So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW

 :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
We keep this love in a photograph
Jaxson Hamilton
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 968
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW Vide

So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW ✻ ( Dim 7 Avr - 16:42 )

So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻✻✻ Jaxson est furax. Il regarde, pour la énième fois, la vidéo de la voiture, qui tamponne une vieille personne et qui prend la fuite. La vidé de surveillance n'est pas de très bonne qualité. Si bien qu'ils se retrouvent avec deux plaques d'immatriculation possible. Ils sont incapable de savoir si c'est une lettre O ou le chiffre zéro qui est noté à la fin de cette dernière. Le policier a commencé ses recherches. Celle avec un chiffre à la fin ne donne absolument aucun résultat. Par contre, celle avec la lettre en donne un. Cette voiture appartient apparemment à un Matthew Rhodes. Il note ce nom dans son notebook et continue à explorer un peu plus cette piste. C'est bien la même voiture, possiblement la même couleur. Il n'y a plus aucun doute : l'équipe tient le suspect. Jaxson ordonne à deux personnes d'aller chercher ce fameux Matthew, sans pour autant parler des raisons. Il veut essayer de l’interroger sans avocat. Il a espoir que Matthew confesse sa connerie. Le policier s'occupe de remplir quelques papiers, chose qu'il déteste, en attendant le retour de ses collègues. Il est assez dissipée, appelant au passage Anya pour lui expliquer que si tout se passait bien, il serait de retour à la maison plus tôt que prévu. Autrement, il la rejoindrait directement à la banque. Aujourd'hui est un grand jour : ils vont demander un prêt pour acheter leur maison. Celle qui les fait rêver depuis maintenant plusieurs semaines. Néanmoins, il ne pourra pas y penser plus. Matthew est en salle d'interrogation et Jaxson peut désormais lui poser toutes les questions qu'il veut. Parfait. Il se lève de sa chaise, repositionne correctement ses vêtements pour faire plus sérieux et se dirige, dossier en main, vers la salle qu'on lui a donné. Il ouvre la porte, le visage fermé et observe quelques secondes l'homme qui lui fait fasse. « Monsieur Rhodes, enchanté. Jaxson Hamilton, lieutenant de police. » Les présentation sont faites, il peut prendre place sur la chaise qui fait face au suspect. « Je présume que vous savez pourquoi vous êtes ici ? » Ou pas. Il a oublié de demander à ses collègues pour le coup. Peu importe. Il va le savoir d'ici quelques secondes. «Êtes-vous bien le propriétaire de cette voiture ? » Jaxson ouvre le dossier et en sort la première photo. On y voit une plaque d'immatriculation, légèrement flou, mais qui redirige vers Matthew Rhodes. « Hier soir, vers vingt-deux heures, cette voiture a renversé une personne âgée qui se trouve dans un état critique à l'hôpital.» Jaxson, il parle lentement. Il ne tente pas de jouer au flic méchant. Il espère que, grâce à cette technique d'apaisement, le jeune homme lui balancera tout. « Sans vouloir vous mettre la pression, mais un délit de fuite est passible d'une amende de  dix milles dollars minimum et de trois ans d'emprisonnement. » Il début son monologue. « Sans oublier le fait qu'il y a eu : non assistance à personne en danger. Ca pourrait vite chiffré cette histoire. » Mais là encore, Jaxson ne tente pas de faire peur, ou de l'impressionner. Il veut juste qu'il culpabilise. « Alors, on va faire ça vite, si vous voulez bien. Êtes-vous le  propriétaire de cette voiture et qui la conduisez hier soir ? » Une question. Deux réponses. Le policier patiente. Il est toute ouïe. Il aimerait que cette histoire soit vite réglée. C'est qu'il a encore pas mal de chose de prévue.


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.

image host
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Matthew Rhodes
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/11/2018
›› Commérages : 137
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Eddie Redmayne
›› Schizophrénie : Willow Matthews
So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW Vide

Re: So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW ✻ ( Dim 7 Avr - 19:14 )


« Give me just one reason to call my lawyer »


A ta santé Jack
Une journée de catastrophes en série il en a déjà connu, une journée de catastrophes et d'arrestation ça c'est une première par contre. Dans la pièce nue de toutes choses que de deux chaises et d'une table le Rhodes est sonné. Lui ? Ici ? Il est simplement heureux d'une chose, que l'arrestation ait eue lieu sans témoins. Sa réputation risquait très gros à simplement être appelé à un poste, alors arrêté. Il baissa le regard sur ses poignets menottés, sérieusement il n'y croyait pas. Il pensait faire un cauchemar. Cela avait commencé hier au matin, quand on avait fracturé l'immeuble, il avait du appeler réparateurs assurances et pris du retard dans ses affaires pour se rendre compte que Pétunia avait disparue elle aussi. Lui qui ne prenait que rarement son véhicule en avait été pour ses frais sur place la voiture avait été en partie dépiauter et le gps traceur arraché. L'oeuvre de professionnel d'après l'expert qui s'était déplacé après la police qui avait pris sa déposition, on lui avait promis de mener l'enquête rapidement. Aussi quand les policiers en uniformes étaient  venus tout à l'heure il pensait qu'on  lui apportait des nouvelles. Il n'avait opposé aucunes résistances, se laissant entraîner alors qu'il n'avait en fait plus rien sur lui. Arrivé au poste on lui avait pris le peu qui contenait ses poches, son téléphone et son portefeuille. Il fixait les menottes estomaqué ne saisissant pas la situation avant d'entendre la porte s'ouvrir. Il leva les yeux de ses mains jointes et fixa l'homme qui s'installa face à lui. Étrangement celui-ci ne remarqua pas l'air effaré de l'homme d'affaire qui ne bougea pas. D'une part parce qu'il n'y était pas invité et d'autre part parce que l'autre s'installe face à lui avant de se présenter. Un lieutenant, bon et bien parfait, sans doute qu'il pourra l'éclairer sur la situation, c'était beaucoup plus glauque dans la réalité que dans les rares séries qu'il avait visionné sur le petit écran.  « Je présume que vous savez pourquoi vous êtes ici ? » Matthew le fixa un instant avant de garder les mains jointes dans toute sa dignité, c'était il en était certain une erreur judicière, et il allait se montrer coopératif dans la mesure de son calme.  « Enchanté monsieur Hamilton, et non, vos collègues n'ont rien mentionnés.   » Il se tait laissant l'officier lui présenter des photos en lui demandant de reconnaître le véhicule sur l'image.  « Et bien vu la médiocrité de la photo je suis au regret de vous informer que c'est un véhicule de couleur rouge mais cela s'arrête là à ma reconnaissance. » Il fixe l'image dont le cliché est si pauvre qu'il arrive à peine à distinguer les chiffres de la plaque. Une erreur se confirme dans son esprit alors que le lieutenant continu, et là les questions s'enchaîne dans l'esprit de Matthew à l'opposé de la situation. Pourquoi quelqu'un de gradé se trouverait à régler un délit de fuite ? les moyens de la police sont ils si réduits ? Le pauvre sérieusement devoir se dévouer à la population et n'avoir que quelques délinquants à se mettre sous la dent c'est malheureux. Quand il lui parle de la somme d'argent Matthew ne cille même pas c'est à peine de l'argent de poche pour lui, mais la prison à non, il n'avait rien fait et ne comptait pas payer pour d'autres.  « Je suis tout à fait d'accord pour éclaircir cette histoire rapidement, car voyez vous j'ai une visio conférence dans deux heures et je dois y être.   » Il hausse les épaules avant de vouloir se masser les tempes empêché qu'il ait avec les menottes il frotte seulement l'arrête de son nez.  « C'est peut être mon véhicule en effet, et si vous recoupez les fichiers, vous aurez ma déposition hier au matin pour signaler sa disparition. » Il regarde le lieutenant ne cillant pas, conservant la même attitude digne qu'à son arrivée conservant son calme dans cette situation où il aurait tout les droits de péter les plombs. « Quant à qui était au volant, j'espère que vous pourrez identifier en effet le conducteur et l'endroit où il aura garé mon véhicule qui bien qu'électrique m'est utile de temps en temps. » Il ne bougeait pas, laissant les informations se trier dans l'esprit du policier qui se rendrait compte que s'il disait la vérité, et c'était le cas, c'était qu'un de ses collègues n'avait pas rentré les données concernant le vol du véhicule et qu'ils risquaient tous un dépôt de plainte de la part du Rhodes pour arrestation sans fondement.


©️ Asaëlle


Revenir en haut Aller en bas
We keep this love in a photograph
Jaxson Hamilton
We keep this love in a photograph


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 968
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW Vide

Re: So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW ✻ ( Mar 14 Mai - 21:51 )

So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻✻✻ Jaxson est prêt. Il connait tout ce dont il a besoin sur cette affaire. Avec un peu de chance et quelques phrases terrifiantes bien placées, il aurait clôturer le tout dans l'après-midi. Il se dirige, seul, vers la salle d'interrogation et prend directement la parole, en se présentant. « Enchanté monsieur Hamilton, et non, vos collègues n'ont rien mentionnés.   » Jaxson hausse un sourcil, surpris. Mais il ne prend pas la peine de répondre directement à sa demande cachée. Il veut voir son regard, quand le couperet tombera, quand ce monsieur sera pris au piège. Il balance les informations comme il donnerait des notes à l'oral à des enfants. Les preuves sont là. Elles ne peuvent, presque pas, être discutées et réfutées. « Et bien vu la médiocrité de la photo je suis au regret de vous informer que c'est un véhicule de couleur rouge mais cela s'arrête là à ma reconnaissance. » Seulement ? « Votre plaque d'immatriculation démarre bien par un U, non ? » Jaxson ouvre son petit carnet et commence à noter quelques mots. Ca aussi, ça pourra servir de pièce à conviction, de même que la vidéo qui est entrain d'enregistrer. « Je suis tout à fait d'accord pour éclaircir cette histoire rapidement, car voyez vous j'ai une visio conférence dans deux heures et je dois y être.   » Matthew rhodes pense réellement pouvoir être à l'heure ? Non. Impossible. « Vous êtes coincé avec moi durant les soixante-douze prochaines heures. Votre visio conférence devra être reporter. » Quel imbécile. Il se permet de percuter quelqu'un avec sa voiture et ose quémander une faveur. Ca le fait légèrement rire le brun. « C'est peut être mon véhicule en effet, et si vous recoupez les fichiers, vous aurez ma déposition hier au matin pour signaler sa disparition. » Disparition ? Pourquoi n'était-il pas au courant de ce point ? « Votre véhicule a été volé ? » Dans ce cas, il est possible qu'il y ait une erreur quelque part. « Quant à qui était au volant, j'espère que vous pourrez identifier en effet le conducteur et l'endroit où il aura garé mon véhicule qui bien qu'électrique m'est utile de temps en temps. » Electrique ? « Tèrs bien. Admettons que vous dites vrai. De combien de batterie dispose votre véhicule ? Combien de kilomètres peuvent être parcouru ? » Jaxson se lève, ouvre rapidement la porte : « Ramenez moi tous les dépôts de plaintes pour vole de véhicule de ces deux derniers jours. » Il revient vers le présumé suspect. « Ou étiez-vous durant la nuit ? Quelqu'un peut-il l'affirmer ? » Rares sont les fois où personne ne sait prouver sa présence quelque part. Il faut dire que Cap Harbor regorge de caméra et c'est un véritable plus pour la police. « Quand avez-vous remarquer que votre voiture n'était plus là ? » A défaut d'avoir le dossier sous la main, il pose des questions pour avoir les réponses directement, sans devoir patienter. « Connaissiez-vous Jeanne Dwayne ? »


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.

image host
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Matthew Rhodes
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/11/2018
›› Commérages : 137
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Eddie Redmayne
›› Schizophrénie : Willow Matthews
So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW Vide

Re: So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW ✻ ( Ven 17 Mai - 13:06 )


« Give me just one reason to call my lawyer »


A ta santé Jack
S'il n'a en effet que peu d'expérience dans ce genre de cas, il sait très bien qu'il a normalement droit à un avocat, seulement le faire intervenir donnerait une dimension plus grave à l'enquête et rien que le fait qu'on puisse le savoir ici le stressait alors qu'en plus son avocat se déplace ne semblait pas une bonne option. Pourtant, l'homme face à lui tentait de lui faire dire des choses dont il n'avait pas connaissance. Il hoche la tête positivement, en effet, son véhicule est bien immatriculé par un U mais à part la couleur il ne voit pas vraiment d'autre relation à l'image de la voiture sur la photo. Pour se donner une contenance et ne pas perdre son calme, Matthew s'empare d'une des photos placées devant lui. C'est vrai que si on plisse les yeux on peut reconnaître un peu Pétunia, mais s'il est un excellent photographe d'extérieur, les bâtiments comme les véhicules n'ont qu'un intérêt moindre à ses yeux et ce sont en général ces éléments là qui sont floutés sur ses pellicules. La remarque du policier agresse ses nerfs déjà mis à rude épreuve et l'appel à l'avocat semble apparaître come la seule option pour ne pas rater le conseil d'administration. Il pouvait aussi passer un coup de fil à son père et l'informer de son indisponibilité. Mais cela équivaudrait à devoir expliquer la situation à son paternel et il doutait que ce soit la chose à faire. Appeler l'une de ses soeurs .. Kate devait travailler à cette heure ci, quand à Nate, mieux valait oublier, tout oublier d'ailleurs, lui devoir quelque chose serait impardonnable à ses yeux. Devant l'étonnement de la disparition de son véhicule Matthew se retient de rire, une erreur judiciaire, même si c'est une erreur peut entraîner de graves répercutions surtout dans son milieu à lui. Alors coopérer et prier pour que si cela approche de trop la limite horaire contacter son assistante pour informer de son indisponibilité et reporter serait plus sage. De nouvelles questions alors qu'il réfléchit à ce qu'on lui demande. Il se rappelle parfaitement le manuel mais ne se rappelle pas si elle est en pleine possession de ses batteries.  « Pétunia est une hybride, si le voleur sait comment alimenter le moteur à combustion secondaire je dirais qu'il peut la pousser sur six cent kilomètres. Au delà il devra recharger les batteries qui permettre le démarrage et gère le reste du véhicule. » Et rien que cela le fait frémir, si ce sont des pro elle est peut être déjà désossée, repeinte et à l'autre bout de la planète. Non pas qu'il soit malheureux mais il ne rachètera pas de véhicule de si tôt. Il pose brusquement sur la table la photo et fixe le policier après qu'il ait passé ses ordres.  « En fait il peut très bien parcourir le double, s'il sait trouver dans le coffre les doubles des batteries qui elles sont parfaitement chargées.... » Lui et sa prévoyance avait peut être mené Pétunia sur le chemin de sa disparition, il allait la regretter tout de même, elle avait une jolie couleur, et en plus elle ne polluait pas beaucoup.  « Et bien je vis seul, et Tarzan bien qu'étant un être merveilleusement beau ne pourra que vous buller à la figure que j'étais dans ma chambre noire à développer mes pellicules jusqu'à minuit à peut près. » Une maigre tentative d'humour pour relâcher ses nerfs qui commençaient à se mettre en pelote.  « C'est un poisson, je doute qu'il puisse répondre à la moindre question. » Il se crispa, qui nourrirait Tarzan s'il ne pouvait pas le faire ? Il devrait penser à le dire à sa secrétaire de passer cependant elle ne connaissait pas les doses pour le malheureux poisson. Il tente de rassembler ses idées pour s'exprimer au moins clairement alors que la peur pour son malheureux compagnon à bulle augmente.  « Et sinon je suis rentré chez moi hier pour vingt deux heures à peu près, j'avais de nouveau texte à étudier. Au matin vers six heures je dirais le tapage des voisins se rendant compte de l'infraction m'a interpellé, nous avons de suite prévenu les autorités, les vols ont été pris en déposition à ce moment là je dirais vers sept heures, en plus de mon véhicule ceux de deux voisins ont disparu. » Il rassemblait ses idées, tachant de remettre le déroulement des choses, il s'était levé, avant que le soleil ne se lève, ce matin là pas de photos, parce qu'il n'a pas reçu les nouvelles pellicules commandées, donc il a traîné au lit jusqu'à ce que le bruit du voisin s'estomaquant ne le sorte de son demi sommeil. Le temps d'avaler un café et d'être présentable, il avait bien perdu une demi heure. Il soupira, tout cela ne devrait pas être possible, à quoi bon investir dans des caméras ou d'autres systèmes de sécurité quand maintenant le premier geek venu vous détraque tout et vous vole ? A la dernière question qui n'a aucun sens pour lui il tourne la tête négativement.  « Je suis navré, ce nom ne me dit rien, ce n'est pas un de mes auteurs du moment en tout cas, et ne correspond pas à un nom d'un de mes employés. Je ne vois pas qui c'est, désolé. » Il commençait à se demander ce qu'on attendait qu'il dise ? Qu'il s'était servit de sa voiture en bélier pour braquer une banque ? une bijouterie ? Il vivait seul, était fortuné, n'avait rien fait de mal et se trouvait pourtant sur le banc des accusés. Il passa ses mains dans ses mèches devant ses yeux, les frottant tout en se crispant en entendant le bruit des menottes. Il les reposa devant lui et braqua son regard sur son interlocuteur. Autant aller directement à la franchise, après tout, il était traité comme un accusé depuis son arrivée, qu'il sache pourquoi était la moindre des choses.  « Si vous me disiez exactement pourquoi je suis là que je sache vers qui je passe mon coup de fil ?. » Parce que c'est dans ses droits, de contacter une personne, et il compte bien le faire dès qu'il aura une idée approximative de combien de temps cette erreur judiciaire va durer.


© Asaëlle




Life is full of changes, but I won't change how I am
I long to see the sunlight in your hair I And tell you time and time again how much I care I Sometimes I feel my heart will overflow



So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW IvLqiq8A_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW Vide

Re: So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

So I pick up the pieces I get on the midnight train ✻ MATTHEW

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération