Pleasant discovery of blackout (ft. Logan)

 :: the city of cap harbor :: Pacific Academy School
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Holden Roth
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/04/2019
›› Commérages : 141
›› Pseudo : Oxalys (Sophie)
›› Célébrité : jamie sexy dornan
›› Schizophrénie : sofia di lazio (a. vikander)
Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) Vide

Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) ✻ ( Jeu 25 Avr - 17:02 )

pleasant discovery of blackout
holgan
Le voilà qui arrive à l’école de son fils. Le début de soirée est déjà bien entamé et pourtant, c’est à la sortie de bureau que l’institutrice a donné rendez-vous aux parents souhaitant aider pour le spectacle de fin d’année des élèves. L’homme d’affaires a évidemment sauté sur l’opportunité, quitte à devoir fréquenter à nouveau sa femme si celle-ci décidait elle aussi de mettre la main à la pâte. Mais lui, il le faisait pour Grant. Parce qu’il voulait que son fils ait l’image d’un père impliqué, parce que c’est ce qu’il était dans la mesure du possible. Comme à son habitude, Holden avait abandonné sa cravate du jour sur le siège passager de sa voiture, ouvrant ainsi le bouton du haut de sa chemise pour être plus à l’aise pour le reste de la soirée. Il ne savait pas combien de temps, il allait rester ici, mais il allait en profiter, pour une fois qu’il pouvait voir son fils en dehors des week-ends. Il marchait dans les dédales de couloir de l’école, suivant les petites affiches qui avait été installée pour indiquer aux parents où ils devaient se rendre et c’est sans étonnement qu’il avait dû traverser plusieurs couloirs pour se rendre dans ce qui ressemblait à une salle de théâtre plutôt modeste. Ni grande, ni petite, c’était d’une taille respectable pour des enfants de trois ans. L’idée n’était pas non plus de leur faire peur avec une salle immense pour la représentation du spectacle de fin d’année. Il soupire de soulagement lorsqu’il arrive enfin devant la porte de ce qui semble être le lieu de rendez-vous et entre après avoir donné trois petits coups d’un doigt contre la porte. Il n’a pas le temps de dire ouf et de le chercher du regard que son petit bonhomme court déjà dans sa direction en ouvrant grand les bras un large sourire découvrant des petites dents tout en criant papaaaa. Le grand brun a tous juste le temps de se baisser pour accueillir son fils dans ses bras plutôt que dans ses jambes et c’est sans aucun souci qu’il le soulève dans les airs pour le serrer contre lui, embrassant déjà sa nuque, les yeux fermés alors qu’il s’imprègne de l’odeur de son fils qui lui a tant manqué. Il perçoit les soupirs d’attendrissements de la part des mamans présentes qui assistent aux retrouvailles du père et du fils. Et lorsqu’il ouvre à nouveau les yeux, Holden voit le sourire de la maîtresse de son fils alors qu’elle s’avance déjà vers lui pour le saluer en lui serrant la main. Il en oublie même de regarder si la mère de Grant est présente. Parce qu’il s’en fout maintenant, la présence de son fils contre lui occulte tout le reste.

Ils ont presque terminé et Holden attend la réponse de son ex pour savoir s’il doit lui ramener Holden dans la foulé ou s’il doit le garder. Parce qu’au final, il n’est pas bien sûr. Bien que le petit garçon a l’air de vouloir rester avec son père, mais il n’a pas envie de se mettre en porte-à-faux avec le juge. Il ne fera donc rien sans accord écrit de la part de sa mère. Il attend toujours lorsque la sonnerie de l’alarme à incendie leur éclate les tympans, chaque enfant se réfugiant dans les bras de leurs parents respectifs ou se bouchant les oreilles de leurs petites mains. Holden regarde autour d’eux après avoir à nouveau regardé l’heure sur son téléphone. Pas loin de vingt-heure, a part eux, il ne devrait plus y avoir personne dans l’école. Il se demande comment et surtout ou un incendie pourrait se déclarer ici. À moins que cela soit un exercice ou une défaillance du système ? Respectant les consignes de sécurité, l’institutrice les fait tous évacuer annonçant la fin précoce de la réunion, bien qu’elle ne semble pas comprendre elle-même ce qu’il se passe. Seulement, au moment de vouloir sortir de l’établissement, il y a un souci également avec la porte d’entrée les empêchant tous de sortir. C’est donc de cette façon, qu’ils s’étaient retrouvés bloqués dans l’enceinte de l’école. L’institutrice les rassurant sur l’arrivée des pompiers de façon imminente, puisque l’exercice n’était pas prévu, ils avaient appelé pour savoir ce qu’il se passait. Il était évident qu’ils devaient intervenir. Ne pouvant rien faire d’autre qu’attendre, Holden jetait un autre coup d’œil à son téléphone pour s’assurer que sa femme lui avait répondu. Et c’est avec soulagement qu’il pouvait lire qu’elle le lui laisser pour la nuit. « Hey bonhomme. Tu dors chez papa ce soir. » Qu’il lui avait simplement dit, alors qu’il s’était assis par terre, le dos contre l’un des murs. Grant l’avait regardé d’abord avec curiosité, avant de finalement laisser exprimer sa joie dans un grand ouaaaiiiis avant de sauter au cou de son père. Holden avait alors simplement refermé ses bras autour de lui, pour le serrer contre lui, contre son cœur. Seulement le vent semblait s’être levé d’un coup à l’extérieur, mais de l’école, ils ne voyaient pas grand-chose.
code by exordium.





--- happiness
i was there, in a life i've always wanted.


Dernière édition par Holden Roth le Mer 1 Mai - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Logan Pierce
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/03/2018
›› Commérages : 229
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dacre Montgomery
Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) Vide

Re: Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) ✻ ( Mer 1 Mai - 13:09 )

pleasant discovery of blackout ✻✻✻ « Vous êtes certains ? » qu'il demande, Logan, la voix déjà bien basse et cassée. En face de lui, le médecin qui s'occupe de son père. Les nouvelles ne sont pas très bonnes. Le cancer continue de gagner du terrain et les divers traitement qui ont été essayés ne semble pas suffisamment réagir. Il avait pourtant bon espoir, le blond. Il savait que son papa été l'homme le plus fort du monde. C'était un peu grâce à lui si aujourd'hui, il se sentait si bien avec lui-même et dans son corps. C'était pas gagné au départ. Entre ses problèmes médicaux qui ne le quittaient pas. Oh, il en avait encore. Mais il savait passé outre maintenant. Et puis, il ne devait pas se plaindre. Sa situation était bien plus correcte que celle de son paternel. « Essayez autre chose ! » Que dire d'autre ? Il est hors de question que quiconque baisse les bras, encore moins ses soeurs ou lui. Malheureusement, Logan n'aura pas le temps de retourner dans la chambre de son père pour le rassurer qu'il reçoit un appel de la caserne des pompiers. Apparemment, il y a déjà plusieurs petits problèmes dans la ville et quelques mains supplémentaires ne seraient pas de refus. Logan ne peut pas refuser. Devenir pompier, c'était son rêve d'enfant. C'est même encore et toujours son rêve. Il s'excuse rapidement et fait au plus vite pour rejoindre ses collègues. L'odeur de la caserne lui redonne du courage et de la force. Il met vite de côté les problèmes familiaux pour se concentrer sur les propos de son chef. Comme demander, il range les uniformes de feu dans le camions, au cas où. Puis, il s'habille avec le minimum sur lui. Logan se sent tellement à sa place ici qu'il discute avec les autres. Il arrive même à rire. Son esprit s'évade. Ses problèmes s'évaporent. Il se sent à sa place, en sécurité. Cependant, il doit rapidement faire face à l'imprévu.

L'alarme sonne. Trois sonneries à la suite, ça veut dire incendie ou quelque chose en rapport avec un feu. Ni une, ni deux, il se laisse glisser le long de la rampe et court jusqu'au camion. Il avait bien fait de mettre les tenues à l'intérieur. Ses camarades et lui ne perdent aucunes secondes. Le camion part sur la route, les gyrophares en action. Lui aussi. Il enfile, assez difficilement à cause des tumultes de la route sa combinaison. Il tient son casque entre ses doigts, attendant le signal pour le mettre. Grâce à des oreillettes, nouvel achat de la caserne pour être au top, il écoute les instructions donnés par le capitaine. Pas de précipitation. Vérification des salles de classe. Au vue de l'heure tardive, il ne doit y avoir personne. Mais par doute et précaution, mieux vaut faire un tour des lieux. Logan et son duo doivent s'occuper de l'aile Est de l'école, celle menant vers la grille d'entrée. A cause de la coupure de courant, cette dernière ne pourra pas s'ouvrir. Les deux pompiers sortent du camion et progresse, dans le noir presque complet, vers l'enceinte du bâtiment. Dans leur dos, ils ont des masques d'oxygène pour une dizaine de personne, mais aussi de quoi pouvoir commencer à éteindre  un feu si jamais ils en croisent un. Ils progressent, lentement, mais sûrement. Ils font le tour de chaque classe. Personne. L'adrénaline commence à redescendre doucement. L'alerte ne semble pas si grave. Et puis, au loin, Logan aperçoit quelques flammes à travers une fenêtre. Il alerte aussitôt son collègue. Des jeunes ont du s'amuser à mettre le feu à trois poubelles. Ils ne devraient pas se séparer mais quand il casse la fenêtre pour pouvoir accéder le plus rapidement au feu, qui risque bientôt d'envahir l'établissement, le blond entends quelques petits cris. Ils se mettent d'accord d'un signe de tête, préviennent leur supérieur de ce qu'ils prévoient de faire et se séparent. Logan longe un couloir et voit enfin d'où viennent les bruits. Un groupe de parents et d'enfants sont là, dans l'attente. « Groupe d'individu au fond de l'aile Est, je lance l'évacuation. » qu'il dit, principalement pour prévenir le capitaine des opérations. Il soulève ensuite son casque pour montrer son visage mais aussi pour rassurer les enfants. « Personne ne panique. On va vous sortir de là. » Enfin, par on, il sous-entend lui pour le moment et ses autres camarades pompiers par la suite. « Je vais vous demander de prendre vos enfants dans les bras, si vous le pouvez. » Il attrape dans son dos les masques à oxygène. Il les donne aux premiers parents avant de donner les consignes tout en continuant. « Hésitez pas à les utiliser si le besoin se fait sentir. Une partie du couloir est enfumée, ça risque de piquer légèrement la gorge. » Logan continue d'avancer vers le fond du couloir et se retrouve enfin devant les dernières personnes du groupe. Il donne un masque à une femme, seule. Et il bloque, en se retournant. « Holden ? » Qu'est-ce qu'il fou là ? Il remarque le petit gars dans ses bras. « Tiens, met ça sur ton visage. Ça va t'aider à mieux respirer. » qu'il lui dit, avec un faible sourire. « Allez c'est partie. Je vous fait passer à travers la fumée et après, vous filez jusqu'à la porte ouverte au bout, mes collègues vous attendront. » Logan prend les devants, il fait passer un parent et un ou deux enfants en même temps. Il est vite rejoins par deux de ses collègues qui font de même. Les derniers a sortir son Holden et son garçon. La tension redescend, tout le monde est en sécurité. « Ca va ? » qu'il demande au père et à son fils.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


I've made mistakes ♒︎ Baby, ain't no body gonna love me like the way you do and you ain't never gonna find a love like mine. Tell me what can I do to make it up to you? 'Cause what we got's too good to say goodbye, goodbye

image host
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Holden Roth
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/04/2019
›› Commérages : 141
›› Pseudo : Oxalys (Sophie)
›› Célébrité : jamie sexy dornan
›› Schizophrénie : sofia di lazio (a. vikander)
Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) Vide

Re: Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) ✻ ( Jeu 2 Mai - 12:30 )

pleasant discovery of blackout
holgan
Holden regard les personnes une à une. Son regard s’attirant précipitamment sur quelqu’un d’autre lorsqu’il entend un coup des éternuements, puis un enfant qui tousse. Il se demande combien de temps vont mettre les pompiers avant d’intervenir. Et même s’il ne voit rien, pas de flamme, pas de fumée, il s’inquiète. Parce qu’il est ici, qu’il est avec son fils. Mais il pense aussi à ses autres gosses surtout à ceux qui ne sont pas avec leurs parents. Parce qu’ils ne le sont pas tous. Il lève brusquement les yeux sur la vitre presque au-dessus de lui quand il entend les bruits de la pluie qui commence à s’écraser contre les vitres et s’il n’en a pas encore le bruit, il voit qu’il éclaire traverse le ciel. Holden observe les enfants et ça rassure en voyant qu’aucun des enfants ne semble avoir remarqué. Et c’est tant mieux, ils sont déjà suffisamment apeurés comme ça pour ne pas leur rajouter un orage. Grant gigote un peu dans ses bras et il baisse le regard sur lui alors qu’il se retourne simplement, posant son dos contre le torse de son père. Ce dernier en profite alors pour planter un baiser sur le haut de sa chevelure blonde. Il y a une vague de sursaut lorsque qu’un bruit de verre qui éclate se fait entendre plus loin dans l’école. Holden fronce les sourcils tout en se redressant vivement. Certains enfants se mettent à chouhiner plus qu’à pleurer, la peur prenant le dessus sur eux. Quoi de plus normal à trois ans après tout. Il baisse une nouvelle fois le regard sur son fils et remarque qu’il s’est simplement serré contre lui, enfouissant son visage de moitié contre sa poitrine. Holden ce dit que s’il a peur, il se maîtrise plutôt bien et ça rend le père qu’il est fier de son petit bonhomme. La voix d’un homme qu’il connaît plutôt bien pour l’avoir entendu toute une nuit raisonne et il regarde vivement en direction du pompier qui a fait irruption dans la pièce à visage découvert. Logan ? Voilà un détail qu’il ne lui avait pas confié durant leur longue nuit de discussion. Chaque petit groupe devenu individuel se lève du sol pour se masser proche du pompier et Holden en fait de même, gardant Grant dans ses bras, parce qu’il sera plus facile de sortir d’ici en le portant plutôt qu’en le faisant marcher. C’est à ce moment précis qu’il remarque qu’une fillette est seul et que la plutôt des bras des adultes sont occupés. Il s’approche d’elle et se penche pour se mettre à son niveau. « Coucou toi, moi, c’est Holden, le papa de Grant, ça te dis de venir avec moi pour sortir d’ici ? » Qu’il lui demande pendant que la distribution des quelques masques à oxygène se fasse. Logan s’approche enfin d’eux et s’étonne de le voir là. Ce qui fait sourire Holden. « Logan. » Qu’il affirme en prenant la fillette dans son autre bras tandis que le pompier s’occupe à mettre le masque sur le nez de son fils. « Couvre ta bouche et ton nez avec ton gilet ou alors respire dans ma veste, d’accords ? » Qu’il dit doucement à la fillette avant de s’aventurer à son tour dans le couloir, suivant le mouvement Logan fermant la marche derrière lui.

C’est comme s’il pouvait respirer à nouveau une fois qu’ils sont dehors. Il n’avait pas remarqué à quel point la fumée s’était introduite dans l’école, rendant la respiration plus difficile. Il avait l’impression d’être libéré d’un poids à présent et respirait à pleins poumons. Même si la pluie était en train de leur tomber dessus à grosses gouttes. Holden tourne son visage humide de pluie en direction de Logan lorsqu’il demande si cela va. Le père tente d’abord de regarder son enfant, qui hoche affirmativement contre sa poitrine ou il s’est lové avant de regarder la fillette qui elle s’est mise contre son épaule. Les deux enfants affirmant que lui, le brun regarde à nouveau le pompier, souriant doucement. « Oui merci. » Qu’il dit en s’avançant vers le reste de l’équipe de secours, confiant enfin la fillette à leur maîtresse qui le remercie en le gratifiant d’un grand sourire. Il garde Grant contre lui et bouge de sorte à pouvoir rabattre les pans de sa veste sur lui afin de le protéger un peu plus de la pluie et qu’il n’attrape ainsi pas froid. Parce que le vent souffle et semble même se vouloir plus violent chaques secondes qui passe. Il se laisse guider par Logan, mettant toute sa confiance en lui. Comme si le fait de découvrir qu’il était aussi pompier l’avait fait monter d’un niveau en lui. Produisant un mélange de respect et d’admirations pour lui. « Alors comme ça, tu es aussi pompier. » Qu’il lui dit, alors qu’il le fait s’asseoir sur le rebord d’un des camions. Il met Grant sur ses genoux, lui retirant délicatement le masque à oxygène qu’il a toujours sur le visage et le tend à Logan. Holden dégage le visage de son fil alors que ses cheveux lui collent au front à cause de la pluie, père et fils se regardant droit dans les yeux l’un et l’autre. Avant que leur attention ne soit tourner vers Logan, qui répond à l’affirmation de Holden.
code by exordium.





--- happiness
i was there, in a life i've always wanted.


Dernière édition par Holden Roth le Ven 14 Juin - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Logan Pierce
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 10/03/2018
›› Commérages : 229
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dacre Montgomery
Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) Vide

Re: Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) ✻ ( Ven 14 Juin - 15:17 )

pleasant discovery of blackout ✻✻✻ Logan aime l'adrénaline. Le problème, c'est qu'il joue souvent avec le feu et cette dernière. C'est juste plus fort que lui. Il ne peut imaginer sa vie sans être pompier, sans porter cet uniforme, sans aider des personnes en danger. Le problème, c'est qu'il fait pire que mieux, le Pierce. Son coeur va finir par ne plus supporter la pression et le trop d'adrénaline. Il va s'arrêter, comme il l'a déjà fait deux fois durant son adolescence. Il le sait. Il est même le seul à le savoir avec le docteur qu'il a payé pour voiler son jugement. Quoi qu'il en soit, quand il entend l'alarme, il ne cherche pas à savoir si se sera le dernier jour de sa vie, ou s'il va finir à l'hôpital parce qu'il sera incapable de respirer, il part à l'action. Et dans un sens, heureusement qu'il ne réfléchit pas trop et qu'il agit. Le problème se trouve dans l'école de la ville. Quelques personnes sont coincées à l'intérieur mais tout devrait bien se passer pour elles. Logan distribue ses masques à oxygène et fait de son mieux pour guider tout le monde vers la sortie. Une fois fait, il peut retirer son casque et observer les dégâts. De là où il se trouve, il n'y a rien. Le feu semble avoir été maîtrisé. Bien. Le chef de service lui demande d'aider les possibles blessés. Il se dirige manuellement vers la seule personne qu'il connaisse : Holden, lui demandant s'il va bien. La réponse le soulage d'un poids, comme si la possibilité de voir le brun dans une mauvaise situation l'aurait rendu aigri et mécontent. « Alors comme ça, tu es aussi pompier. » Mhm ? Logan arrête d'observer le ciel pendant un instant pour se re-concentrer sur Holden qui tient toujours un petit garçon dans ses bras. « Pompier volontaire depuis plusieurs années maintenant. » C'était toujours une fierté pour lui. Son rêve. « Ca m'occupe d'une bonne façon. » C'est pas comme au café, où il a des bas et des hauts. Avec les pompiers, il faut toujours être bien éveillé, toujours prêt. Ca lui permet de rester dynamique. « Ca va toi, bonhomme ? » qu'il finit tout de même par demander à l'enfant, qui reste caché dans le cou d'Holden. « C'est ... ? » son filleul ? Son neveu ? A vrai dire, il n'imagine pas que se soit son propre enfant. « On devrait décaler un peu. » Logan, il voit l'arbre derrière Holden qui tangue beaucoup et ça l'inquiète. Il pose sa main sur le bras du brun et le pousse, peut-être de façon trop précipité sur le côté. « J'ai un mauvais pressentiment. » qu'il finit par annoncer, lentement, à voix-basse. C'était plus pour lui-même que pour les autres. « On va aller sous le porche là-bas. Vous serez à l'abris. Je vais aller vous chercher des couverture chauffante. » Logan les suit de près, regardant à droite et à gauche. Le vent se soulève de plus en plus. Le ciel est sombre, menaçant. L'électricité ne semble pas être revenu. « Oh merde. » Le fameux arbre qui penchait dangereusement est clairement entrain de tomber ... Droit vers eux. Logan pose directement ses deux mains dans le dos du père de famille et le pousse vers l'avant. Le timing est juste mais il a le temps de sauter sur le côté avant que le tronc ne le brise en mille morceaux. « Holden ? » Difficilement, il arrive à se frayer un chemin parmi les branches. Par chance, ce n'est que le haut de l'arbre et ces dernières ne sont pas très grosses. Elles ont juste réussies à lui lacérer un peu la peau du visage et des mains. « Faut qu'on bouge, vite. » L'arbre a pris avec lui une ligne électrique. Elle risque de se briser bientôt et de provoquer une électrocution, surtout à cause de la pluie. « Viens là, toi. » Il prend le gamin dans ses bras et le colle à lui, puis, il se dépêche de le déposer dans un endroit à l'abri de tout : du vent, de l'arbre, de la pluie mais aussi d'un risque certain. « Prend ma main ! » Logan revient vers Holden, lui tend la main et le tire vers lui. Puis, ils se dirigent vers l'endroit sûr. Le pompier prend son talkie et tente de prévenir ses camarades du risque mais ce dernier ne veut pas fonctionner. « On est coincé ici pendant un petit moment je crois. Je suis désolé. » Il ne voulait pas prendre le risque de sortir et de mourir électrocuter.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


I've made mistakes ♒︎ Baby, ain't no body gonna love me like the way you do and you ain't never gonna find a love like mine. Tell me what can I do to make it up to you? 'Cause what we got's too good to say goodbye, goodbye

image host
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) Vide

Re: Pleasant discovery of blackout (ft. Logan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Pleasant discovery of blackout (ft. Logan)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific Academy School
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération