Don't let them try to deceive you (Emmy)

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 705
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› James Campbell ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop
Don't let them try to deceive you (Emmy) Vide

Don't let them try to deceive you (Emmy) ✻ ( Dim 24 Mar - 10:53 )

Don't let them try to deceive you
Emmy & Calie

Calie est fâchée, parce qu’on a osé briser le cœur de sa meilleure amie. Ça ne va pas du tout. Emmy, c’est un rayon de soleil. Elle brille de mille feux en toutes circonstances, sourit quoi qu’il arrive. Mais aujourd’hui, elle a perdu de son éclat. Calie, elle n’est pas d’accord. Elle relit encore et encore les messages de la brune, tout en essayant de trouver une explication logique à tout ce cirque. Et elle a beau retourné la chose dans tous les sens, elle ne comprend pas. Elle ne comprend pas comment Jake a pu coucher avec la sœur d’Emmy. Elle ne comprend pas comment Eliza ait pu faire une chose pareille à sa propre sœur, tout en ayant conscience de ses sentiments à l’égard du garçon. Elle ne comprend pas ce qu’ils cherchent à prouver, elle ne comprend pas comment deux personnes aussi horribles peuvent faire autant de mal à quelqu’un d’aussi adorable qu’Emmy. Ce n’est pas comme si Emmy le méritait. Elle n’a rien fait qui puisse justifier un comportement aussi affreux, Calie en est convaincue. Jake et Eliza sont juste des êtres abominables, sur qui sa colère devrait s’abattre incessamment sous peu. En attendant, Emmy a besoin de douceur. Elle a besoin de sentir qu’il y a au moins une personne sur terre qui l’aime de tout son cœur. Calie s’occupera des deux autres gugus plus tard, quand elle aura réussi à calmer ses nerfs. Après un bref coup de fil au lycée, Calie parvient à se faire porter pâle pour la journée. Elle n’hésite pas à s’énerver un peu au téléphone pour qu’on la laisse tranquille avec la justification de son absence. Ce n’est qu’une journée, et ce n’est que de l’allemand. Personne ne va mourir, surtout pas ses élèves qui seront plutôt ravis d’avoir un moment de liberté dans leur emploi du temps. Elle promet d’être de retour dès le lendemain, affirme qu’elle ne doit rien avoir de grave. Dès qu’elle raccroche, Calie sort de son lit et file sous la douche. Elle se prépare en vitesse, boit son verre de jus d’orange et quitte la maison presque en courant. Connaissant Emmy, elle doit déjà être dans son atelier, à s’acharner sur une nouvelle création pour lâcher sa colère et sa tristesse. Sur le chemin, la Washington s’arrête au Nora’s Café. Elle prend deux chocolats chauds et tout un tas de pâtisseries à engloutir. Une fois sa commande payée, elle reprend la route. Calie entre à l’intérieur de l’atelier dans le plus grand des calmes, sans oublier d’annoncer son arrivée. « Emmy ? T’es là ? » Elle s’avance parmi les différentes créations et retrouve Emmy au pied d’une magnifique robe de soirée. Calie sourit et pose ses affaires sur une chaise. « Je suis passée prendre le petit-déjeuner. Je suis à peu près certaine que tu as passé la nuit ici, je me trompe ? » La brune s’assoit à même le sol, à côté d’Emmy. Le plus naturellement du monde, elle glisse un bras autour de ses épaules et la serre doucement contre elle. « Tu sais que je suis un peu nulle pour trouver de jolis mots réconfortants et de toute évidence, rien de ce que je pourrais dire ne te fera du bien. » Parce qu’il y a quelques semaines, c’est elle qui avait le cœur brisé. Quoi qu’on lui ait dit à ce moment-là, la douleur a toujours refusé de partir. Il n’y a véritablement que le temps qui puisse guérir ce genre de blessure. « Est-ce que tu veux qu’on engage un tueur à gages pour massacrer Jake ? Ou tu préfères que je m’en charge moi-même ? Je peux aussi taper ta sœur mais bon, je suis sûre que tu vas pas vouloir. » Emmy voue un amour inconditionnel à sa sœur. Même après ce qu’elle lui a fait, Emmy serait bien incapable de la détester au point de vouloir lui refaire le portrait. « Sinon, dans un tout autre registre, tu peux venir m’aider à accrocher des photos de Trump et Bruno Mars chez mon frère. Il a remplacé toutes les photos de moi par des portraits de Kim Jong-Un chez ma mère. Et le pire ? C’est qu’elle l’a laissé faire. » Calie se sent un peu mal-aimée, on ne va pas se mentir. Elle espère quand même que cette histoire fera sourire sa meilleure amie, qui a l’air bien trop triste. Calie, ça lui brise le cœur.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Emmy Nelson-Riley
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 231
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❋ Sarah Miller ❋ Julia Wells ❋ Pio Esposito ❋ Martin Palmer ❋ Oscar Pierce ❋ Declan Pryce ❋ Dan Fumero
Don't let them try to deceive you (Emmy) Vide

Re: Don't let them try to deceive you (Emmy) ✻ ( Sam 30 Mar - 22:11 )












Depuis cette histoire avec Jake, depuis que j’avais découvert qu’il avait couché avec Eliza juste pour me prouver que c’était un enfoiré j’étais tout simplement une loque. Le seule avantage dans mon état, c’était que je passais mon temps à travailler. J’inquiétais Simone qui avait l’impression que je passais mes jours et mes nuits à l’atelier. Elle n’avait pas vraiment tort sur ce point. Je rentrais chez moi uniquement pour prendre une douche parce que je refusais d’embêter les gens qui travaillaient avec moi avec une mauvaise hygiène corporelle. Mais plus les jours passaient et plus j’envisageais de faire venir quelqu’un pour venir m’installer un petit coin à vivre avec une salle de bain. J’envisageais aussi sérieusement d’acheter un lit d’appoint. Bien que le lit ne servirait pas à grand-chose, parce que je ne dormais pas vraiment ces derniers temps. Dès que je fermais les yeux j’avais des milliers d’imagines de Jake et Eliza. C’était stupide, parce que je savais que par la passé ils avaient déjà couché ensemble, mais maintenant les circonstances étaient différentes. Eliza savait que j’étais plus ou moins amoureuse de Jake, Jake savait la même chose et pourtant cela n’avait gênait personne. A croire que je n’étais qu’un cafard à leur yeux, qu’on pouvait écraser et blesser sans le moindre soucis.
Le problème dans cette histoire, c’était que j’étais loin d’être un cafard et que tout cela avait réussi à me briser. Le pire avait été l’attitude de Jake et Eliza. Jake avait tout programmé pour me prouver qu’il était quelqu’un de mauvais et ma sœur s’en foutait comme si c’était juste un détail dans son emploi du temps. J’avais beau retourner la situation dans tous les coins je n’arrivais pas à comprendre et cela me déprimait un peu plus chaque jour. Alors oui travailler était la seule solution que j’avais pour ne pas sombrer définitivement. Autant dire que la Emmy joyeuse, insouciante et souriante était très loin derrière moi. Mes interactions sociales se limitaient au strict minimum. La plus importante restait tout de même Calie qui venait de faire son arrivée dans l’atelier. Sans elle, je ne savais pas comment je ferais. Elle était la personne la plus importante de ma vie. Le pilier sur lequel je pouvais m’appuyer quand la tempête était trop forte. « Je suis passée prendre le petit-déjeuner. Je suis à peu près certaine que tu as passé la nuit ici, je me trompe ? » Je posais rapidement ma tête sur son épaule une fois qu’elle fut à mes côtés. Sa présence me reposait. « Si je te disais non, tu ne me croirais pas. Je suis désolé, à cause de moi tu vas devoir investir dans une armoire encore plus grande » Je n’avais pas assez de commande pour m’occuper l’esprit et les mains, alors il était possible que j’avais fait des tenues en masse pour Calie et Joey. Un peu pour ma mère aussi. « Tu sais que je suis un peu nulle pour trouver de jolis mots réconfortants et de toute évidence, rien de ce que je pourrais dire ne te fera du bien. » Je le savais oui, et elle avait raison. Passait un certain stade les mots étaient inutiles. Je n’étais pas encore dans la phase où j’avais envie d’entendre que j’allais trouver mieux ailleurs. Surtout qu’à part un baiser, il ne s’était jamais rien passé entre Jake et moi. Je m’étais juste beaucoup trop emballé comme toujours. « Juste que tu sois ici ça me suffit amplement. On gardera les beaux discours pour plus tard » Ou pour jamais. C’était bien aussi de ne pas en faire. « Est-ce que tu veux qu’on engage un tueur à gages pour massacrer Jake ? Ou tu préfères que je m’en charge moi-même ? Je peux aussi taper ta sœur mais bon, je suis sûre que tu vas pas vouloir. » Je relevais la tête deux secondes complètement intéressé par l’idée avant de finalement la reposer sur son épaule. « Je suis d’accord pour Jake. Pour Eliza non ça m’ennuie. Je me sens déjà coupable de trouver des excuses pour ne pas aller aux repas de famille, alors non je veux pas qu’elle ait des problèmes en plus » A bien des égards ma sœur ne méritait sûrement pas que je m’inquiète pour elle, mais c’était plus fort que moi. Malgré tout je l’aimais d’un amour qui dépassait l’entendement. Il fallait juste que j’arrive à passer à autre chose pour lui parler. Par contre pour Jake j’étais complètement partante. Je ne savais pas comment on pouvait trouver un tueur à gage, mais j’étais prête à faire des recherches et demander à mes contacts. « Sinon, dans un tout autre registre, tu peux venir m’aider à accrocher des photos de Trump et Bruno Mars chez mon frère. Il a remplacé toutes les photos de moi par des portraits de Kim Jong-Un chez ma mère. Et le pire ? C’est qu’elle l’a laissé faire. » Cette fois je me redressais pour regarder ma meilleure amie réellement intriguée par cette histoire de photos. « Ta mère l’a vraiment laissé faire ça ? Mais c’est de la complicité de crime » Oui au moins ça et j’étais complètement choquée. Ce crime ne pouvait pas resté impuni. « Tu peux compter sur mon aide, on peut même tout imprimer d’ici, j’ai tout ce qui faut » C’était une activité qui m’enchantait un peu trop. « Je comprends pourquoi tu veux mettre des photos de Trump. Mais pourquoi Bruno Mars en plus ? Il a quelque chose contre lui ? » Pourtant ses chansons étaient plutôt sympathique et entraînante. « On peut aussi lui piquer tout ses vêtements et les remplacer par des robes ? Et ses sous vêtements par des strings et des collants ? » Quand je disais que j’étais emballé ce n’était pas un euphémisme, j’étais même prête à aller dans la friperie du coin pour trouver les choses les plus horribles. « OOOOH ET LES CHAUSSURES AUSSI » Prendre toutes ces baskets pour mettre des talons.




lumos maxima


† Everybody's gonna love today


Don't let them try to deceive you (Emmy) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 705
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› James Campbell ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop
Don't let them try to deceive you (Emmy) Vide

Re: Don't let them try to deceive you (Emmy) ✻ ( Mer 3 Avr - 17:12 )

Don't let them try to deceive you
Emmy & Calie

Emmy et Calie, c'est une histoire qui dure depuis plus de trente ans. Elles étaient hautes comme trois pommes, quand elles se sont connues. Les deux petites filles pleines de vie qu'elle étaient à l'époque ne pouvaient que se lier d'amitié. Elles ont grandi ensemble, se sont soutenus à chaque déception, se sont extasiées de chaque bonne nouvelle. Calie a vu beaucoup de personnes aller et venir dans sa vie, mais Emmy, elle est toujours restée. Elle n'a jamais quitté le navire, pas une seule fois. Au cours du temps, Calie a commencé à considérer Emmy comme une véritable sœur plutôt qu'une simple meilleure amie. Maintenant, elles en sont à un stade où elles n'ont plus tellement besoin de parler pour traduire ce qu'il se passe dans leurs têtes. Elles se connaissent par cœur, savent parfaitement comment elles fonctionnent. Alors Calie, elle savait qu'elle retrouverait Emmy dans son atelier aujourd'hui. La mode, ce n'est pas une simple passion aux yeux d'Emmy. C'est un véritable exutoire. Même si la jeune femme n'a pas envie de parler, Calie ne veut pas la laisser toute seule. Elle ne veut pas que les pensées négatives polluent sa joie de vivre. Ça ne l'enchante pas tellement d'apprendre qu'Emmy a passé la nuit à travailler, mais préfère ne rien. Elle ne peut franchement pas hurler sur sa meilleure amie, ce n'est pas ce dont elle a besoin. « Oh, c'est pas grave. Je suis prête à en acheter deux, d'armoires. » Qu'elle répond en esquissant un sourire qui se veut réconfortant. Dans ces moments-là, Calie aimerait pouvoir trouver les mots justes. Elle aimerait savoir quoi dire, faire en sorte qu'Emmy oublie instantanément Jake. Malheureusement, elle sait que rien ne pourra apaiser la peine de sa meilleure amie. Emmy a juste besoin de temps. D'ici quelques semaines, elle ira mieux. Du moins, Calie l'espère. En attendant, elle propose quand même d'engager un tueur à gages pour Jake. Il ne peut pas s'en sortir aussi facilement. Coucher avec la sœur d'Emmy et poursuivre sa petite vie bien tranquille. Calie, elle a vraiment des envies de meurtre quand elle pense au Callahan. Elle offre également ses services pour le cas d'Eliza, qui ne vaut pas mieux que Jake. La brune ne comprend pas. Elle ne comprend pas comment on peut faire subir à sa propre sœur quelque chose d'aussi horrible. Elle ne comprend pas non plus Emmy, qui n'acceptera jamais de frapper sa sœur, quand bien même elle le mérite. « Qu'elle ait des problèmes ? Tu crois qu'elle se préoccupait de toi quand elle s'est tapé Jake ? Je sais que tu ne veux pas entendre tout ça, mais Emmy... Un jour il faudra que tu arrêtes de voir ta sœur comme un ange. Elle t'a fait du mal et tu as le droit de lui en vouloir, de lui faire comprendre qu'elle a été trop loin. C'est pas à toi de t'en vouloir, c'est à elle. » Calie n'a jamais pu supporter l'aînée des Nelson-Riley. De manière générale, elle n'aime pas les gens qui se croient meilleurs que tout le monde, qui pensent être les rois du monde. Eliza devrait redescendre sur terre une fois de temps en temps, ça ne lui ferait sans doute pas de mal. La brune pousse un long soupir, puis commence à caresser les cheveux de sa meilleure amie. Elle lui parle alors de Liam et de sa folie furieuse. Calie sait que parler de la bêtise de son frère fera rire Emmy. Il faut dire que c'est drôle, même si sur le coup, elle était un peu fâchée. « On est d'accord. Mais en vrai, il a entourloupé ma mère. Il lui a dit qu'il voulait redécorer son salon. » Elle secoue la tête, dépitée. Mais Emmy lui fait plaisir quand elle propose de tout imprimer depuis son atelier. Soudain, Calie se sent prête à mener un combat acharné. « Mais c'est super c'qui s'passe ! » Qu'elle s'exclame. À sa question, elle glousse comme une pintade. « Il déteeeeeste Bruno Mars. Je sais pas pourquoi, il est juste bête. La prochaine fois que tu le verras, tu pourras lui chanter du Bruno Mars. Tu vas voir, ça va le ravir ! » Calie, elle, elle ne se gêne jamais pour lui faire un concert privé. En attendant, Emmy pour le vice un peu plus loin. Elle propose de refaire la garde-robe de Liam, et même de lui offrir de nouvelles paires de chaussures. Calie frappe dans ses mains, heureuse de voir qu'embêter Liam lui redonne le sourire. « Je savais que Liam avait une utilité dans la vie. » Il remonte le moral des gens, sans le savoir. « Tu sais ce que j'ai envie de faire ? Une paire de chaussures à notre effigie. Tu crois que c'est possible de recouvrir toute une chaussure avec des photos de nous ? Genre juste nos visages ? On pourrait faire des selfies moches ! » Le cerveau de Calie s'enflamme. Elle a déjà plein d'idées et sait que d'ici à ce soir, tout sera prêt. Elles n'auront plus qu'à s'introduire chez Liam pour remplacer ses vêtements par de nouveaux. « Tu veux que je continue à dire de la merde ou t'as envie de te lâcher et insulter Jake ? » Emmy, elle a le choix. Dans les deux cas, elle peut compter sur Calie pour rester à ses côtés.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Emmy Nelson-Riley
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 231
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❋ Sarah Miller ❋ Julia Wells ❋ Pio Esposito ❋ Martin Palmer ❋ Oscar Pierce ❋ Declan Pryce ❋ Dan Fumero
Don't let them try to deceive you (Emmy) Vide

Re: Don't let them try to deceive you (Emmy) ✻ ( Dim 21 Avr - 11:05 )












La présence de Calie me réconforter au plus au point et malheureusement pour elle, elle aurait besoin de rapidement investir dans des armoires, parce que j’avais passé ma nuit à crée des vêtements pour sa personne et aussi un peu pour moi parce que je le méritais. Avec toute l’histoire entre Jake et Eliza ces derniers temps ce n’avait pas été facile et même sans parler, juste en étant là Calie réussissait à faire des miracles. Comme toujours de toute façon. Notre relation était à ce point magnifique et merveilleuse qu’on avait plus besoin de parler pour se comprendre. Surtout que réconforter les gens ce n’était jamais une chose évidente.
Pourtant la proposition de Calie d’engager un tueur à gage pour Jake était absolument tentante, mais pour Eliza on s’en passera. Pour ma sœur je trouverais bien quelque chose à lui dire, lui faire comprendre qu’elle m’avait blessé. Mais pour l’instant non, je ne voulais pas lui faire du mal et surtout pas que mes parents apprennent cette situation. Malgré tout ce qu’elle avait fait, je ne pourrais jamais blesser intentionnellement Eliza. « Qu'elle ait des problèmes ? Tu crois qu'elle se préoccupait de toi quand elle s'est tapé Jake ? Je sais que tu ne veux pas entendre tout ça, mais Emmy... Un jour il faudra que tu arrêtes de voir ta sœur comme un ange. Elle t'a fait du mal et tu as le droit de lui en vouloir, de lui faire comprendre qu'elle a été trop loin. C'est pas à toi de t'en vouloir, c'est à elle. » Je savais bien que Calie avait raison, j’en avais conscience, mais mon cerveau refusait d’admettre ces choses là concernant ma sœur. « Tu sais bien, que j’ai toujours été un petit chat face à Eliza, si je vais lui parler je vais me mettre à pleurer, elle va me prendre dans ses bras, peut-être me dire qu’elle est désolé et voilà. Je ne veux pas faire d’elle un monstre, mais je ne veux pas la voir non plus… Pas pour l’instant » Je l’avais idéalisé et effectivement elle était tombé du piédestal que je lui avais crée, mais quand même. En revanche, je me sentais vraiment outré par la mère de Calie qui avait laissé Liam mettre des photos du dictateur coréen partout chez elle. Cela n’avait absolument aucun sens et Liam était un petit être fourbe. « On est d'accord. Mais en vrai, il a entourloupé ma mère. Il lui a dit qu'il voulait redécorer son salon. » La mère de Calie était aussi naïve que moi par moment, mais en tout cas j’étais ravie de pouvoir aider la brune dans sa vengeance, et c’était bien mieux que de me morfondre. Et en plus on avait tout à disposition dans mon atelier. C’était comme une deuxième maison cet endroit. « Mais c'est super c'qui s'passe ! » Oui je trouvais aussi, la seule chose que j’expliquais pas, c’était la présence de Bruno Mars dans l’équation. Bruno il était bien, Bruno il était chouette et Bruno il était plein d’amour. « Il déteeeeeste Bruno Mars. Je sais pas pourquoi, il est juste bête. La prochaine fois que tu le verras, tu pourras lui chanter du Bruno Mars. Tu vas voir, ça va le ravir ! » J’étais prête à m’offusquer de cette détestation, mais l’idée de pouvoir embêter Liam était bien mieux. « Tu peux compter sur moi » En plus avec ma douce voix mélodieuse, il allait encore plus apprécier la chose. En tout cas cette perspective m’enchantait vraiment et j’étais même prête à pousser le vice encore plus loins en remplaçant tous ses vêtements par les miens et ses chaussures aussi. Je m’emballais un peu trop rapidement, mais ça me faisait rire de participer à tout cela. « Je savais que Liam avait une utilité dans la vie. » Comme quoi, il ne fallait pas perdre espoir. « Tu sais ce que j'ai envie de faire ? Une paire de chaussures à notre effigie. Tu crois que c'est possible de recouvrir toute une chaussure avec des photos de nous ? Genre juste nos visages ? On pourrait faire des selfies moches ! » Mais c’était une idée merveilleuse. J’approuvais complètement cela. « Je dis oui Calie !! Je suis pas une experte de la chaussure, mais à nous deux on arrivera à faire quelque chose de très moche, ça va être génial » Oui réellement. Tout cela me donnait un engouement nouveau et j’étais prête à passer à l’action sur le champs. « Tu veux que je continue à dire de la merde ou t'as envie de te lâcher et insulter Jake ? » Je ne savais pas trop, je me sentais perdue dans l’espace temps Emmy Nelson-Riley. « Si on commence à parler de Jake je vais sûrement me mettre à pleurer et est ce qu’on a envie que je pleure ? NON CALIE ON VEUT PAS CA » Parce qu’on savait toutes les deux que quand je commençais à pleurer, j’étais incapable de m’arrêter et puis après c’était une utilisation de mouchoirs bien trop importante et je n’étais pas sûre d’en avoir suffisamment ici et autant dire qu’il était hors de question que je me mouche dans de la dentelle. J’avais des principes dans la vie. « Mais je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi. J’ai l’impression qu’ils ont fait ça pour me punir, mais je ne sais même pas de quoi ? » Peut-être que sans m’en rendre compte j’avais dit quelque chose qui avait pu blesser Eliza, ou alors j’avais énervé Jake une fois de trop avec ma bonne humeur. Ce n’était pas de ma faute si j’aimais bien parler. C’était plutôt fort que moi, quelque chose que je ne pouvais pas contrôler. « Je crois quand même que c’est mieux de dire de la merde. » Au moins avec ça, on ne prenait aucun risque et puis c’était bien mieux pour notre santé mentale. Cependant, je venais de penser à un détail. « Tu te rends compte que pour la première fois depuis longtemps, on est toutes les deux célibataires en même temps » J’aurai évidemment préférée que Calie ne le soit pas et qu’elle n’ai pas à souffre de la situation avec les jumeaux, mais cela nous promettait des sacrées soirée en perspective. « Quand on aura la foi et la motivation on pourra sortir jusqu’au bout de la nuit » Oui parce que autant dire que pour l’instant je n’avais pas vraiment envie de rencontrer un homme, puis surtout on avait un Liam à embêter.




lumos maxima


† Everybody's gonna love today


Don't let them try to deceive you (Emmy) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 705
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Gemma Arterton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› James Campbell ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop
Don't let them try to deceive you (Emmy) Vide

Re: Don't let them try to deceive you (Emmy) ✻ ( Jeu 30 Mai - 12:36 )

Don't let them try to deceive you
Emmy & Calie

Dans le fond, que Jake ait osé briser le cœur de sa meilleure amie ne devrait pas l’étonner. Sa réputation le précède, Calie se doutait plus ou moins qu’il finirait par déconner. Elle avait pourtant placé tous ses espoirs en lui, s’était dit qu’il lui suffisait peut-être de rencontrer une femme comme Emmy pour finalement devenir un homme bien. Évidemment que le comportement de Jake la déçoit, évidemment qu’elle se retient de ne pas aller le tuer dans son sommeil. Mais dans le fond, Calie est encore plus déçue d’Eliza. Elle ne la pensait pas capable d’un tel coup, même si elle l’a toujours considérée comme une horrible personne. Elle ne comprend pas comment Eliza a pu coucher avec Jake, tout en ayant conscience des sentiments de sa sœur à l’égard du garçon. Calie, elle voit ça comme une sorte de vengeance, un plan machiavélique pour faire souffrir Emmy. C’est la seule explication plausible qui lui vient en tête, bien qu’elle ait du mal à saisir la raison pour laquelle elle aurait voulu se venger. Ce n’est pas comme si Emmy avait fait quoi que ce soit qui puisse justifier un tel acte. Il faut croire qu’Eliza, elle est aussi perfide que Jake. Et Calie, elle a envie de partir en guerre contre ces deux êtes abominables. Le truc, c’est qu’elle risque de la mener toute seule, cette guerre. Emmy n’a pas l’air motivé à en vouloir à sa sœur, ce qui plonge Calie dans l’incompréhension. « Tu ne veux pas faire d’elle un monstre ? » Demande-t-elle, sourcils froncés. « Mais c’est déjà un monstre ! » Qu’elle s’exclame, non sans lâcher un soupir ensuite. Quoi qu’elle dise, ça ne changera rien au fait qu’Emmy, elle n’osera jamais se rebeller contre sa sœur. Elle essaye de comprendre, Calie. Elle essaye vraiment de cerner cette espèce de lien bizarre qui unit les deux sœurs Nelson-Riley. On ne peut pas dire qu’elle y arrive, parce que quand elle pense à tout ce qu’elle ferait si Joey avait couché avec Warren ou même Nick… C’est violent. Même si les deux Washington sont proches, il y a certaines limites à ne pas franchir. Calie secoue la tête et abandonne toute tentative de raisonner sa meilleure amie. De toute façon, elle n’a pas spécialement envie de manipuler Emmy pour qu’elle se ligue contre Eliza. Ça risquerait de la rendre malheureuse et c’est justement tout ce que Calie ne veut pas. Alors au lieu de lui faire une présentation PowerPoint sur Eliza et ses défauts, elle change de sujet. Parler de Liam devrait lui mettre du baume au cœur. Calie doit bien reconnaître le génie de son frère par moment. Elle se sent presque jalouse de ne pas avoir eu l’idée de remplacer toutes les photos de lui par celles d’un dictateur. Est-ce qu’elle va se laisser faire ? Non. Est-ce qu’elle va se venger ? Oui. En couvrant les murs de son appartement par des posters de Bruno Mars et Donald Trump. Calie sent son cœur se gonfler de bonheur quand elle voit le sourire de sa meilleure amie apparaître. Puisque parler vengeance enchante Emmy, elle fait appel à son imagination pour concocter un plan de riposte digne de ce nom. « Je savais que je pouvais compter sur toi. Cette paire de chaussures va être aussi moche que lui, ça me plait. » Elle tape dans ses mains avec satisfaction. Elles pourraient presque se mettre au travail tout de suite, si Calie n’était pas inquiète de savoir comment sa meilleure amie se sent réellement. Avant de pourrir la vie de Liam, Calie est tout-à-fait encline à pourrir celle de Jake. « Non t’as raison, on a pas envie que tu pleures. Il mérite vraiment pas tes larmes. » Calie serre un peu plus la jeune femme dans ses bras, tandis qu’elle lâche un soupir. Elle aimerait comprendre, elle aussi. « De rien du tout. Je suis même pas certaine qu’ils sachent pourquoi ils ont faits ça. T’as pas à te sentir fautive, c’est pas toi le problème. C’est eux. » Calie, elle ne veut même pas qu’Emmy ait l’impression d’avoir fait un pas de travers. De la façon dont elle voit les choses, elle n’a rien fait de mal. Jake et Eliza, ils ont juste agi bêtement sans se préoccuper des conséquences. Il n’y a absolument rien de cohérent, rien de logique. Un mince sourire se dessine sur le visage de Calie face à la réflexion de la styliste. « C’est vrai ça. Tu crois que c’est un signe du destin ? » Qu’elle demande en arquant un sourcil. Elle a toujours dit qu’elle finirait par épouser Emmy. Apparemment, ça ne paraît pas si improbable que ça. « Wooooh. Tu sais que Joey voulait absolument me traîner à une de ses soirées ? C’est bête mais toute cette histoire avec Warren et Nick, elle m’a mis 30 ans dans la gueule. J’ai l’impression de plus être capable de rien. » Elle se sent vieille, Calie. Plus totalement apte à faire des folies de son corps alors que pourtant, elle était loin de s’en priver quelques mois plus tôt. « Dans un autre registre, je tiens à t’informer que j’ai fait des trucs un peu honteux avec le prof d’un de mes élèves. Pas honteux dans le genre hard sex et tout, mais honteux dans le genre… Je lui ai fait du rentre-dedans juste parce qu’il était beau et que moi, j’étais en manque de sexe. » Elle se souvient encore d’à quel point la moindre remarque pouvait lui donner des bouffées de chaleur. « Je suis en manque de sexe, Emmy. » Finit-elle par avouer, comme si ça pouvait la soulager d’un poids. « J’ai couché avec une nana dans une ruelle d’ailleurs, mais c’était juste comme ça. Je veux du vrai sexe. » Peut-être que dans le fond, ce sont les jumeaux qui lui manquent. À croire qu’Emmy et Calie, elles vont vraiment finir par pleurer comme des madeleines dans les bras l’une de l’autre.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    teacher (noun) a person who helps you solve problems you'd never have without them.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Emmy Nelson-Riley
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 231
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon ❋ Sarah Miller ❋ Julia Wells ❋ Pio Esposito ❋ Martin Palmer ❋ Oscar Pierce ❋ Declan Pryce ❋ Dan Fumero
Don't let them try to deceive you (Emmy) Vide

Re: Don't let them try to deceive you (Emmy) ✻ ( Dim 16 Juin - 9:59 )












Je pourrais parler de Jake pendant des heures, voire même des jours, mais alors ça voudrait dire autant de larmes et de reniflement et on voulait pas ça avec Calie, pourtant je me demandais quand même ce que j’avais pu faire de mal pour en arriver à cette situation. Qu’est ce qui avait poussé Jake et Eliza à coucher ensemble. De la part d’Eliza c’était sûrement une vengeance sournoise à laquelle je ne comprenais rien, mais Jake je ne savais pas. Mais elle avait raison, il fallait que j’arrête de croire que tout était de ma faute, alors qu’au final je n’étais que la victime de leurs esprits tordus. Victime peut-être pas, mais en tout cas c’était moi qui en souffrait le plus, alors il fallait que j’arrive à passer à autre chose. En attendant, je préférais me concentre sur des choses que je pouvais maîtriser, comme le fait que Calie et moi étions célibataire ensemble pour la première fois depuis loooooongtamps. « C’est vrai ça. Tu crois que c’est un signe du destin ? » Sûrement un signe qui essayait de leur faire comprendre d’arrêter de prendre les mauvaises décisions. « Peut-être oui. Le signe qu’on doit finir lesbienne toutes les deux » Parce qu’on ne pouvait pas dire que niveau mec on avait eu de la chance. Alors d’accord j’allais sûrement m’en remettre rapidement – quoique pour une fois, Jake avait réussi à aller plus loin que n’importe qui dans la souffrance – mais peut-être qu’il était temps qu’on arrête nos bêtises et puis pourquoi pas ne pas rester célibataire pendant quelques temps. En tout cas, si cette situation durait au bout d’un moment je serais partisante pour une de nos soirées à l’ancienne. Quand l’envie et la motivation seront là.  Wooooh. Tu sais que Joey voulait absolument me traîner à une de ses soirées ? C’est bête mais toute cette histoire avec Warren et Nick, elle m’a mis 30 ans dans la gueule. J’ai l’impression de plus être capable de rien. » Je la regardais en souriant, tout en comprenant parfaitement ce qu’elle voulait dire. « Joey est encore jeune, fraîche et pimpante. Bon d’accord nous on l’est, parce que le temps n’a pas d’effet sur nos corps de déesse, mais on est sûrement passé à autre chose. On a envie d’autre chose » Parce que pour le moment si on me proposait une folle soirée dans un boîte de nuit et une soirée canapé bouffe et télé, je prenais l’option numéro deux sans aucune réflexions et sans aucuns regrets. « Dans un autre registre, je tiens à t’informer que j’ai fait des trucs un peu honteux avec le prof d’un de mes élèves. Pas honteux dans le genre hard sex et tout, mais honteux dans le genre… Je lui ai fait du rentre-dedans juste parce qu’il était beau et que moi, j’étais en manque de sexe. » Je posais une main sur ma bouche choquée et amusée par cette révélation. Est ce que cela m’étonnait de Calie ? Non pas vraiment, je trouvais ça même drôle. « Les prochains conseils de classe risque d’être drôle quand tu vas le revoir » Ou alors elle allait faire en sorte de ne jamais convoquer le père de cet élève. « Si tu connais d’autre papa célibataire, je suis preneuse » Sur un malentendu, cela pourrait fonctionner. Peut-être que j’allais me mettre à traîner au lycée beaucoup plus souvent. Même un prof gentil et mignon je ne dirais pas non. « Je suis en manque de sexe, Emmy. » Je ne pouvais que la comprendre. Peut-être même que je regrettais de ne pas avoir couché avec Jake. « J’ai couché avec une nana dans une ruelle d’ailleurs, mais c’était juste comme ça. Je veux du vrai sexe. » Assise toutes les deux, dans les bras l’une de l’autre à regretter le temps passé, on pourrait passer pour des grands mères avant l’heure. « Le sexe beau, avec passion et sentiments et qui te donner l’impression de voler. Ouais ça me manque aussi » D’ailleurs, je me demandais à quand remontait la dernière fois où j’avais fait du sexe, mais c’était trop loin pour que je m’en souvienne. Olalala, j’allais devenir nulle en sexe et alors aucun homme n’allait vouloir rester avec moi et je finirais seule avec une multitude de chat. Okay, j’étais en train de paniquer. Non, il fallait que je reste forte. « On peut toujours s’acheter des vibromasseur. Eux au moins ne ferait rien pour nous décevoir. Ils nous aimeraient toujours de la même façon » C’était une première solution à court terme à notre problème. « On peut aussi acheter un vibromasseur à Liam et on met la tête de Bruno Mars dessus » Où la tête de n’importe qui qu’il n’aimait pas. Avec Calie on avait vraiment besoin de se remotiver pour éviter de tomber dans la détresse. « On peut aussi poster une annonce sur un site gay et filer le numéro de Liam et/ou son adresse mail » J’avais honte de mes propres idées, c’était si méchant, mais si drôle aussi. « Sache que j’ai très honte de moi, ça ne se voit pas, mais tout tout tout tout au fond, j’ai honte » C’était aussi pour cela que j’aimais Calie, même dans les pires des situations elle arrivait à me redonner le sourire et à faire en sorte que la pilule du malheur passe avec beaucoup plus de facilité.




lumos maxima


† Everybody's gonna love today


Don't let them try to deceive you (Emmy) 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Don't let them try to deceive you (Emmy) Vide

Re: Don't let them try to deceive you (Emmy) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Don't let them try to deceive you (Emmy)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération