It's like i've never left + GIO

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Jane Carrington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/01/2018
›› Commérages : 152
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Kiki Bell
›› Schizophrénie : ☾ sevan martell (scott eastwood) ☾ holia millson (shay mitchell) ☾ ness matthews (elizabeth olsen) ☾ clyde rashmi (rami malek) ☾ andrea reagan (tyler blackburn) ☾ jake callahan (ed westwick) ☾ caitlin pierce (johanna brady) ☾ joey washington (katie stevens) ☾ marley diaz-perkins (jenna dewan)
It's like i've never left + GIO Vide

It's like i've never left + GIO ✻ ( Mer 24 Avr - 11:04 )

giovanni&jane ⊹ Cela fait quelques semaines maintenant que Jane a quitté la maison de Giovanni pour aller vivre chez sa cousine. Gio préférant se concentrer sur son divorce pour le moment la blonde avait décidé de s’éloigner un temps. Ce matin Jane est agitée, elle parcours chaque pièce telle une tornade, ouvrant tous les tiroirs, soulevant le moindre objet. La raison ? La blonde ne trouve plus son bracelet Pandora qu’elle considère comme étant son bracelet porte-bonheur. Elle le porte les jours importants et aujourd’hui est censé être le point final à une grosse affaire qui est en cours depuis le début de son arrivée dans le cabinet d’Oliver. Il est hors de question qu’elle parte de la maison sans son bracelet. Il est 7 heures du matin, Jane cours dans tous les sens, Weasley et Loki sont encore en train de se battre dans la cuisine et la Carrington décide qu’elle n’a pas le temps de les séparer. Elle se pose finalement un instant, ses deux mains posées sur le comptoir de la cuisine et réfléchit. Quand à t-elle mis ce bracelet pour la dernière fois ? Soudain elle se souvient, elle ne l’a pas mis depuis le déménagement, depuis avant le déménagement même. Cela veux donc forcément dire qu’elle l’a oublié chez Gio. Jane regarde l’heure sur sa montre connectée. Elle n’a aucune envie de croiser Gio, et encore moins de sonner chez lui à une heure pareille. Cependant d’un autre côté il est hors de question pour elle d’aller conclure cette affaire sans ce bracelet. Même elle n’aurait jamais pensé être aussi superstitieuse. Lorsqu’elle était partie elle avait voulu rendre sa clé à Gio mais celui-ci avait refusé. Elle s’était promis de ne plus l’utiliser mais peut-être pourrait-elle faire une exception aujourd’hui ? Elle attrape son sac, son manteau et prend la route en direction de chez l’italien. Lorsqu’elle arrive enfin devant la porte elle reste là un instant, hésitante. Puis se décide finalement à insérer la clé dans la serrure le plus silencieusement possible. Elle rentre dans la maison à pas de loup et se dirige vers la chambre ou elle avait l’habitude de dormir auparavant en espérant y retrouver son bracelet. Après avoir ouvert quelques tiroirs elle le retrouve enfin, caché au fond de l’un d’eux. Elle l’attache alors à son poignet et s’apprête à repartir seulement elle a terriblement envie de faire pipi et elle sait qu’elle ne pourra pas faire avant une bonne heure entre sa route jusqu’au cabinet, les contrôles de sécurité à l’arrivée, le temps de dire bonjour aux autres. Alors autant faire tant qu’elle est ici non ? Elle se dirige alors vers les toilettes refermant à clé derrière elle. A peine installé sur les toilettes elle entend alors quelqu’un marcher dans le couloir et se stopper devant la porte. « Gio ? » Elle aurait pu rester silencieuse et espérer qu’il continue sa route sans se rendre compte de sa présence. Mais Jane n’est pas une cambrioleuse et puis elle avait aussi un peu peur qu’il l’attaque avec un couteau ou une arme en pensant qu’elle était un intrus venu le voler. « Je sais que t'es là j’ai vu la clinche bouger » Et à sa connaissance personne d’autres ne dormaient ici. « C’est Jane » Dit-elle, toujours assise sur les toilettes, en train de faire pipi. « Je suis désolé je ne voulais pas te réveiller » Vraisemblablement c’était loupé. « J’ai oublié mon bracelet Pandora dans ma chambre, je voulais juste passer en stoumelinks pour le récupérer et puis j’ai eu une envie pressante » Elle finit alors sa petite affaire, se lave les mains et ouvre la porte pour faire face à son ex petit-ami, son ex colocataire. « Je suis désolée j’aurais pas du rentrer comme ça. J’ai utilisé ma clé… » Et elle n’en est pas fière. « Tiens tu devrais la reprendre, j’ai récupéré mon bracelet, je n’ai plus rien ici. » Voyant qu’il ne tend pas la main pour attraper la clé elle décide de la poser sur la commode présente dans le couloir. « Tu devrais retourner te coucher, je vais m’en aller ». En fait se retrouver face à lui maintenant qu’elle lui avait avoué ses sentiments après ce baiser la mettait encore plus mal à l’aise que lorsqu’elle vivait ici dans le mensonge.


❝ next to me❞ Something about the way that you walked into my living room casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me. Stress lines and cigarettes, politics and deficits, late bills and overages, screamin' and hollerin'. But still you, still you want me


It's like i've never left + GIO 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Giovanni Esposito
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 1049
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael Fassbender
›› Schizophrénie : Joan Pryce ☽ Asher James ☽ James Campbell ☽ Calie Washington ☽ Rose Milligan ☽ Kate Rhodes ☽ Brane Malone ☽ Joren De Hoop
It's like i've never left + GIO Vide

Re: It's like i've never left + GIO ✻ ( Sam 4 Mai - 13:04 )

It's like I've never left
Jane & Gio

Cette maison lui paraît affreusement vide depuis que Jane est partie. On ne peut pas dire que cette situation arrange son moral déjà bien bas. C'est la première fois depuis longtemps qu'il vit seul. Gio n'était plus habitué à ça, à devoir supporter le silence en permanence, à n'avoir rien d'autre à faire que penser à tout ce qui part en vrille en ce moment. Une partie de lui en veut à Jane d'être partie, parce qu'il avait besoin d'elle. Il lui a dit, lui a explicitement demandé de rester parce qu'il savait qu'il serait incapable d'aller bien sans elle. Mais elle est quand même partie et dans le fond, il ne peut pas dire qu'il ne la comprend pas. Il essaye vraiment de se dire qu'elle a eu raison. Lui-même aurait sans doute préféré prendre ses distances, s'il s'était retrouvé à la place de Jane. Mais s'il n'avait pas été honnête avec elle, il s'en serait voulu. Depuis, il n'a pas vraiment eu le courage d'aller frapper à la porte de chez Azraël pour la revoir. Peu importe le nombre de fois où il retourne cette histoire dans sa tête, il ne sait toujours pas à quoi s'en tenir. Il y a toujours Gemma qui l'empêche de se projeter. Et quand ce n'est pas Gemma, il repense à toutes les fois où lui et Jane se sont séparés pour des futilités. Gio n'arrive pas à savoir ce qu'il veut, il n'arrive même pas à avoir des pensées cohérentes. Plus il réfléchit, moins il se comprend. Tout ce qu'il sait, c'est que le départ de Jane a créé un vide. Il lâche un soupir, puis attrape son portable pour désactiver l'alarme avant qu'elle ne sonne. Il doit encore voir Gemma, aujourd'hui. Ça l'épuise d'avance, parce qu'il imagine déjà la manière dont ça va se terminer. L'italien s'extirpe de son lit et se frotte le visage. Il sort de sa chambre vêtu d'un boxer, se dirige d'un pas mou vers les toilettes. Une voix féminine le surprend, alors qu'il croit clairement halluciner. Il essaye d'ouvrir la porte avant de finalement se rendre compte que quelqu'un utilise ses toilettes. Il est bien trop confus pour dire quoi que ce soit, donc il se contente dans un premier temps de fixer la porte de ses yeux plissés. « Je sais que c'est toi. » Qu'il répond d'une voix rauque. « T'es la seule à avoir la clé. » Explique-t-il en prenant appui contre la porte. Jane lui parle de son bracelet Pandora oublié, du fait qu'elle voulait simplement passer en coup de vent avant de s'enfuir. Gio secoue la tête, se retient de lâcher une remarque pleine d'amertume. L'italien se recule quand il entend la chasse d'eau, prêt à ce qu'elle ouvre la porte. Il sent son cœur qui se serrer, Gio. Et le temps d'un instant, il a l'espoir fou de la voir revenir pour de bon. Sauf qu'elle lui tend la clé de la maison et lui, il baisse les yeux dessus sans la prendre. Il n'a pas envie de récupérer cette clé, il n'a pas envie qu'elle parte pour de bon. « Alors c'est tout ? Tu pars sur un coup de tête, tu m'ignores, tu m'évites même, tu viens ici juste pour un bracelet, et maintenant tu prévois de t'enfuir pour je sais pas combien de temps encore ? » Il ne voulait pas se montrer aussi rancunier, mais c'est plus fort que lui. Il sent sa colère gronder en lui, au point de le faire vibrer de l'intérieur. Il fallait que ça sorte. « On a plus vingt ans. On est censé de comporter comme des adultes, Jane. On est censé pouvoir parler quand ça va pas, et pas juste se tourner le dos parce que c'est plus simple comme ça. » Il reprend la clé et attrape la main de Jane pour la lui redonner. « C'est pas plus simple et j'ai pas envie que tu partes. Je te l'ai déjà dit. Je sais pas combien de fois je dois te le dire pour que tu le comprennes. » Ça le rend sacrément égoïste, Gio. À aucun moment il ne pense à ce qu'elle, elle ressent. Le souci, c'est qu'il a trop besoin d'elle pour la laisser partir. Il ne peut pas la voir partir encore sans rien faire. C'est au-dessus de ses forces. Alors tant pis, il agit de la manière la plus égoïste qui soit en espérant que ça changera la donne.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    clapping (verb) repeatedly high-fiving yourself for someone else's accomplishments


It's like i've never left + GIO PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Jane Carrington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/01/2018
›› Commérages : 152
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Kiki Bell
›› Schizophrénie : ☾ sevan martell (scott eastwood) ☾ holia millson (shay mitchell) ☾ ness matthews (elizabeth olsen) ☾ clyde rashmi (rami malek) ☾ andrea reagan (tyler blackburn) ☾ jake callahan (ed westwick) ☾ caitlin pierce (johanna brady) ☾ joey washington (katie stevens) ☾ marley diaz-perkins (jenna dewan)
It's like i've never left + GIO Vide

Re: It's like i've never left + GIO ✻ ( Jeu 9 Mai - 18:26 )

giovanni&jane ⊹ Lorsqu’elle avait entendu les pas s’approcher de la porte des toilettes et la poignée bouger Jane s’était alors rapidement annoncé à Gio « Je sais que c'est toi. T'es la seule à avoir la clé. » Au moins il ne donnait pas des doubles de ses clés à n’importe qui, c’était bon à savoir. Elle ne répondit pas la blonde et finit tranquillement de faire sa petite affaire assise sur les toilettes avant de finalement ouvrir la porte pour lui faire face. Jane elle n’avait pas prévu qu’il la trouve dans ses toilettes, en fait elle n’avait même pas prévu de venir ici ce matin mais ce bracelet était important et maintenant alors qu’elle devait lui faire face elle se demandait si ça en valait vraiment la chandelle. Alors elle lui tend sa clé qu’elle ne veut plus garder. Parce qu’elle ne veux plus risquer d’être tenté de venir ici. Parce que si elle a besoin de quelque chose elle veut pouvoir sonner à la porte comme tout le monde. Parce qu’elle n’est pas chez elle. Elle ne l’est plus en tout cas. Voyant qu’il refuse de la prendre elle décide de la poser sur le buffet juste à côté d’eux. « Alors c'est tout ? Tu pars sur un coup de tête, tu m'ignores, tu m'évites même, tu viens ici juste pour un bracelet, et maintenant tu prévois de t'enfuir pour je sais pas combien de temps encore ? » Il était en train de lui faire des reproches parce qu’elle était partie ? Elle n’en revenait pas Jane et avait peur de ne pas bien saisir la situation. Elle avait fait ça pour leur bien et pour son bien à elle surtout oui c’est vrai. Elle l’avait laissé malgré qu’il lui ai dit avoir besoin d’elle mais parce que pour une fois elle préféra prendre soin d’elle d’abord. « On a plus vingt ans. On est censé de comporter comme des adultes, Jane. On est censé pouvoir parler quand ça va pas, et pas juste se tourner le dos parce que c'est plus simple comme ça. » Mais elle avait parlé, elle lui avait expliqué pourquoi elle faisait. Jane ne comprenait pas sa colère en cette heure si matinale mais une chose était sure c’est qu’elle ne comptait pas le laisser lui parler comme ça comme si elle était la fautive dans cette histoire. Parce que finalement il n’y a aucun fautif non ? Il attrape alors sa main pour y déposer la clé et elle secoue la tête. « C'est pas plus simple et j'ai pas envie que tu partes. Je te l'ai déjà dit. Je sais pas combien de fois je dois te le dire pour que tu le comprennes. » Elle secoue la tête Jane et se met à rire nerveusement parce que cette scène n’a décidemment aucun sens. « Tu te fiches de moi Gio c’est ça ? » Parce qu’elle ne pouvait pas croire qu’il en était autrement. « C’est vrai Gio on a plus vingt ans. Et tu sais comment je le sais ? Parce qu’à 20 ans je serais revenu vers toi les bras grand ouvert, je serais revenu seulement parce que nous étions Jane et Giovanni et que ça ne pouvait pas se terminer ainsi » Elle l’avait fait combien de fois exactement ? Elle ne saurait plus les compter « Mais j’ai plus vingt ans Gio » En fait elle en a presque le double et les années l’ont changé. Les derniers événements l’ont changé. « J’ai tout perdu l’année dernière. Je me suis fait tabasser par mon mari, j’ai failli y laisser ma vie, et puis finalement j’ai tout perdu, mon boulot, mes amies, toute ma vie là-bas. Aujourd’hui j’ai réussi à me reconstruire et je vais pas mentir c’est vrai c’est en grande partie grâce à toi » Parce qu’il lui avait accordé l’asile chez lui, parce qu’il avait été là, chaque jour depuis son départ. « Je vais bien maintenant alors il est pas question que je reste ici en attendant que peut-être un jour tu retombes amoureux de moi. Parce que ça me fait mal Gio » Elle pensait pourtant qu’il l’aurait compris. « Alors je t’interdis de me faire passer pour l’égoïste dans cette histoire. Parce que le seul égoïste ici c’est toi. Toi qui veux me garder pour toi parce que tu es bien trop seul dans ta vie. Toi qui ne penses qu’à ta petite personne et pas à mes sentiments. » Le ton de sa voix était monté d’un cran tandis qu’elle ne le quittait pas des yeux. Son regard plongé dans le sien.


❝ next to me❞ Something about the way that you walked into my living room casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me. Stress lines and cigarettes, politics and deficits, late bills and overages, screamin' and hollerin'. But still you, still you want me


It's like i've never left + GIO 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Giovanni Esposito
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 1049
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael Fassbender
›› Schizophrénie : Joan Pryce ☽ Asher James ☽ James Campbell ☽ Calie Washington ☽ Rose Milligan ☽ Kate Rhodes ☽ Brane Malone ☽ Joren De Hoop
It's like i've never left + GIO Vide

Re: It's like i've never left + GIO ✻ ( Dim 12 Mai - 18:14 )

It's like I've never left
Jane & Gio

Depuis maintenant un an, Gio voit flou. Il avance sans avoir la moindre idée d’où il va. En repoussant le divorce, Gemma le retient prisonnier d’une vie dont il ne veut plus. Elle l’empêche de se projeter, d’imaginer ce à quoi sa vie pourrait ressembler après. Alors quand Jane lui a demandé ce que leur baiser signifiait, il n’a pas été capable de répondre. Mais il a joué la carte de l’honnêteté, Gio. Il ne lui a pas dit qu’il n’avait plus jamais envie de l’embrasser. Juste qu’il ne pouvait rien lui promettre. Sur le coup, il ne lui en a pas voulu d’être partie. Au contraire, il s’est montré compréhensif. Le truc, c’est qu’il s’attendait inconsciemment à ce qu’elle revienne. Il ne pensait pas qu’en partant de chez lui, ils ne se donneraient plus aucune nouvelle pendant plusieurs jours. Il ne pensait pas non plus que Jane l’éviterait, alors qu’ils avaient l’habitude d’être si proches. Ça le blesse d’apprendre qu’elle ne comptait surtout pas tomber sur lui ce matin. Même si elle ne le dit pas franchement, c’est ainsi qu’il perçoit la situation. Quand Gio se retrouve face à elle après tant de silence, il n’arrive pas à contrôler son amertume. L’italien lâche le fond de sa pensée, lui fait comprendre à quel point son absence lui semble difficile. Et finalement, il lui en veut. Il s’en rend compte au fur et à mesure qu’il parle. Pourtant, il n’a pas envie d’être désolé. Jane a toujours été son pilier le plus solide et dernièrement, elle était la seule personne qui l’empêchait de sombrer. Il a besoin d’elle, il lui a dit, et il aurait aimé qu’elle le comprenne vraiment. Gio ne mesure pas complètement l’ampleur de ses mots et croit bêtement qu’il a raison de vouloir crever l’abcès. Sauf que Jane aussi, elle a des choses à dire, des reproches à faire. La blonde le ramène à la réalité, lui rappelle à quel point leur vie a changé. Il l’écoute sans rien dire, serre la mâchoire alors qu’elle ne fait que lui balancer la vérité. Gio n’était pas prêt à entendre tout ça. Il n’était pas prêt à être secoué aussi violemment. Chaque mot qu’elle prononce l’achève un peu plus, jusqu’à finalement lui faire ouvrir les yeux sur son comportement. Au lieu de calmer ses nerfs, ça ne fait que l’énerver davantage. Il a toujours eu du mal à admettre ses faiblesses et quelque part, ça le dérange de savoir que Jane soit capable de le cerner aussi bien. « Tu penses vraiment que c’est moi, le seul égoïste ? » Qu’il dit en se désignant lui-même. « J’ai jamais rien demandé à personne, Jane. Ça fait un an que Gemma me pourrit la vie et j’encaisse tout sans faire chier personne avec mes problèmes. Excuse-moi si pour une fois, j’avais vraiment besoin de quelqu’un. » En l’occurence, il avait surtout besoin d’elle. « C’est pas une question de vouloir te garder pour moi. J’aurais juste aimé que tu sois là, et si j’avais su que cette histoire de baiser allait te faire fuir, alors crois-moi, j’aurais autant préféré qu’on évite le sujet. » Il lâche un soupir et passe une main sur son visage en reculant d’un pas. « J’ai jamais voulu te faire souffrir, j’espère que tu le sais. Ça n’a jamais été mon intention. » Le fait qu’elle mette en parallèle ce qu’elle a vécu avec John et ce qu’ils vivent actuellement, ça lui fait quelque chose à l’italien. Maintenant que la pression redescend, il en vient à se sentir bête. Il regarde Jane sans savoir quoi dire, ni même quoi faire. Il a peur de la blesser encore avec ses paroles maladroites, il a peur de la faire fuir de nouveau alors que sa présence lui fait du bien. C’est vrai qu’il est égoïste, dans le fond. À aucun moment il n’a pensé à ce qu’elle pouvait ressentir, à ce que ça lui ferait de rester sous le même toi que lui en sachant qu’il se sent incapable de parler d’avenir. Il réfléchit à toute vitesse, essaye tant bien que mal de comprendre ce qu’il se passe dans sa tête. Et il y a une seule chose dont il est sûr : il ne veut pas que Jane disparaisse. C’est de ça dont il est vraiment question, au final. Il ne supporte pas son absence. Alors même s’il est incapable de trouver les mots justes pour décrire ce qu’il ressent, il peut toujours choisir de faire confiance à ses émotions. Il lâche un soupir et saisit soudain le visage de Jane entre ses mains. Gio dépose ses lèvres sur les siennes dans la foulée, dans un geste précipité. Il l’embrasse brièvement et se recule, plantant son regard dans le sien. « T’as raison. J’suis égoïste. » Il ne s’attend pas à ce que ce baiser simplifie quoi que ce soit entre eux. Ce n’était sans doute pas très malin de sa part et pourtant, il est loin de le regretter.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    clapping (verb) repeatedly high-fiving yourself for someone else's accomplishments


It's like i've never left + GIO PPbta5hm_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Jane Carrington
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 31/01/2018
›› Commérages : 152
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Kiki Bell
›› Schizophrénie : ☾ sevan martell (scott eastwood) ☾ holia millson (shay mitchell) ☾ ness matthews (elizabeth olsen) ☾ clyde rashmi (rami malek) ☾ andrea reagan (tyler blackburn) ☾ jake callahan (ed westwick) ☾ caitlin pierce (johanna brady) ☾ joey washington (katie stevens) ☾ marley diaz-perkins (jenna dewan)
It's like i've never left + GIO Vide

Re: It's like i've never left + GIO ✻ ( Mer 15 Mai - 14:56 )

giovanni&jane ⊹ Jane pensait pouvoir entrer dans cette maison, récupérer son bracelet et ressortir comme si de rien n’était Seulement elle était une bien piètre cambrioleuse sans aucun doute. C’est vrai après tout quel cambrioleur s’arrête pour faire pipi dans les toilettes de la maison qu’il cambriole ? Mais pourquoi était-il réveillé de si bon matin Gio ? Malgré la gêne qu’elle ressentait à l’idée de s’être fait prendre Jane pensait devoir se contenter de malheureuse explications avant de quitter la maison, laissant ses clés au propriétaire du lieu. Mais c’était sans compter sur Gio qui semblait apparemment avoir beaucoup à dire. Beaucoup plus que ce qu’il n’avait dit quand elle avait fait ses cartons pour aller vivre chez sa cousine en tout cas. Elle resta face à lui stupéfaite par cette réaction, se mettant même à rire tellement la situation lui semble absurde. Est-il seulement conscient de ce qu’il lui reproche ? Les remarques que Gio lui fait la blesse et finissent même par la mettre en colère. Il n’est pas question qu’elle le laisse faire ça. ¨Pas question qu’elle le laisse retourner la situation en la faisant passer pour le méchante. « Tu penses vraiment que c’est moi, le seul égoïste ? » Oui parfaitement. Ou alors non, c’est vrai, Jane aussi avait été égoïste et pour la première fois c’est vrai elle avait pensé à elle mais il n’allait tout de même pas oser le lui reprocher non ? « J’ai jamais rien demandé à personne, Jane. Ça fait un an que Gemma me pourrit la vie et j’encaisse tout sans faire chier personne avec mes problèmes. Excuse-moi si pour une fois, j’avais vraiment besoin de quelqu’un. » Elle voudrait lui crier que s’il n’avait pas jeté toutes les personnes autour de lui hors de sa vie à force de se renfermer sur lui-même alors il aurait peut-être encore quelqu’un à qui parler. Mais elle n’était pas encore assez en colère pour oser lui dire ça. « C’est pas une question de vouloir te garder pour moi. J’aurais juste aimé que tu sois là, et si j’avais su que cette histoire de baiser allait te faire fuir, alors crois-moi, j’aurais autant préféré qu’on évite le sujet. » Elle secoue la tête. Elle n’a plus envie de l’écouter déblatérer tout ce tas de conneries. « J’ai jamais voulu te faire souffrir, j’espère que tu le sais. Ça n’a jamais été mon intention. » Pourtant il semblait s’en sortir très bien dans ce rôle. « Alors t’essaie de faire quoi la en me faisant passer pour la méchante ? » Jane elle sait que Gio n’a jamais voulu lui faire de mal, et surement ne se rendait-il pas compte de ce qu’il lui demandait en insistant pour qu’elle reste auprès de lui et pourtant la blonde voudrait qu’il ouvre les yeux. Qu’il réalise une bonne fois pour toute l’ampleur de ce qu’il lui demande. Elle le regarde, attendant une réponse mais ses lèvres ne bougent pas et à la place elle viennent se poser tout contre les siennes sans qu’elle ne comprenne vraiment comment et elle resta là, les bras ballants, hébété. Puis alors qu’elle s’apprêtait à le repousser il se recula de lui-même. « T’as raison. J’suis égoïste. » Un putain d’égoïste oui pensa t-elle. « Non mais tu joues à quoi la ?! » Elle rit à nouveau nerveusement la Carrington parce que cette situation est de plus en plus invraisemblable. Elle finit même par reculer d’un pas, secouant les mains. « Tu pensais à quoi en m’embrassant ? Tu pensais qu’un simple baiser réussirait à tout résoudre comme autrefois c’est ça ? » C’est vrai lorsqu’ils avaient à peine 20 ans ça aurait fonctionné. Ca avait d’ailleurs fonctionné. Bien trop souvent. « Tu n’es pas aussi bon magicien que tu ne le crois Gio et ce baiser ne me fera pas oublier d’un claquement de doigt tout ce que tu viens de me dire » La façon dont il lui avait reproché être parti, la façon dont il lui avait reproché avoir pensé à elle avant de penser à lui. « Tu sais quoi en fait j’ai oublié un truc tout à l’heure. Je suis pas la seule qui a changé depuis nos vingt ans. Toi aussi tu as changé. Parce que le gars dont je suis tombée amoureuse à l’époque ne m’aurait jamais reproché de prendre soin de moi » Elle ose le regarder dans les yeux Jane, les larmes prête à couler. Mais elle ne le laissera pas faire. Elle ne le laissera pas la faire pleurer. « Jamais » Répète t-elle avant de déposer à nouveau les clés sur le meuble prêt d’elle « Je remettrais plus les pieds ici » Elle le regarda à nouveau avant de s’avancer pour pouvoir le dépasser, seulement il lui barrait la route « Et je ne veux plus te voir » Parvient-elle à articuler en le regardant, sachant que les larmes ne sont pas loin. « Pousse-toi » Finit-elle par dire en le poussant d’une main pour enfin pouvoir rejoindre l’escalier. Jamais elle n’aurait imaginé que cette furtive visite dans son ancienne chambre puisse se terminer de la sorte.


❝ next to me❞ Something about the way that you walked into my living room casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me. Stress lines and cigarettes, politics and deficits, late bills and overages, screamin' and hollerin'. But still you, still you want me


It's like i've never left + GIO 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
It's like i've never left + GIO Vide

Re: It's like i've never left + GIO ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

It's like i've never left + GIO

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération