there was a garden growing from a black hole in my mind ✻ robyn

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Natalia Rhodes
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/11/2018
›› Commérages : 52
›› Pseudo : harleen.
›› Célébrité : lily james
›› Schizophrénie : arya cohen (margot robbie) ✻ adrian dawkins (tom austen) ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ alix westmore (zoë kravitz) ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman)
there was a garden growing from a black hole in my mind ✻ robyn Vide

there was a garden growing from a black hole in my mind ✻ robyn ✻ ( Mar 16 Avr - 22:28 )



there was a garden growing from a black hole in my mind
with, robyn mcmahon.

Les cheveux attachés en un chignon rapide, Natalia s’active, elle chante à tue-tête pour bien énerver ses voisins qui ont copulés jusqu’à une heure tardive de la nuit, l’empêchant de dormir convenablement. Natalia, elle les déteste ses voisins et elle a décidé de faire une annonce pour de la colocation histoire de les supporter à deux. Ses voisins. Histoire que quelqu’un soit là pour faire encore plus de bruits quand ils se décident à copuler jusqu’à une heure beaucoup trop tardive de la nuit, et comme ça, les deux futurs colocataires pourront faire autant de bruit qu’un troupeau d’éléphant. Mais pour le moment, Natalia est avec son balai en guise de guitare et de micro, et elle s’époumone sur Bohemian Rhapsody, à se prendre pour un Freddy Mercury des temps modernes, chose qu’elle n’est absolument pas parce qu’elle n’arrive pas à concorder ses pieds et le haut de son corps, on dirait une sirène qui sort de l’eau et qui ne sait absolument pas comment se servir de ses jambes. Mais au moins, ça fait danser Boo qui s’amuse à tourner autour d’elle en sautant comme un petit fou. Quand elle finit le salon, elle soupire, elle se jette dans le canapé avec une tasse de thé, et elle se repose une bonne dizaine de minutes avant de se mettre à tout ranger. Quand son frère l’appelle, elle continue son ménage en parlant de l’anniversaire de mariage de ses parents, lui annonce qu’elle a presque réussi à négocier le lieu de la réception pour quasiment rien. Natalia, elle sait y faire, mais c’est surtout qu’elle a des connaissances et que faire marcher la popularité de ses parents, mais aussi leurs différentes actions marche relativement bien et elle est fière d’elle pour le coup. Puis elle envoie un message à sa petite soeur pour savoir comment elle va, après tout, elle essaye de se rapprocher d’elle, histoire de ne pas faire d’esclandres au mariage, et puis elle a apprit qu’elle allait pas bien aussi, alors elle préfère prendre des nouvelles, elle ne veut pas que sa soeur se noie, elle ne veut pas prendre le risque de perdre sa soeur, quand bien même elles se tirent dans les pattes, elle ne supporterait pas de la perdre, elle n’a pas envie de sentir une nouvelle la déchirure dans le coeur qu’avait provoqué l’accident de sa soeur il y a déjà quelques années. Quand elle en a enfin fini avec son ménage, elle se rend compte qu’il est déjà quatorze heures et que la personne qui est supposée venir, arrive dans moins de dix minutes et elle n’a même pas eu le temps de manger, alors elle se fait réchauffer un bol de mac&cheese avant de se changer, elle enfile une jupe, des chaussettes hautes, et un petit chemisier. Elle n’a pas envie de passer pour une loque humaine, surtout que c’est son seul et unique jour de repos, il faut tout de même qu’elle s’habille. Quand la sonnette retentit, Natalia décroche son interphone et elle appuie sur le bouton pour ouvrir la porte avant d’avoir annoncé que c’était au troisième étage, elle vérifie que tout est en ordre, son côté maniaque qui ressort un peu quand elle remet correctement les fleurs dans le vase et elle ouvre la porte quand ça toque. Les yeux s’écarquillent, le palpitant s’énerve, elle se pince si fort les lèvres qu’elle a l’impression qu’elle va se mettre à saigner d’un instant à l’autre. Elle sait qui elle est. Elle souffle un instant, et elle sourit, tentant de ne pas détailler la brune qui est là, dans son hall d’entrée, sa brune. Elle continue de sourire, à s’en faire mal aux zygomatiques puis elle commence en attrapant Boo dans ses bras « J’espère que vous n’êtes pas allergique aux chiens. » annonce t-elle en un sourire. « Je m’appelle Natalia Rhodes, comme je l’ai dit dans l’annonce, je cherche un colocataire et les deux chambres de l’appartement sont d’une taille identiques. Est-ce que vous voulez visiter ? Bon par contre, c’est un peu un dressing pour le moment, mais il sera vidé quand vous arriverez, il y a aussi un lit ça fait en quelques sortes office de chambre d’amis. » Elle hausse les épaules la blonde, puis elle détourne le regard pour laisser vaquer Boo à ses occupations. Elle n’a pas envie qu’elle lui parle d’elle parce qu’au fond, elle la connaît. Elle la connaît, elle sait qu’elle part comme ça et c’est tout ce qui importe, elle n’a pas mit tout ce temps à se panser le coeur, pour que le pansement s’arrache si vite, et que ce soit si douloureux. Mais les mots filtrent les lèvres « Et vous, qu'est-ce que je dois savoir de vous ? »


i'm a believer, it's chaos.
when virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.
Revenir en haut Aller en bas

there was a garden growing from a black hole in my mind ✻ robyn

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération