes d'humeur d'Owen la rendent chèvre, et elle commence fortement à être lassée de Jaymi qui se prend pour la chanson de Claude François en partant et revenant à tout va. Bah oui, Alma elle a du sang français, elle connait un peu la culture de là-bas. Alors du coup, quand elle voit Joren arriver dans sa direction alors que sa pression artérielle est occupée à crever le plafond et qu'une petite vieille fait un malaise devant elle, Alma se retient de soupirer trop intensément. Elle n'a pas envie de le voir, déjà qu'à la base elle n'est pas la plus grande fan du jeune homme mais alors là elle est limite tentée de l'envoyer voir ailleurs à coup de pieds au cul. Et ce qu'il réplique, ça ne va clairement pas l'aider à développer un début d'affection pour lui. Alma hausse un sourcil, entre-ouvre les lèvres après avoir été appelée une conne. « Je vois que t'es de bon poil, » dit-elle entre ses dents en levant les yeux au ciel. Elle aurait pu répliquer, après tout ce n'est pas Alma qui manque de répartie quand il s'agit de se bouffer le nez. Mais ce n'est pas le moment, là elle préfère se focaliser sur la pauvre dame qui serait certainement déjà occupée à les engueuler si elle le pouvait. Alors qu'il s'éloigne pour téléphoner aux urgences, Alma prend la main de la dame entre les siennes et s'approche d'elle, toujours agenouillée à ses côtés. « Restez avec moi Madame, on va s'occuper de vous très bientôt. » Elle lève les yeux vers Joren, priant pour qu'il se dépêche. Elle n'a pas tellement confiance en lui sans raison apparente vu qu'elle n'a jamais eu l'occasion de le voir dans une situation sérieuse, mais après tout elle n'a pas vraiment le choix là tout de suite. Il finit par revenir en disant qu'ils doivent la garder éveiller et encore une fois, Alma se retient d'être aigrie en répondant que c'était évident. À la place, elle fait comme si Joren n'était pas là et focalise toute son attention sur la petite dame. « On va éviter de s'endormir, d'accord ? Du coup on va vous parler non stop et si parler est trop difficile, vous pouvez répondre en clignant les yeux. » En même temps, Joren retire sa veste pour la poser sur le corps de la dame puis commence à lui parler. Alma se contente de l'écouter, lâche la main de la blessée et tourne la tête pour vérifier que Romy est toujours dans les parages. Mais c'est bon, son chien est simplement couché dans l'herbe à profiter du soleil sans se douter le moins du monde de ce qui est en train de se passer. La dame s'appelle Janine et Joren, il complimente son prénom avant de la présenter elle comme étant une aigrie. « Hey ! »  s'exclame-t-elle, un peu vexée. Mais elle ne réplique rien de plus parce qu'il n'a pas tort en soit, Alma est de mauvais poil ce matin et elle commence un peu à s'en vouloir d'avoir reporté sa mauvaise humeur sur lui. Il tente de faire la conversation avec Janine et clairement, ça se voit qu'il n'est pas très à l'aise. Et en à peine quelques secondes, voilà qu'il se met à draguer Janine en lui disant qu'elle a de beaux yeux, ce qui n'étonne même pas Alma. Elle décide de prendre la relève. « Et si vous me racontiez votre matinée Janine ? Vous étiez de bonne humeur quand vous vous êtes levée ? » Elle semble réfléchir de très loin mais au moins, ses yeux restent ouverts. « Je me suis levée à sept heures, c'est tard sept heures. » Un sourire vient étirer les lèvres d'Alma et elle lève brièvement les yeux vers Joren en se disant que sept heures, c'était vachement tôt pour elle. « Je vois que vous êtes une lève-tard, » dit-elle un peu sur le ton de la plaisanterie. « Et qu'est-ce que vous avez fait en vous levant ? La toute première action de votre journée ? » Mais cette fois, Janine ne répond pas. Elle commence à s'endormir et ça, c'est mauvais signe. « Elle ne répond pas, pourquoi elle ne répond pas ? » demande-t-elle au jeune homme en levant vers lui des yeux inquiet tout en baissant le ton pour ne pas avoir l'air d'être en pleine crise d'angoisse.


AVENGEDINCHAINS



My biggest mistake was thinking you could fix me. Only I can fix me. ☽ ≈ If love is setting a place at the table for someone who is never coming home, I think I'll pass.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Joren De Hoop
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/03/2019
›› Commérages : 102
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Finn Cole
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Ivy Abberline
i won't fall for you unless you push me (joren) Vide

Re: i won't fall for you unless you push me (joren) ✻ ( Dim 12 Mai - 14:31 )

i won't fall for you unless you push me
Alma & Joren

C’est rare que Joren soit de bonne humeur le matin. Lui parler avant que lui ne fasse le premier pas, c’est comme se heurter un mur. Il se braque instantanément et marmonne des choses qu’il ne dirait pas en temps normal. Forcément qu’avec Alma, c’est encore pire. Il ne se souvient que trop bien de cette fois où elle l’a violemment rejeté après l’avoir laissé croire qu’une porte était ouverte. Ça lui reste en travers de la gorge, cette histoire. Il faut dire que Joren est aussi salement susceptible et possiblement rancunier. Elle s’est allègrement foutu de sa gueule et lui a donné l’impression d’être le dindon de la farce. Il estime avoir toutes les raisons de la mépriser et ne se gêne pas pour lui exprimer toute son aigreur. Alma est de toute façon la première à lancer les hostilités. Elle l’attaque avant même qu’il n’ait le temps d’ouvrir la bouche, ce qui ne l’encourage pas tellement à se montrer sympathique. Elle s’attendait à quoi ? À ce qu’il lui adresse son plus beau sourire ? Elle lui reproche sa mauvaise humeur et lui, il se contente de lever les yeux au ciel en lâchant un profond soupir d’agacement. Cette journée commence si mal que ça lui donne envie de tout abandonner pour retourner dormir. Dans un élan de bonté, il se décide quand même à composer le 911. En attendant que les secours arrivent, Alma et Joren doivent se charger de maintenir la vieille dame éveillée. Le néerlandais ressent la puissante envie de se tirer une balle dans le crâne. Il se maudit d’avoir voulu adopter un mode de vie plus sain, d’avoir vaincu sa flemme alors qu’il aurait pu rester dans son lit à attendre le bon moment pour aller travailler. Il aurait pu éviter cette situation, et surtout Alma. Le blond commence par faire les présentations, non sans glisser un petit mot méchant à l’intention de la jeune femme. Il sourit intérieurement quand elle proteste, plutôt fier de lui. Encore une fois, il trouve que c’est largement mérité. Au-delà de ce qu’il s’est passé entre eux, elle l’a quand même agressé avant qu’il ne dise quoi que ce soit. Alma prend rapidement la relève et pose quelques questions à Janine. Joren, de son côté, finit par s’asseoir à même le sol. « Moi je trouve que c’est tôt, sept heures. » Commente-t-il. En un regard, il comprend que c’est aussi trop tôt pour Alma. Ça lui arrache un semblant de sourire, puis reporte son attention sur la vieille dame. Il fronce les sourcils en voyant Janine se perdre. « Mais j’en sais rien moi, je suis pas médecin ! » Qu’il répond en sentant la panique d’Alma. Lui aussi, il panique. Il n’a jamais eu à gérer une telle situation auparavant. Et puis dans sa tête, Janine n’avait rien de grave. Elle était censée discuter avec eux jusqu’à ce que les secours arrivent. Le néerlandais se redresse et tapote gentiment la joue de la vieille dame. « Janine ? Vous m’entendez ? » Elle réagit vaguement, secouant mollement la tête d’un côté à un autre. « Bordel de merde ! » Il lâche ça dans sa langue natale, puis attrape la main de Janine pour tenter de la faire revenir à eux. « Janine ? Si vous êtes capable de m’entendre, vous pouvez juste serrer ma main. » Il sent les doigts de la vieille dame se resserrer très légèrement autour de de sa main et se détend aussitôt. « C’est bon, elle est encore avec nous. Plus ou moins. » Ça l’inquiète quand même de ne plus voir les yeux de Janine. Il jette un œil derrière lui, priant pour que l’ambulance soit là dans les prochaines secondes. « Il va falloir tenir encore un peu. » Joren réfléchit à d’autres questions, n’importe quoi qui puisse stimuler le cerveau de Janine et faire en sorte qu’elle ne perde pas complètement connaissance. Par chance, Janine rouvre légèrement les yeux. « Je suis désolée les enfants. Vous avez sans doute bien mieux à faire que de rester avec moi dans un parc. » Dit-elle en fermant encore les yeux. « Quand nous avions votre âge, Gustav et moi avions pris l’habitude de venir dans ce parc. On s’asseyait près du lac et on se racontait tous nos plus grands secrets. » Les paupières de Janine sont lourdes. Joren voit bien qu’elle essaye de garder les yeux ouverts, mais que c’est encore trop difficile pour elle. « Gustav ? C’est votre mari ? » Demande-t-il pour qu’elle continue de parler. « Était. Il est décédé il y a quatre ans. Mais c’est pas grave, je ne suis pas triste. J’ai eu une belle vie avec Gustav. Je ne peux que vous souhaiter d’être aussi heureux que je l’ai été avec Gustav. » Joren n’arrive pas encore à se projeter dans une relation de couple, alors c’est le genre de discours qui ne lui fait pas spécialement d’effet. Il esquisse tout de même un sourire, plus par politesse qu’autre chose. « On va essayer. » Qu’il répond simplement. Joren se rassoit sur l’herbe, sans lâcher la main de Janine.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    girlfriend (noun) something you'll never have.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 355
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
i won't fall for you unless you push me (joren) Vide

Re: i won't fall for you unless you push me (joren) ✻ ( Ven 31 Mai - 17:49 )


Joren & Alma

i won't fall for you unless you push me


Elle a toujours eu horreur de ces dragueurs invétérés, ceux qui pensent que l'univers tout entier leur appartient et qu'il suffit de quelques mots bien placés pour obtenir ce qu'ils désirent de n'importe qui. En soit, elle aurait pu être flattée Alma que quelqu'un s'intéresse à elle. Faut dire que ça faisait un moment qu'on avait plus essayé de le draguer et l'espace d'un instant, ça lui avait fait du bien. Alors elle lui a laissé croire que ce serait possible avec elle, et ça non pas parce qu'elle prenait du plaisir à le voir galérer. Mais parce que ça lui réchauffait le coeur, ça remplissait le vide en elle laissé par les absences répétées de Jaymi. Sauf que bien vite, ses souvenirs d'adolescence sont revenus à la charge comme une claque en plein visage. Elle s'est rappelé ces garçons qui pensaient eux aussi que le monde était à la peur portée, à ces beaux parleurs un peu similaires à Joren, sous certains aspects. Elle s'est remémoré ce type qui a profité qu'elle soit ivre pour lui prendre sa virginité, ce qui lui a valu le surnom de "traînée" pendant plusieurs mois au lycée. Alors Alma, elle n'a même pas envie d'offrir une chance à Joren. Elle le fuirait bien si il n'y avait pas la vie de cette vieille dame en jeu mais pour le moment, elle se sent obligée de collaborer avec lui. Sauf qu'assez rapidement, la dame semble partir. Alma gesticule sans trop savoir quoi faire, lève de temps à autres les yeux vers le jeune homme en espérant qu'il puisse lui apporter la solution à cette situation. Mais encore une fois, Joren se montre cassant et la rend encore plus tendue. De son coté, elle n'a aucune idée de quoi faire de plus. Elle est à deux doigts de le secouer pour qu'il fasse quelque chose et, comme si il avait prédit ses gestes, Joren se remet à lui parler. Le ton calme de sa voix suffit à quelque peu détendre la blonde. Elle prend place sur le sol, jambes croisées, pendant que ses doigts jouent machinalement avec le bord de son t-shirt. Quand Janine se remet à parler, un faible sourire vient étirer les lèvres d'Alma. Son stress finit par s'évaporer à mesure qu'elle écoute le récit de la vieille dame. « Vous deviez être un très joli couple, avec Gustav. » Et Janine, adorable comme elle est, se met à leur souhaiter d'être aussi heureux qu'elle a pu l'être avec son mari.  « Votre vie n'est pas terminée Janine, et j'ai espoir que vous pourrez continuer à être heureuse encore un moment. Alors gardez les yeux ouverts, d'accord ? » À ce moment-là, des sirènes d'ambulance se font entendre de plus en plus fort. Il ne faut pas longtemps avant que des ambulanciers n'arrivent jusqu'à eux, portant à bout de bras un brancard déjà prêt à accueillir Janine. Alma salue les hommes d'un simple hochement de tête avant de se remettre debout.  « Faites attention à vous, » dit-elle en caressant à l'aide de son pouce la main ridée de la vieille dame avant que celle-ci ne soit transportée par les ambulanciers. Sans dire un mot de plus, Alma les regarde s'éloigner en oubliant momentanément que Joren est toujours face à elle. Elle croise les bras contre sa poitrine, soupire doucement, et repense aux mots de Janine qui résonnent dans sa tête alors que de son coté, elle a tiré un traits sur le bonheur aux cotés d'un homme pour un bon moment. Elle finit par reporter son attention sur le néerlandais.  « Désolée d'avoir été vache, » lâche-t-elle en glissant une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille.  « De voir des vieilles dames inconscientes dans un parc, ça me met toujours un peu la pression. » Un bref rire s'échappe d'entre ses lèvres avant qu'elle ne retrouve un semblant de sérieux.  « Mais t'as bien géré, mieux que moi en tout cas. Mon stress aurait certainement fini par lui refiler un infar'. » Et maintenant, quoi ? Alma appelle Romy pour qu'il la rejoigne et le chien court jusqu'à elle avant de venir s'asseoir contre ses jambes. Elle passe machinalement ses doigts dans son pelage bicolore, sans savoir si elle censée remercier Joren. Parce qu'au fond, elle sait qu'elle ne serait arrivée à rien sans lui.


AVENGEDINCHAINS



My biggest mistake was thinking you could fix me. Only I can fix me. ☽ ≈ If love is setting a place at the table for someone who is never coming home, I think I'll pass.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
i won't fall for you unless you push me (joren) Vide

Re: i won't fall for you unless you push me (joren) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

i won't fall for you unless you push me (joren)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération