Shooting for the stars when I couldn't make a killing ♒︎ lilou

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Freedom Stadium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Lou Perkins
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 16/02/2018
›› Commérages : 316
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Selena Queen Gomez
Shooting for the stars when I couldn't make a killing ♒︎ lilou Vide

Shooting for the stars when I couldn't make a killing ♒︎ lilou ✻ ( Lun 13 Mai - 16:37 )

Shooting for the stars when I couldn't make a killing ✻✻✻ Lou, elle est fâchée. Comme bien souvent, ces derniers temps. Mais c'est qu'elle avait prévu de faire autre chose de son samedi soir. Aller passer du bon temps avec Nova, par exemple. Profiter de l'appartement pour allumer la télé, mettre netflix et s'amuser comme elles le font si bien, avec si peu. Malheureusement, son école de danse a décider d'élargir ses projets. Pour fêter la première place au placement de l'équipe de football américain de Cap Harbor, ils ont accepté d'utiliser les étudiants de danse pour animer l'entracte. Si Lou pensait que le directeur demanderait des bénévoles pour participer à une telle activité, elle s'était mis le doigt dans l’œil. C'était finalement passer dans les épreuves finales et tous les danseurs et danseuses doivent y participer. Bordel de merde. Examens signifiaient encore plus d'entrainement et beaucoup moins de temps libre. Lou n'est donc plus regardante de grand chose depuis fin mars. Elle est moins active sur les réseaux sociaux, elle passe moins de temps avec Adrian et fait en sorte de maintenir sa relation, plus ou moins officielle, à flot avec Nova. Bref. Lou lace ses baskets et attrape ses pompons. Elle rejoins son groupe et s'échauffe les muscles. Cou, poignets, chevilles, dos. Elle va même jusqu'à faire le grand écart pour être sûr et certaine de ne pas se blesser. Elle entends les spectateurs crier, le présentateur annoncer la pose. C'est à eux ! Elle entre sur le terrain, pompons bleu et blanc virevoltant partout. La musique résonne et elle danse. Lou ne pense pas aux personnes qui la regarde, aux personnes qui filment. Elle danse comme si c'était les derniers pas qu'elle pourrait faire de sa vie. Elle saute, aussi. Elle se fait même mal à la cheville mais Lou, elle s'en rend pas compte tout de suite. Elle rigole avec ses potes, boit même un verre de mojito. Elle grimace plus d'une fois en se dirigeant vers le fast-food présent dans le stade. Des nuggets et frites englouties, elle se remet en route pour partir. Elle envoie un SMS à Nova, savoir si elle peut toujours passer sur elle. La réponse est oui, parfait. Elle passe au-dessus de la douleur qui commence sérieusement à monter d'un cran. Elle voit les grilles commençaient à descendre. Elle arrive tout pile, elle ne devra pas aller jusqu'à la porte d'entrée. Mais, sans qu'elle ne comprenne grand chose, les grilles tombent d'un seul coup devant son nez et toutes les lumières s'éteignent en même temps. Elle a un moment de bug intense. « Qu'est-ce qu'il se passe ? » Elle regarde autour d'elle. Il fait presque nuit. « Eh oh ? » Elle a l'impression d'être seule au monde. Pas de lumière, pas de bruit. Elle aurait bien utilisé le flash de son téléphone, mais elle l'a laissé dans son sac de sport et bien qu'elle le porte sur son épaule, elle n'a pas le courage de chercher partout dedans. Elle attend donc, marchant à tâtons vers ce qu'elle pense être la sortie. Malheureusement, elle trébuche sur ce qu'il lui semble être une jambe. Elle finit à plat ventre sur le sol glacé. « Aïe ... » qu'elle souffle, en s'attrapant directement la cheville. « Pardon. Désolée. Je ne vous ai pas fait mal ? » Elle entend quelques bruits, puis elle se prend un flash en pleine gueule. Elle se dépêche de protéger ses yeux de sa main libre. « Ça, c'est de la lumière ! » qu'elle dit. Lou attend que la lumière baisse vers le sol pour pouvoir enfin regarder la personne qui lui fait fasse. « Liam ? » Ceci est une blague. « Je suis pas ici pour t'espionner ou pour foutre la merde dans ton couple ! » Elle cherche une tête proche du Washington mais rien, il semble seul. « Elle est pas là ta copine ? » qu'elle demande, surprise. Sa main continuant de masser sa cheville. « J'suis désolée pour la dernière fois, tu sais ... Je suppose que j'étais pas autant passé à autre chose que je voulais me le faire croire. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


Lightning and the thunder ♒︎ Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind © endlesslove.

image host
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Liam Washington
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


http://truelove-crackship.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 19/02/2018
›› Commérages : 197
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Joe Sexy Keery
›› Schizophrénie : rachel campbell (danielle panabaker) riley emerson-oakley (claire holt) ophelia rhodes (rebecca breeds) lissa valentine (dianna agron) mila matthews (nina dobrev) liv burrows (adelaide kane) lauren campbell (jessica alba) erin pierce (shantel vansanten) lily hastings (kiernan shipka)
Shooting for the stars when I couldn't make a killing ♒︎ lilou Vide

Re: Shooting for the stars when I couldn't make a killing ♒︎ lilou ✻ ( Jeu 30 Mai - 22:43 )



shooting for the stars when
i couldn't make a killing.
liam washington & lou perkins ※ lilou

“ You have replaced my nightmares with dreams, my worries with happiness, and my fears with love. ” ― IDK

Liam, il adore le sport et se rendre aux événements sportifs que la commune organise. A l'époque du lycée, il faisait même parti de l'équipe de Basket. Il en garde de très bon souvenirs, d'excellent même. Il se souvient d'être membre de cette équipe avait réussit à le maintenir sur les rails quand ses parents sont décédés. Et c'était également l'unique raison pour laquelle il continuait à avoir des bonnes notes afin de ne pas être virer de l'équipe. Ce soir ce n'est peut-être pas à une finale de NBA qu'il assiste, ni même à un match de basket tout court mais à un de football américain. Il est fier pour une fois le Washington d'être un habitant de la ville. L'équipe est en première place et qu'importe le résultat du match en question, ils seront champions quoi qu'il arrive. Autrement dit, c'est une raison de plus pour que Liam, Sebastian et Andrea fassent la fête. Le Washington, il s'est même habiller aux couleurs de la ville. Mit de la peinture de guerre comme il aime si bien l'appeler sur ses joues. Il a hâte de voir ce match, de crier de toutes ses forces et de râler auprès de l'arbitre parce que ça sera surement un con et que Liam doit râler après quelqu'un, sinon ça n'est pas Liam. L'homme apprécie d'autant plus que l’événement se passe en extérieur. Il n'aura pas besoin de se battre avec les anti-fumeurs, heureusement Joey n'est pas de la partie. Autrement dit Liam va pouvoir s'intoxiquer les poumons autant qu'il le souhaite.

C'est désormais certain, Liam ne va plus avoir de voix demain. Il a hurlé et défoncer au passages les oreilles de ses colocataires quand l'arbitre à refuser une passe. Cet homme il ne le connait ni d'Adam, ni d'Eve et pourtant Liam l'a insulter de tous les noms d'oiseaux imaginable. « Remboursé, remboursé ! » Sebastian finit par lui coller sa main contre sa bouche pour le faire taire. Puis Liam il se plaint beaucoup mais il n'a pas dépenser un centime pour sa place. Quand arrive enfin la mi-temps, Andrea et Sebastian décident d'aller au stand de nourriture. Liam passe sa commande, il veut une tonne de frites et tout ce qu'il y a de plus gras. Lui, il va aux toilettes, faire la vidange comme il vient de le dire. Le jeune homme en profite pour s'en griller une nouvelle, raison de plus pour fumer. Le chemin jusqu'au toilettes semble interminable et à vrai dire, Liam se demande s'il est réellement dans la bonne direction. On lui a pourtant indiquer que celles-ci se situent vers l'entrée. Il y est mais il n'y voit rien. Au fond, il hausse les épaules et décide qu'il n'a pas besoin d'avoir une cuvette devant ses yeux pour. Le plaisir d'être un homme. Liam ne comprend pas ce qu'il se passe, mais il fait tout noir d'un coup. En plus, alors qu'il vient tout juste de remonter sa braguette il sent quelque chose qui lui touche la cheville. Bordel c'est quoi ce truc ? « Aïe ... » Ce truc ça parle. Ouf c'est rassurant ! « Pardon. Désolée. Je ne vous ai pas fait mal ? » Cette voix lui dit vaguement quelque chose. Machinalement il sort son téléphone portable de sa poche, allume la lampe torche et le pointe sur la personne à terre. Lou ? Mais qu'est qu'elle fait ici ? Pourquoi fallait-il qu'il tombe sur elle ? Pourquoi ? « Ça, c'est de la lumière ! » Très perspicace la brune. « Liam ? » « Parait que c'est comme ça que je m'appelle. » En réalité c'est William mais personne ne l'appelle William. « Je suis pas ici pour t'espionner ou pour foutre la merde dans ton couple ! Elle est pas là ta copine ? » Donc Liam doit être rassuré ? Elle ne va pas lui sauter dessus cette fois ? « Nope, elle n'est pas là. Le football c'est pas trop son truc et je ne savais pas que c'était le tien. » Si elle lui annonce qu'elle s'y est mise après leur rupture, il pleure. « J'suis désolée pour la dernière fois, tu sais ... Je suppose que j'étais pas autant passé à autre chose que je voulais me le faire croire. » Oh, Liam il est surprit. Il ne s'attendait pas à des excuses de son ex petite-amie. « Si on pouvait garder ça entre nous, ça serait bien. » Il n'a pas spécialement envie que sa petite-amie actuelle l'apprenne même si ça ne représentait rien pour lui. « Tu n'es pas bien avec ta copine ? » Liam la questionne, ça le rend curieux cette affaire bien qu'il va réaliser que ça ne le regarde absolument pas. « Ça ne va pas ? » demande-t-il en la voyant toujours au sol en train de se masser la cheville. « Tu t'es fais mal en me tombant dessus ? » Liam trouverait ça gros qu'elle se soit casser quelque chose par sa faute mais avec Lou, il est prêt à tout. Le Washington descend d'un étage, enfin il pose juste un genou au sol déso il n'y a pas de demande en mariage dans l'air et regarde la brune. « Va peut-être falloir amputer. » Il grimace mais il est loin d'être sérieux, très loin. D'autant plus qu'il n'est pas médecin. « Mais pourquoi, il n'y a pas de lumière au fait ? » Non pas qu'il a peur du noir mais utiliser uniquement la lampe de son téléphone ça va consommer sa batterie.


baby, i know that you like me, you my future wifey. text me, call me, i need you in my life, all that, everyday I need ya and everytime i see ya my feelings get deeper. i miss ya, i miss ya.
Revenir en haut Aller en bas

Shooting for the stars when I couldn't make a killing ♒︎ lilou

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Freedom Stadium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération