welcome to my dark side (holden)

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
welcome to my dark side (holden) Vide

welcome to my dark side (holden) ✻ ( Mer 17 Avr - 11:17 )


Holden & Alma

welcome to my dark side


Ce matin, Alma ne s'est pas réveillée triste. Elle n'était ni en colère, ni déçue, elle n'avait pas non plus envie de crier sur la Terre entière l'injustice qu'elle a pourtant le sentiment de subir ces derniers temps. Non, ce matin, Alma était vide. Dénuée d'émotions, comme un robot prête à assumer sa journée sans vraiment la vivre ou en profiter. Elle n'a pas mangé au matin, ni à midi. Elle n'a fait que grignoter une barre de céréales vers seize heures mais ça lui convient, elle est plutôt habituée à ne pas avoir grand chose sur l'estomac. Elle n'est même pas allée au travail et n'a pas prévenu Owen parce qu'elle ne se sentait pas d'humeur à faire semblant que tout allait bien alors qu'en ce moment, Alma est aussi éveillée qu'une coquille vide. Puis vers la fin de la journée, elle s'est plantée devant son miroir et a contemplé son reflet. Elle n'avait pas bonne mine avec son teint pâle, ses joues plus creusées que d'habitude et ses cheveux mal coiffés. Pendant presque une heure, elle a passé son temps à se rendre plus jolie. Elle a enfilé une tenue qui la met en valeur, s'est maquillée et a coloré ses lèvres d'un beau rouge qu'elle n'a plus porté depuis si longtemps. Elle a même attaché ses cheveux en une longue queue de cheval qui offre une vue parfaite sur ses épaules et sa nuque dénudées. Enfin, un véritable sourire vient étirer ses lèvres. Elle se sent mieux comme ça, elle se sent belle Alma. Après avoir réuni ses affaires dans un petit sac à main, elle caresse une dernière fois son chien et sort de son appartement sans encore trop savoir où ses pas vont la mener. Elle parcourt les rues Cap Harbor sans vraiment faire attention aux personnes qui tournent la tête dans sa direction, fixe droit devant elle et n'a pas la moindre pensée pour venir contaminer son esprit. Elle se sent bien ,étrangement, mais elle ne dirait pas non à un verre pour se sentir encore mieux. Elle entre dans le premier bar qui croise son chemin, un endroit qu'elle ne connaissait pas et qui est bien plus petit que le fameux Silverlake. Elle se faufile jusqu'au bar, prend place sur une des chaises hautes, et commande un cocktail à base de tequila. Elle en boit un, puis deux, sent déjà l'alcool lui rougir les joues parce qu'elle n'a jamais été réputée pour sa capacité à le tenir facilement. Par dessus la musique, elle entend la porte du bar s'ouvrir et tourne sa chaise jusqu'à l'entrée, curieuse. Ses deux sourcils se haussent quand elle croit reconnaître ce visage familier qu'elle n'a pourtant plus vu depuis des mois, si pas des années. Ils étaient plus jeunes à l'époque et Alma, elle réalise soudainement que ça doit faire au moins sept ans qu'elle n'a plus jamais croisé le frangin de Bird. Elle saute de sa chaise haute et lorsque ses pieds entrent en contact avec le sol, elle réalise que l'alcool qu'elle a bu si rapidement fait déjà effet sur son corps. Ça ne la dérange pas, au contraire. Elle se sent plus confiante, prête à défier l'univers tout entier. Avec un immense sourire collé aux lèvres, Alma marche dans sa direction avant de tapoter l'épaule d'Holden. « Hey, » dit-elle alors qu'il se tourne vers elle. Elle continue de sourire, glisse une mèche de cheveux derrière son oreille. À l'époque, Alma se souvient avoir eu le pire crush possible sur Holden et l'avoir toujours gardé secret parce que, et bien, c'était le frère de Bird. Elle est surprise de le revoir après tellement de temps, d'ailleurs elle ne sait même pas si il se souvient d'elle. « Ne me dis pas que ma tête ne te revient pas, j'en serais fortement vexée. Imagine une petite blonde de dix-huit ans qui passait beaucoup trop de temps avec ta soeur, Bird. » Elle est curieuse maintenant, elle a envie de savoir si il va réussir à s'en rappeler ou si elle va devoir lui souffler la réponse au creux de l'oreille. « Mais ça fait plaisir de te revoir, j'ai l'impression que ça fait une éternité. T'as changé Holden, tu fais beaucoup plus homme, » ajoute-t-elle avec un sourire amusé pendant qu'elle continue de planter son regard dans le sien.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Holden Roth
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 10/04/2019
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Oxalys (Sophie)
›› Célébrité : jamie sexy dornan
›› Schizophrénie : sofia di lazio (a. vikander), savana fitzsimmons (n. dyer)
welcome to my dark side (holden) Vide

Re: welcome to my dark side (holden) ✻ ( Jeu 25 Avr - 0:12 )

WELCOME TO MY DARK SIDE
alma & holden
Malgré le temps maussade de la journée. Holden était heureux aujourd’hui. Pour la simple et bonne raison, que c’était le week-end où il avait son fils. L’essence même de son existence au premier jour ou ce petit être a poussé son premier cri. La seule raison valable qui le rattache encore réellement à son ex, sa seule et unique raison d’avoir la force de se battre chaque jour, une fois encore. Grant est sans nul doute le plus grand amour de sa vie et quiconque connaît Holden, sait parfaitement qu’avec ce gosse, il ne sait pas mentir. C’est donc cet événement qui met de la couleur dans cette journée qui a pourtant commencer comme tous les autres. En se réveillant seul dans son lit, comme depuis une année maintenant. Parce qu’il ne dort plus avec personne depuis tout ce temps. Qu’il ne veut plus d’attache depuis elle. Plus personne, sauf cette petite tête blonde, qui, il le sait, deviendra grand un jour et lui tournera peut-être le dos. Parce que personne ne sait jamais ce que la vie réserve réellement. C’est de cette façon qu’il passe la moitié de sa réunion pas vraiment concentré, parce qu’il est impatient de revoir son fils, qu’il n’a pas vu depuis plus d’une semaine. Et qu’il a prévu pleins de choses avec lui et il se demande encore si cela va lui plaire. Parce qu’il a ce souci constant, de se demander si Grant se sent bien dans cette situation. Parce qu’il veut faire de lui un enfant épanoui et bien dans ses pompes. Parce qu’il veut lui donner ce que lui-même n’a pas eu. Malgré la distance, il veut être présent pour son fils et ne pas juste être un fantôme qui déplace de temps à autre les atomes autour de l’air de Grant.

La journée de Holden prend pourtant une toute autre tournure à l’instant où il reçoit cet appel de son ex lui annonçant qu’il n’aura finalement pas son fils ce week-end. Prétextant encore un truc absolument absurde auquel il ne croit absolument pas. Il a bien envie de l’insulter, de monter dans sa voiture et d’aller lui prendre son fils de force. Mais il sait que c’est un acte qui risquerait de le desservir. Pire encore, de se retourner contre lui en plus de traumatiser Grant de voir ses parents se déchirer encore plus qu’actuellement. Parce qu’il a beau faire preuve d’un certain self-control en présence de son ex, il sait que Grant est loin d’être bête et que même du haut de ses seulement trois ans. Il comprend déjà beaucoup de choses, beaucoup trop au goût de son père… En l’espace d’un instant l’humeur du grand brun est passé de partiellement ensoleiller à nuageux voir même sombre et gris. À l’ instant où il tourne la clé pour fermé la concession alors qu’il est le dernier et que la soirée est déjà bien entamée. Il monte dans sa voiture tout en desserrant sa cravate, il file directement en ville, bien décidé a ne pas rentré tout de suite. Parce qu’il n’en a pas envie ce soir. D’être seul. Parce qu’il n’a jamais été habitué à la solitude et que son fils lui manque. Il aurait aimé au moins entendre le son de sa voix. Il serre le poing alors qu’il est assis là, dans sa voiture à ce décidé pour entrer dans l’un de ces putains de bars. Il ne fait jamais ça. Mais ce soir, il sent qu’il en a besoin. De se vider la tête, parce que sinon il va prendre la route pour aller a cette adresse qu’il ne connaît que trop bien pour y avoir vécu durant les six dernières années et qu’il va commettre un acte qu’il risquerait de regretter. Puis il se décide enfin.

Il pousse la porte du bar, marchant directement en direction du bar. Ses yeux qui cherchent rapidement une place au bar pour y déguster son whisky tranquillement. Il est surpris lorsqu’on l’aborde et il ne refixe pas la blonde aussitôt. Parce que ça remonte à quelques années. C’est une sensation assez étrange. Parce qu’il la reconnaît, il ne lui a pas fallu longtemps. Parce qu’il se souvient qu’Alma traînait souvent à la maison pour Bird. Et que même s’il les laisser souvent parce qu’il était plus vieux qu’elles, il avait à l’époque traîné de temps a autres avec elle. Cette période, datant de l’époque où Bird est, lui était encore proche. Encore une période regrettée aujourd’hui… Mais c’est étrange aussi parce qu’elle a changé. Pas énormément évidemment. Ses traits sont moins enfantins. Beaucoup plus femme. Et cela casse avec la dernière image qu’il a de la gamine qu’elle était. Ce n’est très certainement plus le mot qu’il peu employer pour elle. Sans nuls doutes qu’elle est à présent devenue une femme. « Comment oublier la petite Alma qui passait plus de temps chez nous que chez elle ! » Qu’il dit en lui souriant doucement. Parce qu’elle l’amuse avec ses paroles. Et le sourire en coin s’agrandit lorsqu’elle lui avoue qu’il fait plus homme. C’est sûrement sa chemise et la veste de son costard qui lui font dire cela. Une chance pour lui qu’il a retiré sa cravate, elle l’aurait envoyé directement dans la catégorie des sexagénaires ! « Et toi, tu fais toujours aussi petite ! » Qu’il dit pour la taquiner. Il lui aurait bien dit qu’elle n’avait pas changé, mais cela serait bien évidemment un mensonge. « Je ne m’attendais pas à te voir. » À voir qui que ce soit d’ailleurs. « Tu es avec des amis ? » Qu’il demande en regardant derrière elle afin de déterminer si elle les a abandonnées juste le temps de lui dire bonjour ou non.
code by exordium.





--- happiness
i was there, in a life i've always wanted.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
welcome to my dark side (holden) Vide

Re: welcome to my dark side (holden) ✻ ( Mer 15 Mai - 18:59 )


Holden & Alma

welcome to my dark side


Depuis qu'elle a rencontré Jaymi, Alma est devenue une fille bien trop sage. Elle a délaissé ses remarques cinglantes, s'est permis de laisser tomber sa carapace pour se montrer plus fragile, plus vulnérable. Elle se rappelle cette fois où elle a pleuré devant Andrea de manière totalement incontrôlée, ou encore de l'état minable dans lequel Sarah l'a vue récemment. Elle s'est laissée aller, elle s'est adoucie alors qu'à la base, Alma était réputée pour son tempérament de feu et sa capacité à ne jamais se laisser abattre. Elle veut redevenir cette fille. Elle veut à nouveau pouvoir tenir tête à n'importe qui et se sentir belle, appréciée, admirée même. Elle ne veut plus être une épave, l'amie qu'on ramasse à la petite cuillère parce que l'homme qui possède son coeur a décidé de disparaître pour la.. Oh, Alma a cessé de compter à force. Franchir les portes de ce bar, c'était un peu comme tourner la dernière page du livre de cette triste phase de sa vie. Elle est lassée d'être triste la blonde, en a marre des larmes et préfère s'amuser tant qu'elle le peut. Parce qu'elle est libre, il n'y a à présent plus personne pour lui faire la morale et lui dire que ce qu'elle fait est mal. Le deux cocktails qu'elle s'est déjà enfilés lui permettre de ne même plus penser avant d'agir et ça fait du bien, ça la rend tout de suite plus légère. C'est probablement grâce à eux qu'elle a fondu sur Holden sans même prendre la peine de se demander si il aurait véritablement envie de la voir. Ils n,'ont jamais été extrêmement proches elle et lui, ne faisaient que se croiser quand Alma rendait visite à Bird. Il y a peut-être bien eu quelques moments où ils ont partagés une pizza, où il a lâché une blague qui a réussi à la faire rire, mais ça se limitait à ça. Et puis faut dire qu'avec Bird, c'est redescendu aussi vite que c'était monté et pendant longtemps, elles ne se sont plus parlé. Elle n'avait donc plus tellement l'occasion de croiser Holden et, naturellement, elle a presque fini par l'oublier. Pourtant, en le voyant de l'autre coté de la pièce, son visage a su émerger de ses souvenirs aussi rapidement que si ils s'étaient dit au revoir la veille. La remarque qu'il lâche la fait sourire parce que Holden, il a totalement raison. « Au moins chez vous, je n'étais pas obligée de me taper l'intégrale de la petite maison dans la prairie toutes les semaines, » dit-elle avec un sourire amusé. Pour être plus sincère, Alma devrait plutôt dire que chez eux au-moins, l'électricité ne se coupait pas tous les mois parce qu'elle n'était pas payée. Ça lui a toujours paru plus facile chez Bird, et il était parfois difficile pour la gamine de rentrer chez elle après avoir goûté à une vie normale. Holden prétend qu'elle est toujours aussi petite et Alma, elle fronce les sourcils en faisant mine de bouder. « Oui bon ça va, j'ai pas grandi des masses. Mais interdiction d'encore me traiter comme une ado, j'ai maintenant l'âge pour faire tous les trucs d'adultes possibles. » Elle hausse innocemment les épaules. Elle espère bien qu'elle a changé, ou du moins un minimum. Elle n'a plus envie qu'on lui colle cette image de l'ado qui était mal dans sa peau et qui cherchait à tout prix à avoir l'image d'une fille qui ne lui correspondait pas. « Moi non plus, surtout pas dans ce contexte. J'aurais moins été surprise de te retrouver dans une maison immense avec trois chiens de race et un verre d'alcool très cher dans la main. » Encore une fois, Alma hausse les épaules. « Ne me demande pas pourquoi, je me suis toujours imaginé que tu finirais super riche. » C'est un peu l'alcool qui parle, et un peu son humeur trop festive de ce soir aussi. À la question d'Holden, elle hoche négativement la tête. « Et non, je buvais seule au bar. Bonjour l'image que je donne, » ajoute-t-elle pour plaisanter, levant tout de même les yeux au ciel pour appuyer ses paroles. Elle replante ensuite une nouvelle fois son regard dans celui de l'homme. « Tu veux me rejoindre ? À moins que tu aies quelqu'un de plus intéressant à retrouver, » dit-elle en regardant autour d'eux, espérant secrètement qu'il lui réponde par la négative.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Holden Roth
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 10/04/2019
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Oxalys (Sophie)
›› Célébrité : jamie sexy dornan
›› Schizophrénie : sofia di lazio (a. vikander), savana fitzsimmons (n. dyer)
welcome to my dark side (holden) Vide

Re: welcome to my dark side (holden) ✻ ( Lun 27 Mai - 23:42 )

WELCOME TO MY DARK SIDE
alma & holden
Il n’est pas d’humeur le brun. C’est d’ailleurs pour cette unique raison qu’il franchit les portes de ce bar. Parce qu’autrement, il serait rentré chez lui tranquillement pour finir cette soirée seul alors qu’elle aurait dû être remplie des rires de Grant. À la place de quoi, le voilà entouré des bruits de la population du bar. Et il n’a même pas le temps d’arriver jusqu’au bar qu’il se fait aborder par une bien jolie jeune femme, qu’il a connue lorsqu’elle n’était encore qu’une enfant. Et ça le surprend, agréablement, il faut l’avouer. Alma, la belle Alma. Il irait même jusqu’à dire qu’elle s’est embellie avec ses quelques années en plus. « Tu dis ça maintenant, mais j’ai toujours été convaincu que ta préférée, c’était Marie. » Qu’il dit en rigolant doucement, la taquinant gratuitement. Holden n’a jamais rien eu contre la petite blonde. Bien au contraire, il a toujours trouvé sa compagnie agréable. Bien qu’elle restait une amie de Bird, alors il évitait le plus souvent de marcher sur les plates-bandes de sa petite sœur. Mais il fallait avouer que la famille Roth avait presque fini par adopter Alma tellement elle passait de temps chez eux plutôt que chez elle. Malgré cela, Holden ne l’a jamais vu comme une sœur. Surement parce que justement, il gardait toujours quelques distances avec les amis de sa sœur. Mais Alma restait malgré tout une amie différente des autres. Il n’avait aucun souvenir d’un des autres qui avait fini par squatter sa chambre pour une ou plusieurs nuits alors qu’il n’était lui-même pas au domicile familial. Donnant même des moments gênants par la suite, lorsqu’il avait retrouvé des sous-vêtements de la jeune adolescente à cette époque, lorsqu’il rangeait sa chambre et qu’il trouvait les vestiges égaré dans un coin de la pièce. En soi, il n’y avait jamais rien vu de malsain, ou d’approche dissimulée sous ces oublis. Juste une ado perdue dans la chambre d’un mec. « Du calme, du calme ! » Qu’il dit en levant les mains, tout en rigolant, amusé par la jolie blonde. « C’est que le chaton est devenu une vraie lionne. » Et il rigole à nouveau, amusé cette fois par l’image qu’il en a. Les mots signifiant bien qu’elle était passée à l’âge adulte comme elle le clamer à l’instant même. Il hausse maintenant les sourcils, surpris par le destin qu’elle lui voyait. « Désoler de te décevoir. Je n’ai pas de chien, pas d’immense maison et l’alcool très cher à la main, je n’ai pas encore eu le temps de le commander, tu m’as sauté dessus avant que je puisse commander mon verre. » Pour ce qui était de la richesse, il serait sûrement plus riche s’il était divorcé. Mais ce n’était pas encore le cas, car il n’était pas sûr de ce point. Il glisse finalement ses deux mains dans les poches de son pantalon de costume. Il avait eu du mal à s’y faire au départ, mais il y était tellement habitué aujourd’hui, que c’était parfaitement normal de porter des costume chaque jour pour aller travailler. Bien évidemment, il profitait de ses quelques jours de repos pour porter des choses moins habillées. « Il n’y a rien de mal à boire quelques verres seuls. » C’est ce qu’il s’apprêtait à faire, bien qu’il allait sûrement n’en boire qu’un seul. À la proposition d’Alma, un nouveau sourire étire ses lèvres, bien que jamais complètement. Il y a bien longtemps qu’il a cessé de sourire de toutes ses dents comme un gosse. « Pourquoi pas, oui. » Qu’il dit en s’avançant vers la jeune femme, plaçant une main sur ses reins pour l’entraîner avec lui en direction du bar. « On commande et on se trouve un coin pour s’asseoir. » Qu’il lui dit en baissant le visage vers celui de la jeune femme maintenant qu’il s’est placé à ses côtés, sa main n’ayant quant à elle pas bougé. Il les entraîne vers le bar où il leur fait de la place, à la fois pour que le barman les voit, mais aussi pour qu’ils puissent continuer à discuter. « Alors qu’est-ce que tu deviens ? » Qu’il demande en s’accoudant au bois du bar tout en la regardant dans les yeux. Il pourrait lui demander ce qui l’amène ici toute seul, seulement il sait que la question lui serait retourné à un moment ou a un autre. Et il n’est pas d’humeur à lui parler de sa future ex, ni de Grant.
code by exordium.





--- happiness
i was there, in a life i've always wanted.


Dernière édition par Holden Roth le Ven 14 Juin - 16:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
welcome to my dark side (holden) Vide

Re: welcome to my dark side (holden) ✻ ( Mer 12 Juin - 17:58 )


Holden & Alma

welcome to my dark side


Elle ne sait pas tant si c'est Holden ou l'alcool qui la fait rire de bon coeur mais en tout cas, ça lui fait du bien au moral. Elle se sent bien là, elle n'a plus la moindre pensée sombre pour venir saccager sa soirée et elle serait même prête à se trémousser sur la piste si une de ses chansons préférées venait à passer. Sauf que pour le moment, Alma veut se la jouer adulte. Même si la différence d'âge entre Holden et elle n'est pas énorme, elle l'a longtemps vu comme appartenant à la cour des grands. Ce soir, elle veut lui prouver qu'elle n'est plus une enfant. Elle ne sait pas encore comment elle compte s'y prendre ni même pourquoi cette envie tourne dans sa tête d'ailleurs, mais elle compte bien l'impressionner avec sa maturité toute nouvelle. Quoi qu'avec déjà quelques verres dans le sang, Alma ne peut pas non plus promettre l'impossible. « Marie ? Jamais de la vie, elle était beaucoup trop agaçante. À la limite, je préférais encore Charles. » Elle ne perd pas son sourire pendant que son regard croise celui du Roth. Alma, elle en garde encore quelques uns des souvenirs en compagnie d'Holden. Très peu puisqu'elle était bien plus proche de Bird à l'époque mais vu qu'elle s'était toujours sentie plus à l'aise en compagnie de personnes plus âgées, il n'était pas rare qu'elle se mette à papoter avec lui entre deux portes avant de rejoindre la chambre de son amie. Elle est heureuse de voir qu'ils peuvent encore plaisanter et son rire à lui, il suffit à rendre le sourire d'Alma encore plus grand. Innocemment, elle hausse les épaules. « Une lionne qui passe pratiquement toutes ses soirées sous un plaid devant Grey's Anatomy. » Parce qu'elle n'a pas non plus envie qu'il se l'imagine en train de se taper le premier venu. Elle n'est pas comme ça Alma, elle a d'ailleurs toujours été plutôt sur la réserve quand il s'agit de devenir intime avec un homme. Du coup elle commence à imaginer à quoi peuvent bien ressembler les soirées d'Holden, sa vie de manière plus globale. Elle est un peu déçue d'apprendre qu'elle a tout faux et quand il lui souligne qu'elle est la raison de pourquoi il n'a pas encore de verre, Alma baisse les yeux avec un sourire gêné avant de s'écarter pour le laisser atteindre le bar. « Tu as raison, désolée. Comme tu peux le voir, j'ai toujours gardé cette mauvaise habitude d'agir avant de réfléchir. » Alma a toujours été impulsive, c'est un trait qui lui colle à la peau depuis qu'elle sait marcher. C'est peut-être à cause de cette manie à ne pas penser plus loin que le bout de son nez qui l'a amenée ce soir à boire seule, dans un bar où pratiquement tous les autres clients sont au moins par deux. Selon Holden, boire seul n'est pas quelque chose de négatif et il arrive par ces paroles à lui tirer un nouveau sourire. Il accepte tout de même sa proposition à boire en sa compagnie et, quand il vient poser une main au niveau de ses reins, Alma se sent légèrement frémir. Décidément, l'alcool a vraiment le don pour la rendre plus sensible, autant mentalement que physiquement. « Ça me va, » répond-elle simplement, ayant soudainement l'agréable impression d'être une sorte de dame haut placée à qui on offre la plus belle place au bar. Elle s'appuie contre le bois avant de se tourner vers Holden pour le regarder une nouvelle fois droit dans les yeux. « Depuis la dernière qu'on s'est vus ? Oh, j'espère que tu as du temps devant toi car mon parcours entier serait bien long à raconter. » Elle rit avant de glisser machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille. « J'ai obtenu mon diplôme en biologie des organismes et disons que j'ai l'espoir naïf d'un jour trouver un moyen pour sauver notre cheèreplanète. Avant ça j'ai été serveuse au Starbucks et je sais, c'est probablement le parcours de vie le plus contradictoire qui puisse exister quand on connaît toutes les histoires qui tournent autour de ce café. Mais j'en suis sortie vivante, heureusement. » Elle continue de faire tourner sa mèche autour de son index avant de reprendre. « J'ai revu Bird aussi, récemment. Ça faisait des années qu'on ne s'étaient plus parlées depuis, tu sais. Toute cette histoire avec Alaska. Mais elle a l'air d'aller plutôt bien, et tant mieux. » Le barman dépose devant eux les verres qu'ils ont commandés et Alma le remercie d'un hochement de tête avant de reporter toute son attention sur Holden. « Et toi ? Si tu n'as ni grande maison ni chien, qu'est-ce qui compose ta vie en ce moment ? » lui demande-t-elle en retrouvant son sourire en coin.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Holden Roth
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 10/04/2019
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Oxalys (Sophie)
›› Célébrité : jamie sexy dornan
›› Schizophrénie : sofia di lazio (a. vikander), savana fitzsimmons (n. dyer)
welcome to my dark side (holden) Vide

Re: welcome to my dark side (holden) ✻ ( Ven 14 Juin - 18:08 )

WELCOME TO MY DARK SIDE
alma & holden
Le moment où ça a dérapé lui échappe encore. Il ne sait pas vraiment à partir de quel moment, ils en sont venus à débattre des préférences d’Alma dans la petite maison dans la prairie. Ah si ! Quand elle avait argumenté que chez eux, elle n’était pas obligée de les regarder. Une chance pour elle, qu’elle ne venait pas sur les débuts d’après-midi. Elle a loupé une bonne partie des feux de l’amour que regardaient sa grand-mère et sa mère. Une passion que fort heureusement Bird n’a pas héritée ! C’est peut-être pour cela d’ailleurs, qu’elle les a tous loupées. « Hum je vois, t’es du genre à préférer les hommes plus âgés. » Qu’il dit un demi-sourire sur les lèvres. Elle ne lève pas l’amertume qu’il ressent au fond de lui. Amertume qui est la raison de sa présence dans ce bar ce soir d’ailleurs. Mais au moins elle lui permet de prendre un peu de recul et de sourire. Parce qu’elle l’amuse. Il repense à de nombreux moments qu’ils ont vécus pendant leur adolescence respective. Alma fait partie des amie de Bird qu’Holden a toujours apprécié. Mais il ne peut que constater qu’en effet, elle a changé. Il ne sait pas encore si c’est en bien ou non, mais il lui souhaite en tout cas. Parce que dans ses souvenirs, elle le méritait. « Et oui, ça arrive même aux meilleures lionnes, tu sais … » Il hoche la tête de haut en bas tout en se pinçant les lèvres. Bien que pour une demoiselle qui affirmait il y a deux secondes qu’elle était plus mature, plus grande, tout ça. Ca ne le renvoie pas vraiment à l’image de la femme active, lorsqu’il l’imagine affalé en pyjama dans un canapé avec un plaid. Bien qu’elle n’a précisé à aucun moment si elle était réellement en pyjama lorsqu’elle le faisait, mais il était loin d’être un homme bête ou naïf. Il savait que beaucoup de femmes laissaient tomber la grâce et le glamour une fois la porte d’entrée passé. Encore que s’il devait choisir aujourd’hui entre une femme toujours féminine ou une femme naturelle. Il se tournerait plutôt vers la naturelle. Il a connu le premier type de femmes et ce n’est pas le genre de femmes faites pour lui. Il s’amuse de l’image qu’elle s’était faite de son avenir. Encore qu’elle aurait pu avoir raison, il y serait encore avec les trois chiens de son ex dans une belle et grande maison, si seulement il ne l’avait pas surprise au lit avec un autre… Et même s’il a Grant dans sa vie. Pour l’instant ce n’est plus la vie qu’il veut. Il a beaucoup trop donné dans cette relation qui au final n’a été presque toujours qu’à sens unique. Alors ce n’est pas pour demain, qu’il aura la possibilité de réaliser les prédictions de la blonde. Il met tout de même en évidence qu’il comptait en effet prendre le meilleur whisky que le bar procède. Mais qu’il n’a pas eu le temps de le commander, qu’elle l’avait abordé avant. Il sourit de la réponse d’Alma et n’ajoute rien. Il la pousse d’une main sur ses reins vers le bar pour remédier au fait qu’ils ont tous deux les mains vident. Une fois au bar et le barman appelé, le grand brun lui demande de ses nouvelles. Parce qu’il n’a pas fait le compte, mais cela fait bien longtemps qu’il ne l’avait pas vu. Il s’intéresse à ce qui occupe la vie de la jeune femme aujourd’hui. Il hoche la tête pour confirmer lorsqu’elle dit espérer qu’il ait du temps. « Comme tu peux le voir, je n’ai rien d’autre de prévu. » Son regard suit machinalement la main de la jeune femme qui vient replacer une mèche de cheveux derrière son oreille. Avant que son regard noisette ne glisse à nouveau sur les iris d’Alma. Il applaudit légèrement et rapidement lorsqu’elle avoue avoir obtenu son diplôme. Il s’amuse une fois encore du paradoxe qu’elle constate elle-même entre le fait de sauver la planète et avoir travaillé pour l’énorme firme distributrice de café. « Il n’y a pas de honte à devoir faire un travail alimentaire à un moment donner de sa vie. » Il avait bien été mécano avant d’être journaliste. Et au final aujourd’hui c’était grâce à ce moment de sa vie qu’il était revenu aujourd’hui aux automobiles. Une nouvelle fois, le regard de Holden s’attire sur la main d’Alma, alors qu’elle joue avec l’une de ses mèches de cheveux. Est-ce un tic, ou bien est-ce qu’elle est nerveuse ? Elle n’aurait pas de raisons de l’être selon lui. Il détourne le regard pour voir ou en est le barman, mais il sert d’autres clients. A la prononciation du prénom de sa sœur il tourne vivement la tête vers la jeune femme et hoche la tête. « Oui, ça n’a été une période facile pour personne. » Ils s’étaient éloignés l’un de l’autre à cette période aussi. Encore aujourd’hui, il avait parfois peur de marché trop rapidement sur des œufs… Même si elle allait mieux. Il avait peur que sa sœur replonge à tout moment. « Mais oui, elle va mieux. » Qu’il dit dans un soupir en faisant à nouveau un demi-sourire à Alma. Holden se redresse au moment où le barman dépose enfin leurs verres devant eux et il sort aussitôt des billets qu’il glisse dans sa main, lui faisant signe de garder la monnaie. Et lorsque l’attention se tourne à nouveau sur lui, il baisse un peu la tête tout en rigolant. Il aurait dû se douter qu’elle ne lâcherait pas l’affaire ou qu’elle allait oublier de lui demander ce que lui était devenu. « Et bien disons qu’en bref, il y a bien une grande maison et trois chiens dans mon histoire, seulement tout j’ai tout laissé à la future ex madame Roth. » Il hoche la tête pour confirmer qu’elle avait bien entendue. « Oui, tu n’étais pas si loin de la vérité, seulement t’as oublié quelques détails dans ta théorie. Comme le fait que nous avons eu un petit garçon ensemble. Grant, il a trois ans. Et que je l’ai surprise au lit avec un autre. » Qu’il dit pour donner le point de chute à son histoire. Parce que là est malgré tout le résumé des années qu’il vient de passer. Il repense au fait qu’il devrait être avec son fils ce soir, plutôt qu’ici. Et ça l’agace à nouveau, alors il attrape son verre et le lève pour trinquer avec Alma, parce qu’il va en avoir besoin pour calmer la colère qui monte à nouveau. Il avale une grande gorgée et la laisse lui brûler la gorge au moment où il la sent descendre. Il repose le vers sur le bar sans le lâcher et vient poser une main sur sa nuque, bougeant un peu sa tête pour la faire craquer, tandis qu’il la masse légèrement. « Et ce soir, j’aurais dû être avec lui, seulement elle a encore trouvé une excuse pour ne pas me laisser mon week-end de garde. » Il s’appuie à nouveau contre le bar, posant ses yeux sur elle. « Un mal pour un bien, ça m’a permis de te revoir. » Qu’il dit en prenant un ton plus léger. Il ne voudrait pas qu’elle s’en veuille de quoi que ce soit. Il est juste amer à cause de son ex, et c’était pour l’oublier un peu qu’il était venu boire un verre ce soir.
code by exordium.





--- happiness
i was there, in a life i've always wanted.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 376
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : josefine frida pettersen
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
welcome to my dark side (holden) Vide

Re: welcome to my dark side (holden) ✻ ( Jeu 1 Aoû - 14:37 )


Holden & Alma

welcome to my dark side


Encore une fois, Alma ne peut s'empêcher de pouffer. En soit, il n'a pas tort quand il prétend qu'elle préfère les hommes plus âgés. La seule fois où elle s'est intéressée à un garçon de son âge, elle a très clairement détesté la tournure qu'a pris la suite des événements. Elle préfère ceux qui ont un minimum de maturité, qui ne passent pas leur temps à se demander ce qu'ils vont faire de leur vie à encore vingt-cinq ans. Sauf qu'elle ne va pas dire tout ça, Alma. À la place, elle glisse une mèche de cheveux blonds derrière son oreille et hausse les épaules, un léger sourire flottant sur ses lèvres. « Peut-être bien au fond. » Elle aimerait être capable de garder son sérieux, mais en même temps elle est loin d'en avoir envie. Elle a eu besoin de sortir la gamine, de se vider la tête et les quelques verres qu'elle a bus trop vite ne lui permettent pas de s'engager dans un débat sérieux sur le meilleur personnage dans la Petite Maison dans la Prairie. Bien vite, Alma réalise qu'elle ne vient probablement pas de vendre la meilleure image d'elle-même avec ces quelques mots qu'elle a prononcés. Elle ne prête même pas tellement attention à la réponse d'Holden et lève un doigt, signe qu'elle n'a pas terminé. « Mais j'ai un job ! Et un appart, je fais à manger et j'ai un rythme de vie digne d'une véritable adulte. » Elle hoche la tête pour appuyer ses propos pendant que son sourire renaît. Elle n'a pas envie qu'il ait une image d'elle affalée dans son canapé, son ventre dépassant du haut de son pyjama avec un plaid pour recouvrir une de ses jambes. C'est la vérité en soit, mais ça il n'est pas obligé de le savoir. Holden finit par lui rappeler qu'elle l'a légèrement pris de court alors qu'il venait à peine d'arriver, ce qui a pour conséquence qu'il n'a toujours pas bu le moindre verre depuis qu'il est ici. Elle se dirige donc vers le bar, et cette main qu'il pose dans le creux de ses reins élargit le sourire de la blonde. Elle prend place sur une chaise haute avant de se tourner vers lui. Passer ses cheveux derrière son oreille est presque un toc qui ne la quitte pas depuis qu'elle est ado. Elle le fait encore une fois alors qu'elle lui fait un résumé de son parcours, et ça sans même s'en rendre compte. Le voir applaudir à l'annonce de son diplôme fait rire Alma, puis elle soupire légèrement à ce qu'il ajoute. « C'est vrai, mais quand même. Ce n'est pas le meilleur endroit pour sauver la planète, » dit-elle en exagérant à peine sans se défaire de son sourire. Puis elle dépose le sujet "Bird" sur la table, un mot qui semble faire réagir Holden alors que celui-ci lui paraissait un peu ailleurs juste avant. Il ne répond d'ailleurs pas grand chose, comme si parler de sa soeur n'était pas ce qu'il désirait le plus ce soir. Alma n'avait pas la moindre idée qu'ils s'étaient éloignés, en même temps comment pourrait-elle le savoir ? Il n'y avait eu personne pour le lui dire. Lorsque c'est au tour de Holden de parler, la première phrase qu'il prononce fait apparaître un air interrogateur sur les traits d'Alma. Elle penche légèrement la tête sur le coté tout en entourant son verre de ses deux mains. « Ex Madame Roth ? » répète-t-elle avant qu'il ne confirme d'un hochement de tête. « Oh, » souffle-t-elle ensuite alors qu'elle vient à peine d'apprendre qu'il a failli être marié, qu'il est père d'un petit garçon et qu'il a surpris sa fiancée au lit avec quelqu'un d'autre. C'est machinalement qu'elle fait cogner son verre contre le sien, comme cette première gorgée qu'elle prend sans y faire attention avant de reposer son verre. Elle pourrait dire qu'elle est désolée d'apprendre ça, qu'elle espère qu'il va bien et que la nouvelle ne l'a pas trop chamboulé. À la place, elle pose une main sur celle d'Holden et croise son regard. « Crois-moi, je suis bien placée pour savoir qu'il vaut parfois mieux se détacher de ce genre de personnes nocives, même si c'est difficile au début. Elle a bien plus perdu que toi dans cette histoire, même si je ne la connais pas vraiment alors j'ai du mal à juger la perte en question. Mais une chose dont je suis certaine, c'est qu'elle va s'en mordre les doigts de gâcher sa relation avec une personne comme toi. » Elle soutient son regard quelques secondes avant de finir par retirer sa main. « Je sais ce que tu vas dire : "tu ne me connais plus, tu ne sais pas ce que je suis devenu". Pourtant Holden, j'ai l'impression que tu n'as pas tant changé que ça. Enfin si, tu es devenu plus... charismatique, » glisse-t-elle en appuyant son menton sur son coude, un sourire amusé étirant ses lèvres. Et quand il finit par dire qu'il a troqué un mal pour un bien car ça l'aura permis de la revoir, Alma sent ses joues légèrement rosir. « Charismatique et beau parleur, continue comme ça et je risque de tomber sous le charme. » Elle secoue négativement la tête, l'air de sous-entendre que c'est quelque chose qui ne peut pas arriver. « Et ton fils, il le vit bien ? » demande-t-elle pour compenser du manque de sérieux de sa dernière remarque. « C'est fou de t'imaginer avec un enfant, j'ai encore du mal à me faire à l'idée qu'on a grandi, vieilli, autant toi que moi. » Elle se perd dans ses songes Alma, regarde Holden avec une pointe d'admiration dans le regard.


AVENGEDINCHAINS


I’m still looking around to check and see what other people are doing to make sure I’m not completely different; I’m still looking around for help, hoping for a quick nudge and a whisper of advice. But I can’t seem to be able to catch anybody’s eye.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


welcome to my dark side (holden) Vide

Re: welcome to my dark side (holden) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

welcome to my dark side (holden)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération