I wasn't even goin' out tonight ✻ MONICA

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Alec Winterfell
LOVE MAKES A FAMILY.


http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/05/2016
›› Commérages : 601
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Luke perfect Mitchell
I wasn't even goin' out tonight ✻ MONICA Vide

I wasn't even goin' out tonight ✻ MONICA ✻ ( Sam 13 Avr - 11:38 )

I wasn't even goin' out tonight ✻✻✻ Il court. Alec n'est plus très voiture depuis un moment et, malheureusement aujourd'hui, il en aurait eu grandement besoin. Il était en réunion et n'a pas fait attention à l'heure qui passait. C'est seulement quand il a senti le téléphone dans sa poche vibré qu'il a remarqué qu'il avait loupé le coche. Il allait bientôt être cinq heures de l'après-midi et Alec était encore et toujours confiné dans son bureau avec ses collègues. Son équipe tentait au mieux de l'aider à boucler cette affaire. Ils avaient bien vu que depuis la mort d'Avalon, il n'arrivait pas à remonter la pente. La preuve en est : il a même oublié d'aller récupérer son fils à l'école. Bon Dieu ! Quel père indigne il faisait. Lentement, et gêné, il s'excuse et prend l'appel. C'est la maîtresse qui lui demande s'il compte arriver. Il s'excuse, au moins un million de fois et explique qu'il va faire au plus vite. A peine a-t'il raccroché qu'il prend sa veste et son sac à dos tout en expliquant qu'il doit aller chercher Sam. Il gardera son téléphone à porté de main si nécessaire et utilisera la caméra de son ordinateur portable pour qu'ils puissent tous ensemble continuer de travailler, même s'il est à son domicile. Il a de la chance quand même d'avoir des personnes aussi compréhensives qui l'entourent. Il coulerait encore plus si tel n'était pas le cas. Bref. Le voici entrain de courir à travers les rues de Cap Harbor le plus rapidement possible pour aller jusqu'à l'école. Il est presque déjà 17h15 quand il appuie sur la sonnette. La directrice en personne lui ouvre la porte. A nouveau, il s'excuse et elle en profite pour lui faire une petite remontrance. Ce n'est pas la première fois. Elle lui propose d'inscrire Sam à l'étude du soir. Pendant quelques secondes, le jeune père de famille se dit que se serait la meilleure solution. Et puis, il se souvient avec combien de difficulté son garçon le quitte le matin. Lui aussi, il n'est pas bien. Il a perdu un pilier, sa maman. Son fils a besoin de son père et mieux vaut qu'Alec se sacrifie mais qu'il vienne le chercher à la sortie d'école. Après une légère discussion, Alec demande s'il peut repartir avec Sam, sauf qu'il tombe sur les fesses. Il n'est plus à l'école. La panique le gagne et il est presque certain que son coeur a faire quelques ratés. Où est-il ? « Madame Moore l'a pris avec elle, j'ai son adresse juste ici. » Alec récupère le morceau de papier, remercie la directrice et file de nouveau dans les rues pour courir jusqu'à l'adresse indiquée. En moins de cinq minutes, il est sur place. De son poing, il cogne contre la porte. « Bonsoir. Je suis le père de Sam, merci d'avoir pris soin de lui. » Il a déjà croisé plusieurs fois la jeune mère de famille, à l'école. Ils n'ont pas vraiment échangés grand chose. Juste quelques mots vis à vis des cours, ou parce que leurs enfants jouaient ensembles. « Je suis vraiment désolé de vous avoir dérangé. J'espère que Sam n'a pas fait de bêtises. » Son petit garçon est souvent sage, mais bon, il reste un enfant et ça devient très vite imprévisible. « Comment je peux vous remercier ? »


our story was epic, y'know
My heart is gold and my hans are cold If the morning light don't steal our soul, we will walk away from empty gold. Dark as midnight sun, smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs. Cause when our demons come, dancing in the shadows to a game that can't be won. Feel like we've been falling down like these autumn leaves. But baby don't let winter come, Don't let our hearts freeze.

image host
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Monica Moore
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 01/03/2019
›› Commérages : 43
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Lena Headey
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes Quarantenaire accro à sa famille, monsieur n'a pas trouvé (ni cherché) chaussure définitive pour son pied. Co directeur de la société d'édition familiale, il va en reprendre les rènes seul bientôt et loin d'en être angoissé il sera plus que satisfait de passer encore moins de temps chez lui !

& Willow Matthews Jeune femme de 21 ans, Willow est un concentré de bêtises en tout genre en ce moment et de moment de blues intense, elle a du mal à trouver sa place dans un futur où elle n'arrive pas à se projeter. Passionné d'espace et d'océan, la solution ne se trouverait elle pas dans la mer justement ?
I wasn't even goin' out tonight ✻ MONICA Vide

Re: I wasn't even goin' out tonight ✻ MONICA ✻ ( Lun 22 Avr - 18:07 )

Passing by like you asked


Hannah a beau ne pas encore être très grande, elle comprend au grand dam de Monica bien souvent beaucoup plus de choses qu'elle ne devrait. Aussi quand sa mère vient la chercher la petite commence par faire un caprice, tardant à chercher ses affaires, reculant le moment de dire au revoir le plus longtemps jusqu'à ce que sa maman la prenne à part pour lui demander ce qui n'allait pas. Parce que faire un tel cinéma n'est pas dans le tempérament de sa fille et qu'elle connait bien les tourments de celle-ci bien qu'elle soit parfois indécise sur le comportement à adopter. La pédopsychiatre lui a dit de laisser l'enfant s'exprimer et de comprendre ses besoins, la séparation avec son père semble la remuer plus qu'elle ne veut bien le montrer et chaque signe d'instabilité met sa mère dans l'embarras même si elle n'est pas la responsable de ce gâchis au départ. « Ma puce, tu peux tout me dire, tu le sais, maman ne jugera pas avant de comprendre et même si elle juge elle le fera toujours dans ton intérêt d'accord ?  » Sa fillette le conduis vers un petit garçon occupé à tracer un dessin sur sa table et elle s'assoit avec lui avant d'entamer la discussion naturellement avec son camarade de récré. Voyant qu'elle ne sert à rien de brusquer son enfant la mère se déplace vers la maitresse qui lui apprend que le petit garçon est souvent le dernier à partir parce que son père est bien souvent débordé et que sa mère est partie depuis peu pour un monde meilleur. Émue par l'attitude de sa fille qui refuse de laisser son camarade seul et par la situation du petit elle prend la seule solution à ses yeux qui s'impose. Elle inscrit son nom et son adresse sur le registre, confis à la maîtresse tous ses numéros de téléphone portable privé et de travail ainsi que fixe et revient vers les enfants. Elle s'accroupie à leur hauteur et sourit à son extension miniature avant de lui ébouriffer tendrement les cheveux avant de s'adresser à Sam. « Bonsoir jeune homme, est ce que la perspective de pancakes te tenterait par hasard ?  » Voyant les yeux du petit garçon briller elle prend une mine pensive et quelque peu embêtée. « Tu vois je suis un peu embêtée, j'en ai préparé de trop et du coup est ce que tu veux bien nous aider à les manger ?  » Convaincu de rendre service les deux enfants plis joyeusement les affaires d'école, et suivent en riant Monica qui assure à la maîtresse qu'elle s'arrangera avec le papa pour la suite. Elle fait ses propres horaires au jour d'aujourd'hui et se ménage toujours du temps pour sa fille, donc si cela peu soulager ce papa célibataire un peu, et bien ils verront le moment venu. L'épreuve de la voiture reste quelque hilarante puisque les deux enfants se font un cinéma à savoir qu'ils voulaient tous les deux monter devant. Sagement Monica coupe qu'elle va devoir mettre son sac devant et ils s'installent finalement à l'arrière et continue de discuter le temps du trajet jusqu'à chez elle. Une fois arrivée à la maison, les habitudes reprennent leurs droits et elle explique à Sam que les pancakes qu'elle fait son magique mais qu'ils disparaissent si on les approche avec les mains sales. Cela suffit le petit garçon à suivre sa camarade jusqu'à la salle de bain dans laquelle moult savon et eau sont dépensés par forcément à bon escient mais c'est pour la bonne cause après tout ! Une fois les mains dûment lavées et séchées, les petits se ruent dans la cuisine attirés par l'odeur et s'installe chacun sur une chaise devant l'assiette. Une fois les parfum de chacun choisis, Monica dépose devant eux une pile raisonnable de pancakes et ajoute le sirop d'érable à la demande de sa fille et présente au petit garçon confiture et nutella s'il n'aime pas le premier choix. Les regardant dévorer leurs repas elle pouffe de rire et leur dépose les serviettes de table pour s'essuyer avant de nettoyer la poêle et les plats. Cela n'a pas pris longtemps aux deux estomacs sur pattes pour dévorer leur assiette et Monica en maman intransigeante rappelle à sa fille que les devoirs c'est avant de s'amuser. Pour amadouer Sam, elle lui présente les choses sur plus de temps à passer avec son papa quand il viendra le chercher s'il a déjà finit ses devoirs ? Les deux polissons trouvent finalement l'arrangement à leur convenance et une fois la table débarrassée commence sagement leurs leçons. C'est à ce moment là que la porte résonne de coup frappés et que la jeune maman s'assure qu'elle peut laisser les deux filous terminer le temps de voir ce que c'est. Se dirigeant vers la porte qu'elle ouvre rapidement elle tombe nez à nez avec le papa bien inquiet ce qui est tout à fait normal. devant l'avalanche de remerciement et de questions Monica finit par pouffer de rire et se décale pour laisser le jeune père entrer chez elle. « Bonsoir monsieur Winterfell je vous en prie entrer tout d'abord et rassurez vous il va bien je ne l'ai pas dévoré.  » Un peu d'humour ne peut pas nuire dans une situation pareille pour apaiser la panique du papa. « C'est moi qui m'excuse, j'ai pris la liberté de ne pas le laisser tout seul parce que cela faisait de la peine à Hannah sans même vous demander votre avis.  » Elle avance dans la maison jusqu'à la cuisine où les deux petits travaillent assidûment sur leurs devoirs. « Sam ton papa est là, on va discuter un peu dans le salon, vous pourrez monter jouer dès que vous avez finit d'accord les enfants ?  » Parce que Monica n'en démord pas, le petit bonhomme n'a pas besoin d'être seul en ce moment et si elle peut soulager le papa en lui proposant son idée elle le fera. « Est ce que vous voulez un thé ou un café ? Ou un jus de fruit peut être ? » Une fois la boisson choisie elle met en route l'appareil associé et emmène les boissons dans le salon se plaçant de façon à ce que le papa puisse voir son fils du coin de l'oeil dans la cuisine. « Je suis désolée je n'ai pas eu le temps de vous présenter mes condoléances avant, je me doute que cela ne doit pas être facile pour vous ou pour Sam.  » Au moins la partie tendues est dite, le papa peut s'offusquer de son intrusion dans sa vie mais elle a un devoir envers sa merveille qui elle à pensé à son camarade dans la souffrance. « Je sais ce que c'est que de joindre le travail et l'éducation des enfants, je vous propose donc de vous alléger un tout petit peu la tâche, le soir je pourrais passer les prendre, m'assurer qu'il ait un gouté et fait ses devoirs, je vous laisserais vérifier par contre, ça c'est le rôle du papa, et par exemple vous pourriez me garder Hannah les week end quand je travaille ? Cela permettrais à chacun de travailler la conscience tranquille.  » C'était une proposition honnête et équitable à son sens, et qui permettrait au petit garçon d'avoir une vie avec son papa moins dans le stress et l'urgence. « Qu'est ce que vous en dites ? »



by Wiise


I wasn't even goin' out tonight ✻ MONICA IvLqiq8A_o
Revenir en haut Aller en bas

I wasn't even goin' out tonight ✻ MONICA

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération