highway unicorn, road to love (Nova)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Joren De Hoop
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/03/2019
›› Commérages : 50
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Finn Cole
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone
highway unicorn, road to love (Nova) Vide

highway unicorn, road to love (Nova) ✻ ( Dim 7 Avr - 22:01 )

highway unicorn, road to love
Nova & Joren

Habituellement, Joren ne voit pas ses journées passer. Il a tellement de projets à gérer qu'il ne fait même pas attention aux heures qui défilent. Mais pour une fois, il s'ennuie. Joren a une longueur d'avance sur tout le monde, a déjà terminé toutes les tâches qu'on lui avait attribué. Maintenant, il attend juste la validation de ses supérieurs. Validation qu'il n'aura pas de sitôt étant donné que le lundi, c'est la journée des réunions. Alors en attendant, il ne fait rien. Il noie sa peine dans la nourriture, liquide le stock de fruits de l'entreprise à défaut de manger les céréales, et troll tout le monde sur Skype. Entre deux blagues, il essaye quand même de travailler en peu. Joren se plonge corps et âme dans le référencement du site internet, améliore ce qui mérite de l'être et modifie deux ou trois choses. En soit, ça ne lui prend que quelques minutes. Après, il retourne à l'ennui. Si ça l'amusait de ne rien faire en début de journée, il se sent bien vite impatient à l'idée de rentrer chez lui. Cette journée le fatigue bien plus que s'il avait réellement travaillé. À cinq minutes de partir, Joren est pris d'une vague d'euphorie. Il a l'impression d'enfin apercevoir la petite lumière au bout du tunnel. L'un de ses supérieurs le ramène brutalement sur terre en lui collant un énorme dossier sous le nez. « J'ai noté tout ce qu'il y avait à modifier. J'ai besoin de ça pour demain, avant 8h00. » Joren, il croit d'abord qu'on lui fait une blague de très mauvais goût. Il fixe le dossier d'un air mauvais, se demande s'il doit l'ouvrir ou faire semblant de n'avoir rien vu. Il voit ses collègues se moquer de lui du coin de l'œil et ça, ça le rend encore plus aigri. D'un geste sec, il se résout à vérifier les pages qu'il doit passer en revue. Au fur et à mesure qu'il avance dans son feuilletage, il calcule la charge de travail que ça représente. Pendant deux secondes, il envisage la possibilité de partir et faire comme si personne ne lui avait demandé quoi que ce soit. Il se ravise quand il pense aux conséquences d'un tel acte. Non sans râler et insulter ses managers en néerlandais, Joren se met finalement au travail. Pendant plus de deux heures, il travaille sans relâche. Il s'acharne après ce fichu dossier, jusqu'à le déposer avec rage sur le dossier de son supérieur. Joren est le dernier à partir du bureau. Tout le monde s'est déjà enfui depuis longtemps et ça ne fait que rajouter une couche supplémentaire à son aigreur déjà bien épaisse. Il est content de rentrer chez lui, mais il sent encore qu'il bouillonne intérieurement. En plus, il est tard. Joren s'enferme dans la salle de bain, espérant qu'une bonne douche chaude lui fera oublier sa journée pourrie. Quand il en ressort, il se sent un peu mieux. Le néerlandais enfile une tenue confortable, chope un paquet de chips dans le placard de la cuisine et s'échoue sur le canapé. Là, il est bien. Et il est encore mieux quand son portable affiche un appel entrant. Nova est au pied de l'immeuble et elle attend avec impatience que Joren lui ouvre. Il ne se fait pas prier, se lève pour débloquer la porte principale depuis l'interphone et ouvre sa porte à lui avant de retourner sur son canapé. Nova débarque une poignée de minutes plus tard. « Je pensais pas que je te manquais à ce point. » Qu'il lui dit lorsqu'elle apparaît enfin dans son champ de vision. « T'es prête à changer de bord, c'est bon ? Tu t'es enfin rendue compte que tu pouvais pas mourir avant d'avoir couché avec moi ? » Joren, il est obligé de lui faire du rentre-dedans. Il s'est lancé un petit défi personnel et depuis, il ne rate jamais une occasion de la taquiner. « Je te préviens tout de suite, j'ai rien à boire et rien à manger. J'devais aller faire des courses mais j'ai dû faire des heures sups pour un projet naze. T'as passé une bonne journée, toi ? » Il est quand même curieux de savoir ce qui l'amène ici. Non pas que sa visite soit une mauvaise surprise. Au contraire, il aime bien passer du temps avec Nova.
✻✻✻
CODES ©️️️ LITTLE WOLF.


    girlfriend (noun) something you'll never have.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Nova Hamilton
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 03/01/2019
›› Commérages : 133
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : olivia baby holt
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas) et elijah livingston (j. mcavoy)
highway unicorn, road to love (Nova) Vide

Re: highway unicorn, road to love (Nova) ✻ ( Mar 9 Avr - 22:28 )


Joren & Nova

highway unicorn, road to love


Elle a dit oui. Ce projet totalement fou dans lequel elle ne s'imaginait pas du tout s'investir, cette marque qui voulait de son visage comme égérie pour leur nouvelle marque de vêtements. Elle a envoyé les photos par mail sans savoir ça leur plaira, si ils se décideront à changer leur offre au dernier moment parce qu'elle n'a pas un sourire assez accrocheur, ou un corps assez parfait. Quand elle regarde les clichés pris par Lou, Nova se sent ridicule. Elle complexe de sa petite taille, de son nez rond, ou de ses cheveux décoiffés. Elle aurait aimé pouvoir rester derrière l'écran pour ne jamais finir dessus en tant que "modèle" comme aime dire Lou, sauf qu'elle ne peut pas cracher sur cette somme d'argent qu'on lui propose d'avoir en plus des quelques sous ramenés par ses dessins. Roulée en boule sur son lit, elle actualise la page de ses mails encore et encore en attendant une réponse. Elle ne sait pas pourquoi elle se prend tellement la tête avec ça, si ils n'aiment pas il lui suffira simplement de chercher après un nouveau projet pour combler les fins de mois. Sauf que ça a gonflé son ego cette affaire, et ça se voit sur les photos à quel point elle est plus confiante la blondie. Elle pousse un soupir après avoir actualisé la page pour la vingtième fois sans le moindre résultat et se couche sur le dos pour fixer son plafond. Elle se sent au bord du gouffre Nova, au début de tellement de projets qui pourraient se casser le nez à tout moment. Elle est tentée d'appeler Lou juste pour entendre le son de sa voix, pour qu'elles puissent rire à deux et rien que ça suffirait à la faire se sentir mieux. Sauf qu'elle est déjà avec Willow et Nova, elle sait qu'elle ne peut pas interférer entre la brune et ses copines. La dernière fois qu'elle a tenté, elle s'est retrouvée coincée dans un ascenseur à trois mètres du sol en compagnie de l'une d'elles. Brusquement, elle se redresse et regarde l'heure sur son radio-réveil. Il n'est pas encore trop tard, elle sent monter en elle le besoin de sortir pour changer d'air et vider ses pensées. Après avoir sauté de son lit, elle enfile un gros pull par-dessus son pantalon de yoga ainsi qu'une vieille paire de converses délavées. Elle laisse ses cheveux ondulés retomber sur ses épaules et après avoir glissé son portable et ses clés dans la poche de son pull, quitte son appartement pour rejoindre la rue déjà presque entièrement plongée dans le noir. Elle passe devant les immeubles du quartier, profite de l'air frais et sent déjà son moral remonter légèrement. Sans s'en rendre compte tout de suite, Nova finit par atterrir devant l'immeuble de Joren et un sourire vient automatiquement étirer ses lèvres. Elle s'arrête devant l'entrée, prend son portable et envoie un SMS au jeune homme en espérant qu'il soit chez lui et non pas en train de draguer dans un bar. Heureusement pour elle, il ne met pas longtemps avant de lui ouvrir et elle grimpe jusqu'à son étage sans prendre la peine de toquer dès qu'elle est arrivée devant sa porte. La remarque qu'il lâche alors qu'elle vient à peine d'entrer fait grandir son sourire un peu plus. «  Tu sais bien que je ne sais pas être trop longtemps loin de toi, ça fait un vide dans ma vie sinon. » Elle s'offre elle-même une place dans ce canapé sur lequel il est étalé quitte à le pousser à coups de hanches. Elle fait comme chez elle, s'appuie sur le dossier pour être à moitié tournée vers lui et à moitié vers la télé. «  Promis, le jour où je me réintéresserai aux pénis, tu seras le premier que j'appellerai. Mais pour le moment, je suis surtout attirée par ce que t'as là, » dit-elle en louchant très fort sur son paquet de chips avant de se pencher en avant afin de glisser son poing dedans et de lui en voler une bonne grosse poignée. Elle reprend ensuite sa place initiale, souriant fièrement tout en se blottissant contre un coussin. «  T'en fais pas, j'ai fait le plein chez moi pour déstresser. À la base j'étais censée aller courir pour éliminer tout ça, mais squatter dans ton canapé pour voler tes chips est la vie que j'ai décidé de mener. » Elle sait que ça amuse Joren de lui lancer des phrases d'accroches un peu beauf jusqu'à finir par la faire craquer, quoi qu'elle n'est même pas certaine que ce soit réellement son but de la mettre dans son lit. Elle voit plus ça comme un running gag alors Nova, elle se permet d'aller dans son sens sans aucun sérieux. «  Au final j'ai bien fait de passer, je vois qu'on avait tous les deux besoin de penser à autre chose. » Elle s'affale un peu plus, retire ses chaussures au passage et étale ses jambes sur celles de Joren. «  On m'a proposé d'être l'égérie pour une marque de vêtements, t'imagines ? Moi ! À mon avis, ils avaient besoin d'une blonde un peu désespérée à payer pas trop cher. Sauf qu'ils me répondent paaas, si ça se trouve c'était du flan. » Elle se redresse brusquement. «  Oh mon dieu, c'était peut-être fake. Je veux pas qu'un pakistanais utilise ma photo sur des sites de rencontre. Tu voudras bien me signaler si un jour je te propose d'adopter un enfant étranger via Tinder ? » qu'elle lui demande en le suppliant du regard tout en mangeant ses chips volés.


AVENGEDINCHAINS


paradise in your eyes

A look in somebody's eyes to light up the skies, to open the world and send it reeling. A voice that says, "I'll be here" and "you'll be alright".
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Joren De Hoop
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/03/2019
›› Commérages : 50
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Finn Cole
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone
highway unicorn, road to love (Nova) Vide

Re: highway unicorn, road to love (Nova) ✻ ( Dim 14 Avr - 13:28 )

highway unicorn, road to love
Nova & Joren

Joren, quand il a besoin de légèreté dans sa vie, il sait qu’il peut toujours compter sur Nova. Cette fille est une véritable bouffée d’air frais. En un sourire, elle est capable de balayer tout ce qu’il y a de négatif de ce monde. Le néerlandais ne s’attendait pas à ce qu’elle débarque chez lui ce soir, mais il se réjouit de cette visite improvisée. Après une journée nulle comme la sienne, il se dit qu’il avait exactement besoin de ça, d’une soirée tranquille avec la blonde. Il retrouve presque immédiatement le sourire et oublie à quel point il a détesté sa journée. C’est l’effet Nova. En sa présence, ça lui paraît impossible d’être aigri ou fâché. La jeune femme n’a pas le temps de vraiment se poser qu’il l’attaque déjà avec une phrase de loveur. C’est devenu un jeu pour Joren, il ne manque jamais une seule occasion de lui faire du rentre-dedans. Les réactions de Nova le font toujours rire. Parfois, il ne sait pas si elle fait semblant d’être innocente ou si elle l’est vraiment. Dans les deux cas, ça le fait toujours beaucoup rire. « J’sais bien que je suis devenu essentiel à ton existence. » Qu’il fait en se décalant légèrement pour lui faire une place. Du regard, il suit la main de Nova se glisser dans son paquet de chips. Ça le rendrait presque triste d’apprendre qu’elle est plus attirée par les chips que sa personne. Dans le fond, il ne devrait pas tellement être surpris étant donné son orientation sexuelle. Mais Joren, il a tendance à oublier que les filles l’intéressent plus que les garçons. « J’espère bien. Je suis sûre que c’est à cause d’une mauvaise expérience que tu t’es rabattue sur les meufs. Si tu m’avais connu dès le départ, ça serait pas arrivé. » Au passage, il en profite pour vanter ses prouesses. Il serait bête de ne pas en profiter. D’ici à ce qu’ils couchent vraiment ensemble, l’espèce humaine a le temps de s’éteindre dix fois. Pour le moment, Nova et Joren ne font rien d’autre que respirer pour ne pas mourir tout en mangeant des chips. « J’trouve que c’est un choix de vie totalement respectable. Faire du sport, c’est surfait. » Aujourd’hui, c’est ce qu’il dit. S’il faut, demain, il défendra un tout autre point de vie. Joren n’est pas tellement régulier dans ses principes. Parfois il va vouloir mener une vie hyper sainte et le lendemain, il sera plutôt du genre à s’enfiler autant de burgers que possible en un laps de temps relativement court. Dans l’immédiat, il ne pense pas vraiment à sa santé. Joren reporte son attention sur la télévision, se contente d’acquiescer d’un signe de tête quand la blonde lui dit qu’ils avaient visiblement tous les deux besoin de penser à autre chose. Il se laisse absorber par son émission, ne tourne la tête vers Nova que lorsqu’elle lui parle de cette histoire d’égérie. Le néerlandais n’a pas tellement le temps de répondre qu’elle enchaîne en supposant qu’il s’agissait peut-être d’une arnaque. Joren est tellement confus qu’il en fait tomber sa poignée de chips sur son sweat. « Ah non, je refuse de te signaler si jamais ça arrive. Ça serait bien trop drôle. » Bon, en réalité, il signalerait la chose sur le champ. Ce n’est pas non plus un connard, Joren. Il a quand même un minimum de bonté en lui. « Par contre, tu m’inquiètes. Ça s’est passé comment ? Ils t’ont envoyé un email et t’as juste répondu en envoyant des photos de toi ? » Il fronce les sourcils, essaye de mieux comprendre la situation. « Me dis pas que t’as juste balancé des photos de toi sans checker si ça venait d’une vraie marque ? C’est quelle marque, d’ailleurs ? T’as regardé si elle existait vraiment ? » Il ne veut pas paraître méchant mais parfois, Nova, elle est trop pure pour ce monde. Ça le fascine autant que ça l’inquiète. « T’as envoyé quel genre de photos ? Pas des nudes, j’espère ? Quoi que si c’était des nudes, j’veux bien les voir. » Joren ne peut pas toujours être sérieux. Il accompagne sa remarque d’un subtile haussement de sourcils, tout en mangeant une chips avec sensualité. Dans le fond, il espère quand même que Nova n’a pas fait de bêtise.
✻✻✻
CODES ©️️️️ LITTLE WOLF.


    girlfriend (noun) something you'll never have.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
highway unicorn, road to love (Nova) Vide

Re: highway unicorn, road to love (Nova) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

highway unicorn, road to love (Nova)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération