black and burnt (kazzy) +18

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Mar 23 Avr - 22:34 )

black and burnt
Ozzy & Kate

And just like that, she was gone. Kate resserre son emprise autour de son coussin et ravale ses larmes avec force. Elle pensait bêtement que regarder Forrest Gump lui ferait du bien, comme si un simple film pouvait suffire à effacer toute la peine qu’elle ressent. Depuis la disparition d’Ambre, Kate se noie dans un tourbillon de tristesse. Elle n’arrive pas à garder la tête hors de l’eau, elle n’arrive pas à calmer ce flot de pensées négatif. Les paroles d’Aaron tournent en boucle dans sa tête. Elle les ressasse sans arrêt en se disant qu’il n’avait pas tort. Kate, elle a fini par tuer la seule personne qui comptait réellement à ses yeux. Elle l’a poussée à consommer autant de drogue que d’alcool en l’abandonnant. Et tout pendant ce temps, elle continuait d’espérer. Elle continuait de croire que Kate lui reviendrait, une fois remise de son accident. Sauf que Kate, elle n’est jamais revenue. Elle n’y a jamais pensé. Dès son retour à Cap Harbor, elle a comme fermé un chapitre de sa vie et s’est juré de ne jamais le rouvrir. La jeune femme n’a jamais pu oublier Ambre pour autant. Ses sentiments pour elle sont restés intacts, malgré ces dernières années de silence. Son histoire avec Ambre, elle était belle. Tellement belle qu’elle en est devenue indélébile dans la tête de Kate. And just like that, she was gone. Kate rejette le monde entier, persuadée qu’elle ne pourra jamais rien offrir de bon à personne. Persuadée qu’elle est aussi mortelle que du poison. Elle se renferme petit à petit, au point de ne quasiment plus avoir la moindre interaction sociale. Elle repousse tout le monde, y compris Adrian. Surtout Adrian. Il est la dernière personne de qui elle veut se sentir proche en ce moment. Avec lui aussi, elle finira par tout casser. Alors plus il s’accroche, plus elle s’éloigne. Kate ignore la totalité de ses messages, de même que celui de sa sœur. Si elle n’était pas aussi mal, elle rigolerait probablement de Nat. Depuis quand elle s’inquiète pour elle ? Depuis quand elle lui envoie des messages pour savoir comment elle va ? Ce n’est pas parce qu’elles ont su se comporter comme des gens civilisés le temps d’une soirée qu’elles vont devenir proches dès le lendemain. Dans l’univers de Kate, c’est même improbable que ça puisse arriver un jour. Le seul à qui elle fasse l’effort de répondre, c’est Ozzy. Parce qu’il ne sait pas ce qu’il se passe et dans le fond, leurs discussions improbables allègent un peu son cœur. Sauf qu’il finit par vouloir sortir et Kate, elle n’a pas envie de voir le monde extérieur. Et même si l’une des citations cultes de Forrest Gump a failli la faire pleurer comme une madeleine, elle a envie de terminer son film. Ozzy insiste, lui parle d’un plan fou qu’elle ne peut absolument pas manquer et elle arrête de lui répondre. Elle éloigne son portable le plus loin possible d’elle avant de reporter son attention sur les aventures du anti-héros le plus connu de tous les temps. Kate a l’impression d’être totalement stone. Elle regarde les images défilées devant ses yeux sans forcément les comprendre. Les dialogues sont remplacés par une sorte de bourdonnement sans fin. Elle en arrive à un stade où elle n’a plus envie de rien à part mourir de chaud sous sa couette. À dix minutes de la fin de son film, Kate sursaute en entendant quelqu’un frapper à sa porte. « Putain ! » Qu’elle lâche en mettant son film sur pause. Elle doit faire un effort surhumain pour aller ouvrir. Kate bug un peu quand elle voit Ozzy apparaître dans l’encadrement. « J’étais sérieuse quand j’disais que j’avais pas envie de sortir. » Elle râle, le laisse entrer malgré tout et se réfugie dans la cuisine pour se servir un verre d’eau. Quand elle revient dans la pièce principale, Ozzy est toujours là. « Qu’est-ce que tu fais là ? T’en as eu marre d’Alix alors tu t’es dit que t’allais venir me faire chier ? À moins que ce soit elle qu’en ait eu marre de toi. » Kate soutient son regard et essaye de se montrer dure. La blonde ne maîtrise pas les mots qui sortent de sa bouche. Lancer les hostilités, c’est sa manière à elle de sortir son bouclier. Comme un mécanisme de défense naturel qu’elle ne peut pas refouler.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o


Dernière édition par Kate Rhodes le Dim 12 Mai - 19:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 529
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Mer 24 Avr - 11:03 )


Kate & Ozzy

Black and Burnt


Et encore une fois, ça a été explosif avec Alix. Ça va finir par devenir habituel mais Ozzy, ça lui prend la tête. Il n'aime pas ça, il n'aime pas de devoir sans arrêt remettre dans son crâne à elle à quel point les plans sérieux, les trucs qui durent, c'est loin d'être fait pour lui. Elle est occupée à se battre pour récupérer sa gamine en ce moment Alix et lui, au lieu de l'aider, il fait le mort. Il n'est pas celui dont elle a besoin en ce moment et il a beau lui répéter encore et encore, elle s'entête. Ozzy, il ne sait plus vraiment ce qu'ils sont censés faire. Il a besoin d'air, de se changer les idées mais pas spécialement pour y voir plus clair, juste pour ne plus y penser. Il a reçu un SMS comme quoi deux clans de la ville où il ne sait trop quoi se seraient donné rendez-vous pour régler leurs comptes devant le Silverlake, une bonne fois pour toutes, et ça a suffi à lui donner envie de quitter son appartement. Il a envoyé un message à Kate au cas où ça l'intéresserait parce que clairement, Ozzy se voit mal jouer les spectateurs de ce qui sera probablement la baston du siècle sans son acolyte à ses cotés. Mais Kate, elle ne répond plus. Elle joue au même jeu que lui fait avec Alix mais ça ne lui convient pas. Ozzy n'aime pas quand les choses ne vont pas dans son sens, et il a du mal avec le fait que Kate lui foute des vents alors qu'il a vraiment envie d'y aller, à ce foutu spectacle de rue. C'est sans gêne qu'il va frapper à sa porte pour aller la tirer hors de chez elle parce qu'il la connait, il sait que si il la motive assez il arrivera à obtenir ce qu'il veut sans trop devoir forcer. La porte finit par s'ouvrir et c'est une Kate furieuse qui apparaît devant lui. « Quand tu verras la vidéo qu'ils viennent de poster sur Twitter, t'auras bien plus envie de sortir tu verras. » Sauf qu'elle fuit sans lui accorder le moindre regard. Ozzy ferme la porte derrière lui sans comprendre. Ça ne ressemble pas à Kate de faire la gueule sans raison et égoïstement, il en vient à se demander ce qu'il a bien pu faire pour la mettre en rogne. Tout allait encore bien la dernière fois, c'était comme d'habitude. Mais là, Ozzy a l'impression de faire face à une Alix 2.0. Elle revient alors que lui n'a toujours pas bougé, son téléphone dans sa main avec la page de Twitter affichée sur l'écran. Mais la phrase qu'elle lui lâche, elle ne lui donne clairement pas envie de partager la vidéo avec elle. « Ah tiens, c'est nouveau ça ? Je croyais qu'on parlait pas des sujets chiants toi et moi, mais faut croire que ta mauvaise humeur t'as fait changer d'avis. » Si elle attaque Kate, Ozzy riposte. Il fonctionne comme ça, il va rarement prendre le temps de se poser avec elle pour lui demander ce qui ne va pas. « C'est quoi ton problème, tu t'es faite larguer par ton mec ? Quoi que non, me le dis même pas, quoi que ce soit ça te donne pas la permission de t'attaquer à ma vie sous prétexte que la tienne craint. » Elle ne sait rien sur Alix et lui alors Kate, elle n'a pas le droit d'en parler. Elle sait que c'est le genre de sujet qu'Ozzy n'a pas envie d'évoquer et qu'elle le fasse comme ça, sans gêne, ça a le don de le mettre sur les nerfs. Surtout qu'il en faut peu en ce moment pour le faire chauffer vu que d'habitude, c'est Kate qui arrive à le temporiser et que là, elle a visiblement décidé de s'y mettre aussi. Il soupire, sert la mâchoire, croise les bras contre son torse et va s'appuyer sur le canapé. Là, il reconnaît le film sur l'écran qu'il n'a vu qu'une fois et qu'il n'a même pas été capable de terminer tant ça le pesait. « Ah ouais, t'as carrément atteint le level Forest Gump, » dit-il d'un ton plus bas sans la regarder, sans savoir quoi dire d'autre. Il n'a pas envie de se battre contre elle, il ne l'a jamais fait et il ne s'en sent pas prêt. Si il perd Kate, ce sera différent de si il perd Alix. Si il perd Kate, il n'aura plus personne pour l'éloigner de ses démons avant qu'il ne finisse par y sombrer.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


black and burnt (kazzy) +18 F4zQO7cq_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Jeu 25 Avr - 19:39 )

black and burnt
Ozzy & Kate

Kate se laisse rarement atteindre. Elle est douée pour se distancer de ses émotions, ignorer tout ce qui peut nuire à son moral et simplement passer à autre chose. Ce n'est pas tant qu'elle est insensible, plutôt qu'elle a tendance à faire comme si ça ne la concernait pas. Sauf que le décès d'Ambre la concerne directement et même avec toute la volonté du monde, elle sait qu'elle ne pourra jamais faire comme si de rien n'était. Alors pour la première fois de sa vie, Kate devient vulnérable. Il n'y a plus rien qui la protège de ce qu'elle ressent. Elle se laisse détruire intérieurement par cet énorme ouragan d'émotions, incapable de pouvoir résister à quoi que ce soit. La douleur qu'elle ressent, elle est aussi mentale que physique. Par moment, Kate a l'impression qu'un rouleau compresseur lui passe sur le corps. À d'autres, elle ressent comme un étau se resserrer très fort autour de sa cage thoracique. Dans les deux cas, elle a cette douleur au niveau de la poitrine qui refuse de la quitter, avec la sensation de ne plus pouvoir respirer correctement. Elle se sent à la fois oppressée et étouffée, Kate. Quoi qu'elle fasse, son état ne fait que se dégrader seconde après seconde. Adrian lui a dit qu'elle ne devrait pas être seule. Il lui a dit qu'elle ne devait pas se laisser sombrer. Le problème, c'est qu'elle n'a pas envie d'être entourée. Elle n'a plus envie de laisser qui que ce soit l'approcher de trop près. Kate a toujours eu une sale estime d'elle-même. On ne lui a dit que trop souvent à quel point elle est égoïste et mauvaise. À aucun moment elle n'a cherché à prouver le contraire et maintenant, elle se rend compte d'à quel point elle attire le chaos. Même Adrian a fini par lui dire, peu après leur toute première dispute. Au lieu de tendre la main vers lui ou vers qui que ce soit d'autre, elle se replie sur elle-même. Kate a de toute façon trop mal pour avoir le courage de s'ouvrir complètement. Elle est dans une phase de deuil et dans l'immédiat, elle a surtout du mal à accepter qu'Ambre soit réellement partie. Elle a rejeté Adrian de toute ses forces et maintenant, c'est autour d'Ozzy de subir son caractère explosif. Pourtant, elle ne lui claque pas la porte au nez. Sans doute qu'inconsciemment, elle n'a pas totalement envie qu'il parte. Elle sait qu'il ne la forcera jamais à parler si elle n'en a pas envie. Elle sait qu'avec lui, elle peut juste parler de leur prochain plan à la con qui ne verra jamais le jour. Une toute petite partie d'elle ressent le besoin d'avoir Ozzy à ses côtés, l'autre prend le dessus et l'oblige à lui balancer une phrase stupide dont le seul objectif est de le faire disparaître. Mais il réagit au quart de tour et ça la surprend. Elle se rend compte qu'ils ne sont jamais pris la tête avant aujourd'hui. Pas une seule fois. Ça lui fait quelque chose, au point que son rythme cardiaque devienne tout-à-coup un peu plus rapide. Elle ne répond rien, le laisse riposter en le regardant droit dans les yeux. Au fur et à mesure qu'il lui lance son attaque, le sol se fend davantage sous les pieds de Kate. « Arrête de parler de lui comme si c'était mon mec à chaque fois. » Sa voix est tremblante, pas aussi assurée qu'elle l'aurait voulu. Si elle trouve toujours quelque chose à répondre, ce n'est pas le cas aujourd'hui. Pas face à Ozzy, du moins. Ça ne leur ressemble pas et dans le fond, elle ne veut même pas se forcer à être méchante avec lui. Elle s'écrase lamentablement, uniquement parce que c'est lui, Ozzy. Il est le seul capable de la comprendre, le seul qui la laissera gérer le décès d'Ambre à sa façon sans jamais intervenir. Ça ne serait pas eux, s'ils se mettaient soudain à organiser des soirées confidences durant lesquelles ils pourraient pleurer sur l'épaule l'un de l'autre. Kate n'ose pas bouger. Elle reste plantée au milieu de la pièce, un verre d'eau à la main. Ozzy lui fait une remarque sur le film qu'elle regarde et elle hausse les épaules. « Qu'est-ce que ça peut te faire ? D'ailleurs, t'as pas le droit de critiquer Forrest Gump. Si tu critiques ce film, c'est moi que tu critiques. » Elle est sérieuse, Kate. Elle voue un amour inconditionnel pour Forrest Gump et ne supporte pas qu'on en dise le moindre mal. La blonde finit par poser son verre sur la table basse et s'enroule dans la couverture avant de s'échouer sur le canapé. « Fais ta vie, Ozzy. J'ai la flemme de sortir et même tes vidéos pourries me feront pas changer d'avis. » Elle ne lui demandera pas de partir pour autant, étrangement. Il est le seul dont elle apprécie la présence. Le seul qui puisse lui sortir la tête de l'eau. Sauf qu'elle ne lui demandera pas non plus de rester, parce que ça reviendrait à admettre ouvertement à quel point elle est mal.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 529
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Dim 28 Avr - 18:04 )


Kate & Ozzy

Black and Burnt


Personne ne lui a jamais appris à bien réagir à Ozzy, à supporter la frustration et a baisser les armes dans un conflit. Il a dû s'éduquer tout seul étant gamin, se blinder pour faire face à la réalité de sa propre existence alors qu'autour de lui, tout était fait pour le fragiliser. Il est presque devenu sans coeur l'allemand, a longtemps été anesthésié contre la douleur parce que c'était plus facile, plus simple que de la laisser grandir en lui pour venir éveiller ses plus sombres démons. Alors Ozzy, il hausse le ton directement. Ce qui l'effraie parfois avec Kate, c'est qu'il n'arrive pas à être de marbre devant elle. Il ne fait pas que hausser le ton parce qu'elle a touché une corde sensible, ou parce qu'il a envie de lui montrer à elle aussi qu'il n'est clairement pas la personne à attaquer au risque de très vite s'en mordre les doigts. Il ne veut pas la chasser, la repousser parce qu'il a eu sa dose d'elle et qu'il a fini par se lasser. Avec Kate, ça pourrait compter. Ça pourrait laisser sa trace dans sa tête, avoir son importance le fait qu'elle en vienne à être celle qui le rejette et pas le contraire. Et Ozzy, il n'a pas envie qu'elle prenne le dessus. Il n'est pas celui qu'on met sur le coté en général et du coup, il n'est pas habitué. Peut-être que c'est déjà arrivé, qu'il ne l'a même pas réalisé parce qu'à ce moment-là, il n'en avait rien à caler de ne plus avoir l'autre personne dans sa vie. La présence de Kate, elle a pris de l'importance sans qu'il ne s'en rende compte. Ça s'est fait petit à petit, discrètement mais quand elle s'effacera, elle fera mal. Quand elle lui balance ses reproches, Ozzy se sent vibrer à l'intérieur. Il pourrait s'en foutre, simplement hausser les épaules et tourner les talons pour ne plus revenir. C'est ce qu'il fait d'habitude quand ça devient difficile à gérer, quand ce n'est plus aussi simple et que ça commence à un peu trop lui monter à la tête. Pourtant, il reste. Il ferme la porte, clame haut et fort ce qu'il devrait garder pour lui. Ozzy, il n'a jamais eu envie de parler d'Alix. Il ne veut pas mentionner le bon comme il refuse d'évoquer le mauvais et que Kate lui expose sans la moindre retenue le sujet sous le nez, ça l'exaspère plus que ça ne le devrait. Il s'attend presque à devoir riposter aussitôt parce qu'il sait qu'elle a du caractère, qu'elle pourrait facilement lui fermer bec si elle le voulait vraiment. Et pourtant, la voix de Kate se fait plus basse. Oz ne sait pas quoi dire, il se contente de décroiser les bras et regarde le sol. Si Kate n'a pas envie de se battre ce soir, c'est aussi le cas pour lui. Il redescend aussi vite qu'il est monté, sent sa mâchoire se déserrer et ses poings se défaire. Il regarde en direction de l'écran et son interdiction de critique envers Forest Gump, ça arrive à faire naître un faible début de sourire en coin sur les lèvres d'Ozzy. « Je m'excuse, je voulais pas critiquer ton film favori. J'avoue que si tu disais du mal de Fight Club, ça me mettrait aussi hors de moi. » C'est l'excuse qu'il leur donne, la raison de pourquoi ça a brièvement dérapé avant qu'ils ne reviennent sur un semblant de droit chemin. Kate reprend sa place sur le canapé et lui, il finit par la rejoindre en prenant place du coté opposé. « C'est pas grave, tant que moi je peux le voir, » dit-il en prenant son téléphone pour aller chercher le live du fameux combat de gang sur Twitter. « Par contre j'ai pas pensé à prendre mes écouteurs alors si quelqu'un crie, promis c'est pas un porno. » Il sait qu'elle n'en a rien à caler de ce qu'il peut bien regarder mais Ozzy est comme ça, direct dans ses propos sans vraiment penser à ce que l'autre pourrait ne pas vouloir entendre. Et au fond, il ne va le regarder que d'un oeil ce combat. Le but de la manœuvre était de pouvoir en profiter avec Kate, de faire les commères comme ça leur arrive de temps en temps quand ils sont de sortie. Du coup il reste, il se cale dans le fond du canapé et ne lui parle même pas. Il attend qu'elle le chasse pour s'en aller mais Ozzy, il n'est même pas certain qu'elle le fera. Il commence à la connaître Kate, il sait qu'il suffit de lui foutre la paix pour ne pas attiser son coté sombre. Sauf qu'en parlant de sombre, voilà que les lumières s'éteignent soudainement. Tout se coupe, que ce soit les ampoules au-dessus de leurs têtes comme la télévision, ou encore le WiFi. « Ah bah super, la vidéo charge plus et j'ai plus de 4G, » soupire-t-il en s'étalant à moitié sur le coté avant de poser sa main sur une masse. « Désolé, je sais pas ce que j'ai touché. » Il se redresse et étale ses longues jambes devant lui avant de faire tomber sa tête en arrière, sur le dos du canapé. « T'as vu, t'as même fait sauter les plombs avant ta mauvaise humeur. T'es comme la Dark Phenix des X-Men, » lâche-t-il sans la regarder. Quoi que même si il le voulait, sa vue n'est pas encore assez habituée à l'obscurité que pour discerner les traits du visage de Kate.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


black and burnt (kazzy) +18 F4zQO7cq_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Lun 29 Avr - 21:56 )

black and burnt
Ozzy & Kate

Sur le coup, ça lui paraît logique de rejeter Ozzy. Alors même qu’il n’a jamais fait partie de ceux qui l’étouffent, elle essaye de le faire partir avec une réflexion idiote. Depuis plusieurs jours, Kate se persuade qu’elle est aussi nocive que du poison. À la fois pour les autres, mais aussi pour elle-même. À force de détruire tout ce qui lui arrive du beau, elle se détruit par la même occasion. Et elle a tellement mal qu’elle déploie son mécanisme de défense sans y réfléchir à deux fois. Elle repousse la seule personne qui n’a jamais voulu l’enfermer dans une cage. La seule personne capable de la comprendre, la seule qui lui donne parfois l’impression de ne pas être aussi horrible que tout le monde le dit. Le truc, c’est qu’elle en vient à oublier à quel point Ozzy est important pour elle. Kate, elle est tellement aveuglée par sa propre souffrance qu’elle ne comprend pas tout de suite à quel point sa présence pourrait lui faire du bien. Le fait qu’il débarque chez elle alors qu’elle voulait être seule l’effraie. Un peu comme s’il essayait de gratter sa carapace alors qu’elle n’a pas envie qu’on l’approche. Kate se protège comme elle peut, évoque sa relation avec Alix en sachant pertinemment que ça le fera sortir de ses gonds. Elle a vite compris que c’était un sujet sensible pour l’allemand, tout comme Adrian est son sujet sensible à elle. S’ils le voulaient vraiment, ils pourraient se faire beaucoup de mal tous les deux. Ils sont forts pour ce qui est de lâcher quelques répliques blessantes et appuyer exactement là où ça fait mal. Ils ne sont pas du genre à mâcher leurs mots, ni même à s’excuser quand bien même tout ce qu’ils disent dépasse largement le fond de leurs pensées. Ils n’en auraient pas pour longtemps à se mettre K.O. Pourtant, Kate n’a pas envie de se battre avec Ozzy. Pas avec lui, pas maintenant. Il lui rentre dedans et étrangement, Kate avait besoin de ça pour se sentir rassurée. Ozzy n’est pas là pour lui dire que la vie vaut la peine d’être vécue. Il ne sait même pas pourquoi Kate est dans cet état, ne cherche pas à le savoir non plus. Il est là parce qu’il voulait vraiment assister à ce combat de rue avec elle. Kate se radoucit un peu et Ozzy en fait autant. Ils baissent d’un ton et finissent par se laisser tomber sur le canapé comme s’ils n’avaient jamais essayé de se hurler dessus. Kate se sent soulagée de le voir rester. Il est en train de combler un vide sans même en avoir conscience, il soulage ses peines en agissant comme si de rien n’était. Elle a besoin de ça, Kate. Elle a besoin qu’on soit là sans chercher à l’étreindre. Elle ne demande rien de plus qu’un peu de présence. C’est tout. Elle n’a même pas besoin qu’on lui dise que tout ira bien parce qu’elle sait que ça ne pourra plus jamais être possible. Pour la première fois depuis qu’Ambre est morte, il arrive à faire naître un semblant de sourire sur ses lèvres. Elle reste silencieuse, se concentre sur la fin de son film pendant qu’il regarde sa vidéo sur Twitter. À peine deux minutes plus tard, Kate et Ozzy sont plongés dans le noir. L’orage qui gronde depuis plusieurs heures devient soudain plus violent. « C’est un signe de Dieu. Sans doute que t’as encore fait une connerie. » Qu’elle lâche en regardant par la baie vitrée. Ozzy, lui, il s’étale et pose sa main sur ses fesses sans le vouloir. « C’était juste mon pénis. » Qu’elle répond naturellement avant de se lever du canapé pour se rapprocher de la baie. Elle écarte le store et tente d’apercevoir ce qu’il se passe à l’extérieur. Elle ne voit rien à part du noir. Même les lampadaires sont éteints. La réplique d’Ozzy lui arrache encore un sourire. « Je pensais pas que j’étais capable de faire sauter la ville toute entière. » Dit-elle en fronçant les sourcils. Elle sursaute quand un coup de tonnerre surgit en même temps que l’éclair qui déchire le ciel. Les murs en tremblent tellement c’est fort. Kate n’en a pas pour longtemps à s’éloigner de la baie vitrée. Elle retrouve rapidement sa place dans le canapé, près d’Ozzy cette fois. La jeune femme prend quasiment la même position que lui. Elle étale ses jambes devant elle et pose sa tête contre le dossier du canapé. Jusqu’à ce qu’elle en ait marre, Kate observe les éclairs se succéder les uns après les autres à travers la baie. Puis elle finit par tourner la tête vers Ozzy, sans trop savoir si elle le regarde vraiment. Il lui faut plusieurs minutes avant que ses yeux ne s’habituent réellement au noir, avant qu’elle ne discerne que très légèrement les contours de son visage. « T’es vachement plus beau quand on te voit pas, en fait. » Qu’elle souffle, non sans un sourire. Elle se rapproche encore un peu de lui, jusqu’à ce que son épaule touche la sienne et qu’elle soit capable de sentir le souffle d’Ozzy contre son visage à elle. Et elle finit par fermer les yeux parce qu’elle se sent apaisée. Malgré l’orage qui gronde dehors et son cœur qui est en miettes, elle arrive à trouver un semblant de paix. Elle en profite avant que toute la douleur ne lui saute au cou une nouvelle fois.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 529
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Mer 1 Mai - 14:50 )


Kate & Ozzy

Black and Burnt


C'est un réflexe qu'il a fini par adopter, un mode de survie sur lequel il se branche dès qu'on essaie de l'attaquer directement. Si on tente de rabaisser, Ozzy rabaisse. Il n'aime pas ne pas avoir raison ou ne pas être celui qui a dernier le mot, il faut toujours qu'il se braque quitte à faire mal. Momentanément, il oublie qu'il est face à Kate. Il sent son rythme cardiaque s'accélérer parce qu'en ce moment, il réagit bien plus au quart de tour que d'habitude. Ça doit être l'accumulation qui le rend comme ça, la perte de son père mêlée à sa grande descente aux enfers avec, en plus, les reproches sans queue ni tête balancée par Alix il y a à peine quelques jours. Quand Ozzy ne se sent pas comme une coquille vide, à voir le monde sans vraiment le vivre, il a le sentiment qu'une tornade vibre à l'intérieur de lui et menace de le faire imploser. Et il s'est emporté sur Alix, lui a craché des obscénités tout comme il vient de s'emporter contre Kate. Sauf qu'avec Alix, c'est presque habituel. Ça retombe et ça remonte bien que là, le contexte était différent. Ozzy, il lui a reproché de ne pas faire ce qu'il a souvent refusé qu'elle fasse : être là. Il s'est autant senti abandonné par elle que par son propre paternel alors ça a fait résonance dans sa tête, ça l'a mis tellement en colère qu'il s'est mis dans le crâne de rejeter tout le monde, tous sans exception. Qu'il ne partagerait plus rien, ne se montrerait plus faible devant qui que ce soit. Sauf qu'avec Kate, ça n'était jamais arrivé. Kate a été là alors qu'il ne le lui avait pas demandé, Kate était restée. Il ne faut pas beaucoup pour que Ozzy se calme et que sa rage s'évapore, laissant place à un calme un peu trop abrupte vu la scène qui vient de se dérouler. Il ne peut pas, pas contre elle. Parce qu'Ozzy, même si il ne veut pas le lui dire parce qu'il est déjà incapable de se l'avouer à lui-même, il a besoin d'elle. Il a besoin de ces moments où ils ne disent rien, où ils sont chacun d'un coté du canapé à seulement sentir la présence de l'autre sans spécialement se la rappeler à coups de discours sans intérêt. Enfin ça, c'était jusqu'à ce que la lumière se coupe brusquement. Ozzy lève les yeux vers le plafond, puis regarde en direction de la fenêtre qui représente la seule source de lumière. « Pour une fois que j'ai rien fait en plus, » réplique-t-il en se redressant légèrement. C'est vrai, il aurait pu être en rue à se mêler à une foule de gens peu fréquentables. Pourtant il est là, squattant sagement le canapé de Kate avec son compte Twitter. Il tente d'appuyer sa main sur le canapé pour retrouver une place convenable mais à la place, il touche Kate sans trop savoir où. « Et bah il est vachement gros, je dirais bien que je suis jaloux mais à ce point ça doit être lourd à porter. » Kate quitte le canapé pendant qu'Ozzy, il reste là. Il n'aime pas marcher dans une pièce plongée dans le noir, il a toujours peur de se cogner le tibia dans un coin de table. « Alors, il se passe quoi dehors ? C'est la fin du monde ? » Puis il soupire légèrement et fait basculer sa tête en arrière. « Je vais être obligé de passer la fin du monde avec toi ? » Il fait mine d'être déçu alors qu'au fond, Kate et Ozzy passent tellement souvent du temps ensemble que si un jour la fin du monde arrivait, il serait certainement encore avec elle à ce moment-là. Un coup de tonnerre lui fait relever la tête et l'éclair vient momentanément éclairer le salon avant qu'il ne soit replongé dans l'obscurité. Il entend Kate revenir jusqu'au canapé sans vraiment la voir jusqu'à ce qu'elle ne finisse par lui faire une sorte de critique/compliment bizarre qui fait sourire Ozzy. « Attends, » dit-il en levant la main jusqu'à son visage. Il tâte du bout des doigts ses traits avant de faire retomber sa main sur le canapé, entre eux. « Ok t'as souri, ça veut dire que tu me trouves beau. » Il reprend sa position initiale, fixe le vide et sent l'épaule de Kate venir toucher la sienne. Pendant un court instant, il ne dit rien. Il se contente d'apprécier le silence parce que ça lui change, il a l'impression d'avoir vécu dans des cris trop omniprésents ces dernières semaines. Là, Ozzy sent ses tensions quitter son corps une à une. Il se sent bien, mieux. Il a l'impression d'enfin pouvoir respirer. « T'as pas des bougies chez toi ? Parce que si je reste dans le noir trop longtemps je vais finir par m'endormir. » Il tente de tourner la tête vers elle et cogne son nez contre sa joue, ce qui arrive à le faire rire. « Puis j'ai des films téléchargés sur mon compte Netflix, je crois même qu'il y a le dernier Harry Potter, t'aime bien ça non ? » Il s'étire et se sent glisser encore plus bas dans le canapé. « J'arrive pas à le finir, après c'est peut-être parce que j'ai pas vu les premiers. Mais au début ils sont tout petits et irritants, rien n'est cohérent et ça me dérange. » Tant qu'ils font quelque chose, parce qu'Ozzy n'a pas envie de se lancer dans une pyjama party potins et confessions.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


black and burnt (kazzy) +18 F4zQO7cq_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Mer 1 Mai - 21:17 )

black and burnt
Ozzy & Kate

Il n'y a pas beaucoup de personnes qui soient capables de remettre Kate en place. Quand elle se met en tête de rejeter quelqu'un, elle n'y va pas de main morte. La blonde ne sait pas mesurer ses propos. Elle balance tout ce qui lui traverse l'esprit et cherche à faire de plus en plus mal. Quitte à dire des choses qu'elle ne pense pas du tout, comme c'est le cas avec Ozzy et Alix. Et si ça n'avait pas été Ozzy, s'il n'avait pas riposté avec autant de force qu'elle, elle aurait enchaîné sur une autre réplique cinglante. Le fait qu'elle ne se soit jamais disputé avec l'allemand compte comme un élément important. Ce n'est pas dans leurs habitudes de se prendre la tête parce que l'un ou l'autre traverse une période difficile. Leur truc, c'est plutôt de partir vrille. Ils sont doués pour ça, pour se retrouver dans ses situations improbables qu'ils sont les seuls à provoquer. Alors quand il hausse le ton, ça lui fait bizarre. Tellement bizarre qu'elle se calme aussi vite qu'elle s'est emportée un instant plutôt. Ozzy, elle n'a pas envie de le perdre. Elle n'a pas envie qu'il disparaisse du jour au lendemain, elle n'a pas envie de le rejeter. Parce qu'il est différent de tout le monde. Il est celui qui la libère de tout ce qu'il l'oppresse, celui qui apporte ce vent de légèreté dont elle a souvent besoin. Il est aussi le seul capable de combler le vide que Kate ressent en ce moment juste en étant là. C'est pour ça qu'elle ne le chasse pas et qu'elle ne le fera jamais. Après plusieurs jours enfermée dans son silence, à ne ressentir rien d'autre que la douleur d'avoir perdu Ambre, elle en vient à sincèrement apprécier sa présence. Elle y trouve un certain réconfort, quand bien même il soit installé à l'autre bout du canapé. Ils auraient sans doute pu rester des heures comme ça si le courant n'avait pas tout-à-coup sauté. Kate en vient à se sentir frustrée de ne pas pouvoir finir son film, même si elle l'a déjà vu un million de fois. Ozzy, de son côté, regrette de ne pas pouvoir regarder sa vidéo. L'allemand n'est là que depuis quelques minutes que déjà, Kate retrouve son sens de l'humour. À croire qu'elle avait vraiment besoin de lui. « C'est parce que t'es pas assez musclé ça. Un jour, je t'apprendrai. » Elle dit ça en se levant pour se rapprocher de la baie vitrée. Ça l'inquiète, cette affaire. Elle voit bien que ce n'est pas juste son immeuble à elle qui est dans le noir. Un peu plus et elle aurait l'impression de vivre l'apocalypse. « On dirait, oui. Plus personne n'a de courant j'ai l'impression. » Ozzy fait une remarque comme quoi vivre la fin du monde avec elle, ça serait vachement pénible. Elle secoue la tête, amusée. Il est doué pour la faire sourire quand ça ne va pas. Pour lui faire oublier à quel point elle est en vrac. C'est typiquement le genre de réflexion qui la conforte dans l'idée qu'elle ne pouvait pas le rejeter maintenant. « C'était prévisible non ? À nous deux, on aurait fini par provoquer la fin du monde à un moment ou un autre. » Étant donné leur imagination débordante, ils y seraient parvenus sans trop d'effort. Kate se réfugie bien vite sur le canapé quand l'orage menace quasiment de la tuer sur place. Par peur, elle s'assoit juste à côté d'Ozzy. Quand elle tourne son visage vers lui, elle ne peut pas s'empêcher de faire une remarque sur sa soi-disant beauté. Il l'attaque avec sa grande main, qu'elle tente vaguement de repousser non sans en rire. « Ah ? Donc quand je souris maintenant, ça veut dire que je te trouve beau ? T'as une drôle de façon d'interpréter les choses. » Qu'elle lâche, plus pour le taquiner qu'autre chose. Kate se laisse envelopper par le silence qui suit. Presque machinalement, son corps se rapproche de celui d'Ozzy. Elle ne dit rien, profite simplement de ce moment paisible qui lui fait du bien. Elle ferme les yeux, aussi. Kate est tellement bien qu'elle pourrait s'endormir en un rien de temps. Elle sursaute quand le nez d'Ozzy vient heurter sa joue. « Woh, tu contiens toute ta force dans ton nez ou bien ? » Qu'elle dit en se frottant la joue. « J'imagine que si, mais je sais pas où. Si t'as envie de risquer ta vie en cherchant des bougies dans le noir, fais-toi plaisir. » En ce qui la concerne, elle n'a pas prévu de bouger du canapé. À la proposition qu'il lui fait, elle sourit un peu plus franchement. « C'est moi ou tu me proposes un plan Netflix and chill ? » Elle sait bien que ce n'était pas son idée initiale. C'est ce qui l'amuse encore plus, au final, de déformer ses propos. « J'te comprendrai jamais, Ozzy. Tu peux pas espérer comprendre le dernier film d'une saga si tu regardes pas les premiers. » Elle lui lancerait bien un regard plein de jugement, mais il ne peut pas la voir alors elle n'en voit pas l'intérêt. Subitement, Kate se rend compte d'à quel point elle se sent bien avec Ozzy. Elle a retrouvé son sourire et sa capacité à parler normalement sans qu'elle ne se sente obligée d'être agressive. Il est en train de recoller les morceaux un à un et petit à petit, sans qu'aucun des deux n'en ait vraiment conscience. Ozzy lui fait tellement de bien qu'elle en demande davantage. Alors elle se rapproche encore un peu plus de lui et pose une main sur son visage. Elle lui met un doigt dans l'œil et martyrise son nez avant qu'elle ne finisse par effleurer sa joue, puis ses lèvres à l'aide de son pouce. Kate se redresse et marque un petit temps d'arrêt, signe de son hésitation. Elle sait très bien ce qu'elle fait et elle n'a pas envie qu'il la rejette. Elle ne serait pas capable de le supporter vu ce qu'elle traverse actuellement. Ses lèvres se déposent néanmoins au coin des siennes, puis glissent sur sa mâchoire. Il faudrait qu'elle arrête de l'embrasser à chaque fois qu'elle ne va pas bien. Même si là, c'est différent de la dernière fois. Cette fois, il y a une vraie douleur qu'elle cherche à faire partir.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 529
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Mer 1 Mai - 22:37 )


Kate & Ozzy

Black and Burnt


Et pendant que toute cette colère qui bouillonnait en lui s'efface lentement, Ozzy réalise que c'est de ça dont il avait besoin. Un moment passé à ne pas parler, un moment où il n'est pas seul mais où il n'est pas non plus oppressé par des mots trop difficiles à entendre sur le moment. Ça part sur un besoin plutôt égoïste parce que lui, il ne pense pas tellement à ce qui pourrait convenir à Kate. Il ne sait pas si elle veut qu'il reste ou si elle préférerait le voir partir et au fond, il s'en fiche un peu. Ozzy n'a pas envie de s'en aller, il refuse d'être confronté à son rejet à elle alors qu'au fond, il a besoin de sa présence pour ne pas finir par sombrer entièrement. Parce que Kate a toujours su le ramener sur Terre d'une manière ou d'une autre, elle lui permet de s'encrer à quelque chose de réel sans qu'il ne doive s'encrasser les poumons où s'imbiber le cerveau à coup de litres d'alcool pour enfin ressentir la moindre émotion. Alors il reste, il prend place sur le canapé sans vraiment se soucier de son état. Ozzy ne rejetterait pas les confessions de Kate si elles venaient à sortir. Il les écouterait, oui, mais il ne saurait juste pas quoi en faire. Ce serait tellement inhabituel venant d'eux parce que ce n'est pas comme ça qu'ils fonctionnent et ça lui plaît, à l'allemand. Il aime le fait d'éviter ce genre de sujets, tout comme il aime à penser que si un jour ça doit venir sur le tapis, et bien ça viendra. Et si ils ne se confient jamais, ce ne sera pas parce qu'ils n'ont pas confiance l'un en autre. C'est parce qu'aux yeux d'Ozzy, Kate est un échappatoire. Celle qui l'aide à ne plus réfléchir, qui prend le bordel dans sa tête et souffle dessus comme si ce n'était rien de plus qu'un cil sur un joue. « J'ai déjà hâte. » Il se sent bien sur ce canapé, étrangement mieux que sur le sien alors qu'Ozzy a toujours clamé haut et fort que son appartement est le seul lieu qui lui permet d'être confortable. Selon Kate, la ville est coupée de tout courant et il se met à s'imaginer une sorte de fin du monde où tout le monde courrait dans les rues, en tout sens. Il prétend ne pas vouloir vivre ses derniers jours avec Kate alors qu'elle a raison, ils seront probablement ceux qui un jour causeront la fin de ce monde. « C'est ne pas faire confiance à nos plans de génie ça. Je pense plus à une certaine forme de domination du monde, pas une destruction. Quoi que c'est peut-être sensiblement la même chose. »  Il réfléchit tout haut, paupières plissées alors que son corps reste affalé dans le canapé. Lorsque Kate le rejoint, il se redresse un minimum avant d'essayer de percevoir si il y a un sourire ou non sur son visage. « Non mais si tu l'avais dit sans émotion, là j'aurais pu croire que t'étais sérieuse tandis que maintenant, je sais que tu bluffes. » À cet instant, plongé dans le noir aux cotés de Kate, Ozzy se sent plus léger. Il a le sentiment que l'obscurité est venue les envelopper d'une bulle qui les coupe hors du monde réel, encore plus avec l'absence de WiFi qui fait que son téléphone ne lui sert pratiquement plus à rien. Il craint le moment où il  finira par s'endormir alors dans un geste un peu brusque, il tourne la tête vers Kate et écrase son nez contre sa joue. Sa question le fait rire pendant qu'il se frotte là où à eu lieu l'impact. « Tu vois que je suis assez musclé, » lâche-t-il pour se défendre, comme si la force de son nez justifiait celle du reste de son corps. « Mais alors là, clairement pas. Au fond tant pis, c'est pas si grave si je finis par te dormir dessus. Je suppose que ce serait pas la première fois vu toutes les fois où tu m'as supporté totalement bourré. » Il hausse les épaules même si elle ne peut pas le voir. Du coup il reste là et soudainement, il n'a même plus envie de sortir pour aller voir ce qu'il se passe dans la rue. Il propose l'idée de Netflix et ce que réplique Kate, il aurait dû le sentir venir à des kilomètres. Pourtant, ça arrive quand même à le surprendre et à lui tirer un sourire. « Bah quoi, tu m'as dit que tu voulais pas sortir non ? Moi je m'adapte, j'ai pas envie d'être dehors tout seul. » Ça change, lui qui a pendant si longtemps passé ses soirées à refaire le monde par lui-même. Puis il soupire parce que non, effectivement, il n'a jamais réussi à regarder les premiers Harry Potter. « J'ai cru qu'ils allaient faire un récap' des films précédents. Je trouve qu'au-delà de quatre films, ça devrait être obligatoire. » Il a envie de croiser son regard pour réussir à la convaincre à l'aide d'un simple hochement de tête. Sauf qu'il ne sait pas vraiment où elle est, il croit discerner à peine son nez et le haut de son crâne à cause de l'obscurité. Et Ozzy, il se dit que c'est quand même fou à quel point Kate arrive à le faire se sentir en paix en ne faisant absolument rien. Suffit qu'elle soit là, qu'elle lui lâche ses réflexions qui ne font pas toujours sens pour qu'il retrouve un semblant de sourire en coin. Elle est à présent totalement absente l'animosité qui animait Ozzy lorsqu'il est entré dans l'appartement, elle a foutu le camp aussi vite que son semblant d'aigreur envers Kate. Parce qu'au fond, il n'est même pas certain qu'il arriverait un jour à s'emporter contre elle plus de quelques secondes. À travers la pénombre, Ozzy arrive à discerner sa main qui se rapproche de son visage. Ses yeux ont fini par s'habituer à cette obscurité et enfin, il perçoit les traits de Kate à mesure qu'elle se rapproche de lui. Ça l'apaise quand elle caresse sa joue, encore plus quand elle caresse ses lèvres. Et lorsqu'elle s'arrête, il lève les yeux vers son regard dans un air interrogateur sans prononcer le moindre mot. Il n'a rien à dire pour une fois, aucune envie de la charrier car il sait que ce n'est pas le moment, autant pour elle que pour lui. Elle ne l'embrasse pas, ne fait qu'effleurer le coin de ses lèvres à l'aide des siennes avant de venir les poser contre sa mâchoire. C'est différent de la dernière fois, plus doux, comme si Kate retenait ses gestes par peur de le brusquer. Sans trop réfléchir, Ozzy vient instinctivement poser sa main dans le creux de son cou. Il glisse son pouce jusqu'au coin de ses lèvres, fini par les trouver, et rompt la distance qui persiste entre eux. Il l'embrasse d'abord doucement comme si il tâtait le terrain, comme si c'était la première fois. Puis il finit par légèrement s'écarter parce qu'il n'a aucune idée de ce que veut Kate en ce moment, tout en gardant cependant cette main dans sa nuque. Tout en se sentant calme, Ozzy a l'impression que son rythme cardiaque vient de soudainement s'accélérer.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


black and burnt (kazzy) +18 F4zQO7cq_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Ven 3 Mai - 0:22 )

black and burnt
Ozzy & Kate

Kate et Ozzy, il ne vaut mieux pas leur faire confiance. Ils sont incapables de tenir en place tous les deux. Il suffit de voir toutes les fois où ils se sont retrouvés dans des situations improbables sans trop savoir comment. Comme quand ils se sont réveillés dans une maison qui n'était pas la leur, auprès d'une chèvre vêtue d'un poncho. Ou quand ils ont failli mourir en sautant d'un étage parce qu'à ce moment-là, Kate n'a pas su utiliser son cerveau. Et même si tous leurs plans ne sont que des hypothèses, il ne leur en faudrait pas beaucoup pour véritablement se lancer. Kate, elle n'a aucun mal à s'imaginer en tête d'un gang avec Ozzy. Supposer qu'ils puissent être à l'origine de la fin de monde, ce n'est pas totalement fou au final. Ils pourraient bien la faire exploser, cette planète. « Ouais, j'suis pas certaine que le monde s'en sortirait indemne si jamais on le dominait un jour. Ça veut pas dire qu'on ne doit pas essayer. » Un sourire étire légèrement ses lèvres quand elle pense à la manière dont ils pourraient diriger le monde. Elle n'a aucune idée de ce qu'ils en feraient, mais elle s'imagine quelque chose d'assez épique. En attendant, la fin du monde actuelle, elle est indépendante de leur volonté. Kate en vient à se sentir effrayée par l'orage qui semble gagner en intensité au fur et à mesure des minutes. Bien vite, elle rejoint Ozzy sur le canapé. Et ils commencent à plaisanter comme ils ont l'habitude de le faire. Leur semblant de dispute n'a plus aucune espèce d'importance, comme si ça n'avait jamais eu lieu. Ils restent un moment l'un à côté de l'autre, plongés dans le noir et le silence. Juste ça, ça lui fait comprendre à quel point Ozzy est devenu important. Il n'y a que sa présence à lui qui puisse lui faire autant de bien. Intérieurement, elle le remercie d'être venu malgré sa folle envie de le rejeter. Elle le remercie d'être là, d'agir sans se soucier de savoir comment elle se sent. Kate pourrait parler, si elle en avait vraiment envie. Sauf que ça ne la soulagerait pas. Mettre des mots sur ce qu'elle ressent, c'est justement ce qui a tendance à lui faire peur. Elle préfère qu'Ozzy vienne combler le vide qui s'est creusé en elle, qu'il lui balance ses blagues les plus nulles comme il a toujours eu l'habitude de le faire. « Non, j'ai pas dit que t'étais musclé. Juste que ton nez m'a défoncé la joue. » Elle exagère un peu, Kate. Ce qu'elle a ressenti, c'était plus de la surprise. « C'est vrai. D'ailleurs, j'ai toujours cru que t'étais un poids plume. Jusqu'à ce que tu m'écrases avec ta carcasse. T'as failli me tuer tellement de fois, Ozzy. Chaque réveil à tes côtés m'a semblé être une bénédiction de Dieu. » Cette fois, elle finit par lâcher un rire en fin de phrase. Elle ne ment pas totalement. Elle ne compte plus toutes les fois où Ozzy lui a roulé dessus en pleine nuit, et où elle s'est vengée en essayant d'en faire autant. Un jour, ils devraient penser à se filmer. Kate ne doute pas du côté cocasse de la chose, même si sur le coup ça l'agace plus que tout au monde. Ozzy propose quand même de regarder un film pour ne pas qu'ils s'endorment. Forcément qu'elle pense au plan Netflix and chill, même si elle sait que l'idée ne lui a pas effleuré l'esprit. « Je t'aurais pris pour un fou si t'avais voulu être tout seul dehors par ce temps. T'as raison, Netflix and chill c'est bien mieux. » Surtout qu'il lui parle d'Harry Potter et Kate, elle adore Harry Potter. Apparemment, ce n'est pas tellement le cas d'Ozzy. « J'te ferai regarder tous les films. Du premier jusqu'au dernier. C'est même pas la peine de négocier, y'a pas moyen que je change d'avis. Et tu pourras me remercier quand tu comprendras enfin ce qu'il se passe. » Ils pourraient commencer ce soir, sauf qu'ils n'ont aucun moyen de regarder les premiers films. Ozzy lui a dit qu'il n'avait que le dernier sur son portable. Elle pourrait s'en contenter, si Kate n'avait pas envie d'autre chose. Ça lui prend d'un coup, alors qu'elle apprécie de plus en plus cette proximité avec Ozzy. Elle-même ne comprend pas bien comment il fait pour calmer cet ouragan d'émotions qui l'a assaillie. Le fait est qu'il l'apaise et le temps d'un instant, elle cherche à ressentir ce qu'elle a ressenti après qu'ils aient couché ensemble la première fois : cette sensation de plénitude qui lui a fait du bien. Kate, elle n'a jamais tellement peur de se jeter à l'eau quitte à se prendre des vents. Pour une fois, pourtant, elle manque d'assurance. Parce que la perte d'Ambre la déchire de l'intérieur et qu'elle a peur d'être rejetée. Elle sent que si Ozzy la repousse, ça ne ferait qu'agrandir ce trou béant au niveau de sa poitrine. Elle le teste, tâte le terrain sans y aller franchement. Elle essaye d'anticiper sa réaction, se protège au cas où il l'empêcherait de vouloir aller plus loin. Une vague de soulagement la submerge quand elle sent la main d'Ozzy se poser dans son cou. Elle ferme les yeux, glisse sa main le long de son avant-bras pour s'y accrocher avec force. Son autre main prend place sur sa joue, et elle s'enivre de ce baiser qu'il lui offre. Elle est dans un premier temps surprise par la douceur dont il fait preuve. Elle ne s'attendait pas à ça, elle ne s'attendait pas à ce que ce soit complètement différent de la dernière fois. Ozzy la réchauffe de l'intérieur et calme cette déferlante qui la noie depuis plusieurs jours. Elle ne le laisse pas s'éloigner de trop, elle reste accrochée à lui pour ne pas qu'il l'abandonne maintenant. Dans un autre contexte, elle ne se serait pas gênée pour balancer une blague sur ce qu'il vient de se passer. Présentement, elle n'en a pas la foi. Kate retrouve les lèvres d'Ozzy une nouvelle fois, l'embrasse avec moins de retenue que lui. Ses deux mains encadrent son visage, alors qu'elle colle de manière instinctive son corps à celui d'Ozzy. La blonde se déconnecte de la réalité. Elle oublie tout, se focalise sur tout ce que l'allemand lui apporte de bon. Puis, sans lâcher ses lèvres, elle s'allonge sur le canapé et entraîne Ozzy avec elle. Kate redessine le contour de son visage du bout des doigts et dirige lentement ses mains vers son torse.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 529
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Ven 10 Mai - 21:46 )


Kate & Ozzy

Black and Burnt


Autant elle que lui, ils ont ce don pour détruire tout autour d'eux. Enfin surtout lui, parce qu'Ozzy est incapable de dire si Kate a un réseau social bien fourni contrairement à lui. Sauf qu'au fond, si elle en vient à passer tellement de temps avec lui, il a du mal à l'imaginer comme cette personne qui sort avec son groupe de dix personnes pour laisser éclater son coté trop sociable en plein jour. Mais rien qu'à voir leurs caractères, leurs façons de réagir et de repousser n'importe qui voulant les aider, ça se voit qu'ils sont comme deux bombes prêtes à éclater. Et pourtant, Kate et Ozzy ne se détruisent pas. Au contraire, elle lui apporte du positif sans qu'elle ne s'en rende compte, sans même que lui ne le réalise. Elle lui tire un sourire amusé alors qu'à peine quelques minutes avant, son poul résonnait si fort contre ses temps qu'il en avait du mal à réfléchir. Alors non, on ne peut pas faire confiance à Kate et Ozzy parce qu'ils ne sont pas fiables, parce qu'ils pourraient en faire un tas des mauvaises choses. Mais c'est ça qui fait qu'au fond, ils restent malgré tout fondamentalement bénéfiques l'un pour l'autre. Puis ça l'amuse de s'imaginer dominer le monde à ses cotés, bien qu'il sait pertinemment à quel point il ferait le flemmard si on venait à lui demander de porter autant de responsabilités sur ses épaules. Il se rétracterait, parce qu'après tout c'est souvent comme ça qu'il fonctionne. Il est rare qu'il arrive au bout de ses projets, surtout quand c'est quelque chose d'aussi sérieux que d'être à la tête d'une planète entière. À coté de lui, Kate va et vient pour s'intéresser à la météo. Ça gronde pas mal dehors, ça éclaire faiblement l'appartement avant de le replonger dans le noir. Ozzy a toujours aimé ce genre de temps, surtout la pluie qui doit probablement être l'unique son qui arrive à l'apaiser assez que pour faire fuir ces pensées qui l'empêchent bien souvent de dormir. « T'as vraiment une joue de fragile. » Il aime bien l'embêter, tenter de l'énerver même si Kate s'emballe assez rarement sur lui. Et c'est tant mieux parce que si elle s'énervait pour de vrai, il est fort probable que ça finisse par couper Ozzy dans son élan. À ce qu'elle ajoute, il esquisse un sourire. « Je pourrais essayer de te faire croire que c'est mes nombreuses heures passées à la salle qui m'ont refilé mes superbes muscles, mais tu sais certainement mieux que tout le monde à quel point c'est des conneries. »  Ce n'est pas le sport qui maintient Ozzy en forme, certainement plus un mélange de stress et de sur-consommation de nicotine. Et dans l'obscurité, avec seulement la voix de Kate pour combler le vide, il se sent décompresser. Il pourrait presque fermer les yeux et s'assoupir un moment mais non, il ne lui fait pas assez confiance que pour rester inconscient avec une Kate bien éveillée à ses cotés. L'idée du film, elle vient naturellement alors qu'il n'a pas pour habitude de "Netflix and Chill" avec quelqu'un d'autre que lui-même. « D'accord, j'accepte. Mais t'attends pas à ce que je regarde sans broncher, je vais sûrement faire des réflexions à chaque réplique parce que je trouverai pas ça cohérent. » Ils s'étaient mis à parler non-stop depuis que la télévision s'était coupée, laissant peu de place au silence. Pourtant, dès qu'ils ont fermé ce chapitre sur Harry Potter, plus aucun son en dehors de celui du temps dehors ne se fait entendre dans le salon. Il n'y a que le bruit de leurs respirations, le souffle de Kate qui s'approche de celui d'Ozzy alors que ce dernier reste immobile, à sa place. Un bref souvenir de cette fois où ils se sont retrouvés à coucher ensemble de manière totalement inattendue lui traverse soudainement l'esprit. Il revoit Kate au-dessus de lui, ses mains agrippées à son corps alors qu'ils ne faisaient que répondre à un besoin charnel sans sous-entendu, sans la moindre signification. Et ils n'en n'ont jamais reparlé, ont agi comme si il ne s'était rien passé alors que les souvenirs restaient présents, tapissés dans un coin de son esprit. Cette fois pourtant, Ozzy ne se sent pas d'humeur à répondre à un pulsion violente. Il ne réagit pas sous le coup de la colère ou autre émotion venant parasiter ses actes, n'a d'ailleurs même pas la moindre pensée pour le distraire du visage de Kate. Un éclair vient brièvement éclairer ses traits, mais Ozzy n'entend pas l'orage. Il s'accroche à Kate, autant physiquement que mentalement. Ses gestes sont d'abord hésitants, comme si il craignait de la brusquer alors que venant de lui, ce n'est pas habituel autant de délicatesse. Et quand elle se montre plus entreprenante, il finit par se laisser aller. Il poigne dans ses cheveux, embrasse ses lèvres pendant qu'une vague de chaleur vient se répandre dans l'entièreté de son corps. Alors qu'elle s'allonge sur le canapé, il vient la sur-plomber de tout son long avant de venir coller son bassin contre le sien, maintenant tout de même le poids de son propre corps à l'aide de son avant-bras. Son autre main détaille le corps de Kate, allant de sa nuque à ses hanches, relevant ensuite son haut à l'aide de deux doigts. Ils savaient qu'à tout moment, ça pouvait finir par dégénérer à nouveau entre eux. Ils l'avaient presque prédits, disaient ça pour plaisanter sans réussir à se convaincre que ce n'était que pour rire. Mais Ozzy, il n'aurait jamais cru qu'il puisse en venir à réclamer le corps de Kate après qu'ils aient été à deux doigts de se claquer la porte au nez.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


black and burnt (kazzy) +18 F4zQO7cq_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Dim 12 Mai - 19:47 )

black and burnt
Ozzy & Kate

Ils sont soudain si calmes que ça paraît impossible de penser qu’un instant plus tôt, ils étaient à deux doigts de se sauter à la gorge. Ils sont impulsifs, Kate et Ozzy. Ils réagissent au quart de tour, répliquent à coup de remarques cinglantes dès la moindre petite attaque. C’est leur mécanisme de défense, celui qu’ils activent sans réfléchir. Mais au final, sont-ils réellement capables de se jeter des atrocités à la gueule et en penser tous les mots ? Kate, elle sait qu’elle n’en est pas capable. Parce qu’elle n’a aucune raison de s’en prendre à Ozzy. C’est pour ça que la pression redescend d’un seul coup entre eux, et qu’ils se retrouvent à discuter comme s’il ne s’était jamais rien passé. Et ça lui fait du bien de ne pas parler d’Ambre ou de ce qu’elle ressent. Elle a littéralement l’impression de revivre, retrouve son sourire et son humour alors qu’une heure plus tôt, les idées noires fourmillaient dans son esprit. Ozzy, il balaye tout. Probablement sans s’en rendre compte, il l’emmène là où tout va bien. Il la libère de cette douleur qui lui enserre la poitrine depuis plusieurs jours et la fait se sentir bien plus légère. « T’es insupportable. Faudra pas t’étonner si tu te retrouves avec du scotch sur la bouche. » À croire que cette histoire de Netflix and chill lui a donné des idées, à Kate. Lorsqu’ils ont couché ensemble la première fois, il n’y avait aucune hésitation entre eux. Ils n’ont pas mis longtemps avant de se débarrasser de leurs vêtements, pour finalement s’envoyer en l’air sans aucune douceur. C’était purement sexuel, rien au-delà de l’acte physique n’avait d’importance pour eux. Cette fois, c’est différent. Ils sont plus hésitants, moins fougueux. Il y a de la douceur dans leurs gestes, un semblant de réserve alors que ce n’est pourtant pas leur genre. Il leur faut du temps avant qu’ils ne s’embrassent franchement, avant qu’ils ne se retrouvent allongés sur le canapé à se redécouvrir. Et Kate, elle sent que ça la prend aux tripes. Sa respiration devient plus profonde, tandis que son corps se presse naturellement contre celui d’Ozzy. Elle ferme les yeux, mordille la lèvre inférieure du garçon avec envie. Son bas-ventre se contracte légèrement quand elle sent les doigts d’Ozzy effleurer sa peau. Kate se redresse légèrement et le laisse lui retirer complètement son haut, avant qu’elle n’en fasse autant avec sa veste et son T-shirt. Elle se rallonge et passe ses mains sur son torse avec lenteur, non sans capturer une nouvelle fois ses lèvres. Kate en vient à se sentir incroyablement bien entre ses bras. Pour une fois, Ozzy n’est pas juste le type avec qui elle fait des plans sur la comète. Il a une importance toute particulière pour elle, même si elle peine à s’en rendre vraiment compte. Kate s’accroche surtout à ce qu’elle ressent, aux vibrations qui se propagent dans tout son corps. Ses lèvres dévient sur sa mâchoire, jusqu’à descendre dans son cou. Elle l’embrasse doucement, passe le bout de sa langue contre sa peau et reprend bien vite possession de ses lèvres. Quand l’une de ses mains se fraye un chemin jusqu’au bas du ventre d’Ozzy, elle réalise à quel point ce canapé la frustre. Ils sont à l’étroit, doivent surveiller leurs gestes pour ne pas tomber violemment. Ils ne s’en plaignaient pas, la dernière fois. Mais ce soir, Kate a envie de faire les choses différemment. Alors elle se redresse et attrape la main d’Ozzy. Elle profite du faible éclairage produit par les éclairs pour l’entraîner dans la chambre. Lorsqu’ils atteignent la pièce, Kate lâche la main de l’allemand pour lui faire face. « J’avais pas envie de salir le canapé. » Qu’elle souffle près de son visage, après s’être hissée sur la pointe des pieds. Elle dépose un baiser sur son menton et se déshabille entièrement elle-même. Kate saisit ensuite la main de l’allemand pour la poser tout contre sa poitrine à elle, là où son cœur pulse avec force. Elle ne dit rien, se rapproche un peu plus de lui et repart explorer son corps du bout des doigts. Kate ressemble à une naine à côté d’Ozzy. Il pourrait se servir d’elle comme accoudoir, tellement il est grand. À défaut d’embrasser ses lèvres, elle couvre le haut de son torse de plusieurs baisers. Elle laisse courir ses doigts sur sa peau, puis commence à défaire son pantalon avec habileté. La blonde glisse une main à l’intérieur, jusque sous son boxer. Elle frémit légèrement quand ses doigts entrent en contact avec son entrejambe, le caresse avec délicatesse alors qu’une vague de chaleur la submerge. Elle a tellement envie de lui qu'elle pourrait imploser.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 529
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Mar 14 Mai - 21:52 )


Kate & Ozzy

Black and Burnt


Il a toujours prétendu qu'il ne dépendait de personne. Qu'il faisait ce qu'il voulait, qu'il se fichait pas mal de ce que ça pouvait engendrer et qu'au fond, seul ou accompagné, ça ne faisait pas vraiment de grande différence aux yeux d'Ozzy. Et pourtant, voilà que l'allemand se dit être prêt à coller ses fesses sur le canapé pour regarder tous les Harry Potter juste parce que Kate en a envie, parce qu'elle voudrait pouvoir lui prouver il ne sait trop quoi et que ça ne le dérange pas de se laisser embarquer. Oz, il a abandonné un sacré spectacle de rue pour elle. Après, elle marque un point en disant qu'il serait fou de sortir par un temps pareil parce qu'actuellement, si il met les pieds dehors, il serait très probablement envoyé au Pérou par une rafale de vent trop intense. Sauf que même si il avait fait beau, même si il n'y avait pas une trace de pluie sur le trottoir, Ozzy serait certainement resté. Dans ses relations de manière générale, il a toujours joué au tout ou rien. Il s'accroche et se décroche, est aussi fusionnel qu'il peut être distant. Mais avec Kate, il ne s'est jamais totalement senti détaché. Il y a toujours un pour revenir vers l'autre, un pour rester même quand l'autre s'entête à le repousser. Elle a été la première à le faire quand ça n'allait pas du coté de l'allemand, et c'est maintenant lui qui s'obstine alors qu'elle semble être totalement à coté de ses pompes. Un sourire étire le coin de ses lèvres suite à la réflexion qu'elle lâche. « Ah ouais ? Je sens que je vais préparer ma liste de réflexions à la con. » Il tourne la tête vers Kate et il le sait, il sait que ça la fera sourire elle aussi parce qu'elle ne lui a jamais reproché son humour parfois trop peu raffiné et qu'au contraire, elle est plus du genre à suivre le mouvement. Ça fait d'ailleurs partie des détails qui rendent Kate plus que supportable, qui font qu'il est toujours dans ce salon et non chez lui à enchaîner cigarette sur cigarette. On pourrait presque dire que c'était prévisible, ce rapprochement entre eux deux. C'est déjà arrivé, alors pourquoi est-ce que ça ne recommencerait pas ? Et pourtant, ça surprend Ozzy. Il n'imaginait pas que Kate puisse avoir envie de l'embrasser après ce qui avait été dit, avait du mal à saisir la signification et ce qu'il était autorisé ou non à faire. Le problème d'Ozzy a cependant toujours été le même. Il se pose des questions pendant deux minutes à tout casser, histoire de se donner bonne conscience. Mais bien vite, il sent cette vague de chaleur se propager en lui et il ne répond plus en fonction de ce qui est bien ou pas bien, ni de ce qui est rationnel ou ce qui ne l'est pas. Ça suit le reste, en réalité. Sa mauvaise humeur qui retombe, laissant un étrange sentiment de plénitude prendre une place qui lui est rarement octroyée dans le corps d'Ozzy. Et après l'apaisement vient l'envie, l'irrésistible et incontrôlable tentation du corps de Kate contre le sien. Cette fois, il sent plus qu'une simple vibration dans son bas ventre qui lui donne envie de satisfaire un seul et unique plaisir. Il s'accroche momentanément à ce qu'elle a réussi à faire naître en lui, à ce vide qu'elle est capable de créer dans sa tête alors qu'une heure plus tôt, ses propres pensées lui filaient la migraine. Cette fois encore, Ozzy se laisse sombrer. Il frémit au contact de sa langue contre sa peau, respire plus bruyamment et s'agrippe à ses hanches pendant qu'elle l'embrasse. Sauf que trop vite, Kate s'éloigne. Elle se relève, laissant l'allemand frustré face à un goût de trop peu. Il laisse sa main glisser dans celle de la blonde et se redresse pendant que son poul tambourine contre ses tempes. « Et j'ai pas envie d'être bloqué par ce canapé dans tout ce que je pourrais te faire, » glisse-t-il sans la voir, parlant sous le coup de l'excitation qui s'est accumulée en lui. Ils se retrouvent assez vite dans la chambre de Kate qui n'est pas plus éclairée que le salon. Même si il ne peut pas aussi bien la voir que si ils étaient en plein jour, Ozzy prend plaisir à deviner sa silhouette dans l'obscurité pendant qu'elle retire chacun de ses vêtements. Elle se rapproche, embrasse son torse pendant qu'une main se faufile sous son boxer et le fait soupirer d'aisance. Ses lèvres viennent se coller contre sa nuque et quand il finit par devoir trop se pencher pour atteindre le reste de son corps, Ozzy vient glisser ses deux mains sous les fesses de Kate pour pouvoir la soulever. Il a du mal à être patient, il pourrait presque sentir le tissu de son boxer se déchirer tellement elle a fait monter l'envie en lui à une vitesse fulgurante. Sans la lâcher, il s'avance jusqu'à son lit avant de la coucher sans délicatesse. Il se débarrasse du reste de ses vêtements par la même occasion et grimpe ensuite sur le lit, au-dessus d'elle sans perdre des yeux les courbes de son corps. Rapidement, Ozzy fond sur sa poitrine qu'il embrasse, caresse avant que ses doigts ne viennent parcourir l'intimité de Kate pour lui offrir ce même plaisir qu'elle lui a amené un instant plus tôt.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


black and burnt (kazzy) +18 F4zQO7cq_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Mar 21 Mai - 23:16 )

black and burnt
Ozzy & Kate

Kate n’a pas l’impression de faire une connerie lorsqu’elle embrasse Ozzy. Elle pourrait, pourtant. Elle pourrait se dire que ce n’est pas une bonne idée, qu’elle va finir par créer un malaise entre eux. Ce n’est pas parce qu’ils ont fait comme si de rien n’était la première fois que ça va être pareil cette fois-ci. S’ils prennent l’habitude de remettre ça dès que ça va trop mal dans leur vie respective, ils risquent de s’en mordre les doigts. Pourtant, sur le moment, sentir les lèvres de l’allemand contre les siennes lui fait du bien. Ce premier baiser suffit à réfréner cette vague de tristesse et de culpabilité qui la noie. Elle ne saurait comprendre comment Ozzy fait pour la faire sentir aussi bien, pour effacer toutes les pensées sombres qui envahissent chaque recoin de son cerveau. C’est presque comme s’il était le seul à pouvoir mettre de l’ordre dans tout le bordel qui lui met la tête à l’envers depuis plusieurs jours. Comme s’il était la seule personne capable de calmer la tempête. Et elle s’accroche à lui de toutes ses forces. Alors que Kate repousse toutes les personnes qui tentent de l’approcher, elle laisse Ozzy se faire une place sans même en avoir conscience. Contrairement aux autres, elle n’a pas envie qu’il parte. Elle n’a pas envie qu’il l’abandonne alors qu’il représente une véritable bouée de sauvetage. Avec lui, elle se sent en confiance, en sécurité. Le temps d’un instant, elle se focalise sur l’allemand et tout ce qu’il apporte de positif juste en étant présent pour elle. Kate bloque toutes les pensées relatives à Ambre ou même Adrian, braque son attention sur celui qui comble le plus grand vide qu’elle ait jamais connu jusqu’à présent. Elle finit par ne plus réfléchir du tout. La blonde se laisse guider par ses envies, mais aussi par celles d’Ozzy. Elle se concentre sur ses gestes, sur les battements de son cœurs et les réactions du jeune homme. Elle s’enferme avec lui dans cette bulle qu’ils ont pris l’habitude de construire lorsqu’ils sont tous les deux. À sa manière, Kate lui montre à quel point il a de l’importance. C’est subtile, sans doute trop pour qu’ils ne puissent s’en rendre compte complètement. Mais à l’intérieur, la blonde sent qu’il se passe quelque chose qui va au-delà du sexe. Elle le ressent jusqu’au fin fond de ses entrailles. Elle met ça sur le compte de l’excitation, alors que son corps cherche celui d’Ozzy. Un sourire se dessine sur son visage lorsqu’il sous-entend avoir une imagination débordante quant à tout ce qu’il pourrait lui faire. La seconde suivante, elle faufile une main sous son boxer pour faire grimper la température d’un cran supplémentaire. Elle retient presque son souffle, Kate. Quand elle sent les lèvres d’Ozzy se poser dans son cou, quand elle sent son entrejambe se gonfler de désir, elle en vient à se sentir impatiente de la suite. Elle-même lâche quelques soupirs, signe qu’elle est au moins autant excitée que lui. D’un seul coup, les choses s’accélèrent. Ses pieds quittent le sol alors qu’il la soulève, et elle s’accroche naturellement à lui. Il la dépose sur le lit, retire les derniers vêtements qu’il porte avant de s’installer au-dessus d’elle. Kate ferme les yeux, se cambre légèrement quand l’allemand embrasse sa poitrine. Puis les doigts du jeune femme caressent son intimité et elle gémit. L’une de ses mains se glisse dans ses cheveux, l’autre agrippe le drap. La blonde tire légèrement sur sa tignasse pour capturer ses lèvres, pour l’embrasser avec fougue. Chaque caresse qu’il lui offre lui arrache un soupir qu’elle parvient plus ou moins à étouffer contre sa bouche. Vient le moment où les préliminaires ne suffisent plus à assouvir son envie de sexe, et elle reprend le contrôle de la situation. Dans un geste souple, Kate inverse leurs positions et se retrouve au-dessus de l’allemand. Elle attrape ses poignets et les plaque contre le matelas et enfouit son visage dans son cou à lui. Il lui suffit d'un mouvement ample pour lier leurs deux corps, laissant au passage une déferlante de plaisir l'emporter. Sa respiration se bloque momentanément alors que le plaisir la submerge. Machinalement, sa prise se resserre autour des poignets d’Ozzy. Toujours avec lenteur, Kate commence à bouger son corps pour créer des mouvements de va et vient. Sa respiration devient encore plus profonde, au point de quasiment perdre son souffle. Elle se penche en avant et effleure les lèvres du garçon du bout des siennes.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 529
›› Pseudo : little bug/sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : alma worrell (h. sage), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s. claflin)
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Sam 25 Mai - 18:26 )


Kate & Ozzy

Black and Burnt


Ça a l'air sans importance vu de loin, un second dérapage non prémédité et qui encore une fois ne voudra rien dire, dont ils ne parleront certainement jamais.  Sauf que du coté d'Ozzy, ça ajouté à la première fois et aux sous-entendus parfois tendancieux qu'ils peuvent se lancer, ça rajoute beaucoup dans la balance au point de la rendre susceptible de s'écrouler, à un moment ou un autre. C'est qu'il mélange rarement sexe et amitié, suffit de voir comme ça a toujours fini par lui exploser en pleine gueule quand il s'y est essayé. Quand Ozzy n'est pas dans la distance, il se sent incapable de trouver comment fonctionner correctement. Il va se laisser porter en se fichant de ce qui pourrait arriver parce qu'après tout, il y a rarement eu assez de bas avec Kate que pour l'amener à se poser trop de questions. Mais le jour où ça explosera, le jour où l'ego d'Oz sera atteint, là ça fera mal. Parce qu'il a beau prétendre qu'il ne s'attache pas, qu'il a autant de facilité à créer des liens qu'à les défaire, ce sont plus de beaux discours pour se convaincre lui-même qu'il n'a pas en lui cette fragilité qui pourrait le faire flancher. Il a pu avoir un avant-goût avec Alix de ce que ça faisait quand il était blessé, de tout le carnage qu'avait crée l'explosion dans sa tête. Alors Ozzy ne devrait pas. Il ferait mieux d'éviter de faire tomber ses barrières, ne pas se laisser aller jusqu'à finir par lâcher les mots qui blessent à la seule personne capable d'encore le supporter. Il le sent dans ses tripes qu'il ne veut pas la voir disparaître du jour au lendemain et quand Ozzy se met à craindre l'absence d'une personne, c'est là que ça commence à devenir dangereux pour lui. Pourtant, il ne prend pas en compte tous les signaux d'alarmes qui se déclenchent dans sa tête. Il les met en sourdine et à la place, il laisse son corps prendre le contrôle de la situation. Il sent le plaisir monter en lui comme une vague de chaleur qui s'empare de chaque parcelle de sa peau, l'amenant à réclamer celles de Kate. Il aime être au-dessus d'elle, sentir son dos se cambrer au contact de ses lèvres. Et sur le moment, Ozzy n'a plus envie de plaisanter avec elle ni de la charrier par rapport à ses goûts en matière de films. Il n'a même plus envie de réfléchir, laisse les sensations qu'elle éveille en lui prendre les devants pendant qu'ils se font du bien mutuellement. En matière de sexe, Ozzy a toujours eu pour habitude de prendre les devants. Il se laisse rarement guider et préfère être celui qui mène la danse, certainement pour encore une fois pouvoir flatter son ego. Pourtant cette fois, alors que Kate se place au-dessus de lui, il se surprend à prendre du plaisir rien qu'en regardant son corps nu assis sur le sien. Automatiquement, les mains de l'allemand viennent se poser sur ses hanches sauf que tout aussi rapidement, elle s'en empare et lui empêche d'avoir tout contrôle sur la situation. Il soupire, se mord la lèvre, ne peut s'empêcher de regarder la poitrine de Kate et se retient de toute ses forces de ne pas la toucher. Quand elle unie enfin leurs corps, son visage enfouit dans la nuque d'Ozzy, lui sent ses poings se serrer sans qu'il ne puisse réellement les contrôler. Il respire plus vite, plus profondément à mesure que les mouvements de leurs bassins s'enchaînent. Et il a beau apprécier d'être en-dessous, il ne lui faut pas longtemps avant de vouloir à nouveau être celui qui domine. Il reprend le dessus au bout de plusieurs minutes, remonte la jambe de Kate pour venir la placer à niveau de ses hanches et reprend le rythme jusqu'à ce que ses bras ne puissent plus supporter son propre corps. Pour la première fois, Ozzy n'est pas dans l'optique de se soulager une bonne fois avant de ré-enfiler son pantalon. Il aime sentir le plaisir que prend Kate, se retient même sur la fin de terminer pour s'assurer qu'elle ait pu atteindre l'orgasme avant de venir s'écraser mollement sur les draps défaits, à coté d'elle. La respiration d'Ozzy est toujours aussi rapide et plusieurs mèches de cheveux rebelles lui barrent la vue, mais il ne s'en soucie même pas. Il se sent planer, autant que quand il fume jusqu'à en avoir les yeux explosés. Après avoir passé une main dans ses cheveux, il tourne la tête vers Kate et laisse tomber sa main sur son torse recouvert d'une fine pellicule de sueur. « Et bah maintenant on sait que notre façon de faire face à une situation qu'on gère pas du tout, c'est de se foutre à poil, » lâche-t-il entre deux expirations, sourire amusé accroché aux lèvres avant de se perdre à nouveau dans la contemplation du plafond. Par contre, il n'a aucune idée de ce qu'il est censé faire maintenant. S'en aller ? Attendre avec elle que le courant soit revenu ? Tout ce qu'il sait pour le moment, c'est qu'il ne dirait pas non à un truc à grignoter.


AVENGEDINCHAINS


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.


black and burnt (kazzy) +18 F4zQO7cq_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 314
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Joan Pryce ҩ Asher James ҩ Giovanni Esposito ҩ James Campbell ҩ Calie Washington ҩ Rose Milligan ҩ Brane Malone ҩ Joren De Hoop ҩ Ivy Abberline
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( Sam 25 Mai - 23:11 )

black and burnt
Ozzy & Kate

Il ne faut pas être doté d’un QI supérieur à la moyenne pour voir que Kate ne se laisse pas facilement atteindre. Ça se voit dans son attitude qu’elle galère avec les relations. Elle a grandi dans un univers qui ne lui a jamais correspondu, entourée de personnes qui ont toujours tout décidé pour elle. Avant même qu’elle ne vienne au monde, ses parents avaient déjà panifié tout son avenir. Ils l’ont oppressée, l’ont forcée à rentrer dans un moule qui ne lui allait pas. Et depuis qu’elle a eu le courage de tout envoyer valser, elle ne fait plus confiance à personne et surtout pas à elle-même. Kate, elle n’est pas fiable. La moindre sensation d’étouffement peut la faire exploser. Paradoxalement, elle n’est pas fait pour être seule. Elle ne choisit jamais la solitude de son plein gré, squatte à droite et à gauche parce qu’elle n’est pas capable de rester enfermée dans son appartement sans aucune autre présence que la sienne. Elle sait que sur le long-terme, elle finirait par se foutre en l’air si on la forçait à se supporter. Le truc, c’est qu’elle n’a jamais su trouver les bonnes personnes. Quand ce n’est pas elle qui gâche tout, c’est l’autre. Kate cache une grande fragilité qui l’empêche de construire quoi que ce soit de stable. Elle est tellement pourrie par ses propres craintes qu’elle ne laisse quasiment personne se frayer un chemin jusqu’à elle. Mais Ozzy, elle ne l’a pas vu venir. C’est tellement parti de rien entre eux qu’elle n’aurait jamais pu penser qu’un jour, elle s’accrocherait à lui avec autant de force. Elle n’est même pas consciente de ce qu’il se passe, ne réalise pas totalement que derrière ses gestes se cachent une réelle signification. Kate s’attache lentement à lui, le laisse prendre toute la place qu’il veut alors qu’un instant plus tôt, elle était à deux doigts de le jeter. Sur le coup, Kate ne cherche pas à comprendre. Elle se focalise sur ce que l’allemand lui fait ressentir et fonce dans le mur, tête baissée. Quand finalement leurs deux corps s’unissent, Kate ne pense à rien d’autre qu’à la sensation que ça lui procure. Le sol pourrait se fendre sous leurs pieds qu’elle ne s’en rendrait même pas compte. C’est comme si le monde s’arrêtait de tourner, comme s’il n’y avait plus qu’eux deux sur terre. Durant plusieurs minutes, c’est Kate qui mène la danse. Chacun de ses mouvements sont d’une lenteur calculée, la font gémir un peu plus fort à chaque fois. Elle n’est pas tellement surprise quand Ozzy reprend le contrôle, en vient même à sourire alors qu’il prend place au-dessus d’elle. La jeune femme ferme les yeux tandis qu’il reprend leurs ébats, agrippe sa nuque avec force pour garder un lien avec la réalité. Kate s’abandonne au plaisir et accompagne Ozzy dans ses mouvements pour que ceux-ci soient encore plus intenses. Elle se crispe quand, au bout de plusieurs longues minutes, elle sent son bas-ventre se contracter avec violence. Son corps tout entier se tend, son rythme cardiaque devient impossible à gérer. Sa respiration se bloque le temps de plusieurs secondes, puis elle finit par lâcher un cri de plaisir qui marque la fin. Elle en tremble légèrement, laisse l’orgasme l’envahir complètement au point de lui monter à la tête. Le corps de Kate se relâche quand celui d’Ozzy vient se poser à côté d’elle. Allongée sur le dos, elle choisit de rester immobile dans un premier temps, histoire qu’elle puisse se remettre de ses émotions. S’ensuit un bref moment de calme qui l’apaise instantanément. Sur le moment, elle se sent presque invincible. Elle rigole face à la réflexion d’Ozzy, puis se cale sur le côté, le visage orienté vers lui. « C’est plutôt agréable, comme façon de gérer une situation de merde. » Elle sourit encore et ferme de nouveau les yeux, simplement apaisée par la présence du garçon à ses côtés. Et maintenant ? Ils font quoi ? La dernière fois, ils ont simplement commencé à boire des bières en faisant comme s’il ne s’était rien passé. Cette fois, c’est différent. Kate est encore secouée par l’orgasme, elle a encore l’impression de sentir les lèvres d’Ozzy contre les siennes. « Je crois que j’ai envie de partir. » Qu’elle lâche alors, de but en blanc. « Pas définitivement. Juste quelques jours, une semaine à tout péter. Tu viendrais avec moi si j’te l’demandais ? Ça serait l’occasion de mettre un de nos super plans à exécution. » Et elle rouvre les yeux, comme pour tenter de voir sa réaction malgré l’obscurité dans laquelle ils sont plongés. Elle sent qu’elle a besoin de respirer. De s’éloigner de Cap Harbor et de toutes ces personnes qui l’étouffent alors qu’elle voudrait pouvoir prendre l’air. Et proposer à Ozzy de venir avec elle, ça lui paraît presque naturel.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.


black and burnt (kazzy) +18 PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
black and burnt (kazzy) +18 Vide

Re: black and burnt (kazzy) +18 ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

black and burnt (kazzy) +18

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération