From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma]

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 195
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Julia Wells ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero ≡ Tommy Abberline
From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] Vide

From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] ✻ ( Jeu 30 Mai - 10:34 )












En ce moment il se passait beaucoup trop de choses dans ma vie et je ne savais plus comment les gérer. J’étais dans un état d’euphorie tellement intense que je n’arrivais même pas à me rendre compte que j’avais rompu avec Camille, mais est ce que je l’avais vraiment fait ? Mon déménagement avait chamboulé tellement de choses, l’adoption aussi, que je ne savais plus, alors avant d’entrer dans ma nouvelle maison je me posais deux secondes pour faire le bilan de ma situation. Camille s’était montré jalouse pour la première fois et j’avais adoré ça, elle ne voulait pas que j’emménage avec Alma et j’avais détesté ça, on s’était disputé et je lui avais dit qu’elle n’avait pas son mot à dire. Vivre avec Alma et avoir un bébé alpaga avec elle c’était la chose la plus logique et censé que je pouvais faire de ma vie et je ne comprenais pas qu’elle ne comprenne pas. Tout ça pour me rendre compte que je n’avais pas vraiment rompu avec elle. On s’était juste quitté en mauvais terme, mais donc tout allait bien. J’irai la voir ce soir et on ferait l’amour et tout irait bien. Finalement tout allait bien dans ma vie j’étais heureux et j’entrais dans mon nouveau chez moi en criant « Almaaaaaaaaaaaaa, ton plus beau et meilleur colocataire est là » Colocataire qui venait allégrement de se prendre les pieds dans un carton et qui essayait tant bien que mal de ne pas tomber et ce n’était pas une gagné d’avance. Non, vraiment au moment où je pensais avoir repris mon équilibre, je tombais comme un gros tas sur le sol de la cuisine. « Alma je crois que je suis mort par ma faute, est ce que tu vois mon âme sortir de mon corps ? » Si c’était le cas, je comptais sur elle pour rattraper mon âme et la remettre de force dans mon corps, mais j’avais quand même l’impression d’aller bien. Avant de me relever, je tâtais toutes les parties de mon corps pour être sur de n’avoir rien de casser. Peut-être j’avais une commotion cérébrale, je savais pas, mais je me sentais en forme et surtout heureux parce qu’aujourd’hui j’étais officiellement le colocataire d’Alma. Je revenais de la mairie pour confirmer mon changement d’adresse et rien que cela me donnait la force et le courage de me lever pour prendre Alma dans mes bras et la faire tourner et parce que je commençais à me sentir mal, je la reposais. « J’ai enfin réussi à passer l’épreuve de la maison » Et autant dire que cela n’avait pas été facile. Parce que la madame avait essayait de me faire partir sans faire le changement parce que soit disant il me manquait un papier, mais ce n’était pas indiqué, alors je lui avais dit que je ne bougerais pas d’ici et que j’allais chanter et danser en attendant qu’elle fasse le nécessaire. Elle ne m’avait pas cru, jusqu’à ce que je commence à le faire, attirant tous les regards sur moi et finalement au bout de 5 minutes elle avait accéder à ma requête. « Je sais que je dois défaire la plupart de mes cartons aussi, mais je crois qu’on a plus urgent à faire » Comme monter mon lit par exemple, parce que pour l’instant il était toujours pièce détachée et donc pour l’instant Alma n’aurait d’autre choix que de me faire une place dans le sien. « Il faut qu’on s’occupe de tout pour l’arriver d’Alfie » On avait déjà un jardin, mais il fallait que ce soit tout beau pour lui, qu’il se sente à l’aise et aussi qu’il ai plein de jouets et de nourriture. « Alors j’ai dit Alfie, parce que c’est ce qui m’est passé par la tête en premier, mais c’est pas définitif, on peut en parler et choisir ensemble » Toute cette organisation me rendait joyeux et fous et j’avais l’impression que toute ces émotions allaient me faire exploser de l’intérieur. « Tu crois qu’il faut lui organiser un baptême ? Tu crois qu’Asher et Sarah seraient d’accord pour être Parrain et Marraine ? » Parce que dans ma tête je ne voyais pas d’autre parrain qu’Asher, pour la marraine c’était plus ouvert, mais en choisissant Sarah, ça leur ferait de l’exercice pour s’occuper d’un enfant avant qu’il en ai vraiment un.




lumos maxima


† ça va trop vite


From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] 8Ep6Ko6n_o


Dernière édition par Oscar Pierce le Sam 15 Juin - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Alma Worrell
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 05/06/2018
›› Commérages : 355
›› Pseudo : asgardian sophie
›› Célébrité : halston sage
›› Schizophrénie : ozzy ackerman (b. skarsgard), peter shacklebolt (a. taylor-johnson), misha castillo (a. de armas), nova hamilton, (o. holt), elijah livingston (j. mcavoy) et diego abberline (s.claflin)
From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] Vide

Re: From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] ✻ ( Ven 31 Mai - 18:58 )


Oscar & Alma

from the humble neighborhoods, we're takin' over the dance floor


Ce déménagement, il est arrivé dans la vie d'Alma comme une tâche de Jesus sur un mur pour les croyants qui attendent un signe divin. En somme, il est tombé parfaitement. Elle avait besoin de ça, d'un changement radical alors qu'elle avait l'impression que sa vie entière était en train de lui échapper. Elle a déconné Alma, elle a fait pas mal de conneries qu'elle regrette aujourd'hui. Mais à présent, elle se sent mieux. Elle a quitté son job aux cotés d'Owen pour se mêler à la foule de Greenpiece et espère avoir un peu plus d'impact sur l'environnement sans avoir à s'injecter encore plus de virus dans les veines. Elle s'est même mise à cuisiner, pour dire à quel point ce changement aura eu un impact sur sa vie. Mais tout ça, ce n'est en aucun cas grâce à elle et à sa capacité à se prendre en charge. Oh que non, si Alma avait dû faire face à sa solitude elle aurait très certainement fini par plonger encore plus loin que ce qu'elle a à peine effleuré. La blonde, elle est reconnaissante envers des personnes comme Sarah, Asher, Silas, et Oscar évidemment. Il mériterait même le trophée de la meilleure personne sur Terre tant il a fait beaucoup pour elle ces derniers temps, et certainement même sans s'en rendre. Il a remis les pendules à l'heure Oscar, a créé le soleil là où il faisait gris depuis trop longtemps. Elle s'est même remise à manger Alma alors qu'il y a encore à peine une semaine et demi, elle refusait toute nourriture qu'on tentait de lui faire avaler. Et dans cette maison avec jardin, encore remplie de cartons et où le soleil vient percer à travers les baies vitrées du salon, Alma se sent à la maison. Quand elle entend la porte s'ouvrir et la voix d'Oscar résonner dans les pièces encore vides de leur chez eux, un sourire vient étirer les lèvres de la demoiselle. Elle se tourne juste au moment où Oscar se prend les pieds dans le carton contenant les derniers ustensiles de cuisine et doit plaquer ses deux mains contre sa bouche pour ne pas rire. « T'es vraiment la personne la moins douée de tous les univers. » Parce qu'Alma, elle a toujours eu cette théorie bizarre qu'il existait plusieurs univers. Elle s'avance vers Oscar et lui tend une main pour l'aider à se relever. « Promis, si un jour ton âme essaie de se faire la malle, je la laisserai pas s'échapper. J'ai besoin de toi tout entier moi, pas d'une sorte de zombie sans émotion. » Elle glousse parce que d'imaginer Oscar sans émotion, ça revient à visualiser l'impossible. Une fois debout, il la prend dans ses bras et va même jusqu'à la soulever hors du sol. « Sérieux ? Donc c'est officiel ? On est enfin de vrais colocataires ! » s'exclame-t-elle alors qu'elle tangue un peu sur place après avoir été tournée dans tous les sens. Heureuse, Alma se met à rire tout en frappant dans ses mains comme une gamine de cinq ans. « Pour fêter ça, j'ai préparé des cookies, » annonce-t-elle d'un ton un peu trop fier, ses poings appuyés contre ses hanches. Elle se tourne vers le comptoir de la cuisine et s'empare d'un des énormes cookies qu'elle a préparé plus tôt dans la journée avant de le fourrer dans la bouche d'Oscar. « C'est l'essaie numéro deux, l'essai numéro un a explosé dans le four. » Elle ne peut pas devenir un cuisinière pro en seulement quelques jours non plus. Oscar vient à parler des cartons qu'il reste à défaire, ce qui la fait hocher la tête. « Ah mais moi aussi faudrait que je m'y mette, j'avais pas réalisé à quel point j'avais accumulé des objets inutiles en cinq ans de vie dans un appartement. » La suite de ses paroles intrigue Alma qui fronce légèrement les sourcils. Plus urgent à faire ? Oscar mentionne un certain Alfie ce qui, dans un premier temps, la rend encore plus confuse. Mais lorsqu'elle saisit, ses yeux se mettent à s'illuminer comme un réverbère en pleine nuit. « C'est génial Alfie, ça fait trop prénom mafieux mais soft. du coup maintenant je l'imagine avec un petit béret de la mafia, tu crois qu'il serait d'accord de porter un béret ? Et est-ce qu'on fait taille alpaga ? » Un millier de questions qui se précipitent dans sa tête alors que de son coté, Oscar se met à se questionner sur un possible baptême. Tous les deux ont vraiment l'air de parents déjà gaga de leur enfant. « Ah bah j'espère bien qu'ils seront d'accord ! Mais d'abord, je dois te montrer quelque chose. » Elle prend la main d'Oscar et l'emmène vers le jardin qu'ils rejoignent via la porte fenêtre. Dehors, Alma a planté une clôture avec porte intégrée dont elle est plutôt fière, et elle était impatiente que son coloc soit de retour pour lui montrer son travail. « Tadaaam ! T'en dis quoi ? » demande-t-elle en s'appuyant sur un des piquets de la clôture. Sauf qu'Alma, elle n'a jamais été douée en bricolage. Sous son poids, la barrière s'écroule toute entière sous son regard déconfit. « Heeen mais j'y ai passé plus de deux heures sur cette clôture, » gémit-elle, soudainement toute triste.


AVENGEDINCHAINS



My biggest mistake was thinking you could fix me. Only I can fix me. ☽ ≈ If love is setting a place at the table for someone who is never coming home, I think I'll pass.
Revenir en haut Aller en bas
After a while crocodile
Oscar Pierce
After a while crocodile


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 18/03/2018
›› Commérages : 195
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Matt McGorry
›› Schizophrénie : Paul McMahon ≡ Sarah Miller ≡ Julia Wells ≡ Pio Esposito ≡ Martin Palmer ≡ Emmy Nelson-Riley ≡ Declan Pryce ≡ Dan Fumero ≡ Tommy Abberline
From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] Vide

Re: From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] ✻ ( Sam 15 Juin - 17:06 )












En tant normal je n’étais pas une personne maladroite, j’arrivais à rester sur mes pieds et en position vertical, mais aujourd’hui quelqu’un avait placé un carton sur mon chemin. D’accord le quelqu’un en question c’était moi, mais ce n’était qu’un détail. Le plus important était de savoir si mon âme n’était pas en train de se faire la malle. Je ne voudrais pas mourir maintenant. « Promis, si un jour ton âme essaie de se faire la malle, je la laisserai pas s'échapper. J'ai besoin de toi tout entier moi, pas d'une sorte de zombie sans émotion. » Cette promesse me touchait au plus profond de mon coeur et j’essayais de visualiser les choses. « Mais tu crois pas que si on conservait mon corps en bon état, mon âme pourrait rester sur terre et du coup ça serait presque pareil. Mais je serais genre une personne sans substance » Cette idée demandait réflexion et un jour peut-être que je ferais des recherches, mais pour l’instant je préférais faire voler Alma dans la maison trop heureux de lui annoncer que j’avais enfin fait le nécessaire à la mairie. Je n’étais plus un SDF qui squattait sa maison, j’étais Oscar son colocataire. « Sérieux ? Donc c'est officiel ? On est enfin de vrais colocataires ! » Ouii c’était officiel et c’était génial. « On pourrait mettre nos deux noms sur la boîte aux lettres sans qu’on ne soit dans l’illégalité » Bien que je doutais que le facteur puisse nous dénoncer un jour. « Pour fêter ça, j'ai préparé des cookies, » Mais c’était merveilleux ce qui se passait et c’était sûrement ce que j’aurai exprimé si Alma ne m’avait pas mis un cookies de force dans la bouche. Peut-être qu’elle essayait de me tuer par étouffement. « cheéé cro bon » Je me délectais de ce petit gâteau et rapidement il était descendu dans mon estomac. Je me sentais un homme comblé. « C'est l'essaie numéro deux, l'essai numéro un a explosé dans le four. » Je le regardais avec un air amusé. Etait-ce vraiment l’essai numéro 2, ou alors le cinquième ? « Comment t’as fais pour les faire exploser ? La maison est bien assurée ? » Parce qu’avec Alma et moi, je n’étais pas sûr que les fondations soient assez solides pour ça. A nous deux, on pouvait déclencher l’apocalypse sans aucun problème.
Toute cette situation m’emballait tellement, je me sentais même au taquet pour défaire tous les cartons et la raison voudrait qu’on le fasse. Surtout si on voulait faire une crémaillère aussi. Ah mais moi aussi faudrait que je m'y mette, j'avais pas réalisé à quel point j'avais accumulé des objets inutiles en cinq ans de vie dans un appartement. » Je ne pouvais qu’approuver, j’avais même retrouvé des choses que je croyais perdu à jamais en vidant mon appartement. Mieux qu’une chasse au trésor, mais le vidage des cartons, pouvait attendre. Avec Alma on devait préparé l’arrivée de notre magnifique alpaga. « C'est génial Alfie, ça fait trop prénom mafieux mais soft. du coup maintenant je l'imagine avec un petit béret de la mafia, tu crois qu'il serait d'accord de porter un béret ? Et est-ce qu'on fait taille alpaga ? » Je trouverais ça merveilleux et j’imaginais déjà toutes les photos et selfie qu’on ferrait avec Alfie et son béret. « Si on prend en taille enfant ça devrait aller non ? Sinon on lui fera créer des chapeaux sur mesures » Il sera l’alpaga le plus stylé de tous les univers et il rendra jaloux tous ses potes. Surtout quand on organiserait son baptême et j’espérais qu’Asher et Sarah soient d’accord pour être son parrain et sa marraine. « Ah bah j'espère bien qu'ils seront d'accord ! Mais d'abord, je dois te montrer quelque chose. » Ce qui était génial quand on passait du temps avec Alma et maintenant que je vivais avec elle, c’était qu’on pouvait passer d’un sujet à l’autre dans le plus grand des calmes. Nos cerveaux étaient en constante ébullition, mais on arrivait toujours à suivre l’autre et là je l’avais suivi dans le jardin. « Tadaaam ! T'en dis quoi ? » C’était tout simplement magnifique. « C’est beaucoup trop génial, faudra aussi qu’on lui fasse une cabane quand il fera de la pluie » J’étais même prêt à lui installer la clim, mais cette pensé s’évaporer vite en voyant la belle clôture d’Alma s’écrouler comme un château de cartes. « Heeen mais j'y ai passé plus de deux heures sur cette clôture, » Je comprenais sa tristesse et je compatissais avec elle. « Mais c’est pas grave, on en fera une encore plus grande et plus belle à deux » A moins que… Encore une fois mon génie venait de me traverser. « Tu sais ce qui serait encore mieux. On en fait un concours pour nos proches » Je ne savais pas si elle voyait où je voulais en venir, mais pour moi c’était clair comme de l’eau de roche. « Imagine, pendant la crémaillère qu’on fera quand on aura plus de cartons, on organiser un concours. On donne plusieurs portions de clôture à tout le monde et celui qui va le plus vite gagne quelque chose » Comme ça, nous on aura plus qu’à tout assembler sans s’embêter à tout construire de nous même. « Tu crois qu’ils remarqueraient l’arnaque ? » Perso dès qu’il y avait quelque chose à gagner, j’oubliais toute logique, alors si tout le monde était comme moi on aurait la chance d’avoir une clôture de compétition.




lumos maxima


† ça va trop vite


From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] 8Ep6Ko6n_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞
From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] Vide

Re: From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

From the humble neighborhoods, We're takin' over the dance floor [Alma]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération