I love you present tense (sasher) +18

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1302
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
I love you present tense (sasher) +18 Vide

I love you present tense (sasher) +18 ✻ ( Jeu 2 Mai - 22:45 )

I love you present tense
Sarah & Asher

Asher s'agit dans son sommeil, panique lorsqu'un lapin géant cherche à le dévorer tout cru. Le garçon panique et court aussi vite qu'il le peut, sans trop savoir où il va. À chaque fois qu'il regarde derrière lui, le lapin devient fou et accélère la cadence. Asher, il n'a pas envie de se faire engloutir par un lapin géant. Alors lui aussi, accélère le pas. Sauf qu'il trébuche sur un œuf, et il n'a pas le temps de se relever qu'il sent quelque chose s'accrocher à ses jambes. À ce moment-là, tout devient noir. Asher se réveille en sursaut, se redresse en position assise sous le coup de la panique. Son cœur bat si fort qu'il jurerait en entendre les palpitations. Il s'empresse d'allumer la lampe et jette un œil à côté de lui. Sarah reste imperturbable. Le garçon reste un long moment assis dans le lit et tente de calmer son rythme cardiaque. Il essaye aussi de comprendre le but de ce cauchemar. Pourquoi est-ce qu'un lapin géant tenterait-il de le manger ? Asher pousse la réflexion au plus loin, puis en vient à se rendre compte du drame : ils ont oublié Pâques. Son subconscient essaye sans doute de lui faire passer un message. Pour le coup, Asher se sent confus. Il attrape son portable, puis soupire quand il constate que son réveil sonne dans moins d'une heure. Ça l'attriste, cette affaire. Et il n'a pas envie de se rendormir sous peine de se faire courser par un affreux lapin. À moins qu'il aille chasser des œufs. Peut-être que le lapin le laissera tranquille, après ça. Il hésite deux secondes, pour finalement se résoudre à sortir du lit. Il prend le temps de laisser un mot à Sarah. Il n'a pas envie qu'elle le croit disparu au moment où elle se réveillera. De sa plus belle écriture, il explique qu'il est parti chasser des œufs chez le voisin. Peut-être que le voisin aussi, a oublié de célébrer Pâques. Asher enfile un pantalon de survêtement, un t-shirt sale et sa veste du dimanche. Deux minutes plus tard, il grimpe par-dessus la haie du voisin pour s'introduire dans le jardin. Et juste comme ça, il commence à chercher des œufs en chocolat en éclairant le sol à l'aide de son portable. Mais il ne trouve pas d'œufs, Asher. On ne peut pas dire qu'il en soit étonné. Alors à défaut d'avoir des œufs en chocolat, il part à le recherche de vrais œufs. « Salut les poupoules. » Qu'il fait en ouvrant la porte du poulailler. « C'est que vous êtes radieuses aujourd'hui. » Asher discute avec les poules et se rapproche de l'endroit où elles couvent leurs œufs. Il manque de se faire attaquer, mais il résiste. Il arrive à choper trois œufs. Il aurait bien voulu en attraper plus, sauf que l'envie d'uriner le prend par surprise et comme il n'est pas hyper serein à l'idée de déballer son matériel dans la nature, il se contente de ses trois œufs. Fier comme un paon, il sort du poulailler après avoir glisser les œufs dans les poches de sa veste. Asher sautille sur place pour réprimer son envie de faire pipi, bataille durement avec la porte du poulailler qui refuse de correctement se fermer. Puis il éternue, sans doute à cause de l'air trop frais, et il n'arrive plus à se retenir. Asher commence à se faire pipi dessus et doit bien vite libérer son engin pour ne pas se faire complètement dessus. Mais il a quand même honte de l'avoir fait à moitié. « OLALA... » Qu'il dit en rentrant chez lui, bredouille. Au moins, il a eu des œufs. Quand il rentre, la lumière du couloir est allumé et il entend l'eau de la douche qui coule. Asher balance les œufs sur le canapé en priant pour qu'ils ne finissent pas en omelette, et il rejoint Sarah dans la douche. « J'ai pas trouvé d'œufs de Pâques. Mais j'ai trouvé des œufs de poule. » Il annonce ça sans émotion particulière, tout en se déshabillant à la hâte. « Et oui, je me suis fait pipi dessus. S'il te plait Sarah, ne pose pas de question. C'est assez douloureux comme ça. Aime-moi comme je suis. » Il finit par rejoindre la rouquine sous le jet d'eau chaude. Asher ne se fait pas prier pour se coller à elle, ses mains se glissant sur ses hanches. « Bonjour. » Histoire d'être un minimum poli. Il dépose un long baiser sur sa bouche, plein d'envie.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.


Dernière édition par Asher James le Mar 21 Mai - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Sarah Miller
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 912
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon ∞ Julia Wells ∞ Pio Esposito ∞ Martin Palmer ∞ Emmy Nelson-Riley ∞ Oscar Pierce ∞ Declan Pryce ∞ Dan Fumero
I love you present tense (sasher) +18 Vide

Re: I love you present tense (sasher) +18 ✻ ( Dim 5 Mai - 9:44 )












Reprendre le boulot m’avait fait un bien fou, pouvoir me sentir à nouveau utile et avoir une réelle raison de me lever le matin c’était génial. Pourtant malgré cette envie, je n’avais pas encore retrouvé mon rythme habituel et le réveil me faisait toujours mal et je devais avouer que j’avais prise la mauvaise habitude d’Asher de mettre plusieurs réveil différent. Aujourd’hui ne faisait pas exception et à la première sonnerie, je l’éteignais et je me retournais dans le lit à le recherche du corps d’Asher pour un supplément de chaleur et de tendresse, mais étrangement en passant la main à mes côtés je ne rencontrais que du vide. Je bougeais également ma jambe, mais non toujours le vide alors cette fois j’ouvrais réellement les yeux. Asher s’était donc levé avant moi et était déjà parti au boulot ? Cela me semblait surréaliste, mais il avait eu la délicatesse de me laisser un petit mot d’amour. Enfin en le lisant je ne sais plus quoi penser. Est ce qu’il se passerai un jour dans nos vie sans que je ne sois étonné par cet homme ? Je ne pensais pas et cela me faisait sourire. Qu’est ce qui avait bien pu le décider à aller chercher des œufs de Pâques dans le jardin des voisins ? Surtout que Pâques était passé depuis un petit moment maintenant.
Si pendant quelques secondes j’essayais de trouver une explication à tout cela, je finissais par abandonner, parce que jamais on ne pourra comprendre la logique d’Asher, il agissait sur le moment sans se poser de question. Le deuxième réveil que j’avais mis venait de me sortir de mes pensées et cette fois je ne pouvais plus reculer le moment où j’irai sous la douche. Non sans quelques frissons j’arrivais à quitter le confort de notre lit et je filais rapidement sous la douche. J’allumais l’eau avant d’y faire mon entrée pour être sûre d’avoir une douche bien chaude et j’en profitais pour me déshabiller. J’hésitais deux secondes pour mes cheveux, mais non, j’avais envie d’être tout entière sous le jet d’eau. Ce n’était pas très écologique, mais avant de me laver les cheveux je restais de longue minutes sous le jet brûlant. C’était le moment où je me sentais pleinement relaxée, où rien ne pouvait venir me perturber.
J’avais presque fini de prendre ma douche, quand j’entendais Asher faire son entrée dans la salle de bain. Je voulais sortir de la douche, mais voyant Asher enlever ses vêtements un à un, il avait dans l’idée de me rejoindre et je me sentirais fort égoïste et méchante de partir sans l’attendre. « J'ai pas trouvé d'œufs de Pâques. Mais j'ai trouvé des œufs de poule. » Je ne savais pas si Asher était déçu ou pas, mais je dirais que non. « On va pouvoir se faire une omelette pour le petit déjeuné » Même s’il les avait volé aux voisins et que ce n’était pas très urbain de sa part, ce n’était que des œufs, il n’allait sûrement pas faire un dépôt de plainte pour vol. « Et oui, je me suis fait pipi dessus. S'il te plait Sarah, ne pose pas de question. C'est assez douloureux comme ça. Aime-moi comme je suis. » Je m’arrêtais deux secondes pour être sûr d’avoir bien compris ce qu’il m’avait dit, mais donc oui Asher s’était fait pipi dessus et je me mettais la main devant la bouche pour ne pas rigoler ouvertement. « La jour où tu deviendras vraiment impotent, j’irai moi-même t’acheter des couches » Peut-être même que j’irai jusqu’à lui changer. Une belle preuve d’amour à mon sens, mais heureusement on avait encore le temps et avant que ça n’arrive je préférais savourer le contact de sa peau contre la mienne. « Bonjour. » Je répondais à son baiser avec autant d’envie, me pressant un peu plus contre lui. « Tu sais que ce n’est pas sérieux et qu’on va être en retard » Parce que son baiser était rempli de promesse, tout comme le ton de sa voix et je ne résistais jamais longtemps à ses avances. « On devrait faire ce genre de réveil beaucoup plus souvent » Je souriais contre ses lèvres, mes mains partant déjà à la découverte de son corps que je connaissais par coeur. J’étais prêt à me laisser envahir par le plaisir. Tant pis pour le retard, les excuses étaient faite pour s’en servir.




lumos maxima


† we're not broken just bent.


I love you present tense (sasher) +18 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1302
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
I love you present tense (sasher) +18 Vide

Re: I love you present tense (sasher) +18 ✻ ( Mar 21 Mai - 21:53 )

I love you present tense
Sarah & Asher

La vie d’Asher se résume plus ou moins à une succession d’événements insensés. La plupart du temps, il ne comprend même pas comment il fait pour se retrouver dans telle ou telle situation. Il faut dire qu’il ne cherche pas non plus à comprendre. Asher accepte son existence telle qu’elle est, sans trop se poser de questions. S’il avait pour habitude de s’interroger, ça se saurait. Et Sarah, elle ne le connaît que trop bien. Quand le jeune homme entre dans la salle de bain en déclarant n’avoir trouvé que des oeufs de poule, la rouquine ne lui pose pas la moindre question. Comme si, finalement, tout était parfaitement normal. « Oui. C’est vrai. C’était mon plan, d’ailleurs. Des fois je me dis que t’as vraiment de la chance de m’avoir comme copain. Les hommes qui vont chasser des oeufs de poule avant même que le soleil ne soit levé, c’est rare. J’espère que tu te rends compte d’à quel point je suis une perle rare. » Qu’il dit, à la limite de bomber son torse. Il y a beaucoup de choses qu’Asher pourrait faire pour Sarah. Il l’aime tellement qu’il pourrait lui chanter en permanence la chanson de Bruno Mars, celle où il dit qu’il serait prêt à passer sous un train par amour pour l’élu(e) de son cœur. Mais pour le coup, son exploration matinale n’avait rien à voir avec un quelconque plan de séduction. Il en avait juste envie. Pourtant, il aime bien faire croire à Sarah que la préparation d’une omelette était son idée initiale, même s’il sait qu’elle ne le croira jamais. En attendant, avant de remplir son estomac, Asher ressent le besoin urgent de se laver. Il se sent sale et ça, c’est probablement parce qu’il s’est à moitié uriner dessus. Lui qui se laisse rarement atteindre par le sentiment de honte se retrouve quand même dans l’embarras. Il soupire quand il voit le regard moqueur de Sarah se braquer sur lui. Est-ce qu’il se sent vexé ? Oui, un peu. « Ça va, t’as encore de la marge. Enfin j’espère. » Il n’a pas envie de devenir impotent, Asher. Il a encore moins envie de devoir porter des couches. « Si tu veux tout savoir, j’ai juste éternué et j’ai rien su faire. Les vannes se sont ouvertes. » Il lâche un nouveau soupire, retire les derniers vêtements qu’il lui reste, et rejoint rapidement sa petite-amie sous la douche. Le corps de Sarah contre le sien en plus de l’eau chaude qui coule sur son corps le réchauffent intégralement à une vitesse fulgurante. Ça réveille en lui une puissante envie de faire l’amour, mais il parvient partiellement à retenir sa précipitation. Il embrasse Sarah dans un premier temps, avec un minimum de douceur. Pourtant, ça se voit qu’il a envie d’elle. Son corps se colle presque instinctivement à celui de la jeune femme, réagit instantanément à ce simple contact physique. Ses mains, quant à elle, glissent naturellement le long de ses hanches. « Qui n’est pas sérieux ? Qui va être en retard ? » Qu’il demande en souriant, avant d’attraper délicatement la lèvre inférieure de Sarah entre ses dents. Il y a une certaine contradiction entre ce que dit Sarah et ce qu’elle fait. Asher sourit, laissant ses mains agripper ses fesses avec fermeté. « On devrait même le faire tous les jours. » Renchérit-il, alors que ses lèvres embrasse le coin de ses lèvres. Il appuie son bassin contre celui de Sarah, émet un léger soupir quand il sent cette vague de plaisir mélangée à l’envie le saisir. Il remonte ses mains le long du corps de la rouquine, caresse sa poitrine avec lenteur puis saisit son visage. Asher dépose un baiser rempli de douceur sur le bout de ses lèvres, pour finalement l’embrasser franchement. Tout pendant ce temps, son cœur s’emballe. Il bat si fort contre sa poitrine qu’il jurerait pouvoir entendre distinctement les battements. Bientôt, il passe ses mains dans le dos de Sarah et descend jusque derrière ses cuisses pour la soulever délicatement du sol. Asher fait durer le plaisir encore un peu, simplement en faisant glisser son entrejambe contre l’intimité de Sarah. Et lorsqu’il ne tient plus, il finit par se fondre en elle lentement, appréciant chacune des sensations que cette union lui procure.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Sarah Miller
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 912
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Meghann Fahy
›› Schizophrénie : Paul McMahon ∞ Julia Wells ∞ Pio Esposito ∞ Martin Palmer ∞ Emmy Nelson-Riley ∞ Oscar Pierce ∞ Declan Pryce ∞ Dan Fumero
I love you present tense (sasher) +18 Vide

Re: I love you present tense (sasher) +18 ✻ ( Dim 26 Mai - 20:22 )












Connaissant Asher et son horreur des réveils, j’aurai pu me poser des questions en ne le trouvant pas dans le lit, mais j’avais appris a ne plus me poser de questions quand il s’agissait de mon petit ami si merveilleux et j’allais directement sous la douche. Tout comme cela ne me perturbait pas qu’il puisse aller chercher des œufs chez le voisin. J’aurai pu m’énerver, lui dire que c’était une chose qui ne se faisait pas, mais à quoi bon ? Cela me faisait juste rire et j’avais surtout en tête l’idée d’une excellente omelette. Je ne le contredisais même pas quand il disait que c’était son but, qu’il était le petit ami parfait. Je savais que c’était faux, qu’il avait agit par spontanéité, mais effectivement à mes yeux il était le petit ami parfait, même s’il s’était fait pipi dessus cette nuit pendant sa chasse. Mais il n’avait pas à s’inquiéter, si jamais il devenait impotent alors il pouvait compter sur moi. Je l’aimais tellement que j’étais prête à changer ses couches quand le moment viendrait. « Ça va, t’as encore de la marge. Enfin j’espère. » Je l’espérais bien oui, même si je tenait prête pour ce genre d’éventualité je ne l’étais pas actuellement. « Au moins 60 ans » Si j’étais sympa, parce que après on savait pas. Je connaissais pas les antécédents de sa famille. « Si tu veux tout savoir, j’ai juste éternué et j’ai rien su faire. Les vannes se sont ouvertes. » Est ce que je pouvais vraiment lui jeter la pierre ? Bien sur que non, cela était arrivé au moins une fois à chaque personne sur cette terre. « Je t’aime quand même, et si ça peut te rassurer j’ai déjà du faire face à ce soucis » Tout comme cette envie subite de faire pipi une fois qu’on entrait sous la douche. Mais avec la présence d’Asher, mon corps pensait à tout sauf à faire pipi. Mon corps réagissait instinctivement à la présence d’Asher et je savais que ce n’était pas bien, je savais qu’on allait être en retard, mais c’était plus fort que moi. « Qui n’est pas sérieux ? Qui va être en retard ? » Je ne savais plus, mon cerveau ne répondait plus et je me collais toujours plus à lui répondant aux moindres de ses gestes, de ces caresses. La seule chose qui me semblait logique, c’était de faire des réveils musculaires et sportives de la sorte beaucoup plus souvent. Cela ne pouvait être que bénéfique. « On devrait même le faire tous les jours. » Les lèvres contre les siennes j’essayais de lui répondre par la positive, mais mon corps le faisait à ma place. Je laissais Asher faire, je faisais glisser mes mains sur son dos, sur toutes les parties de son corps qui m’était accessible. Il jouait avec moi et je n’étais qu’une vague de plaisir entre ses bras. « S’il te plait... » Je le suppliais de ne plus me faire attendre plus longtemps. Je le suppliais de mettre fin à mon supplice et après me faire languir un peu, il répondait à mon désir. Je ne savais pas si c’était l’effet de l’eau chaude, si c’était la simple présence d’Asher, ou peut-être un mélange des deux, mais je me sentais complètement en feu, j’avais l’impression que le moindre contact avec Asher m’enflammait encore plus et je me retrouvais pantelante entre ses bras après plusieurs minutes. Je n’avais pas imaginé commencé la journée comme ça, mais j’en étais la plus heureuse et je n’avais pas envie de quitter le confort et la chaleur de ses bras « Tu arrives toujours à me laisser sans voix » Même si quelques minutes plus tôt on entendait que moi et bien malgré moi et après un dernier baiser passionné, je me détachais d’Asher. « Tu vaux tout les retards du monde » Si on faisait ça tous les matins, alors je signais directement pour être en retard à chaque fois. Et parce que j’étais la plus propre de nous deux, et sûrement la plus en retard, il fallait vraiment que je parte, seulement je n’arrivais pas à sortir de la douche. A croire qu’Asher m’avait vidé de toute mon énergie. « Tu peux m’ouvrir la porte, j’y arrive pas » J’étais vraiment pas douée quand je m’y mettais, à croire que ma maladresse n’avait pas assez fait parler d’elle ces derniers temps.



lumos maxima


† we're not broken just bent.


I love you present tense (sasher) +18 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Asher James
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 1302
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Brane Malone ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
I love you present tense (sasher) +18 Vide

Re: I love you present tense (sasher) +18 ✻ ( Dim 16 Juin - 14:48 )

I love you present tense
Sarah & Asher

Avouer à Sarah de si bon matin qu’il s’est uriné dessus après avoir éternué, ce n’est pas bien glorieux. Mais c’est la vérité et Asher, il l’accepte sans rechigner. Il n’est pas impotent, juste un peu bête. Alors il espère que Sarah l’aimera malgré tout, parce qu’il se sentirait affreusement triste si elle arrêtait de l’aimer pour cette histoire. Elle le rassure instantanément, lui arrache un grand sourire d’homme heureux. « Merci. Ça me rassure de savoir que je suis pas le seul à qui ça arrive. » Et sans doute qu’en plus de Sarah et Asher, d’autres ont déjà eu l’occasion de vivre cette très mauvaise expérience. Le garçon se déshabille complètement pour rejoindre Sarah sous la douche, et le simple fait de sentir son corps tout contre le sien éveille en lui une puissante envie de faire l’amour. C’est presque immédiat, avec Sarah. Il n’a jamais besoin de beaucoup pour que l’envie prenne possession de son corps. Sauf si on l’oblige à devoir choisir entre Sarah et un buffet gratuit. Dans ce cas-là, Asher choisira toujours le buffet. La nourriture occupe une place trop importante dans la vie du garçon, il faut le savoir. Pour ce matin, Sarah a la chance. Il ne pense à rien d’autre qu’à son corps à elle. Sarah proteste, plus par principe qu’autre chose. Rien qu’au son de sa voix, Asher comprend qu’elle a au moins autant envie que lui de faire l’amour. Ce n’est pas tous les jours qu’ils ont l’occasion de se retrouver sous la douche dès le matin. Habituellement, Asher a bien trop la flemme de sortir du lit. Même s’il aimerait instaurer un rituel entre eux, il sait que ce n’est pas possible. Donc pour une fois qu’ils peuvent profiter l’un de l’autre avant d’entamer une longue et dure journée de travail, ils devraient le faire sans se poser de question. Asher mordille la lèvre inférieure de la jeune femme avec amusement, avant de finalement répondre à sa demande. Comme à chaque fois qu’il est avec Sarah, il a l’impression d’être transporté dans un univers parallèle. Il n’écoute rien d’autre que les battements de son propre coeur, tout en s’appliquant à satisfaire le moindre des désirs de Sarah. Il finit par ralentir la cadence quand il sent qu’ils atteignent tous les deux le point de non-retour. Asher ferme les yeux et enfouit son visage dans le cou de la rouquine, le temps pour lui de retrouver son souffle. « T’avais pourtant beaucoup de voix, y’a deux secondes, » qu’il réplique, un sourire taquin accroché au coin de ses lèvres. Le baiser qu’elle lui offre ensuite lui donnerait presque envie de lancer le second round. Mais elle la ramène bien vite à la réalité, d’où son air un peu déçu. Ça gonfle quand même son égo de fierté de savoir qu’il vaut tous les retards du monde. « On peut être encore plus en retard, si tu veux. Histoire d’être sûr que j’en vaux la peine. » Sa proposition semble n’avoir aucun effet sur Sarah, qui se détache bien vite de lui pour retourner dans la vraie vie. Lui, il choisit de rester un peu plus longtemps sous la douche. Il se retourne, sourcils froncés, quand elle dit ne pas pouvoir ouvrir la porte. « Oh wow, je savais pas que le sexe t’épuisait autant, » s’exclame-t-il, avec une pointe de moquerie dans la voix. Il passe une main sur son visage et essaye à son tour d’ouvrir la porte. Bien vite, il constate que celle-ci semble effectivement bloquée. « Ah. Je me suis moqué trop vite. » Il force un peu, sans réussir à l’ouvrir. Au lieu de paniquer, il se met à rire. C’est qu’il trouve ça sacrément drôle, d’être coincé avec Sarah sous la douche. « Bon bah, je sais pas. Je crois que l’humanité veut absolument qu’on fabrique un bébé. » Il lui fait sa célèbre dans des sourcils, pas plus inquiet que ça à l’idée de passer la journée sous la douche. L’air de rien, il attrape la bouteille de shampoing, en déverse un peu dans sa main et commence à se laver les cheveux avec énergie. Il pousse même la chansonnette, Asher. Il se donne à fond sur Bad Romance, avant de retrouver un semblant de sérieux deux secondes plus tard. « Par contre, ça va nous coûter cher en eau cette affaire. En plus, je crois qu’elle commence à devenir froide. On doit faire quoi ? On peut même pas appeler les pompiers ! De toute façon, je suis pas prêt à ce qu’un homme plus beau que moi te voit toute nue. Je suis pas prêt, Sarah. » C’est qu’il commence enfin à réaliser qu’ils ne peuvent pas rester éternellement bloqués dans cette douche. « On va mourir de faim, à un moment. » Et ça, dans le fond, c’est ce qui l’angoisse le plus.
✻✻✻
CODES ©️️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


I love you present tense (sasher) +18 Vide

Re: I love you present tense (sasher) +18 ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I love you present tense (sasher) +18

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération