be the life of the party (Willow)

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Joren De Hoop
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 20/03/2019
›› Commérages : 118
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Shawn Mendes
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Ivy Abberline
be the life of the party (Willow) Vide

be the life of the party (Willow) ✻ ( Dim 7 Avr - 21:02 )

be the life of the party
Willow & Joren

Joren, ce soir, il est chaud comme la braise. Depuis qu'il a ouvert les yeux ce matin, il ne pense qu'à une seule chose : sa soirée à venir. Il se sent fin prêt à faire des folies, à profiter de son samedi soir comme il se doit, sans la moindre limite. Même si aucune soirée n'est programmée, il sait qu'il finira par trouver quoi faire de son corps. Joren attend midi pour lancer les hostilités, en balançant un message dans le groupe de conversation avec ses potes. Il ne propose aucun plan au départ, attend de voir ce que les autres ont derrière la tête. Ça l'enchante de constater que même si la plupart des garçons n'ont absolument aucune idée de ce qu'ils peuvent faire, ils sont au moins autant motivés que Joren à sortir. Et puis dans le fond, ils n'ont pas besoin de plan. Ils savent tous qu'ils commenceront par s'enfiler quelques verres chez l'un d'entre eux pour ensuite finir la soirée au Blue Lagoon. D'ailleurs, Joren finit par proposer son appartement pour le before. Il utilise son anniversaire comme excuse et aussitôt après avoir lancé l'invitation, il s'attaque au ménage. Non pas que son appartement soit en désordre. Joren reste un garçon un peu trop ordonné, qui aime l'odeur du propre. Mais il aime bien faire du ménage. C'est sa petite routine du samedi, celle qui le met de bonne humeur. Pendant qu'il se dandine sur un morceau de techno, il envoie un message à Nova. On ne sait jamais, des fois qu'elle chercherait un moyen de tuer le temps un samedi soir. Quand elle lui dit qu'elle compte passer la soirée avec Lou, le néerlandais sourit. Il ne peut pas s'empêcher de répondre par une blague salace, accompagnée de quelques emojis choisis avec finesse. Joren, il fait rarement dans la subtilité. Nova lui rappelle à quel point il est sale et ça ne fait qu'agrandir son sourire. Il met fin à leur échange en lui faisant promettre de lui raconter sa soirée dans les moindre détails, souhaite une bonne soirée à Nova, et lui, il se motive à aller courir. Il est toujours dans sa phase healthy lifestyle, et comme il sait d'avance qu'il sera incapable de sortir de son lit demain, il anticipe. En rentrant, il a juste le temps de prendre sa douche que le premier invité annonce son arrivée par l'interphone. Une heure plus tard, tout le monde est déjà là. Joren enchaîne les verres sans aucune modération, au point de sentir l'ivresse s'emparer de lui à une vitesse fulgurante. Quand le groupe de garçons débarque au Blue Lagoon, Joren est déjà trop joyeux pour possiblement se souvenir de cette soirée. Il se laisse offrir un verre au bar, le boit quasiment d'un trait, et se jette sur la piste de danse. Le néerlandais ne contrôle pas tellement ses mouvements, bouge son corps sans trop faire attention à qui il bouscule. Mais au bout d'un moment, il se rend compte de la violence de ses gestes et se retourne quand il sent qu'il percute quelqu'un derrière lui. Joren découvre alors une jolie brunette, un peu plus petite que lui. Il lui sourit et se penche vers elle pour lui parler. L'avantage, en boîte de nuit, c'est qu'il peut se montrer tactile sans que ça ne paraisse trop louche. Pour que cette brune l'entende, il faut bien qu'il soit proche d'elle, non ? Il glisse presque machinalement une main dans son cou et rapproche ses lèvres du creux de son oreille. « Désolé, j'espère que je t'ai pas fait mal. » Qu'il lui dit d'une voix assez forte pour couvrir la musique. Joren s'éloigne, sans quitter du regard la jeune femme. Il reste proche d'elle, danse à ses côtés en gardant ses distances dans un premier temps. S'il la sent réceptive, il sait d'emblée qu'il passera à l'attaque. Il est comme ça, Joren. Flirter dans les boîtes de nuit, c'est un domaine dans lequel il excelle.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    girlfriend (noun) something you'll never have.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Willow Matthews
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/01/2019
›› Commérages : 198
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Maia Mitchell
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes trentenaire bien avancé, ce jeune homme est un ferment défenseur de sa famille et les adore. Célibataire à jamais il n'a pas trouvé la perle rare qui lui ferait ouvrir les yeux sur les bonheur d'un couple.
Monica Moore Maman quarantenaire d'une petite puce de bientôt sept ans, Monica est un agent immobilier reconnu sur Cap Harbor, elle a presque vingt ans d'expérience dans le terrain, et reste à l'écoute des besoins et attentes de ses clients. Côté coeur un milliardaire se frais lentement mais surement sa place dans cet habitacle déserté par le bonheur, mais est ce que ce sera pour le meilleur ou le pire, l'avenir le dira.
Aedan Walsh Y'en a qui ont de la chance et qui ont la santé, et d'autre qui la perde dès leur naissance sans le savoir, c'est le cas d'Aedan, dont le chemin à croisé celui d'Olivia ce qui en a résulté des fiançailles, mais sur le papier seulement, est ce qu'ils arriveront à mettre leurs différents de côté rien n'est moins certain.
be the life of the party (Willow) Vide

Re: be the life of the party (Willow) ✻ ( Dim 14 Avr - 21:01 )

Party or ..

Pas de garde fou ce soir, Lou est occupée, Lily n'est pas disponible, bref ce samedi soir s'annonce morose jusqu'à ce que Willow tombe sur l'annonce du Blue Lagoon promettant une soirée mémorable. Elle n'allait pas insisté quand ses amies ne peuvent pas en général c'est pour ne pas être dérangées alors Willow elle s'en moque. Elle prend son temps, elle se fait belle, elle soigne son apparence, son maquillage, et se prépare pour paraître à son avantage. Ce n'est pas sa première soirée solo après tout, et puisqu'elle n'a pas vraiment de choix elle fait contre mauvaise fortune tenue de soirée parfaite. D'ailleurs c'est sans doute le moment de tester cette nouvelle tenue achetée dans l'après midi, elle ressort la robe et se change encore une fois, elle a le temps de toute façon. Une fois prête elle descend et prend le temps de sortir Mango, avec l'absence de Mila la chienne fait un peu la tête et c'est un petit tour qu'elle accepte de faire avant de retrouver son panier. Will sait bien que la petite chienne préfère sa tante mais cela l'attriste un peu de ne pas suffire au bonheur de l'animal. Alors elle prend ses clés, referme la maison, a bien fait le tour de verrouiller toutes les portes et volets roulants avant de partir pour l'arrêt de bus. Elle devrait peut être investir dans un permis de conduire et dans un appartement à elle. Peut être, ou pas, elle ne sait pas trop comment couper le cordon mais il n'y en a pas réellement à couper finalement. Ce n'est que sa tante après tout, pas sa mère ni son père. Elle a beau sourire Willow, la blessure s'ouvre de plus en plus béante dans son âme, alors elle prendra sa décision sous peu sans doute. La jeune femme arrive à l'arrêt de bus et s'installe à l'avant quand celui-ci arrive. Après tout, marcher avec ses talons n'est pas évident. A l'approche de la boite de nuit le chauffeur la laisse descendre à l'avant, comme quoi c'est toujours flatteur la tenue qu'elle porte semble faire sensation. Et vu qu'elle arrive relativement tôt elle n'a même pas à faire la queue, elle entre dans la boite en souriant. Aucunes raisons qu'elle ne s'amuse pas même seule après tout. C'est donc tôt qu'elle se retrouve à une table avec son premier verre, le sirotant en appréciant le calme tout relatif du début de soirée. Bien vite le bruit augmente, les gens affluent et la soirée bat son plein. Elle se fait offrir des verres qu'elle remercie d'un sourire avant de se décider à rejoindre la piste, se déhanchant et sautant en rythme suivant les musiques qui passent. Ce soir, elle ne pense à rien, elle ne veut imaginer rien, elle se libère de tout, personne ne l'attend, personne ne pense réellement à elle alors quand elle se fait bousculer elle ne jette d'abord pas un regard à la personne. Quand il se penche elle remarque ses yeux d'abord puis sent la main dans son cou, elle entend ce qu'il dit mais avec l'alcool et la surprise elle ne fait que sourire, ne se dégageant pas sur le coup et le laisse s'éloigner avant de répondre avec un mouvement de tête. Non il ne lui a pas fait mal, et puisque de toute façon elle est toute seule elle se met à sourire ne reculant pas de trop laissant suffisamment d'espace tout de même pour ne pas précipiter quoique ce soit. Puisqu'elle n'a aucune obligations ce soir elle peut bien se laisser aller à flirter non? Au bout d'un moment elle se rapproche du jeune homme et lui glisse suffisamment fort à l'oreille pour qu'il l'entende. « J'ai soif, je vais au bar.  » Elle lui sourit de nouveau et se glisse sans mal à travers la foule, esquivant avec soin les gestes déplacés pour aller se pencher au bar cherchant le barman du regard pour lui commander une boisson fraîche. Elle a chaud Will, peut être les joues un peu rouge, peut être un peu trop d'alcool dans le sang pour faire les bons choix aussi. Mais elle n'a pas à rentrer à une certaine heure ce soir, elle peut tout à fait rester toute la nuit dehors personne n'en saura rien.




©️ Asaëlle


Willow Matthews
Just wanna do my best, now, and always.
codage par Laxy
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Joren De Hoop
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 20/03/2019
›› Commérages : 118
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Shawn Mendes
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Ivy Abberline
be the life of the party (Willow) Vide

Re: be the life of the party (Willow) ✻ ( Dim 12 Mai - 14:31 )

be the life of the party
Willow & Joren

Quand l'alcool coule à flots et qu'il finit sa soirée au Blue Lagoon, Joren ne sait pas rester sage. Il est incapable de tenir en place, se sent presque obligé de jeter son dévolu sur une fille au hasard. L'ivresse accentue son besoin de chaleur féminine et contre ça, il n'y a rien qu'il puisse faire. Le néerlandais aime séduire, il aime la sensation que ça lui procure. Accessoirement, il adore le sexe. Alors évidemment, il essaye rarement de lutter contre ses envies. Dès qu'il aperçoit une jeune femme à son goût, il fonce sans se poser de question. C'est ce qu'il se passe ce soir, alors qu'il bouscule une parfaite inconnue. Il aurait pu s'excuser et retourner auprès de ses amis sans plus s'attarder. Sauf que la brunette lui tape dans l'œil. Joren en vient à se sentir attiré par elle, juste en un regard. C'est juste ce qu'il lui faut pour qu'il s'emballe, pour qu'il casse la distance entre eux. Le blond se rapproche d'elle sans se montrer trop tactile, tâte le terrain à la recherche d'un quelconque feu vert. Leur danse en devient presque innocente. Joren ne se sent pas rejeté, mais n'a pas non plus l'impression de pouvoir se permettre plus que quelques regards lourds de sens et des sourires charmeurs. Plusieurs minutes s'écoulent et finalement, elle fait un pas vers lui. Joren se penche naturellement pour l'écouter, effleurant au passage son bras du bout des doigts. Il est subtile, Joren. Bien qu'il soit plutôt franc dans ses intentions, il n'aime pas être le type lourd qu'on aimerait semer à la première occasion. Le blond hoche la tête, puis prend ça pour une invitation à la suivre. Joren se glisse juste derrière elle, tandis qu'elle leur crée un chemin jusqu'au bar. Il se place juste à côté d'elle, et fait signe au barman de servir deux boissons. Avant même de se tourner vers la brune, Joren sort sa carte bancaire. Si elle se sert de lui juste pour boire gratuit, elle est bien tombée. Joren, c'est le genre de mec qui tombe toujours dans le panneau. Heureusement pour lui, il est souvent trop ivre pour se sentir utilisé. La plupart du temps, il n'en a rien à caler. « T'es venue toute seule ? » Qu'il demande en se penchant vers elle pour ouvrir la discussion. Il n'a pas l'impression d'avoir aperçu qui que ce soit en sa compagnie. Mais vu toute la population entassée dans cette boîte de nuit, il peut aussi se tromper. Le barman revient avec deux cocas bien frais, et Joren fronce les sourcils. « Ah non. Je pensais que t'avais commandé autre chose. » Son organisme à lui, il a besoin d'alcool. Du coup, il refuse les sodas et demande deux vodkas lemon à la place. Le barman ne cherche même pas à cacher son agacement mais Joren, il s'en fout. Il lui sourit poliment et attend gentiment que les deux bouteilles de coca disparaissent de devant ses deux. « Au fait, moi c'est Joren. » Ça, c'est le signe qu'il ne compte pas disparaître aussi vite qu'il est apparu. Quand il donne son prénom, ça veut généralement dire qu'il attend beaucoup de la fin de soirée. « Tiens, je te l'offre. » Qu'il dit en poussant vers elle un des deux verres. Joren tend sa carte au barman, lui donne un généreux pourboire pour ne pas qu'il le déteste complètement, et récupère son verre. Il en boit une gorgée, puis se penche encore vers la brune en posant une main sur son bras. « Tu veux m'accompagner fumer dehors ? » À défaut de directement retourner se mêler aux autres pour danser, Joren préfère prendre un moment à l'écart de tout. Ils pourront enfin discuter sans avoir à hurler. Ou ne rien dire du tout et passer aux choses sérieuses. Dans les deux cas, Joren est prêt.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    girlfriend (noun) something you'll never have.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Willow Matthews
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/01/2019
›› Commérages : 198
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Maia Mitchell
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes trentenaire bien avancé, ce jeune homme est un ferment défenseur de sa famille et les adore. Célibataire à jamais il n'a pas trouvé la perle rare qui lui ferait ouvrir les yeux sur les bonheur d'un couple.
Monica Moore Maman quarantenaire d'une petite puce de bientôt sept ans, Monica est un agent immobilier reconnu sur Cap Harbor, elle a presque vingt ans d'expérience dans le terrain, et reste à l'écoute des besoins et attentes de ses clients. Côté coeur un milliardaire se frais lentement mais surement sa place dans cet habitacle déserté par le bonheur, mais est ce que ce sera pour le meilleur ou le pire, l'avenir le dira.
Aedan Walsh Y'en a qui ont de la chance et qui ont la santé, et d'autre qui la perde dès leur naissance sans le savoir, c'est le cas d'Aedan, dont le chemin à croisé celui d'Olivia ce qui en a résulté des fiançailles, mais sur le papier seulement, est ce qu'ils arriveront à mettre leurs différents de côté rien n'est moins certain.
be the life of the party (Willow) Vide

Re: be the life of the party (Willow) ✻ ( Lun 10 Juin - 12:08 )

Party or ..

Encore un verre d'offert, la brune se sent en veine ce soir, c'est top d'être regardé pour elle et pas forcément par qu'elle est avec Lou ou avec Lily. Elle prend de l'assurance Willow, et sourit au jeune homme, qui est décidément bien charmant. Elle ne l'a vraiment jamais rencontré ? Sans doute, pas, des yeux pareil elle s'en serait souvenue tout de même. Quand il se penche elle en fait de même, sentant son souffle sur son oreille à la question elle frissonne légèrement. Elle n'en est pas à son premier flirt Will, mais tout de même, la question tente de rallumer quelques défenses dans son esprit déjà embrumé par l'alcool. Pourtant elle ne se départit pas de son sourire, elle est bien là, à profiter d'une soirée aussi remuante qu'insonore alors elle secoue la tête avant de lui répondre contre disant le signe qu'elle vient de faire.  « Oui, je suis seule ce soir. » D'autant plus vrai qu'elle n'a aucunes obligations de rentrer, personne ne s’inquiétera vraiment avant bien sur le retour de Mila de son voyage surprise. Elle pouffe de rire en voyant le barman apporter du coca, non, elle n'en est pas vraiment fan en plus de cette boisson, elle préfère largement le citron et sourit innocemment au serveur qui repart relativement vexé pour faire les boissons demandées par le jeune homme. Quand il se présente Willow sourit un peu plus, peut être parce que mettre un prénom sur ces yeux fascinant est quelque chose qui lui plait ? Elle lui sourit de plus belle et lui répond spontanément  « Salut Joren, moi c'est Willow, comme dans les films débiles qui donnent ce prénom aux garçons de petite taille. » Elle rit Will, parce que son prénom est en effet source de beaucoup d'amusement chez elle. Prenant le verre elle sourit de nouveau avalant une gorgée en fermant à moitié les yeux. « Merci c'est sympas ! »Le citron, son péché mignon, elle adore ce fruit qu'on qualifie à ses yeux injustement d'amer, et en boisson il couvre en général toutes les vapeurs d'alcool. Elle sent sa main sur son bras et le regarde, hochant la tête même si elle ne fume pas. Elle a essayé Willow et n'a jamais vraiment aimer cet odeur qui vous prend dans la gorge à chaque bouffée. Pourtant... Pourtant elle lui emboîte le pas, glissant parmi les gens en levant son verre pour ne pas qu'il soit renversé et parvient à la terrasse du club. La porte se refermant derrière eux étouffe le bruit et procure pendant quelques secondes délicieuses un silence profond.  Le froid ne la rebute pas, malgré sa tenue légère elle s'avance en esquissant quelques pas de danse avant de s'accouder à la rambarde et renversa son regard vers le ciel. A cause de spots de la boite de nuit on ne voit pas les étoiles, c'est tellement dommage. Sentant le silence s'éterniser et sans quitter son poste d'observation Willow tente de réengager la conversation.  « Et toi Joren, tu es venu tout seul ?  » Ce n'est pas qu'elle s'y intéresse, elle scrute avidement le ciel dans l'espoir de voir une étoile, adorant les visions de ces astres dans le ciel. Elle baissa le regard sur lui et lui sourit, levant son verre pour boire de nouveau une gorgée, fermant par réflexe à demi les yeux. Ne sachant pas s'il l'attend ou pas pour fumer elle reprend en riant à moitié.  « Je ne fume pas moi, tu peux y aller, je vais profiter que mes oreilles retrouvent leurs tympans et pour discuter c'est plus sympas ici que dedans à hurler.  » Elle est bien là Willow, elle ne bouge pas, elle profite, sentant le vent glacé dans ses cheveux elle soupire d'aise après la chaleur étouffant du lieu clos, repoussant une mèche rebelle derrière son oreille du doigt.



©️ Asaëlle


Willow Matthews
Just wanna do my best, now, and always.
codage par Laxy
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Joren De Hoop
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 20/03/2019
›› Commérages : 118
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Shawn Mendes
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Ivy Abberline
be the life of the party (Willow) Vide

Re: be the life of the party (Willow) ✻ ( Dim 16 Juin - 14:44 )

be the life of the party
Willow & Joren

Joren, il ne comprend pas le concept de commander une boisson non-alcoolisée dans une boîte de nuit. Les prix sont tellement excessifs qu’au final, un verre de soda ne vaut pas forcément moins cher qu’une vodka lemon. Puis de la façon dont il voit les choses, c’est mieux de consommer de l’alcool. Ceux qui disent qu’on peut parfaitement s’amuser sans nécessairement boire n’ont jamais eu à supporter la musique parfois trop commerciale des boîtes de nuit et les centaines de gens bourrés qui ne savent même plus leur propre prénom. Dans ce genre de situation, il vaut mieux ne pas trop être soi-même. Joren, en tout cas, il a besoin d’alcool pour survivre. S’il était sobre à chaque soirée, il serait bien incapable de s’amuser. Et de toute façon, il aime trop se sentir hors de son propre corps pour vouloir un jour devenir raisonnable. C’est presque naturellement qu’il rejette les deux verres de soda que la brune a commandés, pour demander aux barmans quelque chose de plus efficace que du sucre. Il ne se pose pas tellement la question de savoir si la brunette à côté de lui boit ou non. Dans son monde à lui, ça paraît improbable qu’une personne de plus ou moins son âge soit contre la vodka. Pendant que le barman se charge de préparer leurs deux boissons, Joren engage les présentations. C’est qu’il n’a pas envie de rester l’inconnu de la soirée aux yeux de la brune, de la même manière qu’il aime bien mettre un prénom sur les visages qu’il rencontre. La remarque qu’elle lui fait sur son prénom à elle le fait sourire. « Je trouve que ça va aussi bien à une jolie brune de grande taille. » Il ne peut pas s’empêcher de glisser ce compliment, tout en sachant pertinemment qu’il a une chance sur deux de passer pour un serial lover. C’est ce qu’il est, dans le fond. S’il se retenait un peu plus souvent de lâcher ses catchphrases de grand lover, cette réputation lui collerait un peu moins à la peau. Ils finissent par recevoir leurs verres et Joren, il propose presque aussitôt à Willow de sortir prendre l’air. Il prétend avoir envie de fumer, et trouve qu’il s’agit du prétexte parfait pour avoir un moment seul avec elle sans avoir à hurler pour qu’elle l’entende malgré la musique trop forte. Elle accepte et lui, il sourit avant de se frayer un chemin jusqu’à l’extérieur du club. Joren apprécie enfin de pouvoir sentir l’air frais sur son visage, il avait l’impression d’étouffer à l’intérieur. Le regard du néerlandais glisse sur la silhouette de Willow, qu’il a enfin l’impression de découvrir. Ses lèvres s’étirent en un mince sourire quand il la regarde effectuer quelques pas de danse. Joren prend le temps de boire une ou deux gorgées de son verre avant de le poser dans un coin, pour ensuite sortir son paquet de cigarettes. « Non, je suis venu avec des potes, » répond-t-il en se demandant si elle fume. Il n’a pas besoin de poser la question qu’elle répond d’elle-même. Joren hoche la tête et s’allume une cigarette sans attendre une seconde de plus. « C’est vrai que faire connaissance à l’intérieur d’une boîte de nuit, c’est pas l’idéal. » Il lui sourit encore, tout en la détaillant du regard. « Tu viens souvent ici ? Toute seule, je veux dire ? » Ça l’étonne un peu qu’elle n’ait pas au moins une amie avec elle. Avant de tomber sur Willow, il ne pensait pas qu’une fille soit capable de se déplacer sans son armée. Ils discutent encore un peu pendant que Joren termine sa cigarette et il se rend compte que sa présence lui paraît plutôt agréable. Il y a certaines filles avec qui il doit se forcer mais avec Willow, le courant passe bien. Le néerlandais écrase sa cigarette sur le sol et récupère son verre. D’un signe de tête, il invite la brune à la suivre. Une fois à l’intérieur, il glisse presque machinalement un bras autour de sa taille, pour ne pas la perdre parmi la foule. Il termine son verre d’un trait, l’abandonne sur une table haute et attire Willow tout contre lui. Cette fois, il se montre plus entreprenant. Il se colle explicitement à elle, ses mains placées sur chacune de ses hanches. Joren se laisse guider par la musique et commence doucement à chercher les lèvres de Willow du bout des siennes.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    girlfriend (noun) something you'll never have.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Willow Matthews
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/01/2019
›› Commérages : 198
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Maia Mitchell
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes trentenaire bien avancé, ce jeune homme est un ferment défenseur de sa famille et les adore. Célibataire à jamais il n'a pas trouvé la perle rare qui lui ferait ouvrir les yeux sur les bonheur d'un couple.
Monica Moore Maman quarantenaire d'une petite puce de bientôt sept ans, Monica est un agent immobilier reconnu sur Cap Harbor, elle a presque vingt ans d'expérience dans le terrain, et reste à l'écoute des besoins et attentes de ses clients. Côté coeur un milliardaire se frais lentement mais surement sa place dans cet habitacle déserté par le bonheur, mais est ce que ce sera pour le meilleur ou le pire, l'avenir le dira.
Aedan Walsh Y'en a qui ont de la chance et qui ont la santé, et d'autre qui la perde dès leur naissance sans le savoir, c'est le cas d'Aedan, dont le chemin à croisé celui d'Olivia ce qui en a résulté des fiançailles, mais sur le papier seulement, est ce qu'ils arriveront à mettre leurs différents de côté rien n'est moins certain.
be the life of the party (Willow) Vide

Re: be the life of the party (Willow) ✻ ( Lun 17 Juin - 19:55 )

Party or ..


Donc lui est avec des amis, peut-être qu’il a l’intention de les retrouver après, dommage, enfin dommage, il avait sans doute mieux à faire que traîner dehors pour bavarder. Wllow elle ne sait pas, ce soir elle n’a pas d’attache, ne doit pas faire attention parce qu’elle raccompagne d’autre, alors elle sourit un peu plus, profite du présent et le prend comme il vient. Elle n’attend rien du tout, c’est sans doute cela le plus étrange ce soir, d’habitude elle suit le mouvement, l’initier seule cela lui parait étrange, et en même temps grisant, personne pour venir taper sur son épaule, personne pour lui rappeler la réalité. Parce que c’est bien et en même temps c’est flippant, ne pas avoir de barrière l’enivre bien plus que l’alcool en lui-même. Elle lui rend son regard pour le détailler, peut-être qu’ils se sont déjà croisés après tout, la boite est bien la seule qu’elle fréquente de la ville, mais elle est d’habitude accompagnée, de Lou, ou Lily ou les deux, ou même Jazz qu’elle a réussi une fois à traîner dans le coin. Elle bat des cils à la nouvelle question et hoche la tête en lui souriant, terminant elle son verre, et croquant avec délectation le glaçon elle finit par faire une réponse mieux construite une fois la glace avalée. « Ici, on traîne souvent avec mes amies. Seule, je crois bien que c’est la première fois, entre les cours des uns, et les taff des autres, bah j’avais pas envie d’une soirée canapé chez moi, surtout que la maison est vide, ça fait limite sinistre, je pense que j’avais besoin de sortir. » Pourquoi elle raconte ça Will ? Elle n’en sait rien, sur le ton de conversation peut être ? Pour meubler, de toute façon elle n’a pas envie de réfléchir de trop ce soir alors elle laisse couler. Et puis ils papotent tranquillement, la soirée est sympas, le garçon aussi, et mignon en plus, quoi demander de plus ? Elle lui raconte le trio qu’elle forme avec ses deux meilleures amies, les soirées qu’elles font, les fois nombreuses où elles se sont retrouvées ici toutes les trois même si l’une d’entre elle n’a pas encore de carte légale pour venir. Elle se sent bien, peut être libéré d’un fardeau vu qu’elle n’y pense pas, et cela lui fait du bien en fait. Il finit de fumer, jetant la cigarette elle le suit pour rentrer dans le four du club après avoir récupéré son propre verre vide de tout contenu, même pas un vestige de citron ou de glaçon, Willow à tout dévoré. En rentrant elle dépose le récipient sur une table vide, préférant se libérer les mains rapidement. Elle ne proteste pas à la main sur sa taille, trouvant qu’en fait c’est mieux, ainsi ils ne se perdent pas de vue tout de suite. La suite elle se passe dans un soupir, elle se retrouve dans ses bras, la musique résonne à ses oreilles moins sourdement, comme éloignée du lieu dans lequel elle ne se sent plus vraiment être. Elle ferme les yeux, ses bras glissant sur le cou du jeune homme alors qu’il ne prend plus de pincette pour montrer où il veut en venir. Elle sourit en ne reculant pas, adhérent au rythme qu’il suit et ne proteste pas quand son souffle cherche le sien, elle va même à sa rencontre, ses lèvres frôlant les siennes, oubliant le lieu et le fait qu’elle ne connait le jeune homme que depuis le milieu de soirée. Un faible écho dans son esprit tente de rappeler la raison qui fond sous la douceur première du baiser, étouffant les sonnettes de clairvoyance alors qu’elle se laisse griser par l’instant. Ses doigts glisse dans les cheveux du garçon, s’enroulant dans ses mèches courtes alors qu’elle poursuit les baisers en les appuyant un peu plus à chaque fois jusqu’à basculer dans l’échange plus intense. Les secondes ou les minutes s’égrènent sans qu’elle y prenne attention, profitant de l’instant présent autant que ses sens le lui permettent tant ils sont enivrés de l’ambiance et de son partenaire.



©️ Asaëlle


Willow Matthews
Just wanna do my best, now, and always.
codage par Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


be the life of the party (Willow) Vide

Re: be the life of the party (Willow) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

be the life of the party (Willow)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération